AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✩ spiders and cameras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: ✩ spiders and cameras Mar 13 Déc 2011 - 22:53

spiders and cameras.
FEAT. REESE CARMICHAEL & DOLLY MISSONI.

Le coup de fil reçu une semaine auparavant se transformait en actes réels aujourd’hui-même. Appréhendée, presque crainte, cette journée était finalement arrivée comme convenu et Dolly devait se montrer digne de la confiance qui lui était accordée. Elle ne s’était pas demandée pourquoi ni comment ils s’étaient intéressés à elle (elle était la meilleure dans son domaine et le savait) mais plutôt pourquoi ils avaient tant besoin d’elle. Elle s’était renseignée et aux dernières nouvelles, l’émission pour laquelle elle devait faire une petite intervention n’avait rien de scientifique, bien au contraire. C’était à ses yeux un programme totalement insensé, presque inhumain, qui l’avait contacté. Quel être doté d’intelligence humaine pouvait accepter de participer à une émission aussi dangereuse que Fear Factor II ? Dolly n’en avait aucune idée et c’était sans doute cet élément qui la poussa finalement à accepter. Elle avait envie de rencontrer les personnes derrière ce concept brutal et cruel pour essayer de comprendre le phénomène … Ou simplement le critiquer de l’intérieur sans la moindre honte.

Ainsi, elle s’était rendue sur le lieu du rendez-vous avec une grande fébrilité. Elle ne connaissait strictement rien à l’univers de l’audiovisuel. La dernière fois qu’elle s’était retrouvée devant un petit écran remontait à ses années universitaires et le souvenir qu’elle en gardait était loin d’être positif. En revanche, elle fut à de nombreuses reprises interviewées par des caméras au cours de sa carrière mais elle fit le triste constat que ses entretiens se firent ensuite de plus en plus par radio. Certaines mauvaises langues diront que c’est parce que la jeune femme était loin d’être assez efficace pour la télévision. Dolly était belle et photogénique mais présentait autant de charisme qu’un haricot sec face à une caméra braquée sur elle. Mais loin d’être consciente de cela, l’arachnologue arriva à son laboratoire avec motivation : elle n’allait pas regarder sa prestation à la télévision après mais elle avait hâte de rencontrer les personnes avec qui elle allait travailler pour leur poser la foule de questions qu’elle leur avait préparé. Et oui, hors de question qu’elle soit l’unique cible d’interrogatoires. Elégamment habillée, la jeune femme attrapa toutefois sa blouse blanche de scientifique endurcie lorsqu’elle franchit la porte de son bureau transformé pour l’occasion en studio éphémère. Fortement surprise par la vision, Dolly resta un moment immobile, ses yeux écarquillés parcourant les lieux comme si elle essayait de se souvenir qu’il s’agissait bien de son propre bureau. Quand elle avait donné le feu vert à son supérieur pour que l’équipe télévisée se mette à son aise, elle ne s’attendait pas vraiment à ça. Elle se fit bousculer par une assistante d’à peine 20 ans et comprit alors qu’elle devait s’éloigner de la porte. Ce qu’elle fit, et sans oser se manifester dans l’effervescence environnante, elle finit par se retrouver dans un coin reculé de son bureau où étaient déposées les araignées les moins « sexy » pour la télévision. Elle le comprit immédiatement car la petite dizaine mise de côté était constituée des plus petites araignées qui pourtant figuraient parmi les plus dangereuses du globe. Erreur, parfois fatales, que faisaient toutes les personnes ne connaissant strictement rien aux araignées. Profitant de n’avoir toujours pas été remarquée et de cette petite zone d’exclusion, Dolly s’accroupit face au vivarium et posa ses doigts sur le verre avec mélancolie. Elle ne dit pas à un mot – les bestioles ne comprennent pas le langage humain et l’inverse n’était pas moins vrai – mais elle les regarda comme si elle mourrait d’envie de les rejoindre avant de sentir un papier lui tapoter l’épaule et de manquer de briser le vivarium d’un geste brusque effectué sous la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ✩ spiders and cameras Jeu 22 Déc 2011 - 18:07

Le concept de Fear Factor avait toujours plu au public. Se délecter de la peur que pouvait ressentir autrui en étant soi-même bien en sécurité chez soi, assis dans son canapé, était un réel plaisir pour les téléspectateurs. C'était comme se mettre à rire devant une personne qui vient de trébucher dans une rue bondée, c'était toujours plus drôle quand on en est pas l'acteur. Reese misait gros sur cette émission depuis sa diffusion et il poussait toujours ses rédacteurs à dénicher les pires craintes possibles et inimaginables pour faire sensation. Marquer les esprits, c'était le but n'est-ce pas ? C'est en suivant ce cheminement qu'ils se retrouvèrent à contacter Dolly Missoni, une arachnologue de renom, qui ferait découvrir aux curieux ces petites bêtes qui étaient souvent à l'origine de peur incontrôlable : les araignées. Reese lui même n'en était pas fan. Il considérait les araignées comme d'horrible création de la nature. Tout chez elles le révulsait, il n'était pas même nécessaire de décrire la manière dont il avait réagit face à l'araignée géante dans l'un des Harry Potter. Non, il pouvait porter en amour n'importe quelles bêtes de l'univers, même les reptiles, si les araignées cessaient d'exister, il ne serait pas attristé.

Mais sa peur concernant les araignées n'étaient pas à l'ordre du jour et quand bien même il ferait en sorte de se trouver à une distance raisonnable de ces bêtes-là, il savait qu'il éprouverait une compassion très forte à l'égard de la pauvre personne qui ferait face à sa peur des araignées. Pour le moment, ce qui lui importait, était que tout se passe bien. Il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer la fameuse Dolly, il y avait toujours une petite appréhension quant à la capacité d'une personne non habituée aux caméras de réagir face à elle. Heureusement, ce n'était pas du direct mais à ce moment là de la journée, avant même de l'avoir rencontré, il ne s'imaginait pas à quel point la tâche allait s'avérer difficile.

L'heure du tournage arriva enfin, et Reese se permit de se rendre sur le plateau par simple curiosité de l'interview d'abord, et parce qu'il aimait être dans les parages pour superviser en toute discrétion. « Ms Missoni ? Bonjour, je suis Reese Carmichael, le PDG de la chaine. Pas trop stressée ? » Elle était à l'instant même en train de se faire maquiller, ou du moins la professionnelle essayait de lui appliquer sur le visage de quoi la rendre éblouissante face aux caméras, mais si cela ne tenait qu'à Reese, leur invité spéciale n'aurait pas eu besoin de ces artifices. Détail peut-être superficiel peut-être, mais important malgré tout. Si elle pouvait être agréable à regarder en plus d'être intelligente, c'était bon pour tout le monde. « Vous allez bientôt tourner. Si vous pouviez prendre l'une de vos... araignées avec vous pour nous la décrire un peu. Surtout, ne prenez pas de gants concernant le côté dangereux de la bestiole. Plus c'est mortel, mieux c'est. » D'un signe de la main, il l'invita à avancer et laissa le reste de l'équipe qui lui lança diverses indications à suivre. Comment se position, où regarder, sa manière de se tenir... De quoi perdre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ✩ spiders and cameras Mer 28 Déc 2011 - 19:24

« Par ici, voulez-vous ? » une femme aux cheveux frisés et roux la regardait avec insistance. Dolly fronça le nez et répondit « Non mais ai-je vraiment le ch... » sa voix se tue en voyant que la femme ne l'écoutait déjà plus et filait en direction du coin "retouche maquillage" aménagé dans un coin de son bureau. L'arachnologue roula les yeux, prit son courage à deux mains et suivit finalement la femme, espérant de tout cœur qu'elle était la meilleure dans son domaine car devoir confier son visage et ses cheveux à une parfaite inconnue était sans doute le plus grand challenge que la vie pouvait lui présenter. Elle dut d'ailleurs se faire violence pour ne pas demander un exemplaire de son diplôme en maquillage professionnel ou au moins un book. A peine eut-elle posé ses fesses sur le tabouret qu'elle fut assaillie par deux paires de mains la massant, la poudrant, la coiffant … Dolly se figea de crainte d'effectuer un geste de travers qui pourrait compromettre leur travail mais intérieurement, elle commençait de plus en plus à être effrayée. Avant, lorsqu'elle faisait des interviews, on la laissait entièrement maîtresse de son look mais là apparemment, ils avaient une idée fixe de ce qu'ils voulaient et ne comptaient rien laisser à l'improvisation. De toute évidence, le budget n'était pas du tout le même et ils ne pouvaient se permettre de laisser quoique ce soit au hasard. Dolly réalisa rapidement qui avait le pouvoir puisque de toute évidence ce n'était pas elle. En général, plus elle avait d'autorité sur ce qui se passait autour d'elle et mieux elle se portait, malheureusement ce qui semblait avoir le contrôle à cet instant, c'était tout sauf elle.

L'air grognon fut ce qu'elle afficha quand un homme arriva devant elle et lui demanda comment elle gérait son stress. Elle leva sur lui un regard incompréhensif : stressée, elle ? Elle ne se pensait pas capable de telles réactions, elle était une femme très confiante … et sans doute trop au vue des prestations qu'elle faisait finalement devant une caméra, sa crainte venait plutôt à propos de l'état de sa coiffure. « Non ça va très bien à ce niveau là. » répondit-elle tandis que la maquilleuse s'efforçait de retoucher son rouge à lèvres. Lorsqu'il lui demanda ensuite de se mettre en place, Dolly bondit hors du siège et s'éloigna sans remercier le duo qui s'était affairés à la sublimer. Checkant rapidement la qualité de sa coiffure en glissant une main dans ses mèches blondes, elle pencha la tête de côté, sceptique suite aux paroles que le PDG de la chaîne venait de prononcer. Où est-ce qu'il voulait en venir ? S'il espérait d'elle des mensonges, il allait vite déchanter. « Je … ferai de mon mieux, je présume. » répondit-elle, toujours confuse. Sur ses dires, elle alla ensuite chercher une tarentule particulièrement grande et poilue. En un instant, les doutes de Dolly s'étaient évanouis et elle retourna rejoindre ce Carmichael en tenant l'insecte entre ses mains tandis que les assistants de plateau l’appelaient avec insistance pour qu'elle se mette en place. Tant pis, ils allaient devoir attendre deux minutes de plus. Comme une enfant fière de montrer son dernier jouet à son copain de récré, elle exhiba l'araignée venimeuse sous le nez de l'homme. L'araignée avait été endormie chimiquement et ne risquait pas de lui sauter au nez mais Reese n’était pas forcément au courant de ce détail. « Je tiens à vous la présenter en avant-première ! Elle est d'origine italienne, comme moi. Mais beaucoup plus dangereuse, je vous rassure. »
De toute évidence, Dolly avait besoin de revoir la définition du verbe « rassurer ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ✩ spiders and cameras Mar 14 Fév 2012 - 19:18

Il pointa les deux pouces en l'air avec un large sourire pour, en quelque sorte, motiver la professionnelle. Il avait rencontré bon nombre de personnes qui se trouvaient souvent un peu perdu face à une caméra, que ce soit en direct ou non. Lui-même aurait pu très bien imiter ces personnes là avec ses mains tremblantes. A peine quelques minutes plus tôt, Dolly était revenue auprès de lui avec dans ses mains une horrible bestiole poilue, soit une araignée. Même innofensive, sous l'effet de surprise et au contrôle d'une peur en lui depuis sa naissance sans doute, il avait fait un léger bond en arrière. Il avait fait un immense effort pour ne pas grimacer, il ne voulait pas non plus vexer la jeune femme même si sa réaction avait dû la surprendre, elle qui devait être habituée et aimante envers ces petites bêtes. Le coeur battant violemment contre sa poitrine, il reprenait doucement ses esprits et son professionnalisme. Il avait poussé d'une main délicate la jeune femme à avancer face à la caméra. Les autres s'occupaient de faire le reste et Reese voyait bien que, malgré ces gens qui savaient ce qu'ils faisaient, la pauvre Dolly regardait en tout sens d'un air confus. « Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. » dit-il d'une voix haute, ignorant comment interpréter l'expression qui se lisait sur le visage de la blonde. Elle semblait à la fois sûre d'elle et complètement dépassée par les évènements. Le silence tomba alors sur le plateau improvisé et peu de temps après, ce fut à Dolly de prendre les choses en main mais les choses ne se déroulèrent pas exactement comme elles devaient se passer. Reese n'avait pas son mot à dire, pas dans l'instant en tout cas, il se contenta donc d'observer d'un oeil critique. Cette première prise n'était pas bonne, pas de panique, une seconde serait donc de rigueur. Rares étaient ceux qui y arrivaient du premier coup après tout. « Regardez bien la caméra, et n'oubliez pas de sourire. Vous avez un joli petit minois. » lança l'un des assistants tout en rejoignant son siège. C'était sans doute plus facile à dire qu'à faire. Le silence tomba une nouvelle fois, encore une fois et ainsi de suite de sorte qu'ils en étaient à leur cinquième prise. Reese décida qu'il allait y mettre son grain de sel. Il avança vers la jeune femme, qui tenait toujours entre ses mains l'araignée. Reese fit en sorte de ne pas poser les yeux dans cette direction. « Quelque chose vous gêne ? » Sans vraiment savoir pourquoi, il lui avait posé cette question. Il était ouvert au suggestion de la jeune femme, du moment qu'ils bouclaient rapidement cette prise et qu'il s'éloigne le plus vite possible des bestioles rampantes. « Ecoutez, vous n'avez qu'à parler de votre araignée en jetant, de temps à autre, des coups d'oeil et des sourires à la caméra. Mais pas trop pour les sourires. Je sais ce que Rob vous a dit mais mieux vaut avoir un air un peu sinistre. Ce n'est pas censé être une partie de plaisir pour les futurs canditats. Vous devez faire comprendre aux spectateurs que les participants vont avoir la peur de leur vie. » Il posa une main rassurante sur l'épaule de Dolly, comme si ce geste allait tout changer. « Dommage qu'on ne soit pas Halloween, vous auriez pu porter une tenue plus adéquate. » C'était affreusement cliché d'associer obligatoirement cette fête de fin d'Octobre aux araignées mais tant pis. Il sourit de plus belle, ne désirant pas plus que de détendre l'atmosphère alors que lui-même se sentait tendu à quelques centimètres seulement de l'araignée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ✩ spiders and cameras

Revenir en haut Aller en bas
 

✩ spiders and cameras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-