AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 17:33

pv Duncan & Heaven

PANAMEE « Pouvez vous transporter Mademoiselle Truman au deuxième étage, Dexter ? »
DEXTER « Tout de suite docteur. » répliqua le jeune interne en prenant le brancard avec attention, et partant dans l'autre sens avec le lit à roulettes pour atteindre l'ascenseur du personnel.

Courant dans les couloirs de l'hôpital en rattachant sa longue tignasse brune sous forme de chignon, elle porta sa montre sous ses yeux et partit à grands pas en direction de l'accueil du secrétariat, enfilant sa pince sous la boule de chevelure qu'elle venait de former. Quelques mèches vinrent alors empiéter sur son visage tandis qu'elle s'avançait rapidement dans le corridor blanc, elle les passa derrière ses oreilles et tourna sur sa droite où une jeune femme commença à lui adresser la parole, Panamee fit signe qu'elle n'avait pas le temps de s'occuper du cas de son mari mais qu'elle repasserait. Elle reprit son souffle dans l'ascenseur où elle actionna le bouton du sixième étage : service de neurologie / cardiologie, et se retrouva rapidement dans l'ascenseur avec le nouveau médecin – cardiologue qu'était Quinton Adams. Ils passèrent le troisième et le quatrième étage dans un silence pesant, se jetant des regards sans vraiment se reconnaître, elle se présenta rapidement en coupant la solitude du monte charge. « Panamee McCawley, médecin ici. » Les portes s'ouvrirent alors et ce dernier n'eut à peine le temps de se présenter qu'elle sortit de l'ascenseur en trombe vers le secrétariat.

Arrivée devant le comptoir de sa spécialité où elle déposa le dossier de sa patiente dessus, elle afficha un petit sourire de désespoir et de fatigue à sa collège assise derrière le bureau dans son fauteuil. Elle poussa par ailleurs la parole avec elle, jusqu'à ce que le téléphone des urgences transfère un appel sur le service de Panamee et que cette dernière pose sa tête contre le bureau en soupirant d'épuisement. Elle attendit la fin du coup de fil téléphonique pour redresser son visage en direction de la secrétaire qui grimaçait en fixant la jeune mère avant de noter quelque chose sur un papier et de le tendre en sa direction.

SECRETAIRE « Je crois que tu vas devoir redescendre aux urgences Panamee. Un homme en brancard va être amené à l'hôpital d'ici cinq minutes. », elle montra des yeux le papier donnant les références d'un changement de chambre chez une patiente du docteur, et retournant dans sa paperasse elle laissa l'autre demoiselle dans sa mouise.

Quittant le secrétariat de son service pour rejoindre une nouvelle fois l'ascenseur où elle fit cette fois la descente toute seule, elle arriva devant l'accueil des urgences où un homme assis sur son brancard grognait de ne pas être blessé. Trop occupée à relire les informations données par sa secrétaire, elle ne fit pas attention à l'identité du garçon – pour le moment – et s'approcha de la civière. Elle murmura quelques mots à voix basse en fronçant les sourcils avant de regarder en direction de ses internes qui l'attendait, le dossier du patient dans les mains prêt à le lui tendre.

HOMME « Mais laissez moi tranquille à la fin. Je vous dis que je vais bien. » hurlait il dans tout l'hôpital en tentant de descendre du brancard, puis rattrapé rapidement par les internes qui lui bloquait les bras. Elle prit enfin les paperasses du client en main et tourna les pages jusqu'à la dernière où elle s'arrêta devant le motif de sa venue, ne tournant pas le minois en direction du blessé. « Dites leur que je vais bien docteur ! »
PANAMEE « Un accident de moto où vous avez atterri la tête sur le trottoir... », elle lisait la description de ses internes ayant pris note des pompiers au moment de son arrivée à l'hôpital. « Vous avez de la chance, une fois sur deux les accidents en deux roues provoquent une paraplégie peut être à vie ou même une mort sur le terrain. » racontait elle à son patient en tournant la deuxième page du descriptif de l'accident. « Mais comme vous le dites, hormis ça, tout va bien n'est ce pas ? », elle était épuisée par son travail et ses courtes nuits auprès de son fils. Elle arqua son sourcil droit étant persuadée d'avoir fait peur à son patient, et dans un souffle elle esquissa un sourire fin. « Alors vous allez me faire le plaisir de faire une IRM, Monsieur... » Le docteur pivota la page pour revenir sur la première page où le nom de Thomas Duncan était indiqué, son pouls se précipita à une allure affolante et elle releva le visage en croisant le regard du jeune homme, des yeux ronds d'étonnement se formèrent pendant qu'elle s'approchait du patient. « Duncan ?!!? »

Entourée de ses internes dans la salle principale de l'hôpital, Panamee regardait autour d'elle apercevant toute cette population qui ne pouvait lui permettre de tenir la main de son ami. Elle pencha la tête au dessus du brancard où Duncan était assis, et comme gênée par la situation elle fit tomber le dossier de son patient qu'elle ramassa dans un silence pesant. Remontant à la hauteur de son voisin, elle rougit presque à la situation dans laquelle il se trouvait qui ne devait pas être confortable, de toute évidence, et un fin sourire taquin au bord des lèvres elle se percuta elle même au danger.

PANAMEE « Avez vous quelqu'un à prévenir de votre venue ici ? »

Elle qui rassemblait toutes les pages du dossier de Duncan venait de se retrouver devant la réalité du jeune homme à la case personne à prévenir en cas d'accidents / maladies / etc., elle baissa définitivement devant la fiche en oubliant tout d'un coup la présence des autres dans la pièce, 'personne à prévenir en cas d'urgence : Heaven Stevens'.


Dernière édition par Panamee McCawley le Lun 2 Nov 2009 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 18:09

Duncan devait sortir en ce beau matin, enfin beau il y avait une petite pluie qui était passé durant la nuit et qui faisait que le sol et les routes étaient glissantes, mais pas envie de prendre la voiture tout ça pour faire quoi ? Pour attendre au feu rouge ou attendre dans les bouchons, la moto était un bon point dans sa vie, lui qui courait après le temps il pouvait le rattraper du moins un peu... Enfin c'était ce qu'il pensait avant, mais peut être qu'àprès cette journée il allait penser autre chose.

Il était en retard comme à son habitude et il voulait aller vite un rendez vous important, il partit alors en prenant sa moto et se dépêchant, il passa au vert tranquillement, mais une voiture grilla le feu elle avait perdu le contrôle de sa voiture, la voiture glissa sur la chaussée dû à l'humidité et Duncan fut alors percuté par la voiture, il rebondit sur le capot et toucha le trottoir, il se releva tout seul immédiatement ou presque, les gens appeurés appellèrent les pompiers et le samu, lui criant que tout allait bien mais pleurant limite sa moto était morte, son bébé la prunelle de sa vie, il soupira et s'assit sur le trottoir, la conductrice de la voiture était en pleurs elle pensait avoir fais un meurtre, elle était sous le choc et lui regardait la carcace de sa moto, la tête sur les mains...
Les pompiers arrivèrent alors et l'emmenèrent magré l'envie qu'il avait de ne pas y aller.

[Dans l'ambulance]


_Monsieur vous auriez quelqu'un que nous devrions appeler ?

Duncan ne répondit pas, l'homme reposa la question alors une deuxième fois, il soupira alors et le regarda, l'air idiot, il ne savait même pas qui appeler alors pour faire plaisirs et donner un nom et être tranquille il avait alors sortit nonchalamment.

_Heaven Stevens.

C'était fais il ne voulait plus qu'on l'emmerde mais il aurait dû y réfléchir avant de dire cela, il se rendra donc compte qu'il aurait mieux fais encore de dire Esteban Carson!

[A l'hôpital]


Duncan fut alors placé dans un brancard, il était calme au départ mais voyant tout les internes lui poser 100 milles questions il commençait à péter un cable.

Citation :
Mais laissez moi tranquille à la fin. Je vous dis que je vais bien.

Voilà ce qu'il leur dit en premier lieu mais aucun des internes ne l'écoutaient c'était pas possible il était bouché ???
Il se débattait du coup voulant alors se lever mais un interne arriva pour le bloquer puis deux, lui disant qu'il devait faire des examens qu'il pouvait rencontrer des complications par la suite c'était pour son bien et non pas pour leurs plaisirs.
C'est alors qu'il entendit les internes dirent que le docteur arrivait, c'est ainsi qu'il dit.[/i]

Citation :
Dites leur que je vais bien docteur!

C'était bien évidemment avant qu'il n'est vu qui était le docteur en question, une fois qu'il remarqua sa charmante voisine, il se mordit la lèvre merde, il devrait mieux prendre ses jambes à son cou... :/
Il ne la quittait pas des yeux, alors qu'elle ne daignait pas lever les yeux vers son patient.
Il écouta alors attentivement le docteur parler, ce n'était pas son amie, ce n'était pas sa voisine dans ses lieux mais cela devait rester professionnels...
Pendant qu'elle parlait il s'était plus ou moins calmer enlevant les mains des internes de sur lui pour être tranquille et pouvoir alors rester sagement là à attendre qu'elle le reconnaisse, il la regardait, la tenue de medecin était vraiment des plus craquantes, ça lui allait bien, il ne savait pas qu'elle travaillait ici, il aurait plutôt penser croiser son ancien coloc mais même pas, c'était tombé sur elle, un signe ???
Si il avait sû il l'aurait fais plus tôt et il saurait maintenant qu'elle était dans le service neurologique étant donné que c'était écrit sur sa blouse.
Citation :
P. McCawley Neurologue.
Si il devait la revoir dans d'autres lieux que leur quartier il devait venir ici se plaignant de maux de têtes... Un petit sourire se dessina alors sur son visage lorsqu'il pensait à tout cela, il pouvait être idiot il voulait se blesser pour la revoir alors qu'il pouvait très bien venir frapper à sa porte habillé pour une fois xD!


_Oui tout à fait.

Il répondait à son étonnement, oui oui elle l'avait bel et bien enfin reconnu!!!
Il craquait pour son sourire, elle était trop forte cette fille, trop charmante aie aie aie... Mais quand elle lui dit alors.


« Avez vous quelqu'un à prévenir de votre venue ici ? »

Duncan secoua la tête pour dire non il ne voulait prévenir personne, il en avait même oublié qu'il avait donné le nom et numéro d'Heaven aux pompiers mais c'était pour avoir la paix bien évidemment...
C'était dingue comme en sa présence il oubliait tout, elle était trop abusé cette fille elle le perturbait...
Et c'est alors qu'avec un sourire en coin de petit coquin malin il lui dit.


_Je vais bien, je peux sortir ? Je t... vous payes un café si vous voulez pour la perte de temps que je vous ai fais prendre en venant jusqu'à moi.

Il avait voulu la tutoyer cela lui faisait trop bizarre de la vouvoyer mais il ne pouvait pas ils étaient dans un hôpital elle y travaillait les internes étaient tout autour de lui et ils fallaient qu'ils dégagent ses crapaux qui venaient les embêter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 19:08

Elle qui détestait les cas d'urgences, avait fini par descendre au premier étage en se hissant dans l'ascenseur avec un petit air blasé, et arrivant à hauteur de l'entrée des patients, elle ne prit même pas la peine de regarder son blessé pour en avoir déjà trop vu dans son service depuis le début de la matinée. Panamee avait chopé le dossier entre ses doigts comme à son habitude, ne s'occupant toujours pas des critères personnels du patient elle avait tourné les pages jusqu'à la cause de sa venue : accident de la route. Généralisée, elle avait dû déchiffrer l'écriture de ses internes trop stressés et fronçait de temps à autre les sourcils en pointant le doigt sur plusieurs mots dont elle demandait la signification. Finalement, elle entendit les revendications agaçantes de son patient qui hurlait qu'on le laisse tranquille, la jeune mère trop fatiguée pour répondre à ses demandes avait préféré lui faire comprendre que s'il avait atterri à l'hôpital, c'était pour une raison. Elle n'osait porter ses yeux sur son 'client' trop occupée à lire toutes les remarques de ses internes modèles, mais ayant au bout d'un moment le réflexe de chercher le nom du malade, elle tomba nez à nez avec le prénom de Duncan Thomas. Tel un mécanisme, elle avait redressé son visage en direction du blessé tout en retenant qu'il venait d'avoir un accident, et s'était approchée rapidement de sa tête comme pour voir s'il n'avait rien.

DUNCAN « Oui tout à fait. » Il s'était légèrement redressé.

Le sourire de la jeune médecin s'amplifia tout d'un coup & elle qui tentait de garder son rôle de docteur, ne put réprimander une minute de silence où elle se mit à le contempler d'un air plutôt sérieux. Les internes tout autour du brancard, penché sur Duncan à chercher ce que pouvait regarder leur supérieur, ils se jetèrent des regards suspects et se remirent à la contemplation du patient. Panamee se penchait même petit à petit vers le visage de son voisin jusqu'à en arriver à quelques centimètres de sa tête où elle se rendit compte qu'effectivement, ils n'étaient pas seuls. Elle se redressa tel un soldat au travail et reprenant son rôle à cœur, jeta un coup d'œil au dossier avant de le regarder d'un seul œil, lui qui la fixait d'un air espiègle.

PANAMEE « Avez vous quelqu'un à prévenir de votre venue ici ? »

Un petit air interrogateur suivit le geste que fit Panamee, tournant les feuilles jusqu'aux premières pages où la case était cochée par un 'oui' suivit d'un nom de femme. Elle qui avait dit ça sur le ton de la taquinerie venait de perdre tout son humour face au mot 'Heaven Stevens' inscrit en gras sur le milieu du dossier. Par ailleurs, cette dernière fronça les sourcils avec un air d'incompréhension et presque de trahison, en perdit presque une nouvelle fois le dossier des mains, et regardant une nouvelle fois le nom de Duncan Thomas sur le dossier persuadée d'y avoir une erreur, elle se racla la gorge. Seule avec ce papier qui assombrit ses pupilles, elle entendit alors le haut – parleur de l'hôpital annonçant le besoin urgent d'un médecin en neurologie au bloc 7, son bipeur sonna aussi.

HAUT PARLEUR « Besoin d'un chirurgien en neurologie au bloc 7, urgent. Besoin d'un chirurgien en neurologie au bloc 7, urgent. » hurlait les murs blancs.

Désarmée sa tête se leva jusqu'aux amplifications sonores, puis redescendit au niveau de Duncan, muette. Elle rendit alors le dossier à l'une de ses infirmières présentes à ses côtés qui l'enfouit sur le côté du brancard, et au moment où elle s'apprêta à partir au bloc 7, elle fut retenue par les dires de son ami.

DUNCAN « Je vais bien, je peux sortir ? Je t... vous payes un café si vous voulez pour la perte de temps que je vous ai fais prendre en venant jusqu'à moi. », avait il dit dans un semblant de tutoiement.

Panamee eut presque une larme aux yeux à sa proposition qui se suivait par ce sourire coquin qu'elle commençait à reconnaître si bien, elle resta un instant à ses côtés en bougeant sur place de nervosité. Il se redressa une nouvelle fois de son lit en voulant descendre de son brancard, mais troublée par ce qu'elle venait d'apprendre, la jeune docteur le plaqua contre la civière.

PANAMEE « Vous allez faire des examens. » lança t elle en poussant le brancard dans le couloir du premier étage pour atteindre les ascenseurs de service. « Les machines à cafés sont très utiles par ici. », elle appuya sur le bouton du monte charge tandis que son ami ne comprenant pas la situation, la regardait. « Et puis qui sait, on appellera peut être votre amie, elle doit se faire un sang d'encre. » Panamee n'avait pas pu garder pour elle le fait d'avoir vu ce nom de jeune fille sur sa liste de personnes à prévenir, et poussant le brancard à l'intérieur de la cage, elle fronça les sourcils en sa direction avant de regarder le haut de l'ascenseur où les étages indiquaient au fur et à mesure qu'ils montaient au cinquième étage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 19:33

Et bien il ne travaillerait jamais à l'hôpital à moins qu'il y est moyen d'être près d'elle, c'était le bordel.
Duncan n'avait point mal mais il était légèrement égratiné de partout, des marques sur le visage de sang et sur le corps normal, malgré la tenue vestimentaire et le port du casque il avait eu des blessures mais il était en vie... C'était sûrement le principale non ?
Duncan avait envie de rire, Panamee le regardait attentivement et là il voyait tout ses toutous faire de même, c'était trop fort, il adorait, elle semblait si puissante, qu'ils faisaient tout ce qu'elle faisait, elle devait être heureuse dans son boulot, en tout cas il la trouvait sexy dans cette tenue et dans cet endroit, c'était sûrement le pouvoir qui l'attirait...
Par contre les internes malgré qu'il y ait des filles l'énervait plus qu'autres choses, il aurait tellement voulu se retrouver seul avec elle un instant au moins lui expliquer des choses, mais non maintenant elle avait accès à son dossier au nombre de prise de sang qu'il faisait par semaines, de tout c'était vraiment pas évident...
Duncan la vit se rapprocher de plus en plus aie ses lèvres étaient de plus en plus près il voulait lui dérober, lui voler un baiser ou du moins lui effleurer comme il l'avait fais l'autre soir chez elle mais non, elle se recula d'un coup sec et il ne put que lacher un petit rire taquin, il se mordit la lèvre et regarda les internes là entrait en place le Duncan clown, il haussa les épaules regardant surtout les internes mâles qui devaient sûrement bavés sur le docteur... Genre il n'y pouvait rien il était trop beau elle s'inquiétait pour lui et elle avait MANQUE de l'embrasser devant tout le monde xD Quel idiot. Qu'il en profite bientôt l'enfer sera pour lui!

Duncan avait merdé au sujet de cette question.


« Avez vous quelqu'un à prévenir de votre venue ici ? »

Il aurait dû dire 'oui vous...' avec un sourire en coin mais il savait éperduement que ça n'aurait fais creuser un peu plus sa tombe et le fosé qui séparait un peu plus Duncan de sa demoiselle qui allait le soigner... Il avait merdé pourquoi avait il répondu Heaven aux pompiers ? Peut être parce qu'il avait pensé une seconde à elle et peut être aussi parce qu'il ne connaissait pas le numéro de sa voisine... Quel idiot.
Les hauts parleurs criaient qu'ils avaient besoin d'un neurologue, et voyant la tête de Panamee elle allait accourir sauver une autre vie que celle de Duncan, il fit une mine triste il ne voulait pas qu'elle parte pas maintenant, c'était beaucoup beaucoup trop tôt, il la voulait encore... Il n'était pas guerri... Elle se devait de rester, elle ne s'occupait pas bien de ses patients et si elle ne restait pas elle lui ferait une fiche de dysfonctionnement...
Duncan la vit se stopper lorsqu'il parla de café, il pensait avoir gagné, mais non il se fit plaquer et non pas pour un baiser ce qui était bien triste et qui lui brisa le coeur... Il allait devoir faire ce qu'il ne voulait pas des examens la poise... Il pensait qu'elle allait l'abandonner aux infirmières mais en réalité alors qu'elle l'emmenait vers l'ascenseur elle y entra et l'accompagnait elle jusqu'au bout ???
C'est alors qu'il voulut sortir une idiotie qu'elle lui parla du contact...
Il se mordit la lèvre et fit une moue d'un enfant qui merdait, il secoua la tête et comme par une pulsion, il se redressa à nouveau et posa sa main sur celle de Panamee qui tenait le brancard.


_Je... Attends c'est pas ce que tu crois, c'est... ma soeur.

Quel idiot, il voulut se taper le front mais trop tard, il avait mentit il s'enfonçait mais que dire, les infirmières avaient regardés le geste qu'il venait de faire et elles devaient sûrement se poser des questions il ne voulait pas mettre Panamee dans un embarassement fou mais il devait lui parler de tout un tas de choses et là il savait qu'il n'aurait sûrement pas l'occassion de le faire alors c'était maintenant où jamais mais il voulait être seul avec elle, il la regardait l'air pénaud, il voulait qu'elle le regarde qu'elle lui parle et qu'ils prennent le temps de s'expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 20:08

Il y avait quelques instants encore, Panamee l'aurait emmené dans une pièce en lui évitant toute cette mascarade d'IRM et compagnie, elle aurait monté tranquillement le brancard jusqu'aux soins intensifs dans une des seules salles non occupées par des patients et ce serait occupée elle même des blessures de Duncan. Mais le dépôt de ses iris sur le dossier et surtout sur le prénom de 'Heaven Stevens' venait de refroidir à jamais la jeune mère de famille qui se sentait salie, et qui ne voulait plus jamais entendre parler de lui. Elle le vit faire une remarque ou plutôt une sorte d'invitation à un rencard, mais ne préférant retenir cette solution, elle le plaqua d'un geste sur le brancard en lui faisant comprendre qu'elle était furieuse à son sujet. Ses yeux doux ayant virés au noir venait de parcourir les quelques plaies du jeune homme, et regardant un instant ses internes elle annonça la montée du patient au cinquième étage pour l'exécution d'une IRM.

La civière se faisant transporter par le médecin accompagné de tous ses internes regardant autour du lit le jeune homme qui la contemplait toujours, elle s'arrêta dans un silence devant l'ascenseur et se mit même à soupirer en appuyant sur le bouton de l'ascenseur. Au bout de quelques secondes, ils pénétrèrent à leur tour dans le monte – charge où elle laissa s'installer cette même ambiance glaciale avant de casser le silence au sujet de cette proche 'amie'. Elle tourna la tête vers le jeune homme qui se mordilla instinctivement la lèvre avant de faire une grimace des plus jolies, il se leva de son lit tandis que les internes regardaient Panamee comme pour savoir s'il fallait attacher ou non le patient. Elle ne dédaigna faire un geste lorsque Duncan se redressa de son brancard, mais sentant la pression de sa main contre la sienne – qui n'était pas sans gêne – elle regarda la tête de ses internes avant de retirer aussitôt la sienne.

DUNCAN « Je... Attends c'est pas ce que tu crois, c'est... ma sœur. » quelle bourde !

La jeune femme pouffa soudainement de rire à l'entente de son voisin, et contempla tour à tour les futurs médecins présents dans l'ascenseur, elle arqua un sourcil continuant de figer les numéros qui défilaient en haut du monte charge : étage quatre. Elle attendit un long moment sans répondre en préférant fixer les marques digitales de l'appareil, puis se retournant une nouvelle fois vers ses internes, elle montrait de la main le jeune homme assis sur le lit une place.

PANAMEE « Vous voyez, il se peut quelquefois que la folie emporte un homme. » avait elle annoncé en restant figée sur le numéro qui indiquait bientôt le numéro cinq. « Quel syndrome et à quel moment intervient il Dexter ? », elle pivota vers ce grand brun à lunettes et aux cheveux courts qui d'une rapidité foudroyante, répondit à sa supérieure.
DEXTER « Syndrome de Nietzsche, docteur. Il apparaît lors d'un stress à l'idée de ne pas vouloir faire ce qu'il s'apprête à exécuter. Se manifeste par des mensonges et quelquefois... », il marqua alors une pause en regardant le patient puis la main suspendue hors du lit. « par des envies tactiles. »
PANAMEE « Bien. Je pense que Monsieur Thomas nous accompagnera pour un scanner. »

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent enfin et elle fit glisser le lit hors de la machine, l'emmenant au service des radios le dossier toujours accroché au rebord du lit, Panamee tourna le brancard sur sa droite et le faisant rouler dans le long couloir blanchâtre, s'arrêta devant une salle où un tube était déposé en plein milieu de la salle. Attrapant le dossier qu'elle enfouit dans sa poche de gauche, elle lança un regard noir à Duncan et dans un souffle lui demanda galamment de rentrer à l'intérieur de la pièce.

PANAMEE « Je vais vous demander de bien vouloir défaire votre froc avant l'entrée dans le tube que vous voyez à l'intérieur de la pièce. Histoire de ne pas abîmer le matériel de notre établissement. », un discours appris par cœur, elle vit ses internes s'esclaffer & rentrer de l'autre côté de la salle dans l'observatoire, Panamee avec un élan de rancœur envers son ami lâcha dans un soupir un réconfort un « Tout ira bien. » avant de partir rejoindre son équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 21:14

Duncan merdait toujours avec les femmes, il ne savait pas être honnête et ne savait jamais comment dire la vérité, mais il voulait progresser il se sentait capable de le faire même si il avait toujours eu du mal à faire confiance aux personnes pour justement se permettre de dire la vérité... Personne ne connaissait tout ses secrets, personne ne le connaissait entièrement même pas les trois mousquetaires... Et même si une personne savait toute sa vie, est ce que cette personne vous connaitrais réellement ? Il y aurait toujours une façade qui fait qu'elle ne nous connait pas, un point sur le tableau un point inconnu...
Duncan avait bien vu la rage dans les yeux de Panamee mais le mal était fais il devait juste se contrôler et arrêter de dire de la merde, dire la vérité toujours... Surtout qu'il y avait un truc entre lui et elle, mais il ne savait pas quoi, il ne voulait pas la perdre, pas perdre ce lien qu'ils construisaient.

Alors qu'il s'était redressé et avait pris la main de Panamee il sentait bien les autres se demander ce qu'il se passait et s'il fallait agir, mais personne ne bougea le petit doigt à part Panamee qui enleva brusquement sa main, elle était énervée il devait se faire pardonner il merdait tout sur tout.


« Vous voyez, il se peut quelquefois que la folie emporte un homme. »

Il soupira elle le prenait pour un con un fou, il allait vraiment péter un cable et tout envoyer bouler il le sentait il bouillonait de l'intérieur, et il ne voulait pas merder plus, il ne voulait pas se la mettre à dos la brusquer l'effrayer... Arf!
Elle ne l'écoutait plus même si il ne parlait pas il parlait avec les yeux ses gestes, il devenait stressé et voulait juste sortir de cet ascenseur et la prendre entre 4 murs pour parler il ne voulait pas de son examen, le scanner ou bien même l'irm ne prouverait pas son honneté, ni même ce qu'il voulait vraiment lui dire...
Duncan entendit un interne parler, quel con et quel lèche botte, il soupira et le fusilla du regard, quel con celui là il avait envie de lui dire, envie de lui dire de dégager et de le laisser seul avec Panamee...
Mais il se retient, il était toujours assis dans son lit fixant Panamee essayant de capter son regard qui fuyait, aaaaah ><

Ils arrivèrent à l'étage du scanner, et là elle le posa dans la pièce, ses toutous allèrent de l'autres côtés, qu'est ce qu'ils étaient cons ses internes... Il préférait ceux de Scrubs ou encore Dr House...


« Je vais vous demander de bien vouloir défaire votre froc avant l'entrée dans le tube que vous voyez à l'intérieur de la pièce. Histoire de ne pas abîmer le matériel de notre établissement. »

Il soupira et pour faire bien chier, il resta alors assis sur le brancard ne faisant rien, absolument rien, il resta comme ça un instant et d'un coup, il prit son téléphone portable dans sa poche, il était abîmé l'écran de l'iphone était cassé mais heureusement la reconnaissance vocale marchait encore, il demanda un numéro que le téléphone composa, il attendit d'avoir un premier service, il regardait les internes et le docteur se poser des questions et savoir si oui ou non il fallait aller le voir.
C'est alors que le bip du docteur McCawley sonna...
Duncan l'entendit et fit un petit sourire en coin, il attendit que Panamee prit le téléphone qui se trouvait dans la salle avec les ordinateurs et se mit à parler.


_Non ça n'ira pas, je ne le ferais pas je veux te parler, laisses moi te parler s'il te plait. Je veux te parler... Vire moi tes toutous laisses moi te parler.

Il la regarda un sourire en coin et rajouta alors.

_Laisse moi une deuxième chance s'il te plait docteur.

Il avait ajouté le docteur pour l'ambiance hôpital pour se faire pardonner pour la taquiner pour lui montrer qu'il avait du bon malgré tout pour tout simplement ne pas qu'elle l'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 21:49

Le temps lui sembla une éternité dans l'ascenseur, elle qui regardait les étages défilés sans tirer un regard à son ami, elle semblait à cran et certainement énervée au sujet de Duncan, puis arquant son sourcil elle le fit sortir du monte charge pour rejoindre la salle d'IRM vide. Elle se stoppa devant l'enceinte de la pièce et avait demandé gentiment au jeune homme de se dévêtir au stricte minimum le haut, pour des besoins d'hygiène – pour son plaisir personnel – et pour les consignes de sécurité de l'établissement. Elle partit ensuite à l'intérieur de la salle où les ordinateurs et toute la technologie permettant la description d'une vue par IRM, et regarda un moment ses internes qui la contemplaient un franc sourire aux lèvres. Une pensée pour son voisin, elle tourna le visage vers la salle où l'énorme tunnel était déposé à travers la vitre qui les séparait et se rendit compte que Duncan n'était pas rentré à l'intérieur. Panamee fronça les sourcils se demandant bien ce qu'il était entrain de faire, elle jeta un œil à ses collègues qui haussèrent les épaules et qui regardaient par delà la vitre pour voir si ce dernier allait daigner à pénétrer dans la pièce.

Elle s'apprêtait à venir le chercher lorsque son bipeur ou plutôt son téléphone portable professionnel se mit à carillonner comme un coucou, elle fit une mine désolée face au bruit sonore et regarda alors l'écran de son mobile : appel privé – ça pour être privé ça allait en être du privé –. Ne se doutant pas une seconde d'avoir Duncan à l'autre bout du fil, elle le laissa sonner une première fois mais réfléchissant au fait que c'était peut être important, elle porta son mobile à l'oreille et décrocha.

PANAMEE « Allô ? »
DUNCAN « Non ça n'ira pas, je ne le ferais pas je veux te parler, laisses moi te parler s'il te plait. Je veux te parler... » La voix fantasmatique de son voisin venait de lui titiller les oreilles, elle se redressa de son ordinateur allumé et fronça soudainement les sourcils alors que ses joues se tinrent en un rose pâle, elle se déplaçait dans la minuscule salle en faisant les cent pas pendant qu'il parlait sans interruption. « Vire moi tes toutous laisses moi te parler. » Sa tête regarda tour à tour ses internes, puis Dexter qui échangeait des regards avec cette blonde dévergondée qui en faisait autant, elle se mit alors à sourire et continua le supplice dont faisait preuve Duncan. Les six internes présents dans la salle ricanèrent sans vraiment savoir pourquoi, leurs têtes collées à la vitre pour attendre leur patient ils n'écoutaient même pas la conversation humoristique de leur supérieure.

Elle vit alors l'ordinateur se mettre en veille et écoutant ce qu'avait à dire le jeune homme, elle attendit un petit moment avant de faire sortir les futurs chirurgiens. Cherchant une excuse à sortir pour les internes, elle continuait de zigzaguer dans les quelques mètres d'espace qui s'offrait à elle, alors qu'à l'autre bout du fil il attendait sagement une réponse de celle ci. Au bout d'un certain temps, Panamee releva le visage du téléphone et sans cacher sa conversation avec ses médecins internes, elle fronça les sourcils en les voyant tous plaquer leurs yeux contre la vitre d'IRM.

PANAMEE « Le docteur Adams a besoin de vous pour une trauma au bloc 7. » Toujours ce même bloc, elle vit toutes les têtes se retourner vers la jeune femme qui les contemplait tour à tour. « Qui veux tenter sa première intervention ? » avait elle répliqué en sachant qu'elle se ferait incendier par l'équipe de sixième étage pour avoir envoyé tous ses internes au bloc. « Dexter, Beth & Deacon, allez y. Quand aux autres, je vous inflige une pause de vingt minutes et revenez au sixième étage avec des gants. Monsieur Dickers a besoin de vous pour... », elle cacha alors le combiné dans lequel elle parlait avec Duncan et faisant une grimace, elle murmura à voix basse – non persuadé qu'il n'entende pas ce qu'elle venait de dire – « un touché rectal. »

Voyant ses six internes fuirent hors de l'IRM, ils passèrent devant Duncan sans faire attention, murmurant des bêtises au sujet du docteur, ils tournèrent au coin du couloir et disparurent. Elle le voyait sourire mais ne sachant que faire et toujours autant remonté contre lui malgré son tour de séduction réussi, elle restait pendue au téléphone sans rien dire.

DUNCAN « Laisse moi une deuxième chance s'il te plait docteur. », il gardait toujours ce majestueux sourire accroché à ses lèvres tandis qu'elle le fixait d'un air d'indifférence avant de craquer, et de sourire doucement en tentant de le cacher se tournant vers l'arrière de la pièce. Engager la conversation n'était pas son but, elle n'avait plus rien à lui dire et pourtant il réussissait malgré tout à lui rendre un sourire impeccable après une telle découverte que le nom de sa 'petite amie'.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 22:27

Panamee n'était pas la seule à voir le temps comme une éternité dans l'ascenseur surtout que c'était elle qui ne voulait pas le regarder ni même lui parler lui était ouvert à toute discution.
Duncan ne voulait pas l'avoir à dos surtout si elle devait le soigner, ce n'était jamais très agréable d'avoir un medecin qui vous boude et vous parle sans vous regarder ou en vous disant le strict minimum, si il faisait ça c'était peut être pour avoir une meilleure relation patient/docteur?
Lorsqu'il entendit la voix de Panamee au téléphone il sourit et fut soulagée même si elle ne savait pas encore que c'était lui...

Duncan venait de lui dire ce qu'il avait sur le coeur du moins il commençait et pour le moment il n'entendait rien de la part de Panamee, aucune réponse elle avait déjà raccroché ? Lors d'un instant il regarda alors son téléphone et vit qu'il était toujours en communication téléphonique mais pourtant il ne l'entendait pas il lacha alors un petit.


_Allo ?

Au cas où elle n'était plus là, mais c'est alors qu'elle entendit Panamee parler à ses docteurs... Il était satisfait il jubilait à l'intérieur même si il stressait fortement, il allait devoir lui parler, un instant il pensa qu'il aurait mieux fais de ne rien dire ou encore pire elle aurait mieux fais de le forcer à faire son scanner et voilà mais non, et en même temps il vallait mieux avoir une explication maintenant à la place de la faire souffrir ensuite.
Il fronça les sourcils en pensant entendre parler d'un touché rectal elle avait voulu le cacher mais il avait entendu il avait préalablement monté le son à fond lorsqu'elle n'avait pas répondu à son monologue de début... Alors c'était raté pour lui il avait entendu et était limite heureux que les toutous aillent faire des touchés rectals ça leur faisait les pieds.
Duncan les vit alors passer tour à tour devant lui et avec un petit sourire en coin il leva la main vers eux et leur fit coucou. Quel idiot, il était fier de lui... Une fois tout les toutous partit, il se leva completement du brancard et s'approcha de la porte où se trouvait toujours Panamee, il la regarda l'air désolé et lui dit alors.


_Je suis desolé, Heaven n'est pas ma soeur, c'est à la base une amie, ma copine je crois même, mais...

Il soupira et regarda le sol, il entra alors dans la pièce Panamee était de dos à lui et il raccrocha alors le téléphone pour s'approcher d'elle et poser une main dans son dos pour qu'elle se tourne.

_Je suis un connard docteur, j'aime les femmes, et vous me le rendez bien peut être trop même... Je... Je n'ai pas voulu te faire du mal, et je ne veux toujours pas t'en faire... Je suis pas un mec bien, je suis le premier à le dire, enfin... quand je veux le dire mais...

Il soupira il transpirait et son visage saignait encore un peu, il se massa la nuque il était mal il se mettait à nu devant elle alors que c'était leur troisième rencontre, la misère pour lui un stress puissant, il parlait et faisait tout ce qu'il n'aimait pas en réalité il parlait de lui et il était sincère il avait jeté sa carapace pour lui ouvrir son jardin secret.

_Dis moi quelques choses.

Il avait lancé ça dans un murmure il voulait qu'elle lui dise quelques choses qu'elle le rassure sûrement... Allait elle le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 23:07

Suspendue au téléphone, elle venait de reconnaître la voix tremblante de Duncan qui voulant s'expliquer, n'avait trouvé d'autre moyen que de se procurer le téléphone – comment ? ça n'était pas parvenue à la tête de la jeune mère – et de l'appeler en espérant qu'elle réponde. Un certain temps avant de répondre par un simple « Allô ? », elle s'était levée de son siège en soupirant profondément dans le combiné, puis se mettant à faire les cents pas n'avait voulu rien dire, après tout il le méritait. Panamee fit sortir ses internes sous la demande du jeune homme, avait préféré rester seule un instant sans voir le garçonnet qui venait de le trahir, était même perchée sur son portable tout en restant dans sa solitude. La porte resta ouverte après la disparition de ses futurs médecins et l'apparition de Duncan ne rajouta qu'une dose à son énervement, elle serrait les poings de fureur et n'osant daigner le regarder, elle avait tourné la tête en direction du mur blanc, attristée. Elle entendait ses pas venir jusqu'à elle mais aucun geste ne fut perceptible par cette jeune médecin figé devant son muret – c'est peut être d'ailleurs, ce qui fit entrer le jeune homme, le fait de ne rien entendre – elle détacha le masque s'agitant autour de ses joues et le jeta d'un geste vif à la poubelle, au moment où il s'adressa une nouvelle fois à elle.

DUNCAN « Je suis désolé, Heaven n'est pas ma sœur, c'est à la base une amie, ma copine je crois même, mais... »

Cette phrase avait eu l'effet de lui suturer le cœur en deux, et ne lui donnait franchement pas envie de se retourner pour apercevoir les traits de son visage qui l'avait tant marqué au cours de cette nuit. Panamee n'eut même pas le temps d'écouter la fin de sa phrase et coupa le téléphone au 'mais' prononcé par le garçon, elle n'avait plus besoin d'en savoir plus sur sa situation. Elle fit glisser son téléphone dans la poche antérieure de sa blouse de travail tout en prenant soin de l'éteindre, elle ne voulait pas qu'il la rappelle malgré le fait qu'elle le savait si proche de lui, à quelques mètres d'elle. Furax, la jeune femme ne sentit même pas l'effleurement des doigts de Duncan dans son dos, elle restait là avec sa tête baissée sur le sol à se retenir de ne pas penser aux moments qu'elle avait ou aurait pu traversé avec lui. Puis, sa voix se faisant de plus en plus proche, elle se décida enfin à se retourner n'osant encore le fixer, ses yeux pivotèrent immédiatement sur le parquet alors qu'il déballait ses conneries en face de sa doctoresse.

DUNCAN « Je suis un connard docteur, j'aime les femmes, et vous me le rendez bien peut être trop même... » avait il ajouté en se détestant tout d'un coup. Elle l'écoutait sans vraiment l'entendre, les seuls mots de 'aimer les femmes' lui firent tellement de mal qu'elle préférait distinguer que des fractions de ses phrases. « Je... Je n'ai pas voulu te faire du mal, et je ne veux toujours pas t'en faire... », il l'avait déjà fait. Les mains le long de son corps finirent par se croiser le long de sa taille, tandis qu'elle jugeait inutile de le contempler du regard et Panamee se mit une nouvelle fois à soupirer en écoutant débiter des choses qu'ils avaient déjà commises. « Je suis pas un mec bien, je suis le premier à le dire, enfin... quand je veux le dire mais... », et il rajoutait sans cesse des 'mais' à sa conversation comme pour se persuader qu'il avait une explication à tout, ce qui avait le don d'éreinter la jeune mère. Elle restait plongée dans son silence les yeux rivés vers le sol de l'hôpital – ne sachant que dire face à ses explications – elle ne trouvait d'autres moyens que de ne rien dire et le laisser parler. Tout du moins c'est ce qu'elle fit jusqu'à ce qu'il perde contrôle face à ce silence et qu'il réplique sincèrement. « Dis moi quelques chose. »

Elle venait enfin de laisser son minois montrer l'apparence d'une femme désarmée & elle qui restait sans rien dire depuis de longues minutes, tentait de garder son calme. Panamee le fixa de ses prunelles sombres jusqu'au moment où à son tour elle reprit la parole en haussant de temps à autre le ton, selon ce qu'elle tentait de lui faire comprendre ou pas.

PANAMEE « Que veux tu que je te dise Duncan ? » avait elle ajouté sans grande réflexion. « Je te donne ma confiance, je te laisse dormir dans mon lit... », elle fit alors une moue enfantine en fronçant les sourcils tout en se rappelant de se souvenir là. « Et depuis je ne cesse de me demander si oui ou non tu as apprécié ne serait ce qu'une minute de ton temps avec moi. » Panamee tapa légèrement des pieds, regardant en l'air puis vers les ordinateurs, elle ne voulait déballer le reste de ses pensées mais comme pousser à bout, elle se lança en parachute. « Nuits et jours. », elle prit une pause délicate et la pensée de Heaven la remit cette fois dans le droit chemin. « Je viens d'apprendre que ce même homme, oui toi – Duncan Thomas – à une autre amie. Nan que dis je, une copine. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyDim 1 Nov 2009 - 23:35

Duncan avait l'impression d'être face à un mur, un mur de glace, un mur qui ne pourrait sans doute jamais se réchauffer et jamais sans doute lui pardonner cet écart de sa part. Il s'en voulait mais en même temps ce soucis c'était le soucis de toute sa vie, c'était ça qu'il avait fais à plusieurs filles, et c'était sûrement que maintenant en faisant souffrir Heaven & Panamee qu'il allait se rendre compte de l'erreur de sa vie, qu'il n'avait vraiment rien compris à tout cela.
Elle ne bougeait pas elle ne le regardait pas, il se sentait mal et faible, sa tête tournait légèrement, était ce à cause du coup qu'il venait de prendre où bien la pression et la tension du moment ?
Elle jeta violamment son masque ce qui prouvait qu'elle était bel et bien énerver contre lui, il n'avait pas voulu ça...
La voir dans cet état lui fit le plus grand mal, c'était dingue comme voir une fille à qui il tenait, pouvait en réalité l'atteindre lui qui pensait être invincible, lui qui pensait être plus fort que tout le monde, il pensait réellement passer au delà de tout cela, mais là elle, ce moment, ces moments passés avec elle, avait fais qu'il venait d'ouvrir les yeux, c'était horrible il eut des flash back à tout ce qu'il avait pû faire dans sa vie, c'était dingue, il était un connard et lorsqu'il l'avait dis à Panamee il le pensait et le ressentait vraiment, c'était un beau connard de première... Il s'en voulait et se haissait tant.
Elle était alors face à lui, son coeur se serra et une douleur puissante se fit sentir dans son corps, ressentait elle la même chose ?
L'attitude de Panamee lui fit mal c'était abusé, il l'avait blessé, il s'en voulait et si elle ne pensait pas qu'il se détestait pour de vrai, elle devrait pour une fois l'écouter car ce qu'il disait sortait du coeur, et il le pensait il ne s'aimait pas là, la voir dans cet état elle, il n'appréciait pas ce qu'il était et ce qu'il faisait...

Duncan eut enfin un regard de sa part, sombre et dur mais un regard tout de même, allait elle lui répondre quand même ou allait elle le claquer d'une belle et grosse giffle ?


« Que veux tu que je te dise Duncan ? »

Il voulait uniquement qu'elle lui parle qu'elle montre qu'elle l'écoutait en fait, non pas qu'elle le comprenne mais qu'elle voulait peut être où non connaître la suite...

« Je te donne ma confiance, je te laisse dormir dans mon lit... » ... « Et depuis je ne cesse de me demander si oui ou non tu as apprécié ne serait ce qu'une minute de mon temps avec toi. » ... « Nuits et jours. » ... « Je viens d'apprendre que ce même homme, oui toi – Duncan Thomas – à une autre ami. Nan que dis je, une copine. »

Et de 1... puis 2 puis une centaine de claques, il venait de se prendre une rafale le mettant ko, il allait finir par mourir par attirance envers une femme il ne voyait que ça...
Il baissa le regard honteux de lui même, honteux des pensées qu'elle pouvait avoir vis à vis de lui, elle pensait réellement si il avait ou non apprécié les moments qu'ils avaient passés ensemble... C'était abusé, ça le blessait mais cette blessure était surement toujours moins forte que celle qu'il venait de faire endurer à Panamee. Il releva les yeux en sa direction, les larmes aux yeux, il ne voulait pas de sa peine, il ne voulait pas être la victime il ouvrait juste les yeux.


_Ne penses pas ça, ne penses pas que je n'ai pas apprécié ses moments là avec toi, si je n'avais pas apprécié penses tu que je t'aurais dis ce que je t'ai dis cette soirée là ? Penses tu que je me sois occupé de ton fils comme si... comme si c'était le mien ?

Il soupira et serra les poings il ne voulait pas s'en prendre à elle mais là il était énervé, contre lui contre la situation contre sa vie...

_J'ai aimé notre soirée Panamee, je n'ai pas cessé d'y penser, tu... je ne suis pas comme ça d'habitude, tu crois franchement que je me couche sans rien dire au côté d'une femme qui me plait ? Sans rien faire sans rien tenter ? Je... Raaaaaaaaaaah.

Il s'énervait, il venait en plus de balancer qu'elle lui plaisait, il savait plus quoi dire plus quoi penser ses pensées se mélangeaient dans sa tête il perdait le fils de ses pensées et en plus le sang qui coulaient le long de son crane le perturbait il avait mal au crane depuis l'accident et lui pensait encore à s'expliquer avant de vérifier que tout allait bien...
Il serra les poings les montant à son visage pour se serrer la tête comme pour enlever le mal de crane il se tourna et s'appuya contre la vitre qui séparait la machine des ordinateurs. Il soupira un long moment, réfléchissant et respirant pour essayer de se calmer et reprendre ses esprits, il ferma les yeux essayant ainsi de trouver quelques choses d'intelligent à dire.


_...

Rien n'était sortit, il n'arrivait pas à réfléchir...

_Tu... tu dois me haîr et je te comprend je ferais de même. Et pour te plaire encore plus, j'ai un sale métier, je suis un accompagne madame, soit pour être vulgaire un putain d'Escort Boy...

Il avait commencé à dire cela d'une petite voix, et avait finit en devenant plus énerver contre lui même, il avait tout balancé enfin pour le moment là il ne voyait pas quoi dire de plus à part balancer une chose encore plus horrible que personne ne sait sur son passé au Mexique... Il était trop énervé contre lui et alors qu'il était toujours contre sa vitre, sa tête lui faisait mal il avait l'impression vraiment qu'elle allait exploser, alors sans même pouvoir rester debout il se laissa glisser face au mur accroupi la tête dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyLun 2 Nov 2009 - 0:23

Elle était percutée par les dires du jeune homme au point de ne pas vouloir le regarder droit dans les yeux, elle préfèrait de loin fixer le mur ou bien le sol écarlate de l'hôpital plutôt que de se confronter à la réalité qu'était Duncan. Bien évidemment que Heaven Stevens n'était pas sa soeur - ou autre chose du genre - mais une réelle petite amie qui venait de provoquer un oedème au ventre de la jeune mère. Elle avait même des envies de pleurer face à son voisin qui la faisait tant souffrir, mais son travail renforçant la carapace qu'elle se créait autour d'elle l'empêchait de faire ressortir en elle les larmes de son corps. Les bras croisés autour de sa poitrine, elle restait tête baissée pour ne pas voir ne serait ce que le visage de l'homme, elle l'écoutait sans rien dire - telle une statue - elle n'osait l'arrêter dans son déballement d'histoire. Puis ce fut au tour de Panamee de faire de même, elle redressa alors son joli petit minois pâle pour se retrouver devant les prunelles apeurées de son voisins, elle qui le contemplait d'un air plutôt sombre et dur. D'un air désarmé et sur un ton coincé, elle venait de faire comprendre à Duncan qu'elle ne cessait de penser à lui depuis leur soirée passée dans sa demeure, mais qu'aujourd'hui ce dernier venait de trahir toute pensée qu'elle avait pu avoir - jours et nuits - pour lui.

La transgression de ses paroles avait provoqué chez son ami une émotion telle, qu'il fit de même en détournant le regard ailleurs, n'osant rester immobile face à cette jeune femme blessée intérieurement. Par politesse, Duncan avait laissé parler la demoiselle sans rien dire, mais au moment de s'adresser à elle et que ses iris transpercèrent les pupilles de Panamee, elle apperçut un regard empli de larmes et de sanglots. Légèrement secouée, elle qui ne s'apprêtait pas à voir ce genre de comportement après ce qu'il venait de lui avouer en pleine face, elle resta stoïque devant lui avec une bouffée de respiration qui éclatèrent sur son visage au moment où il prit la parole en soupirant.

DUNCAN « Ne pense pas ça, ne pense pas que je n'ai pas apprécié ces moments là avec toi. » avait il annoncé dans un élan de colère qui commençait à se faire savoir.« Si je n'avais pas apprécié penses tu que je t'aurai di ce que je t'ai dit cette soirée là. » , elle chercha alors un instant à ce qu'il avait bien pu lui dire hormis les gestes ce qu'il pouvait ressentir à son sujet. Elle tentait de trouver le regard de Duncan qui persistait à regarder ailleurs, elle bougea même la tête dans un certain angle de vue mais ce dernier ne voulant à priori montrer son visage dégagea sa tête de l'autre côté. « Penses tu que je me sois occupé de ton fils comme ci... comme ci c'était le mien ? » Elle craquait lorsqu'il parlait d'Oliver. Panamee cessa enfin de croiser les bras pour contempler l'homme qui serrait les poings en fronçant difficilement les sourcils, sa tête vaguant de gauche à droite alors qu'il délibérait tout un tas de paroles pour la jeune femme, elle s'inquiéta quelques secondes de l'état de son patient. « J'ai aimé notre soirée Panamee, je n'ai pas cessé d'y penser, tu... je ne suis pas comme ça d'habitude, tu crois franchement que je me couche sans rien dire au côté d'une femme qui me plait ? Sans rien faire sans rien tenter ? Je... Raaaaaaaaaaah. » Ses mains se portèrent sur son visage où il grimaçait de son mal de tête, pivotant toujours autant sa tête de gauche à droite essayant tant bien que mal de faire cesser cette douleur, elle s'approcha doucement de lui lorsqu'il partit dans une direction opposée pour se plaquer contre la vitre des machines.

DUNCAN « ... », plus rien ne sortait désormais de sa bouche. Elle était effrayée par la situation qui se tramait sous ses yeux, le jeune garçon au regard attristé portait ses mains sur son crâne qu'il tirait dans tous les cens pour arrêter le supplice de ce mal de crâne, et Panamee comprit alors que ce n'était pas uniquement une souffrance minime mais qu'il lui fallait de faire une radio immédiatement. « Tu... tu dois me haîr et je te comprend je ferais de même. Et pour te plaire encore plus, j'ai un sale métier, je suis un accompagne madame, soit pour être vulgaire un putain d'Escort Boy... » Le visage de la médecin s'illumina soudainement en un sourire - bien qu'étonnée par le métier de ce dernier - n'ayant rien demandé à Duncan, il avait de lui même annoncé le pourquoi de la poursuite de l'autre soir.

Désarmée à quelques mètres seulement de lui, elle s'approcha tant bien que mal de l'homme qui se haïssait et qui voulait certainement voir partir celle qui venait de faire souffrir. Panamee le vit descendre le long du muret les mains cachant son visage si pâle, elle s'avança jusqu'à la porte des ordinateurs qu'elle claqua de sa main droite, elle fixait des yeux Duncan dans un silence alors qu'il tentait de se comprendre lui même. Elle voulut partir et appeler un autre neurologue pouvant certainement s'occuper de son cas où elle demanderait de bien s'occuper de lui, mais au lieu de ça elle s'approcha de son voisin et se plaça devant lui, accroupie. La jeune mère venait d'être éprise par un - je ne sais quoi - et n'avait pas trouvé comment lui dire, hormis le fait qu'elle prit les mains de son ami et qu'elle les plaqua au sol, ne cessant de le regarder. Elle passa ses doigts dans la nuque de Duncan qui gonflait ses veines à force de souffrir de la douleur qu'il retenait en lui et s'approcha alors de son visage où ses lèvres effleurèrent un instant celle du jeune homme pour lui montrer sa présence.

PANAMEE « Duncan, fais moi cette IRM, s'il te plaît. », elle avait dit cette phrase dans une sincérité totale alors qu'elle venait de se redresser sur ses pattes, elle fit alors les cent pas en attendant la réponse de son ami, elle appuya par ailleurs sur l'écran de veille de son ordinateur et jeta un oeil à Duncan. Elle n'en pouvait plus, sortant de son siège de bureau elle fonça droit sur lui, attrapa la nuque du jeune homme entre ses fins doigts de docteur, et tendit ses lèvres pour les déposer sur la bouche du garçonnet étonné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyLun 2 Nov 2009 - 0:46

Duncan avait entendu les paroles de Panamee mais il savait qu'il ne devait empirer plus encore les choses en se fixant sur ses mots 'nuits et jours', il les avait entendu il les avait apprécié mais il savait qu'un jour peut être il les apprécierait mieux, ce n'était pas le moment, ce n'était pas l'endroit il ne pouvait l'embêter où la taquiner à ce sujet, elle pensait à lui et lui à elle, et pourtant un fossé les séparaient... Duncan s'était 'amusé', façon de parler cette fois ci, à le creuser et l'attirer vers lui, mais il était tombé lui, la tête la première dans ce fossé qu'il venait de créer et où la terre se refermait c'était en réalité sa tombe, toutes les mauvaises choses qu'il avait pû faire dans le passé se refermaient sur lui, en ce moment, avec elle, elle avait ouvert ce qu'il n'avait jamais voulu voir, appuyer là où beaucoup aurait voulu qu'il appuye.

Duncan ne voulait pas faire croire à Panamee qu'il jouait la carte des larmes qu'il pleurait par envie d'être plaint, il pleurait de faiblesse, lui qui avait toujours trouvé les hommes qui pleuraient comme des laches avait finalement rejoins leur clan, il était un lache aujourd'hui et il n'avait pas honte de pleurer car il les méritait et encore il en méritait bien d'autres.
Lorsque Duncan lui avait parler des paroles passés il voulait parler de petites choses, comme le fait de vouloir rester avec elle la nuit le fait de vouloir s'occuper du petit alors qu'elle allait faire dodo, bref des idioties pour lui mais qui n'étaient pas bénines étant donné l'impact qu'elles avaient sur sa réalité à lui... Ils ne vivaient pas dans le même monde, et Duncan aurait aimé vivre que dans le bon monde...

Duncan n'avait pas voulu s'occuper uniquement de son mal de tête il avait juste voulu s'occuper d'elle de s'expliquer avec elle et de mettre les choses à plats pour lui son état de santé n'était que second... Le reste n'avait peu d'importance. Une fois qu'il était lancé et que la boîte contenant la vérité était ouverte c'était une explosion on n'arrivait plus à le calmer il parlait parlait et ne s'arrêtait jamais, c'était horrible.
Il venait de lui balancer au visage son métier, il avait voulu lui dire avant lors de la soirée mais n'avait pas trouvé les mots ni le moment surtout pour lui dire, en signe de bonne nuit cela aurait pas été très appréciable et en signe de bonjour peut être encore moins, elle aurait pû penser qu'il lui réclamait de l'argent alors que même pas.

Duncan était alors là accroupie devant la vitre, mal comme pas possible, il avait longuement hésité entre lui demander un autre neurologue ou alors lui dire encore un peu plus la vérité sur lui, et il avait choisi l'option deux, il se disait que de toute façon si elle ne voulait pas de lui comme patient elle saurait très bien l'envoyer vers un autre medecin... Ou alors elle demanderait à ses internes de lui faire pourquoi pas en plus des scanners une fouille rectacle xD.
Il sentit soudainement la présence de Panamee à ses côtés, il sentit ses mains partir de son visage et il dut forcement à un moment donné la regarder, elle était là devant lui, il n'osait pas trop la fixer comme il aurait pu le faire lors de la soirée, il la regardait quelques instants et soit il fermait les yeux dû à la douleur et l'énervement, soit il déviait son regard ailleurs. C'est alors qu'il la vit se rapprocher et déposer ses lèvres sur les siennes, il fronça légèrement les sourcils ne comprenant pas son geste, il lui faisait tellement de la peine qu'elle venait de l'embrasser ???
Et c'est alors qu'elle dit :

« Duncan, fais moi cette IRM, s'il te plaît. »

Il la regarda il ne savait même pas si il voulait la faire il voulait juste c'était rentrer chez lui se coucher et ne voir plus personne, mettre un terme à toutes ses relations qu'il avait aussi bien masculines que féminimes et s'enfermer à double tours chez lui pour ne plus jamais y sortir, il vivrait tel un ermite chez lui à ne voir personne au moins il purgerait sa peine d'être un enculé de première...
Il la regarda alors se relever et aller vers son bureau pour attendre peut être que Duncan se relève pour aller dans l'IRM, il la regardait incompris, indécis... C'est alors que par la plus grande des surprise elle revient à la charge, il ferma les yeux un instant pensant recevoir une baffe xD Et non il reçut à nouveau un baiser, il ne comprit pas mais ne la repoussa bien évidemment pas, il en avait envie, il en avait eu envie toute la soirée alors comment refuser ce baiser ?
Il se releva difficilement et l'enlaça alors pour intensifier ce baiser, malgré la douleur de son crane il essayait d'être attentif à ce moment, sentir chaques sentiments ou sensations que lui apportaient ce baiser, son gout, ses lèvres la douceur de ses mains sur lui, son corps contre le sien...
Il finit par mettre fin au baiser et posa son front blessé contre celui de Panamee, il se mordit la lèvre inférieur, il n'avait plus rien à dire, il ne voulait plus parler, il voulait juste profiter de ce moment là, malgré le lieu malgré le moment malgré tout un tas de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyLun 2 Nov 2009 - 16:24

    Une journée comme une autre. Banale. A mourir d’ennui. La jeune Stevens servait des cafés. Des whiskys aussi. Pourtant il était trop tôt pour commencer l’alcool… Du moins c’est ce qu’elle disait lorsqu’on lui commandait les premiers verres. Sauf qu’elle-même, entamait bien souvent sa bouteille de vodka en pleine après-midi. Mais peu importe… Il n’y avait personne au Blue Lagoon Bar. Et ça la faisait chier. Elle n’avait rien à faire. Nettoyer le comptoir ?! Il brillait comme pas possible… Il venait juste d’être nettoyé par sa collègue. Ils étaient à la limite de se battre lorsqu’il y avait un client. Seulement pour avoir quelque chose d’autre à faire que de regarder les passants dans la rue. Surtout qu’elle avait demandé à faire des heures supplémentaires. Non elle n’était pas complètement folle… C’est juste que son copain ne trouvait apparemment pas de temps pour la voir… Donc au lieu de se faire chier, seule, chez elle… Bah elle préférait s’emmerder, en groupe, au boulot.
    Seulement ça, c’était sans compter l’appel qu’elle venait de recevoir. D’un pompier. Non pas un nouveau un rencard. Elle venait d’apprendre qu’elle était la première personne à être prévenu, si jamais Duncan avait un accident. Et il fallait croire que c’était ce qui venait d’arriver. Assez vite, Heaven paniqua, mais elle fut un minimum rassuré lorsque le jeune homme lui précisa qu’il était conscient… La belle brune n’attendit pas plus d’explications, elle s’excusa auprès de sa patronne, avant de quitter son boulot pour foncer vers le Baptist Hospital. Un des hôpitaux les mieux fréquentés de Miami.

    Une fois arrivée à l’hôpital, après des minutes interminables passées dans le bouchon ; il fallait croire que cette ville était continuellement bouchée, peu importe l’heure ; Heaven se dirigea vers la réception qui lui indiqua la chambre du jeune Thomas. La jeune femme n’était pas très à l’aise des couloirs blancs, d’un blanc immaculé, qu’elle détestait. Ca faisait flipper, c’était pas rassurant, et ça lui rappelait de trop nombreux mauvais souvenirs. Elle se rendit alors compte qu’elle était devant la chambre de son copain… Sauf que, pas de copain. Il n’y avait que quelques internes.

      Excusez moi ? C’est bien la chambre de Duncan Thomas ? Je suis Heaven Stevens.


    Un des internes s’approcha, lui serrant la main, avant de prendre la parole. « Il est parti faire un IRM. Je peux vous accompagner si vous voulez ». Heaven affirma d’un signa de tête, sortant de la chambre pour suivre le jeune interne. Ils parcoururent les couloirs de l’hôpital dans l’autre sens, avant d’arriver à une petite pièce. « C’est ici. Vous pouvez rentrer. Ils seront de l’autre côté de la vitre, pour faire le scanner. Vous pouvez les voir, mais faudra attendre qu’ils sortent pour leur parler. Ils n’en ont pas pour longtemps normal ». Le remerciant brièvement, Heaven poussa la porte de la salle lorsque l’interne la quitta. Elle releva la tête, avant de finalement restée bloqué sur la scène qui s’offrait à elle. Il y avait bel et bien Duncan, ainsi qu’une autre personne comme l’avait brièvement mentionné l’interne… Un docteur, ou un chirurgien. Bref quelqu’un du personnel hospitalier. Seulement ça n’avait rien d’un simple rapport patient/docteur. Son copain embrassait une autre femme. Et le pire dans tout ça… C’est qu’il avait l’air sincère. Pas le genre de baiser que l’on donne dans l’attente d’un simple cul ou de n’importe quelle autre connerie dans le genre. Un vrai baiser. La jeune Stevens n’éprouvait pas la moindre colère. Sans doute trop choquée, dégoûtée, et incapable d’avoir le moindre pensée cohérente. C’était juste… horrible. Incapable de faire le moindre mouvement, elle était juste là. A les regarder s’embrasser comme deux jeunes amoureux, derrière une vitre. Reprenant légèrement ses esprits, Heaven tourna les talons, une larme perlant au coin de l’œil. Elle ferma alors la porte, avant de se laisser glisser le long du mur opposé… Attendant qu’ils sortent. Pour dire quoi ? Elle n’en avait pas la moindre idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven Vide
Message(#) Sujet: Re: PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven PERSONNE a prévenir en cas d'urgence | Duncan & Heaven EmptyLun 2 Nov 2009 - 21:57

Spoiler: