AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Drive slow, drive slow.. » ∞ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « Drive slow, drive slow.. » ∞ PV Mar 24 Jan 2012 - 0:16

« Drive slow, drive slow.. »
STARRING GOLDENFORBES & LAURENS

Le silence régnait dans la large maison rue apple road. Seul le bruit du vent sifflait légèrement de par sa collision avec les fenêtres du logement. Puis Estevan rentra, et dès lors, le calme s’éteignit instantanément. Il pénétra en trombe dans la maison, les bras chargés de courrier, dont un en particulier, dont l’enveloppe était déjà ouverte (ou plutôt déchirée). Il se rua sur la table du salon et laissa toute la paperasse lui échapper en la déposant indélicatement sur la nappe. Le journal étant tombé sur le courrier qui l’intéressait, il l’envoya à l’autre bout de la pièce avec une puissante torgnole prouvant son mécontentement. Il s’assit sur la chaise qui se trouvait entre la table et lui, posa ses coudes sur la table comme un enfant contrarié, et lut la lettre à haute voix. Il s’agissait d’une sorte de rapport de police, ou bien un procès verbal, rappelant des faits passés et indiquant la sanction qui en découlait.

Il y a quelques jours, le jeune américain se trouvait dans sa voiture, et pressé par un rendez-vous auquel il aurait été visiblement très en retard, il avait largement dépassé la vitesse maximale autorisée en ville, dans le seul but de réduire un peu son temps d’arrivée. Toutefois, alors qu’il pensait déjà qu’il rendrait des comptes à son rendez-vous de la journée, le sort lui joua un nouveau tour : contrôle routier. Un agent de police le fit s’arrêter au bord de la chaussée et commença son travail, c’est-à-dire, le contrôle EN-TIER. Dépassé par le temps et d’humeur conciliante, Estevan fut agréablement surpris de tomber sur une femme, à laquelle il fit les yeux doux et supplia de le laisser partir sans le contrôler, ni lui enlever de points sur son permis de conduire. Après un petit argumentaire et quelques sourires charmeurs, l’agent de police lui accorda cette faveur et le laissa partir aussi vite qu’il était apparu dans son champ de vision.

C’est pour cette raison que recevoir cette lettre le surprit, avant tout, puis l’irrita lorsqu’il comprit qu’il n’avait bénéficié d’aucune faveur au final (sauf le gain de temps, qui n’était pas si grand compte tenu de ses perpétuelles demandes à l’agent d’être relâché). Il prit bien soin de relire trois fois, à voix haute et nuançant sa voix par les ponctuations afin de parfaitement saisir les subtilités des mots employés (l’administration et les phrases détournées…), mais le résultat restait le même : il écopait d’une amende du montant réglementaire, ainsi que d’une convocation à un stage de conduite pour les mauvais conducteurs d’une durée d’une semaine, dont l’absence serait sanctionnée par une perte de point deux fois plus lourde que s’il avait accepté le contrôle initial. Lui qui pensait avoir bénéficié d’une faveur se retrouvait avec une pire sentence.

Prenant la lettre à la main, il sortit de chez lui et monta dans sa voiture. Bien qu’il était un peu sur les nerfs, il ne refit pas la même erreur deux fois et roula au pas. Il traversa la ville jusqu’au commissariat, où il fut tenté de se garer sur une place handicapée - mais il se retint. Il y pénétra, et fut surpris de voir la foule qui y régnait alors qu’il était pratiquement onze heures. L’avantage, se dit-il, avec les commissariats était qu’ils étaient peuplés de policiers en uniformes, de suspects fatigués par la garde-à-vue, et de victimes bouleversées. De ce fait, il ne faisait pas si tâche dans son jean ordinaire et son tee-shirt marqué d’un logo d’une marque de vêtement de sport. A peine rentré, il se mit à chercher des yeux l’agent qui avait dû rédiger le rapport qui avait donné naissance au courrier qu’il tenait en main, c’est-à-dire la « femme flic ». Plusieurs agents lui indiquèrent, en passant furtivement devant lui, l’endroit où se faisaient les dépositions, certainement par habitude, mais ce n’était pas son but.
Sans aucune gêne, il dépassa les premiers bureaux auxquels étaient cantonnés quelques officiers, absorbés par leurs claviers d’ordinateurs, et se dirigea vers ce qui servait certainement de salle de repos. Une femme, on pouvait la trouver soit dans la salle de repos, soit dans les sanitaires pour femme, aucune chance de la découvrir en train de travailler. Pourtant, quand il entra, il découvrit le petit espace détente entièrement vide. Il décida tout de même de s’y installer, et jeta même un œil à la cafetière, qui n’avait malheureusement plus de boisson chaude en son sein.

Au bout d’une dizaine de minutes d’attente, un signe de vie apparut. Encore un homme, certes, mais cette fois-ci, il s’avérait être utile. Contrairement à ses collègues, celui-ci fut intrigué par la présence d’un civil dans un endroit strictement réservé au personnel, et interrogea donc Estevan sur ses motivations.

« Je souhaite discuter avec une amie, c’est assez important et elle m’a dit de la retrouver ici. Elle est brune, les cheveux assez longs j’imagine, mais peut-être que vous la visualisez plutôt avec les cheveux attachés si c’est obligatoire en service, hm… Elle a des yeux bruns aussi, et des lèvres assez pulpeuses. Petit air froid au début, mais sait sourire quand on y met de la volonté. Vous voyez ? ». Le jeune homme était assez fier de sa description, ça résumait bien l’aspect physique, du moins au niveau du visage, de la personne qui l’avait pris en charge sur la route. Mais une phrase vint détruire toute sa précédente argumentation. « Et vous n’avez pas un nom, puisque c’est votre amie ? ». Le “heu“ d’hésitation qui sorti par la suite, couplé au regard de détresse qu’il jetait involontairement, avait dû parler pour lui puisque l’agent devint immédiatement plus sérieux et stricte, lui demandant fermement de quitter l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Drive slow, drive slow.. » ∞ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-