AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
35.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptySam 23 Jan 2010 - 16:20

    Janvier de l’année 2011, il y en à eu des choses dans le petit quartier Ocean Groove en un an. Madame Dolington avait eu une seconde fois des jumeaux, monsieur Newton avait atteint les 96 ans et Johann Wayhne , la mère de Dakota était revenu dans le quartier après plus d’un an d’absence, sans vraiment expliquer ou elle était et ce qu’elle avait fait. Cependant, son retour avait annoncé le départ de son fils, Dakota.
    Rappelez-vous un an plus tôt Dakota venait de faire sa demande à Lilianna, en s’enfuyant ensuite du quartier sans que lui aussi ne donne d’explications très clair. Ou était il allé ? Pourquoi avait il décidé de fuir ? Plusieurs questions qui nous sont posées, sans pour le moment la moindre réponse de l’ancien élève en sport. Dakota à en effet quittait définitivement le sport, sa carrure toujours athlétique cependant, mais la cigarette qu’il fumait montrait qu’il n’avait pas vraiment envie de faire attention à son corps. Certainement un stress marqué sur le visage, une certaine fatigue. Il avançait dans ce parc, toujours ces cheveux long coiffé de façon que seul lui trouvé correcte, un long manteau noir. Longeant le lac, il avait un certaine crainte à retenir une certaine nostalgie, mais il n’était pas revenue ici pour repenser à son passé, à son ancienne vie…
    Dakota aspira les dernières gorgées fumée de sa cigarette avant de jeter le mégot parterre, il ne savait pas l’heur exacte mais il n’avait pas vraiment réfléchis quand il avait eu cette demande, il devait la voir c’était important pour lui, il devait la voir encore une fois. Puis arrivant au lieu de rendez-vous, elle était face à lui sur la balançoire la tête vers le sol, comme perdu dans ces réflexions. Dakota souri, il était légèrement plus maigre qu’avant et les très de son visage se dessiné facilement, il était heureux de la retrouver après tout ce temps, mais il ne devait pas non plus lui faire peur.

    « Bonjour »

    Dakota lança un timide « bonjour » ce qui fit la réaction souhaité, la jeune femme releva son visage. L’ancien élève en sport avait son cœur qui semblait battre de plus en plus fort à chaque seconde qu’il s’approchait de Victoria Blythe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 24 Jan 2010 - 14:26


Victoria jouait avec son portable en le faisant tourner entre ses doigts, d’un geste absent. Depuis son retour, elle semblait s’absenter moralement de plus en plus. Il faut dire que son retour n’avait pas été, en somme, un simple hasard. Il avait d’ailleurs été repoussé. Si elle avait pu prendre son courage à deux mains plus tôt, pour sûr qu’elle aurait été de retour il y a déjà un mois de cela. Mais la panique avait cédé à l’excitation et l’impatience, ce qui avait retardé de quelque peu son retour. Mais maintenant qu’elle était là, elle se devait de le joindre. Nous étions le 23 janvier et Victoria venait d’envoyer un message à Dakota. Après la méditation sur son retour, ce fut le geste en lui-même qui tardait un peu. La jolie blonde n’était pas très certaine et le revoir lui ferrait remonter des souvenirs qu’elle ne souhaitait pas vraiment se remémorer. Mais Neal était parti au cinéma, où il travaillait depuis peu, et elle se retrouvait seule avec sa conscience pour penser, songer et mettre au point ses idées. Un léger soupir s’extirpa de ses lèvres avant de se redresser sur le lit de son copain. Oui, elle avait prit la fâcheuse habitude de rester trainée chez les Rowlands plus que de raison. Il faut dire qu’elle avait passé six mois en colocation avec Neal, colocation totalement agréable, ce n’était pas du jour au lendemain qu’elle allait pouvoir se défaire de lui. Surtout qu’elle n’y mettait pas une grande volonté en labeur. Victoria avait un peu grimacé quand il lui avait annoncé qu’il allait travailler mais soit, si ça peut l’occuper utilement, pourquoi pas. Elle n’avait plus qu’à rester trainée dans le quartier, n’ayant pas l’obligation d’aller à la faculté. Quand elle envoya le message bref mais clair à Dakota – « Rejoins-moi cette après-midi dans le parc, au niveau des balançoires. » - Victoria se retourna sur son dos pour attraper la chemise de Neal qui trainait sur le lit et le ramener contre elle, plus précisément contre son nez. Depuis toute petite, elle avait l’habitude de sentir les cols et les écharpes des personnes pour mieux sentir les odeurs des personnes. Et même à vingt ans, cette habitude ne changeait pas et demeurait. Roulée en boule pendant un long moment, l’odeur de son petit-ami chatoyant ses narines malgré son absent, Victoria eut presque envie de rester comme ça jusqu’à ce qu’il revienne. Mais non, ce n’était pas possible, elle devait un peu bouger son fessier pour se rendre au rendez-vous qu’elle avait fixé elle-même. La jeune fille abandonna donc son doudou de fortune sur les draps très bien rangés en sautant sur ses pieds et en passant par la salle de bain. Une pince dans les cheveux plus tard, elle dégringola les escaliers rapidement, offrit un léger sourire à Tabitha qui la regardait du salon et partit. Elle agissait purement et simplement comme si elle était chez elle. Ce qui, dans son esprit, devait être un peu le cas. Victoria plongea ses mains dans ses poches tout en rentrant sa tête entre ses épaules. Elle qui avait pourtant affronté le grand froid et un vrai hiver, la voilà devenue presque frileuse sous le temps plutôt doux de Miami. Mais la source de ce léger tremblement était tout autre. Et elle le savait. Victoria regardait droit devant elle mais ne pouvait s’empêcher d’appréhender. Elle ignorait un peu pourquoi elle se sentait si mal à aller à ce fichu rendez-vous. Peut-être parce que ça faisait deux mois qu’elle redoutait ce moment. Mais plus elle aurait laissé trainer les choses, et moins elle aurait été capable de prendre les choses en main. Au moins, ça sera une nouvelle chose de faite. Un affront de plus, elle devrait commencer à être habituée. Mais aujourd’hui, ce n’était pas une simple visite de routine ou de discours faisant office de mea culpa. C’était différent. Et ce n’était pas rien. Alors elle stressait. Ce n’était pas le même stress ressentit en période d’examens. Ce n’était pas le même stress ressentit quand on vient s’excuser auprès de quelqu’un. C’était un stress différent qui monopolisait et stoppait sans cesse ses vagues de courage. Sans cesse, sauf maintenant. Elle remontait la rue pour rejoindre le parc. Etrangement, pour un dimanche après-midi, c’était plutôt calme. Il y avait quelques passants remontant l’allée d’un pas calme, tout en discutant certainement de l’arrivée prochaine du printemps, qui se faisait impatiemment attendre. Mais la jolie blonde n’y prit pas garde et continua sa route vers le jardin pour enfants. Ce lieu était assez symbolique, autant pour son passé que pour son présent. Victoria a toujours adoré les balançoires. Depuis toute petite. Même si elle avait peur de tomber ou de faire un tour complet à force de monter haut, elle adorait ça. Elle se sentait grande, avec une vision parfaite sur l’horizon. Elle approcha ses doigts d’une des deux cordes avant de s’installer là où il fallait. La jeune Blythe commença à tournoyer gentiment sur elle-même, un bras enroulé autour d’une corde et le visage posée légèrement sur cette dernière. Ses yeux émeraude fixaient un point inconnu sur le sol, sans vie apparente. Enfin, après quelques minutes de solitude, une voix interrompit sa rêverie. « Bonjour. » Victoria leva les yeux et croisa ceux de Dakota, qui faisait une entrée plutôt timide et réservée. De son point de vue, il semblait avoir grandit. Et minci, aussi. Déjà qu’il n’était pas très épais auparavant, elle trouvait ses joues un peu trop creuses pour un garçon. Mais il n’avait pas l’air de souffrir physiquement d’une quelconque blessure, ce qui était une chose plutôt rassurante. Après cette rapide constatation, Victoria sourit à son tour. Pour peu, elle serait presque contente de le revoir. Dans d’autres circonstances, peut-être. Mais, à vrai dire, Dakota était une aide et un soutien moral important pour elle. Bien sûr, elle avait Neal. Mais chacun avait son jardin secret. Et Dakota Wayhne faisait partit de celui de la jeune fille. Certes, elle s’en serait plutôt bien passée. Mais qu’importe, le passé était passé et elle devait affronter le présent. Peut-être pour avoir un avenir meilleur, qui sait ? Mais n’abordons pas encore les sujets sensibles et laissons le bon vieux temps reprendre un peu le dessus.

Salut, Dakota. Un peu sordide, comme lieu de retrouvailles, n’est-ce pas ? elle eut un léger rire, se rapprochant plus du gloussement las, avant de se reprendre en se redressant. Comment tu vas, depuis la dernière fois qu’on s’est vu ?

Ce qui remontait précisément à environ sept mois. Et la dernière fois qu’ils s’étaient vus, c’était sur indication précieuse de Victoria. Une indication qu’elle-même aurait dût poursuivre à son retour mais un contretemps l’a empêché. L’un dans l’autre, la jolie blonde avait l’impression d’avoir fait une faute partout et, surtout, de cacher tout à tout le monde sur n’importe quel sujet. C’était un peu risqué et elle n’était guère rassurée mais il y avait des choses qui doivent rester planqué dans un coin de sa tête. Et c’était à cause de cette accumulation de choses qu’elle avait proposé de partir en vacances à Neal. Vacances d’un mois prolongées de cinq mois. Injustifiable aux yeux de tous, qualifié comme lâche de la part des mauvaises langues. De toute manière, les gens peuvent dire n’importe quoi, ils n’en seront rien. Victoria avait des choses à cacher et elle savait très bien les dissimuler.



Dernière édition par Victoria Blythe le Dim 24 Jan 2010 - 22:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 24 Jan 2010 - 16:49

Un peu plus tôt dans la journée, Dakota allongeait sur le canapé de sa salle à mangé, commencer à bouger de plus en plus rapidement avant de laisser sortir de sa bouche un horrible cri, qui le réveilla en sursaut. Une voix inquiète a l’entrée de la pièce se fis entendre.

« Mon chéri, tu vas bien ? »
« Oui, oui… Ne t’inquiète pas maman. »
« Je pense qu’il serait bien pour toi… De retourner voir… »
« Maman, sa suffit je n’ai pas envie d’en parler et arrête de vouloir me prendre la tête avec cette histoire. »


Dakota se leva et quitta la pièce sans rien dire d’autre attrapa le fameux manteau, et aperçut le message de la plus jeune des Blythe. Attrapant une cigarette de son autre main, il laissa tomber de l’autre son portable dans sa poche en allumant et aspirant cette première bouffait qui était là pour apaiser sa colère. Tout le long du chemin, il avait pensé à ce qu’il venait de vivre pendant ces derniers mois, il aurait tellement voulu que tout ce passe autrement, que tout soit tellement plus facile, mais ce n’était pas du tout le cas. Il était revenu depuis un mois, mais n’avait eu aucune nouvelle de personne pendant son absence, sauf des messages irréguliers de la plus jeune des Blythe. Le jeune homme avait donc pris son temps avant de se rendre au parc et donc de voir Victoria, il s’installa sur la balançoire celle juste à coter de la jeune fille, laissant finir la question de la jeune femme blonde. Dakota avait soudainement eu en tête cette fameuse soirée, ou il avait dit à Victoria ce qu’il avait sur le cœur, mais il ne devait pas y penser pas maintenant, ce n’était absolument pas le moment.

« Il est vrai qu’il n’est pas vraiment pour habitude de se retrouver dans tels endroit pour parler tranquillement, mais pour un cours moment si on pouvait oublier nos problèmes et ne vivre que cette instant. Et toi raconte moi, c’était bien cette petite aventure loin d’ici, avec ton chéri ? »

Dakota sourit, non pas qu’il avait pardonné à Neal, mais il voulait savoir si Victoria avait profité de ces mois d’absences pour profiter et ne plus penser à rien d’autre qu’à son amour. Dakota avait en effet eu un amour, pas si lointains, il avait pensé qu’il aurait pu surmonter toutes les épreuves ensemble apparemment ce n’était pas réellement le cas, à moins que je me trompe bien sur. Nous en serions peut être un peu plus, plus tard. Pour le moment les deux amis, avaient des choses à ce dire et des choses qu’ils ne devaient surtout pas ce dire, mais les mots seront-ils facile à garder ? Les sentiments pourront être secrètement utilisé, cela n’était pour le moment pas vraiment clair pour Dakota, il se devait de ce retrouver, savoir ce qu’il se passait au plus profond de lui pour enfin avouer tous les secrets de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 24 Jan 2010 - 22:54


Victoria suivit Dakota du regard alors qu’il s’installait sur la balançoire de libre à ses côtés. L’air de jeux était vide, ce qui était vraiment bizarre pour un dimanche après-midi. Il faut dire que, avec le parc d’attraction qui a ouvert il n’y a pas si longtemps que cela, aux portes de la ville, entre le parc du quartier et le grand parc plus loin et plus coûteux, le choix était cependant vite fait. Les gens voulaient profiter de l’hiver et donc, du manque de tourisme à cette saison pour aller baptiser ce parc d’attraction dont tout le monde parlait. La jolie blonde a toujours apprécié les parcs d’attraction. Elle n’y avait pas été énormément de fois dans sa vie mais assez pour avoir le goût des sensations fortes, ce que son père n’adhérait pas forcément. Victoria avait grandit autour de grands aventuriers à la recherche de risque, ce n’était donc pas étonnant qu’elle y était plongée malgré elle dedans. « Il est vrai qu’il n’est pas vraiment pour habitude de se retrouver dans de tels endroits pour parler tranquillement, mais pour un court moment, si on pouvait oublier nos problèmes et ne vivre que cette instant. » Oublier nos problèmes. C’était certainement ce que Victoria avait profité, inconsciemment, de faire en coupant net tout contact avec le monde extérieur. Personne ne s’y était attendu. Son mois à Hawaï, tout le monde savait qu’il s’était très bien passé. Mais après, tout restait flou, sans réponse, avec un énorme point d’interrogation entre août et le deux janvier. Mais jamais en partant en vacances pour se reposer de son année tourmentée, la jeune fille n’aurait pensé en revenir avec d’autres problèmes. Si elle avait sût, elle serait sûrement restée tranquillement chez elle. Mais non. « Je ne cherche pas les ennuis, ce sont les ennuis qui viennent à moi » avait-elle entendu, un jour, de la part d’un de ses camarades de classe, l’an dernier. C’était sûrement tiré d’un quelconque film mais le contenu était là, véridique et discutable. La jolie blonde n’avait jamais cherché à attirer autant de problèmes. Elle voulait juste vivre comme elle le souhaitait. Mais non, la vie serait bien trop plate s’il n’y avait pas quelques petites choses pour venir la ponctuée, la rendre plus excitante. Mais il y a tout de même quelques excitations donc Victoria se serait rapidement et très bien passée. Elle passa la main dans ses cheveux pour ôter les quelques mèches qui barraient son visage, son regard s’étant de nouveau perdu dans la contemplation des environs. La demoiselle se balançait très légèrement et pour sûr qu’elle aurait pu s’endormir s’il n’y avait pas eut le jeune homme à ses côtés. « Et toi, raconte-moi, c’était bien, cette petite aventure, loin d’ici, avec ton chéri ? » La jolie blonde grimaça légèrement, n’osant pas reporter son attention sur Dakota. Si elle pouvait oublier quelques passages de « cette petite aventure », elle n’en serait que la plus heureuse. Non, ils n’avaient pas rompu. Oui, ils étaient toujours ensembles. Elle était plus amoureuse que jamais, mais aussi terriblement craintive. Cette question la mettait mal à l’aise, elle avait peur de dire un mot de trop. Victoria semblait avoir peur d’absolument tout, ces derniers temps. Peur de la réaction de ses proches, peur de ce qu’elle a connu, peur de l’inconnu et, surtout, peur de perdre Neal. Et c’était cette même hantise qui vint la prendre par surprise quand Dakota posa sa question. Lui, il ne semblait pas vraiment affecté qu’elle n’est plus donnée de nouvelles pendant cinq mois durant. Il l’interrogeait tranquillement et de façon innocente sur son séjour avec Neal. Mais il n’imaginait pas le poids de sa question dans l’estomac de son interlocutrice. D’ailleurs, cette dernière mit du temps avant de répondre, semblant mesurer chacune des paroles qu’elle allait prononcer. Mieux valait tenter de se maitriser, c’était l’arme de la réussite. Le self-control.

Bien bien bien... J’ai quand même connu mieux mais il était avec moi, c’était le principal.

Victoria n’en avait pas trop dit mais elle sous-entendait bien que quelque chose s’était passé. Mais quoi, elle ne se prononcera pas. D’ailleurs, elle n’en dira pas plus. Ses lèvres se renfermèrent et le son de sa voix, dissipé. Elle resta muette comme une tombe. Dakota, ni personne d’autre, n’avait à savoir. La jeune fille soupira un moment tout en se redressant sur la balançoire et en déroulant son bras autour de la corde, comme pour se donner un peu plus d’énergie. Elle avait vraiment l’impression d’être une véritable larve humaine incapable de faire quoique ce soit sans être prise dans une grande fatigue. Elle détestait cette impression d’être toujours fatiguée. C’était pénible pour quelqu’un qui aimait bien bouger. Mais bon, les quelques nuits agitées qu’elle avait eut n’aidaient pas forcément à la mettre en forme. Ces vacances prolongées en avaient fait naître d’autres. Déjà qu’elle ne se sentait pas très rassurée sur sa santé mentale, c’était presque étonnant qu’elle ne soit devenue complètement folle. Elle-même ignorait où elle trouvait le courage de garder la tête froide presque tout le temps. Enfin, à bien y repenser, sa source était toute trouvée. Victoria leva ses yeux vers Dakota, interrompant le déroulement de ses idées, tout en le pointant du menton.

Et toi, avec Liliana ? Comment se passent les fiançailles ?

Si elle en voulait toujours à Alvira d’avoir tentée l’acte sexuel avec Neal, cela n’a rien d’étonnant que la jolie blonde garde une certaine réserve quand elle parle de Sloan. Cette fille avait littéralement couché avec le jeune Rowlands, rendant cocu Dakota, si elle se rappelait bien. Au final, Victoria se demandait ce que le jeune Wayhne pouvait lui trouver. Certainement que son œil masculin et amoureux voyait autre chose que son œil à elle, qui était plutôt l’image d’une trainée brune qui se fichait éperdument de tourmenter son copain, en partant sans cesse et sans un mot pour revenir, quelques temps après. Heureusement pour Neal qu’elle n’était pas comme cela. De toute façon, le jeune homme était engagé pour devoir la supporter durant les prochaines années. Et Victoria était sûre que leur relation n’en sera toujours que plus fleurissante et solide. Avec le temps, elle avait apprit à lui faire confiance. Mais pas aux femmes qui pouvaient rôder autour de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyLun 25 Jan 2010 - 21:19

    Dakota n’avait pas vraiment envie de faire de la balançoire, mais il ne pouvait pour le moment croiser le regard de la jeune fille, c’était trop difficile, bien trop triste. Le jeune homme passa une main dans ces cheveux, un vent frais plaqua son visage au mouvement qu’il faisait sur la balançoire, pas très haut mais assez pour que il y est ce mouvement de balancier qui reposait. Posant son visage sur la chaine glacée, il n’avait rien à faire à par attendre, juste attendre que la vie revienne à lui qu’on lui apporte de nouveau un bonheur qu’il ne le ferait pas sombrer dans la folie. Cette même folie qui avait faillit le tuer un an et demi plus tôt. Il ferma les yeux comme pour ce préparer à la question qu’on allait lui poser dans les quelques secondes avenir, ce n’était pas la première qu’il lui avait posé cette question, mais la réponse était douloureuse et difficile à dire.
    Dakota regarda face à lui comme pour se donner de la force, la réponse était toutes sauf facile à dire et expliquer. Il n’avait cependant pas envie de rentrer dans les détails surtout avec Victoria, il leva alors les épaules et dans une attitude qui montrer une certaine amertume et rejets il dit.

    « Je n’est plus de nouvelle d’elle depuis maintenant cinq mois… Je tombe toujours amoureux des personnes qu’il ne faut pas… »

    Le jeune homme rigola ironiquement à sa propre remarque, il avait toujours eu des relations étranges et assez torturé pour tout dire. Le jeune homme referma les yeux ne voulant rien dire qui pourrait être mal interprété, il préféra attendre quelques secondes avant de reprendre la parole, il avait le visage fermé et Dakota repris de nouveau la parole.

    « Victoria penses tu réellement qu’un jour nous pourrions tous les deux retrouver, une vie normal ? Sans souffrance et sans problème ? »

    Le jeune homme avait eu tellement de problème au cours de l’année qu’il n’avait pas envie de repartir, pour une nouvelle année qu’il le mènerait encore plus profondément dans la déprime. Il ne regardait toujours pas la jeune fille blonde, il n’avait pas le courage de la regarder, pas le courage de regarder son visage, c’était plus facile de ne pas la voir en face, il n’était pas obliger de lui mentir comme ça. Les oiseaux commençaient à chantonner au dessus d’eux, le soleil était haut dans le ciel malgré cela la joie et la bonne ambiance était loin d’être au rendez vous.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyMer 27 Jan 2010 - 17:19


« Je n’ai plus de nouvelles d’elle depuis maintenant cinq mois… Je tombe toujours amoureux des personnes qu’il ne faut pas… » Victoria put aisément remarquer que Dakota avait un visage las et un comportement plus passif quant à la disparition de sa fiancée. Liliana Sloan nourrissait décidément la culture du « Partir pour mieux revenir » dès qu’elle en avait l’occasion. Dieu qu’elle n’aimait pas cette fille. Si elle n’avait pas eut le malheur de narguer la jolie blonde sur le fait qu’elle avait pu profiter des prouesses de Neal, et si Victoria n’avait pas eut la bonne idée de l’aborder sur sa relation avec Dakota, certainement que les deux jeunes filles auraient pu continuer à une amertume quasiment inexistante. Mais la jeune Blythe se trouvait être de nature assez jalouse, ce qui n’était pas très étonnant. Dakota n’avait pas été qualifié d’ami durant de longues années. Il lui rappelait beaucoup trop de mauvais souvenirs pour qu’elle puisse l’apprécier. Le détester avait été comme une façon pour elle de rejeter totalement son passé, ne souhaitant pas l’affronter. A dix-huit ans, elle avait eut l’impression que tout lui tombait sur la tête au même moment sans qu’elle s’en aperçoive. Et au final, voilà qu’elle était en train de parler à ce même jeune homme qui, deux ans auparavant, subissait encore les foudres et les paroles massacrantes de la cadette Blythe. Victoria semblait enfin résigner à faire face à ce qu’elle avait passé, après avoir comprit qu’elle ne pourra pas y échapper indéfiniment. C’était typique et bateau de penser cela mais son avenir restera incertain tant qu’elle n’aura pas régler son passé. Et seul sait combien de choses elle avait réglé avant de pouvoir pleinement profiter du restant de ses jours. Et elle avait besoin de Dakota pour y parvenir. A elle toute seule, le résultat était là. Instabilité profonde et juste le sentiment de perdre tout contrôle sur tout. Si ce n’était que par procuration qu’ils trainaient ensemble aussi souvent, Victoria devait bien reconnaitre que Dakota était tout de même bien plus respectable qu’elle ne l’avait pensé. La jolie blonde fronça alors légèrement des sourcils avant de se sentir soudainement mal à l’aise. La deuxième partie de sa phrase la fit dévier du regard, se tassant un peu plus sur son siège, qui était redevenu sans vie et sans balancement. Le jeune Wayhne la projetait brutalement et sans préavis à cette nuit, lors du retour à Ocean Grove. Passage qu’elle se serait certainement bien débarrassée. Elle baissa alors la tête, comme si elle ne savait pas quoi dire. Ce qui était le cas. Victoria ne savait pas quoi répondre à cette réplique presque culpabilisatrice. Pourquoi pouvait-elle y éprouver un quelconque remord, d’ailleurs ? Parce qu’elle appréciait assez Dakota pour s’en vouloir un minimum alors qu’il paraissait comme abattu. En un an, ils n’avaient abordé de nouveau la question. Le jeune homme ayant prit l’initiative de se fiancer, elle avait alors conclu que ça n’avait été qu’une petite faiblesse de parcours et qu’il était assez heureux en ménage pour ne plus avoir le temps de penser à elle autre qu’au statut d’amie. Et même si elle continuait à le penser, Victoria ne put s’empêcher de se mettre à douter. Pourquoi fallait-il qu’il lui dise cela à elle ? S’il avait vu un espoir entre eux deux, la jeune fille l’aurait alors manqué. Il n’y aura jamais d’eux deux. Jamais. Si lui était en interrogation, il n’en restait pas moins fiancé. Et elle, elle avait Neal. Et pour sûr qu’elle ne changerait de place pour rien au monde. Elle agirait comme la pire des idiotes si elle pourrait songer à aller voir ailleurs alors que son copain la satisfaisait bien plus qu’elle aurait osé l’imaginer. Il était la part de bonheur dans sa vie, alors non, elle ne changera pas. Victoria avait beau avoir vingt ans, il n’empêchait pas qu’elle était totalement dévouée au jeune Rowlands. Alors pourquoi Diable Dakota lui balançait cela à la figure ? De toute façon, elle avait senti que cette Sloan n’était pas faite pour lui. Le jeune Wayhne n’était pas si solide que cela et elle, elle était loin d’être stable. En tout cas, la jolie blonde respectait assez la patience qu’il avait pour ne pas tout arrêter du jour au lendemain. Certes, ça serait une tâche difficile mais au moins, peut-être que cela la ferrait réagir. Pour de bon et sérieusement.

« Victoria, penses-tu réellement qu’un jour, nous pourrions tous les deux retrouver une vie normale ? Sans souffrance et sans problème ? » La concernée arqua un sourcil. Surprise par la question mais aussi en instance de réflexion. Il était clair que les blessures du passé étaient encore bien trop présentes pour pouvoir s’y relever comme cela. Cependant, elle-même voulait vraiment que sa vie redevienne à peu près normale. Ne serait-ce que pour avoir les épaules un peu plus allégée. C’était surprenant que Victoria n’a pas eut des moments de fort relâchement où elle racontait à un simple inconnu toute sa vie. De A à Z, sans rien oublier. Les bons comme les mauvais moments. Les secrets, ce qu’elle cachait et ce qu’elle ressentait. Dans sa famille, on leur avait apprit à ne pas faire confiance facilement, tout en ayant des contacts de-ci delà. Et encore plus de ne pas se montrer trop vulnérable. La jolie blonde l’a tellement bien apprit durant son adolescence qu’elle ne s’autorisait qu’à peine un petit écart. Mais ses brefs instants d’écart étaient plutôt disproportionnés et totalement incontrôlables. Alors oui, elle aurait aimé retrouver une vie dite normale. Pouvoir tout dire à Neal, elle y avait pensé. Mais non, Victoria avait jugé qu’il n’était pas obligé de savoir. Que cela ne changerait rien au résultat et qu’il ne pourra pas faire grand-chose pour elle à ce stade de la partie. Et puis, elle ne voulait de toute façon pas de son aide. Elle se devait d’agir toute seule. C’était sa part de liberté à elle vis-à-vis de lui. La jeune fille observa l’arbre qu’elle avait dans sa ligne de mire avant de plisser ses traits de front.

J’aimerai pouvoir te répondre oui. Mais je crois que le chemin reste encore long avant d’y parvenir. Très très long, Dakota.

Victoria ne voulait pas lui mentir. Ce n’était pas le but. De toute manière, pourquoi lui mentir ? Pour lui alléger sa conscience ? Non, il pourrait justement être plus déçu par la suite. Elle n’était pas devin, elle ne pouvait pas savoir ce que l’avenir leur réserve. Mais en tout cas, elle était certaine de ses paroles. Les troubles que toutes ces histoires causaient dans sa tête avaient tendance à se déclarer toujours en pleine nuit. Toutes les nuits quasiment, elle avait le droit à un flash sur une période qu’elle aimerait oublier. Ou qu’elle aimerait surmonter. Mais elle n’y arrivait pas. Pas maintenant, pas encore. Un jour, oui. Un jour, Victoria ne se sentira plus mal. Un jour, elle dira tout à son entourage proche. Un jour, elle retrouvera une certaine lumière. Un jour.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyVen 29 Jan 2010 - 21:28

    Dakota avait fait de nombreuse chose en un an, il avait quitté tout d’abord son quartier sans réel explication, il n’était pas partis depuis des années et surtout la dernière fois qu’il avait du partir c’était trois jours pour des photographies. Là, tout était différent Johann n’avait pas été mis au courant, même si avec tout ce qu’il c’était passé leurs relations avait changé, ils n’en restaient pas moins tous les deux amis. La jeune femme avait eu juste un petit mot avec une lettre signée de la main du jeune homme. « Je te laisse, la seul chose qu’il me reste. Le restaurant de ma mère, de toute manière, il te revient réellement. » Le jeune homme avait filé dans la nuit avec la nièce de sa bien aimée et Liliana tous les trois foncèrent sur les routes sans vraiment savoir ou aller. Lilana avait une connaissance au Brésil. Dakota, lui avait voulu voir quelques depuis des mois, quelqu’un qu’il devait revoir pour avoir des explications mais il préféra d’abord suivre les idées de sa copine partir le plus loin possible et ensuite plus tard peut être qu’il aurait la force et le courage de lui adresser la parole, mais à l’époque plus la voiture roulait loin Ocean Groove plus le jeune Wayhne se sentait bien et libre dans sa façon d’agir et de faire.

    Citation :
    Aout – 2010 {Espagne/Madrid

    Une chambre d’hôtel dans les rues de la capital, il devait être dans les 23 heures. Dans le noir, pour seul lumière la télévision sans vraiment de son, on pouvait voir assis sur le petit canapé, Dakota qui semblait ne plus du tout supporter cette ambiance ce climat. Le jeune homme et Liliana était la depuis environ quatre mois, leurs couples commençaient sérieusement à battre de l’aile. La lumière s’alluma et laissa échapper un éclat de rire puis un gloussement.
    « Si tu ne prends même plus la peine d’aller, dans la chambre de tes « conquêtes » liliana. Tu pourrais au moins prévenir. »
    « Ec… Ecoute Dakota, c’est toi qui ma dit. « J’ai besoin de temps pour réfléchir, nous devrions freiner un peu. »
    « En plus tu es ivres !! Franchement Liliana fais ce que tu veux avec ton gigolo. Je me tire !! »

    Retour au présent.

    Dakota écoutait les paroles de la plus jeune des Blythe. Il avait toujours considéré que cette jeune fille était néfaste, qu’elle détruisait tout ce qui pouvait rendre heureux Dakota. Hors il avait découvert, il y à maintenant un an et demi, que c’était en faite l’une des seules personnes sur qui ils pouvaient compter et que c’était bien plus compliqué que sa en avait l’air. Dakota se retourna vers la jeune fille première fois depuis son arrivé, qu’il posa son regard sur Victoria. Dakota posa une question à la jeune demoiselle. Malheureusement, impossible d’entendre ce qu’ils sont pus ce dire à ce moment là, un avion passa au dessus de leurs têtes et des cris d’enfants courant derrière un ballon cachaient ce qu’ils se disaient.

    « Pour le moment il ne vos mieux rien dire d’autre, laissons comme ceci. Nous verrons bien ce qu’il va dire. »

    Dakota finissait la conversation. Il attrapa alors une cigarette dans sa poche et la fis tournée entre les doigts. Une sacrée drogue cette nicotine, mais terriblement relaxant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 31 Jan 2010 - 22:38


« Pour le moment il ne vaut mieux rien dire d’autre, laissons comme ceci. Nous verrons bien ce qu’il va dire. » Victoria secoue machinalement la tête. Elle n’avait pas le courage de le voir. Pas le courage de tout lui dire. De toute façon, que pourrait-elle dire ? Elle n’avait rien à dire. Pas pour l’instant. C’était encore trop frais, trop vif, trop présent, même des mois et des années après. La jeune blonde fut prise d’une panique sans fin, qui la fit lever immédiatement de son siège, comme si ce dernier venait de lui piquer le derrière par une main inexistante. Son regard se posa sur le bout de planche de façon mauvaise. C’était comme si elle était rentrée dans une transe de folie. Ses traits étaient froids et elle regarda ensuite Dakota, qui tirait sur sa cigarette. Elle fronça les sourcils.

Tu fumes, maintenant ?

Elle n’avait jamais pensé que le jeune Wayhne fumait. Il était un étudiant de sport, un peu à l’image de Neal sur ce côté-là. Prenant soin d’eux et s’éloignant le plus possible de ce qui pouvait contenir nicotine, substance alcoolisée ou poudre blanche. Victoria, à l’inverse, avait déjà tout essayé. Mais elle avait toujours rejeté la cigarette. L’odeur lui donnait mal à la tête, elle n’arrivait jamais à expirer la fumée et elle trouvait que c’était un bon moyen si on voulait se bousiller la santé. Si on voulait mettre fin à sa vie, autant braquer une arme sur sa tempe, que le problème soit vite réglé. Combien de fois la jeune Blythe avait pensé à mettre fin à ses jours ? Un nombre bien trop grand pour une personne de vingt ans. Mais entre la pensée et l’action, il y avait une marge. Et puis, elle ne pourrait jamais se tuer de ses propres mains. Elle aurait bien trop la frousse. Jamais le courage. Et voilà, ça recommençait. Victoria sentait ses yeux picotés alors que sa mâchoire se crispait un peu plus, comme si elle était furieuse qu’elle allait avoir de l’eau salée qui allait courir sur ses joues. Elle inspira et respira bien trop fortement, la bouche entr’ouverte avant de pincer les lèvres de rage. La jeune fille donna un coup de pied à un pilier du jeu avant de poser son front sur la fraicheur du métal. Fermant les yeux, elle secouait négativement la tête de façon répétée.

Je ne veux pas le voir. Je ne veux pas le voir. Je ne veux pas le voir. Elle se tourna vers le jeune homme, lui lançant un regard à la fois abattu mais aussi énervé. J e . n e . v e u x . p a s . l e . v o i r , Dakota. Je ne veux pas. Je ne peux pas. Pas maintenant, pas tout de suite, pas si rapidement, je veux pas. Je veux pas repenser à ... Non non non, je ne veux pas. Et ne m’y obliges pas, Wayhne, ne m’y oblige pas. Je suis pas prête.

Victoria parlait de façon rapide, alternant entre le supplice et la menace, la ténacité d’un enfant qui refusait de faire quelque chose qu’il ne connaissait pas et qu’il ne voulait pas faire mélangée à l’angoisse et la peur. C’était comme voir son fichu passé refaire encore surface. Comme si elle n’était plus à une retrouvaille près. Mais mon dieu, pourquoi le sort s’acharnait-il sur elle ? De toute façon, elle savait à quoi s’attendre en revenant ici. Et c’était aussi pour ça qu’elle était revenue. Et qu’elle avait hésité aussi de revenir. Un mois de réflexion. Un mois de réflexion avait été nécessaire avant de se décider à revenir. Mais si elle avait sût, elle serait restée là-bas. Là-bas, coupée du monde et ayant pour seul réconfort les bras de Neal. Neal... Victoria fixa un point droit devant elle avant de regarder les environs d’un geste alarmé, comme si elle s’attendait à le voir surgir quelque part. Ce n’était pas possible d’être victime de crise comme ça. Aussi ponctuel que cela pouvait être, Victoria se détestait dans ces moments-là. La situation semblait lui échapper des mains, en même temps que tout contrôle. Et ça arrivait quasiment dès qu’elle était fortement perturbée. Pas étonnant qu’on avait insisté pour qu’elle continue et intensifie ses visites chez la psychologue. Mais la jeune fille ne semblait pas que cela l’aider plus que ça. Mais bon. Elle était subitement angoissée que Neal l’apprenne. S’il l’apprenait, il risquerait de réagir mal. Très mal. Peut-être même qu’il ne voudra plus la revoir. A cette pensée, Victoria poussa un léger cri de rage de tapant brutalement sur la ferraille en face d’elle avant de passer sa main sur son visage, fermant les yeux, et tentant d’inspirer profondément pour retrouver un contrôle plus ou moins réussi sur elle. Ce n’était pas le détail à penser. Pas maintenant. Elle voulait le préserver, pour l’instant. Il en avait besoin. Il avait déjà dût la supporter pendant plusieurs mois, elle et ses piques d’angoisses, alors maintenant, elle s’éloignerait dès qu’elle sentait qu’elle pétait un plomb et perdait tout contrôle. Elle ne voulait plus qu’il assiste à ça, elle avait l’impression d’être une espèce de monstre qui ne pense qu’à elle. Hors, elle était certainement plus soucieuse sur tout ce qui pouvait toucher son copain, de près ou de loin, que de sa petite personne. Victoria se laissa aller contre la rampe, ses fesses tombant alors sur le sable artificiel créé le plaisir des enfants, un regard désespéré et perdu à l’encontre du jeune homme.

Il ne doit pas savoir. Neal. Rien. Rien du tout. Une chance qu’il est trouvé du travail. Mais s’il soupçonne quelque chose, je t’assure que je te bousille, Dakota. Ce n’était pas une habitude qu’elle avait d’être aussi méchante. Elle parlait de façon calme mais sa voix était assez appuyée et dure pour faire comprendre qu’elle ne rigolait pas. Si Victoria n’était pas prête à le voir, elle n’était pas non plus prête à raconter. A qui que ce soit. Et ça vaut aussi pour mes frères, évidemment. Même si, eux, j’ai pas l’impression qu’ils verraient quelque chose, même si je leur disais tout. Visage fermé, elle semblait penser sincèrement ce qu’elle disait. Elle adorait ses frères, c’est vrai. Mais elle avait juste l’impression qu’ils se retrouvaient ensemble juste par obligation familiale. Rhys était rentré il y a que quelques jours à peine et même si sa cadette ne lui en voulait pas, de ce départ furtif, il n’empêchait pas de penser qu’il manquait quelque chose pour qu’ils renouent tous les trois. L’esprit Blythe n’est plus ce qu’il était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 7 Fév 2010 - 22:19

Dakota plongea son regard dans celui de la jeune fille, il souriait ravis de pouvoir plonger son regard dans le siens, ravisant et si doux. Il avait longtemps rêvé de son visage, tous les soirs après l’histoire de Madrid, Dakota ayant quitté l’Europe pour retourner sur le nouveau continent. Dakota avait acheté une nouvelle voiture, s’arrêtant par le nouveau Mexique, on ne sait pas vraiment pourquoi, il avait du passer par cette étape avant de rentrer sur son quartier qu’il ne lui manquait pas vraiment. Il y avait certain passage de ces derniers mois que Dakota aurait voulu oublié, ne plus penser à ce qu’il allait ce passé. Dakota avait longtemps eu des hauts et des bas pour définitivement sombrer, peut être qu’il était l’une de ces personnes qui n’avaient pas la chance d’avoir une âme sœur dans ce monde, ou peut être que cette âme sœur n’était tous simplement plus disponible. Dakota regarda la jeune fille blonde qui avait pris la parole, il garda un petit sourire. Il savait très bien qu’elle réagirait d’une toute autre façon qu’il avait pu imaginer.


« Victoria, tu sais très bien que je t’imposerais jamais rien… Depuis le temps qu’on se connait, tu peu me faire suffisamment confiance à ce niveau là. Je suis d’accord avec toi, personne ne doit savoir, et sa restera entre nous, je peu te le promettre. »


Dakota jeta sa cigarette sans avoir pour autant fumer une taffe, il avait les yeux tirés et fatigué. Il dormait mal, il n’avait plus l’habitude de rester aussi longtemps loin de son canapé, il souffrait de d’un lourd problème au niveau respiratoire. Dakota n’avait pas envie de voir un médecin, et la cigarette ne pouvait en rien arranger, la chose. Mais il ne voulait pas savoir ce qu’il l’épuisait autant, c’était certainement le stresse et le fait d’être encore le bon pigeon du groupe. Il se balança sur cette balançoire qui semblait être comme sa vie, peu stable et froide. Le jeune homme reposa sa figure sur la chaine froide. Il avait souvent cette impression de chaleur, d’étouffer… Mais ce n’était aussi violent d’habitude ?
Le jeune homme avait pris un long temps de pause avant de reprendre la parole, il ne devait surtout pas que Victoria, comprenne mal ce qu’il allait dire et qu’il n’y est aucun sous entendu.


« Après un an, l’amour ta rendu encore plus belle. Il à vraiment de la chance Rowlands… »


Pas de sous entendu on avait dis ? Il n’était pas volontaire en tous cas, dakota voulait seulement dire qu’il était agréable de voir la jeune fille en bonne santé… Le soleil en plein visage et le vent qui soufflait dans son dos était à la fois agréable et insupportable. Il avait l’impression qu’une part de lui devait mourir, et une autre devait simplement attendre et ce dire qu’un jour tout redeviendrait facile, normal. Mais aurait-il la force d’attendre ? Aurait-il le courage de pardonner ? De faire confiance ? Ce n’était pas évident pour lui de répondre à ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptySam 13 Fév 2010 - 0:26


« Victoria, tu sais très bien que je t’imposerais jamais rien… Depuis le temps qu’on se connait, tu peux me faire suffisamment confiance à ce niveau-là. Je suis d’accord avec toi, personne ne doit savoir, et sa restera entre nous, je peux te le promettre. » Dakota avait une telle façon de la dévisager que la jeune fille pourrait presque en être mal à l’aise. Mais ses prunelles se perdaient maintenant droit devant elle, observant le toboggan qui se présentait un peu plus loin d’eux. Ce toboggan qu’elle a longtemps descendu, quand elle était plus jeune. Témoin des moqueries de Rhys, des petites attentions protectrices de Maât, des positions périlleuses de Neal ou, encore, des airs mauvais de Dakota. Sa vie ne se résumait pas à tant que cela, à bien y repenser. Mais Victoria ne s’en plaignait pas. Quand elle était plus jeune et que Neal était encore là, ce dernier prenait bien trop de place et demandait bien trop son attention pour qu’elle puisse songer à voir ailleurs. Après, quand il fut partit, ce fut les autres qui l’ont rejeté. Evidemment, elle avait toujours avec elle Beth Wealer mais ce n’était pas pareil. Alors, la jeune Blythe avait apprit à vivre qu’à ses propres dépens. Comme elle s’amuse à dire, on n’est jamais mieux servi que par soi même. La solitude était devenue une de ses alliées et elle l’assumait partiellement. Partiellement parce qu’elle n’avait jamais accepté ce départ qui lui a littéralement saccagé la vie. Evidemment, Neal n’avait pas eut le choix – à 12 ans, on n’a jamais le choix. Mais elle ne pouvait s’empêcher de maudire la source, à savoir les parents Rowlands. Et elle avait longuement maudit Dakota. De part, cette amitié que chacun entretenait avec Neal. D’autre part, parce qu’il était victime et témoin d’une partie de ses sept années qu’elle aurait aimé effacer. Aujourd’hui encore, revoir le jeune Wayhne était douloureux. Et voir qu’il la scrutait autant du regard, en lui parlant d’une façon aussi douce la mettait furieusement mal à l’aise. Limite si elle n’aurait pas préféré qu’il la secoue, qu’il lui parle fort, à la limite de l’engueulade. Mais non, Dakota ne semblait pas vouloir être comme ça, aujourd’hui. A tout bien reconsidérer les choses, Dakota était certainement une des rares personnes à en savoir plus que la plupart des habitants de ce quartier. Leur relation avait tangué au gré de leur passé en commun, bref mais rudement présent, malheureusement. Pour sûr que Victoria aurait aimé garder ce semblant de haine qu’ils semblaient vouer à se livrer jusqu’à ce que la vie les sépare. Cependant, le destin en a décidé autrement et a décidé de les unir, de gré et de force. Ils ont dût apprendre à se connaitre sous un autre angle, au prix de deux baisers, de quelques prises de tête et une jolie déclaration finale. Cela fut assez confus et plutôt rapide, aux yeux de la jeune fille. Surtout que Dakota n’était pas seul quand il lui a dit ces petits mots lourds en conséquence. Mais elle avait mis cela sur le compte de la fatigue et divers caractéristiques de la soirée qu’ils avaient passé. Une façon de pouvoir y passer outre sans trop s’en préoccuper. Car savoir que le jeune homme l’aimait, ne serait-ce qu’un petit peu, c’était plutôt gênant. D’autant plus que ce n’était pas réciproque – détail qui n’était pas forcément inconnu.

Merci. Tu sais que t’es une des personnes en qui j’ai été presque forcé de foutre ma confiance. De toute façon, c’est clair que si tu me trahis, tu te trahis aussi. La jolie blonde passa la main dans le sable et commença à jouer avec en faisant passer les grains à travers ses doigts, comme le fait une petite enfant qui découvre le sable pour la première fois. Si elle pouvait retourner en enfance, là où tout était plus facile, plus insouciant et plus léger. Plus influençable et plus naïf aussi, mais elle donnerait tout pour retourner à cette période, qu’elle considérait comme la plus parfaite de sa vie. Les seuls instants où elle avait réellement vécu sans penser au lendemain ni aux jours suivants avec une inquiétude et une angoisse permanente. Où toute sa famille était présente et soudée. Et où elle était souriante, pétillante et énergique. A la voir, on aurait l’impression qu’elle avait vu les années défilées, que ses yeux en avaient vu beaucoup plus que la moyenne et elle semblait déjà lasse. Et pourtant, elle n’avait eut que vingt ans au début du mois. Dans un soupir de dernier recours, Victoria lâcha la petite botte de sable qu’elle avait formé dans sa main d’un coup sec pour la jeter et l’éparpiller devant elle. Quand elle pense qu’un an auparavant, cette même botte de sable arrivait en plein visage de Dakota. Elle eut un léger sourire mélancolique avant de relever les yeux vers le jeune homme, qui venait de reprendre la parole.

« Après un an, l’amour t’a rendu encore plus belle. Il a vraiment de la chance, Rowlands… » La jeune fille fronça légèrement les sourcils avant de dévier une énième fois le trajet de son regard. Neal et Dakota étaient amis depuis qu’ils étaient gosses et voilà que maintenant, ils se vouaient une certaine animosité sans qu’elle puisse mettre la main sur la cause. Mais, malgré le compliment qu’il venait de lui faire, Victoria se sentait mal à l’aise. Elle n’avait jamais réussi à intégrer les compliments en souriant et en remerciant la personne. Et que cela soit suivi par une certaine froideur en prononçant le nom de famille de son copain n’arrangeait pas la chose. Comme si on lui rappelait que Neal ne supporterait certainement pas la voir ici avec Dakota. La jolie blonde se leva, épousseta son jean des grains qui auraient pu venir dessus avant de commencer à marcher de manière indécise devant le jeune homme.

C’est bizarre. Dakota lui lança un regard interrogatif que Victoria sentit et qui la poussa à continuer. Tu le traites comme si tu le... détestais. J’ai loupé un wagon ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? La jeune Blythe s’était arrêtée de marcher juste en face de lui. Elle ne voulait pas qu’il se défile. Elle voulait qu’il réponde à sa simple question. Une question qu’elle n’avait pas forcément pensé ou eut l’occasion de pouvoir poser auparavant. Mais j’imagine que je dois prendre ça pour un compliment. Cependant, je suis pas sûre que Sloan fut bénéfique pour toi. La jolie blonde s’approcha et attrapa le menton du jeune Wayhne pour le forcer à lever son visage vers elle. Elle fronça des sourcils une nouvelle fois, inquiète. Dakota, est-ce que ça va ? Évidemment, s’il lui répondait non, elle pouvait en partie comprendre pour quoi. Mais encore fallait-il que le jeune homme se montre un peu bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptySam 13 Fév 2010 - 19:38

Dakota avait un grand nombre d’ami qu’il avait pu se faire pendant son enfance. Chacune d’elle avait commencé de manière dont le jeune homme pouvait parfaitement décrire. Ils y avaient eu bien sur Johanne, celle qui avait été pendant longtemps sa voisine d’en face, personne qui avait rejoint le groupe des quatre, sans vraiment grande difficulté. Puis il y avait eu John, qui aimait la musique et les sports de combat, des points communs qui avait réunis les deux jeunes enfants. Aaron lui ce fus dans les équipes de basket et le fait que Dakota était bon cuisinier qu’il avait appris à s’apprécier et ce connaitre. Puis à coter de ces trois là, il y avait cette amitié avec Neal Rowlands. Aaron ne l’aimait pas pour la simple et bonne raison que le jeune homme monopoliser trop d’attention aux yeux de Dakota. La relation qu’il entretenait avec Neal était fusionnel, mais personne ne disait rien les deux amis semblaient être inséparable. Enfin, ce n’était sans compter sur les agissements de la plus jeunes des Blythe Victoria, qui n’approuvait en rien cette amitié et Dakota ne comprenait pas ce que Neal pouvait trouver à cette petite blondasse mal fringué. Au départ de Neal, le déchirement fus brutal, réellement insupportable par moment. Ce qui avait fait peur à sa mère et à ses amis, qui décidèrent de se mobiliser pour le réconforter et le faire oublier. Mais est-ce vraiment la disparition de son ami, qu’il l’avait poussé à se sentir mal pendant si longtemps ?

Citation :
[Flash – Back – Restaurant De la mère de Dakota dans les rues de Miami]

« Sa va te faire du bien de sortir et de voir du monde. Sa doit faire trois semaine que tu n’as rien fait à par sortir de chez toi pour aller en cours et à tes cours particuliers. » Johanne avançait a coter de lui, en lui tenant le bras. Dakota avait maintenant 14 ans, il ne souffrait pas d’acnés, il avait un corps plutôt bien construit, niveau popularité, il ne pouvait pas rêver mieux. Mais pourtant quelques choses le dérangeaient.
« Pour cette « petite soirée » on va être combien ? » la jeune fille ne voulant pas répondre, Dakota s’arrêta sur place et foudroya du regard son ami.
«Mais tu as besoin de voir du monde, on n’est pas plus de cinquante. » La jeune fille avança de nouveau dans les rues pour se retrouver face au restaurant, qui plus tard sera le sien.
« Mais tu te moque de moi j’espère ? »
« Non et j’ai même proposé, à Victoria de venir. Elle aussi à besoin de sortir !! »
« En plus de faire quelques choses que je n’ai pas envie de faire, vous invitez des personnes que je n’ai pas envie de voir… Sympa les amis !! »
« Ecoute Wayhne !! Tu vas te taire et tu vas me faire le plaisir de t’amuser. »

Plus tard dans la soirée…

« Dakota tu vas vraiment avaler tout ce qu’il y à dans cette assiette ? »
Hurla John qui arrivait seulement avec une petite quantité de patate et un morceau de viande.
« Oui j’y compte bien, et après je mangerais du gâteau et puis peu être qu’avant je me resservirais. »
« Mon fils mange, beaucoup mais ne grossis pas d’un pouce… C’est de famille. » La mère passa une main dans les cheveux de son fil avant de déposer un baiser sur le sommet de son front. En déclarant ensuite « Faudra vraiment que je t’emmène au coiffeur. Profite de ta soirée mon petit ange. »
Au moment ou le gâteau arriva dakota sauta dessus, en se resservant deux fois. Puis après quelques minutes de son dernier morceau, il se leva de la table puis partis en direction des toilettes. Se jetant dans la première cabine de libre, il s’agenouilla devant la cuvette et dans un geste qui devenait banal, il introduit ses doigts dans sa gorge et tout le repas qu’il avait ingurgité ce soir là, fut éliminé en quelques secondes. Il tira la chasse d’eau puis se releva, ouvra la porte pour découvrir dos à lui, la jeune fille blonde le fixant de son regard à travers le reflet du miroir.
Victoria…
[Fin Flash-back]

Dakota sourit à la remarque de la jeune fille. Dakota n’était pas vraiment sur de savoir si oui ou non il détestait Neal, une chose est sur c’est que jamais sa pourrait redevenir comme dans leurs enfances cette relations qu’ils avaient tous les deux.

« Entre le fait qu’il ma écrasait en voiture et coucher avec la personne que je pensais aimer le plus monde… Ma fois pas grand-chose. »

Dakota se mis à rire, rire qui fis s’arrêta nette quand Victoria ce mis à parler de Sloan.

« Lilianna est moi ne somme pas compatible, elle ma trahis, plusieurs fois et notre voyage forcé m’aura permis de découvrir des facettes de sa personnalités que je n’avais jamais pu voir juste à maintenant. Je vais bien, enfin je fais en sorte d’aller mieux, enfin je ne sais pas…»


La réponse sur le « est-ce-que ca va ? » avait certainement la plus dure à donner. Il ne savait plus quoi répondre à cette question. Il ne pouvait pas se plaindre tout le temps, mais il ne pouvait pas dire que sa vie était toutes roses, toutes parfaites.

« J’ai pu reprendre les cours sans trop de problème, j’ai pus me remettre au sport. Bien que je sais qu’il va mettre difficile de retrouver mon niveau. »

Dakota ne pensait plus vraiment à Lilianna, il avait d’autre préoccupation en tête maintenant. Il fallait qu’il avance pour qu’un jour il puisse remonter la pente et ne pas sombrer de nouveau. Plus jamais il ne pourrait faire confiance à quelqu’un. Mais jamais il ne pourra s’empêcher d’aimer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyDim 14 Fév 2010 - 23:27

♦ FLASH BACK

Pourquoi était-elle ici, déjà ? Ah oui, parce qu’on le lui avait demandé. Du haut de ses douze ans, Victoria ne ressemblait plus à la demoiselle d’il y a un an. Elle-même ne se reconnaissait pas dans le reflet qui lui faisait face, alors que ses mains passaient sous l’eau fraiche. Elle ignorait même pourquoi elle avait accepté de venir. De venir ici, entourer de l’entourage de Wayhne, de voir sa tronche à lui et de ses potes, ainsi que de sa famille, elle aurait eut toutes les excuses du monde de ne pas venir. Le restaurant dans lequel elle se trouvait était celui de la mère de Wayhne. Seulement, ça, elle ne l’a apprit qu’en se retrouvant devant le bâtiment, devant le fait accompli. On l’avait pressé vers l’intérieur, ne lui laissant pas l’occasion de faire marche arrière. A douze ans, avait-on réellement le droit de protester ? Voilà de toute façon de nombreux mois qu’elle se taisait. La fillette était devenue presque une muette depuis le départ de Neal. Elle ne parlait quasiment plus, à part pour dire les banalités courantes ou les formules de politesse. Même les cours ne semblaient plus avoir d’intérêt pour elle. Victoria ne s’était jamais sentie aussi seule que l’année passée. Et devoir supporter toute la soirée la tête de Wayhne n’était guère une réjouissante. Elle grimaça en entendant une sorte de vomissement forcé en provenance d’une cabine. Ses cheveux étaient machinalement relevés dans une queue de cheval et un petit détail sur son oreille attira son attention. Elle se pencha un peu en avant vers le miroir, tout en tripotant son oreille, l’air soucieuse. Son doigt dériva sur la peau du dessous pour continuer à caresser la cicatrice d’une quelconque griffure qui se prolongeait jusqu’à l’arrêt de son cou. Prise d’un vent de panique en entendant le bruit d’une chasse d’eau activée venant de la même cabine que tout à l’heure, la jeune blondinette détacha ses cheveux et les plaça soigneusement autour de son visage tout en dérivant son regard sur le miroir pour voir la personne qui en sortait. Son visage se crispa quand elle vit celui de Wayhne apparaitre. A en juger par son expression surprise, il n’avait pas semblé s’attendre lui non plus à la voir là. Pourtant, les toilettes étaient publiques, chacun pouvait s’y rendre. Mais il fallait que ce soit lui qui sorte de cette fichue cabine. Après quelques secondes d’observation à travers la glace où ni l’un ni l’autre ne semblait vouloir bouger, Wayhne s’avança vers le lavabo et poussa, sans aucune délicatesse, la fillette, qui bougonna furieusement en le regardant de façon sombre.

Pas la peine de pousser comme ça, imbécile.
T’es toujours là où il faut pas, mini pouce.

Victoria bouillonnait, en même temps que ses poings se seraient. Si elle n’avait pas un tant soi peu de self control sur sa petite personne, certainement qu’il aurait eut le droit d’en tâter un des deux. Quand bien même il était plus âgé, plus musclé et plus expérimenté qu’elle, la fillette n’avait pas peur. Elle avait apprit à ne plus avoir peur. Les moqueries, voilà un an qu’elle les supporte. Même si elle ne montre rien, un jour, elle aussi se moquera d’eux. « Qui rira bien rira le dernier » dit-on bien. Ils se retrouveront tous idiots quand ils verront qu’elle réussit bien mieux qu’eux dans ce jeu-là. Juste parce qu’elle, elle aura prit le temps de prendre du recul et d’être assez expérimentée pour pouvoir attaquer. Aussi, elle se retient. Victoria ne supportait pas ce surnom que Wayhne lui balançait à chaque fois qu’ils se voyaient. Si seulement ils pouvaient ne plus se voir. Pourquoi ce n’était pas Wayhne qui était partit au lieu de Neal ? Ca aurait facilité bien des choses. Mais non, il fallait que cet idiot lui pourrisse toujours la vie.

Qu’est-ce que tu fichais, dans les toilettes ? Tu vomissais ?
Est-ce que je t’en pense, moi, des questions ? Mêle-toi de tes affaires, morpion.
Vieux crapaud. Ca se veut grand mais ça se réfugie dans les toilettes.
Écoute-moi bien, mademoiselle je sais tout. Tu vas dire à quelqu’un ce que t’as entendu et je te jure que tu le regretteras.
Bouh, je tremble de peur.
Tu ferrais bien.



« Entre le fait qu’il m’a écrasait en voiture et coucher avec la personne que je pensais aimer le plus au monde… Ma fois, pas grand-chose. » Victoria baissa la tête. Elle avait oublié ces deux évènements. Le premier parce qu’il y avait toujours un noir monstre qui résumait la soirée qu’elle avait vécu. Neal avait lourdement insisté sur le fait que c’était à cause de lui si la voiture a flanché et, à voir son visage se crisper sous le souvenir de cet épisode, sa copine eut bon de juger qu’il valait mieux éviter le sujet. Mais personne d’autre n’aurait pu voir la scène, donc personne d’autre n’aurait pu l’aider à reconstituer le puzzle. Parce que la demoiselle avait la ferme impression qu’elle n’était pas innocente à cet accident. Elle avait bu et elle savait qu’elle ne tenait pas l’alcool. Elle perdait facilement pied. Et encore plus quand c’était mélangé à de la poudreuse. Oui, le mélange alcool/drogue n’avait pas été le choix le plus judicieux qu’elle est pu dans toute sa vie. Elle ne pouvait cependant pas se positionner. Certes, Neal n’était pas blanc comme neige. Certes, il n’aurait pas dût aller coucher avec la copine de son pote. Il était facilement compréhensible que Dakota l’est encore en travers de la gorge, même un an et demie après. Mais la demoiselle refusait tout bonnement de prendre parti. Neal avait ses tords et Dakota, ses raisons. Elle ne prendrait pas parti, car ce n’était pas ses affaires. Et puis, elle ne voulait pas risquer se mettre l’un à dos juste parce qu’elle essayait de plaindre l’autre. C’était bien trop risqué, surtout vis-à-vis de Neal. En un an, elle touchait du bois, il n’était jamais allé voir ailleurs. Il avait donc fait des efforts pour elle, elle ne pouvait pas donc se permettre de l’enfoncer. Alors Victoria se contenta regarder ses pieds s’amuser avec le sable avant de relever la tête vers Dakota. « Lilianna et moi ne sommes pas compatible, elle m’a trahi plusieurs fois et notre voyage forcé m’aura permis de découvrir des facettes de sa personnalités que je n’avais jamais pu voir juste à maintenant. Je vais bien, enfin je fais en sorte d’aller mieux, enfin je ne sais pas… » La jolie blonde fronça des sourcils. Elle pouvait imaginer à quel point s’était douloureux d’être déçu par la personne que l’on aime le plus. Mais elle ne voulait pas que son ami se détruise à cause de cela. Sa mâchoire se crispa tout en soupirant de façon sèche, le regard dur. Pas vraiment pour Dakota mais plutôt envers celle qui le rendait comme ça. Mais elle n’eut pas le temps de reprendre la parole que le jeune homme ouvrit la bouche. « J’ai pu reprendre les cours sans trop de problème, j’ai pu me remettre au sport. Bien que je sais qu’il va mettre difficile de retrouver mon niveau. » Voilà une bonne nouvelle. Mais il semblait plus forcément en état de suivre des entrainements intensifs. Il n’était plus aussi épais qu’avant et la jeune Blythe s’inquiétait vivement sur la régularité de ses repas.

Dakota, ... elle hésita un moment avant de reprendre la parole. Tu manges correctement, n’est-ce pas ? Et t’es sûr d’avoir les forces nécessaires pour faire du sport ? T’es aussi épais qu’un asticot, c’est pas très prudent, tu sais. Oui, Victoria paraissait réellement soucieuse du sort du jeune Wayhne. C’est surtout qu’elle avait réellement besoin de lui. Sans Dakota, la jeune fille ignore comment elle aurait pu s’en sortir toute seule. Il était le seul à connaitre tout – ou la majorité, va-t-on dire – elle ne voulait donc pas prendre le risque de le perdre. Et puis, au final, Victoria l’aimait bien, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptySam 20 Fév 2010 - 16:58

Dakota se trouvait étrangement bien en compagnie de plusieurs personnes qu’il n’aurait jamais pu imaginer comme ami. Parfaite Garbage avec qui il avait lié un lien beaucoup plus solide et stable que beaucoup de personne n’aurait pas pu comprendre. Victoria, c’était spéciale, il n’avait jamais pensé qu’un jour, ils pourraient tous les se retrouver, rire et pleurer ensemble. Le jeune homme respirait avec difficultés, sa musculature était beaucoup moins imposante qu’avant et le visage tiré le rendait plus vieux. Il était au plus bas, il en avait mare, mais il n’était pas non plus le genre de personne à vouloir mettre fin à sa vie, parce que tous tournée mal, il espérait juste qu’un jour sa devienne plus facile. Le jeune homme regardait la plus jeune des Blythe qui s’inquiétait pour lui, il ne pu s’empêcher de rire.

« C’est toi qui me dit sa mini-pouce, tu es aussi grosse qu’une aiguille à tricoté. » le jeune étudiant souriait à la fin de cette phrase. Pour montrer qu’elle ne devait pas s’inquiéter, il reprendrait pied. Dakota qui était entrain de se balancer sur la balançoire, s’arrêta net et se retourna pour faire face à Victoria. Sourire aux lèvres, sourire qu’il avait eu tellement de fois par le passé.

« Je suis sur que même dans mon état je peu te battre à la course, sans faire le moindre effort. Blythe.»

Dakota rigolait de sa blague pas drôle avant de regarder, Victoria puis de fixer de nouveau l’horizon. Puis il reprit un air sérieux, avant de dire en direction de la jeune fille.

« Arrête de inquiétée pour moi, Victoria… Tu ne devrais pas… »

Citation :
[Flash Back – Plage De Miami Aout 2007]

Dakota sur la plage le regard vide, le visage fermé, l’accident avait eu lieu il y à deux mois et il n’arrivait pas comprendre comment il avait pu s’en sortir sans rien alors que John et Aaron avait tous les deux eu un destin plus tragique.
« Wayhne toujours entrain de chialer, soit un homme pour une fois !! »
« Cette voix de casse-pied, cette odeur nausée a bombe !! Tire toi mini-pouce, je tes rien demandé. »
Dakota avait toujours eu du mal avec cette phrase « soit fort et conduit toi comme un homme. » Qu’est que sa voulait dire ? Un homme ne pouvait il pas montrer ses sentiments ? Ne pouvait-il pas être triste ? La présence du père aurait elle pu jouer un rôle ? Aurait était il différent avec la présence paternel ? Peut-être, mais il ne préférait pas y penser.
« Écoute, Idiot tu ne vas pas restais planter là indéfiniment. Nous avons tous nos problèmes Wayhne. La preuve, tu es toujours dans mes pattes, toujours dans ma vie… »
« Victoria je ne te retiens pas, j’en rêve tous les soirs, du jour ou je me serais enfin débarrassais de toi. »
« Dakie excuse moi d’être en retard !! » La petite tête de Lizzie apparue trois cent mètre plus loin.

[Fin Flash back]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptyJeu 25 Fév 2010 - 15:40


« C’est toi qui me dis ça, mini-pouce ? Tu es aussi grosse qu’une aiguille à tricoter. » Si Dakota prenait cette remarque à la légère, cependant, Victoria ne fit qu’accentuer un peu plus son froncement de sourcils. Comment ça, elle était « aussi grosse qu’une aiguille à tricoter » ? Il fallait bien avouer que la jeune fille avait eut un appétit guère présent durant des mois, tout simplement parce qu’elle n’en avait ni l’envie ni le courage. Mais de là, se faire traiter de plus mince qu’une aiguille à tricoter, ça devenait légèrement alarmant. Elle avait cette capacité à tout prendre au premier degré, ces derniers temps. Un rien la paniquait ou l’inquiétait. Elle baissa les yeux vers sa propre silhouette et tâta ridiculement son ventre à travers sa veste. Si elle avait perdu trop de poids, certainement qu’elle l’aurait remarqué, n’est-ce pas ? Non, Victoria refusait tout bonnement de faire partie de ces filles qui n’avaient que peau sur les os. Si elle se laissait abuser par le rejet de nourriture, ce n’était pas pour une question de poids mais pour une question mentale. Elle n’avait tout simplement pas l’envie. Et quand il n’y avait personne pour la forcer un tant soi peu, elle ne touchera rien. Mais la jeune Blythe tenait quand même à ses formes – même si sa mère a toujours soutenu que sa fille ne deviendra jamais maigre parce qu’elle a des ascendants antérieurs aux femmes plutôt menues. Certes, elle avait une taille plutôt agréable. Mais justement, elle ne voulait pas y mettre fin. Rhys se moquait assez de la taille fine de sa sœur et Neal s’amusait toujours à poser le contraste de sa corpulence face à celle de sa copine. Non non non, c’était inconcevable, elle n’avait pas perdu et elle ne devait pas perdre. Si c’est pour ne plus pouvoir faire un pas dehors sans craindre de s’écrouler, plutôt s’empiffrer comme deux plutôt que de se priver. La jolie blonde lâcha ensuite son ventre d’un léger soupir las alors que son regard se reposait sur Dakota, qui semblait enfin sourire. Il n’était pas sérieux. L’idiot. Quel idiot il était de dire des choses pareilles. On ne lui avait donc jamais dit que les filles avaient un souci de l’apparence bien plus élevé que chez les garçons ? Et même si Victoria ne semblait pas encore prête à s’extasier devant un vernis ou à se maquiller au trait près, elle n’en restait pas moins une fille, avec une mentalité de fille, des idées de fille et tout ce qui va avec. Et on ne plaisante pas quand il s’agissait d’apparence. Même si c’était pour dire qu’elle est mince. « Je suis sûr que, même dans mon état, je peux te battre à la course sans faire le moindre effort, Blythe. » Victoria fit les yeux ronds avant de les rouler vers le ciel quand elle entendit Dakota rire de sa propre phrase. Elle pouvait être très douée en sprint, quand elle le voulait. Autrement dit, en cas d’extrême urgence. L’adrénaline vous fait faire des choses totalement dingues et augmentait vos capacités (ou les divisait, ça dépend de la personne et/ou de la situation) de façon considérable. Et la jolie blonde a apprit à avoir une bonne foulée, quand on sait que c’était elle qui se frottait aux escalades sur le mur des maisons ou l’incrustation sous le nez de la victime de façon amicale. Si la victime découvre ce que vous traficotez, vous êtes foutu et vous n’avez plus que vos jambes pour vous porter aussi loin que l’autre daignera à vous lâcher. Avec les années, Victoria est passée professionnelle en la matière. Mais vu qu’elle s’accorde une pause à fin non définie – au plus grand plaisir des habitants, sans doute – elle s’est certainement un peu rétractée de ce côté-là. Cependant, ce n’était pas cela qui l’empêchait de croiser les bras et de regarder le jeune homme avec un petit air bien soutenu, limite hautain, le menton relevé.

On ne parle pas sans connaitre, Wayhne. . Sa voix était assez prétentieuse, mais aussi ponctuée d’une légère pointe vexée. Comme si Dakota avait touché une corde sensible, alias son amour-propre. Victoria n’était pas une fille superficielle – elle ne l’était que quand on le lui demandait – mais elle avait tout de même quelques petits trucs qui pouvaient la chiffonner, à une échelle plus ou moins différente selon l’attaque, évidemment. Et le jeune homme était déjà sur une piste très légèrement boueuse. Elle pouvait se montrer d’une grande susceptibilité quand elle le voulait. Et là, c’était comme s’il venait de l’attaquer en plein fouet. Pourtant, Victoria savait bien pire dans la vie que ce simple sous-entendu de défi de course. De toute façon, elle n’avait pas envie de courir. A part pour sauver sa peau, elle n’aime pas courir. En général, quand elle courrait, ce n’était pas forcément une bonne chose. Elle était loin, la période où elle gambadait avec insouciance pour jouer. Et même à cette époque-là, elle devait déjà échapper aux terribles cannes qui sévissaient sérieusement dans le quartier. Mais à l’époque actuelle, la dernière fois qu’elle avait courue, elle préférait largement ne pas y penser. Cependant, elle restait légèrement vexée de la remarque du jeune Wayhne, même si ce n’était pas bien méchant. A bien y repenser, c’était plutôt étrange. Il y a encore quelques années, ils se vouaient une haine sans merci. Et maintenant, les voilà unis – de nouveau, mais unis quand même – dans le même problème. Il lui avait même confié qu’il l’aimait, il y a un an. Victoria ne préférait pas trop aborder le sujet, pensant tout simplement qu’il était enfin passé à autre chose, notamment sur sa relation avec Liliana. Qui avait mal fini, apparemment. Pourtant, ils formaient un joli couple, malgré le fait que la jeune blonde n’avait pas forcément la brune dans son cœur. Mais non, elle avait bien eut raison de s’en méfier. Mais, après tout, ce n’était pas vraiment ses affaires. Ce n’était pas comme si Dakota s’occupait de son histoire avec Neal. Plongée dans ses pensées, elle fut ramenée à la réalité par Dakota, qui avait repris un air sérieux. « Arrête de t’inquiéter pour moi, Victoria… Tu ne devrais pas… » Combien de fois elle a pu entendre cette tournure de phrase en cinq mois ? Elle avait fini par compter en même temps que Neal avait fini par comprendre que sa petite-amie ne le lâcherait pas d’une semelle et se soucierait de son bien-être. C’est peut-être son côté un peu maternel qui reprenait le dessus, côté qu’elle ne connaissait pas forcément. On pouvait dire qu’elle avait gagné en maturité, que ce soit de visage ou de caractère. Elle semblait plus posée et plus calme, plus réfléchie aussi. Mais largement plus lunatique et plus susceptible, aussi. Et s’inquiéter pour les autres était devenu une monnaie courante, chez elle. Elle avait passé cinq mois à s’inquiéter alors, pour qu’elle s’en remette, il faudrait lui laisser un peu de temps. Quoiqu’il en soit, la jeune fille lui mit une petite claque sur la joue avant de tâter la mâchoire du jeune homme, comme pour tenter de constater les dégâts.

Je m’inquiète si je veux, d’abord. Et là, tu m’inquiètes beaucoup. Je veux pas que tu deviennes un poids plume, Dakota. Tu sais que j’ai besoin de toi. Et crois-moi, tu te débarrasseras pas de moi aussi rapidement. Elle plissa les yeux avant de le prendre par le bras pour rejoindre l’allée centrale du parc. Allez, viens. On va faire un tour. C’est déprimant, comme endroit, finalement. Evidemment, un air de jeu pour enfants n’était pas déprimant mais pour elle, c’était bien trop de nostalgie qui remontait à la surface. Et ellen’aimait pas se morfondre sur son passé. Cela ne servait et ne rimait à rien. Alors Victoria força le jeune homme à la suivre dans une balade improvisée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] EmptySam 27 Fév 2010 - 23:50

Dakota à toujours eu des rapports compliqués avec le sexe opposé, il n’a jamais vraiment su les comprendre. Il a seulement trois femme au centre de sa vie et chacune d’elle lui à apportait, joie mais également tristesse. Tout d’abord il y a sa mère, qui à toujours était présente de différente manière au cours de son enfance et adolescence, malgré ces nombreux déplacement elle avait toujours une attention pour son fils que nul autre parent n’aurait pu critiquer. Mais malgré cette présence et se réconfort, qu’elle pouvait lui apporter, il lui en voulait pour plusieurs raison, certaine qu’elle ignorait encore et d’autre pour des secrets qu’elle ne lui avait jamais avoué et qu’il avait du découvrir tous seul, avec les revers de la vie. Il y a aussi Elizabeth Potter, sa meilleur amie, sa sœur de cœur, il avait toujours vu en cette jeune femme une vrai force, une présence qu’il lui était nécessaire dans son équilibre, mais le fait que les deux jeunes adolescents soit aussi proche poussent également à la jalousie et au regret de ne pas avoir pu et su agir correctement. Puis pour finir Victoria, la plus charismatique, la plus difficile à comprendre et la plus difficile à approcher. Même si les deux jeunes gens étaient de plus en plus souvent ensemble, qu’ils s’appréciaient de plus en plus, il était rare de voir des moments de calme et de tendresse entre eux.
Dakota avait donc eu des relations assez étranges avec les femmes de sa vie, entre amour, trahison et haine, mais jamais il ne savait ou il se trouvait réellement. Sauf ce jour, à ce moment précis ou la plus jeune des Blythe attrapa son bras pour l’entrainer loin de cet endroit. Au lieu de se laisser trainer il entraina Victoria contre lui resserrant son étreinte autours de la jeune femme.
« Regarde, tu vois bien que j’ai plus de force que toi… » Dakota s’arrêta un moment, afin de profiter du moment ne penser à rien d’autre que ce moment.

« Tu n’imagine même pas à quel point, combien tu as de l’importance pour moi. J’ai encore plus besoin de toi que toi de moi. Je ne laisserais rien n’y personne m’empêcher de te voir. Et je te le fait comme une promesse, je ne t’abandonnerais jamais Victoria, jamais je ne pourrais te faire souffrir. »

Le jeune homme quitta de l’étreinte avant de dire dans un petit sourire et retrouvant sa voix passive et douce.

« Je te suis alors, emmène moi là ou tu le désir. »

Dakota aimait Victoria Blythe, il l’avait combattu pendant des années contre ses sentiments, mais il n’avait pas envie de lutter contre mais en même temps, il savait parfaitement que la jeune femme n’avait pas le même genre de sentiment à son égard. Mais peu importe, il était bien à ce moment la et personne ne pourrait lui retirer ce moment. Victoria et Dakota quittèrent alors l’air de jeu. Ou allaient-ils ? Qu’avaient ils vraiment besoin de se dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Vide
Message(#) Sujet: Re: des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

des choses qui ne se disent pas... [pv victoria ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Greynolds Park & Cabane du gardien-