AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 runes & fantaisies ϟ aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: runes & fantaisies ϟ aaron Mar 30 Aoû 2011 - 16:29



aaron waterson & olive blackwood

« Bonjour, pourrais-je savoir si vous possédez un grimoire à runes ? » Le propriétaire de la librairie stoppa son activité pour poser son regard sur la personne qui s’était adressé à lui. Monsieur Charleston était petit, trapu et plutôt dégarni de la tête. Il portait des lunettes mais observait toujours les gens par-dessus ses carreaux. Et c’était de cette même façon qu’il procédait pour regarder la jeune femme qui venait de débarquer. Une jeune femme rousse, dépourvu de tâches de rousseur cela dit, un sourire franc mais quasi aérien et aux yeux verts noisette qui possédaient une lueur… d’ailleurs. Un étrange personnage pour une étrange requête. « Un grimoire à runes ? » Répéta le vieux monsieur. « Un grimoire à runes. » Confirma la jeune fille. Monsieur Charleston remonta ses lunettes sur son nez avant de s’extraire de son comptoir.

Olive Blackwood n’était pas une fille franchement ordinaire. Enfin, disons qu’elle n’était pas vraiment dans l’air du temps. On dit qu’elle vit sur un « nuage » ou, mieux, sur « une autre planète ». On la qualifiait de folle, de bizarre, d’étrange. Olive Blackwood inspirait la curiosité et ne passait rarement inaperçue – et souvent à ses dépens. Rien que sa chevelure rousse attirait les regards. Une épaisse masse de cheveux que beaucoup lui enviaient. Mais aussi par son comportement quelque peu décalé. Celui qu’elle démontrait en ce moment même en était un énième exemple. Qui aurait l’idée de demander à voir un grimoire à runes, à part Olive Blackwood ?

Monsieur Charleston l’entraina dans le fin fond de sa petite librairie, qui perdait en lumière mais gagnait en poussière. « Ici, vous avez les livres des mythes et des légendes. » Dit-il, en lui montrant l’étagère de droite. « Et là, vous avez tous ce qui touche à la magie et au spiritisme. » Compléta-t-il en montrant l’étagère de gauche et du fond. Monsieur Charleston observa toujours son étrange cliente de façon suspicieuse. Pratiquait-elle une quelconque force obscure ? Elle en avait ni l’air ni l’apparence. ‘Mais il ne faut jamais se fier aux apparences’ murmura une petite voix dans sa tête. « Je pense que vous trouverez ce que vous cherchez ici. » Finit-il. La jeune femme observait déjà les étalages tout en hochant la tête. « C’est parfait. Merci beaucoup, monsieur. » Trop polie, pensa l’homme en question. Dans un fin sourire, il s’éclipsa. En voilà un autre qui n’oubliera pas de sitôt sa rencontre avec Olive Blackwood.

Cette dernière, coupée de l’extérieur, promenait son doigt sur les reliures, plutôt anciennes, qui se présentaient devant elle. Pas étonnant que ces livres soient dans le fin fond du magasin ; ce n’était pas de la littérature. Tous ces livres dépassaient l’entendement. La plupart des gens ne devait pas croire à ce qui était écrit dans ces bouquins. Son frère Luke, par exemple. Olive l’entendait d’ici « Des bouquins de magie, et ben voyons. Et pourquoi pas évoquer Satan, tant qu’on y est ! » Il y avait les gens rationnels – trop rationnels – ceux qui doutaient et ceux qui croyaient dur comme fer à des forces supérieures. Olive Blackwood faisait partit de cette dernière catégorie. Malgré ses croyances envers Dieu, elle était persuadée que la magie noire et la magie blanche faisaient partit de ce monde. Elle-même a déjà participé à des séances de spiritisme, la réconfortant un peu plus dans son idée. Et puis, il fallait avouer que la magie l’avait toujours fasciné ; elle n’était pas fan d’Harry Potter pour rien, après tout.

La jeune rouquine laissa glisser ton regard sur les étagères, sans prendre vraiment garde au livre qu’elle venait de reposer maladroitement et qui était à deux doigts de tomber sur sa tête.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: runes & fantaisies ϟ aaron Ven 2 Sep 2011 - 0:07

    Bonjour, je suis à la recherche du Gray's. Il vous en reste ?
    Le propriétaire de la librairie leva lentement les yeux de sa commande pour les poser sur la personne qui venait de le couper en plein milieu d'une réflexion bien plus profonde qu'elle pouvait en donnait l'air. Il rajusta ses lunettes d'un air distrait, parut réfléchir quelques instants à la question que l'on venait de lui poser et au fait que les gens qui entraient dans sa boutique avaient l'air particuliers aujourd'hui. D'abord cette jeune fille à la recherche d'un livre de magie, et maintenant ce bellâtre qui voulait un livre d'anatomie... Sans chercher à comprendre plus loin que nécessaire, il fit un petit signe de la main en direction du fond de la boutique. Essayez dans les rayonnage dédiés à la médecine. Tout droit, puis à votre droite avant les escaliers menant au sous-sol. En entendant cette réponse quasi positive, le visage d'Aaron s'illumina d'un large sourire. Il remercia rapidement le libraire avant de partir à la recherche de son Graal littéraire, espérant ne pas arriver trop tard. Cela faisait depuis la rentrée que les étudiants de première année de médecine s'entendaient répéter par leurs professeurs tout le bien possible et imaginable du Gray's, et si la plupart s'étaient empressés de l'acheter, d'autres avaient pris leur temps, et se retrouvaient désormais un peu bloqués. Aaron faisait bien évidemment partie de la seconde catégorie, ce qui n'aurait étonné personne.

    Avançant avec conviction entre les rayonnages, le jeune homme se demandait comment l'on pouvait écrire, et surtout lire, autant de livre. Lui qui avait du mal avec le journal, voir des ouvrages pareils l'impressionnait plus qu'autre chose. Et si Parfaite lui avait offert le roman de son Basilou de mari en cadeau, il n'avait pas réussi à aller plus loin que le quatrième chapitre, abandonnant malgré les encouragements de son amie. Même Dakota s'y était mis, mais ça n'avait servi à rien. Alors oui, maintenant le livre trônait sur un coin de la bibliothèque de son salon, à côté des CDs, mais il servait à rien de plus qu'à faire joli. Au moins, ses livres de médecine étaient utiles. Il ne comprenait pas tout ce qu'ils contenaient, mais il avait l'impression de devenir plus intelligent juste en les regardant, et il en était même persuadé. Ne restait plus que le Gray's et il saurait presque tout sur tout. Qui aurait pu croire que la perspective de faire des études l'aurait enthousiasmé à ce point, et qu'il y aurait mis autant d'énergie ? Lui-même n'y aurait pas cru si on le lui avait dit ne serait-ce que six mois plus tôt, mais c'était pourtant bien le cas. Il allait à la fac avec plaisir, appréciait dans une certaine mesure de suivre des cours, et rêvait déjà au moment où il serait infirmier, avec la blouse blanche et le stéthoscope autour du cou. Oh oui, il s'y voyait très bien...
    Et, une fois dans le rayon approprié, il tomba presque nez à nez avec l'objet de ses recherche, reconnaissant sa tranche même perdu au milieu d'une rangée d'autres livres qui lui étaient totalement inconnus. Il s'en saisit rapidement, comme pour éviter que quelqu'un le lui prenne, et sourit. Belle prise.
    Un dernier coup d'oeil aux rayonnages, et il en conclut qu'il ferait tout aussi bien d'aller payer son livre et de commencer à le lire tout de suite, chez lui. Il s'apprêtait d'ailleurs à le faire quand il entendit un petit bruit venant du sous-sol. Une souris ? Courageux comme il l'était, et curieux plus encore, il descendit avec précaution les escaliers et longea un couloir qui lui parut interminable. Il distingue un peu plus loin une vague silhouette, et surtout un truc orange. Plutôt roux vu l'emplacement, comme des cheveux. Prêt à parier qu'il devait s'agir d'Olive, il continua à avancer, et eut bientôt confirmation : c'était bien Olive. Et c'était aussi bien un gros libre qui menaçait de lui tomber sur la tête. Aaron allongea le pas et, une fois suffisamment prêt, repoussa l'ouvrage sur le rayonnage en lui tapant sur la tranche du plat de la main. Le bruit causé par le choc raisonna, tirant la jeune fille de sa lecture, trop concentrée pour avoir vu venir le danger qui la guettait ou Aaron.

    T'as pas encore trouvé de formule pour t'éviter de te faire assommer par de très méchants livres ou c'est pour le plaisir de te faire sauver... ?

    Il sourit, charmeur et joueur. Il savait qu'Olive n'était pas vraiment dans le trip de la jeune fille en danger et du prince charmant disposé à la secourir, ni même dans celui d'un éventuel jeu de séduction, mais qu'importe.
Revenir en haut Aller en bas
 

runes & fantaisies ϟ aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-