AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMar 3 Nov 2009 - 23:23

    Il y a des journées comme ça, où on ferait mieux de rester chez soi, couché. D’ignorer tout ce qui passe à l’extérieur. Il vaudrait mieux juste… hiberner. Le temps de quelques heures, quelques jours… Histoire de ne pas être là au mauvais moment. Sauf que c’était toujours le mauvais moment. La jeune Stevens venait de l’apprendre à ses dépens. Un simple coup de fil. Un simple hopital… Et un simple schéma. Un patient et son docteur. Son copain et un chirurgien. Un beau gosse et une femme plutôt sexy.

    « Je suis désolé. » Heaven daigna tourner la tête vers lui. Il semblait sincère. Et elle en fut étonnée à vrai dire. Ces mots étaient tellement simples à sortir sans qu’on les pense réellement que lorsqu’elle vit la sincérité du jeune homme, elle en fut déconcertée. Mais pas assez pour lui répondre quoique se soit. Il n’avait pas l’air d’imaginer à quel point il avait pu la blesser. Certains vous diraient qu’un baiser ce n’est rien, ça ne veut rien dire. Dans certains cas, la jeune Stevens vous approuverait, dans celui là, absolument pas. Il y avait l’attitude qui l’accompagnait, la façon dont ils avaient de se regarder, ainsi que l’air grave qu’ils avaient affiché en voyant que la belle brune les avait surpris. « Merci d'être venu, j'ai pas passé mon IRM encore et... ce n'est pas ce que tu crois, enfin si on s'est embrassé mais c'est pas ma copine, enfin... C'est une voisine, je... je l'ai aidé à garder son petit un soir car elle m'avait sauvé d'une course poursuite, un mec me courait après pour me taper. » Il parlait trop. Beaucoup trop. Ca lui tapait sur le système. Elle mourrait d’envie de lui gueuler de se la fermer, mais c’était pas le moment de taper un scandale en plein milieu de l’hôpital. Ce n’était pas sa copine ? Encore heureux. Manquerait plus qu’il en est deux en même temps. Là, peu importe le scandale, le lieu, ça aurait pété, directement. Non pas que là, elle resterait calme jusqu’au bout. Ce n’était pas dans son tempérament, elle avait besoin de s’exprimer. De tout casser si c’était le seul moyen dont elle disposait pour exprimer la colère intense qu’elle ressentait.
    Sans dire un mot, elle se redressa, essuyant d’un revers de main les derniers vestiges qui montraient qu’elle avait pleuré. Duncan, toujours assis à côté d’elle, releva la tête pour la regarder, alors qu’elle, baissa la tête, plantant son regard azur dans celui de son… copain.

      HEAVEN : Je me suis vraiment inquiétée. Mais apparemment ça a l’air d’aller. Comme t’as l’air de pas avoir besoin de moi…. Et puis c’est magnifique, vous formez même, déjà, une belle petite famille. Félicitations Duncan.

    Attrapant son sac qui était toujours à ses pieds pour le mettre à son épaule, Duncan se leva à son tour. Plus grand qu’elle, cette fois ce fut Heaven qui fut obligée de lever légèrement la tête, pour le voir. Il avait un regard qu’elle n’avait que rarement vu. Et ce qui la faisait flipper, c’est que ce n’était pas réellement par elle qu’il avait été déclenchée. Elle ne connaissait pas cette femme, et ne souhaitait par forcément la connaître. Du moins plus maintenant. Elle était belle, il n’y avait aucun doute là-dessous. Des traits fins, des cheveux d’un brun magnifique, des yeux ébènes, et peut être même que c’était une femme adorable bourrée de qualités avec qui Heaven aurait pu s’entendre. Mais elle ne le saurait jamais, puisqu’il y avait désormais Duncan entre eux. Et s’il y avait bien une chose que la jeune Stevens détestait par-dessus tout, c’est qu’on empiète sur son territoire.

      HEAVEN : Alors avant de ne plus pouvoir garder mon calme, de plus pouvoir me retenir de te gifler, ou de réellement péter un câble, j’vais me casser. De toute façon, j’avais cru comprendre que t’étais entre de bonnes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMer 4 Nov 2009 - 0:00

Spoiler:
 

Elle qui se tenait présentement devant le jeune homme – Duncan Thomas – ce prénom qu'elle aurait pu sortir en lui courant pieds nus dans sa propre demeure, elle qui le regardait de cet air si doux alors qu'il la tenait enlacée entre ses bras, fut instantanément sortie de ces rêves. Un moment de silence où la porte s'entrouvrit légèrement en laissant place à cette femme de même taille que Panamee, des yeux de biche en amande et d'une couleur si claires accompagnant ce teint quelque peu bronzé et cette allure si charnelle et classe. Elle resta bouche bée devant l'arrivée précipitée de cette fille montée sur ses échasses qui contemplait ce qui se passait, la docteur ayant détourné le visage en premier fut pendue devant Heaven qui faisait demi tour. Ne sachant guère pour le moment qui était cette femme, elle le comprit au regard tardif de son ami qui ne trouva d'autre mot que d'exercer une grimace d'exaspération à ses conneries, qui était l'identité de la brune arriviste. Les iris de cette jeune mère se baissèrent rapidement pour laisser place au chagrin – aucune change avec elle – elle porta ses mains contre ses yeux en ayant murmuré à voix basse le prénom de Heaven Stevens.

Un air de déprimé au fond de son regard alors qu'elle se reculait petit à petit de Duncan, elle n'affichait plus ce sourire profond et sincère en préférant garder de loin cette solitude qui venait de l'envahir. Le visage recouvert de ses dix doigts alors qu'il resta un instant sans rien dire, la seule vérité était qu'elle n'était guère sa copine et encore moins le père de son fils, il était tout simplement un voisin – escort boy – qui perdu dans ses relations de couple s'était laissé tenter par les lèvres de Panamee. Ou plutôt non, elle l'avait poussé à la tentation et c'était éperdument ce qu'elle regrettait en ayant détruit un couple peut être modèle qui sait, elle se sentait la méchante et se cachant derrière ses mains, elle espérait alors disparaître dans son mur. Une poussée de hantise contre elle, la jeune mère avait redressé la tête en lui demandant de partir rejoindre sa petite amie, ce qui d'après elle, était le plus raisonnable. Elle le vit alors s'approcher et prendre sa main dans la sienne pendant un moment, ses yeux se fermèrent automatiquement même si elle ne souriait pas elle savait qu'elle appréciait ce toucher qu'elle ne reverrait peut être jamais.

DUNCAN « Je... Je reviens faire mon IRM dans pas longtemps, et... Reste mon médecin s'il te plait Panamee. » lui avait il dit dans un souffle avec une confession au bout de sa phrase.

Elle hocha péniblement la tête et attendit de le voir disparaître dans les couloirs du l'hôpital pour s'effondrer contre son fauteuil, de tristesse certes mais aussi de fatigue. Panamee ne les entendait même pas de la salle où elle était ce qui avait le don de l'apeurer encore plus qu'elle ne l'était, elle attrapa la souris de son ordinateur et commençant à préparer l'IRM, elle partit dans la salle des machines sans sortir dehors. Elle se mettait sans cesse à soupirer en déchirant plusieurs fois de suite le papier sécurisant le nombre de bactéries pénétrant dans le scanner, et pouvant alors fausser la radio qu'elle s'apprêtait à faire.

S'asseyant une nouvelle fois devant son ordinateur qui ne demandant plus que l'impression du crâne de ce dernier, elle porta une main contre son visage et sans laisser de larmes apparentes sur ses joues, elle annonça d'une voix à peine audible la tristesse qui l'envahissait. Il était censé revenir dans pas longtemps – dix minutes passèrent où elle était assise sur son vieux fauteuil à espérer de voir sa silhouette ne serait ce qu'une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMer 4 Nov 2009 - 0:55

Duncan ne pensait pas en se réveillant ce matin que sa journée allait se passer comme ça, la rencontre entre les deux personnes qu'il appréciait et tout ça... Si il avait sû il aurait sûrement fais comme Heaven pensait, il serait resté dans son lit et aurait passé une journée à feignanter.
Il avait alors laissé Panamee de l'autre côté du murs et avait rejoint Heaven qui était mal, les deux étaient mal mais là sa priorité était Heaven c'était elle qui avait accouru à son secours pour voir dans quel état était Duncan après le coup de fils que les pompiers lui avaient passés, et après tout, c'était ce qu'il devait faire non ? Il avait un lien avec elle apparemment et il se devait d'être honnête au moins un jour dans sa vie, et ce jour ci était peut être arrivé.
Lorsqu'il lui avait dis qu'il était désolé et qu'il le pensait réellement surtout cela avait dû se voir en lui, et peut être qu'elle l'avait vu, cela faisait un moment qu'ils se connaissaient des étés à passés à se chercher et maintenant un moment qu'ils se courtisaient...
Il était mal à l'aise face à elle, mais en même temps il devait affronter ses erreurs, et il les affrontait difficilement mais il le faisait. Duncan savait bien qu'au fond d'Heaven il devait l'enerver au plus haut point, mais il n'y pouvait rien il sentait le besoin de lui dire, de lui expliquer, c'était comme ça, il ne savait pas quoi faire, quoi dire pour bien faire car dans tout les cas il ferait mal, mal à quelqu'un et il n'agirait pas bien c'était obligé.
Elle se leva alors, le regardant méchamment, sa colère se lisait dans ses yeux, c'était horrible, elle aurait pu avoir des pistolets dans ses yeux que Duncan aurait été mort sur le champ, il baissa les yeux alors regardant le sol et ses mains qu'il joignait...


HEAVEN : Je me suis vraiment inquiétée. Mais apparemment ça a l’air d’aller. Comme t’as l’air de pas avoir besoin de moi…. Et puis c’est magnifique, vous formez même, déjà, une belle petite famille. Félicitations Duncan.

Il releva le regard, il avait un regard triste, désolé vraiment desolé de l'avoir inquiété désolé de la faire souffrir, il n'avait pas voulu lui faire du mal, il n'avait pas eu envie de la blesser...
Il la laissait alors parler dire ce qu'elle avait sur le coeur, elle avait le droit à son temps de parole il acceptait ses phrases comme il acceptait sa colère envers lui elle avait le droit c'était légitime même.


HEAVEN : Alors avant de ne plus pouvoir garder mon calme, de plus pouvoir me retenir de te gifler, ou de réellement péter un câble, j’vais me casser. De toute façon, j’avais cru comprendre que t’étais entre de bonnes mains.

Il se releva pendant qu'elle parlait, il était à nouveau plus grand qu'elle, il s'approcha alors d'elle, quitte à ce qu'elle le claque, tant pis, il n'avait pas peur de s'en prendre une il l'aurait mérité après tout.

_Arrête Heaven s'il te plait... Ne dis pas de bétise, on est pas une famille putain c'est une amie, une voisine on... j'ai fais une erreur mais il n'y a eu qu'un baiser. Je...

Il regarda l'heure affiché sur l'horloge du couloir et vit que cela faisait un peu trop longtemps qu'il était partit voir Heaven et qu'il ne pouvait pas bloquer Panamee aussi longtemps elle l'attendait pour passer l'IRM, il se devait d'y aller sa santé était en jeu là non ?
Il posa ses deux mains sur chaques côtés des épaules d'Heaven pour ne pas qu'elle parte et une main vient alors relever son menton pour qu'elle le regarde.


_Attends moi s'il te plait, je vais passer mon IRM et on voit dans la chambre ok ?

Il approcha sa bouche du front de la miss pour lui déposer un baiser non pas qu'il ne voulait pas l'embrasser sur la bouche mais il pensait bien qu'elle ne voulait pas.

_Appel Esteban, il a peut être envie d'être au courant.

Il fit un petit sourire à Heaven et partit alors passer son IRM, il était nul ce con, il faisait cocu Heaven et là il partait rejoindre Panamee en lançant à Heaven d'appeler Esteban et de le mettre au courant, mais elle devait le mettre au courant de quoi ? Du fait qu'il l'ait fais cocu ou le fait qu'il était à l'hôpital ?

Il était à nouveau dans la salle d'examens et regarda Panamee dans la salle des ordinateurs, il lui fit un petit sourire timide et se déshabilla alors pour passer on IRM, ce fut long chiant c'était même horrible comme moment...

Une fois l'IRM finit il se leva de la table, s'habilla à nouveau et partit voir Panamee dans la salle.
Il était mal à l'aise encore une fois et les mains dans les poches, il avait toujours mal mais essayait de se montrer fort la journée était loin d'être finie.


_Je... On se voit tout à l'heure ? J'attendrais ton verdict dans la chambre.

Il se gratta la nuque hésitant et s'approcha tout de même d'elle pour lui déposer un baiser dans le cou, il ne voulait pas la perdre elle était extra, il ne voulait en perdre aucune en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptySam 7 Nov 2009 - 16:02

    « Arrête Heaven s'il te plait... Ne dis pas de bétise, on est pas une famille putain c'est une amie, une voisine on... j'ai fais une erreur mais il n'y a eu qu'un baiser. Je... » Heaven arqua un sourcil. Une amie ? Une voisine ? Cela signifiait-il qu’elle devait se méfier de toutes ses voisines ?! Si c’était le cas, autant rompre immédiatement. Parce qu’il y avait un sacré paquet de belles femmes à Ocean Grove.
    Certes il avait fait une erreur, mais elle n’était pas certaine qu’il soit complètement innocent non plus dans l’histoire. Heaven ne supportait pas de devoir se méfier du beau blond… Et c’est ce qui allait finir par se passer. Sans savoir vraiment pourquoi, elle avait l’impression que ce baiser n’était que le début d’une longue liste de bourdes et d’engueulades monumentales entre le jeune couple.

      HEAVEN : Tu quoi ?! Tu regrettes peut-être ?! Elle était prête à parier que non. Elle n’avait supporté la scène à laquelle elle avait assisté simplement à cause de l’attitude de son copain. Ce n’était pas qu’un simple putain de baiser. Elle y avait vu plus… A la façon dont les deux personnes concernées avaient agi. Une amie ? J’embrasse pas mes amis Duncan ! Et si je vous avais pas surpris, ça serait allé jusqu’où ?! Et ça va aller jusqu’où ?!

    Elle ne parlait pas du moment présent… Après tout, ils ne se seraient quand même pas envoyé en l’air dans cette salle, non ? M’enfin pourquoi pas… Mais peu importe, elle parlait surtout du futur… Il l’aurait revu, et ça aurait continué pareil ?! Il l’aurait prise pour une conne continuellement ?! Et pour ce qu’elle venait de rajouter… Utiliser du futur proche… Elle était certaine que rien ne s’arrêterait là, et que rien ne serait facile.

    « Attends moi s'il te plait, je vais passer mon IRM et on voit dans la chambre ok ? » Sans même qu’elle est le temps de réagir Duncan s’approcha d’elle et l’embrassa sur le front. Elle finit par reculer de quelque pas, plantant son regard dans le sien, dégoutée. Qu’il passe son IRM ?! La belle brune avait bien envie de lui demander si c’était réellement son scanner qu’il allait passer ou s’il n’allait pas plutôt s’envoyer en l’air avec le beau médecin. « Appel Esteban, il a peut être envie d'être au courant. » Il lui sourit légèrement, alors qu’Heaven ne comprenait pas vraiment pourquoi elle devait prévenir le jeune Carson. Puis la jeune femme se mit à sourire faiblement.

      HEAVEN : Oh oui il serait ravi d’être au courant… Dit-elle à voix basse.

    Reste à savoir de quoi elle parlait… Du fait que Duncan la trompe ou qu’il ait eu un accident ?! Elle-même ne le savait pas. Quoique… Non à vrai dire elle parlait nettement plus du fait d’être cocue que de l’accident en lui-même. Elle était pressée de voir la réaction d’Esteban… En y repensant, c’était assez ironique. Sauf que c’était loin d’amuser la jeune Stevens.
    Alors que Duncan rentrait de nouveau dans la petite salle pour passer son scanner, Heaven retourna dans la chambre de celui-ci. Sortant son Blackberry de son sac pour appeler Esteban, elle composa son numéro. Au bout de quelques sonneries, le jeune homme décrocha. Elle ne s’étendit pas en explications, lui précisant seulement que Duncan avait eu un accident, et qu’elle lui en dirait plus s’il se ramenait. Et il devait se ramener !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptySam 7 Nov 2009 - 16:45

    Esteban n’en avait pas encore conscience, mais au moment où il avait appuyé sur la touche «Répondre» de son téléphone… sa journée serait riche en événements. Surpris d’être déranger par la sonnerie de son téléphone, alors qu’il était entrain de se diriger vers la poste, Esteban avait encore été plus surpris de recevoir un appel d’Heaven aussitôt dans la journée. Habituellement, elle préférait, et de loin, passer quelques soirées bien remplis en sa compagnie. L’avantage de cette nana, était bien sur qu’elle n’appelait pas pour dire de passer une belle journée, ou encore qu’elle pensait constamment à vous. Si ça avait été le cas, Esteban aurait sans doute gerbé dans la plus proche poubelle.

      -Allo? avait-il lancé d’une voix mielleuse, certain qu’elle lui proposerait une partie de jambes en l’air.
      -C’est la femme de ta vie, j’ai besoin de toi.
      -Euh… okay? Tu veux quoi?
      -Que tu passe à l’hôpital, ton pote a eu un accident.
      -Qui? Duncan?
      -Bah oui Duncan! T’en a 50 des amis ?!
      -Qu’est-ce qui lui est arrivé?
      -Je t’expliquerai à l’hôpital!


    Esteban avait stoppé sa progression dans la rue en fonçant les sourcils. Sans doute qu’il aurait éclaté de rire, ou encore envoyer promener Heaven pour son audace de dire qu’il n’avait pas beaucoup d’amis. Mais la situation était à tout sauf à être drôle. Heaven lui avait raccroché au nez, refusant de lui en dire plus préférant le lui dire en personne. Et il aurait juré qu’elle était assez de mauvaise humeur pour qu’il comprenne qu’il n’avait tout simplement pas à discuter. Faisant un petit arrêt à la poste pour déposer ses factures payées, Esteban appela un taxi pour se diriger à l’hôpital le plus rapidement possible. Il n’arrivait pas à le croire pourtant. Depuis quand Duncan se pointait à l’hôpital après un accident sans qu’il daigne se faire avertir? Étais-ce une technique idiote, donc il avait inventé les prouesses, qui consistaient à avoir un accident et de se faire soigner par les plus jolies infirmières de l’hôpital? Si c’était le cas, il pouvait presque féliciter Duncan… Quoique, Heaven semblait plus en colère qu’en panique. La situation devait être moins grave qu’il pouvait se l’imaginer.

    L’hôpital se dessina devant lui quand quelque secondes il se retrouva devant la porte d’entrée à tendre un billet de 20$ au conducteur. Sans se préoccuper de la monnaie qui lui revenait, Esteban referma la portière derrière lui pour s’engager dans le vaste établissement pour malades. Il connaissait les lieux par cœur, tant qu’il s’y présentait souvent pour diverses raisons. Il se souvenait même que le dernier médecin qu’il avait rencontré lui avait donné comme prescription d’éviter les bagarres générales. À croire qu’il était bien connu ici. La réceptionniste lui offrit le numéro de l’étage où se trouvait la chambre de Duncan, sans bien sur daigner lui jeter un regard. Esteban se souvenait de ce qu’ils avaient fait dans le placard du concierge… elle avait toute les raisons du monde à se sentir gênée. La progression se fit rapidement. Esteban s’approchait d’un air plutôt sérieux de la chambre de son ami, incertain de ce qu’il trouverait. Ses pas le menèrent vers la dite chambre, où ses yeux virent Heaven assise dans celle-ci. Les sourcils foncés, Esteban ouvrit la porte lentement.

      -Je suis venu le plus vite que j’ai pu…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyLun 9 Nov 2009 - 22:17

Panamee avait attendu dans la salle des ordinateurs pendant près d'une vingtaine de minutes avant que la porte ne daigne s'ouvrir et qu'une silhouette masculine apparaisse de l'autre côté de la vitre. Elle qui avait perdu tout espoir de voir un patient dans sa salle d'IRM et surtout Duncan, serait volontiers partie de cette minuscule pièce si elle aurait eu la certitude de ne pas croiser la petite amie de son blessé dans le couloir. Elle regardait alors les résultats de sa patiente de la matinée prochaine sur son scanner, au moment où il fit son apparition timidement à travers la baie vitrée, elle redressa alors le visage de son ordinateur et le vit sourire faiblement avant de retirer son pantalon. La jeune mère appuya sur quelques touches du clavier pour mettre en route le nouveau scanner, et alors qu'elle attendait le chargement de la barre installant la mise en place du nouvel IRM, elle le scruta un moment du regard. Une main posée sur son pc et l'autre cherchant du bout des doigts le dictaphone, elle tourna la tête en direction de la machine à haut parleur, et appuyant sur le bouton elle commença à lui donner les consignes avant de pénétrer dans le tuyau.

PANAMEE « Je vais te demander de d'installer tranquillement sur la plaque en fer. » avait elle parlé dans le dictaphone alors qu'elle le vit se retourner en sursautant à la voix de la jeune femme qui s'éparpillait dans la salle du scanner. « Ça va être un peu froid, rien de bien méchant. », elle esquissa un faible sourire à l'idée de le voir trembler sur le contact frais de cette plaque et abaissant un instant son regard vers l'ordinateur elle remonta son visage vers Duncan. « Une fois allongé, tu me diras lorsque tu seras prêt et je te ferai pénétrer dans le tube pour quelques instants. Ça sera pas long. » Elle décrochait le dictaphone en laissant cependant le haut parleur semi ouvert pour qu'elle puisse l'entendre en cas de pépin ou de peur. Attendant qu'il daigne se faufiler sur la plaque avec une certaine précaution, elle attendit son OKAY pour taper sur une touche et faire rentrer la plaque dans le tube en toute tranquillité. Elle mit un certain temps avant de se refermer et elle qui plaçait une main contre son menton légèrement fatiguée de faire la même chose toute la journée, attendit que l'embout rentre avec l'autre pour commencer l'IRM. « Tu vas voir une lumière bleue te parcourir le corps puis le cerveau... » annonça t elle une nouvelle fois dans le dictaphone en marquant une pause avant de reprendre. « Pas terrible pour les yeux, je te conseille de les fermer et dans dix secondes tu seras sorti. » Elle fit alors toutes les manœuvres nécessaires à la radiologie qu'elle lui faisait sur le crâne et n'apercevant rien de bien particulier, elle prit soin de faire une photocopie de la radio pour voir à tête reposée s'il n'avait aucune séquelle.

[...]


Appelant par la même occasion certains de ces internes par leurs bipeurs, ils accoururent à fière allure dans le bloc en scrutant un moment la radiologie avant de récupérer Duncan de l'autre côté de la vitre. Elle sortit de la salle et attendant dans le couloir que les futurs chirurgiens sortent avec le jeune homme sur brancard (toujours), elle se rongea l'index de la main droite et vit la porte s'ouvrir, laissant tout d'abord voir Dexter l'interne parfait puis cette brune plutôt coquette. Panamee les suivit dans un silence profond où elle lui jetait des regards sans rien dire, elle demeurait silencieuse jusqu'à la montée dans l'ascenseur, comptant les étages restants avant de pénétrer dans la future chambre d'observation du garçon. Les deux internes pénétrèrent en premier avec le brancard tandis qu'elle les suivait en reluquant le dossier de son ami en main, elle avança dans la chambre et releva alors le visage tombant nez à nez devant sa petite amie, et, et Esteban ! Elle fit alors une légère grimace à la découverte de ce voisin dans la chambre et fronçant un instant les sourcils, elle retourna à sa paperasse alors que les deux autres mettaient Duncan sur son lit avec difficulté.

PANAMEE « Votre ami vient d'être soumis à une IRM. Nous pouvons pas vous en dire plus pour le moment, il risque de rester la nuit en observation. » avait elle meuglé en direction de Esteban et Heaven sur un ton monotone. « Comment va ton genoux Esteban ? », elle gardait cette même position, la tête flanchée sur le dossier du patient alors qu'elle entendait des bruissements dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyLun 9 Nov 2009 - 23:06

Duncan regrettait d'avoir eu cet accident, il regrettait de mettre deux personnes qu'il appréciait dans une situation pareilles, voir Heaven pleurer et être folle de rage que son copain ne soit pas un des plus fidèles lui fit mal mais en même temps elle le savait que c'était un courreur de jupons ce n'était pas une nouvelle des plus extraordinaires!
Heaven hurlait, elle mettait l'hôpital tout au courant.


HEAVEN : Tu quoi ?! Tu regrettes peut-être ?!Une amie ? J’embrasse pas mes amis Duncan ! Et si je vous avais pas surpris, ça serait allé jusqu’où ?! Et ça va aller jusqu’où ?!

Non le pire dans tout ça c'est qu'il ne regrettait pas il était desolé désolé qu'elle ait vu cette scène mais si elle ne l'avait pas vu effectivement, l'aurait il mise au courant où alors aurait il jongler entre Panamee et Heaven pendant un temps jusqu'à ce que l'une d'entre elles s'en rendent compte et pètent un cable ? Elle était directe, elle embrassait pas ses amis ? Si seulement il savait, il aurait pu alors retourner la situation en sa direction, lui montrer que ce n'était pas le pire des deux, mais personne n'a voulu l'avertir des activités de son meilleur ami et de la jeune demoiselle...

Il partit alors rejoindre Panamee dans la salle d'examen. Il savait que pendant ce temps Heaven se faisait un plaisir de mettre au courant Esteban sur les activités de son ami.
Il se mit en tenue et sursauta en entendant alors Panamee parler, il ne pensait pas qu'elle parlerait.


PANAMEE « Je vais te demander de d'installer tranquillement sur la plaque en fer. » ... « Ça va être un peu froid, rien de bien méchant. »

Effectivement, Duncan frisonna au contact de la table sur sa peau nu, il fit une grimace et soupira pour essayer de s'habituer au peu de chaleur qui se dégageait de la table... C'était une vraie torture cet examen en fait. Il lui annonça alors qu'il était prêt et la machine se mit en route.

« Tu vas voir une lumière bleue te parcourir le corps puis le cerveau... »

_Si tu en trouves un...

Avait il murmuré, car là pour le coup il ne pensait pas avoir un cerveau dans son petit crane de moineau! Il écouta alors la voix de Panamee lui conseillant de fermer les yeux, il était crispé il avait froid, il ne voulait pas limite sortir de ce tube il aurait bien aimé y rester enfermer, mais l'IRM se finit, il y sortit attendant le verdict, il vit juste les toutous revenir, tout fiers remuant limite la queue en la voyant, il soupira ils étaient désespérant. Duncan ne voulait pas rester dans le brancard et encore une fois l'un des internes le bloqua, il soupira et le regarda méchamment, lui une fois qu'il serait sortit de cet endroit il allait revenir pour le frapper c'était obligé il ne supportait pas ses mecs qui se prenaient pour des bolosses, aaaaaaah il voulait le frapper, mais regardant du coin de l'oeil Panamee et les soucis déjà qu'il lui faisait enduré il ne dit rien et ne fit rien, il s'était juste assis pendant tout le trajet, posant sa main sur son menton pour bien montrer son ennui.

Un silence pesant les menèrent alors dans la chambre de Duncan, la porte s'ouvrit, il y vit alors Heaven et comme il le pensait bien Esteban. Il espérait qu'Esteban allait apeser les choses.


PANAMEE « Votre ami vient d'être soumis à une IRM. Nous pouvons pas vous en dire plus pour le moment, il risque de rester la nuit en observation. »

Duncan écouta alors Panamee tout en se faisant déplacer par les internes et il avait fais le malin il ne les aidait pas les laissant alors se débrouiller pour le mettre dans son lit, autant faire chier Dexter jusqu'au bout, il avait voulu le plaquer dans son brancard pour ne plus qu'il bouge lui il faisait le patient trop chiant et trop lourd! Il la regarda alors son regard s'assombrit et se fronça alors qu'elle tutoyait Esteban et lui demandait de ses nouvelles, comment elle le connaissait ? Et pourquoi elle le tutoyait alors qu'elle avait voulu le vouvoyer au début de son arrivée au urgence ? C'était quoi ce bordel ? Entendant alors Heaven soupirer ou râler il ne savait pas trop il partit de son observation et regarda la jeune brune verte de rage, elle était peut être pas d'accord que Duncan fusillait Panamee de son attention pour son meilleur ami...
Duncan soupira et croisa les bras.


_Je peux aller fumer Docteur ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMar 10 Nov 2009 - 14:48

    Lorsqu’Heaven avait composé le numéro d’Esteban, elle n’avait alors aucune idée de ce qu’elle ferait par la suite. Ce n’est qu’en entendant sa voix, et en ne lui disant que le strict minimum qu’elle eut cette idée. L’idée de tout balancer, de faire comprendre à Duncan qu’elle ne serait absolument pas la seule à souffrir dans cette histoire, parce qu’il ne fallait pas se leurrer, le couple Duncan/Heaven venait de mourir.

    « Je suis venu le plus vite que j’ai pu… » Elle lui sourit faiblement. Malgré leur dernière entrevue, qui s’était assez mal finie, elle était contente de le voir. Même si elle avait déjà une petite idée de comment allait se dérouler la suite des évènements… Elle se doutait aussi qu’Esteban lui en voudrait, mais Heaven savait mieux que quiconque, que la vengeance est un plat qui se mange froid. La bombe à retardement qu’était la relation Esteban/Heaven était sur le point d’exploser. Elle se leva de son fauteuil, glissa sa main sur le visage de son ami, avant de l’embrasser sur la joue, et de glisser quelques mots à son oreille.

      HEAVEN : Désolée…

    Au regard qu’il avait, il semblait ne pas comprendre pourquoi elle était désolée, puis son regard changea peu à peu. Sans doute avait-il une idée de ce qui allait se dérouler. Mais ce qu’il ne comprenait surement, c’était la raison de tout ça. Patience…
    Tandis que la jeune Stevens s’était rassise dans le fauteuil, deux internes arrivèrent, avec Duncan dans un brancard, suivit de la jeune femme, qui avait embrassé son copain il y a quelques minutes de cela. Heaven sentit la colère monter un peu plus, mais elle essaya de se calmer tant bien que mal. La jeune chirurgien avait le nez dans le dossier du jeune Thomas, alors que celui-ci fixait Esteban. « Votre ami vient d'être soumis à une IRM. Nous ne pouvons pas vous en dire plus pour le moment, il risque de rester la nuit en observation. » Un sourire amusé, mais sans joie vint s’afficher sur le visage de la jeune femme. Qu’il reste une nuit, puis des semaines pendant qu’il y était… Qu’il reste avec elle.

      HEAVEN : Et je suis persuadée qu’il sera entre de très bonnes mains et qu’il se remettra à une vitesse hallucinante, lança-t-elle ironique en regardant tour à tour la jeune femme et Duncan. Qu’il ose l’ouvrir et elle le tuait sur place.

    « Comment va ton genoux Esteban ? » Heaven arqua un sourcil en l’entendant tutoyer le beau brun. Elle se retourna vers lui. Non mais… Il ne se l’était quand même pas faite ?! Quoique la situation serait comique, enfin… Disons plutôt ironique. Bien que la jeune Stevens était loin de trouver ça drôle. Elle n’était généralement pas jalouse des femmes avec qui Esteban pouvait bien coucher, ou qu’il désirait mettre dans son lit. Mais si c’était bel et bien le cas avec la jeune chirurgien, ça n’allait pas être aussi simple… Puisqu’elle semblait déjà avoir mis le grappin sur Duncan. « Je peux aller fumer Docteur ?? » Voilà qu’il se manifestait. Oh non il n’irait pas fumer ! Il n’irait pas se calmer sur sa clope, qu’il fumerait jusqu’au filtre, se rendant compte qu’il avait fait une belle connerie. Mais il était loin de s’imaginer à quel point ce baiser aurait comme conséquences. Un instant, le cœur de la jeune Stevens se serra, elle savait ce qu’elle allait faire dans les minutes à venir. Et elle s’en voulait, mais à l’heure actuelle, elle avait sérieusement l’impression que Duncan n’en avait plus rien à faire de sa présence ou de ce qu’elle pouvait ressentir. Elle avait seulement l’impression que la seule personne qui comptait réellement, était l’autre brune présente dans cette chambre. Ravalant ses larmes et sa colère, Heaven s’approcha du lit du beau blond, glissant sa main tout contre sa joue.

      HEAVEN : Nous deux c’est fini. J’crois que tu t’en doutais hein ? Mais tu sais le pire dans tout ça… C’est que je t’ai cru. J’ai vraiment cru que c’était moi qui pourrais te faire changer. Je me suis bien plantée. Elle avait la gorge nouée, mais elle ne montrerait rien devant lui, alors elle se tourna vers Panamee, un sourire en coin avant de continuer. Et j’espère sincèrement pour elle que c’est la bonne, sinon elle va en baver.

    Elle avait parlé doucement, assez bas pour pas que tout l’hôpital soit au courant, mais assez fort pour que tous les protagonistes aient entendu. Mais c’était loin d’être fini… Se tournant vers Esteban, elle souriant légèrement, comme amusée, alors qu’elle ne l’était pas tellement. De toute façon, ils auraient bien dû lui dire à un moment ou un autre. Heaven trouvait que ce moment était arrivé. Il était comme… Parfait. A croire qu’elle s’était doutée, inconsciemment, de comment ça serait fini. La jeune femme vit au regard d’Esteban qu’il avait compris ce qui allait se passer, mais il ne disait rien, pas un mouvement alors qu’elle posait ses lèvres sur les siennes. Elle l’embrassa tendrement, avant que le baiser ne devienne légèrement plus enflammé, comme à chaque fois qu’ils se touchaient. Mais ce n’était pas le moment de s’envoyer en l’air. Heaven se détacha des lèvres du beau brun, presque à contre cœur, et se tourna vers Duncan, qui semblait choqué, ou peut être dégouté. Il s’était totalement décomposé.

      HEAVEN : J’espère maintenant, que tu vas comprendre ce que veut dire, souffrir.

    Elle savait qu’elle ne serait plus longtemps capable de retenir toute la rage et la tristesse qui l’avait envahi. Elle était brisée. Il l’avait brisé. Et dans ces moments là, la seule chose qu’elle savait faire, c’était rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMer 11 Nov 2009 - 20:57

    Alors qu’il venait de tomber nez à nez devant Heaven qui se retrouvait seule dans la soi disant chambre de Duncan, Esteban commença à douter de la situation dans lequel il allait rapidement se retrouver malgré lui. «Désolé» suivit d’un rapide baiser sur la joue, Esteban avait beau plisser les sourcils ou encore de chercher des réponses dans les yeux d’Heaven… rien ne lui donnait les éléments pour qu’il puisse saisir la moindre parcelle d’information qui lui aurait donné l’avantage de mieux se positionner dans la situation.

      -Euh... Heaven?


    C’était tout ce qu’il avait trouver à dire alors que la jolie brune se rasseyait dans le fauteuil et que la porte de la chambre s’ouvrait pour laisser entrer Panamee McCawley et son idiot de meilleur ami, qui lui avait foutu la trouille de le retrouver sans jambes ou encore sans un membre important de sa virilité. Pleins de scénarios inutiles qui rendaient la scène plus réconfortante. «Votre ami vient d'être soumis à une IRM. Nous ne pouvons pas vous en dire plus pour le moment, il risque de rester la nuit en observation. » « Comment va ton genoux Esteban ? » Ce fut le soulagement qui lui fit apparaître un grand sourire alors que Panamee le reconnaissait et faisait allusion à leur première rencontre. Une tentative pathétique qu’elle s’occupe de lui, qui avait porté ses fruits. Son genou se portait à merveille, mais au regard de Duncan qui se tenait derrière, Esteban eu l’impression de faire face à une situation ambigüe sans qu’il ne comprenne pourquoi.

      -Il va très bien! Avait-il ajouté semi-suggestif.


    En même temps, il ne s’était pas caché d’avoir déjà osé vouloir coucher avec elle-même s’elle trainait avec elle deux éléments indésirables : à savoir son chien et son enfant. Elle devenait de moins en moins intéressante, bien que sujette aux manipulations par le moyen de la pitié. Mais ça réponse n’Avait été que de la simple formalité, trop mal à l’aise pour ajouter quoique se soit. Il avait le sentiment de se retrouver dans une sorte de champ de bataille où l’enjeu était hors et déjà entrain de se jouer dans la tête d’Heaven. «Nous deux c’est fini. J’crois que tu t’en doutais hein ? Mais tu sais le pire dans tout ça… C’est que je t’ai cru. J’ai vraiment cru que c’était moi qui pourrais te faire changer. Je me suis bien plantée. Et j’espère sincèrement pour elle que c’est la bonne, sinon elle va en baver. » En quelques secondes, les yeux d’Esteban s’étaient agrandit alors qu’il assimilait beaucoup trop d’information en aussi peu de temps. D’abord, simplement comprendre que Duncan et Heaven étaient ensemble le rendit bouche bée. Les liens s’établissaient d’eux même, et il commençait à comprendre pourquoi Duncan s’était chicané avec lui à propos d’elle. Heureusement qu’Esteban s’en sortait comme un chef pour mentir à son propre meilleur ami tout en lui enlevant tous ses doutes. Jusqu’à ce qu’Heaven décide de tout mener comme elle l’entendait. C'est-à-dire, se venger de Duncan. Ça semblait évident bien qu’il avait du mal à faire le lien avec Panamee. Duncan se l’était faite et Heaven était jalouse? Pourtant même son cerveau primitif lui disait que ce ne devait sans doute pas être ça. Ou... que ça. Complètement déboussolé, Esteban s’était reculé d’un pas pour essayer de faire profil bas. Visiblement se retrouver lors d’un règlement de compte, ne lui plaisait pas plus qu’il ne fallait. Il se maudit de ne pas avoir reculé de plus d’un pas. Le sourire d’Heaven lui sembla porteur de mauvaises nouvelles… et plus elle s’approchait de lui, plus il connaissait le rituel. Sauf qu’elle n’avait pas le droit. Rien pourtant ne l’empêcha de poser ses lèvres sur les siennes, ni l’empêcha malgré lui d’y pousser un peu plus loin l’ambition en posant machinalement sa main sur sa taille. Tout n’était qu’habitude et rituel… et Esteban se détestait d’être aussi enflammé par se baiser, qu’il aurait bien repoussé toutes les personnes de cette pièce pour s’envoyer en l’air dans une autre chambre. Sauf qu’il allait dans les prochaines secondes le regretter. Heaven se détacha de lui, alors qu’il la laissa faire bien qu’il aurait fait l’inverse. C’était cruel de sa part, de l’utiliser comme instrument. Surtout contre son meilleur ami. Les lèvres pincées, Esteban n’osait aucun regard vers Duncan… ca réaction était prévisible… et il n’avait pas envie de réalisé qu’il était sur le point de perdre un ami précieux. Fichue Heaven… les femmes savaient créer des problèmes…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyMer 11 Nov 2009 - 22:16

Les deux internes Dexter et cette brune aux lunettes pendantes s'avançaient dans le couloir à grands pas, elle regardait le brancard devant elle où se tenait Duncan qui gigotait faiblement de son lit, et rouvrit alors le dossier de son patient au moment où ils pénétrèrent tous les quatre dans la chambre. Elle ne dégageait en aucun cas sa tête de ses papiers ne préférant pas croiser les yeux intensifs de Heaven, persuadée qu'elle était évidemment dans la salle à attendre son petit copain, elle resta plongée dans sa paperasse avant d'annoncer le diagnostic suite au scanner qu'elle venait de faire. La tension s'augmentait au fur et à mesure qu'elle levait la tête pour contempler les présents dans la chambre : il y avait son patient qui croisait les bras en soupirant et zieutant du regard Esteban puis sa copine, il y avait d'ailleurs l'autre jeune homme qu'elle avait facilement reconnu par delà son sourire et puis, il y avait cette belle femme aux côtés du lit qui voulait certainement foncer dans le tas. N'ayant rien d'autre à faire que de faire sortir ses internes de la pièce, elle reposa ses pupilles sur le dossier du malade, attendant sagement la réponse de Esteban en espérant peut être faire abaisser l'ambiance froide qui régnait dans ses quatre murs.

ESTEBAN « Il va très bien ! »

Elle avait alors acquiescé d'un signe de tête tout en continuant sa lecture sur la radiologie qui arriverait certainement en fin d'après midi, elle sentait déjà ce lourd regard que devait poser sur elle l'autre femme remplie de haine et avait alors jugé ne pas engraver plus la situation. Elle savait que tous les regards venaient de se situer sur ses prunelles et alors qu'elle souhaitait être une coccinelle pour disparaître dans ces couloirs, elle entendit quelqu'un briser ce silence et ses yeux se redressèrent en direction de l'interlocutrice.

HEAVEN « Et je suis persuadée qu'il sera entre de très bonnes mains et qu'il se remettra à une vitesse hallucinante. » avait elle rétorqué sur un ton ironique vers Panamee. Ses yeux attristés regardèrent alors la belle brune aux côtés de son voisin qui venait de lui lancer cette phrase en pleine face, en d'autres circonstances elle aurait certainement largué la même phrase surtout dans cette position et ce fut le pourquoi elle ne répondit pas à ses paroles. Elle avait un certain goût amer dans la gorge de ne pas avoir pu lui dire qu'elle était désolée – mais ce n'était pas le moment – la jeune mère avait gardé son calme de chirurgienne pour ne pas aller au delà de sa profession.

Ses yeux pénétrèrent enfin dans les iris de Duncan qui ne cessait de la fusiller du regard pour avoir demander des nouvelles de son meilleur ami, elle sentait tous les regards sur elle et pour une fois ce n'était pas pour la bonne attention. Il croisa soudainement les bras pour lui faire signe de ce mécontentement, elle jeta un œil à Esteban qui lui restait neutre dans l'histoire en tentant de s'effacer de l'engueulade qui s'annonçait. Elle recentra son idée sur le dossier en voulant alors fuir et les laisser seuls tous les trois pour qu'ils mettent les idées au clair, mais l'intervention subite de son voisin qui réclamait sa cigarette afin de s'oxyder un peu plus.

DUNCAN « Je peux aller fumer Docteur ? »
PANAMEE « Pas de cigarettes dans les deux prochaines heures à venir. » avait elle annoncé sur ce même ton morose alors qu'elle savait qu'il haïrait sa réponse.

Posant le dossier sur le rebord du lit où se trouvait le patient elle fit un pas en arrière en croisant les bras, prête à repartir dans les couloirs dans ce même silence pour se faire oublier, mais voyant les pas de Heaven allant en direction du blessé elle rabaissa la tête contre le plancher. Elle avait dû se douter qu'ils s'aimaient et qu'il avait quelqu'un avant de succomber à son charme, et puis avoir une demoiselle aussi belle de l'autre côté de la chambre réduisait à néant la chance de Panamee qui se trouvait mère à vingt quatre ans. Elle resta les yeux rivés sur le parquet de l'hôpital espérant ne pas les redresser au moment de l'embrassade du jeune couple, puis jugeant mieux de se faire manger une bonne claque dans la figure, elle leva ses pupilles et observa la scène.

HEAVEN « Nous deux c’est fini. J’crois que tu t’en doutais hein ? Mais tu sais le pire dans tout ça… C’est que je t’ai cru. J’ai vraiment cru que c’était moi qui pourrais te faire changer. Je me suis bien plantée. », elle avait tout cela en toute sympathie et glissant sa main contre sa joue comme pour l'apaiser avant de mieux l'achever, elle articula encore quelques mots. « Et j'espère sincèrement pour elle que c'est la bonne, sinon elle va en baver. »

Les pupilles ouvertes au maximum – elle se sentait terriblement mal – Panamee avait jugé partir et aurait peut être dû au lieu de voir la scène de rupture entre cette belle brune et son voisin. Elle avait d'ailleurs adressé des regards en la direction du docteur avec un sourire en coin, en lui annonçant qu'elle espérait qu'il ne fasse pas de nouvelles tromperies pour la suite. Le cœur serré en deux, elle avait envie de pleurer sur place de voir un couple entrain de se séparer par sa faute, elle restait immobile et stoïque face à l'histoire jusqu'à ce que Heaven recule du garçon pour se diriger vers l'autre présence masculine. S'apprêtant à voir une jeune femme demandant à Esteban de la raccompagner, elle fut totalement bouche bée en voyant cette dernière entrain de poser ses lèvres sur celle du garçon, l'enflammant légèrement pour figurer un peu plus de fougue. Elle regardait tour à tour les personnes visibles dans la pièce avec la bouche pendante et entrouverte de stupeur, alors qu'elle voulait se cacher les yeux pour ne pas voir le massacre elle vit cette même femme se retourner vers Duncan.

HEAVEN « J'espère maintenant, que tu vas comprendre ce que veux dire, souffrir. »

Panamee le savait, à ce moment précis il mourrait d'envie d'une cigarette et de foncer dans les deux tourtereaux qui venaient de se lécher la bouche, et peut être même qu'il voulait foncer tout droit vers la jeune mère pour la traiter d'avoir tout gâché dans sa vie. Oh oui, à ce moment précis, elle s'en voulait de les avoir vus et de n'avoir rien fait.

PANAMEE « Je euh... devrai peut être, hum... », elle pointait du doigt la porte comme pour demander de partir en toute indiscrétion de peur que l'ambiance se lâche sous ses yeux et qu'elle soit obligée d'appeler la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyJeu 12 Nov 2009 - 19:43

Duncan ne pensait franchement pas à ce qui allait se dérouler là sous ses yeux si il avait sû il n'aurait peut être pas dis à Heaven de prévenir son cher ami Esteban Carson, mais ce qui est fais n'est plus à faire.
Alors qu'il rentrait avec les internes et le docteur McCawley avec lui, il vit alors Esteban & Heaven, il sourit il était heureux de voir son poto, ça le rassurait, et pis il pensait sincèrement que celui ci arrivait pile à temps pour le sauver... Si seulement il savait la suite.
Duncan n'apprécia pas des masses que Panamee connaisse Esteban, il le savait dragueur et le connaissait bien, il voulait se faire tout ce qui bouge, pire que lui à côté de lui même il était un vrai ange!

Alors que Duncan demandait pour aller fumer et les laisser s'entretuer, et bien sûr ainsi fuir les problèmes car il ne pensait franchement pas revenir en demandant cela, il vit alors Heaven se rapprocher de lui... Il eut un poing dans le ventre, que voulait elle faire ou dire ?


HEAVEN : Nous deux c’est fini. J’crois que tu t’en doutais hein ? Mais tu sais le pire dans tout ça… C’est que je t’ai cru. J’ai vraiment cru que c’était moi qui pourrais te faire changer. Je me suis bien plantée.Et j’espère sincèrement pour elle que c’est la bonne, sinon elle va en baver.

Il l'écouta tout en fronçant des sourcils, où voulait elle en venir, elle allait en baver ? Mais n'importe quoi, ça lui fit un pincement au coeur, c'était fini, non ça ne faisait pas longtemps que ça durait...

_Arrête Heaven sincèrement, pour un simple baiser tu fais tout un cirque ? Je...

Alors qu'il voulait lui parler il la vit regarder Esteban il fronça les sourcils et là, la bouche ouverte il vit une chose qui lui donna la gerbe et si il pouvait vomir sur commande il l'aurait fais... Ce n'était pas tant le baiser, quoi que si le baiser le dérangeait mais l'intensité du baiser, ce n'était pas leur premier, il le vit immédiatement et pis Esteban posait ses mains sur Heaven, il referma la bouche, tournant alors la tête, il attendit que Heaven lui parle pour la regarder avec mépris.

HEAVEN : J’espère maintenant, que tu vas comprendre ce que veut dire, souffrir.

Il soupira, elle le dégoutait, même Esteban le dégoutait, il les fusilla tour à tour, c'était ça des amis ? Des amis qui s'embrassaient et le pire dans tout cela c'était Heaven et ses leçons de morals dans le couloir,
Citation :
J’embrasse pas mes amis Duncan !
Elle se foutait de sa gueule pure et dure et rien que pour ça il la haissait là... Elle avait parlé de lui mais elle était sûrement pire...
Il en avait même oublié un instant Panamee qui était là et les internes qui regardaient alors la scène amusé... Mais lorsque celle ci prit la parole il la regarda.


PANAMEE « Je euh... devrai peut être, hum... »

Elle voulait se faire la malle mais elle allait rester sinon il savait la suite des évènements et il ne voulait en aucuns cas recommencer... Il regarda alors les internes et se leva du lit, prenant Dexter par le bras il l'emmena vers la porte.

_Vous dégagez ça vous regarde pas!

Il les fusilla tous du regard et regarda à nouveau Heaven & Esteban il les méprisait, et dire qu'Esteban le connaissait depuis l'enfance et qu'il savait qu'il l'appréciait c'était du beau n'importe quoi, c'était un traitre, il en voulait à Neal d'être partit mais là ce que Esteban venait de faire était pire que tout cela, il manquerait plus d'ailleurs que Neal se soit tapé Heaven, ça ça serait le ponpon!
Il pointa alors du doigt Heaven.


_T'es vraiment une belle garce toi, tu me sors quoi tout à l'heure que tu n'embrasses pas tes amis ??? Mais tu te fous VRAIMENT DE MA GUEULE ? Tu es pire que tout, putain c'est Esteban quoi, et toi *pointe du doigt Esteban* T'es mort, je veux plus te voir, t'sais quoi tu vaux pas mieux que Neal et son départ, tu vaux rien tu savais et tu en avais rien à faire, t'es mort à mes yeux, chacuns sa route.

Il soupira il était dégouté, il était déçu il avait le coeur brisé elle n'avait pas si tord en disant qu'elle espérait qu'il allait souffrir... Il souffrait... Il regarda alors Panamee qui semblait mal à l'aise et se rapprocha d'elle.

_Je suis desolé de te faire endurer ça, mais si tu restes pas je les tue.

Il regarda à nouveau les deux amoureux à la con là.

_Sortez de ma chambre, allez crever en enfer, allez baiser et sortez de ma vie, Heaven tu vaux pas mieux que moi, t'es pire que moi. Vous me dégoutez, et dire que j'étais mal parce que tu m'as vu embrassé une autre femme et t'sais quoi tiens pour la route.

Il était toujours au côté de Panamee et là il posa sa main dans le dos de la jeune mère et l'embrassa fougueusement avec passion et envie... Il était à bout de nerfs et c'était sûrement la seule chose qui pouvait le calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 21:08

    « Arrête Heaven sincèrement, pour un simple baiser tu fais tout un cirque ? Je... » La belle brune ne lui laissa pas le temps d’en placer une. Elle se dirigeait déjà vers Esteban, pour l’embrasser à pleine bouche. Un baiser fougueux, plus que ce qu’il n’aurait dû être, s’entama. Pour lui, ce n’était qu’un simple baiser… Mais il savait tous les deux qu’il se foutait bien de sa gueule. Ce n’était pas qu’un simple baiser. D’où la colère de la jeune femme. Elle savait que ça ne s’arrêtait pas là. C’est pourquoi elle préféra prendre le contrôle de la situation. Du moins, autant qu’elle le pouvait. « Je euh... devrai peut être, hum... » Heaven arqua un sourcil en entendant la jeune médecin ouvrir la bouche. Souhaitait-elle peut être partir ? Oula, hors question. Jusqu’à maintenant Stevens ne s’en était pas réellement prise à la jeune femme, mais sa colère était loin de se dissiper…

      HEAVEN : Vous quoi ?! Vous devriez peut être partir ? Oh non… dit-elle avec un sourire sarcastique. Maintenant c’est trop tard. Rajouta-t-elle, froide.

    Duncan se leva alors du lit. Non pas pour dégager Heaven ou même Esteban de la chambre, mais pour virer les internes qui admiraient le spectacle. Ca ne devait pas être tous les jours qu’il y avait autant d’ambiance. « Vous dégagez ça vous regarde pas! »
    Une fois tous dehors, il posa son regard sur les jeune Stevens et Carson, le regard méprisant. La belle brune attendit, calmement, qu’il daigne enfin l’ouvrir. Parce qu’elle savait qu’il retenait sa colère depuis quelques minutes. Il la pointa enfin du doigt. « T'es vraiment une belle garce toi, tu me sors quoi tout à l'heure que tu n'embrasses pas tes amis ??? Mais tu te fous VRAIMENT DE MA GUEULE ? Tu es pire que tout, putain c'est Esteban quoi, et toi *pointe du doigt Esteban* T'es mort, je veux plus te voir, t'sais quoi tu vaux pas mieux que Neal et son départ, tu vaux rien tu savais et tu en avais rien à faire, t'es mort à mes yeux, chacun sa route. »

      HEAVEN : Je me fous de ta gueule ?! Ose me dire encore une fois que ce n’était qu’un simple baiser pour voir.

    Heaven embrassait peut-être Esteban, le désir était peut être énorme, mais elle n’était absolument pas amoureuse du beau brun, aussi séduisant-il. Oui il l’attirait, mais ce n’était que physique, même si elle l’appréciait. Ce qu’en revanche elle appréciait nettement moins, c’est que son ex copain lui sorte que ce n’était qu’un baiser. Elle avait vu la façon dont ils avaient de se regarder, et ce n’était pas QUE ça. Un rire nerveux s’échappa de sa bouche lorsque le beau blond ouvrit de nouveau la bouche. « Je suis désolé de te faire endurer ça, mais si tu restes pas je les tue. » Il se tourna alors vers elle, elle leva les yeux au ciel, exaspérée et totalement dégoûtée.

      HEAVEN : Mais c’est vrai ça ! On est totalement désolée que vous ayez foutu notre couple en l’air, on est totalement désolée que vous assistiez à tout ça… Non mais sérieusement, c’est du foutage de gueule ?!

    « Sortez de ma chambre, allez crever en enfer, allez baiser et sortez de ma vie, Heaven tu vaux pas mieux que moi, t'es pire que moi. Vous me dégoûtez, et dire que j'étais mal parce que tu m'as vu embrassé une autre femme et t'sais quoi tiens pour la route. » Son cœur se serra. Elle savait quelle opinion il avait de lui, alors qu’il lui balance qu’elle était pire que lui était assez horrible à entendre. Ce qu’elle venait de faire, Heaven ne l’avait absolument pas fait pour s’amuser. Son seul réflexe en cas de souffrance était de se venger, et ce, peu importe la manière. Dans ce cas là, elle s’était servi d’Esteban. Et apparemment, elle n’allait pas être en reste. Glissant sa main dans le dos du médecin, il la ramena à elle, et l’embrassa avec passion. Une larme perla sur la joue de la jeune Stevens, alors qu’elle les regardait, sans dire un mot. Une fois le spectacle fini, elle posa son regard sur Duncan, aussi brisée qu’écoeurée.

      HEAVEN : Je crois qu’on n’a plus rien à se dire.

    Passant devant les deux amoureux, elle ne daigna pas les regarder, ouvrant la porte, elle sortit de la chambre. Fouillant dans son sac tout en longeant le couloir, elle sentit enfin entre ses doigts, ce tube qui lui avait tant manqué, rempli de cette magnifique poudre blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyVen 20 Nov 2009 - 23:16


    La situation dégénérait en quelques secondes alors qu’une guerre se déroulait entre Duncan et Heaven. Assimilant toutes les informations unes à unes, Esteban essayait de suivre de son mieux tout ça. Il venait d’être impliquer contre son gré dans une guerre auquel il n’était plus trop certain des enjeux. Ormi son amitié avec Duncan. Esteban savait que Duncan aurait été choqué de voir celle qu’il avait toujours aimé l’embrassé lui. Rien d’étonnant dans sa réaction si ce n’était qu’il parlait comme si, le fait qu’elle l’embrasse était la pire chose au monde qu’elle aurait pu faire. Bien sur, ça aurait sans doute mieux passé pour celui-ci ci ce n’était pas un autre idiot qu’il ne connaissait pas. Comme ça sans doute aurait-il pu mieux le prendre. Mais malgré le fait qu’Esteban aurait pu se sentir dans le tort, il avait du mal à ressentir de la culpabilité. Bon, Heaven l’avait embrassé et il ne l’avait pas repoussé comme Duncan l’aurait souhaité… mais dans se genre de situation il avait de la misère à pouvoir se départir des rôles qu’il aimait avoir. «T'es vraiment une belle garce toi, tu me sors quoi tout à l'heure que tu n'embrasses pas tes amis ??? Mais tu te fous VRAIMENT DE MA GUEULE ? Tu es pire que tout, putain c'est Esteban quoi, et toi T'es mort, je veux plus te voir, t'sais quoi tu ne vaux pas mieux que Neal et son départ, tu vaux rien tu savais et tu en avais rien à faire, t'es mort à mes yeux, chacun sa route.» Il voulu ajouter son grain de sel, mais Heaven le coupa. «Mais c’est vrai ça ! On est totalement désolée que vous ayez foutu notre couple en l’air, on est totalement désolée que vous assistiez à tout ça… Non mais sérieusement, c’est du foutage de gueule ?!» « Sortez de ma chambre, allez crever en enfer, allez baiser et sortez de ma vie, Heaven tu vaux pas mieux que moi, t'es pire que moi. Vous me dégoutez, et dire que j'étais mal parce que tu m'as vu embrassé une autre femme et t'sais quoi tiens pour la route.» Dans tous les cas, il n’aurait pas été capable de considérer Duncan d’ami au sens où celui-ci ne donnait aucunement l’impression qu’ils aillent été liés pendant autant d’années par une solide amitié. Très peu solide si ça ne prenait qu’un baiser pour tout foutre en l’air. Surtout après tout ce qu’il venait de lui dire. Esteban regarda Heaven le laisser en plan dans cette chambre d’hospital. Décidément en plus de l’amener pour effectuer une quelconque vengeance sur Duncan et ainsi briser leur amitié, elle le laissait se débrouiller avec eux. Sympa vraiment sympa. Esteban hésitait entre tabasser Duncan simplement pour lui montrer à quel point il était furieux de tout ce qu’il disait… sans lui donner la moindre chance de s’expliquer. Esteban fit quelques pas vers Duncan tout en se dirigeant vers la sortie. Dans le cadre de porte, Esteban s’arrêta en se retournant vers Duncan :


      -Fais comme Neal, de toute manière tu ne vaux pas mieux que l’un de nous deux. C’est fou comme ça me fait réaliser à quel point t’es égoïste. Non, mais regarde toi Thomas. Y’en a toujours eu que pour toi de toute manière. Continu à croire que t’es le centre du monde, de toute manière tu veux savoir, j’ai pris mon pied avec Heaven des centaines de fois. T’a aucune idée comment c’était génial! Ah pauvre Duncan, c’était TA nana? Ouais désolé pour ça, de toute manière tu dois t’en foutre maintenant nah? Comme tu dois te foutre que j’étais venu, convaincu que t’avait eu le pire accident de ta vie. Ouais, moi aussi se genre d’ami j’en veux pas. J’t’en merde Duncan.


    Esteban fit un pas pour sortir puis se ravisa une dernière fois, regardant Panamee cette fois-ci. Elle était tout autant enfoncé que lui dans la situation et au moins, ils pouvaient presque comprendre comment l’autre se sentait à être au milieu de cette fichue guerre.


      -Merci Panamee pour avoir au moins faite qu’il soit encore capable de marcher. Par respect pour toi, je n’essayerai pas de lui briser les jambes.


    Esteban se retourna pour quitter la pièce, laissant les deux autres seuls. Il n’avait aucune idée où il allait aller, mais il savait qui il n’avait pas envie de voir. Il était si furieux que croiser Heaven dans le couloir aurait été une furieuse tentative pour qu’il fasse quelque chose qu’il n’aurait jamais fait. Comme la gifler par exemple. Heureusement pour lui, c’était le genre d’envie qui se dissipait rapidement. Heureusement pour elle disons le.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2009 - 17:44

HEAVEN « Vous quoi ?! Vous devriez peut être partir ? Oh non… » dit-elle avec un sourire sarcastique. « Maintenant c’est trop tard. »

Panamee avait voulu s’éclipser de la situation actuelle en fuyant de la discorde, et regardant Duncan en lui annonçant qu’elle ferait peut être mieux de partir, elle se retrouva face à la tornade Heaven et son sourire moqueur. Au final, la jeune mère avait bien mérité cette réaction et même si elle n’appréciait pas du tout le comportement de cette belle brune – elle la comprenait quelque part – qui sait, dans une autre vie elles auraient certainement été amies, mais les choses en avait déduit autrement. Tel un docteur soumis aux proches du patient, elle avait rabaissé la tête vers le sol en attendant que la tension s’apaise, ou alors, que les trois présents dans la salle tournent la tête vers un objet pour qu’elle puisse fuir loin, très loin. Puis, son patient lui demanda alors de rester à ses côtés et peut être que malgré tout elle devait assumer ses actes, une bonne gifle dans la figure l’aurait réveillé et elle se serait rendue compte de la merde qu’elle venait de causer entre le trio. Par ailleurs, le jeune blessé assis sur son brancard se redressa tout d’un coup virant d’une part Dexter & cie, puis pointant du doigt les deux personnes s’étant embrassées, il hurla soudainement sur eux d’une manière qu’elle n’avait encore jamais eu l’occasion de voir. Quelle sorte de sentiment pouvait avoir un garçon criant sur son meilleur ami et sa petite amie outre que l’amour ? La tête suspendue au sol, elle endurait chaque mouvement qui se traînait dans la pièce sans broncher, elle espérait entendre son bipeur la rappelant à l’ordre mais son rêve ne parvint pas à la réalité.

HEAVEN « Je me fous de ta gueule ?! Ose me dire encore une fois que ce n’était qu’un simple baiser pour voir. »

Son regard se planta sur les yeux de Duncan comme pour avoir à son tour une réponse à sa question – une question partagée avec Heaven – elle avait relevé la tête en direction du malade qui resta alors en suspens sur l’interrogation de la belle brune. Elle était irrévocablement incrustée dans la conversation alors qu’elle ne parlait pas, ou plutôt plus, elle se contentait de faire l’objet du poteau dans une rue ou alors des chandelles sur un dîner à deux. Ses pupilles tombèrent un instant sur l’autre homme de la pièce qui se fondait dans le déco, tout comme elle, il avait d’ailleurs tenté de mettre un mot sur ce que venait de dire son meilleur ami mais la colère de la demoiselle l’avait emporté sur la parole. Un haut de cœur envahissait Panamee qui ne savait plus où se mettre, la phrase de Duncan retentissait comme un boomerang dans sa tête alors qu’elle entendait le rire sadique de la petite amie. Se sentant alors concernée par ce ricanement irritable, elle détourna le visage du jeune homme pour le déposer vers cette demoiselle aux dimensions idéales, et se prit alors en pleine face un regorgement de claques.

HEAVEN « Mais c’est vrai ça ! On est totalement désolée que vous ayez foutu notre couple en l’air, on est totalement désolée que vous assistiez à tout ça… Non mais sérieusement, c’est du foutage de gueule ?! »

Une énorme boule au ventre qu’elle crut se transformer en œdème cérébral, elle voulut dire quelque chose – peut être s’excuser, peut être la gifler – qui savait le véritable état de Panamee à ce moment précis alors que Heaven lâchait ses nerfs sur le docteur. Prête à prendre la porte pour lâcher elle aussi ses nerfs sur ses autres patients hypocondriaques, elle serrait les poings tout au long de son corps avec une rancœur au creux des lèvres, la bouche légèrement entrouverte, elle fut coupée de cours. Alors qu’elle voulut faire la morale à l’un d’entre eux présents dans la salle, Duncan prit une nouvelle fois la parole en direction de Esteban et de Heaven, elle se mit alors à soupirer en tournant de l’œil vers les matériaux déposés sur une plaque en fer, on venait de lui prendre l’occasion de batailler sans son accord. N’écoutant que très peu les dires de son ami blessé, elle avait les yeux rivés sur l’oubli de rangement des infirmiers, la bouche plongée dans un profond silence, elle attendait la fin de son récit pour reprendre la parole en route. Au moment de se tourner vers les protagonistes de la dispute, elle sentit alors une main dans le creux de son dos et fronça les sourcils d’étonnement, elle vit arriver les lèvres de Duncan et prendre même possession des siennes. Les yeux ouverts en grand, elle restait stoïque face à la situation alors qu’il mettait un certain entrain à l’embrasser avec passion, refermant les yeux pour ne pas voir la réaction des autres elle répondit quelque peu à l’embrassade avant qu’il ne se retire.

HEAVEN « Je crois qu’on n’a plus rien à se dire. »

Posant ses iris sur la silhouette féminine de la pièce, elle la vit passer devant elle sans oser la contempler ne la bousculant même pas, le cœur de Panamee fit de même en se resserrant de tristesse d’avoir fait perdre autant de proches par sa faute. Alors qu’elle la regardait entrain de claquer la porte de la chambre, la jeune femme n’avait de cesse de se remémorer cette scène de dispute et de se répéter silencieusement qu’elle en était l’épicentre de la bagarre. « Tout est de ta faute. Tout est de ta faute… » . Puis, ce fut au tour d’Esteban de revenir à la charge en faisant quelques pas en direction de la porte, cependant contrairement à la belle jeune femme, il s’était retourné avant de fuir de la pièce. Ne connaissant que très peu le caractère impulsif du garçon, elle savait néanmoins par ses études de médecine qu’il était à bout de nerfs et prêt à encastrer son ami dans le mur. Le souffle coupé de la jeune mère qui avait l’impression de vivre un cauchemar ou de porter un corset, elle écoutait avec attention la rancœur de son meilleur ami qui lui déballait tout ceux à quoi il pensait.

ESTEBAN « Fais comme Neal, de toute manière tu ne vaux pas mieux que l’un de nous deux. C’est fou comme ça me fait réaliser à quel point t’es égoïste. Non, mais regarde toi Thomas. Y’en a toujours eu que pour toi de toute manière. Continu à croire que t’es le centre du monde, de toute manière tu veux savoir, j’ai pris mon pied avec Heaven des centaines de fois. T’a aucune idée comment c’était génial! Ah pauvre Duncan, c’était TA nana? Ouais désolé pour ça, de toute manière tu dois t’en foutre maintenant nah? Comme tu dois te foutre que j’étais venu, convaincu que t’avait eu le pire accident de ta vie. Ouais, moi aussi se genre d’ami j’en veux pas. J’t’en merde Duncan. »

Elle était sur le cul. Tout d’abord, elle se rendit compte qu’elle n’était pas la seule à avoir déjà connu Neal Rowlands – oui car il fallait le dire, il n’y avait qu’un Neal – et puis l’intonation quelquefois ironique d’Esteban prouvait sa mauvaise humeur. En fait, il était furieux et dégouté de l’attitude du jeune homme aux côtés de Panamee, tout comme Heaven, il utilisait alors ce que tout le monde haïssait dans ce monde : la vengeance par les mots. Mal à l’aise dans la situation, elle s’attendait à avoir son nombre de remarques en pleine figure, mais au lieu de ça, il fit un pas vers l’extérieur et se tourna alors en sa direction pour lui adresser cette courte phrase.

ESTEBAN « Merci Panamee pour avoir au moins faite qu’il soit encore capable de marcher. Par respect pour toi, je n’essayerai pas de lui briser les jambes. »

Débilement, elle hochait la tête en grimaçant de sa gêne, reposant ses pupilles vers Duncan furax, elle voulut le laisser seule dans la chambre (et sous surveillance) mais de peur qu’il ne tape sur toute la chambre elle se contenta de le contempler sans un mot. Femme sans réaction, dira t on. Elle avait envie d’hurler et de pleurer à chaudes larmes, mais la pression de nervosité dont faisait preuve le blessé ne lui donnait pas le droit de mêler le professionnel au travail, bien que, c’est ce qu’ils fussent auparavant. Elle partit en direction de la seule chaise de la chambre et s’assit alors sans un bruit, faire comme ci elle n’était pas là était peut être la meilleure solution pour le calmer songeait elle alors qu’elle se répétait d’une voix presque inaudible.

PANAMEE « Tout est de ma faute. Tout est de ma faute. Tout est … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 EmptyLun 23 Nov 2009 - 20:32

Duncan était dingue lorsqu'il voyait Heaven répondre violamment à Panamee, non pas qu'il aurait souhaité que les deux femmes s'entendent car il ne faut pas le nier cela était totalement impossible que cela se produise à moins que Duncan fasse autant de mal à Panamee qu'il venait d'en faire à Heaven et ainsi peut être deux personne de plus serait alors dans le groupe facebook 'tout le monde déteste Duncan'. Cela le faisait chier Panamee n'avait rien fais dans l'histoire c'était lui qui avait tout lancé comme en lançant une grenade...
Il s'en voulait d'avoir fais autant de dégats autour de lui... Ca craignait.


HEAVEN : Vous quoi ?! Vous devriez peut être partir ? Oh non… Maintenant c’est trop tard.

Duncan soupirait, c'était pas possible comme elle était agressive froide et haineuse, en même temps que lui dire d'autres ? Il la comprenait et aurait sûrement réagit de la même façon... Il baissait alors la tête, c'était alors qu'il vira les internes, il fallait bien éliminer du monde de la salle, les rôles du théatre était déjà tous pris...

HEAVEN : Je me fous de ta gueule ?! Ose me dire encore une fois que ce n’était qu’un simple baiser pour voir.

Il secoua la tête, elle se moquait de la gueule de la charité! Alors l'air super sérieux, même si ça pouvait alors blesser Panamee il la regarda et une pointe de malice et défi il lança.

_Ce n'était qu'un simple baiser...

Il sourit en coin, la voir s'énerver alors que dans cette situation aucuns des deux n'avaient raisons ou tord, ils étaient tout deux en fautes, Duncan pour s'être pris en flag avec Panamee et Heaven pour avoir trompé Duncan pendant si longtemps et lui reprochant des choses...
C'est alors que Duncan s'était retourné vers Panamee pour lui lancé.
'JE suis desolé de te faire endurer ça, mais tu restes pas je les tue.'
C'est alors qu'il entendit un rire derrière lui, Heaven à nouveau s'exprimait.


HEAVEN : Mais c’est vrai ça ! On est totalement désolée que vous ayez foutu notre couple en l’air, on est totalement désolée que vous assistiez à tout ça… Non mais sérieusement, c’est du foutage de gueule ?!

Duncan bouillonait de plus en plus à l'intérieur de lui, c'était pas possible toutes cette mise en scène qu'elle lui faisait, tout ça pour quoi ? Pour le faire passer pour un enculé ? Il le savait déjà et si il revoyait Panamee il lui dirait!

_HEAVEN *avait il lancé d'un coup plein de rage, comme pour qu'elle arrête* C'est bon ok ? C'est pas elle forcement qui a foutu en l'air notre couple comme tu dis, bref on en reparlera seul un jour à tête reposé, ou pas! Ok ?

Non il ne voulait pas forcement se remettre avec elle, mais il ne voyait pas pourquoi lancé à Panamee que c'était de sa faute à elle, après tout si ce n'était pas elle ça aurait été une autre alors la faute était à Duncan, et un peu Este & Heaven quand même.

HEAVEN : Je crois qu’on n’a plus rien à se dire.

Il soupira se massant la nuque, il était soulé, il aurait pensé comme la plupart des gens qui asssitaient au spectacle qu'HEaven avait pousser ou frapper Panamee au passage mais même pas... Il soupira une fois qu'elle claque la porte, ne s'attendant même pas ou n'imaginant même pas qu'elle allait se camer derrière cette sortie de pièce de théatre...

Et c'étaut ay tour de Esteban de faire son cirque, en même temps Duncan l'avait bien cherché, lui lançant des phrases qu'il pensait peut être sur le coup mais qu'en réalité il ne penserait pas le lendemain...


ESTEBAN : -Fais comme Neal, de toute manière tu ne vaux pas mieux que l’un de nous deux. C’est fou comme ça me fait réaliser à quel point t’es égoïste. Non, mais regarde toi Thomas. Y’en a toujours eu que pour toi de toute manière. Continu à croire que t’es le centre du monde, de toute manière tu veux savoir, j’ai pris mon pied avec Heaven des centaines de fois. T’a aucune idée comment c’était génial! Ah pauvre Duncan, c’était TA nana? Ouais désolé pour ça, de toute manière tu dois t’en foutre maintenant nah? Comme tu dois te foutre que j’étais venu, convaincu que t’avait eu le pire accident de ta vie. Ouais, moi aussi se genre d’ami j’en veux pas. J’t’en merde Duncan.

C'est sûr au final si on regarde le lot des mousquetaires, aucuns des hommes ne vaux mieux que son voisin, à croire qu'ils s'étaient attirés par ce défaut... Après tant d'années d'amitié de sourire de délire, c'était peut être la fin d'une ère... Les mots d'Esteban lui faisait mal, surtout qu'il pensait qu'Esteban avait compris pourquoi Duncan aimait être sous les projecteurs, il avait pas eu l'enfance qu'il voulait pas de barrières des parents pas si aimants que cela, bref une vie qu'il aurait sans doute pû avoir différentes; comme la plupart; mais en même temps cette vie, c'est ce qui fait de lui ce qu'il est aujourd'hui avec des points positifs et négatifs...
Il eut un regard de mépris une envie de vomir lorsque Esteban lui dit qu'il avait pris des centaines de fois son pied avec Heaven, et lui même pas une dizaine au total, il avait les boules, son ami avait su que Duncan aimait bien Heaven mais en avait eu rien à faire... Il le regardait mauvais, comme si il attendait un faux pas d'Esteban pour lui sauter dessus, c'est alors que Esteban parla à Panamee... Il avait eu envie de lui peter les jambes, et lui son corps entier, il soupira serrant ses poings il ne dit rien à Esteban un long silence vallait bien mieux qu'une réponse ou un poing dans la gueule... Il était alors dos à Panamee, il était énervé et son crane lui faisait de plus en plus mal comme à chaque fois qu'il s'énervait depuis l'accident, mais là il s'en moquait, il avait merité que ça d'être brisé en milles morceaux...

Panamee avait été silencieuse et calme tout le long de cette putain de mascarade! Il l'entendit alors parler.


PANAMEE « Tout est de ma faute. Tout est de ma faute. Tout est … »

Il se calma un peu et se retourna, la regardant, ce n'était pas sa faute, elle n'y était pour rien, il avait toujours les poings serrés mais ceux ci se détachaient de plus en plus la regardant la voyant mal en pensant qu'elle était fautive...

_Non c'est la mienne, on récolte que ce qu'on le sème et tu sais quoi ? Je m'en fou, on me foutait des poignards dans le dos alors rien à foutre.

Il essaya un petit sourire en coin, il la regardait alors à nouveau, il bailla il était fatigué.

_J'aurais besoin d'être un peu seul... On se revoit plus tard ok ?

Il avait essayé de mettre de la douceur et de la gentilesse dans sa voix ne voulant pas la virer parce qu'il la haissait, mais il avait autre chose en tête...
Panamee partit alors de la chambre, Duncan toujours à bout de nerf, avait besoin de fumer de boire et de s'exploser le crane contre un mur, il récupéra alors ses affaires s'habillant malgré le fait que certains soit coupé ou déchiré, il entrouvrit la porte de sa chambre, passant la tête à droite et à gauche, aucuns toutous de gardes, aucune Panamee en vue, il sortit alors l'air de rien et finit par sortir carrement de l'hôpital, il partit alors dans un pub, ou il finit par frapper un mec sans raison, déclanchant une bagarre et la gagnant, il rentra chez lui tard le soir explosé, du sang de partout et s'endormit dans le canapé tel une loque.




THE END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-