AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 1630, apple road ● Nice to meet you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptyDim 31 Jan 2010 - 23:39

Le soleil brillait sur apple road, à tel point que les quelques passants semblaient avoir oublié que l'été était encore loin. Les robes fleurissaient, surmontées de jolies vestes, les lunettes noires sortaient des sacs à main, et les hommes arboraient leurs biscotos et leur bronzage parfaitement entretenus tout l'hiver sous des tee-shirt moulants. Si on se trouvait dans le quartier à cet instant, on ne pouvait imaginer qu'il puisse exister un endroit plus agréable à vivre. Les habitants étaient souriants, avaient de belles voitures rutilantes, des maisons grandioses, et entretenaient à merveille leurs jardins. Jamais on ne voyait de saletés sur les trottoirs, les chiens ne laissaient jamais de traces, les voitures passaient à douce allure, comme pour préserver le calme des lieux. On entendait quelques oiseaux, le rire de quelques enfants un peu plus loin, et parfois les claquements stylées d'une paire de chaussures à talon griffée. Oui vraiment, quand on se promenait dans Ocean Grove ce jour là, et plus particulièrement sur Apple road, on ne pouvait croire que s'y cachaient de très nombreux secrets. Et pourtant...

Une jeune femme tournait justement dans la rue. Elle aussi s'était apprêtée comme pour un jour d'été. Elle portait une jupe violette, un débardeur noir et arborait des lunettes de soleil neuves. Elle portait un sac de voyage et tirait derrière elle une lourde valise. Thalie chercha des yeux son nouveau domicile. Elle lut à haute voix les plaques dorées accrochées aux murets.

- 1626... 1628... 1630 !

La maison était très belle. En fait, c'était plutôt une villa. La maison semblait immense. Elle était entourée d'une pelouse d'un beau vert, et aux extrémités une haie séparait l'habitation de celles voisines. Une allée blanche menait au garage et à la porte d'entrée. La jeune femme n'en revenait toujours pas. Dire qu'elle pouvait habiter là, pour une somme tellement modique ! Elle avait hâte de savoir à quoi ressemblait sa nouvelle propriétaire. D'après la voix, elle l'imaginait comme une femme jeune, active et joyeuse. Mais après tout, qu'en savait elle ? Elle attendrait de la voir en chair et en os avant de se faire une idée. N'empêche, elle avait eu l'air sympathique, et Thalie ne pouvait s'empêcher d'avoir hâte de la rencontrer. De plus, avec des prénoms comme les leurs, les deux jeunes filles semblaient faites pour s'entendre.

Thalie suivit le chemin qui menait jusqu'à l'entrée de la villa et s'approcha de la porte. Elle vérifia une dernière fois le numéro qu'elle avait noté sur un papier, et frappa. Une petite appréhension se glissa dans l'esprit de la jeune femme dont le ventre se noua quelque peu. Et si elle faisait mauvaise impression et que la propriétaire renonçait à l'accueillir ? Elle serait vraiment déçue... La maison lui plaisait énormément. Se remémorant une partie de leur conversation à laquelle elle n'avait jusqu'alors pas vraiment prêté attention, elle se demanda quels services elle devrait effectuer pour la maîtresse des lieux. Elle décida de remplir au mieux ses missions, pour gagner la confiance de la propriétaire et pourvoir rester vivre ici, ou la vie semblait tellement plus simple...


Dernière édition par Thalie Hewes le Jeu 4 Mar 2010 - 17:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptyMer 3 Fév 2010 - 15:21

C'était un grand jour aujourd'hui. Enfin, grand, tout est relatif bien sûr. Aujourd'hui donc, Muse Hannigan recevait chez elle, sa colocataire, enfin, non, plutôt sa locataire. Une locataire? Etrange non? Et bien pas tellement en réalité. Il y a de cela quelques jours, Muse avait aperçut sur la vitrine d'un bar qu'elle fréquentait de temps à autre, une annonce dans laquelle une demoiselle expliquait qu'elle était à la recherche d'un appartement. Ni une, ni deux, une idée germa dans la tête de la jeune mannequin. Elle possédait une immense villa, bien trop grande pour elle, bien trop grande pour deux personnes, bref, bien trop grande. Alors pourquoi ne pas la partager avec quelqu'un? Non ne vous méprenez pas, la jeune femme n'agissait pas ainsi sans arrière pensée derrière la tête. Elle appela la jeune femme rapidement:

« Bonjour, je me présente, Muse Hannigan, j'ai vu votre annonce. Si vous le désirez vous pouvez venir vivre avec moi au 1630 Apple Road. Je ne demande pas beaucoup de loyer, 100$ par mois, ainsi que quelques petits services. »

La jeune femme avait sans doute du s'arrêter sur le nom de la rue, qui indiquait qu'elle n'allait pas vivre dans un vulgaire appartement, ainsi que le montant dérisoire du loyer. C'était presque un loyer symbolique, rien de plus. Après avoir accepté, elle avait raccroché. Muse était ravie de l'affaire qu'elle venait de faire. Elle n'avait pas fait ça pour de l'argent, non, ça elle en avait assez pour vivre tranquillement, et même dans l'abondance. Non, en réalité ce qui l'intéressait réellement, c'était le fait d'avoir un peu de compagnie, et surtout une personne à qui elle pourrait demander tout à un tas de services. Bon, il fallait encore que la personne en question soit encline à toutes ces demandes, mais ça, Muse aurait bien le temps de s'en rendre compte.

Ainsi, le jour de la rencontre arriva. Muse avait fait le ménage, histoire de montrer l'aspect parfait de la chose. Elle n'était pas vraiment angoissée, elle s'en fichait un peu à dire vrai. Si l'inconnue qui n'en resterait pas longtemps une, décidait de mettre les voiles, Muse retournerait à sa vie normale sans difficulté. Alors qu'elle était en train de se préparer un café bien serré dans la cuisine, elle entendit frapper à la porte. Enfin la voilà! Muse se dirigea jusqu'à l'entrée, elle ouvrit la porte et fit un grand sourire à la jeune femme qui lui faisait face! Elle lui tendit la main:

« Muse Hannigan, je suppose que tu dois être Thalie. Je te propose qu'on se tutoie tout de suite, ça sera beaucoup plus simple et agréable. »

Après un dernier sourire, elle s'effaça de l'entrée, pour que la demoiselle puisse entrer. A première vue, elle avait plutôt l'air sympathique, et soignée. Enfin soignée, dans le genre pas dégueulasse. Et ça c'était quelque chose de limite primordiale pour la jeune Hannigan. Une fois que sa locataire fut entrée, elle referma la porte. Muse, qui cherchait avant tout à la mettre à l'aise lui demanda:

« Tu n'as pas eu trop de mal à trouver? »

Et tout en attendant sa réponse, elle prit l'une des valises de Thalie, et l'entraina jusque dans la cuisine. Une fois arrivée là, elle posa la valise contre le mur, et sortit une tasse d'un placard. Thalie pendant ce temps pouvait admirer la sublime cuisine intégrée blanche et rouge de Muse. Celle-ci adorait véritablement cet endroit, malgré le fait qu'elle ne cuisinait pas assez à son goût.

« Fais comme chez toi, enfin, tu es chez toi. »

Et après un petit clin d'oeil, elle lui tendit une tasse de café, sans même savoir si elle buvait du café ou non. A son tour, elle porta sa tasse jusqu'à ses lèvres et but une longue gorgée. Pas de doute, Muse ressemblait à la propriétaire parfaite, mais combien de temps cela allait-il durer?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptyJeu 18 Fév 2010 - 23:24

La porte s'ouvrit sur une jolie jeune femme. Celle ci adressa un grand sourire à Thalie et tendit une main que la future locataire s'empressa de serrer. Muse avait une poignée de main énergique que Thalie ne put qu'apprécier. Elle était blonde avec de beaux yeux clairs, et faisait apparemment partie de ces gens qui ont ce petit truc en plus qui les rend attirants. Ce petit truc que certains nomment charisme, beauté, aura ou je ne sais quoi d’autre. Ce truc qui faisait qu’on avait envie de se rapprocher de la personne qui le possédait, comme pour essayer de récupérer un peu de cette flagrance particulière.

« Muse Hannigan, je suppose que tu dois être Thalie. Je te propose qu'on se tutoie tout de suite, ça sera beaucoup plus simple et agréable. »

Thalie acquiesça et se présenta à son tour, puis entra dans la maison à la suite de son hôte. La maison impressionna la jeune femme. Elle avait vécue dans une maison cossue à la Nouvelle Orléans avec ses parents, mais la maison de famille ne rivalisait pas avec celle où elle allait à présent emménager. Les lieux étaient très chaleureux, dès le seuil passé on s’y sentait bien. Plusieurs fenêtres permettaient à la lumière d’entrer et d’éclairer la pièce d’une douce lumière. Thalie posa a ses pieds son sac et sa valise et jeta un regard tout autour d’elle. Muse interrompît sa contemplation en prenant sa valise et en se dirigeant vers la cuisine.

« Tu n'as pas eu trop de mal à trouver? »

« Non, je n’étais pas très loin à l’hôtel, et la rue est connue donc la réceptionniste n’a pas eu de mal à me faire un plan. Et puis la rue est magnifique… On ne peut pas la louper ! »

Elles se sourirent, et Muse lui tendit une tasse de café en lui indiquant un siège.

« Fais comme chez toi, enfin, tu es chez toi. »

Thalie porta la tasse à ses lèvres et but une gorgée du liquide noir. Son regard ne cessait de poser un peu partout, effleurant les meubles, les ustensiles, … La pièce était très belle, et parfaitement rangée. On sentait qu’elle était aimée par la propriétaire qui en prenait soin, mais quelque chose dans l’ordre qui régnait laissait entendre que Muse ne l’utilisait pas souvent pour faire de la grande cuisine.

« Votre… Hum… Ta maison est superbe. Merci beaucoup de m’accepter comme locataire ! Surtout pour un loyer si… Modique. Et je serai ravie de te rendre quelques services, donc si tu as besoin de quelque chose n’hésite pas à me demander, je suis à ta disposition ! »

Tout en continuant à discuter, les deux jeunes femmes finirent leurs cafés. Muse entraina Thalie à sa suite pour lui faire visiter les lieux. Plus cette dernière découvrait la maison, plus elle était charmée. C’était certains, c’était ici qu’elle vivrait à Miami. Elle ne voulait pas d’une autre maison.


Dernière édition par Thalie Hewes le Jeu 11 Mar 2010 - 20:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptySam 27 Fév 2010 - 0:51

Muse faisait tout pour rendre la visite agréable à la jeune femme. En faisait-elle trop ? Pas vraiment. Elle avait cette facilité à être naturelle et avenante même avec des inconnus. Muse Hannigan était à elle seule, le jour et la nuit. Tantôt douce, tantôt mauvaise. Tantôt drôle, tantôt cynique. Elle avait ce qu’on pouvait qualifier de sautes d’humeur. Et vivre avec elle n’était pas une chose aisée. Thalie allait rapidement s’en rendre compte. Elle était certes arrivée au bon moment, puisque Muse était au meilleur de sa forme. Aujourd’hui, elle semblait en effet disponible, agréable et accueillante. Mais combien de temps cela durerait-il ? Personne ne pouvait le dire. Peut-être que dès le lendemain, Thalie se retrouverait face à sa pire ennemie, personne ne pouvait prévoir le changement de comportement de la jeune mannequin. Alors qu’elles buvaient leur café respectif, la demoiselle prit la parole : « Votre… Hum… Ta maison est superbe. Merci beaucoup de m’accepter comme locataire ! Surtout pour un loyer si… Modique. Et je serai ravie de te rendre quelques services, donc si tu as besoin de quelque chose n’hésite pas à me demander, je suis à ta disposition ! » Muse lui fit un petit sourire, et fit un petit signe de tête pour la remercier. Elle souriait intérieurement, se disant que la jeune Hewes ne savait définitivement pas sur quoi elle était tombée. Mais soit, Muse n’hésiterait pas à lui demander quelques services, elle ne s’en priverait pas. Elle savait néanmoins qu’elle n’avait pas intérêt de montrer son visage légèrement capricieux rapidement. Thalie aurait en effet vite fait de faire ses bagages et de mettre les voiles.

Finalement, elles finirent leur café, Muse se leva, prit l’une des valises de la demoiselle et l’entraîna à sa suite dans la demeure. La maison était composée d’un étage. La surface au sol était immense. Et Muse aurait largement pu vivre avec seulement la moitié de son rez-de-chaussée. A bien y réfléchir elle ne se servait que de la moitié de sa maison, et encore. Elle monta les marches et une fois arrivée en haut elle se tourna vers Thalie :

« C’est ton étage. Enfin je veux dire, c’est ton espace privé. Tu as une chambre à droite, la salle de bain est reliée, et elle t’est personnelle puisqu’il y en a une autre en bas. Sinon il y a un bureau à gauche, un dressing juste à côté, et au fond du couloir, c’est sans doute le seul endroit où je risque de venir t’embêter, c’est la salle de cinéma. »

La salle de cinéma ? Pardon ? Non vous ne rêvez pas, Muse, grande cinéphile, avait fait installer dans une pièce une toile à l’un des murs, et à l’aide d’un rétroprojecteur, elle visionnait de nombreux films. C’était son pêché mignon, son plaisir coupable. Elle se tourna vers Thalie et poursuivit :

« Si tu as besoin de n’importe quoi, n’hésite pas. Vraiment. »

Muse entraîna la jeune femme jusqu’à sa chambre. Celle-ci était plutôt vaste et très bien éclairée par la lumière du jour. Elle posa l’une des valises. Les mains posées sur les hanches elle observait la chambre d’amie qui n’en n’était plus une. Quoi que, on ne sait jamais, peut-être que la demoiselle venait de trouver en sa locataire une future amie. Mais cela restait à prouver. Elle passa une main dans ses cheveux et termina :

« Bien sûr, tu peux refaire la déco de la pièce, cela va de soi. Tu as des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptyDim 14 Mar 2010 - 15:46

Thalie emboita le pas à sa nouvelle propriétaire quand cette dernière l’entraina pour visiter la maison. Plus elle avançait, plus la jeune femme était étonnée par ce qu’elle découvrait. Elle n’avait pas imaginé que la maison était si grande quand elle l’avait vu de l’extérieur. Bien sur, elle s’était attendue à une villa quand Muse lui avait donné son adresse et le nom de la rue. Mais même quand elle s’était arrêtée devant sa nouvelle demeure pour la contempler, elle n’avait pas deviné qu’elle couvrait une si grande surface. La maison était joliment meublée, fonctionnelle mais confortable. Thalie se demanda si c’était la jeune femme qui l’avait décoré, ou si elle s’était confiée aux bons soins d’un spécialiste. Elle fut interrompue dans ses réflexions par la voix du mannequin.

« C’est ton étage. Enfin je veux dire, c’est ton espace privé. Tu as une chambre à droite, la salle de bain est reliée, et elle t’est personnelle puisqu’il y en a une autre en bas. Sinon il y a un bureau à gauche, un dressing juste à côté, et au fond du couloir, c’est sans doute le seul endroit où je risque de venir t’embêter, c’est la salle de cinéma. »

Sous le choc, Thalie stoppa sa marche pendant une seconde. Pardon ? La salle de cinéma ? Quand elle vivait à la Nouvelle Orléans, avant que sa vie commence à s’effondrer, elle faisait partie des familles les plus riches de la ville. Pourtant jamais elle n’aurait pensé posséder un jour une véritable salle de cinéma dans sa maison. Elle jeta un regard envieux à sa propriétaire, avant de poser les yeux sur la porte de la salle. Elle mourrait d’envie d’y jeter un coup d’œil. Elle n’en revenait pas d’avoir trouvé si facilement un lieu ou vivre, et qui soit si génial. Elle vivrait dans une maison immense, avec une suite rien que pour elle. Ce n’était vraiment pas ce qu’elle avait imaginé au départ. Elle s’était dit qu’il serait difficile au départ de se faire à une vie dans un petit appartement, et voilà qu’elle se retrouvait dans une magnifique villa… Muse se tourna vers elle et reprit :

« Si tu as besoin de n’importe quoi, n’hésite pas. Vraiment. »

Thalie la remercia et la suivit lorsqu’elle l’entraina vers sa future chambre. Cette dernière était spacieuse et lumineuse, avec de jolis meubles en bois qui s’harmonisaient chaleureusement avec un parquet sombre. Elle était très agréable, et Thalie s’y sentit instantanément bien. Une arche reliait la pièce à une jolie salle de bain, comme lui avait précisé Muse. La rouquine posa son lourd sac par terre et entra dans la chambre, pour mieux la voir. Elle glissa une main dans ses cheveux qu’elle replaça sans vraiment s’en rendre compte.

« Bien sûr, tu peux refaire la déco de la pièce, cela va de soi. Tu as des questions ? »

« Oh ! Et bien… Je pense que ce ne sera pas la peine, je m’y sens déjà bien. C’est génial, bien mieux que ce à quoi je m’attendais ! Je… J’adore vraiment cette maison. C’est toi qui l’as décorée ? En tout cas, c’est magnifique, sans être impersonnel, on s’y sent vraiment bien… » Tout en parlant, la jeune femme jeta un coup d’œil circulaire à la pièce, et s’avança jusque l’arche qui ouvrait sur la salle de bain. Elle se tourna à nouveau vers sa propriétaire, non sans avoir admiré la pièce au passage, et continua : « Hum.. Non pas de question ! Je crois que je vais commencer à m’installer. Enfin… Si tu es toujours d’accord… Et heu… On est toujours d’accord pour le montant du loyer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... EmptyLun 2 Aoû 2010 - 14:46




Muse était fière de faire visiter sa demeure à Thalie. Et ce pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, parce qu’elle s’était achetée sa maison toute seule, sans l’aide de ses parents fortunés, sans même avoir besoin de faire un crédit. Elle avait travaillé tellement dur dans le mannequinat, que pouvoir s’acheter une maison, un bien qui vous est propre était un vrai bonheur pour la jeune Hannigan. Ensuite elle avait une certaine fierté mal placée, elle était fière parce qu’elle savait que sa maison faisait envie, que n’importe qui rêverait d’habiter dedans, et elle savait que Thalie n’avait pas les moyens de se procurer un tel bijou. C’est pourquoi, lorsqu’elle lui faisait visiter chaque pièce, la demoiselle imaginait très bien le regard émerveillé de sa nouvelle locataire, et contre toute attente, lorsqu’elle jetait un coup d’œil en direction de Thalie, elle ne voyait pas de la jalousie dans son regard. Ce qui en soit, était un bon point. Cela signifiait qu’elle ne venait pas ici avec de mauvaises intentions. Enfin, ça c’était la conclusion que tirait Muse, elle se rendrait rapidement compte de la véracité ou non de cette pensée. Une fois arrivées dans la chambre de Thalie, Muse observait la pièce un regard heureux, cette chambre avait été décorée par Billy sa cousine, c’était à la base une chambre d’amie, la sienne lorsqu’elle venait. En réalité, à chaque fois que Billy venait, les deux jeunes femmes dormaient ensemble, elles parlaient des heures dans le lit de Muse, pour finir dans les bras de Morphée l’une à côté de l’autre. Thalie prit enfin la parole, sortant de ses pensées la jolie Hannigan. « Oh ! Et bien… Je pense que ce ne sera pas la peine, je m’y sens déjà bien. C’est génial, bien mieux que ce à quoi je m’attendais ! Je… J’adore vraiment cette maison. C’est toi qui l’as décorée ? En tout cas, c’est magnifique, sans être impersonnel, on s’y sent vraiment bien… » Cette petite avait définitivement tout compris. Flatter Muse était toujours une bonne chose, une façon de gagner des points à son égard. Mais attention, Muse décelait assez facilement l’hypocrisie, et ne supportait pas ça. La jeune femme se passa une main dans les cheveux et lui répondit : « C’est très gentil, merci Thalie. J’ai en effet décoré la maison, mais pas toute seule, ma cousine Billy m’a aidée. Je te la présenterai un de ces jours, tu vas voir tu vas l’adorer ! » Muse était surprenante, quiconque la connaissait, serait stupéfait par sa façon d’agir. On avait l’impression qu’elle avait face à elle sa nouvelle meilleure amie, ce qui n’était pas le cas. Elle essayait juste de mettre à l’aise Thalie. Elle ne savait pas si elles deviendraient réellement amies un jour, mais après tout pourquoi pas. Elle avait plutôt l’air gentille à première vue. Evidemment, les apparences étaient trompeuses, Thalie se doutait telle que Muse pouvait se montrer comme étant la pire des garces ? La pire des allumeuses ? Sans doute pas. Pourtant elle savait pertinemment l’être. Thalie reprit finalement la parole : « Hum.. Non pas de question ! Je crois que je vais commencer à m’installer. Enfin… Si tu es toujours d’accord… Et heu… On est toujours d’accord pour le montant du loyer ? » Muse fit semblant de réfléchir, après tout, 100 $ ce n’était vraiment pas énorme. C’était un montant ridicule et dérisoire. Mais c’était ce qu’elle avait dit, et puis elle n’avait pas besoin d’argent non. Elle lui fit un large sourire et répondit : « Bien sûr que tu peux t’installer, de même, le loyer n’a pas augmenté ne t’en fais pas. » Elle allait poursuivre, mais son portable sonna, elle regarda rapidement qui l’appelait, et vit qu’il s’agissait de Cassandra. Evidemment, elle ne décrocha pas, cela devenait une habitude, elle faisait tout pour lui pourrir la vie. Elle reçut néanmoins un sms dans la seconde qui suivit : « Karl Lagerfeld, dans 10min à l’agence. Veut te rencontrer. Ramène toi. » Message un peu trop autoritaire, mais le contenu était beaucoup trop alléchant pour que Muse choisisse de faire comme si elle ne l’avait pas vu. Elle regarda Thalie et lui dit : « Je dois filer, je bosse ce soir, je risque de rentrer tard, donc fais comme chez toi. Y a à manger dans le frigo, j’ai fait les courses ce matin. » Et sans un autre mot, elle tourna les talons, descendit les escaliers à toute allure. Deux minutes après, la porte d’entrée claquait. Muse venait de partir, en laissant sa maison entre les mains d’une parfaite inconnue. Premier test, Thalie serait-elle toujours là à son retour ? Ou aurait-elle disparu emportant avec elle la moitié des richesses de la jeune Hannigan ? Cette dernière était prête à parier que Thalie serait toujours là, endormie dans son nouveau ‘palais’.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





1630, apple road ● Nice to meet you... Vide
Message(#) Sujet: Re: 1630, apple road ● Nice to meet you... 1630, apple road ● Nice to meet you... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

1630, apple road ● Nice to meet you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-