AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
119.97 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 t'es gentille, mais tu me gonfles { ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




t'es gentille, mais tu me gonfles { ... Vide
Message(#) Sujet: t'es gentille, mais tu me gonfles { ... t'es gentille, mais tu me gonfles { ... EmptyJeu 25 Juin 2009 - 17:55

Il était dix heures. dix heures et trois.. quatre.. cinq.. six secondes. Assise à ma table de cours, je n'en pouvais déjà plus. Je retins de peu un gros soupir qui m'aurait instantanément attiré les foudres de mon professeur de littérature russe. Quelle idée, aussi, franchement, de prendre cette matière en option ! Mes études, de fait, ne concernent que l'apprentissage des langues, et aucunement la littérature. Cependant, malgré ce que j'en pense en cet instant, et le fait que je ne sois pas du tout scolaire, j'aime vraiment apprendre toutes ces choses. Je dis juste ça pour me plaindre (et parce que, sur le coup, je les pense réellement).

Le problème, avec ces enseignants, est qu'ils pensent vraiment qu'on en a quelque chose à faire, de leurs cours. Si j'ai pris ces matières, c'est parce qu'elles m'intéressaient; mais, franchement, la manière dont ils expliquent les choses.. Pff.. n'importe quoi. Je suis certaine que j'en apprendrais plus, et en bien moins de temps, en ouvrant un quelconque livre de littérature trainant sur la première étagère venue. Bien entendu, j'évite de le dire à voix haute devant eux, ou encore devant ma grand-mère. Pas sûre qu'ils apprécieraient.

Quoi qu'il en soit, je m'amuse à faire de petits gribouillis sur ma copie; bien entendu, je jete régulièrement des regards sur la grande aiguille. Plus que cinq minutes.. Plus que cinq minutes et une.. deux.. trois.. secondes. Je soupir. C'est sorti tout seul. Mrs Ganders se retourne vivement pour incendier le responsable de ce bruit inopiné, mais je fais semblant d'être fortement absorbée dans la relecture de mes notes. Tellement passionnantes, vous comprenez. Sa voix monocorde emplit la salle pendant encore deux minutes et quarante-huit secondes; et, enfin, la DELIVRANCE. La cloche sonne. Récréation. Pause d'un quart d'heure. OUFF.

Je range mes affaires dans mon sac en quatrième vitesse, je passe la bretelle sur mon épaule et, sans attendre les éventuels devoirs de fin d'année, je me précipite vers la sortie. Je demanderais plus tard à Pia. Pour l'instant, la priorité absolue : me sortir tous ces Lïoudmila Oulitskaïa, Boris Akounine, et Alexandra Marinina de la tête. Je me dirige vers le Hall de l'Horloge; des portes s'ouvrent sur mon passage, laissant passer une masse impressionnante d'élèves désireux de prendre leur café matinal, ou de s'intéresser aux derniers potins de l'école. Je tends l'oreille; apparemment, il y aurait une fête de prévue ce soir.

"J'ai beaucoup aimé la traduction littérale que nous a faite Mrs Ganders. Pas toi ?"

Je lui tourne la tête; par conséquent, elle ne peut voir ma grimace de dépit. Que je sache, Cyndi Matthews est l'une des plus gentilles filles de l'université; mais, avec le cours auquel je viens d'assister, je n'ai pas très envie qu'elle en rajoute une couche. Par conséquent, la manière la plus polie, et la moins hypocrite afin d'éviter d'avoir à faire un débat sur le symbolisme de la littérature vieux-russe, je repères June Porsmow entourée de plusieurs de ses camarades de classe (Eliz Andrews, Calista McDollster, une quatrième brunette dont je ne connais pas le nom, et deux autres filles à qui je n'ai jamais parlé -entre autre). Un sourire d'excuse à Cyndi.

"Il faut que j'aille demander quelque chose à June. On se voit plus tard ?"

Un signe de main en guise de salut; puis je me dirige vers June Porsmow, à qui j'ai, comble de chance, quelque chose à demander. Pour de vrai, je veux dire. Elle me voit, et me sourit en guise de bienvenue.

"B'jour tout le monde !" Je sors un livre de mon sac; "Tiens, je l'ai trouvé dans la bibliothèque de ma grand-mère; j'espère qu'il pourra te servir pour ta composition de psychologie." Je l'avais entendu parler dans un couloir; et, sachant que je possédais le bouquin chez Rebecca, je n'avais pas hésité à aller le rechercher afin de lui prêter. J'enchaîne finalement : "C'est vrai que Mr Rabbier est absent après-demain ?" Si c'est le cas, ma composition d'allemand sera remise à dans trois jours; trois jours pour souffler et me forcer à faire cet horrible devoir maison. Une véritable corvée pour moi qui ne supporte pas les sonorités de cette langue !
Revenir en haut Aller en bas
 

t'es gentille, mais tu me gonfles { ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: University of Miami & Résidences universitaires-