AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Vide
Message(#) Sujet: N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories EmptyMar 2 Fév 2010 - 10:32



IT'S TIME TO FACE YOUR MEMORIES
N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Dgji9z N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories 66vpyh
starring Shouka Naolya Gibson & Presley Clyde




Parfois il y a ce genre d’événement que l’on voudrait effacer de sa mémoire, faire comme s’ils n’avaient jamais eux lieux. Bien sur cela n’était jamais facile, mettre derrière soit une partie de sa vie était bien souvent impossible. Car oui bien souvent des choses auxquelles vous ne vous attendiez pas, font ressortir ce que vous aviez mit tant de cœur à enterrer. Ainsi, si Presley n’avait jamais caché s’être marié, elle avait toujours refusé de parler de ce qui avait pu se passer avec lui. Peu posèrent la question quant à son changement de nom et peu en connaissait la véritable raison. Hailey Caldwell était bien sur la première à savoir, elle était toujours la première. La jeune femme ne pouvait agir sans mettre au courant celle qu’elle considérait comme sa sœur. Une proximité entre les deux jeunes femmes, qui les conduisaient bien souvent à tout se dire, ou presque. Bien sur elles gardaient toutes deux leur petites part de mystère, tentant de se convaincre que l’autre ne serait pas affectée par une quelconque cachoterie. La seconde personne à être au courant n’était autre que Sloan Weisel, sortant avec le jeune homme depuis quelques temps maintenant, elle s’était résolue à lui faire quelques confidences de son propre plein grès. Considérant qu’elle devait d’abord lui montrer toute sa confiance, que peut être cela l’aiderait à comprendre qu’elle n’était pas là pour lui nuire. Chose bien compliquée ceci dit. Mais une autre personne manifestait depuis quelques temps maintenant un intérêt certain sur son histoire avec le jeune Huntington.

Depuis quelques temps elle recevait régulièrement les appelle d’une dame qui serait apparemment une parente de son ex mari. Lui parlant d’une jeune fille qui serait vraisemblablement sa demi-sœur. Presley était bien sur au courant que le jeune homme avait été abandonné par sa mère peu de temps après sa naissance, ce n’était donc pas impossible et de toute manière pourquoi mentir sur ce sujet ? Même si cela faisant un petit bout de temps qu’elle recevait ces appelles, le dernier la poussa à entreprendre plus. De toute évidence elle parlait essentiellement pour sa petite fille, Shouka, « il serait sans doute préférable que je passe et que j’en parle directement avec elle. » annonça-t-elle. Ne marquant aucune opposition à cette idée, elles avaient donc convenue d’un « rendez-vous. » ayant compris que la jeune fille n’était pas forcement du style à venir un grand sourire aux lèvres en exigeant des réponses à ses questions. Ceci dit Presley pensait qu’elle était en droit de savoir et à juste titre, ce qu’elle désirait à propos du jeune homme. Il s’agissait après tout de son frère, et ayant passé pas mal de temps à ses côtés, elle savait probablement assez de chose pour qu’elle puisse se faire une idée sur la personne.

Assez nerveuse, Presley avait tourné en rond dans sa cuisine pendant de longue minutes avant de se décider à sortir, qu’importe si elle arrivait en avance après tout, plus vite elle y serait, plus vite elle en serait ressortit. Pas qu’elle ne voulait pas voir la jeune fille, seulement, elle qui avait toujours évité toute discussion sur le sujet, elle se voyait mal recommencer. Lorsqu’elle en avait parlé à Sloan, elle s’était sentit comme soulagée d’un poids, seulement aujourd’hui elle avait la sensation qu’elle laissait une fois de plus, son passé ressurgir dans sa vie. Mais il le fallait, ce serait surement la dernière fois qu’elle en parlerait. Elle s’interrogeait également sur ce qui adviendrait d’elles, elles avaient après tout une personne importante en commun dans leur vie, peut être qu’enfin de compte elle ne pourrait jamais réellement se défaire de son passé. Cela ferait partit d’elle.
Arrivant devant le 4841 Lemon Street, il lui fallut s’armer de courage pour toquer quelques coups à la porte. Bien évidemment lorsque la porte s’ouvrit, elle n’eut aucun mal à afficher un sourire courtois. « merci maman, pour ces bonnes manières en toutes circonstances. » pensa-t-elle. La femme l’a fit entrée, lui proposant de s’installer dans le salon, lui certifiant que Shouka ne tarderait pas à arriver. Debout dans cette grande pièce, elle regardait les photos même si elle ne regardait pas vraiment, son regard était vague, sa nervosité était probablement palpable. Cependant elle fut rapidement sortit de ses songes par des bruits de pas, se retournant instantanément, elle pu croiser le regard de la jeune fille. Convaincu en voyant ses grands yeux bleus qui lui rappelait tant ceux de Mike, qu’il ne pouvait s’agir que de la jeune Shouka. Lui tendant sa main, peut être serait-ce trop froid comme présentation, mais elle ignorait les convenances dans ce genre de situation. « Tu dois être Shouka ?! Enchantée. » si un sourire timide avait pris naissance sur ses lèvres, son regard lui était quelque peu inquiet.




_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Vide
Message(#) Sujet: Re: N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories EmptyMar 23 Fév 2010 - 7:52

Elle avait un frère, ou plutôt un demi-frère. Personne ne lui en avait jamais parlé, ni même sa mère, qui d’ailleurs, évitait même de parler de ce qu’elle avait vécue avant d’unir sa vie à celui qui était devenu son mari. et le père de Shouka et Leslye. Il avait fallut qu’elle surprenne une conversation téléphonique entre cette dernière et sa grand-mère pour qu’enfin cette vérité lui soit révélée. Et pourtant, même si elle savait désormais, personne n’avait été en mesure de lui donner l’information nécessaire pour satisfaire sa curiosité et son besoin de le connaître. Elle avait beau harceler de mamie, cette dernière refusait de lui dire quoique ce soit, en dehors du fait que son aîné était… mort. Dure constatation. À peine apprenait-elle son existence que déjà, il lui échappait des mains, sans qu’elle ait eu la chance de le rencontrer, de lui parler, de le connaître et de l’aimer. Des choses qu’elle aurait aimé vivre si sa mère ne lui avait pas caché son existence durant tant d’années. Elle ne se leurait pas, avoir un grand frère avait toujours été un rêve de petite fille pour Shouka et, jusqu’à tout dernièrement, elle s’était laisser berner par le mensonge de sa génitrice… quel gâchis!

Mike Huntington, cependant, ne partait pas sans laisser de trace. À force de persuasion, elle avait fini par faire craquer la vieille dame qu’était sa grande mère pour qu’elle lui parle un peu de lui, qu’elle lui dise tout ce qu’elle savait, ne serait-ce que la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Elle lui avait au moins donné un nom : Presley, la femme de son frère. Pour Shouka, elle était à la fois une inconnue qui en savait plus qu’elle à son sujet, mais aussi sa seule chance d’en savoir d’avantage. Suppliant son aïeule de contacter cette femme, il lui fallut plusieurs appels avant que la concernée n’accepte l’invitation de madame Mansfield à venir la rencontrer, elle, Shouka Naolya Gibson.

Aujourd’hui était le jour J, et Shouka n’arrivait plus à tenir en place, un mélange de stress, d’excitation et de doute l’asseyant de part et d’autre de son petit cœur qui battait à la charade. Même Eliott semblait comprendre qu’il y avait quelque chose dans l’air, car il refusa de s’endormir pour sa sieste, obligeant sa mère à le bercer pendant de longues minutes, chantant pour lui des berceuses qu’elle avait elle-même inventée, de sa voix mélodieuse et douce. Inlassablement, il s’agissait de son meilleur atout car après une quinzaine de minutes, le petit lâcha toute résistance, se laissant emporter dans les bras de Morphée. Soulagée, Shouka soupira avant d’aller se préparer, regardant avec horreur son cadran qui lui affichait que l’heure fatidique était plus proche qu’elle ne l’aurait cru. « Zut, je ne vais jamais être prête à temps! » D’ordinaire, elle prenait déjà plus de trente minutes à se vêtir – si vous aviez vu la garde-robe qu’elle avait, vous comprendriez. Et là, elle ne disposait que d’une vingtaine de minutes, tout au plus. Sortant toute tenue qu’elle jugeait correct pour une telle rencontre, elle éparpilla le tout sur son lit, qui rapidement ressembla à une zone de guerre. Découragée, elle se laissa tomber parmi ses vêtements, jetant au regard au plafond où elle avait collé des petites étoiles, gamine. L’espace d’une seconde, elle regretta cette époque… mais quelques coups frappé à la porte d’entrée la ramenèrent à l’ordre. « Mamie, tu peux aller répondre, s’il te plait. J’arrive tout de suite. » Un mensonge, bien entendu, mais que pouvait-elle dire? Qu’elle n’arrivait pas à choisir la robe pour rencontrer la veuve de son frère? Sa mamie n’aurait tout simplement pas compris son problème d’éthique.

Se relevant de toute urgence, elle agrippa la première robe qui lui tomba sous la main : une petite chose blanche avec des fleurs roses, qui lui arrivait au genou. Elle plaça ses cheveux, qu’elle décida de laisser détacher et friser, puis elle enfila des souliers roses pâles qui s'agençait à merveille avec sa robe. En se regardant dans la glace, elle mima un magnifique sourire que le stress vint effacer en quelques secondes. « Et si elle ne m’aime pas, et si elle ne veut pas me parler de lui? » se questionna-t-elle. Elle ajusta sa chaine en or ornée d'un papillon puis la porte de sa chambre grinça - son cœur fit trois tours. Heureusement, il ne s’agissait que de sa grand-mère Keyah. « Tu es très jolie, ma chérie. Mademoiselle Clyde t’attends dans le salon. » Elle acquiesça et suivit son aînée, qu'elle abandonna au bas de l'escalier, l'embrassant sur les joues pour la remercier de ce qu'elle avait fait pour elle. Sa mamie caressa du bout des doigts son visage afin de lui insuffler le courage nécessaire d'affronter la réalité qui l'attendait de l'autre côté de ses portes.

Lorsqu’elle prit finalement la direction du salon, la première chose qu’elle remarqua fut la silhouette de sa visiteuse, qui se retourna pour lui faire face. Ce qui frappa le plus Shouka, se fut la jeunesse apparente de celle qui avait été la femme de son frère : cette Presley devait avoir le même âge qu’elle. Mauvaise habitude de juger les gens aux premiers regards, après tout, son frère n’avait que trois ou quatre années de plus que Shouka, elle n’en était plus certaine. Et si elle-même pouvait avoir eu un enfant à un si jeune âge, il était possible que deux êtres qui s’aimaient ait pu prendre la décision de se marier, n’est-ce-pas? Coupant court à ses réflexions, la dite Presley s’avança vers elle, lui tendait la main. « Tu dois être Shouka ? Enchantée. » Ayant momentanée perdue la voix, la jeune demoiselle se contente de sourire et de tendre la main à son tour, qu’elle serra délicatement. Reprenant ses esprits, elle prit finalement la parole. « Et tu dois être Presley, n'est-ce pas? » demanda-t-elle d'une petite voix timide. Et comme elle ne pouvait s'empêcher de le faire lorsqu'elle était stressée, elle ajouta le premier commentaire qui lui passait par l'esprit. « J'étais certaine que tu étais plus vieille... »

Regrettant aussitôt d’avoir dit une telle chose, elle s’éloigna un peu de son invitée, allant trouver refuge sur l’un des vieux divans qui ornait le salon de sa grand-mère. Elle laissa une place libre à ses côtés, en espérant, malgré la bêtise de ses propos, que Presley allait bien vouloir s’assoir à ses côtés.



Dernière édition par Shouka Naolya Gibson le Mar 22 Juin 2010 - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Vide
Message(#) Sujet: Re: N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories EmptyDim 14 Mar 2010 - 21:17



Lorsqu’elle avait tiré un trait sur son passé, sur son mariage « raté », elle ne s’était pas imaginé un seul instant apprendre l’existence d’une belle sœur, désireuse d’en apprendre plus sur son frère. Chose complètement normale évidemment, seulement elle ne se sentait pas à la hauteur pour répondre à sa demande, à son besoin. Cette relation fraternelle qui n’eut jamais l’occasion de s’établir, la touchait vraiment, elle se souvenait bien du nombre de fois où Mike se posait des questions sur sa mère, sur la vie qu’elle menait loin d’eux après les avoir abandonné lui et son père. Il avait toutes sortes de théories plus farfelue les unes que les autres, des rêves, des espoirs sur ce qu’aurait pu être sa vie si elle n’avait pas déserté la leur. Il était convaincu d’avoir une famille quelque part, des frères, des sœurs, il n’en savait rien, mais il voulait y croire. Il rêvait d’une vie où il ne serait plus si seul, elle se souvenait à quel point elle s’était sentit proche de lui, lorsqu’il lui avait fait une telle confidence. Sans doute ce qui l’avait attiré, cette ressemblance entre eux, cette solitude pesante, cette sensation de ne pas exister aux yeux du monde. Leur mal être était semblable, ce qui les avait considérablement rapproché et construit leur relation sur la promesse d’être toujours là l’un pour l’autre. Promesse qu’ils n’ont pu tenir, mais c’était probablement pour lui avant tout, ainsi que pour cette jeune fille, qu’elle s’était présenté ce jour là. Bien que tout son corps lui hurlait de rester au fond de son lit, d’oublier tout ça, mais elle en était incapable, elle savait qu’aider cette jeune fille à connaître son défunt frère, était bien plus important que son désir de tourner définitivement la page sur cette histoire.

« Et tu dois être Presley, n'est-ce pas? » elle acquiesça immédiatement d’un signe de tête, souriant légèrement, mais son malaise était palpable. Elle se sentait un peu perdue, après tout personne ne pouvait être préparé à ce genre d’événement, elle ne savait pas vraiment comment elle devrait aborder les choses. Remarquant rapidement qu’elle n’était pas la seule à être véritablement nerveuse, le stresse de Shouka se lisait dans son regard. « J'étais certaine que tu étais plus vieille... » elle ne s’était par ailleurs, pas du tout attendu à une telle remarque. Elle ignorait si elle devait le prendre mal, d’ailleurs à cet instant à peine elle avait réalisé que la jeune femme avait peut être des aprioris sur elle. Après tout elle ne savait rien d’elle, elle n’était peut être pas aussi douce et gentille qu’elle en avait l’air. Mais elle apaisa bien rapidement ses pensées, se ravisant et tentant de voir les choses sous un autre angle. Sans doute avait-elle tenté de la visualiser avant leur rencontre, comme elle l’avait elle-même fait. Ainsi l’avait-elle peut imaginé aussi âgé que Mike, il fallait admettre de plus que Presley faisait assez jeune, elle ne pouvait donc l’en blâmer. La voyant s’éloigner vers l’un des canapés du salon, elle hésita, restant un moment debout, cherchant un peu quoi répondre, tout en demeurant honnête. « Trop jeune pour être déjà veuve ? » lui dit-elle sereinement, elle n’avait pas vu les choses sous cet angle, mais il était vrai que du haut de ses vingt ans à peine, elle avait la sensation d’en avoir déjà trop vécu. La tranquillité de cette année, du moins en comparaison aux précédentes, lui avait fait le plus grand bien. Elle avait bien sur, eu son lot de problème comme tout un chacun mais elle avait aussi apprit à vivre une vie de couple plus normale, malgré quelques soucis. Une vie professionnelle la aussi tout ordinaire. En sommes elle était satisfaite de ce qu’elle avait fait de sa vie, ces derniers mois.

« Je me sens parfois plus vieille. » Admit-elle avant de finalement consentir à rejoindre la jeune fille d’un pas hésitant, prenant place à côté d’elle. Elle ignorait ce qu’elle devait faire pour détendre l’atmosphère, pour la mettre à l’aise, pour qu’elle soit libre de poser toutes les questions qui pourraient lui passer par la tête. « Ce n’est pas une situation habituelle, je comprendrais que tu ne sois pas très à l’aise. J’avoue ne pas l’être moi-même. Mais tu ne dois pas hésiter à me poser des questions, après tout je suis là pour répondre à tes interrogations. Je suis un peu confuse, je suis désolée je ne savais pas par où commencer. » Finissant par reporter son attention sur ses pieds, elle avait une fois de plus la sensation qu’elle avait perdue une occasion de se taire. Elle avait pourtant espéré ne pas voir sa maladresse pointer son nez aujourd’hui, vraisemblablement c’était raté.




_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Vide
Message(#) Sujet: Re: N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories EmptyMar 17 Aoû 2010 - 23:47


SUJET ABANDONNÉ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Vide
Message(#) Sujet: Re: N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°4841, Lemon Street • it's time to face your memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-