AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -11%
PC Portable – HP Pavilion Gaming – ...
Voir le deal
824 €

Partagez | 
 

 Fin de l'année [ Tinsley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Fin de l'année [ Tinsley] Vide
Message(#) Sujet: Fin de l'année [ Tinsley] Fin de l'année [ Tinsley] EmptyMar 16 Juin 2009 - 19:50

TUESDAY, AFTER SCHOOL
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

Fin de la journée pour moi, il n’était pourtant que 4h lorsque je quittais mon lieu de travail. En temps normal, je pouvais rester en classe jusqu’à 6h pour préparer les ateliers du lendemain et corrigé les dictées que j’avais fait plus tôt, mais pas là. Lorsqu’à 3h30 la cloche retentit pour annoncer la fin des classes, j’avais raccompagné mes bouts de choux jusqu’à la porte de l’école en attendant que l’un de leur parents daignent venir les chercher.

Pour ce qui est des autres, je les avais raccompagné à la garderie en les rassurant que leurs parents n’allaient pas tarder à venir les chercher tout en les laissant entre de bonnes mains, avec Mademoiselle Veronica. Une maitresse qui avait la classe supérieure à la mienne. Ce ne fut qu’à ce moment là que j’entrepris de regagner ma voiture pour rejoindre ma nouvelle amie à la plage.

J’en profitais donc en route pour mettre mon maillot, la galère totale, et j’eus le droit à quelques coups de klaxon lorsque je tentais d’enfiler ce dernier et que j’oubliais de regarder devant moi. La question qui vient après cela, c’est celle de se demander pourquoi donc n’avais-je pas attendu une fois la voiture arrêtée de m’habiller sans risquer d’être la cause de multiples accidents. Et bien, pour tout vous dire, moi-même n’avait pas de réponse à ce sujet. J’avais encore une fois agis selon mes envies. C’est tout un art de me comprendre, vous savez.

Enfin bon, le mal étant fait, je finis par descendre de mon 4x4 en veillant bien à refermer les portes derrière moi. Dieu sait jusqu’à quel heure je pouvais à la plage sans me rendre compte du temps qui passait.

Enfant ma mère et moi allions souvent à la plage, après son travail, le week-end nous nous rendions d’Orlando à Miami chez ma grand-mère. J’ai donc toujours connu l’eau salée des alentour de OG. Et j’eus un moment de nostalgie, lorsque je vis une jolie petite fille blonde passait prés de moi. Qu’est ce que je pouvais parfois vivre dans le passé.

A peine le temps de prendre une serviette et ma créme solaire, que je fis un bon sur le sable chaud les pieds déchaussés bien que je tenais sous mon bras mes tong. Je regardais un peu partout en esperant voir la silouhette de mon animatrice préférée.

Une fois que j’eus repérée sa silouhette, je me décidais à la rejoindre, manquant de tomber comme à ma grande habitude. De loin, je me mis à crier pour qu’elle m’entende.


SCARLETT ▬ TINSLEY, je suis là..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Fin de l'année [ Tinsley] Vide
Message(#) Sujet: Re: Fin de l'année [ Tinsley] Fin de l'année [ Tinsley] EmptyDim 21 Juin 2009 - 1:56

J'en avais assez. Cette journée avait pourtant bien débuté mais cet abruti de Push (d'ailleurs, quelle idée d'aller affubler son gosse d'un nom pareil) m'avait inscrit pour deux heures à m'occuper de la « classe nature ». Avant ma pause déjeuner, tout se déroulait à merveille : je m'étais certes chargé, à une heure très matinale, d'un couple de jeunes amoureux qui désiraient découvrir les fonds marins de la Côte Est mais malgré que je dus me lever à cinq heures, j'étais ravie de les guider dans cette aventure. Bien qu'elle nécessitait d'être plongés dans l'eau de bonne heure - l'océan étant des plus limpides et fructueux au petit matin – je me montrai la parfaite maître-nageuse. J'avais même consenti à abandonner mon mythique maillot rouge criard pour enfiler la combinaison encombrante et collante requise pour la plongée sous-marine. L'heure et les quarante minutes passées en compagnie du couple fut des plus agréables : j'adorais voir des gens amoureux, cela ne cessait de m'intriguer profondément.
Lorsque nous regagnâmes la plage et que les deux tourtereaux me remercièrent, un large sourire aux lèvres et les yeux lumineux, je bombais le torse de fierté – j'étais fière parce que j'avais le sentiment (peut-être erron mais, et alors ?) d'avoir contribué à l'harmonie de leur couple. Rien de mieux que de faire la rencontre d'une tierce personne et de profiter de ce nouvel élément pour enrichir une union, n'est-ce pas ? Dès qu'ils tournèrent le dos, j'avais alors foncé vers la cabine à mon nom du secteur des animateurs aquatiques. Pour y faire un peu de rangement ? Non, pour aller remettre mon maillot pamela-bitch que j'adorais tellement. Avec lui sur le dos, même s'il n'était qu'un une-pièce, je m'y sentais puissante, captivante et incroyablement people. Oui, vous pouvez constater les dégâts des séries US, même chez les jeunes adultes. Malheureusement, cette tenue ne me fut pas permis d'être exploitée comme je le désirais lorsque j'appris que je devais m'occuper de mômes à présent. Grimaçant, j'attrapais d'un bras rageur mon t-shirt gris bien trop large et l'enfilait avant de mimer un faux sourire à mon boss. Il n'avait pas très envie d'être poursuivi pour « détournement de mineurs » et il avait sans doute raison dans un sens, mais une partie de moi ne pouvait s'empêcher de penser que ces gosses, à leur âge, devaient encore avoir un très bon souvenir de la poitrine de leur mère alors bon …
Les deux heures en leur compagnie fut un calvaire : cris, rires, agitations dans tous les sens, batailles d'eau et même de sable … Je ne pouvais m'empêcher de penser à Scarlett Edwins. Comment faisait-elle, bon sang, pour supporter ce genre de comportement tous les jours, à longueur de semaine ? Sans aucun doute, l'arrivée des vacances d'été devait resplendir avec éclat à ses yeux comme le salut divin.
Ce fut d'ailleurs à l'instant où l'instituteur chauve et gras du petit groupe d'enfants me remercia chaleureusement (en tenant particulièrement à serrer mes deux mains dans ses paumes) que le soulagement m'empara. Ils se cassaient enfin. Mais mieux encore, j'entendais une voix claironnante s'élever derrière moi. Je n'eus même pas besoin de me retourner pour reconnaître à qui elle appartenait : cet entrain ne pouvait annoncer que Miss Edwins. Mon visage perdant ses dernières crispations dues à la dure épreuve que je venais t'affronter, je me retournais vers mon amie et me dirigeais vers elle pour lui éviter de trébucher à cause d'un quelconque amas sablonneux. Je possédais toujours mon t-shirt sur les épaules et mes cheveux étaient dans un état impossible après avoir du crier, courir derrière les enfants et réceptionné une majorité des poignées de sable qu'ils s'envoyaient. J'étais affreuse, mais je m'en fichais : Scarlett allait très probablement me pardonner cet écart (du moins je l'espérais), surtout que je n'y étais strictement pour rien. Un sourire suspendu à mes lèvres et une fois arrivée à sa hauteur, je sautais quasiment sur elle afin de la serrer dans mes bras, entre grande joie de la voir et épuisement après ce que je venais de subir.

    « Scarlett … Je te jure, je viens de passer deux heures dans ta peau à m'occuper de gamins et je ne sais franchement pas comment tu fais ! A aucun moment tu as envie de les torturer un peu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Fin de l'année [ Tinsley] Vide
Message(#) Sujet: Re: Fin de l'année [ Tinsley] Fin de l'année [ Tinsley] EmptyVen 26 Juin 2009 - 11:59

Je ris de bon cœur en voyant ma nouvelle amie arrivée vers moi. Rien qu’à la tête qu’elle tirait j’arrivais à lire sur ses traits la fatigue de sa dure journée. Il faut dire que les jeunes adultes de notre tranche d’âge étaient souvent surexploités, et j’avais bien du respect pour Tinsley qui ne faisait pas exception à cette règle. Lorsqu’elle arriva donc à ma hauteur, elle ne pu m’enlacer tout en refermant mes bras sur elle, je la réconfortait histoire de la soutenir de cette infernale journée.

Je compris bien assez tôt que la cause de ses malheurs n’était autre qu’une bande de chenapan pas plus haut que quatre pommes qui ressemblait de près à ceux que je gardais tout les jours. Non pas que je n’aimais pas mon métier, bien au contraire, mais je pouvais comprendre que beaucoup de gens n’aient pas la patiente de garder des bout de choux pour leur enseigner de nouvelles choses.

Personnellement, c’était dans les yeux de mes élèves que je trouvais la force de pouvoir me réveiller chaque jour. Ils étaient si mignons, et puis même s’il pouvait parfois me rendre folle, je ne leur en voulais jamais vraiment. J’en apprenais tout les jours avec eux. Je ne pouvais pas me plaindre d’avoir un métier difficile, puisque ça serait mentir. Il ne faut quand même pas oublier qu’à 25 ans, je n’ai toujours pas réussi à fonder ma vie de famille, au grand désarroi d’ailleurs de mon géniteur qui n’attendais plus que d’être papi. Je ne pouvais donc oublier ma situation que lorsque j’étais au travail, puisque je considéré mes écoliers comme mes propres enfants. J’en avais pour l’instant que 18.

Une fois donc que j’eus lâchée mon amie, je fis un pas en arrière de façon à pouvoir la voir. Pauvre choux, elle n’avait même pas été formé pour cela. J’eus d’ailleurs un drôle de flash back. Celui de mon premier jour en temps que maitresse, j’avais ce jour là enchainée les gaffes. D’abord, il y avait le petit Daniel qui en avait des sienne, en bon agitateur il m’avait ce jour là vaincu. Dieu heureusement j’eus ma revanche, en le punissant à le mettre au petit coin. J’adorais cette punition, enfant j’y avait souvent eu droit. Et puis je me rappelle avoir fait plein de fautes d’orthographes basique au tableau, des parents avaient réagi, et j’eus été contrainte de m’expliquer avec tout le monde. Enfin bon, heureusement que j’avais fini par tous me les mettre dans la poche.


SCARLETT ▬ Ma pauvre chérie, qu’est ce qu’ils t’on fait…

Je finis par sourire. De toute façon maintenant que j’étais là, il pouvait nous mettre mille enfants, j’étais immunisé contre leurs cris et leurs bêtises, et je m’y serais donnée à cœur joie d’aider Tinsley. Cela dit, son métier non plus n’était pas évident. Elle risquait énormément sa place par moment. Je n’aurais à mon tour jamais pu le faire, et pour cette raison je pourrais lui tirer mon chapeau. Je répondis donc à sa question, toujours en souriant.


SCARLETT ▬ Si !! Souvent. mais j’en ai pas le droit…

Je finis par sourire. De toute façon maintenant que j’étais là, il pouvait nous mettre mille enfants, j’étais immunisé contre leurs cris et leurs bêtises, et je m’y serais donnée à cœur joie d’aider Tinsley. Cela dit, son métier non plus n’était pas évident. Elle risquait énormément sa place par moment. Je n’aurais à mon tour jamais pu le faire, et pour cette raison je pourrais lui tirer mon chapeau. Je répondis donc à sa question, toujours en souriant.
Avais-je lâché en finissant par esquisser une vilaine grimace. Mais bon, on ne pouvait pas le nier, à leur âge aussi on était insupportable. Moi la première. J’étais très agitée comme enfant, j’avais même cassé deux fois ma dent de devant, et dieu heureusement qu’elle n’était que celle de lait. J’avais aussi de multiples cicatrices qui avaient fin par disparaitre au fil du temps à cause de multiples de bêtises que j’avais faites.

Je passais ma main sur mon front. J’avais plutôt hâte d’aller nager. A chaque fois que j’allais à la plage, je passais de bonne nuit, chose dont j’avais drôlement besoin à cause du fait que je ne dormais plus vraiment bien chez moi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Fin de l'année [ Tinsley] Vide
Message(#) Sujet: Re: Fin de l'année [ Tinsley] Fin de l'année [ Tinsley] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Fin de l'année [ Tinsley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-