AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé d’activation par mail
1 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 WHEN YOU COME ● sloan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
Roxcy Hollister

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyLun 1 Fév 2010 - 1:17




WHEN YOU COME
sloan weisel & bluenn henighan


Ce matin-là, elle s’était levée avec l’intime conviction qu’elle le reverrait. Elle avait repoussé le moment fatidique depuis son arrivée en ville, elle ne pouvait plus se permettre d’oublier le pourquoi de sa venue à Ocean Grove. Elle ne pouvait pas non plus oublier la raison pour laquelle elle avait fait une pause dans sa carrière d’actrice. Elle estimait avoir eu beaucoup de chance, une chance frôlant presque l’arrogance puisqu’un évènement important devait avoir lieu à Miami. Elle avait sauté sur l’occasion. D’une part parce que durant plusieurs mois maintenant elle donnait tout son temps au plus démuni mais aussi parce que cela lui permettrait de se rendre à Miami, se persuadant que ce n’était pas simplement pour le revoir. Elle savait qu’avec les préjugés à l’égard de son travail seraient un véritable frein mais elle était assez dur de caractère pour assumer ce qu’elle aimait faire et montrer aux autres qu’elle n’était pas comme ces potiches du tapis rouge. Au final, elle avait réussi à être parmi les organisateurs du Child Care Festival, ce qui lui fit énormément plaisir, c’était au-delà de ses espérances.

Après s’être préparée et avoir passé la matinée à préparer l’après-midi qui allait être mouvementé comme les deux derniers jours, elle resta sur place au moment du dîner. Elle se retrouvait avec la plupart des organisateurs et ceux qui s’occupaient de tout pour que le festival se déroule convenablement. Elle discuta avec certaines personnes, apprenait à connaître d’autres visages connus ou non. Puis le début d’une soirée bien vivante sonna enfin. Bluenn était surexcitée par la suite des évènements, elle était ravie de faire partie de cette aventure et de goûter à autre chose qu’aux paillettes. Dans le fond, elle était encore un peu enfantine même si elle ne le montrait pas souvent. C’était Mercredi soir, et un groupe aimé allait jouer : Three Days Grace. La jeune femme était une de leur fan parmi tant d’autres, elle appréciait leur musique, c’était donc avec une grande joie qu’elle attendit leur venue sur la scène. Mais avant cela, elle devait encore s’abaisser à sa mission. Vêtue d’un t-shirt avec le logo de l’association, elle entreprit entre ses mains des prospectus qu’elle devait distribuer aux habitants de Miami présents. Pleine d’entrain et déterminée, elle se fraya un chemin parmi la foule et commença à donner les papiers aux gens autour d’elle, affichant un sourire amical. Une demi-heure s’écoula rapidement, sans qu’elle ne vit passer les minutes lorsqu’elle cru avoir une hallucination. Sa main tendue en direction d’un enfant, le papier entre ses mains, elle avait oublié de sourire cette fois. « Mademoiselle ? Mademoiselle ? » répéta plusieurs fois le gamin avant qu’elle ne réagisse enfin. Elle secoua la tête et posa son regard sur l’enfant, souriant de nouveau. « Excuse-moi, tiens prends ça. » L’enfant l’écouta et prit le papier avant de s’en aller retrouver ses parents. Elle se redressa et ne cessa de fixer la personne qui l’avait stoppé dans son élan. Il se retourna, lui laissant voir son profil, elle ne rêvait pas, c’était bien lui. Elle déglutit difficilement, reprenant peu à peu ses esprits. Cette douleur et ce bien être… c’était incompatible et pourtant c’était ce qu’elle ressentait à cet instant précis. Elle revoyait les bons comme les mauvais moments passés ensemble, cela semblait si lointain maintenant et pourtant elle ne pouvait pas s’empêcher d’être bizarre en le regardant. Il avait cette emprise sur elle qu’aucun homme n’avait eu auparavant. Seulement elle était bien là pour une chose, elle avait beau en être tombée amoureuse, elle n’oubliait pourtant pas la souffrance qu’avait engendré son départ loin d’elle. D’une démarche assurée, elle s’avança vers lui, faisant attention à ce qu’il ne la remarque pas tout de suite et arrivée à sa hauteur, elle tapota son épaule du bout des doigts. Se retournant immédiatement, ses lèvres s’étirèrent en un immense sourire innocent et elle tendit le papier, le défiant du regard. « Bonsoir, l’association vous remercie d’être venu au festival, voici le programme de la soirée et vous trouverez des informations sur Child Care Festival. » dit-elle sereinement, comme si de rien n’était.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Invité
Invité




WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyMer 3 Fév 2010 - 19:44


Mercredi soir et Sloan avait finalement accepté de mettre les pieds dans le Child Care Festival. En effet, cela commençait à devenir suspect le fait qu'en tant que maître d'école, il n'est toujours pas contribué à la quête de fonds orchestré par ce festival musical. Étant donné que Sloan suscitait déjà quelques soupçons parmi certains parents qui remarquèrent que le jeune homme n'était pas particulièrement tendre avec ses élèves (il n'était pas non plus tyrannique mais simplement distant vis-à-vis d'eux), il jugea plus prudent de se rendre au Red Rocks Amphitheatre afin de dissiper les rumeurs. Dans quel pétrin se retrouverait-il si le personnel de l'école et les parents d'élèves venaient à deviner que maître Weisel n'affectionnait pas les enfants ? Cela ferait tache, sans aucun doute.
Résolu, il s'était alors fixé la date du mercredi soir pour se présenter à l'évènement. Il ignorait les groupes à l'affiche mais de toute façon, même si son artiste préféré avait figuré en tête de liste, il aurait eu les mêmes hésitations à venir. Car en effet, il y avait bien une raison secrète pour laquelle Sloan était aussi réfractaire à venir à cet événement et cette raison se comprenait en deux mots : « Bluenn Henighan ». La célébrité tant attendue par les habitants de Miami et sur qui les plus grands espoirs étaient portés mettait l'australien dans une nervosité inédite. Évidemment, Bluenn et lui se connaissaient. Et même très bien, pour avoir été en couple pendant environ deux années entières et avoir vécu une idylle aussi passionnelle que tendue. Tombés amoureux sur un coup de foudre, ils s'étaient presque tout de suite mis ensemble mais malheureusement, leur séparation fut aussi brutale, causée par le départ soudain de Sloan pour le Sud. Il lui arrivait régulièrement de penser à la jeune femme et à se surprendre avec l'index appuyant sur son nom dans le répertoire de son portable sans jamais oser passer le fameux coup de fil. C'était inutile de toute façon : Sloan avait causé bien trop de dégâts pour qu'un simple appel n'y puisse quoique ce soit. Ayant donc décidé de définitivement tirer un trait sur la jeune femme, il avait accepté l'idée de se remettre en couple et ne regrettait absolument pas ce choix. Presley Clyde constituait l'un des rares soleils dans son existence actuelle et il chérissait chaque jour, chaque moment passés auprès d'elle, espérant n'avoir jamais à agir avec elle comme il avait pu le faire avec Bluenn. Ce fut donc après avoir invité sa petite amie qu'il se rendit au festival mais malheureusement, la jeune femme dut laisser Sloan y aller seul pour le rejoindre seulement plus tard. Sceptique à cette idée et surtout face au fort risque qu'il puisse tomber sur son ex, Sloan finit par se retrouver au Child Care comme prévu. Il était visiblement mal à l'aise mais essayait de se rassurer en se disant que Bluenn serait peut-être absente … Que son job consistait peut-être qu'à faire l'ouverture et la fermeture de la semaine de concerts, dans quel cas l'australien n'avait rien à crainte en ce soir de milieu de semaine. Ragaillardi par cette déduction, il se détendit et accepta même de se laisser accoster par une jeune mère lui demandant des nouvelles sur le niveau scolaire de son fils. Plongé dans son explication délicate pour ne pas traiter le môme d'idiot et en faisant tourner ses difficultés scolaires en « particularités à surveiller », Sloan ne se doutait pas un instant que la femme dont il craignait tant la présence s'approchait dangereusement de lui. Si la mère en face de lui avait accepté l'idée que son gosse était stupide, Sloan ne serait probablement pas resté dans ce secteur et il aurait parfaitement pu éviter la présence de Bluenn durant toute la soirée ou au moins jusqu'à l'arrivée de Presley. Ce ne fut malheureusement pas le cas et lorsqu'il sentit une main tapoter son épaule, il fit volteface spontanément, se demandant qui serait la prochaine personne à l'interroger. Bien évidemment, lorsque son regard se posa sur le visage si familier de la jeune femme, il comprit qu'il n'avait nullement affaire à un parent cette fois. La surprise fut si grande que son cœur bondit dans sa poitrine et il dut faire preuve d'un grand self-control pour ne pas céder complètement à la panique. Fixant la jeune femme, ne comprenant absolument rien à ce qu'elle lui racontait et ne baissant même pas les yeux sur le papier qu'elle lui tentait, il semblait plutôt occupé à sonder les intentions de la demoiselle. Pourquoi venait-elle le voir ? Elle semblait se complaire dans le rôle de l'indifférence mais Sloan n'était pas dupe. Inspirant profondément pour retrouver son sang froid, il se tourna vers la mère qui l'attendait toujours et s'excusa auprès d'elle avant de reporter son attention sur Bluenn. Elle n'avait pas changée : toujours aussi séduisante et sûre d'elle. Refusant toujours d'entrer dans son jeu, l'australien se permit de poser une main sur son épaule pour l'entraîner avec lui sur le côté de la salle, légèrement en retrait de la foule. Sa mâchoire crispée prouvait que de toute évidence, il n'était pas satisfait de ces « retrouvailles ». Une fois qu'ils se retrouvèrent face à face et qu'il fut certain de n'être pas dérangé, il s'adressa à Bluenn d'un ton glacial et l'expression du visage tenaillée par la colère mais aussi par la douleur de la revoir.
« Es-tu sérieuse ? Pourquoi viens-tu me voir ? Tu ne devrais pas être ici, tu ... »
Il s'arrêta net et hocha la tête, ne trouvant pas ses mots. Il était frustré de la revoir ce soir mais également contrarié contre lui même pour la façon dont il était forcé de la traiter. Ils s'étaient quittés sur des disputes répétées et cette période avait été l'une des plus difficiles à subir pour lui depuis qu'il avait mis les pieds aux États-Unis. Savoir donc que tout était sur le point de reprendre ne l'enchantait définitivement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
Roxcy Hollister

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyMar 9 Fév 2010 - 1:21


Se heurter à un visage qu’elle avait tant aimé à une époque mais qui ne reflétait que la colère eut pour effet de la refroidir quelque peu. Elle s’était doutée que son retour dans la vie du jeune homme n’allait certainement pas le satisfaire mais c’était blessant et il ne pouvait pas imaginer à quel point. Malgré tout, elle garda son sourire, comme figé. Bluenn accorda un bref regard à la femme qui discutait avec Sloan quelques secondes auparavant, sa présence lui importait peu à vrai dire. Brusquement, elle ramena sa propre main contre elle, le papier se retrouvant toujours entre ses doigts et elle avança d’un pas rapide en direction d’un endroit plus isolé. Sloan ne lui avait alors laissé aucunement le choix de le suivre. « Doucement ! » souffla-t-elle à son égard, le trouvant très peu accueillant et poli. Son sourire s’était alors évaporé, laissant apparaître une expression beaucoup plus sérieuse et alerte. La mâchoire de Sloan se crispa, ce que Bluenn n’eut pas de mal à remarquer. « Es-tu sérieuse ? Pourquoi viens-tu me voir ? Tu ne devrais pas être ici, tu ... » Elle arqua un sourcil, attendant patiemment qu’il arrête ses reproches et lui laisse le temps de parler, seulement s’il l’avait décidé. Lorsqu’il s’arrêta net, elle croisa les bras contre sa poitrine, faire la distribution de prospectus n’était plus dans ses priorités à présent. Elle ne savait pas quoi penser de ces retrouvailles, peut-être aurait-elle dû s’abstenir de le voir… Non, elle n’aurait pas pu en réalité. Elle était venue à Miami avec une idée en tête, c’était trop tard pour revenir en arrière et elle n’en avait pas envie. Déchirée entre le plaisir de le revoir en face d’elle, d’entendre de nouveau sa voix et le sentiment d’être indésirée en ces lieux, elle prit une profonde inspiration pour mettre un peu d’ordre dans ses idées. « Quel accueil, j'ai connu plus agréable. » lança-t-elle durement à son encontre, elle n’était pas non plus décidée à faire de nombreux efforts, elle trouvait son comportement déplacé face à ce qu’il lui avait fait subir à Chicago. N’était-ce pas lui qui avait mis un terme à leur relation après environ deux ans de vie commune ? Elle avait commencé à se dégrader petit à petit durant des mois à cause de la curiosité maladive de Bluenn, mais elle avait énormément souffert de ce départ si brutal. Il avait tout quitté, sans se retourner. Plus aucun appel, plus aucune nouvelle…il n’était devenu qu’un simple fantôme à ses yeux. Un fantôme qui – autrefois – avait compté, qui avait eu le don de lui faire comprendre ce que c’était de tomber amoureuse. Pourtant elle avait très bien réussi à tourner la page, du moins elle s’en était persuadée. Mais si elle était de nouveau face à lui c’était forcément le signe qu’elle n’y était pas arrivée finalement. « De l’eau a coulé sous les ponts en quelques années, pourquoi sembles-tu si irrité par ma présence ? » Bien sûr elle connaissait la réponse, du moins un peu. Ce n’était jamais très agréable de voir un élément de son passé refaire surface sans prévenir. S’il n’avait pas cherché à la recontacter, c’était très certainement parce qu’il ne voulait plus attendre parler d’elle, il s’était exilé à l’autre bout du pays pour marquer la distance entre eux. Avait-elle était si horrible avec lui à l’époque où ils étaient ensemble ? Etait-elle la pire petite-amie qu’il n’avait jamais eu ? Bluenn était en droit de se poser ces questions puisqu’elle n’avait jamais eu la chance d’obtenir un minimum d’explications de la part de Sloan. Elle le considérait comme un lâche, il l’avait abandonné à son sort, comme si au final leur histoire n’avait pas compté à ses yeux, et peut-être que c’était le cas. Encore une fois elle n’émettait que des hypothèses puisqu’elle ne pouvait rien faire de plus. Il n’avait jamais vu s’ouvrir à elle comme elle avait pu s’ouvrir à lui, et elle ignorait pourquoi. Elle avait fini par en déduire qu’il ne lui faisait pas assez confiance pour lui raconter ses malheurs. Elle s’agita tout d’un coup, l’irritation l’avait gagné aussi. Tous ces questionnements restés sans réponses ne l’aidaient pas à garder son calme. « Excuse-moi si je m’immisce dans ta vie sans t’avoir demandé la permission. Mais autant te prévenir tout de suite, je suis à Miami pour un bout d'temps et j’ai emménagé à Ocean Grove, chez une amie pour une durée indéterminée. Je te dérange ? Tu m'en vois vraiment désolée, mais tu vas devoir me supporter…ou bien m’éviter. C'est vrai, tu es tellement bon à ce jeu là après tout. Ne t'en fais pas... Je sais à quoi m’en tenir avec toi à présent. » Elle ne mâchait pas ses mots, son franc parlé plaisait ou alors c’était le contraire. Dans ce cas là, elle était presque sûre que Sloan n’allait pas apprécier. Même si la perspective de connaître une énième dispute avec lui n’était pas ce qu’elle désirait, elle ne pouvait taire trop longtemps la rancune et l’amertume qu’elle avait gardée trop longtemps sous silence. Et malgré tout ça ? Elle se détestait pour ne pas réussir à s’enlever son visage de sa tête.


_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Invité
Invité




WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptySam 20 Fév 2010 - 17:22


Sloan ne répondit pas à sa remarque concernant la froide façon dont il l'avait entraînée à l'écart puis parlée. Elle était dans son droit certes, le jeune homme n'avait pas agit avec une extrême galanterie mais il fallait aussi se mettre à sa place : voir débarquer une ex d'un passé brouillon dans un présent si fragile était assez dérangeant. Admettant pourtant qu'il n'avait pas le droit de la traiter si durement, il poussa un soupire et secoua légèrement la tête. Il s'en voulait et pire, la culpabilité qu'il avait ressenti en la quittant si durement menaçait de le submerger à nouveau. Sloan durcit alors d'avantage son apparence, comprenant qu'il lui était impensable de montrer le moindre signe de faiblesse car cela reviendrait à exécuter d'incroyables pas en arrière. Il avait tourné la page sur elle, sur leur histoire et bien que cela fut périlleux, il estimait avoir plutôt bien réussi dans cette épreuve, principalement grâce à la présence nouvelle de Presley Clyde dans sa vie. Naturellement donc, quand elle appuya sur le fait que du temps était passé depuis leur séparation, il ne put que reconnaître qu'elle avait raison. Et pourtant, il était toujours aussi crispé alors qu'il aurait du être plus apaisé s'il avait réellement tourné la page. Indéniablement, le rôle négatif qu'il prit dans la fin de leur idylle lui pesait encore beaucoup sur les épaules. Il culpabilisait toujours, bien qu'il essayait de se persuader du bien-fondé de son comportement à l'époque. Une fois de plus donc, il ne répondit pas mais son silence parlait à sa place et en disait long sur sa gêne.
Et puis la tension entre eux grimpa d'un cran. Sloan se tendit d'avantage lorsque Bluenn se mit à littéralement l'engueuler. Pire encore, elle lui affirmait qu'elle n'était pas de passage à Ocean Grove et qu'elle comptait bien rester dans le coin pour un moment et qu'il devrait s'y faire au plus vite. Cette nouvelle, évidemment, le déstabilisa. Il avait quitté Chicago en partie à cause de sa présence là bas ! Qu'elle vienne vivre ici était une terrible nouvelle : il ne pouvait pas quitter Miami, il avait un bon boulot et avait réussi à s'intégrer plutôt bien après un an, il s'était même fait quelques amis. Plus encore, il ne pouvait pas quitter Presley comme il l'avait fait avec Bluenn. Cette tache fut beaucoup trop difficile à effectuer pour lui, ne serait-ce qu'imaginer la réitérer lui donnait la nausée. De plus, si on ajoutait la découverte de l'existence du « fils » qu'il eut avec Goldie Stewart et l'état maladif de l'enfant, cela faisait de Sloan un homme complètement piégé. Il lui était impossible de partir mais réussirait-il à survivre au milieu de tous ces évènements ? Refusant de céder à la panique, il dévisagea Bluenn comme jamais, comme s'il espérait découvrir qu'elle n'était pas sérieuse. Mais elle l'était et il finit par blêmir. Personne n'était au courant de son passé avec Bluenn ici, pas même Presley. Pourquoi n'en avait-il parlé à personne ? Sans doute parce qu'il ne voulait pas recevoir de blâmes puisqu'il savait qu'il n'avait pas agit le plus élégamment possible avec elle. Les reproches qu'il se prit en plein visage le touchèrent mais il fit mine de ne pas en être affecté et lorsqu'il lui répondit, ce fut d'un ton impassible mais étonnamment, loin d'être froid. Il n'abdiquait pas, il préférait jouer la carte de l'indifférence et prier pour que Bluenn comprenne qu'il n'y avait plus de place pour elle dans l'existence de l'australien. Il croisa les bras contre son torse et grimaça légèrement lorsqu'elle commenta sa manière si particulière d'éviter les personnes sans crier gare.
« Je vois. Ça serait sans doute déplacé de ma part de demander qui est cette amie et la raison de ta présence très exactement à Ocean Grove ? » Il posa un regard dur sur la jeune femme avant de l'adoucir, préférant ne pas continuer sur la ligne de la suspicion, sachant pertinemment que cela ne le mènerait nulle part. Bluenn n'était pas le genre de personne à se laisser impressionner, bien au contraire. Il jeta un coup d'œil autour d'eux pour s'assurer que personne ne pouvait les entendre. Il ne manquerait plus que des paparazzis ou des fans de la jeune actrice leur tombent dessus. « Écoute, mon but n'est pas de te chasser, juste de comprendre. Ocean Grove est sans doute assez grand pour nous deux mais … Ta présence ici va créer un bazar dans ma vie, le bazar de Chicago que j'ai voulu fuir. Et tu sais que j'ai du mal quand tout est chamboulé autour de moi. »
Voilà qui avait le mérite d'être sincère. Malheureusement, il faisait l'erreur de remettre toute la faute sur le dos de Bluenn.
Revenir en haut Aller en bas
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
Roxcy Hollister

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyMar 23 Fév 2010 - 22:09


Avant d’arriver à Miami, durant son vol, elle s’était imaginé comment se passerait ses retrouvailles avec Sloan. Elle avait imaginé divers scénarios, passant de l’eau de rose au drame digne d’une série télévisée mais elle savait qu’elle aurait beau s’inventer des dialogues, des gestes, des comportements, cela ne reflèterait jamais la réalité. Sa relation avec Sloan s’était détériorée d’une telle façon que c’était impossible qu’ils puissent se retrouver avec un sourire aux lèvres, les bras grands ouverts. Elle-même n’était pas certaine de pouvoir garder la tête haute trop longtemps face à lui. Une sorte de peur s’était installée en elle, dans son ventre, appréhendant le moment où elle pourrait enfin voir son visage, qu’elle pourrait entendre sa voix.

Elle s’était donc emportée, elle avait tenté de ne pas se laisser aller mais le flot d’émotions qui la prenait était si puissant et les souvenirs tellement présents dans son esprit qu’elle ne pouvait pas faire autrement. Elle avait beau se persuader qu’elle était prête à tout lui pardonner, elle gardait néanmoins son sale caractère, déterminée à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Après avoir déballé d’une traite ce qu’elle avait sur le cœur, ou du moins une partie, elle prit une profonde inspiration, détournant le regard. Elle se forçait à faire redescendre la tension déjà bien haute entre eux. « Je vois. » Elle releva les yeux vers lui, imitant son même regard sévère. « Ça serait sans doute déplacé de ma part de demander qui est cette amie et la raison de ta présence très exactement à Ocean Grove ? » Elle leva les yeux au ciel, un rire sans joie s’échappa de ses lèvres. Voilà que la situation était inversée, c’était donc lui qui jouait les curieux cette fois alors que c’était ce que Bluenn savait si bien faire en temps normal. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il n’y avait plus de « nous », à cause de sa curiosité. « Que tu es bien curieux Sloan, cela ne te ressemble pas. » dit-elle sur un ton ironique, elle le provoquait et c’était plus fort qu’elle. Le remettre à sa place n’était pas un besoin en soit mais elle ne pouvait pas non plus faire comme si de rien n’était. Il lui avait tant reproché de poser trop de questions à l’époque où ils étaient ensemble… Elle soupira finalement, s’attaquer ainsi ne mènerait à rien. Ils étaient tous les deux têtus comme une mule, continuer ainsi serait comme avoir une discussion avec un sourd. Elle passa une main dans ses cheveux, tandis qu’elle le vit regarder autour d’eux comme s’il se méfier que quelqu’un les écoute ou qu’on les observe. Ce comportement avait le don de l’agacer, de quoi avait-il peur ? Qu’on prenne des photos d’eux ensemble ? Si ce n’était que cela… Tous les regards étaient portés sur les festivités et le concert qui n’allait pas tarder à débuter, il n’avait donc rien à craindre. Elle croisa les bras, l’écoutant attentivement alors qu’il reprenait la parole, apparemment assuré qu’il pouvait parler en toute sécurité. « Écoute, mon but n'est pas de te chasser, juste de comprendre. Ocean Grove est sans doute assez grand pour nous deux mais … Ta présence ici va créer un bazar dans ma vie, le bazar de Chicago que j'ai voulu fuir. Et tu sais que j'ai du mal quand tout est chamboulé autour de moi. » Hochant la tête avec une lassitude apparente, la jeune italienne fixa un instant Sloan avant de baisser les yeux, elle ne voulait pas lui montrer que l’expression que de son visage reflétait la déception. Elle s’y était attendu, mais visiblement pas assez puisque le rejet eut comme un effet de coup de poignard dans le cœur. Qu’avait-elle fait de si mal pour qu’il ne veuille plus du tout entendre parler d’elle ? Elle en était venue à se demander si elle n’était pas la pire des petites amies. Est-ce que son nom était synonyme de mauvais souvenirs pour le jeune homme ? Quelle bonne question. Lorsqu’elle se sentit prête à l’affronter de nouveau, son visage se releva, les traits de son visage étaient fermes ; par chance elle savait jouer la comédie et cacher ses véritables émotions pour en exprimer d’autres. « Je suis donc la méchante c’est cela ? J’ai été si affreuse et invivable avec toi que ces deux années en ma compagnie ont été une véritable torture et que tu as décidé de partir sans te retourner ? » Elle posait beaucoup de questions, mais elle n’avait jamais eu le plaisir d’avoir des réponses claires et nets. « Je ne vais pas m’excuser pour avoir voulu te comprendre Sloan, j’ai tout fait pour te mettre en confiance mais te parler était comme parler à un mur. C’est toi qui as décidé de tout quitter parce que je m’intéressais trop à toi, ne rejette donc pas la faute sur moi. Ne cherche pas à me faire culpabiliser, ça ne marchera plus. » Elle le contempla, tentant de le décrypter mais il n’y avait vraiment rien à faire. Au final, elle haussa les épaules, égarant son regard sur les quelques personnes qui s’agitaient autour d’eux puis reporta son attention sur Sloan. « Quand arrêteras-tu d’être un lâche ? » Elle n’avait pas été froide ni même désagréable en disant cela. Tout ce qu’elle désirait, c’était d’avoir des réponses, juste des réponses.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Invité
Invité




WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyJeu 4 Mar 2010 - 23:17

Sloan poussa un soupire, abattu, lorsque Bluenn détourna si brillamment ses interrogations pour l'attaquer très précisément sur le point le plus délicat de leur relation. Elle n'avait pas tord : l'australien n'était clairement pas à même de poser ce genre de questions à la jeune femme, pas après la façon dont il lui avait fait comprendre qu'il ne pouvait supporter les siennes. Néanmoins, il aurait réellement aimé avoir des réponses : le mystère de sa présence ici l'angoissait presque. Était-elle là pour lui ? Était-elle là pour un autre ? Était-elle ici pour sa carrière qu'il supportait toujours même si elle n'en avait probablement pas conscience ? Il n'en savait rien et de toute évidence, il n'en saurait guère plus dans l'immédiat, en tout cas.
Abandonnant alors l'idée de connaître les circonstances précises de son installation à Ocean Grove, il reprit le fil de la discussion. Son but était de lui faire comprendre les raisons de cette attitude envers elle mais il fut contraint de réaliser une nouvelle fois qu'il la blessait. Il voyait parfaitement qu'elle venait d'être affectée par les mots qui étaient sortis de ses lèvres mais il n'y pouvait strictement rien. C'était inévitable : il ne pouvait pas faire semblant que sa présence l'enchantait, que la revoir lui donnait des ailes … Bien entendu, les traits de son visage lui rappelaient des souvenirs aussi puissants qu'heureux mais Sloan se concentrait si fort pour ne pas se laisser submerger par ces images qu'il réussit à ne pas céder à une mélancolie destructrice. En effet, il savait que s'il laissait la porte des souvenirs s'ouvrirent, une réaction en chaîne débuterait et il aurait un grand mal à la refermer. Comme il était hors de question de faire marche arrière, les conséquences d'un tel acte serait forcément dramatique et ceci serait réellement une honte puisque depuis plus d'un an à présent il réussissait à garder la tête hors de l'eau grâce au soutien de sa petite amie actuelle. Ce n'était pas un caprice s'il repoussait de la sorte Bluenn : c'était une question presque vitale. Elle lui remémorait une période intense de sa vie, mais malheureusement aussi extrême dans les bons que dans les mauvais moments. Il garda donc le silence mais ne réussissait pas à détourner son regard d'elle. Il la sentait soudainement fragilisée, devinant que son regard baissé masquait bien des sentiments douloureux et il patienta donc qu'elle se reprenne. Ce qu'elle fit, et avec brio. Bluenn avait cette faculté toute particulière de rarement se laisser abattre définitivement et à remonter sur la selle après n'importe quelle chute. Malheureusement cette fois-ci, ce « retour dans la course » s'annonça plus violent que l'australien ne s'était attendu.
Pour toute réaction, Bluenn n'eut le droit qu'à un visage de marbre et un regard inflexible. Elle n'avait donc rien compris. Ce n'était pas elle qu'il avait jadis remis en question mais leur relation. C'était l'étape de confiance et de révélations qu'il avait lui-même échoué parce qu'elle lui avait paru trop délicate à réaliser dans son sens. Il avait aimé Bluenn, sa vie de couple avec elle n'avait pas du tout était le schéma qu'elle venait de dépeindre et le fait qu'elle puisse croire une chose pareille lui faisait réaliser à quel point le nœud d'incompréhension entre eux était solidement serré. Puis, Bluenn finit de l'achever en lançant les mots qui le torturaient le plus. Son regard se voila instantanément et une ombre entière de dépitement se peignit sur son visage. Il était de toute évidence tombé bien bas dans l'estime de la jeune femme et cette idée réussit à le faire plonger, pendant quelques secondes, dans le mal-être qu'il n'avait pas ressentit depuis des mois. Néanmoins, le bruit, la foule qui les entouraient réussirent à l'extirper de ce fond et il prit une profonde inspiration pour se redonner du courage. S'approchant de Bluenn, il eut alors le cran de poser une main sur son bras, au niveau de son coude gauche et se pencha vers elle. Il voulait être certain qu'elle l'entende malgré l'agitation qui les environnait. En règle générale, il n'aimait pas toucher les gens mais Bluenn n'était pas n'importe qui : ils ne s'étaient peut-être pas vu depuis un an mais ils restaient liés d'une certaine façon. « Je ne veux pas que tu t'excuses. Je sais que je suis le responsable de notre rupture … Je ne veux pas revenir là dessus, tu en as souffert et moi également, même si tu ne sembles pas vouloir le croire. Je ne suis pas un lâche, je … Je n'ai juste pas pu faire autrement. C'était impossible, je n'étais pas prêt. » Il laissa retomber sa main mais ne recula pas lorsqu'il lui confia enfin, presque malgré lui, mais avec une sincérité si troublante. « Je t'ai aimé. Je t'ai réellement aimé, du premier jusqu'au dernier moment. »
Revenir en haut Aller en bas
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
Roxcy Hollister

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan EmptyLun 22 Mar 2010 - 16:35


Ce qu’elle avait cherché à éviter était en train de se dérouler une nouvelle fois, comme s’ils étaient destinés à se déchirer même dans la séparation. C’était douloureux mais elle avait fait du chemin depuis leur dernière rencontre et avait bien murit. C’était comme si elle s’était mentalement préparée à cet instant, comme persuadée qu’un jour elle finirait par retomber sur lui. C’était peut-être volontaire, mais ce qu’elle pouvait ressentir était beaucoup plus fort que ce qu’elle avait imaginé. Sa soif de réponses la poussait à toujours en savoir un peu plus, connaître les détails lui permettrait de faire le point. Longtemps, elle s’était cru responsable de leur séparation, elle avait même finit par moins s’intéresser aux autres pour éviter de revivre ce qu’elle avait déjà vécu. Naïvement, elle avait espéré obtenir un sourire de Sloan, pourtant elle le connaissait…du moins c’était ce qu’elle pensait. Elle avait espéré qu’avec le temps, il n’aurait gardé en tête que les bons moments entre eux, qu’ils pourraient repartir sur de bonnes bases. Le retour à la réalité fut brusque mais pas assez pour l’achever et l’obliger à baisser les bras. Il ne fallait pas être pressé avec lui, elle le savait parfaitement mais c’était plutôt mal parti pour le moment.
Elle n’osait pas bouger, immobile sur ses deux pieds, elle se contentait d’observer les mouvements de Sloan. Son cœur battait la chamade, désespérément perdue entre un mélange impossible d’émotions et de sentiments indescriptibles. Elle ne voulait pas lui avouer la véritable raison de sa présence à Miami, il n’y avait rien de mieux pour le faire fuir, c’était certain. Il était important de prendre des pincettes et légèrement mentir pour préserver ses chances de l’approcher davantage. Peut-être que ses efforts seraient vains mais elle se devait d’essayer et d’enfin tourner la page définitivement si cela devait se terminer sur un échec. Durant ces dernières années, elle avait fait mine de ne plus être atteinte par lui mais sa relation avec Sloan l’avait touché, il avait été un équilibre important dans sa vie, une stabilité qu’elle n’avait jamais connu dans sa vie. Jamais, elle n’aurait pensé tomber sous son charme aussi rapidement alors qu’elle était facilement réticente à l’idée de partager la vie de quelqu’un. On ne pouvait pas dire qu’elle avait eu un parfait exemple d’amour absolu et d’entente harmonieuse dans sa jeunesse. Evidemment, elle s’efforçait toujours de ne pas ressembler à ceux qui lui ont donné la vie. C’était certainement pour cette raison aussi qu’elle y mettait tout son cœur pour au final en souffrir davantage à la chute. C’était ce qui s’était passé avec Sloan mais c’était ainsi, elle devait passer par là. Elle se demandait encore parfois pourquoi elle s’accrochait tant à son souvenir, à cet élément marquant de son passé au lieu d’avancer ? Toujours beaucoup trop d’interrogations, elle en avait simplement assez de se poser trop de questions alors elle était passée à l’action. Quitte à finir plus bas que terre à la fin, elle aurait enfin ses réponses.
Lorsqu’il posa sa main sur son coude, elle eut comme un léger mouvement de recul mais ne pu nier le frisson qui lui parcouru tout le bras. Elle avait toujours apprécié son contact, même s’il n’était pas l’homme le plus tactile du monde, c’était ce qui rendait chacune de ses caresses un véritable délice. Un moment de tendresse dont il fallait profiter avec attention. Ce geste en revanche devait avoir pour but de l’apaiser, de calmer Bluenn et de faire retomber la tension qui régnait entre eux. Cela fonctionna sans grande surprise, la jeune femme était déjà plus sereine. « Je ne veux pas que tu t'excuses. Je sais que je suis le responsable de notre rupture … Je ne veux pas revenir là dessus, tu en as souffert et moi également, même si tu ne sembles pas vouloir le croire. Je ne suis pas un lâche, je … Je n'ai juste pas pu faire autrement. C'était impossible, je n'étais pas prêt. » Fronçant les sourcils en tentant de comprendre, une chose lui échappait. Il n’était pas prêt ? Prêt à quoi ? Continuer à s’engager avec elle ou bien s’était-il rendu compte qu’au stade où ils en étaient, il serait alors obligé de se dévoiler un peu plus. Il n’aimait pas parler de lui, ni de son passé, elle l’avait finalement accepté mais elle avait réellement besoin aussi d’en savoir plus sur lui. Elle avait lutté contre sa curiosité mais elle avait eu raison d’elle. Elle ressentit comme de la déception en sentant la main de Sloan quitter son coude mais elle ne pouvait pas lui en demander davantage. « Je t'ai aimé. Je t'ai réellement aimé, du premier jusqu'au dernier moment. » Ses yeux verts plongèrent dans ceux du jeune homme, reflétant la souffrance mais aussi le soulagement suite à ce qu’il venait de lui dire. A l’époque, elle n’avait jamais douté de ses sentiments envers elle, mais l’entendre dire ces mots avec une sincérité désarmante lui fit un bien fou. « Bluenn ? » Brusquement sortit de ses pensées, elle se tourna vivement vers la petite voix qui venait de l’appeler. Une brunette qui avait tout l’air d’un mannequin l’attendait, apparemment impatiente. Bluenn lui fit un signe de la main pour lui dire d’attendre quelques minutes. Elle se retourna alors vers Sloan, ayant du mal à retrouver ses esprits. « Je n’ai jamais cherché à t’étouffer. Je n’ai pas su m’y prendre avec toi, c'est évident. Mais j'avais vraiment besoin que tu me fasses confiance. » Elle soupira, passant une main dans ses cheveux. S’il seulement il savait ce qu’elle avait longtemps caché, que son départ avait entrainé bien plus de peine qu’il ne pouvait l’imaginé. Mais ce n’était clairement pas le meilleur endroit pour tout déballer, surtout qu’elle était prise par le temps. Elle jeta un bref coup d’œil à sa collègue qui l’attendait toujours avant de reporter son attention sur le jeune homme. « Je ne veux pas te faire de tort Sloan. J’espère donc que tu supporteras ma présence à Ocean Grove car je ne sais encore combien de temps je compte y rester. » Elle marqua une pause. « Je dois y retourner, le concert va débuter… » Elle s’apprêta à rejoindre la brunette mais s’attarda encore un instant. « J'ai un service à demander… J’aimerais te voir un autre jour, j’aurais quelques petites choses à te dire. » Elle n’était pas convaincu qu’il accepterait après ce qui venait de se passer, il semblait vouloir l’oublier une bonne fois pour toute. Seulement elle ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre puisqu’elle lui tourna aussitôt le dos, en espérant qu’elle ne tournait pas définitivement le dos à l’espoir de se retrouver de nouveau à ses côtés.

END

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Contenu sponsorisé





WHEN YOU COME ● sloan Vide
Message(#) Sujet: Re: WHEN YOU COME ● sloan WHEN YOU COME ● sloan Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

WHEN YOU COME ● sloan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-