AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Jeu 1 Sep 2011 - 17:33

A WEDDING FOR A RECONCILIATION

Si ses vacances ne s'étaient pas passées exactement comme elle l'avait prévues, Arya ne s'en plaignait pas pour autant. Partie en Angleterre rejoindre des amis d'enfance, jamais elle n'aurait pu croire revenir à Ocean Grove en compagnie d'Emrys. Non seulement parce qu'elle lui avait fait part de son envie immédiate de prendre un peu de recule par rapport à leur couple, mais en plus parce qu'elle ne lui avait pas dit sa destination. Seulement, peu après son arrivée, elle invita Emrys à venir la rejoindre, pour le meilleur et pour le meilleur. Logeant chez des amis d'enfance, les deux jeunes femmes furent obligées de louer un petit appartement, la maison de ces amis ne pouvant accueillir les deux femmes. De plus, Emrys et Arya ressentirent le besoin de se retrouver toutes les deux, rien que toutes les deux. Durant ce voyage, elles firent diverses balades, elles allèrent en boîte quelques soirs et retrouvaient Jared et sa femme, les amis d'enfance d'Arya qui devinrent rapidement ceux d'Emrys. Cette nouvelle amitié renforça davantage les deux femmes, qui se liaient d'une manière comme d'une autre, mais celle-ci était tout aussi symbolique. Arya, qui pensait perdre sa nouvelle compagne en partant d'Ocean Grove avait fait tout le contraire, pour son plus grand bonheur.
« Ce n'est même pas notre mariage, Emrys ! Emrys ! » cria Arya, apparemment au vent puisque la porte de sa chambre se claqua férocement sur elle. Trois jours auparavant, un carton d'invitation était sagement apparut dans la boîte aux lettres du 2110. Peu motivée pour s'y rendre (d'autant plus qu'elle ne connaissait pas les mariés), Arya changea bien vite d'avis quand son agence lui mis sous son nez toutes les raisons valables pour s'y rendre. Depuis son arrivée, il faut dire qu'elle ne s'était pas donné à son travail, ou que très peu et il fallait à présent rattraper son retard. C'est pourquoi, peu avant le début du mariage, on entendit des portes claquer violemment dans la maison des Dolohov/Ruskin. « Ma chérie, ouvre la porte. J'ai oublié mon collier, je ne regarderai pas ta robe, s'il te plaît. » Emrys s'exécuta mais, au dernier moment, murmura un non joueur, tout en posant ses lèvres sur celle de son amie. Ironiquement furieuse, Arya termina de se préparer et se rendit au mariage, seule, Emrys la rejoindrait. Une fois arrivée, Arya s'assit sur une chaise non loin du lieu où les mariés se diraient oui. Quelques minutes avant l'arrivée de la mariée, Emrys fit son apparition. Elle posa ses lèvres sur celle d'Arya, qui l'admira durant quelques minutes. « Tu es magnifique. L'attente valait bien le coup. » Elle eut un grand sourire et glissa sa main droite dans celle de sa compagne. Vêtue d'une robe bustier assez courte, elle s'était préparée pour l'occasion sans savoir réellement ce qu'elle allait trouver. Mais être avec Emrys était déjà quelque chose d'extraordinaire, elle en était bien consciente. Se pliant légèrement, Arya mis discrètement ses fines lèvres sur le cou de sa compagne, en guise de son amour et de sa fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Jeu 8 Sep 2011 - 21:17

Emrys avait le sentiment de vivre ce genre d'instant à rebours, celui où on prend le temps de détailler ce à quoi on ne prête habituellement pas attention parce qu'on sait qu'irrémédiablement après ça, tout ce qui nous entoure risque de disparaître ou bien de changer irrémédiablement. Elle en avait l'intime impression, elle était à l'orée d'un grand changement dans sa vie, mais d'un autre côté elle se sentait risible de rendre ceci si dramatique. Car au final, elle n'avait toujours attendu que ça sans pour autant s'y résoudre jusqu'ici. Elle n'aurait même pas à le faire d'ailleurs, puisque comme bien souvent elle s'y retrouvait confronté à son insu. Dorénavant elle pouvait mettre une raison sur tout ces regards en coin du voisinage qui transpiraient sans difficultés leur jugement à son égard, et ce depuis son retour de vacances. Ils savaient, tout. Elle ne savait ni comment ni pourquoi, mais ils savaient. Que son amnésie n'était plus qu'une mascarade depuis des mois, qu'elle n'avait fait que prétendre ce réconfort face à leurs encouragements puisqu'elle n'en avait nullement besoin en réalité. Elle se souvenait de tout, et avait choisi de faire comme si ce n'était pas le cas à leurs yeux. Ce n'était plus un secret dorénavant, et elle ne s'était jamais senti aussi à nue face à un parterre de convives. De son regard, elle parcourut chaque invité en se demandait s'il le savait, ou non. Seulement ils devaient probablement tous en avoir connaissance. Enfin non, pas une, pas encore. Mais ça ne saurait tarder, elle ne pouvait la laisser dans l'ignorance et prendre le risque qu'elle l'apprenne par une autre bouche que la sienne. C'était à présent tout ce qu'elle pouvait lui offrir, la vérité. En espérant que ce ne serait pas là la dernière chose qu'elle lui permettrait de faire à son égard. Les circonstances étaient plutôt mal choisies, en cette occasion de fête pour un cœur qui n'était plus vraiment à la fête. Mais elle venait d'apprendre la fatidique nouvelle en chemin pour le mariage, d'ailleurs seules quelques minutes d'avance avait préservé Arya de cette découverte. Pour le moment. Il ne lui avait fallu que d'un instant pour la retrouver parmi cette foule tirée à quatre épingles, assise près de l'autel. Elle était ravissante dans sa robe bustier, à défaut de faire de l'ombre à la future mariée, elle en faisait définitivement aux restes des invitées. Du moins, aux yeux d'Emrys. Et c'est avec réconfort qu'elle se réfugia auprès de ses lèvres, redoutant d'ici peu de s'en retrouver privé, à jamais peut-être. Et aussitôt, son courage s'affaiblit pour tout lui révéler, mais si elle ne le faisait pas quelqu'un d'autre s'en chargerait comme il avait pu d'ores et déjà le faire de toute évidence. « Et bien moi je ne sais pas comment j'ai pu me tenir éloigner d'une merveille aussi longtemps. » lui répondit-elle en la dévorant des yeux. Et à présent elle ne voulait perdre plus une seule seconde avant que la vérité ne la rattrape définitivement. Sa main retrouva la sienne, et ses lèvres son cou alors qu'Emy éleva sa main devant son visage et fit pendre un bijou entre ses doigts. « Tu as oublié ton collier en partant, tête en l'air. » lui fit-elle remarquer avec complicité alors qu'elle savait bien qu'elle seule s'était tenu entre Arya et ce collier. Prenant place dans son dos, elle s'attela d'ailleurs aussitôt à donner sa place à ce dernier autour de son cou, avant d'entourer sa taille de ses bras et de poser son menton dans le creux de son cou. Et alors que chaque fibre de son corps lui hurlait de ne pas le faire, elle lança de ses mots l'implacable processus d'honnêteté qui l'attendait. « Ça t'ennuies si on va un peu à l'écart en attendant ? » lui demanda-t-elle en offrant à son tour un baiser à son cou, avant de tenter de l'entraîner à l'abri de ces spectateurs en puissance en tirant sur sa main, sans pour autant savoir si elles auraient l'occasion de revenir assister à ce mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Jeu 15 Sep 2011 - 20:24

La chaleur de ses lèvres n'étaient rien comparée à la sensation considérable qu'elle ressentit une fois qu'Emrys l'entoura de ses bras réconfortant. Elles restèrent un moment, l'une collée à l'autre et, alors que cette étreinte ne semblait plus finir, elles décollèrent leurs lèvres l'une de l'autre. Son visage un peu plus éloigné de celui de sa compagne, Arya ne s'empêcha pas pour autant de tenter de percer le secret de son regard, celui qui semblait tout effacer autour d'elles pour ne plus que se concentrer sur elles deux, et rien de plus. Un sourire réconfortant et une brise légère rassura Arya, qui n'était jamais à son aise dans les mariages, particulièrement lorsque ce n'était pas le sien, mais jamais elle n'avait su pourquoi; une fois dans ses bras, elle oublia l'entière possibilité que quelqu'un ne vienne briser ce moment particulier, qui ne représentait rien de spécial en lui-même, mais pour Arya, chaque moment représentait quelque chose d'unique. Elle avait appris à profiter de l'instant présent, de ne pas tomber dans une routine déroutante, mais plutôt de profiter de l'être aimé avant de retrouver un chemin plus attrayant. Car, la peur ne l'ennuie et de l'installation d'une routine dans sa vie pouvait être la cause de son instabilité en tout point. Voici pourquoi, pour chaque passion dans laquelle la jeune femme se lançait, Arya s'y mettait vraiment, sans se retenir de quoi que ce soit, elle voulait tout simplement profiter de ce qu'elle n'aurait bientôt plus l'occasion de posséder. « Qu'elle tête en l'air que je fais, n'est-ce pas? » Un grand sourire se présenta aux yeux des uns et des autres, mais il était destiné à la femme qui se trouvait devant elle. De ses grands yeux bleus, elle arrivait à se déconcentrer du monde extérieur, à faire oublier à Arya les évènements qui s'étaient produits à peine quelques semaines auparavant, elle l'aimait pour ça. Pour sa passion inexprimée qu'elle semblait éprouver pour elle, pour le sentiment qu'Arya ressentait à chaque fois qu'elle se trouvait près d'elle : au final, pour tellement de choses qu'elle avait fini par arrêter de compter, elle ne pouvait guère établir une liste des choses qui faisaient qu'elle l'aimait, ça paraissait plus naturel que jamais. Le collier une fois attaché à son cou et, au passage, reçu un baiser caché au creux de son cou, elle attendit patiemment une réaction de son amie, profitant à son tour du contact avec sa compagne. Puis, Emrys souhaita s'éloigner un instant avec Arya, qui, ni une ni deux, la précéda. « C'est drôle que notre première sortie officielle depuis notre retour se trouve être un mariage. » Arya eut un grand sourire songeur et, suivie d'une braise légère, elle posa ses lèvres un instant sur celles d'Emrys. Elle lui pris la main, redessina de petits ronds comme elle avait tant l'habitude de faire, puis, après quelques minutes de silence, elle dit enfin, sans penser aux conséquences que ça aurait, sans même songer aux changements radicaux que cette conversation amèneraient. « Sinon, tu avais quelque chose à me dire ou était-ce une simple excuse pour que l'on passe l'étape mariage pour se concentrer sur la lune de miel? » Généralement, jamais elle ne parlait de mariage, ou même l'évoquait dans ses propos. Elle évitait tout simplement ce sujet, elle l'esquivait puisque son expérience lui avait fait comprendre à quel point le mariage ne lui correspondait guère, à quel point celui-ci avait un goût amer, un goût de déjà vu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Dim 18 Sep 2011 - 12:34

Emrys avait le sentiment que son coeur allait bientôt échapper à sa cage thoracique tellement il s'emballait, de quoi concurrencer le rythme cardiaque des mariés à quelques minutes de se dire oui pour le reste de leurs vies. Et elle c'était bien l'inverse qui la préoccupait, et qu'Arya vienne ainsi à lui échapper pour le restant de ses jours. Ce qui pouvait les lier s'était manifesté de manière si naturelle et irréfutable, qu'il lui était dorénavant difficile d'envisager un avenir sans elle à ses côtés. Inquiétude qui semblait pourtant si menaçante à cet instant précis. Pourtant, en plus de se retrouver au pied du mur, elle lui devait cette vérité. Et ce dont elle pouvait être certaine, c'est la détermination qui l'habitait pour conserver la présence de sa bien-aimée à ses côtés quoiqu'il arrive. Surtout que côté pratique, si le pire des scénarios se réalisait et qu'elle devait quitter leur maison, elle n'avait plus son ancienne résidence où se réfugier puisqu'elle venait justement de la vendre. Enfin, si seulement ce n'était là que son seul soucis, mais sa plus grande appréhension demeurait de la perdre. Que celle qui lui avait permit de peu à peu se relever et d'apprécier de nouveau son quotidien lui échappe des doigts. Définitivement. Plus jamais elle ne pourrait se réfugier auprès de la chaleur de sa peau au petit matin, comme de se sentir autant en sécurité qu'enrobé de son odeur. Décidément, ces pensées négatives avaient quelque chose d'un cercle vicieux. Positiver, optimiser, est-ce qu'elle savait encore le faire ? Pas vraiment, elle avait toujours pris l'habitude d'envisager le pire pour ne pas tomber de haut, ou bien au contraire profiter d'une agréable surprise. Mais dans le cas présent, la chute promettait d'être dévastatrice même si elle se préparait d'ores et déjà au pire. Alors elle tentait de retarder autant qu'elle pouvait l'inévitable, de profiter au maximum de sa présence comme de se concentrer sur ce qui pouvait si agréablement sortir de sa bouche pour mieux lui changer les idées. Oui, c'était bien anecdotique que leur première sortie depuis leur retour soit ce mariage, et elle ne le savait pas encore mais ça l'était encore plus qu'il soit l'occasion inévitable de lui apprendre sa plus conséquente révélation à son propos. Des centaines de fois elle aurait eu l'occasion de tout lui avouer, et bien qu'elle en avait eu le désir, elle n'avait cessé de repousser cet instant. Jusqu'à aujourd'hui, maintenant, en préambule de ces festivités. Elle aurait voulu lui répondre quelque chose, partager avec elle cette bonne humeur ambiante. Mais sa bouche demeurait désespérément sèche, et aucun mot ne s'en échappa. Elle ne pouvait se concentrer que sur son doigt qui ne cessait de faire ces allers-retours au creux de sa paume. Et lorsque finalement ce fut Arya qui relança l'inévitable processus de son interrogation, Emy cloua ses lèvres sur les siennes sachant ce qui l'attendait. Elle voulait profiter de ce baiser comme si c'était le dernier, et aussi pour faire réaliser à sa petite-amie que ce qu'elles avaient était bien trop précieux pour le perdre. Alors elle l'embrassa passionnément, fougueusement, tout en pressant son corps contre le sien de ses mains. Emmagasinant ainsi un maximum de son énergie, avant d'enfin entourer ses joues de ses mains et de séparer ses lèvres toujours aussi avides des siennes. Elle plongea alors son regard dans le sien, et lâcha la vérité avant qu'une seule pensée ne traverse son esprit pour mieux l'en dissuader. « Je ne suis plus amnésique. » Et pour qu'il n'y ait aucun malentendu, elle vint ensuite à préciser. « Je ne suis plus amnésique depuis décembre, depuis l'ouragan. » Et elle ne quitta toujours pas son regard dans lequel elle se perdait avec appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Lun 19 Sep 2011 - 20:38

Ce baiser fut d'un délice somptueux. Liées, l'une contre l'autre, Arya ressenti un sentiment étrange, comme si elle n'aurait plus l'occasion d'être aussi proche d'Emrys, ce qui lui semblait encore improbable. Collée contre elle, elle fut cependant gênée en voyant le visage si pâle et froid de sa bien aimée, qui lui pris le visage entre ses paumes de mains, mais elle ne fit guère attention, par particulièrement. Elle profitait de ce baiser, de cette attache, de cette pression qui accélérait sa respiration au fur et à mesure qu'Emrys resserrait son étreinte. Puis, celle-ci se décolla légèrement et, tandis que son visage devint encore plus pâle qu'il ne l'était déjà, elle dit enfin ces paroles de vérité, alors qu'Arya la regardait aussi sereinement possible. Puis, elle bloqua tous ses membres, dans un dernier regard, tout s'effondra.
Son coeur fit un bond. Elle pressa son sein gauche, tentant en vain de calmer cette douleur profonde qui lui pris le ventre, les jambes et finalement tout le corps. Sa vision devint quelque peu trouble, elle resta figée sur elle-même le temps de quelques minutes, le temps pour elle n'analyser ce que venait tout juste de lui annoncer Emrys. Que voulait-elle dire par "ne plus être amnésique"? Et plus précisément par le complément qu'elle venait tout juste de rajouter, celui qui annonçait très clairement la chose : elle avait trompé Arya de fond en comble. Emrys lui avait menti, elle l'avait trahie. Puis, après l'avoir finalement compris, elle pris tout de même le temps de retrouver un état plus ou moins stable, car elle venait de comprendre qu'elle venait de se faire rouler, elle s'était bel et bien fait berner. En profondeur. « C'est une blague, c'est ça? Tu veux te venger du fait que je t'ai laissé en plan ici, juste avant les vacances, c'est bien ça? » Aucun sourire ni aucune émotion autre que l'interrogation n'apparut sur son visage si fin. Elle resta de marbre, songeant à toutes ces fois où elles avaient longuement parlé de cette amnésie qui semblait être une étape complexe à traverser. Arya s'était montrée aussi présente qu'elle le pouvait, à tel point qu'elle en oublia presque son unique raison de vivre : son métier. Elle avait laissé de côté tout ce qui concernait l'étape d'observation. Mentir, elle avait dû mentir, encore une fois, elle qui s'était trouvée être un excellent atout pour sa boîte se retournait à présent contre celle-ci, contre son unique famille, elle lui tournait pratiquement le dos et cela, pour une femme. Pour Emrys, pour cette femme. Arya n'avait guère vu la chose ainsi. Si elle l'avait fait, c'est qu'elle pensait qu'Emrys pouvait être celle qui lui rendrait la vie un peu moins originale. Oui, elle n'avait plus besoin de cette sensation étrange lorsque son sang cognait violemment sur les parois de ces artères et veines, son taux d'excitation avait bien diminué, l'excitation du premier jour n'était plus le même à présent. Elle avait cru trouver en Emrys cette perle rare, celle chantée dans les chansons d'amour qu'elle évitait la plupart du temps en changeant de chaîne de radio, seule, dans sa voiture de fonction. Elle avait cru en ces beaux yeux bleus, dont on pouvait apercevoir une petite lueur verte virant au gris lorsqu'elle était toute excitée d'annoncer quelque chose d'important. Elle avait tant aimé cette sensation si agréable, celle qui était transcrite par des battements de coeur bien plus réguliers qu'à la normale ou encore par l'envie irrésistible de poser ses mains sur ce petit visage si doux, si attendrissant. Mais tout ça n'était que mensonge, rien que du mensonge et Arya s'en rendait finalement compte. Rien ne dure.
Un souffle se faisant plus discret, sa main retirée de son sein, Arya se dégagea de l'emprise d'Emrys. Plus jamais elle ne se laisserait faire de la sorte. Plus jamais elle ne tomberait dans ces filets tel un poisson en liberté car la liberté, elle l'avait, mais les filets, elle ne tomberait plus jamais dedans. La tête baissée, elle s'était fait piégée la tête baissée, directement dedans et, alors que c'était marqué en gros et que ces avertissements clignotaient, Arya avait cru en cette femme. Mais plus jamais, plus jamais elle ne retomberait dans ce piège, dans ce cercle vicieux. « Quand je repense à toutes ces fois où je t'ai parlée de ce qui me paraissait te ronger le plus. Toutes ces fois où je me suis inquiétée de ne voir aucune amélioration à ce niveau, je me suis fait avoir, comme une débutante. » Les mains levées, Arya resta tout de même stable, droite ; elle dévisagea Emrys, entièrement. Son regard perça celui de sa compagne qui ne l'était plus. Elle la brisa en un instant rien que par son regard, celui dont elle avait cru ne plus en avoir l'utilité, ou pas tout de suite du moins. Elle s'était trompée. « Dis-moi, n'as-tu jamais ressenti aucun remord par rapport à tout ce que tu m'as reproché? Tu m'en as probablement voulu d'être parti, tu ne le souhaitais n'est-ce pas? Mais je suis partie et jamais tu n'as songée à me parler de cette légère confusion? » Le regard baissé par la pression de la honte et du regret sur elle-même, on aperçut les yeux brillants d'Arya lorsqu'elle le releva. Elle fixa un point lointain, retenant au mieux ses lèvres qui finirent par venir embrasser les coins de sa bouche pulpeuse. Elle essuya rapidement une larme puis, dans une inspiration profonde elle murmura alors : « Je ne veux plus jamais te voir Emrys. » Elle tint son regard et dis enfin. « Jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Dim 25 Sep 2011 - 16:18

Bien qu'elle avait le sentiment de se préparer d'ores et déjà au pire des scénarios, ce ne fut que lorsqu'elle se retrouva confrontée à la réaction houleuse d'Arya qu'elle se rendit compte qu'une part d'elle-même avait malgré tout espéré que la nouvelle passe comme une lettre à la poste et qu'elle n'ait pas à s'inquiéter pour l'avenir de leur relation. Et surtout que sa compagne ne soit pas aussi dure avec elle, ça elle y avait songé sans vraiment penser que ce serait possible. Car si avant que les mots ne sortent de sa bouche elle ne se sentait pas au top de sa forme, autant dire qu'à présent c'était pire. Alors qu'il ne s'agissait plus seulement d'une appréhension de son esprit, et qu'au contraire ce qu'elle redoutait se concrétisait sous ses yeux. Rien n'était plus tortionnaire que de regarder celle qu'on aimait vous adresser le regard qui tue. Non pas ce genre de regard où la sensualité transpire, mais davantage celui qui vous foudroierait sur place. Qui vous fait réaliser que bien que c'est la dernière chose qu'on pouvait souhaiter, on vient de blesser l'être aimée. Que ce qu'on aurait été prêt à protéger à n'importe quel prix se fissure peu à peu et menace de s'écrouler. Et si elle la perdait, leur relation ne serait pas la seule chose qui tomberait en ruines. La situation échappait à son contrôle irrémédiablement, bien qu'elle était encore incapable de s'y résoudre et se raccrochait à tout ce qu'elle pouvait pour ne pas qu'elle lui tourne le dos définitivement. L'espoir, dans bien des cas il pouvait être aveugle et naïf, mais c'est ce qui nous permettait encore de nous maintenir debout. Et Emrys, elle, vacillait. « Arya. » échappa-t-elle douloureusement alors que la distance qui régnait entre elles l'insupportait. D'un pas et les bras tendus, elle tenta vainement de l'amoindrir avant de finalement se raviser. « Je n'ai jamais eu l'envie d'en arriver là, jamais j'ai sciemment voulu te mentir. Te faire du mal. » Pourtant on le dit bien souvent, on finit toujours par blesser ceux qu'on aime. Et la jeune femme venait de le prouver à ses dépends. A cet instant précis, elle était d'ailleurs prête à tout pour que ça s'arrange, et se faire pardonner. « Et prendre plaisir à prétendre tout ça ? Non au contraire, c'était bien la dernière chose que je souhaitais évoquer. Tout ça je le faisais justement pour qu'à long terme on me fiche la paix sur ce point ! » Jamais elle n'avait pris plaisir à se voir l'attention de toutes ces inquiétudes concernant une chose qu'elle ne faisait que simuler, et ce venant d'Arya comme de ses voisins. Seulement lorsqu'elle avait retrouvé la mémoire, elle avait tant redouté d'avoir à présent à se justifier sur son passé. Toute la mascarade qui s'en était suivie, elle ne l'avait réalisé qu'au nom de cette raison, que pour faire taire la curiosité de ses semblables qui ne lui était en aucun cas salvatrice. « Jamais je ne te ferais une chose qui te nuirai, toute cette histoire d'amnésie ne concernait que moi. Sur ce qui nous unis, sur ce que je ressens pour toi, jamais je n'ai feinté ça. Je t'aime Arya. » Si seulement elle savait combien c'était le cas. Mais elle n'était plus certaine que cela suffise aujourd'hui. « Bien sûr que j'étais constamment guetté par les remords de ne rien te dire, tu n'as pas idée. Mais des reproches ? Je n'ai fais que te poser des questions enfin ! En quoi je t'ai pointé du doigt ? Et ensuite tu voulais me laisser derrière toi et mettre les voiles, comment tu voulais que je réagisse ? Que je te laisse partir sans lever le petit doigt, comme une vulgaire connaissance qui me tourne le dos ? » Emrys aurait dû s'y attendre, dès qu'une dispute pointe le bout de son nez, on finit toujours par ressortir les vieux dossiers pour désigner d'autres reproches à l'autre. Et de toute évidence, ce sujet n'était pas encore clos, et on peut même dire qu'il n'avait pas tarder à se rouvrir alors qu'elles venaient à peine de se réconcilier. Depuis un mois pour tout dire, ce qui à son goût n'avait pas été assez long. Ça ne le serait jamais assez de toute façon. « Mais oui, j'ai été lâche aussi. Si tu savais le nombre de fois où j'ai manqué de t'en parler, ce n'est pas l'envie qui me manquait. Mais j'avais peur de te perdre, comme je le redoute encore à cet instant. » Le regard débordant de sincérité, les lèvres pincées par l'appréhension. Et bientôt le visage mué en une tout autre inquiétude, surprise par une dernière parole dont elle avait tout fait pour s'y préparer. Pas assez, de toute évidence. « Alors ce serait aussi simple pour toi de nous tourner le dos ? » acheva-t-elle d'une voix sans conviction tout en prenant à son tour quelques distances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Dim 2 Oct 2011 - 20:43

Sa gorge se noua lorsqu'elle comprit que cette femme, dressée tout près d'elle, n'était en réalité qu'une traite. Arya ne la voyait plus que par son mensonge. Son regard bleu azur, sa peau pêche et ses beaux cheveux blonds, elle ne les voyait plus de la même manière, c'était comme si Arya faisait connaissance avec une personne dont elle n'avait jamais entendue parlé, sauf qu'Emrys était tout sauf une inconnue. Elle partageait sa vie depuis cet accident, cette tempête qui avait ravagé le quartier Ocean Grove mais aussi de nombreuses vies humaines. Si elle n'était pas intervenue, Emrys aurait probablement perdue la vie puisque, la tête sur ses genoux, sa maison était sur le point de s'effondrer et la jeune femme, allongée devant sa demeure ne bougeait point. Le premier instinct d'Arya fut d'aider cette âme fragile, vulnérable. Fragile et vulnérable, c'était ainsi qu'elle avait cru la découvrir, la fausse amnésique était même parvenue à lui faire croire l'impensable, mais au final tout n'était que mensonge. Elle avait le coeur brisé. Pourquoi avait-elle fuit tant d'histoires d'amour bien plus sérieuse que celle-ci pour avoir autant mal? Pourquoi n'avait-elle pas choisi la facilité et s'était-elle fourrée dans une histoire avec si peu de chances de ne pas avoir de fin? Le pire, dans tout son malheur, était qu'elle y avait cru, le temps de quelques jours, mais elle y avait cru, jusqu'à ce jour. Jusqu'au moment où elle ne voyait Emrys non plus comme la femme qui resterait auprès d'elle, mais plutôt le contraire. Elle voulait se détacher d'elle, partir au plus vite. « J'y ai cru, Emrys. » murmura Arya, de nombreuses fois, comme si elle n'arrivait pas à le croire elle-même, qui constata le pas en arrière de sa compagne. Elle restait calme, comme si une bombe à retardateur était en elle, on pouvait ressentir qu'elle n'allait pas tarder à éclater dans les minutes qui allaient suivre, et c'est ce qu'il se produit. Arya se retourna violemment vers la mer, tournant à moitié le dos à Emrys. Une larme coula sur son visage, qu'elle s'empressa d'essuyer puis, sans se retourner elle dit de plus en plus fort : « J'ai cru en toi. » Puis, d'une seconde à l'autre elle se retrouva extrêmement proche d'Emrys mais d'un autre côté tellement loin d'elle. Elle ne bougeait que peu, elle économisait sa force, ne voulait pas l'effrayer, malgré tout. « J'ai cru en toi Emrys ! J'ai cru en nous. » se mit-elle à crier. Elle ne pensait alors ni au mariage qui se déroulait en ce-moment même, elle se fichait de ce qu'ils pouvaient penser, de ce qu'ils entendraient, elle ne resterait pas. Non, elle allait partir. « J'ai cru en tes caresses, en tes regards qui me redonnaient l'espoir que j'avais perdu. » Elle attrapa Emrys entre ses mains, mais la relâcha aussitôt, sentant son sang monter en elle, cette envie de tout envoyer valdinguer. « Tu m'as trahie. Trahi, tu m'entends? » Elle ne pleurait pas, au contraire, son visage était sec, et elle criait, de plus en plus fort, sortant toutes ces choses qui avaient bouillis en elle. Un flot de souvenirs tenta de revenir dans son esprit mais, embrouillée, confuse, rien ne parvint à calmer ce volcan qui explosait. Au bout de quelques secondes, Arya retrouva son calme. Elle se tourna, diverses fois, puis refit face à Emrys. Elle retira la pince qui retenait ses cheveux, ceux-ci tombèrent sur ses épaules. Elle observa Emrys, sans jamais véritablement croiser son regard, elle ne pouvait pas. Puis, doucement, elle dit alors : « Tu n'as plus à avoir peur à présent. Tu n'as plus à craindre de me perdre, car tu m'as perdue. C'est fini, et pour de bon cette fois-ci. » Froide, elle ne l'était pas. Peut-être essayait-elle de l'être mais le son de sa voix la trahissait, elle aussi. Soutenant ainsi le regard d'Emrys, elle posa un dernier regard sur celle-ci, sur celle qui aurait pu combler Arya, celle qui aurait pu être la "bonne". Arya n'en revenait pas, ne pourrait-elle jamais trouver l'amour?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Mer 5 Oct 2011 - 18:26

Elle avait l'intime sentiment de se heurter à un mur. Que quoiqu'elle pouvait dire, ça n'avait aucune influence sur l'éloignement irrémédiable de sa moitié. Et l'impuissance, comme beaucoup, n'était pas une chose agréable et à laquelle elle acceptait de se résigner aussi facilement. Elle voulait se battre pour celle qui avait rendu sa vie si délicieuse, maintenant qu'elle avait goûté aux plaisirs de cette vie à deux, elle cherchait avidement à échapper à cette avenir solitaire au petit matin qui la menaçait. Peut-être que c'était simplement le désespoir qui parlait, lorsqu'on pressent que le bonheur qu'on nous a accordé risque de nous être aussitôt repris. Ce qu'on pu lire sur son visage en était proche en tout cas, alors qu'elle regardait passivement Arya perdre peu à peu ses nerfs dans ses allers-et-venues et cette voix qui ne cessait de prendre de l'ampleur. Mais ce qui l'effrayait n'était pas réellement son comportement, non ce qui la transperçait le plus était les mots qui pouvaient échapper à ses lèvres. Celles qui avaient pu lui susurrer des 'je t'aime' tant de fois, et qui à présent l'achevait par un 'c'est fini' implacable. Emrys ne put rester que de marbre face à ça, parce que la seule chose qu'elle pouvait désirer à présent était de se réveiller de ce qui ne devait être qu'un cauchemar. Cauchemar qui plus il s'éternisait, plus il prenait hélas part dans la réalité. Alors lorsque sa compagne vint à lui porter le coup de grâce en lui faisait face, elle ne put que tenter de retrouver ce souffle qui lui manquait tant. Puis le silence finit par être chassé par sa voix, qui si calme et fluette, ne put que détonner face au précédent ton de sa colocataire. Elle prenait le temps de trouver et de peser chacun de ses mots, parce qu'elle savait que l'avenir dépendrait d'eux. « Que tu le crois ou non, tu me connais Arya. Je suis toujours celle que j'ai été ces derniers mois à tes côtés, la seule différence est un nom sur une carte d'identité. Mes caresses et mes regards, eux, n'ont jamais menti. » Affreux, ça l'était de réaliser qu'aussi facilement qu'un être vous permettait d'entrer dans sa vie et dans son coeur, il pouvait vous en chasser aussi vite. Sans chercher à comprendre, sans chercher à en savoir plus. Juste un faux pas, et il vous éjectait sans préavis. Non, elle n'avait jamais pensé qu'Arya serait aussi dure avec elle, qu'elle tenterait au moins d'être compréhensive pour ne pas perdre ce qu'elles avaient sur un coup de tête. C'était bien là ce qui pouvait l'effrayer le plus dans la vie : l'incertitude. Que ce qui avait pu paraître inébranlable pouvait tout aussi bien disparaître en un claquement de doigts. Et elle avait aujourd'hui le sentiment d'en revenir constamment à ce même stade, pour ensuite tenter de reconstruire quelque chose qui lui aussi menacerait de s'écrouler, et ainsi de suite. Pourquoi fallait-il toujours en passer par là ? Pourquoi devrait-on toujours avoir à se méfier que ce qui est bon pour nous ne finisse par nous échapper ? Les happy-end n'étaient donc qu'un fantasme illusoire qui ne prenaient place que dans nos fictions ? « Pourquoi tu n'essayes pas de comprendre que ce n'était en rien lié à toi ? Tu n'as jamais eu ce désir de faire une croix sur ton passé ? J'en ai eu l'opportunité lorsque la mémoire m'est revenue, et je sais que j'ai eu tort de la saisir. Mais pourquoi tu ne tentes même pas de m'accorder ce bénéfice du doute ? Pour nous Arya, pourquoi il s'agirait forcément du pire alors qu'on a eu que le meilleur jusqu'ici ? » Son coeur ne demandait qu'à échapper de sa cage thoracique, elle savait que c'était un instant crucial, qui signerait sa seconde chance ou bien son coup de grâce. « Parce que moi j'y crois toujours. » acheva-t-elle de la même voix alors que son corps s'était rapproché de lui-même de la proximité du sien, et que les prémices d'un sourire peut-être naïf s'illustrèrent brièvement sur ses lèvres. Oui peut-être que l'espoir s'apparentait parfois à de la folie, mais dans ce cas-là elle était ravie d'être atteinte de démence à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys Jeu 20 Oct 2011 - 20:10

Le souffle coupé, le regard perdu, Arya songeait aux derniers mois passés à ses côtés. Elle se remémorait certains souvenirs, dont les uns plus douloureux que les autres, mais elle se les remémorait tous. Plus elle avançait dans ses souvenirs, plus son coeur saignait à grosses larmes. Le regard perdu dans l'horizon rectangulaire, ressemblant de près à une cage, la jeune femme sentait sa respiration ralentir puis s'accélerer aussitôt, cela toutes les deux minutes, c'est-à-dire à chaque fois qu'elle caressait brutalement le regard d'Emrys et le laissait en suspens, elle ne méritait plus que ça. Ce sentiment d'enfermement força Arya à ressentir ce mal qu'elle s'était pourtant contrainte à ne plus y goûter sur sa peau, que le vent emmenait et ramenait à chaque rafale. Alors, elle ressentit le besoin de se libérer de cette cage qui l'etouffait, la forçant à inspirer de grandes quantités d'air, mais de n'en extraire qu'une infime partie. Ses bras pressée contre sa poitrine qui la démangeait puis son ventre, tous les signes de désespoir étaient alors présents, elle se sentait perdre la raison et tout ce qui s'en suivait. Alors qu'elle s'apprêtait à ne plus rien contrôler, à se laisser aller dans les révélations -après tout, tant qu'on y était, pourquoi ne pouvait-elle pas se débarrasser de ses démons, elle aussi?, Arya reprit un peu de contrôle. Elle lâcha le bas de son ventre, redressa son dos découvert et affronta ce regard suppliant, dont elle n'arrivait plus à sentir la sensibilités et, tandis qu'Emrys parvenait à s'expliquer avec plus ou moins d'aisance, Arya ne bougeait pas et ne dit pas un mot. Elle se contentait de la regarder, de l'observer de long et en large, car bientôt elle n'en aurait plus l'occasion. La vérité était là, à présent, ça allait arriver, un jour où l'autre et même si elle ne l'avait pas présagé aussi tôt, elle se contenta de songer aux autres, qu'elle avait quitté sans véritables remords, sans revenir en arrière. « Ca ne sert à rien. » Elle pris un instant, de quoi inspirer de nouveau puis elle continua. « Tes paroles je n'y crois plus, tout ce que je vois dans ton regard c'est le mensonge et la fausseté de tes paroles. Je ne te crois plus. » Arya ne pensait plus alors ni à ses vacances passées en sa compagnie, ni même à leur histoire : tout ce qui lui restait était le goût de la peine et de la rancoeur qu'elle ressentait à présent. Abusée, la jeune femme pris un instant avant de se décider à partir puis, avant de le faire dit, une dernière fois : « Je m'en vais. Je n'ai plus rien à faire ici, au revoir Emrys. » Puis, elle lui tourna dos et partit vers le chemin se trouvant à l'inverse de celui d'où elle provenait sans oublier de lancer un regard vers la mer, l'embrun lui compliquant la tâche, elle pleurnicha un instant, puis finit par être assez loin pour l'observer sans qu'elle ne puisse la voir. Le moment était venu de tout arrêter, et de partir vers une autre route.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys

Revenir en haut Aller en bas
 

A WEDDING FOR A RECONCILIATION - emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Caleb and Bonnie's Wedding-