AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 (rhys blythe) A DIRTY NIGHT - thend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




(rhys blythe) A DIRTY NIGHT - thend - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: (rhys blythe) A DIRTY NIGHT - thend (rhys blythe) A DIRTY NIGHT - thend - Page 2 EmptyVen 31 Juil 2009 - 18:05

    L'expression de Rhys lorsqu'elle extirpa de sa poche son billet de dix dollars semblait très similaire à celle qu'il aurait pu avoir avant de péter une durite. Il la fixa avec une telle colère dans le regard, une telle mimique prouvant qu'il ne trouvait cela absolument pas amusant que Jhordan comprit sans trop de mal le message. Heureusement pour elle d'ailleurs parce que si elle avait insisté un tant soit peu, le jeune homme se serait précipité dans le bureau du responsable des lieux. Elle rangea donc son vulgaire billet et sembla réfléchir à un plan B. Rhys l'observa, extrêmement méfiant et toujours fièrement remonté. Il avait toujours une main au niveau de ses parties comme s'il craignait qu'elle ne lui en remette un couche. De toute évidence, il faudrait un bon moment avant qu'il ne réussisse à retrouver confiance en elle. Surtout qu'il n'avait jamais eu confiance en Jhordy …
    Lorsqu'elle arriva alors sur lui et lui attrapa sa main libre, Rhys fronça les sourcils. Que s'apprêtait-elle à faire ? Comptait-elle l'amener de force face aux gros bras de la sécurité et se débarrasser de lui une bonne fois pour toutes ? La surprise et l'incompréhension du jeune homme aidèrent la jeune femme à l'emmener là où elle le souhaitait sans qu'il n'exprime une quelconque forme de résistance. Finalement, lorsqu'ils franchirent le seuil de la réserve et que Jhordan claqua et verrouilla la porte derrière eux, l'illumination le frappa. Bien sûr, évidemment ! La jeune femme ne connaissait que deux façons de se faire pardonner : l'argent et si cela ne fonctionnait pas, le paiement en nature. Il se retrouva alors rapidement repoussé contre une pile de cartons de livraison et Jhordy se dénudant déjà.
    Rhys, évidemment, eut du mal à garder l'air de total révolte qu'il avait sur le visage depuis l'instant où elle l'avait attaqué. La vue qu'elle lui présentait semblait avoir agit comme le parfait anesthésiant dont il avait besoin. Il avait à présent ses mains appuyées derrière lui contre le carton qui lui servait d'appui et fixait la jeune femme dans un mélange d'envie et d'amusement. Elle se foutait vraiment de sa gueule … Certes, c'était absolument plaisant comme méthode mais l'étudiant restait intimement et profondément rancunier. Un sourire avide se décida sur ses lèvres mais il ne put répondre à sa question puisque déjà, Jhordan se jetait sur lui et l'embrassait tout en lui ôtant sa chemise sombre. De toute évidence, il n'aurait jamais pensé que la demoiselle réussirait un jour à lui retirer le moindre vêtement. Pourtant, il se laissa évidemment faire et rendit le baiser avec une fièvre certaine. Il en profitait pleinement : Jhordan était foutrement sexy et elle savait de toute évidence très bien s'y prendre. Se retrouvant torse nu, il plaça ses deux mains dans le creux du bassin de la jeune femme pour l'attirer d'avantage contre lui. Le contact de sa peau chaude contre la sienne le parcouru de frissons et il ne laissait pas un instant de répit à la jeune femme. C'était après tout, son cadeau à lui venant d'elle pour se faire pardonner. Elle était donc, en quelque sorte, à sa merci. Il en vint alors à la faire basculer sur le côté et la souleva afin qu'elle se retrouve à son tour assise sur les caisses en carton. Il préférait largement être au dessus, même si cela semblait être également le cas pour Jhordan. Mais tant pis pour elle, c'était à Rhys de décider. Appliquant son baiser, il porta une main sur la joue de la jeune femme et glissa ses doigts doucement dans ses mèches de cheveux dorées. Il avait plusieurs fois rêvé cet instant et il devait reconnaître que le vivre était bien plus palpitant. Rhys, n'abandonnant toujours pas les lèvres de la serveuse, libéra ses mains pour venir défaire sa propre ceinture. Il sentait l'impatience de Jhordan mais ne se pressait pas d'avantage. Il arriva finalement à la retirer mais, au lieu de la jeter au loin, la garda fermement serrée dans son poing gauche. Ses lèvres glissèrent alors hors de celles de la jeune femme et vinrent embrasser sa mâchoire avant de venir déposer un baiser langoureux et passionné au creux de sa nuque. La parfaite distraction.
    Car en effet, l'étudiant en profita pour passer la ceinture derrière le corps de Jhordan en toute discrétion. Elle était en totale proie à son suçon qu'il faisait avec tant d'adresse qu'elle ne remarqua pas son petit jeu. De toute manière, avec son esprit si vicieux, elle l'aurait pensé du genre sado ou quelque chose de ce genre. D'ailleurs, ce fut probablement ce à quoi elle pensait lorsque Rhys vint appliquer la ceinture autour de ses bras et la nouer solidement derrière son dos. Il n'avait pas serré au point de lui faire mal mais définitivement au point de l'empêcher de s'en extraire immédiatement et seule. Revenant à ses lèvres, il l'embrassa une dernière fois avec fougue avant de lui glisser à l'oreille dans un murmure.

      « Si tout était aussi simple, Jhordy, la vie serait idyllique. Malheureusement pour toi, tu es tombée sur le type le plus rancunier de toute la ville …
      Magnifique plastique, cependant. »


    L'instant d'après, il s'écarta d'elle et attrapa sa chemise au sol si rapidement que Jhordan n'eut pas le temps de se jeter sur lui ou d'essayer de l'atteindre avec ses jambes pendantes de la caisse. Rhys arqua un sourcil et feignit de lui envoyer un baiser avant de foncer vers la porte de sortie, de déverrouiller la porte et de la refermer consciencieusement derrière lui. Essoufflé mais arborant un immense sourire aux lèvres, il renfila sa chemise sous les regards hébétés des clients au bar. Rhys, enjoué, leur adressa un signe de la main avant d'attraper la clef, de contourner le bar et de se retrouver du côté clients du comptoir. Il s'approcha alors d'un vieil homme à l'œil triste, monotone et étant probablement à son cinquième verre de la soirée. Rhys lui confia la petite clef, une main sur son épaule et parlant au dessus de la musique.

      « Soyez sympa, une malheureuse donzelle s'est retrouvée bloquée dans la réserve. Donnez cette clef à un gars du personnel, à la sécurité ou allez la libérer vous-même.
      Ah oui, elle est à moitié nue, aussi. »


    Esquissant un sourire devant le regard soudainement plus vif du vieillard, Rhys le quitta et fonça à travers la foule dansante pour rejoindre la porte de sortie.
    Qui a dit que le petit jeu Rhys/Jhordy comptait des limites ?




– ENDED
Revenir en haut Aller en bas
 

(rhys blythe) A DIRTY NIGHT - thend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Parkwest nightclub-