AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café SENSEO Viva Café
49.99 € 89.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 You're perfect, dance with me ! # Tinsley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




You're perfect, dance with me ! # Tinsley Vide
Message(#) Sujet: You're perfect, dance with me ! # Tinsley You're perfect, dance with me ! # Tinsley EmptyJeu 2 Juil 2009 - 14:34

You're perfect, dance with me ! # Tinsley Guic110 You're perfect, dance with me ! # Tinsley Iashgree21
Avoir de la considération pour soi vous attire quelques fois celle des autres.



Noah avait l'impression de s'être levé exprès pour qu'on le fasse chier aujourd'hui. Déjà, à 11h, lors de l'ouverture de son premier oeil à cause des hurlements de sa nièce, il tomba nez-à-nez avec une araignée sortie tout droit du film Harry Potter. Il flippait des araignées, c'est surement la raison pour laquelle il sursauta tellement haut qu'il frôla le traumatisme crânien en touchant le plafond. Noah, l'esprit assez vif, jugea bon d'attraper une chaussure à portée et de l'exploser contre le mur. Malheureusement, des morceaux, notemment les pattes velues giclèrent jusque dans son lit ce qui lui coupa tout de suite l'envie de se rendormir. Un réveil assez spectaculaire pour quelqu'un de tout à fait original. Noah descendit donc les escaliers et c'est là qu'il rencontra Kennedy, sa petite cousine avec sa petite nièce dans les bras. Etant en boxer, il eut droit à un regard noir de la part de sa jolie cousine qui ne tarda pas à lui lancer une réflection bien sentie.

-
Ecoute Kenny, je ne t'ai pas obligé à venir habiter chez moi donc si t'as des choses à redire, tu peux toujours t'acheter une tente et camper dans le jardin ! En attendant, voir son oncle en boxer, c'est pas forcemment une mauvaise chose, j'vais lui apprendre la vie à cette petite...

Il sourit lors de sa dernière réflexion qui, parallèlement, ne fit pas du tout sourire sa cousine qui se mit alors à marmoner des "Quel gros con !". Comme vous l'aurez deviné, ils s'adorent mais il faut juste que la tension éclate quand il le faut sinon, l'athmosphère devient invivable. Noah en profita pour se diriger vers la cuisine et d'ouvrir le frigidaire, rien à bouffer, de mieux en mieux. Le jeune homme trouva finalement un yaourt qu'il engloutit en deux bouchées puis il se brossa les dents et remonta dans sa chambre. Il fut naturellement pris de frissons, se demandant chaque seconde si une araignée était en train de le guetter. Gallagher s'habilla un peu mieux et redescendit, obtenant finalement le premier sourire de la journée pour Kennedy. Là, il eut le droit d'aller saluer sa nièce en lui déposant un baiser sur le front. Elle n'a que deux ans mais c'est une véritable petite princesse. Noah trouva son maillot de bains puis il remonta une nouvelle fois vers sa chambre. C'est en posant ses yeux sur ce dernier qu'il tilta qu'une journée à la plage ne pourrait lui faire que du bien. Il ne prit donc pas la peine de rester plus longtemps dans la maison et décida de la confier aux femmes en stipulant clairement qu'il était à la plage et qu'il ne fallait pas le déranger. Il prit sa voiture et réussit à se garer non loin de l'eau. Il prit finalement la peine de marcher quelques dizaines de mètres. Noah soupira en voyant qu'il allait devoir traverser l'endroit où les mômes jouaient et étaient encadrés par...Wowww ! Deux secondes, juste deux secondes ! Noah s'arrêta en observant la créature qui s'occupait d'eux. Brune, un visage d'ange mais un gros caractère derrière, ça se voit à son regard et à la forme que prennent ses lèvres quand elle parle aux gosses. Noah se frotta le visage en souriant, il n'avait rarement vu une femme aussi charmante, aussi attirante... Il resta sur place, n'osant remuer un doigt.

Le jeune homme attendit qu'elle l'ait repéré pour bouger et avancer un peu vers la plage, faisant mine de ne pas l'avoir remarqué. Il avait les gamins qui courraient dans ses jambes et alors que l'un d'eux gesticulait sans regarder où il allait, Noah lui sauva la vie en se baissant et en l'attrapant dans ses bras puisque le petit allait s'écraser la tête contre son genou. Il sourit quand le gamin fut dans ses bras et se dirigea donc d'un pas entendu vers l'animatrice... Il hésitait entre lui déclarer sa flamme ou lui confier le petit homme logeant dans ses bras mais il optera finalement pour la seconde solution, beaucoup plus...sage !

- Excusez-moi, il me semble que ceci vous appartient ! dit-il en lui posant le petit devant elle. Celui-ci ne se fit pas prier et repartit en courant, laissant Tinsley et Noah seuls, face à face, au milieu d'une tribu de gosses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You're perfect, dance with me ! # Tinsley Vide
Message(#) Sujet: Re: You're perfect, dance with me ! # Tinsley You're perfect, dance with me ! # Tinsley EmptyJeu 2 Juil 2009 - 23:55

J'étais sur la plage depuis l'aurore et j'étais destinée à y rester jusqu'aux alentours de dix-sept heures. Mon emploi du temps aurait dressé les poils de bon nombre d'individus mais à moi, il me convenait parfaitement : passer sa journée à moitié nue, à se dorer la pilule, les pieds dans l'eau claire et le sable fin ; ce n'était pas exactement le pire que l'on puisse souhaiter à quelqu'un. De plus, j'étais certaine de rester entièrement à l'air libre et cela méritait clairement le sacrifice des grasses matinées et des tailleurs de marque pour aller bosser.
En me levant ce matin avant même que le soleil n'étire ses rayons au dessus de la ville de Miami, j'étais consciente que j'allais avoir une journée chargée à gérer. Depuis la veille je savais que j'aurai à initier un père et sa fille à la plongée sous-marine de huit à dix heures, que j'aurais à encadrer une classe de mômes plus abrutis que leurs pieds peu avant l'heure du déjeuner et enfin, passer le reste de la journée à parcourir la plage, surveillant l'horizon et distribuant des tracts pour promouvoir le concert jeunes talents organisé le week-end suivant sur les lieux même. Rien de particulièrement excitant, de toute évidence, mais assez pour me motiver à sortir de mon lit. Après tout, il faut bien gagner sa vie et je m'estimais absolument chanceuse de recevoir mes salaires en retour d'un boulot qui ne me lassera probablement jamais. Mettez moi devant n'importe quel job, du moment que j'ai le soleil dans les yeux et le corps en contact avec l'eau, je serais comblée. A six heures, je me faufilais donc en silence dans la salle de bain afin de ne pas réveiller ma cousine, Lussy Daniels, et y prit une douche brûlante qui dura près d'une demi-heure. Il n'y a pas de doute, je devais être un mammifère marin dans une autre vie. Au sortie de la pièce d'eau, je rejoignis ma chambre et enfilait mon fameux maillot rouge. S'il vous plait : paragraphe sur ce dernier.
Mon maillot rouge, il est une figure emblématique à lui seul du Crandon Park Beach. Une-pièce, une taille en dessous de celle qu'il serait décent pour moi de porter, j'avais de toute évidence eu un célèbre modèle en tête lors de son achat. Il était sans doute la quintessence du cliché et pourtant, je n'était pas prête à l'abandonner pour la simple raison que je lui devais beaucoup. Combien de regards admiratifs s'étaient retournés sur moi grâce à lui ? Combien d'attention avais-je bénéficié,me permettant alors de transmettre les messages que j'avais besoin de partager ? Et enfin, c'était lui que j'avais eu sur le dos lorsque je fut embauchée deux semaines plus tôt. A l'intérieur de ce maillot, je me sentais être l'éponyme de la séduction et je m'y sentais parfaitement à l'aise. Tant pis pour les autres femmes présentes sur la plage et les pantalons des hommes trop enthousiastes.
Vêtue de mon fameux maillot, d'un t-shirt siglé CPB (initiales de la plage où je travaillais) et d'un mini short blanc classique, je sortis de ma chambre, tongues aux pieds. Il était temps pour moi de me rendre à la plage et j'eus tout juste le temps de m'enfiler un café noir sans sucre avant de gagner ma voiture qui me transporta jusqu'au parking de mon lieu de travail. La journée pouvait enfin commencer.
Je fus incroyablement efficace et réussit à convertir mon petit duo de plongeurs amateurs à la passion des fonds-marins. Ils m'avaient destitués deux heures mais moi, je les avais destitués de cent dollars. Donnant-donnant. Vint alors l'heure que je redoutais le plus : celle où je dû assurer l'accueil d'une classe de primaire, avec la moitié des bambins craignant l'océan comme s'il s'agissait d'un gouffre sans fond. Bon, peut-être que lorsqu'on ne mesure qu'un mètre, Mme Atlantique peut paraître intimidante, c'est vrai … Ce qui m'irritait le plus lorsque je devais m'occuper d'enfants, c'était l'obligation que m'infligeait mon patron à porter un t-shirt - « afin de ne pas altérer l'innocence de la jeunesse » disait-il – par-dessus ma tenue fétiche. Je m'exécutais pourtant, comme la parfaite animatrice que je suis. Dix minutes plus tard, mon crâne était à deux doigts d'exploser sous les cris plus aigus les uns que les autres, des bras qui me tiraient dans tous les sens et des farceurs hauts comme trois pommes qui me balançaient du sable dès que j'avais le dos tourné. Ce fut d'ailleurs à cet instant critique que je vis l'un des garçons, ayant un prénom idiot du genre « Ted » ou « Bob », foncer tête baissée sur une silhouette inconnu d'un probable passant. Paniquée à l'idée qu'il puisse déranger un client de la plage (non parce que Ted (ou Bob) pouvait bien se casser toutes ses dents, je m'en fichais), j'observai avec inquiétude agir le jeune homme empêcher le drame. Trente secondes plus tard, il me ramena, détendu, l'enfant turbulent qui ne pris même pas la peine de le remercier avant de s'enfuir comme un voleur. Ce fut lorsque je me retrouvai alors seule avec l'individu que je maudis puissamment mon boss de me forcer à porter ce stupide t-shirt … En effet, j'avais devant moi un parfait Apollon des temps modernes qui prenait dangereusement l'allure d'un preux chevalier. Enfin bon, il pouvait être le plus parfait des gentlemen, mes sens s'enivraient surtout à la vue de sa carrure et des traits fins de son visage. Rassemblant mes esprits, je feignis un air détaché et bombai le torse avant de porter mes mains sur mes hanches, continuant à le détailler avec discrétion.

« Sincèrement, vous auriez pu le garder. Ce n'est certainement pas moi qui aurait fait tout un plat pour sa perte … Mais merci quand même en tout cas, c'était très aimable de votre part. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You're perfect, dance with me ! # Tinsley Vide
Message(#) Sujet: Re: You're perfect, dance with me ! # Tinsley You're perfect, dance with me ! # Tinsley EmptyVen 3 Juil 2009 - 14:50

Par habitude, à force de jouer avec les femmes, de les séduire, de les tester et de les embarquer chez lui, Noah sait quand il plait et quand il ne plait pas. Correction, il ne sait pas encore quand il ne plait pas puisque ceci n'est encore jamais arrivé. Quand elles ne sont pas forcemment attirées physiquement, son franc-parler, sa répartie et tous ces petits tics de language suffisent à les convaincre. Pour la jolie brunette, il ne savait pas, il la voyait bien sûr jeter un coup d'oeil sur son corps mais toutes les femmes le font, même les mamies mariées à Papi depuis plus de 50 ans. Il n'arrivait pas à déceler son point faible du premier coup d'oeil et ça le perturbait un peu. Ce qui le fait le plus chier, c'est de lui ramener son gamin et de partir comme il est arrivé. Ce serait con de laisser sur la plage l'une des plus jolies femmes sur qui, Dieu, lui a autorisé à poser un oeil. Il aimerait bien que ce dernier lui autorise bien plus que l'oeil. Bref, le petit prit la poudre d'escampette et il hésita à le rattraper pour le prendre en otage et menacer Tinsley de lui "cutter" la gorge si elle ne le suit pas. Noah la regarda dans les yeux en lui parlant et fit de même quand elle lui répondit d'une voix très franche, le torse en avant, sans flipper. Il sourit devant cette soudaine prise d'assurance, en voilà une avec qui il devrait bien s'entendre. Quand elle conclut sur "C'était très aimable de votre part", il lui refit un petit sourire et rajouta :

- C'est bien la première fois qu'on me dit ça ! J'ai hésité à lui tendre mon genou, ça vous en aurait fait un de moins à surveiller...

Noah continua à la regarder dans les yeux, arpentant son corps d'un vif coup d'oeil. En un quart de secondes, il réussit à voir à travers son tee-shirt une poitrine parfaite, une taille de sportive et des jambes parfaitement épilées et musclées là où il le faut. Il semblait avoir affaire à une sportive ce qui induit donc de ne pas allumer une clope en sa présence ou rien qu'une. Ne pas sortir la bouteille de whisky qu'il a dans le sac...humour, il n'a rien ! Bref, faire un peu attention à ce qu'il dit aussi. En tout cas, en un quart de seconde, il put voir qu'il avait en face de lui la Vierge Marie des temps modernes, une femme parfaite. Noah Gallagher ou comment gagner du temps dans la vie, comment réaliser une chose que certains font en plusieurs mois en seulement, un quart de seconde ? Il vit que le petit blanc entamé après leurs deux remarques perdurait donc il se lanca dans une sorte de test à sa manière. Histoire de voir si l'intérieur était en parfaite harmonie avec l'extérieur.

- Je suppose que vous n'allez pas les garder tout l'après-midi donc ce que je propose, c'est que vous alliez faire un tour là-bas en sortant ! dit-il en montrant du doigt un petit morceau de plage non loin de la cabane des secouristes. - Vous demandez Noah, c'est un jeune homme séduisant, plein de bonne volonté et de bonnes idées en ce qui concerne les jolies brunes... Il saura vous faire passer un agréable moment, je compte sur vous ?

Noah lui lanca sa dernière question sans réellement attendre de réponse. Il la jugea du regard encore quelques secondes puis il prit ses jambes et commenca à marcher justement vers ce petit morceau de plage situé à quelques dizaines de mètres. Heureusement puisque le sable commence à chauffer. Viendra, viendra pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





You're perfect, dance with me ! # Tinsley Vide
Message(#) Sujet: Re: You're perfect, dance with me ! # Tinsley You're perfect, dance with me ! # Tinsley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You're perfect, dance with me ! # Tinsley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-