AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

Partagez | 
 

 mensonges et trahisons, acte VI, scène I. Abigael Wagner & Josh Stanford.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




mensonges et trahisons, acte VI, scène I. Abigael Wagner & Josh Stanford. Vide
Message(#) Sujet: mensonges et trahisons, acte VI, scène I. Abigael Wagner & Josh Stanford. mensonges et trahisons, acte VI, scène I. Abigael Wagner & Josh Stanford. EmptyDim 13 Sep 2009 - 19:28


« Mademoiselle Wagner, Monsieur Stanford, Bonjour. » fit avec entrain la propriétaire de l’immense magasin de vêtements, à l’adresse du ‘couple’ qui venait de franchir la porte. Elle leur sourit poliment, avant de retourner à sa besogne. Bien sur qu’elle les connaissait, les familles Stanford et Wagner faisaient partis de leurs plus gros clients. Elle s’émerveillait d’avance à l’approche d’un membre d’une des deux familles, sachant qu’ils étaient aisés et achetaient en grande quantité, presque sans se soucier du prix. Josh la salua d’un signe de la tête, avant d’enrouler son bras autour du coup de sa jeune copine. Il balaya du regard le rez-de-chaussée du magasin, or il n’y trouva pas la personne qu’il recherchait ; sa mère. Cette dernière ainsi que Mme Wagner leur avait donné rendez-vous ici, pour qu'ils se procurent une tenue convenable à l’occasion du mariage d’Amanda Stanford, la cousine du jeune homme. « Il me semble les avoir vu monter au troisième étage. » dit subitement la propriétaire du magasin, ayant certainement remarqué que Joshua semblait chercher quelqu’un. « Merci. » Il lui sourit poliment et desserra aussitôt l’étreinte en lui et Abigael. « Tu viens, chérie ? » souffla-t-il presque ironiquement, un sourire narquois aux lèvres, à l’intention de la jeune femme. Il lui attrapa la main et l’entraîna jusqu’aux ascenseurs. Non pas qu’elle ne pouvait se déplacer seule, c’était uniquement pour montrer à tout le monde qu’elle lui ‘appartenait’ d’une certaine manière, qu’elle était bien sa petite amie. Comme si tout le monde ne le savait pas déjà… Il affichait sa copine comme quelqu’un pourrait afficher un trophée qu’il viendrait de remporter. Avec fierté et arrogance.
Les portes de l’ascenseur se refermèrent derrière eux, Joshua lâcha aussitôt la main d’Abigael. Il lui arrivait de prendre plaisir à tromper tout le monde d’une certaine manière, en leur faisant croire qu’il y avait bel et bien une romance entre lui et la jeune femme. Surtout ses parents. En réalité, il n’y avait qu’une seule et unique chose : du sexe. Entre eux, il n’y avait qu’une forte attirance, purement physique, ils ne s’aimaient pas et n’avaient d’ailleurs jamais essayer, rien qu’essayer de s’aimer. Cette relation lui suffisait amplement, mais pour combien de temps encore ? Dire qu’il lui était dur de sortir avec Abi serait un mensonge. Finalement, cela lui convenait plutôt bien. Elle était séduisante, drôle et certainement aussi déjantée que lui. Cela faisait incroyablement plaisir à ses parents de les voir ensemble, pourquoi s’en priver ? En outre, Josh se sentait entièrement libre et n’avait pas à supporter une quelconque jalousie de la part de sa petite amie. Rendons-nous à l’évidence, si une toute autre jeune femme sortait avec lui, elle ne tiendrait pas plus de deux semaines. Personne ne pouvait avoir confiance en sa fidélité, personne.

« Je te trouve distante par moment, tu pourrais quand même mieux jouer le jeu, fit-il sur le ton de la reproche. Fait pas comme si ça ne te plaisait pas, du moins c’est pas ce qu’il m’a semblé hier soir… »

Le sous-entendu était assez énorme, inutile d’en rajouter. Il croisa les bras autour de son torse et s’adossa contre une des parois de l’ascenseur, après avoir appuyé sur le bouton du troisième étage.
Se retrouver à essayer des costards tout le long de l’après-midi ne l’enchantait guère. Il n’appréciait pas spécialement faire les boutiques, du moins il aimait les faire dans la limite du raisonnable. Toutefois avec Mrs Wagner et Stanford, cela dépasserait certainement cette limite. Il poussa un long soupire, l’air impatient. L’ascenseur montait plutôt lentement et il avait la nette impression de perdre son temps. Il aurait largement préféré se retrouver avec quelques amis, discuter de choses et d’autres en sirotant de la bière, par exemple. Étrangement, il sortait rarement avec Abigael en journée, du moins habituellement. Généralement, ils se fréquentaient plus le soir ou la nuit, et uniquement pour certains repas dis « familiaux ». Leur famille respective était des amies de longues dates.
Le regard de Joshua se posa à nouveau sur la jeune femme. Il l’observa un instant, tandis que ses doigts pianotaient d’un air impatient sur la porte en verre de l’ascenseur. Il était évident qu’Abigael était extrêmement attirante, qu’elle intéressait de nombreux jeunes hommes (pas que des jeunes d'ailleurs). Cela ne faisait qu’augmenter l’estime que Josh avait pour lui. Le narcissisme est l’un de ses plus grands défauts, ce n’est plus un scoop (..) Il se comportait réellement comme un vrai salaud avec elle. De toute évidence, ils ne se respectaient pas vraiment mutuellement, ils se trompaient fréquemment et se faisaient des coups bas. Toutefois Josh ‘jouait’ bien trop souvent au macho avec elle. Avec de nombreuses jeunes femmes également certes, mais surtout avec elle. Comme si le fait de sortir avec la jeune femme lui donnait le droit de ne pas avoir à la respecter… Il était arrogant, fière, irrespectueux. Il ne changera sans doute jamais. « Bordel, c’est long… » marmonna-t-il, agacé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

mensonges et trahisons, acte VI, scène I. Abigael Wagner & Josh Stanford.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: CocoWalk-