AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ●●● MEN'S WEAKNESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: ●●● MEN'S WEAKNESS Sam 10 Sep 2011 - 0:46


●●● MEN'S WEAKNESS
feat vaïana r. shade

FLASHBACK

Matthew était arrivé depuis quelques jours déjà pourtant il n'avait pas le temps de se reposer, il avait trop de choses à faire car en voulant s'installer à Ocean Grove avec sa femme, il devait dès à présent trouver des employés afin qu'il puisse travailler convenablement d'où il était. Avec tout le travail qui lui tombait dessus, il en avait réellement besoin. Il prit donc le soin de contacter une agence pour emplois et ils n'attendirent pas avant de le rappeler deux jours plus tard pour commencer les entretiens. Il se prépara au maximum, ce n'était pas la première fois qu'il faisait passer des entretiens, il avait déjà eu une dizaine d'assistants dans toutes les villes et tous les pays dans lesquels il avait dut vivre pendant un moment. Ce jour-là, il avait rendez-vous avec trois candidats, un homme et deux femmes. Il examina soigneusement leurs curriculum vitae et lettres de motivations, prépara des questions, quelques unes contenaient sans aucun doute des pièges. Matthew ne pouvait pas se permettre d'engager quelqu'un d'incompétent, il réellement besoin d'aide ici, même s'il avait trouvé une partie de son équipe – notamment grâce à des contacts qu'il avait déjà à Miami – le rôle d'assistant était l'un des plus importants sachant que c'était celui qui serait en relation direct avec lui. Matthew s'installa donc dans les locaux qui avaient été loué afin d'accueillir son équipe, le bâtiment était neuf et l'on sentait encore la désagréable odeur de la peinture. Le premier entretien se déroula très normalement, ce fut avec une femme, à peu près la quarantaine, elle n'avait pas vraiment emballé Matthew mais elle avait l'air compétente et avait une réelle expérience. L'agence pour emplois lui avait vraiment recommandé, c'était celle qui concordait exactement au profil que Matthew recherchait. L'entretien ne dura pas longtemps, une heure à peu près. Assez pour qu'il se fasse une réelle idée de la personne, s'il la choisissait il lui referait passer un autre entretien plus poussé. Les premiers entretiens étaient toujours très décontractés avec Matthew, ceux qui suivaient étaient un peu plus compliqués. Le deuxième entretien était avec le jeune homme qui était beaucoup trop tendu et introverti pour avoir fait son effet, l'entretien avait duré beaucoup moins longtemps que le premier et Matthew n'en ressortait pas satisfait. Le dernier entretien de la journée était avec la dernière jeune femme nommée Vaïana Shade. Assis dans son bureau c'est seulement quand l'interphone sonna pour lui annoncer l'arrivée de la candidate qu'il vint l'accueillir à l'entrée de l'entreprise. La voyant arrivée, habillée en tailleur, une très jolie jeune femme ou du moins plus jolie que la femme qu'il avait accueillit quelques heures plus tôt. Il essaya de ne pas s'attarder à la regarder et détourna très vite le regard. Après lui avoir serré la main, il l'invita à le suivre dans l’ascenseur puis le couloir qui menait à son bureau, enfin il l'invita à s'installer. « Vous voulez boire quelque chose ? » lui proposa-t-il, mais la jeune femme refusa par politesse. Il le faisait pour chacun des candidats et aucun d'entre eux n'acceptait d'en prendre un. Pour sa part, il alla s'en chercher un et s'installa à son bureau, en face de sa candidate, il sorti son CV, prit une gorgée de son café avant de porter son regard sur Vaïana. « Très bien. Alors je vais tout d'abord vous demander de vous présenter, de présenter votre parcours, vos expériences et enfin je vous parlerai du poste et on passera à quelques questions, ça vous va ? » demanda-t-il d'une façon très calme. La jeune femme acquiesça et se lança.


Dernière édition par Matthew Jones le Mer 21 Déc 2011 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Dim 11 Sep 2011 - 19:13


FLASHBACK

Depuis l’étrange nuit qu’elle avait partagée avec Damon, la jolie jeune femme avait stoppé ses déboires. Elle avait dissimulé son business derrière un simple pari entre ami et voilà qu’il lui était impossible de reprendre ses shows. Le soldat se doutait de quelque chose et Vaiana craignait même qu’il ne vienne fouiller dans son ordinateur et ainsi découvrir l’affreuse vérité. En parallèle, l’argent ne rentrait plus. L’ange blond devait faire face à une situation difficile, comment payer une partie du loyer et assumer l’ensemble de ses mensonges ? Effectivement, Damon ignorait qu’elle s’était détachée de Clay et de son entreprise. Sa démission avait laissé son supérieur sans voix et prétextant qu’elle rêvait à mieux, elle franchit la porte de son bureau, sans se retourner et surtout, sans réellement réfléchir aux conséquences de ses actes. Aujourd’hui, Vaiana s’évertuait à remonter la pente, son compagnon ne devait absolument rien découvrir. La jolie blonde s’était empressée de prendre un rendez-vous dans une agence spécialisée d’aide pour l’emploi et mettant en avant ses compétences et son expérience gagnées dans l’entreprise de Clay, elle obtint rapidement un entretien. Postulant pour une offre d’assistante, elle s’était habillée avec soin et élégance, prenant soin de n’afficher aucune faute de goût. Dissimulant sa réelle activité professionnelle elle répéta ardemment afin que l’illusion soit parfaite. Il lui fallait cet emploi et déterminée, elle se fit la promesse de l’obtenir par n’importe quel moyen. Foulant le pavé d’une démarche aérienne et délicate, Vaiana s’approcha du siège de la société. Ses doigts oblongs se refermèrent prestement sur le dossier qui contenait sa candidature et le cœur serré elle vint pour pénétrer dans le hall lorsqu’un homme élégamment habillé stoppa sa course. Il prononça son nom et prénom avec hésitation et réalisant qu’il s’agissait bel et bien de sa candidate, il lui serra la main. La jolie sud-africaine le détailla un court instant, alors qu’il la conduisait vers l’ascenseur. Étrangement, il semblait jeune pour un poste d’une si grande envergure, mais son charme n’était aucunement déplaisant. Le trajet qui la conduisit jusqu’à son bureau se fit en silence et lorsqu’elle prit place, face à lui, Vaiana lui adressa un sourire courtois et malicieux. « Vous voulez boire quelque chose ? » Elle hésita un moment, puis fini par refuser avec politesse. Son cœur était bien trop serré pour accepter de boire quoique ce soit. Le jeune homme, quand à lui, se servit un café corsé avant de s’installer sur l’imposant fauteuil de cuir. Il regarda une nouvelle fois son cv avant d’ajouter, d’une voix sérieuse. « Très bien. Alors je vais tout d'abord vous demander de vous présenter, de présenter votre parcours, vos expériences et enfin je vous parlerai du poste et on passera à quelques questions, ça vous va ? » Dénouant quelque peu cet incroyable anneau qui l’empêchait de parler, Vaiana acquiesça avant de lui faire partager ses motivations. « Et bien, comme vous avez pu le lire, je me prénomme Vaiana Shade, je viens de Johannesburg en Afrique du Sud. J’ai, à la base, suivi une formation pour devenir décoratrice d’intérieurs, mais les aléas de la vie ont changé mes projets. Je suis venue aux USA pour avoir une nouvelle chance et j’ai travaillé pendant quelques mois dans une grosse entreprise, occupant le poste d’assistante. J’avoue ne pas être très qualifiée, mais je suis un élément très motivé et sérieux. Je saurais faire mes preuves très rapidement, vous pouvez compter sur ma réactivité. » Maladroite, la jolie jeune femme passa nerveusement sa main dans sa chevelure dorée. Elle pria pour qu'il ne découvre pas son mal être car en réalité, il s'agissait de son tout premier entretien.


Dernière édition par Vaiana R. Shade le Mer 21 Déc 2011 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Mer 21 Déc 2011 - 16:41


FLASHBACK

Le fait qu’elle vienne de Johannesburg retint son attention car il avait déjà passé plusieurs mois en Afrique du Sud pour affaires. Il acquiesça de signes de tête tout au long du discours de la demoiselle jusqu’à ce qu’elle en ait fini tout en remarquant son mal être. En effet, elle n’avait pas énormément d’expérience mais Matthew avait eu une bonne surprise avec sa dernière assistante qui à l’époque n’avait aucune expérience et qui pourtant avait réussi à rendre le travail du Directeur Financier plus facile, malheureusement la jeune femme n’avait pas pu le suivre à Miami. Evidemment il avait eu de la chance la dernière fois et de ce fait il ne devait pas simplement se jeter sur l’occasion sans réfléchir. A première vu cette jeune femme avait l’air d’être un être humain normal – contrairement aux autres candidats qu’il avait reçus jusque là – il fallait maintenant savoir s’il elle serait assez forte mentalement et physiquement pour assurer un poste avec autant de responsabilités. Matthew griffonna quelques notes sur un calepin avant de reporter son attention sur la jeune femme. « Pourquoi devrais-je vous embaucher vous et pas un autre candidat plus qualifié ? Vous vous sentez de taille pour un tel emploi ? Parce que, je vous préviens tout de suite, si j’ai besoin de vous à 1h du matin, vous devrez rappliquer en quinze minutes maximum. » Affirma-t-il finalement en affichant un léger sourire en coin et un air plutôt décontracté. Ce n’est que quand il eu fini que son téléphone se mit à sonner, il fit un signe de la main afin de s’excuser auprès de la jeune femme avant de répondre. Une conversation se déroula pendant deux minutes puis il raccrocha et reporta son attention sur Vaïana. « Je vous écoute. »



Matthew était quelque peu sur les nerfs, en effet c’était une période plutôt critique en ce moment notamment à cause de l’inflation des prix du baril de pétrole. Heureusement en parallèle il avait embauché une assistante de qualité, malgré le fait que c’était un début pour elle. Il n’avait pas à se plaindre de son travail, légèrement sur les délais mais il pouvait le comprendre, il reconnaissait que parfois les délais qu’il imposait étaient difficiles à respecter. Néanmoins le stresse prenait parfois le dessus et il se retrouvait parfois à hausser le ton avec Vaïana, ce qu’elle réussissait à gérer de façon impeccable. Ce jour-là, il avait demandé un café bien serré afin de pouvoir tenir la journée, mais débordé il n’avait même pas eu le temps d’en boire une gorgée. Après avoir envoyer un cinquantaine de mail, il décida de prendre un pause, mais toujours dans le cadre du travail et d’aller voir où en était le rapport que Vaïana devait lui taper. Il prit sa tasse de café au passage afin de la vider au lavabo, mais c’est en sortant de son bureau qu’il bouscula une personne violemment. Il vit au la scène se passer au ralentit, une partie de son café voler en l’air et atterrir sur le chemisier de cette personne… En posant les yeux sur celle-ci il découvrit une Vaïana troublée. La tache marron clair sur son chemiser blanc faisait négligé et soudain Matthew se sentit épris d’un sentiment de culpabilité. Entendant à moitié les paroles de son assistante qui s’excusait de l’avoir bousculé, il la coupa. « Non, c’est moi ! Je suis désolé, votre chemisier… Il est… » il ne finit pas sa phrase, il se contenta de contempler le désastre. Il sortit de sa poche de pantalon le mouchoir de sa pause déjeuné qu’il n’avait pas utilisé et commença à taponner délicatement sur la chemise de la demoiselle, ce qui aurait été assez innocent si la tâche ne s’était pas retrouvée au niveau de la poitrine de la jeune femme, une chance que le café avait refroidi.


Dernière édition par Matthew Jones le Ven 23 Déc 2011 - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Mer 21 Déc 2011 - 22:11


FLASHBACK

Esquissant un léger sourire, la jeune femme croisa ses interminables jambes, satisfaite de sa réponse. Son manque d’expérience n’altérait en rien sa motivation. Il lui fallait absolument ce job, ne serait-ce que pour prouver à son colocataire qu’elle était capable de mieux. Sa situation actuelle ne lui déplaisait pas, mais malheureusement, il lui fallait beaucoup plus d’argent pour subvenir à ses besoins. Le séduisant jeune homme s’empara prestement d’un bloc note et sans plus attendre, il griffonna quelques mots. Intriguée par ce qu’il venait d’écrire, l’insolente ne pût s’empêcher de se redresser sur sa chaise. Alors qu’elle se mordait la lèvre inférieure, un étrange frisson lui traversa l’échine. Une tension se faisait lourdement ressentir et glissant ses doigts fins sur ses cuisses, Vaiana attendit patiemment qu’il l’interroge à nouveau. Chose qu’il ne tarda pas à faire, d’une voix suave, il brisa ce silence pesant. « Pourquoi devrais-je vous embaucher vous et pas un autre candidat plus qualifié ? Vous vous sentez de taille pour un tel emploi ? Parce que, je vous préviens tout de suite, si j’ai besoin de vous à 1h du matin, vous devrez rappliquer en quinze minutes maximum. » On ne pouvait être plus direct, mais ses conditions n’effrayait pas l’impétueuse jeune femme. En effet, sa détermination ne connaissait aucune limite. Elle était à la hauteur du poste, cela n’en faisait aucun doute. Sa main fine se perdit dans sa chevelure de miel et alors qu’elle allait répliquer, le portable de son futur employeur se mit à sonner bruyamment. Vaiana l’excusa d’un signe de tête et ce fut Matthew qui reprit le cours de la discussion. « Je vous écoute. » Reprenant plus posément, la voix, de la belle, qui se voulait séductrice, s’éleva dans une atmosphère plus détendue. « Sûrement parce que je suis un élément motivé et déterminé. Mon attitude est irréprochable et vous pourrez compter sur mon professionnalisme et ma disponibilité, même en pleine nuit. » Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres pulpeuses et s’accoudant légèrement sur le bureau, Vaiana le toisa avec intérêt. « Et vous ? Pensez-vous que je suis taillée pour ce poste ? » Subtile remarque qui se voulait enjôleuse et alors qu’elle attendait une réponse de sa part, l’ange blond lui tendit une lettre de recommandation soigneusement rédigée.


Malgré l’heure tardive, ses doigts oblongs parcouraient habilement le clavier et pressant rapidement les touches qui constituaient peu à peu l’intégralité de son rapport, Vaiana poussa un léger soupir. Devenue l’assistante attitrée de Matthew Jones, elle se plaisait à répondre au moindre de ses désirs, dans un cadre strictement professionnel, bien entendu. Toutefois, la situation de l’entreprise était instable et souffrant de l’inflation, le marché du pétrole subissait d’importantes fluctuations. La stratégie de l’entreprise était à revoir dans sa totalité et l’ange blond, pour son employeur, ne cessait de se pencher sur ce problème. Achevant de rédiger ses préconisations, son rapport prenait une fière allure et satisfaite de son travail, elle imprima celui-ci. Vaiana prenait goût à travailler pour Matthew, même si parfois, il n’était pas tendre avec elle. Cela était de bonne guerre de plus, peu rancunière, elle lui pardonnait chacune de ses colères. Elle se permit d’étendre quelque peu ses interminables jambes fuselées et sans plus tarder, elle quitta son fauteuil, rapport en main. Ses talons claquèrent sur le parquet et résolument déterminée, elle s’approcha du bureau de son employeur. Ses yeux clairs rivés sur le contenu du rapport, Vaiana poussa un cri lorsqu’elle se fit bousculer. Lâchant le dossier sous l’effet de la surprise, les feuilles immaculées s’envolèrent avant de s’éparpiller au sol. Puis, un liquide désespérément glacial vint se répandre sur son chemisier aux teintes de blanc cassé. Un bruit de verre brisé accompagna cette altercation et les morceaux ne tardèrent pas à rejoindre son misérable dossier. Bien trop empressé, Matthew s’avérait être le coupable de cette discorde, mais gênée la belle s’excusa. « Je suis sincèrement désolée. » « Non, c’est moi ! Je suis désolé, votre chemisier… Il est… » La coupa t’il avec ferveur et confusion. « Taché … Matthew ... ce n’est pas grave ! » reprit-elle bienveillante. Amusée, elle l’observa avec attention alors qu’il tentait misérablement de faire disparaitre la tâche à l’aide d’un mouchoir. Et sans crier gare, les doigts délicats de l’assistante vinrent défaire un à un les boutons de son chemisier. Offrant ainsi à son directeur, une vue délicieuse sur sa poitrine enlacée d’une lingerie fine, Vaiana se dévêtit avant de rejoindre son office. Elle sortit d’un sac un autre chemisier qu’elle passa et revenant vers lui, tout en l’agrafant, elle répliqua malicieuse. « N’en parlons plus. » Puis, réunissant chacune des feuilles qui composaient son dossier, elle finit par lui tendre, le sourire aux lèvres. « Je voulais connaître votre avis sur mon travail.»


Dernière édition par Vaiana R. Shade le Mer 28 Déc 2011 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Lun 26 Déc 2011 - 0:27



FLASHBACK

Les petits gestes de la jeune femme prenaient un tout autre sens à présent. Celle qui au début de cet entretien semblait mal à l'aise et très peu sûre d'elle avait adopté une posture beaucoup plus imposante et à présent elle avait tout de ce que Matthew recherchait : de l'assurance dans ses gestes et dans ses paroles. Il avait même un petit soupçon à propos de la jeune femme, essayait-elle de le séduire ? C'était légèrement petit de faire cela, quel homme hétérosexuel résisterait au charme de cette blonde aux yeux perçants ? Sûrement un homme marié qui aime aveuglément sa femme. « Sûrement parce que je suis un élément motivé et déterminé. Mon attitude est irréprochable et vous pourrez compter sur mon professionnalisme et ma disponibilité, même en pleine nuit. » Motivation, détermination, professionnalisme, disponibilité. Tout ce que Matthew attendait de son assistante. Le jeune directeur financier répondit au sourire de la jeune femme avec un peu plus de retenu. Il posa son regard sur le calepin et griffonna de nouveau quelques notes. Il lança un regard vers Vaïana sans lever la tête, puis aussitôt retourna son attention sur le bloc note. « Et vous ? Pensez-vous que je suis taillée pour ce poste ? » Matthew leva la tête lentement, cette question n'était pas innocente, au contraire, elle laissait apparaitre des tas de sous-entendus. Si l'entretien s’était déroulé avec une femme devant elle, Vaïana se serait sûrement comporté autrement, d'après Matthew. Il prit quelques temps pour réfléchir à cette question. « Taillée ? A vrai dire, si je puis me permettre ce n'est pas pour un poste de top model auquel vous avez postulé... Mais si je m'en remets à vous et aux qualités que vous m'avez exposées, je pense que vous avez le profil. » Conclue-t-il un grand sourire sur les lèvres, puis en voyant la réaction un peu décontenancée de la jeune femme, il s'empressa d'enchainer. « Oh! Vous pouvez prendre ça pour un compliment bien sûr. » Fini-t-il par avouer avant de prendre la lettre que Vaïana lui remettait. Il prit quelques minutes pour lire la totalité de la lettre et finalement la poser à plat sur le bureau et porter son attention sur la jeune femme. « Je vois que c'est vous qui avez décidez de quitter votre dernier emploi. Pourquoi cette décision ? »


Oui, son chemisier était tâché. C’était les mots qu’il n’avait pas réussi à prononcer. Il scruta longtemps la tâche de son assistante. On pouvait dire n’importe quoi, malgré le fait que Matthew était bel et bien un patron rigoureux et assez stricte, il n’en restait pas moins un homme simple et parfois maladroit. Il savait reconnaitre ses erreurs et s’excuser quand il le fallait, ce que certains patrons se permettaient de ne pas faire. Il avait toujours dit que s’il gardait de bonnes relations avec ses employés, le rendement de leur travail était meilleur, ce qui a toujours été le cas. Mais la scène prit un autre tournant lorsque les doigts de Vaïana vinrent rencontrer les boutons de son chemiser pour les détacher et laisser à Matt le choix entre prendre ses jambes à son cou et courir pour ne pas à regarder la scène ou bien faire comme si rien n’était, comme si cela ne le dérangeait pas. Après tout il n’y avait aucune ambiguïté entre son assistante et lui ? Matthew choisit de rester sur place, sans oublier de détourner le regard. Il la sentit s’éloigner vers son bureau, et lança un regard vers elle de nouveau pour aussitôt détourner les yeux. Quelques secondes plus tard elle réapparut dans le couloir, tout en rattachant un nouveau chemisier. Il fut rassuré de ne plus avoir à être gêné à la regarder, mais cette mésaventure restera malgré tout bien ancré dans son esprit et peut-être dans celui de son assistante. « N’en parlons plus. » Sans dire un mot, Matthew acquiesça d’un signe de tête. Il se baissa pour l’aider à ramasser le paquet de feuilles au sol, jusqu’à ce qu’il ne reste plus. « Je voulais connaître votre avis sur mon travail. » Matt se posait des questions sur le petit sourire séducteur qu’elle affichait constamment lorsqu’elle s’adressait à lui, mais une fois de plus, sans ajouter un mot, il prit en main le paquet de feuilles qu’elle lui tendait et tourna les talons pour se diriger vers son bureau, laissant par terre le café et la tasse brisée. Il s’installa à son bureau et feuilleta le dossier pendant quelques minutes. Vaïana l’avait suivi et s’était installé face à lui. Après un instant, il leva les yeux du dossier. « Je pense que c’est bon. Il manque juste les statistiques des chiffres du semestre dernier… J’imagine que tu allais t’en occuper. » dit-il fermement, il avait peur que leur relation aille trop loin, après cette scène dénudée… Il voulait mettre une certaine distance entre eux, même s’il savait qu’elle n’allait pas le laisser faire. Il hésita un moment avant de reprendre la parole. « Tu as beaucoup de chemisiers de rechange dans ton bureau ? » demanda-t-il aussi curieux qu'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Mer 28 Déc 2011 - 21:18



FLASHBACK

Les sous-entendus de Vaiana étaient délicieusement explicites. La belle se satisfaisait d’être une femme ravageuse et sensuelle, cependant, tout ceci était savamment mesuré. Elle devait également donner l’image d’un élément sérieux, motivé et déterminé. Ce poste représentait son unique espoir et elle ne devait pas faillir à sa tâche. Toutefois, elle se plaisait déjà à endosser le rôle d’une secrétaire diablement tentatrice, fantasme, certe cliché, de tous les hommes. Intimement persuadée qu’elle venait de marquer quelques points grâce à son discours, elle s’empressa de connaître sa position. Prenant quelques minutes pour réfléchir, le jeune homme fini par répondre. « Taillée ? A vrai dire, si je puis me permettre ce n'est pas pour un poste de top model auquel vous avez postulé... Mais si je m'en remets à vous et aux qualités que vous m'avez exposées, je pense que vous avez le profil. » Matthew avait raison et sa maladresse pouvait encore influencer son choix. Il s’agissait là d’un important poste à responsabilités et non pas d’offrir de vulgaires prestations devant une webcam et un ordinateur. Alors qu’elle se mordait violemment la lèvre en guise de punition, son futur employeur, renchérit, un sourire pendu à son visage. « Oh! Vous pouvez prendre ça pour un compliment bien sûr. » Vaiana ne souhaitait pas abandonner son site internet qu’elle qualifiait de passe-temps, sa clientèle était devenue trop régulière et remerciant ainsi leur fidélité, elle se plaisait à se dévêtir langoureusement devant leurs yeux implorants. « Vraiment ? Dans ce cas, je ne peux que vous remercier. » Véritable soutien dans cet entretien d’embauche, la lettre était plus que précieuse, le séduisant jeune homme pris le temps de la lire dans son intégralité et alors qu’il la reposait avec précaution, il renchérit. « Je vois que c'est vous qui avez décidé de quitter votre dernier emploi. Pourquoi cette décision ? » Même si cette interrogation pouvait s’avérer dangereuse, Vaiana souhaita répondre en toute franchise. Ses doigts fins se croisèrent et basculant légèrement sa chevelure de miel, qui caressa ses épaules dénudées, la sud-africaine avoua. « Mon travail était vraiment intéressant, mais je n’y voyais aucune perspective d’avenir, du moins, je souhaitais évoluer et avoir enfin des responsabilités, chose que je suis persuadée d’avoir ici, avec votre approbation, bien entendu. »


Il est vrai que sa sulfureuse initiative n’était pas anodine, Matthew lui plaisait, plus que de raison et si elle continuait à jouer à ce petit jeu, elle risquerait fortement de perdre son emploi. Son supérieur était marié et nullement intéressé. Qu’il était frustrant de réaliser qu’il était totalement insensible à ses charmes, habituellement, aucun homme ne savait lui résister. Matthew Jones était son exception, son unique exception. Le challenge était de taille, mais était-il raisonnable de relever ce défi ? Refoulant sa frustration, Vaiana se contenta de sourire, prétextant absurdement une attitude nonchalante et faussement désintéressée. La belle n’avait pas honte de son corps et après tout, leur relation était purement professionnelle, pourquoi s’inquiéter ? S’agenouillant pour récupérer l’ensemble de son dossier, elle suivi son supérieur qui vint prendre place derrière son imposant bureau. Poliment, Vaiana fit de même et demeura silencieuse alors qu’il examinait avec attention, l’ensemble de son travail. « Je pense que c’est bon. Il manque juste les statistiques des chiffres du semestre dernier… J’imagine que tu allais t’en occuper. » « Quelle idiote, ils sont sur mon bureau, je vous les apporte immédiatement. » Sa maladresse était légendaire, mais bien heureusement, pardonnable. Vaiana quitta son fauteuil mais stoppa sa course lorsque son interlocuteur prit une nouvelle fois la parole. « Tu as beaucoup de chemisiers de rechange dans ton bureau ? » Surprise par une telle interrogation, la jeune sud-africaine ne pût s’empêcher de retenir un sourire adorablement amusé. Haussant innocemment les épaules, elle rétorqua, plus malicieuse que jamais. « Vous êtes aussi maladroit que moi alors j’agis en conséquence ! » Assenant son collaborateur d’un nouveau sourire, elle reprit avec plus de sérieux. « C’était mon dernier chemisier et votre dernier café je suppose, à moins que je vous en serve un nouveau ? En parlant de ça, vous ne deviez pas rentrer plus tôt ce soir ? C’était inscrit sur l’agenda. » Attentionnée, la secrétaire quitta l’office de Matthew pour revenir quelques minutes plus tard, une liasse de statistiques en main. « Voilà, tout est là, j’ai modifié la mise en forme, je pense que ce sera plus pratique à lire pour vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Lun 2 Jan 2012 - 16:28


FLASHBACK

« Vraiment ? Dans ce cas, je ne peux que vous remercier. » Matthew acquiesça d’un signe de tête sans dire un mot. Vaïana avait l’air fort sympathique et il se plaisait à s’imaginer comment se passerait le boulot avec elle. Il ne doutait pas à présent qu’elle serait apte occuper ce poste, la lettre de recommandation qu’elle lui avait donné faisait les éloges de son efficacité, le tout était de s’imaginer qu’en serait-il de leurs relations employé-employeur car même si dans un premier temps cette question ne se posait pas, avec Vaiana c’était tout autre car il avait bien remarqué les petits gestes de sa part qui faisaient que cette relation serait sûrement ambigüe. La réelle question était sûrement, cela dérangerait-il Matthew ? L’homme d’affaires se rassura en se disant, qu’après tout, ils auraient tellement de travail cette année qu’ils n’auraient sûrement pas le temps de s’occuper d’autre chose. « Mon travail était vraiment intéressant, mais je n’y voyais aucune perspective d’avenir, du moins, je souhaitais évoluer et avoir enfin des responsabilités, chose que je suis persuadée d’avoir ici, avec votre approbation, bien entendu. » Effectivement des responsabilités, elle allait en avoir et de grosses. Tout ce qui passait par Matthew – et de ce fait par son assistante – devrait rester confidentiel. Extrêmement confidentiel. Car en effet, Matthew ne s’occupait pas seulement des finances de l’entreprise, mais Vaïana serait sûrement mise au courant après sa période d’essai. Sans vraiment s’en rendre compte, son esprit avait déjà décidé d’embaucher la jeune femme. « Très bien, c’est un bon point. » affirma-t-il un sourire sur les lèvres. Matthew ouvrit l’un de ses tiroirs de bureau et en sortit un petit dossier qu’il déposa devant Vaiana. « J’avais demandé à mon ancienne assistante de me taper un petit récapitulatif de son poste, des objectifs à atteindre et de ses fonctions principales lorsqu’elle travaillait pour moi, pour que ma future assistante ait la documentation nécessaire. » expliqua-t-il, il observa la jeune femme ouvrir le dossier, puis continua. « Il faut savoir que tout ce qui passe par vous est confidentiel. Rien ne doit sortir des locaux. D’ailleurs étant donné que nous ne sommes pas installés au siège mais dans des bureaux isolés, nous travaillons à distance avec toutes les autres équipes qui sont la plupart du temps dispatchés un peu partout aux Etats-Unis, il va aussi vous arriver d’être en déplacement avec moi et… j’espère que les heures sup’ ne vous font pas peur ? » Maintenant effectivement, il parlait complètement comme s’il avait pris sa décision et il n’allait pas laisser le suspense peser plus longtemps sur les épaules de Vaiana. « C’est bon pour vous ? » demanda-t-il comme si tout était déjà bouclé et qu'il ne lui fallait tout simplement que le feu vert de la candidate.

Matthew apprécia le sourire de son assistante. Finalement une relation assez détendue s’était installée entre les deux collaborateurs. En effet, bien que parfois Matthew se pose des questions sur les sous-entendus de son assistante, souvent ils se parlaient comme d’égale à égale et l’humour était au rendez-vous comme en ce moment même. « Vous êtes aussi maladroit que moi alors j’agis en conséquence ! » le jeune homme d’affaire leva les yeux au plafond, mais au fond il savait qu’elle avait raison. « C’était mon dernier chemisier et votre dernier café je suppose, à moins que je vous en serve un nouveau ? En parlant de ça, vous ne deviez pas rentrer plus tôt ce soir ? C’était inscrit sur l’agenda. » Matthew perdit son sourire lentement. En effet ce soir-là il avait prévu de rentrer un peu plus tôt pour profiter de sa femme, mais il croulait sous le boulot et soit dit en passant, Tawny aussi. Elle était sur une affaire classée importante. Les affaires de Matt était importantes aussi, c’est pour cela que finalement il n’en voulait pas à sa femme. « Trop de boulot. Le repos peut toujours attendre. » Dit-il sur un ton aussi sérieux que celui de son assistante. Il baissa les yeux sur le dossier de Vaiana le temps qu’elle revienne de son bureau pour les relever lorsqu’elle réapparut à la porte. « Voilà, tout est là, j’ai modifié la mise en forme, je pense que ce sera plus pratique à lire pour vous. » Matthew prit le petit dossier qu’elle lui tendit et l’examina silencieusement pendant quelques minutes avant de revenir sur Vaiana qui s’était réinstallé de nouveau face à lui. C’était un travail de qualité, tout était plus clair encore que ce qu’il lui avait demandé de faire. « C’est parfait. » finit-il par avouer un léger sourire sur les lèvres. Il rangea les statistiques dans le dossier que Vaiana lui avait déjà donné auparavant avant de reporter son attention sur elle. « Ce soir tu n’es pas obligée de rester, tu peux finir plus tôt. Profites-en. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Lun 2 Jan 2012 - 17:48


FLASHBACK

Son avenir était encore incertain, c’est pourquoi Vaiana se damnait à être parfaite, elle se plaisait à revêtir l’image parfaite d’une véritable professionnelle. L’intérêt qu’elle portait à Matthew était également un moteur dans ses motivations. Bien loin de la laisser indifférente, l’insolente voyait déjà naître entre eux, une relation des plus agréables. Incorrigible, il était malheureusement impossible de changer le caractère de la jolie sud-africaine. Les hommes étaient faibles et outrepassant leurs impotences, elle savait tirer n’importe quoi d’eux. Toutefois, ses propos étaient véridiques, très consciencieuse dans son travail, elle attendait plus, plus de responsabilités, plus d’initiatives et inconsciemment, elle ressentait que le jeune homme pourrait lui apporter tout ceci. « Très bien, c’est un bon point. » Tout en lui offrant son plus beau sourire comblé, la jolie blonde suivit du regard chacun de ses faits et gestes. Son interlocuteur piocha quelques documents d’un tiroir qu’il referma avec douceur. « J’avais demandé à mon ancienne assistante de me taper un petit récapitulatif de son poste, des objectifs à atteindre et de ses fonctions principales lorsqu’elle travaillait pour moi, pour que ma future assistante ait la documentation nécessaire. » ajouta t’il alors qu’il lui tendait le dossier. Acquiesçant d’un signe de tête, Vaiana s’empara de celui-ci et commença religieusement à le lire. « Il faut savoir que tout ce qui passe par vous est confidentiel. Rien ne doit sortir des locaux. D’ailleurs étant donné que nous ne sommes pas installés au siège mais dans des bureaux isolés, nous travaillons à distance avec toutes les autres équipes qui sont la plupart du temps dispatchés un peu partout aux Etats-Unis, il va aussi vous arriver d’être en déplacement avec moi et… j’espère que les heures sup’ ne vous font pas peur ? » Ses yeux clairs quittèrent les lignes manuscrites avant de se poser sur son interlocuteur. « Au contraire, vous pourrez compter sur ma discrétion, serait-il possible de signer une charte de confidentialité ? Je suppose qu’elle apparaitra dans le contrat mais je préfère que tout soit en ordre. Quoiqu’il en soit, je prends peu à peu connaissance du travail que je pourrais accomplir ici, je pourrais m’épanouir professionnellement et c’est tout ce que je recherche alors ce ne sont pas des heures supplémentaires qui vont m’effrayer. » Plus malicieuse que jamais et dissimulant vainement son excitation, ses doigts se resserrèrent sur le tissu sombre de sa robe. « C’est bon pour vous ? » « Plus que jamais. » Répondit-elle avec empressement.


Veillant sur le bon confort de son supérieur, Vaiana n’omettait jamais de lui rappeler l’intégralité de son agenda. Énormément pris par son travail et croulant sous les responsabilités, le séduisant jeune homme en oubliait parfois de prendre un peu de temps pour lui. Ses doigts fins retrouvèrent le verrou de l’imposante porte, et prête à retrouver son office, les quelques mots de son supérieur stoppèrent sa course. « Trop de boulot. Le repos peut toujours attendre. » Haussant les épaules en guise de soumission, la jolie sud-africaine ne se permit pas de le contredire. Disparaissant de son champ de vision, elle s’empara de la chemise qu’elle avait maladroitement oubliée avant de le lui rapporter prestement. Matthew vint le lire avec soin et dans son intégralité. Alors qu’il refermait les pages du dossier, un sourire approbateur et satisfait se dessina sur son visage masculin. « C’est parfait. » Ce compliment fût plus qu’apprécié et grandement enchantée par cette reconnaissance soudaine, elle murmura un faible « merci ». Son interlocuteur rangea les documents avec précautions et alors qu’il reportait son attention sur la séduisante assistante, il renchérit. « Ce soir tu n’es pas obligée de rester, tu peux finir plus tôt. Profites-en. » Quelle délicieuse attention, toutefois, elle s’avérait vaine. Personne ne serait là pour l’accueillir à son retour et lassée de passer le plus clair de son temps seule, Vaiana hocha de la tête avec négation. « Je vous remercie, mais je préfèrerais rester. Je peux peut-être vous être encore utile. Et vu l’heure vous devriez manger quelque chose. Je peux nous faire livrer si vous le souhaitez. Vous devriez sincèrement vous accorder une petite pause. » Bienveillante, un nouveau sourire se porta sur son visage de poupée, et toisant son partenaire avec intérêt, elle attendit patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Sam 4 Fév 2012 - 19:07


FLASHBACK


La motivation de Vaiana était exemplaire, mais Matthew n’en attendait pas moins d’une telle candidate. Il était néanmoins très impatient de voir de quoi elle était capable et si toutes cette motivation n’était que des bonnes paroles afin qu’il l’embauche. Cela aurait très bien marché et si c’était le cas il lui proposerait de devenir son agent pour être actrice vu l’entrain qu’elle y avait mis, il deviendrait encore plus riche qu’il ne l’est maintenant. « Au contraire, vous pourrez compter sur ma discrétion, serait-il possible de signer une charte de confidentialité ? Je suppose qu’elle apparaitra dans le contrat mais je préfère que tout soit en ordre. Quoiqu’il en soit, je prends peu à peu connaissance du travail que je pourrais accomplir ici, je pourrais m’épanouir professionnellement et c’est tout ce que je recherche alors ce ne sont pas des heures supplémentaires qui vont m’effrayer. » Le jeune directeur financier acquiesça d’un signe de tête. Elle anticipait déjà ce que Matthew était prêt à lui dire, c’était un bon point pour elle. « Bien sûr, une charte de confidentialité sera à signer lorsque vous signerez votre contrat. Je vois que vous êtes vraiment motivée. Cela fait plaisir d’avoir une telle candidate face à moi. J’espère que je ne serai pas déçu. » Finit-il par dire. Il mettait un peu la pression, mais c’était réellement d’une façon taquine. Un léger sourire en coin s’installa sur ses lèvres. Et lorsqu’elle s’empressa de dire que c’était bon pour elle, ‘plus que jamais’, Matthew fit un signe positif de la tête et sortit un bloc de post-it pour y griffonner quelque chose. « Si c’est bon pour vous, c’est bon pour moi. » affirma-t-il. Il décolla un post-it avant de le tendre à Vaiana. « Voilà pour vous, le numéro des Ressources Humaines. Dîtes leur que vous appelez de ma part, que vous êtes ma nouvelle assistante et que nous avons besoin d’un nouveau rendez-vous cette semaine pour signer le contrat. C’est votre première tâche et elle est plutôt facile, profitez-en. » Gardant son sourire en coin, il poussa son téléphone fixe afin de le mettre à disposition de la demoiselle et s’installa plus confortablement sur son siège, attendant qu’elle mette à profit les compétences dont elle avait parlé. Il savait que les Ressources Humaines de l’entreprise étaient extrêmement occupées en ce moment, de ce fait une assistante ordinaire ne pourrait pas obtenir de rendez-vous dans la semaine, alors qu’une assistante plus que performante serait capable d’en avoir un pour demain. Néanmoins, Vaiana, elle, n’était pas au courant.



Dans un premier temps Matthew ne comprit pas pourquoi Vaiana n’avait aucun engouement à finir plus tôt et de ce fait à rentrer chez elle tranquillement, mais finalement il comprit que les raisons étaient simples et les mêmes que lui. Il n’y aurait personne chez elle pour l’accueillir, tout comme Matthew en ce moment, notamment à cause d’une affaire sur laquelle Tawny travaillait. « Je vous remercie, mais je préfèrerais rester. Je peux peut-être vous être encore utile. Et vu l’heure vous devriez manger quelque chose. Je peux nous faire livrer si vous le souhaitez. Vous devriez sincèrement vous accorder une petite pause. » Une petite pause. Pendant un moment cette vague idée de la pause semblait sans intérêt. Les seules fois où Matthew s’accordait de réelles pauses, c’était quand il prenait ses vacances et encore, il avait constamment son ordinateur et son téléphone sur lui, au cas où. Mais après réflexion et après le joli sourire que son assistante lui accorda, il finit par accepter en acquiesçant d’un signe de tête. « J’imagine que ça ne peut pas me faire de mal. » demanda-t-il un léger sourire sur les lèvres. Et soudain il eut envie de cuisine mexicaine. Mettre un peu de piment dans sa vie, c’était un peu dans l’état actuel dans lequel il voulait être. Il demanda à Vaiana d’attendre deux minutes avant tapoter sur son ordinateur portable à la recherche du numéro d’un restaurant qui livrait Mexicain. « Mexicain, ça te va ? » demanda-t-il les yeux rivés sur son écran d’ordinateur. Il entendit une approbation de la part de son assistante puis attrapa son téléphone portable pour passer une commande. Après avoir demandé à Vaiana ce qu’elle voulait manger, il passa sa commande et raccrocha et s'installa beaucoup plus confortablement sur son siège en cuir qui lui avait coûté l'émail des dents. « Hummm. ça fait tellement longtemps que je n'ai pas apprécié de bons tacos, j'en ai l'eau à la bouche. » dit-il en fermant les yeux, c'était vrai, un petit creux s'était installé dans son estomac rien qu'à l'idée d'en déguster.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS Mer 7 Mar 2012 - 13:01

« J’imagine que ça ne peut pas me faire de mal. » Acquiesçant avec véhémence, la séduisante jeune femme vint prendre place près de son supérieur. Bien qu’elle passait le plus clair de son temps avec lui, Vaiana ne s’en lassait étrangement pas. Souriante à l’idée de partager un moment avec Matthew, elle espéra secrètement que leurs conversations ne tournent pas essentiellement autour de la finance et de la crise internationale. Glissant ses doigts fins dans sa chevelure de miel, un silence s’installa entre les deux jeunes gens lorsque brusquement, son employé tapota quelques mots sur le clavier de son ordinateur. « Mexicain, ça te va ? » La nourriture mexicaine était son péché mignon, quoi de plus agréable que de savourer un plat épicé après une rude journée de travail ? Le visage de la belle s’illumina alors qu’elle s’empressait de lui répondre positivement. « Avec grand plaisir ! C’est parfait ! » Matthew ne tarda pas à prendre commande et Vaiana l’observa avec intérêt. Ce businessman accompli était fascinant, la façon dont il gérait sa vie professionnelle captivait la jolie blonde. Incroyablement séduisant, son supérieur ne la laissait pas indifférente et même s’il tentait d’entretenir une vie de couple, tout ceci ne contrecarrerait pas les plans aguicheurs de la jeune sud-africaine. Croisant ses interminables jambes, quelques mots s’échappèrent de ses lèvres pulpeuses lorsqu’elle énuméra sa commande. Matthew en prit bonne note, il raccrocha avant d’ajouter. « Hummm. ça fait tellement longtemps que je n'ai pas apprécié de bons tacos, j'en ai l'eau à la bouche. » Un énième sourire complice se dessina sur le visage de la tentatrice et sans rien rétorquer, elle planta ses prunelles ambrée sur son séduisant patron. Mal à l’aise, celui-ci demeura silencieux face aux assauts suggestifs de l’insolente. Les minutes défilèrent telles des secondes, si bien qu’une sonnerie délivra Matthew des griffes de la belle. Celui-ci quitta l’office avant de revenir quelques instants plus tard, les bras chargés de paquets. L’odeur des épices se rependit dans le bureau, offrant ainsi aux deux jeunes gens une atmosphère plus conviviale. Ils mangèrent dans un silence religieux, seule une sonnerie nasillarde brisa cette douce torpeur. Le businessman s’empressa de verrouiller son cellulaire avant de le reposer sur un coin de bureau. Amusée par cette attitude, Vaiana renchérit. « C’était votre femme ? » Quelle impertinence ! Mais qu’importait ? Surprit par une telle interrogation, Matthew resta pantois. Après tout, tout ceci ne la regardait pas. Toutefois, son employé était très discret sur sa vie sentimentale, elle le savait marié mais pas enjoué à l’idée de rentrer chez lui le soir. Que pouvait bien t-il cacher ? Une union désastreuse ? Intéressée ? Rongée par la routine ? Curieuse à l’idée d’en savoir davantage, Vaiana posa les restes de son repas sur le bureau avant de contourner celui-ci. Face à son interlocuteur, elle posa ses mains sur ses hanches avant d’ajouter. « Vous avez besoin de vous détendre et de penser un peu à vous. Suivez-moi, je vais vous offrir un verre. » Malicieuse, un clin d’œil ponctua ses propos. Traversant l’office, elle récupéra ses effets personnels avant de se poster près de la porte. Matthew, inerte, l’observait avec stupéfaction. « Ne me dites pas que vous n’y avez jamais songé. Soyez curieux et venez. » Contre toutes attentes, après un instant de réflexion, son supérieur s’empara de sa veste pour la suivre. En délicieuse tentatrice, Vaiana arrivait toujours à ses fins et enchantée par cette initiative, elle quitta l’immeuble en sa compagnie.

Topic terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ●●● MEN'S WEAKNESS

Revenir en haut Aller en bas
 

●●● MEN'S WEAKNESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-