AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Mar 20 Déc 2011 - 12:37

Accordant ses pas au rythme de cette voix, Clora se défoulait sans même penser qu’elle était certainement ridicule. Faisant de grands gestes sans prendre la peine de s’excuser lorsque sa main se posait malencontreusement sur une personne qui enrageait, la jeune femme prenait plaisir à oublier ses soucis. Seattle, Leven et toute la compagnie, depuis son arrivée Clora profitait de ces moments dont elle n’avait pas su profiter auparavant. A présent, elle n’avait plus à s’en faire pour sa mère –car celle-ci ne pouvait réellement se débrouiller seule, Clora en était convaincue– ni même à se préoccuper de ce que le quartier penserait d’elle. Ici, à Ocean Grove, elle était désormais libre. Libre de faire ce qu’elle souhaitait, de paraître pour telle ou telle personne ou non. Son image ne dépendait que d’elle et, concrètement, elle s’en fichait plus ou moins. Certes, Clora s’interdisait de paraître pour une folle furieuse, non ce n’était pas son genre, mais concrètement elle se laissait être sans se préoccuper des autres. Et puis, ce quartier semblait bien plus occupé à parler sur chacun qu’à s’en faire pour une nouvelle arrivante, alors elle n’avait en rien à s’en faire, elle en était persuadée. Les gens autour de Clora commençaient à s’écarter. La jeune femme se tortillait de plus en plus délibérément cognant aussi de plus en plus brutalement les personnes. Mais ça ne semblait pas la déranger plus que ça puisqu’elle dansait, la bouche semi ouverte, les mains en l’air, criant de temps à autres des ’Je t’aime Shane !’ dignes d’une adolescente. Elle profitait pleinement, même si le meilleur restait encore à venir.
« Shane, veux-tu m’épouser ? Non, c’est trop direct, il faut qu’il apprenne à te connaître avant qu’il ne s’engage pour de bon… Shane, je m’appelle Clora, Clora Crowley, tu te souviens de moi ? » Tortillant ses doigts, Clora faisait de petits pas vers la porte située au fond du couloir. De ce long couloir. Oui, il lui paraissait interminable. A chaque avancée, Clora sentait des sueurs froides lui couler dans le dos et elle s’arrêtait, prétextant un lacet défait (alors qu’elle portait des bottes en caoutchouc) ou encore une mèche qui s’était échappée. Elle souhaitait être parfaite pour le retrouver, pour retrouver son Shane. Alors, après s’être changée (elle n’allait pas porter n’importe quoi pour rencontrer l’homme de sa vie), avoir vérifiée que son maquillage ne s'était pas entièrement retiré durant le concert et qu'elle ne sentait pas la transpiration, elle frappa sur une porte où était dressée une pancarte blanche avec inscrit en lettres capitales le prénom de son idole. Une voix sensuelle lui dit d'entrer et, ni une ni deux, elle ouvrit la porte et courut vers Shane. Malheureusement pour elle, un mur lui barra le chemin et elle prit quelques minutes pour se remettre. Elle se remit debout, se tenant désespérément à ce qui l'entourait puis constata que ce qui lui avait barré le chemin n'était pas un mur, mais l'un des mecs de la sécurité. Le mammouth lui demanda son pass VIP qu'elle sortit et lui donna fièrement. « Bon... eh bien, c'est bon. Shane est à vous. » Bien sûr qu'il était à elle ! Dès que l'homme aux gros biceps fut sorti, elle se rapprocha du jeune homme qui lui tournait le dos. Angoissée bien qu'excitée, elle se demandait ce qu'il attendait pour se retourner et lui sauter dans les bras. Mal à l'aise, Clora commença par s'asseoir sur un canapé, tentant de prendre une pause sexy mais après y avoir réfléchit, elle n’était pas venue ici pour le sexe mais pour parler, cette position exciterait bien trop Shane. Elle décida finalement de rester debout et, au bout de quelques minutes, elle lui tapota l'épaule et dit : « Shane? » Son cœur battait à cent à l'heure, elle se sentait perdre l'équilibre, il était enfin là, elle l'attendait depuis si longtemps. Puis il se tourna et son rêve commença.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Mer 21 Déc 2011 - 12:30

Il attendait sagement dans le couloir qui menait à la nacelle qui le déposerait sur scène dans un feu d’artifices extravagant, mais ingénieux, il fallait le dire. Shane avait toujours eu un certain gout pour le superficiel et les subterfuges. Mais pour une fois Wesley ne critiquerait pas, car ce n’était pas son frère qui s’apprêtait à monter sur scène, mais bien lui. Ces derniers temps, il en avait eu assez de jouer en playback. Ca ne lui plaisait pas, et ça renforçait ses soupçons : son frère ne devait pas savoir chanter sans autotune. Quelle belle invention ce truc ! Cependant, Wesley souhaitait enfin chanter en live. Il avait déjà suggéré la chose, et on lui avait ri au nez. Si seulement ils savaient que son frère se trouvait à Pétaouchnock et que celui qui se trouvait ici n’était autre que son frère jumeau…Les choses seraient bien plus simples. Il était nerveux. Après tout, il avait toujours peur d’oublier un pas de danse, car les chorégraphes étaient très à cheval sur ça. Il souhaitait qu’un jour l’ingénieur du son fasse mal son boulot et qu’il soit obligé de chanter en live. En attendant vu les progrès en musique – qui étaient bien plus rapides qu’en médecine – personne ne s’apercevait vraiment qu’il ne chantait pas en live. De toute façon, il chercherait à obtenir gain de cause. Les hurlements des fans en délire résonnaient dans sa tête. Il sautillait sur place, et regarda un instant derrière lui, c’est là qu’on l’attrapa par l’épaule. « Shane on a un problème. » Le son. Il sourit. C’était le moment de faire le show. Son moment. « Je suis prêt. » Tout le monde se regarda étonné. Mais ils se mirent tous au boulot. Son frère lui en serait reconnaissant de toute façon. Il le faisait passer pour un bon chanteur à présent. Ce qu’il regrettait à cet instant, c’était que sa mère ne se trouvait pas dans la salle pour voir ça. Comme elle ne ratait aucun des concerts de Shane, elle comprendrait forcément que Wesley se trouvait à sa place, mais elle ne dirait rien la connaissant. Elle serait juste deux fois plus fière. Ca y est c’était son tour d’y aller. C’était parti. Il s’élança. La musique commença et les lumières s’installèrent sur la scène. Première note et la foule était en délire. Wow. C’était juste magique. Sensationnel. Il avait enfin l’impression d’être applaudi pour son talent, et pas celui de son frère. Le rideau se ferma après un énième rappel, et il put enfin souffler. Essoufflé comme jamais, il leva son micro en premier, alors qu’on lui donnait à boire. Tout le monde le regardait conquis. Du bon boulot selon certains. Son manager exultait. Mais Wesley devait reprendre son attitude exécrable, celle de son frère. « Pas de quoi en faire un fromage c’est bon, je vous l’avais dit que j’assurerais. » Et il rentra dans sa loge pour prendre une douche et se changer, pour la cinquième fois de la soirée.
Ce n’est qu’après qu’on l’informa de la chose. Apparemment, des fans, ou plutôt une fan avait un pass VIP. Exténué, il se réjouissait de rentrer chez lui. Pas pour tout de suite. Ainsi, il se posa sagement un moment, pour attendre, devant une coupe de champagne complètement pleine, appuyant sur les touches de son IPad afin de vérifier que sa mère ne lui ai pas déjà envoyé un email. Elle le faisait toujours, mais d’autant plus après un concert. Pour l’instant, elle ne l’avait pas fait. Il se promit de l’appeler plus tard, n’oubliant pas le décalage horaire. On frappa à la porte, et comme le ferait son frère il ne se retourna pas, toujours bien assis dans son fauteuil, en revanche il s’exprima pour qu’on rentre. Il se passa un certain temps, il avait les écouteurs dans les oreilles, il n’entendait rien. Ce n’est que lorsqu’on posa une main sur son épaule, qu’il daigna se retourner, levant un écouteur de ses oreilles. Une jeune femme. Comme prévu. Elle l’interpela, et intérieurement il en rit. N’avait-il pas l’air de Shane ? « C’est moi, et tu es ? » Son frère n’aurait jamais vouvoyé quelqu’un. Il se leva de son fauteuil pour lui faire face. Il n’avait encore jamais expérimenté les soirées en loge avec des fans. Non jusqu’à présent il avait simplement rencontré des stars, il ne savait pas vraiment comment il fallait procéder. Alors il posa une question tout à fait anodine : « Le concert t’a plu ? » Question stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Mer 21 Déc 2011 - 14:00

Inspirant et expirant quelques petites bouchées d'air, Clora se sentait perdre la vie et pensait déjà à son cercueil. Elle le souhaitait décoré de petites fleurs, avec des inscriptions telles que c'était une sage femme, nous l'aimions. Oui, Clora songeait déjà au malheur de son père, qui s'occuperait de sa tombe et en voudrait au monde entier. Mais elle n'avait guère le temps de continuer à songer à ce genre de choses, car il était là, pour de vrai, pour de vrai vrai vrai. Elle tapota l'épaule sexy de Shane et son corps entier frémit lorsqu'il se retourna. Mon dieu, c'était un ange du ciel, le bon dieu en personne. Il se retourna comme une star -ce qui était compréhensible en fait- et sortit, de manière très sensuelle : « C’est moi, et tu es ? » Clora, Clora Crowley. Ta plus grande femme.. euh fan, fan. Elle fit toutes les tournures possibles en un instant puis finit par dire. « Clora Crowley, la présidente du fanclub "On aime Shane", sur internet tu en as entendu parler? » Faux. C'était faux, entièrement faux. Il existait bien un fanclub, même des milliers, pour Shane mais Clora était bien loin d'être membre et encore moins présidente. Elle savait de démontrer, faire parti de ce genre de choses ne signifiait rien pour elle, c'était bon pour les fans hystériques. Clora, elle, était bien plus que ça, c'était la femme de sa vie. Elle eut un sourire charmeur, même si elle savait qu'il n'avait pas besoin de ça pour l'aimer. Elle en était certaine. « Le concert t’a plu ? » Oh que oui, tu étais genre trop sexy, tu m'as fait presque bander, enfin c'était possible, mais euh. Clora eut un moment d'égarement, pensant à toutes les possibilités de réponses. « Belle performance, c'était fantastique. » Dit-elle, en se retenant de ne pas exploser de rire, ce sérieux ne lui ressemblait pas. « Si je peux me permettre, tu étais très excitant. » Dire à une célébrité qu'elle était sexy à son concert était une chose, rien de bien grave, mais le tutoyer commençait à devenir dangereux. Dangereux pour Shane. Clora sentait la chaleur monter en elle, alors elle commença par déposer son manteau sur le canapé ainsi que sa petite écharpe. Oui, elle comptait rester là... très longtemps. « Je ne veux pas te déranger très longtemps, ça a du être éprouvant ce soir mais j'aimerai savoir, t'es célibataire n'est-ce pas? » Elle s'assit sur le sofa en face de Shane puis baissa les yeux. Pouvait-elle poser cette question ou non? C'était peut-être osé? Oh et puis, Clora n'avait rien à perdre. Elle allait jouer le tout pour le tout. « Rassure moi, tu n'es pas... enfin tu vois quoi. » Elle releva les yeux, bloqua sa jambe droite sur celle de gauche puis murmura, comme s'il s'agissait d'un secret. « Gay. » Elle se mordilla lèvres, bon dieu qu'il l'excitait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Ven 23 Déc 2011 - 14:21

La jeune femme s’appelait Clora Crowley. Ce nom ne lui disait rien. Il se souvenait de temps à autres de certaines fans qu’il croisait, mais tout ce qu’il espérait, c’était que son frère ne les avait pas déjà rencontrées et qu’il s’était passé quelque chose entre eux, car évidemment ça serait un problème et ça le trahirait. Bien qu’il aime être connu, il avait du mal à se mettre dans la peau du type intouchable, et partageait pas mal de moments avec les fans de son frère, ce qui devait probablement surprendre les trois quarts des gens, mais il ne pouvait en être sûr. L’histoire sur le fan club, le fit doucement rire. Les fans clubs avaient toujours des noms ridicules ou particuliers, et il se demandait comment on pouvait aimer Shane pour ce qu’il était : une pourriture, une ordure qui ne pensait qu’à lui, et qui ne se soucierait jamais de quelqu’un d’autre. C’était à croire qu’il finirait sa vie tout seul. Wesley ne voulait pas exprimer un quelconque dédain à l’écart de la jeune femme et de son fan club, bien qu’il mourrait d’envie de lui demander ce qui l’avait poussée à créer une telle chose. Il grimaça, avant de s’expliquer : « Peut-être, mais tu sais y en a tellement que je les confonds tous ! Mais c’est cool de voir que les fans se démènent ! Sans eux j’en serais pas là ! » Son frère ne dirait pas une telle phrase que celle qu’il avait prononcée en dernier. Mais c’était bien vrai. Sans les fans, Shane n’était que Shane Mills, jumeau de Wesley Mills, évoluant dans un trou à rat à Liverpool. Il semblait à Wesley que la jeune femme cherchait à séduire la personne qu’était son frère. Pour son physique ? C’était donc après le sien qu’elle en avait. Flatteur. Mais n’étant pas sûr de maitriser la gêne qui pourrait le pousser à rougir, il passa à tout autre chose, un sujet qu’il maitrisait bien mieux : la musique. Le concert en particulier. Elle avait aimé, mais elle ne s’étendit pas sur le sujet. Wesley se sentit légèrement déçu sur le coup. Avec le travail des ingénieurs du son personne n’avait du remarqué qu’il n’avait pas chanté en playback. Il n’ajouta rien, cependant Clora se permit de le faire. Excitant. Alors elle était donc bien venue pour ça. Ce qu’elle cherchait, c’était ni plus ni moins coucher avec son idole. Le jumeau Mills se sentit particulièrement désarçonné, en même temps vu les chorégraphies qu’il exécutait, ce n’était pas étonnant. Il fallait rentrer dans son jeu, c’est ce que son frère ferait. Se relevant, s’approchant d’elle un peu plus, il souffla : « Vraiment ? Tu sais t’es pas mal non plus… » Voilà, c’était comme ça qu’il devait agir. Malheureusement il se lançait dans un jeu dangereux, certainement perdu d’avance. Il eut un sourire charmeur et se laissa tomber dans son fauteuil. La jeune femme était plutôt à l’aise et retira son écharpe avant de lui poser une question plutôt simple, mais qui s’avérait compliquée. Il ne pouvait parler de Ceri, surtout que les filles des fan clubs sont de vraies hystériques. De plus sa situation était compliquée. Mais c’est d’un air détaché qu’il répondit en souriant : « Libre comme l’air ! Avec toutes les belles femmes qu’il y a sur terre, pourquoi s’attacher à une en particulier ? » Il se leva et sortit une autre coupe de champagne. Il la remplit et lui tendit. C’était son frère tout craché ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Sam 24 Déc 2011 - 18:06

A la réponse de Shane, Clora était faussement déçu. Faisant apparaître une petite déception sur son visage, en vérité elle n'avait en rien à être déçu car elle n'était ni membre d'un quelconque fanclub pour aucune personnalité célèbre – elle trouvait cela très puéril – et encore moins la présidente. Ce n'était pas impossible qu'elle le soit, en fait, car Clora appréciait réellement Shane, aussi bien pour son talent artistique que par son corps et que c'était tout à fait son genre de chercher des ragots à gogo, le suivant partout à la trace. Mais ce n'était pas le cas et, heureusement pour elle, ce n'était pas évident comme un bouton rouge sur un front dégagé qu'elle n'était pas présidente sur fanclub "On aime Shane". Bref, la jeune fan hystérique contemplait son idole, tel un enfant en attente de son cadeau d'anniversaire. Elle buvait chacune de ses paroles, chacun de ses gestes. Il l'obsédait. « Ca c'est sûr, tu ne serais pas là si nous n'étions pas là. » Se lancer des fleurs, encore et toujours, voilà ce qu'aimait faire Clora. En prenant ces quelques paroles, au départ innocente, elle se retrouvait à suggérer que le talent de Shane ne l'aurait pas mené où il se trouvait à ce jour sans ses fans barjots. Prenant conscience de son erreur, Clora rougit honteusement mais passa sur cette étape, priant pour que Shane l'ait pris du bon côté de la chose et non du mauvais.
Clora se sentait tellement bien que, s'il n'y avait eu qu'elle, elle aurait ôté ses chaussures pour les réchauffer dans cette paire de chaussons qui erraient au coin de la pièce et se serait glissé dans la salle où se trouvait quelques vêtements, en compagnie de Shane qui l'aurait sauvagement embrassé sur le lavabo. Elle se perdait. Mais, quand elle revint à la réalité, celle-ci n'était pas moins agréable que dans son imagination. Le chanteur se rapprocha sensuellement de la jeune femme tout en la complimentant à son tour sur son physique. Non mais je rêve ! pensait-elle, intérieurement, Shane Mills lui faisait du rentre dedans, à elle? Surprise mais pas moins déçue, elle se sentait perdre le contrôle d'elle-même. Finalement, elle resta assise sur le sofa, comme congelé, n'osant même plus bouger le moindre petit cheveu. Elle le voulait, là, ici, tout de suite. Mais, elle réussit à se contrôler et changea de jambe d'appuie. « Libre comme l’air ! Avec toutes les belles femmes qu’il y a sur terre, pourquoi s’attacher à une en particulier ? » Totalement d'accord, entièrement d'accord. Elle lui fit un sourire charmeur sans réellement s'en rendre compte. Clora sentit un malaise : si elle se disait présidente d'un fanclub, pourquoi ne prenait-elle pas en note ne serait-ce quelques paroles? S'empressant de sortir un petit morceau de papier et un crayon trouvé à la rescousse, elle répondit un "ok" sec. Non pas qu'elle n'était pas d'accord avec lui, au contraire puisqu'elle-même n'avait pas connu de relation très sérieuse depuis... trois mois, mais elle se devait de poser quelques questions, juste pour paraître. « Je vois, que ferais-tu dans deux heures? » Elle fit quelques vagues sur sa feuille, histoire de lui faire croire qu'elle notait réellement ses réponses puis, tout en lançant des "hanhan" tel un psychologue et continua de poser ses questions. « Où te vois-tu dans dix ans? » Elle fit encore quelques vagues. « Une dernière question, il paraît que tu as un frère jumeau. Quelles sont tes relations avec lui? Êtes-vous soudés, vous appelez-vous souvent? » Fière d'elle, Clora finit par relever la tête, pour qu'elle ne paraisse pas suspicieuse. Mais, maintenant qu'elle avait relevé le regard vers Shane, elle se demandait bien si elle aurait le courage de ne plus le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Mer 28 Déc 2011 - 0:50

Shane n’aurait pas dit une telle chose, et pourtant, il était plutôt content de l’effet que ça avait produit, car la jeune femme était entièrement d’accord avec lui. Son frère aurait du le comprendre. A la base, celle qu’il devait remercier, c’était sa mère, pour avoir été suffisamment gentille pour lui payer des cours de chant tandis que son frère jumeau travaillait à d’arrache pied. Wesley haussa brièvement les épaules, reprenant son attitude déplorable. « Mais sans moi, le monde la musique serait bien terne, donc c’est du donnant/donnant ! C’est un cercle vicieux. » Il tentait de s’en persuader. Ce qu’il pouvait déblatérer comme conneries pour essayer de se mettre dans la peau de celui qu’il haïssait. Ca en devenait presque difficile tant il n’approuvait pas ce qu’il disait. Clora avait l’air d’apprécier son frère, et il aimerait bien savoir pourquoi, seulement, impossible de se risquer à poser cette question ou elle aurait des soupçons, et c’était tout ce qu’il voulait éviter. La coupe de champagne était cela dit appréciable, et il s’en délectait pendant que la jeune femme lui posait presque un interrogatoire. Il y avait bien un moyen de la faire taire, et c’était surement son fantasme le plus fou, celui que d’avoir une aventure d’un soir avec son artiste favori, mais il ne voulait pas s’y risquer pour l’instant parce qu’il trouvait ça mesquin et presque méchant de faire ça à une fille qui avait l’air tout à fait charmante, et qui ne méritait pas un tel traitement ; celui que de la prendre et s’en servir comme un vulgaire mouchoir avant de le jeter une fois usagé. Pourtant, il avait presque agi de la sorte, la draguant légèrement, rentrant dans son jeu. Le flirt n’était pas interdit, tant qu’il n’allait pas plus loin et qu’il restait dans les limites de la décence. Tout ce qu’il espérait c’était que la jeune femme ne serait pas tentée d’aller plus loin. Si ça dérapait il mettrait fin à ce rendez-vous VIP. Tout simplement. Observant la jeune femme, il remarqua qu’elle sortit un carnet. Pour quelle raison ? Il en fut légèrement troublé, et il demanda, peu sûr de lui. « Euh… Vous êtes journaliste ? Parce que pour les interviews j’ai déjà donné, sincèrement…Je m’attendais pas à un tel truc. » En clair, si elle était véritablement une journaliste, il allait la mettre dehors fissa. Elle n’en avait pas l’air, mais à présent, elle se mettait à poser tout style de questions. En fait, elle faisait ça pour son soit disant fan club. Intriguant. Vraiment. Le jeune homme fit une moue. « Je n’en ai absolument aucune idée. Dans deux heures je serais probablement chez moi en train de dormir. Pourquoi cette question ? » Mais elle n’écoutait pas, trop plongée dans son carnet. Quelque part, ça l’arrangeait, il n’aurait pas à jouer les dragueurs invétérés. A présent, c’était une question sur son avenir. Où se voyait-il dans dix ans ? Lui, il savait bien où. Mais quant à Shane, il n’en avait pas la moindre idée. Peut-être sur une île déserte comme en ce moment, ou alors sur scène. Cette réponse était bien meilleure. Il opta pour celle-là. « Je me vois bien parcourir le globe enchainant les concerts et les tournées. » Il ne renvoyait pas la question, il n’était pas là pour du copinage. Son sang se glaça à l’entente de la dernière question. Comment savait-elle que Shane avait un jumeau ? Il lui semblait qu’il n’en avait jamais parlé à la télévision. En revanche, les fuites pouvaient venir des amis de Shane sur les réseaux sociaux et autres conneries. Mieux valait donc ne pas les nier. Il n’avait rien laissé transparaitre pour l’instant et il devait continuer ainsi. Il était Shane, et pas Wesley, il devait donc se comporter comme tel. « Mon frère. Je préfèrerai ne pas en avoir. Il est comment dire…chiant. Il a toujours été jaloux de moi. C’est un raté, il sait rien faire de sa vie. On est pas vraiment en bons termes. Le truc sur les jumeaux là, c’est faux, on s’est jamais compris. C’est le petit chouchou de ma mère, mais c’est tout. Je saurais pas t’en dire plus, ça fait longtemps que je l’ai pas vu. » Hors de question de dévoiler plus. En réalité, Shane et lui se parlaient, mais uniquement par téléphone quand Shane voulait bien lui parler. Il n’y avait que de la courtoisie entre eux, ils n’avaient pas vraiment de relation fraternelle. Si Shane apprenait ce que Wesley faisait en ce moment-même, il le truciderait sur place. « Bon et si on arrêtait l’interrogatoire. Comme je t’ai dit, j’ai déjà les journalistes pour ça. » Ca laissait suggérer autre chose, il aurait peut-être du mieux choisir ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Dim 15 Jan 2012 - 18:00

Clora mimait l’écriture d’un journaliste. Elle dessinait tantôt des vagues tantôt des fleurs, elle se gardait tout de même de montrer tout cela à Shane. Non seulement parce qu’elle n’était pas censée faire ce genre de choses, mais surtout parce qu’elle n’avait pas un très bon coup de main. Car oui, elle était plus gênée par le fait que Shane la repousse à cause de son manque de talent plutôt que par crainte d'être tombée sur une folle furieuse. Car elle eut vite fait de laisser tomber son carnet et de dévoiler à l’homme de sa vie son désintérêt total de ses dernières paroles. Surtout, il pourrait en déduire qu’elle n’était pas présidente du fanclub qu’elle prétendait être. Ce qui signifie qu’il n’allait pas souhaiter épouser une folle furieuse. Clora sombrerait dans la dépression. Donc elle n’aurait pas de travail. Pas de travail, pas d’argent. Pas d’argent, pas d’appartement. Pas d’appartement, pas de couverture. Pas de couverture, le froid. Clora se réveilla soudainement et jeta son calepin d’arrière elle. On entendit un bruit de vase cassé, mais elle ne prit pas la peine de se retourner. Seul Shane l’intéressait. « Je suis désolée, c’est vrai que nous aurions tellement mieux à faire. » Elle décroisa les jambes, espérant alors que Shane avait aperçut sa culotte rose en dentelle rouge qu’elle venait tout juste d’acheter en l’occasion de cette rencontre, puis plaça sa jambe sur la droite. A cet instant, l’envie de goûter ces lèvres pulpeuses fut plus que présente, mais elle se retint. Elle ne voulait pas paraître déplacée. En réalité, paraître n’était pas un souci pour elle sauf lorsqu’il s’agissait de l’Homme. Son homme ! Et puis, Shane l’impressionnait. Ses joues rouges traduisaient ce qu’elle ressentait pour elle. Elle avait envie de rire à tout ce qu’il disait, même lorsqu’il lui parlait de son frère. En soit rien de bien drôle, au contraire, mais elle ne pouvait se contenir. Les paroles de Shane revenaient enfin dans sa mémoire. Alors comme ça, il n’avait pas de bon contact avec son frère jumeau ? Ca tombait bien, elle non plus. « C’est amusant, j’ai moi aussi une sœur pas nette. C’est plutôt ma demi-sœur. Heureusement, je n’aimerai vraiment pas lui ressembler. » Elle réfléchit un instant puis continua. « Elle ne m’a jamais apprécié, pourtant je n’ai rien de repoussant. Enfin, c’est mon avis et ça devrait être celui de tous. » Clora était de nouveau dans ses pensées. Elle retraça son évolution et, ne voyant aucun faux pas, conclut : « Ca doit être elle, c’est forcément de sa faute. De toute façon, c’est une tarée. » murmura-t-elle, comme si cette fameuse sœur se trouvait dans la salle d’à côté. « Par contre, je préfèrerai que sa reste entre nous. Je suis venue ici en paix, si nous pouvions éviter de déclencher une guerre, ça m’arrangerait bien. » Elle fit un clin d’œil à Shane. Il devait certainement se demander pourquoi il était en pleine discussion avec une de ses fans qui lui demandait de garder un secret. Garder ce secret de sa sœur, ce qui n’allait pas être compliqué puisqu’il n’avait aucune idée de l’identité de celle-ci. Et puis, il devait se fiche complètement de ce genre de choses. Elle resta assise sur le sofa, un sourire grandiose aux lèvres. Une fois de plus, Clora était certaine de finir sa vie avec Shane. Ils possédaient tellement de points communs ! Elle posa son regard autour d’elle, viola la pièce d’un coup d’œil précis. « Bon, on fait quoi ? » dit-elle, comme si c’était à Shane de le décider. Elle avait envie de rester et ne partirait pas. Pas même le gros babouin qui l’avait accueillit les bras ouverts tout à l’heure ne réussirait à le quitter. Le pauvre n’était pas sorti de la bombe « Clora Crowley ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan. Ven 17 Fév 2012 - 11:06

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ▲ just to chat, truly yours, your biggest fan.

Revenir en haut Aller en bas
 

▲ just to chat, truly yours, your biggest fan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-