AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mystery is beautiful ♥ ROSETON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Mystery is beautiful ♥ ROSETON Ven 15 Juil 2011 - 17:25



Hareton & Rose



Le mystère d'une relation ne réside
jamais dans la fin, mais sur son
commencement.






« Un peu de silence s'il vous plait ! J'aimerais vous rendre vos travaux de la dernière fois, mais dans un bruit pareil ça ne va pas être possible. » Aussitôt les élèves se calment et tous les regards se portent sur le professeur qui tiens en main les dessins. Rose se mordille doucement la lèvre inférieure et se tord les doigts, inquiète. Ce dessin représente beaucoup pour elle. Elle l'a fait en quelques minutes seulement, changeant ses projets à la dernière seconde. A la base, c'était un paysage qu'elle aurait dû rendre. Mais une rencontre peu singulière était venu changer ses plans. Et aujourd'hui, elle se demandait si elle allait le regretter ou non. La prof commence à aller et venir dans les rangs, distribuant les feuilles de canson aux élèves, prenant le temps de commenter chacun des dessins avec le principal intéressé. Alors qu'elle continue sa distribution, elle prend le temps entre deux élèves de préciser : « Je vous rappel que la note compte dans la moyenne. » Rose se sent faiblir. Avec son premier dessin, elle savait qu'elle aurait eu une bonne note. Mais là... Elle n'en a aucune idée. Son cœur se pince alors que son professeur s'approche d'elle. Elle s'immobilise et préfère ne même pas regarder l'expression de l'adulte, son regard si fige sur le bout de papier. En haut à droite, en rouge, un imposant 18/20 trône fièrement. Le cœur de Rose s'emballe et un large sourire vint illuminer son visage angélique. 18 !! Elle avait envie de sauter de sa chaise et de se mettre à rire tant elle était soulagée et heureuse de cette fabuleuse note. Son professeur sourit à son tour et déclare : « C'est un excellent dessin Rose. Ça change de ce que tu fais d'habitude, j'ai été agréablement surprise. Félicitation ! Continue comme ça à présent. » Elle redresse la tête et la hoche vigoureusement. Pour son dernier cours de la journée, ça ne pouvait pas mieux se terminer. La cloche finit par retentir et Rose sort de la sale avec ses amis. L'une d'entre elle s'approche et pose sa main sur son épaule, curieuse : « Hey Rosie ! C'est qui le gars sur ton dessin ? » Aïe ! Question piège. Il faut dire que depuis que Rose est ici, elle n'est sortit avec personne et ne parle pas vraiment de garçons. Alors ses amies sautent sur l'occasion, intriguées. La blondinette devint rouge écarlate et hausse machinalement les épaules : « Oh, juste un gars que j'ai vu dans le parc. Il ne bougeait pas trop, alors j'en ai profité. » Menteuse ! Et pourquoi est-ce qu'elle leur ment d'abord ? Alors ça, elle n'en sait strictement rien. Ses amies son sceptiques et ne le cache pas : « T'as bien dû lui parler non ? Il est à la fac ? Il s'appelle comment ? Il est plutôt mignon ! Tu nous le présente ? » Rose ne sait plus où donner de la tête. Elle bredouille et range son dessin dans son sac, gênée. Elle secoue la tête de gauche à droite et réplique : « Je lui ai pas parlé je vous dit ! Et il n'est pas à la fac non. » Elle aurait mieux fait de se taire. « S'il n'est pas à la fac, c'est qu'il te l'a dit ! Donc tu lui as parlé. Allééééé, racooooonte ! » Rose secoue la tête de gauche à droite et s'embrouille toute seule. Elle s'éclipse du groupe en prétextant : « Mon frère m'attend les filles, désolé ! On en reparle demain. » Ouais... Ou pas.

Impatiente, Rose rentre chez elle à toute allure. Elle sait déjà ce qu'elle veut faire en arrivant. La porte claque derrière elle, et elle ne prend pas le temps de voir s'il y a du monde à la maison. Elle monte les escaliers quatre à quatre, et se précipite dans sa chambre, où elle allume son ordinateur. Une fois internet en marche, elle cherche les différents centre pour enfant qu'il y a dans le coin. Elle note trois adresses. Deux pas très loin, et une bien plus éloignée dans Miami. Reste plus qu'à prier à présent. Elle abandonne son gros sac de cours pour une petite sacoche en cuir qu'elle porte devant en bandoulière et glisse le dessin dedans. Elle ne prend pas la peine de se changer, sa petite robe fleurie convient parfaitement. Les cheveux lâchés sur ses épaules, elle attrape le bout de papier où elle vient de noter les trois adresses, et repart dans le sens inverse, claquant à nouveau la porte derrière elle. Dix minutes plus tard, elle arrive à la première adresse. Perdu, pas de Hareton ici. Elle rebrousse chemin et prend la direction de la deuxième adresse. Son pas est léger et un doux sourire flotte sur son délicat visage de poupée. Plus d'une vingtaine de minutes plus tard, elle arrive à bon port. Devant l'entrée du centre, un animateur fume sa cigarette, l'air absent. Souriante et chaleureuse, la jeune femme s'approche de lui et l'interpelle poliment : « Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger, je voulais savoir si un Hareton travaillait ici ? » L'animateur la jauge de bas en haut, l'air un peu endormis. Un peu gênée de se faire détailler ainsi, ses joues s'empourprent et elle dévie son regard pour le poser sur ses chaussures. « Ouep. » Finit-il par répondre. La petite blonde retrouve aussitôt son sourire et redresse le visage. Enthousiaste, elle demande : « Est-ce qu'il serait possible de le voir juste un instant ? C'est important... » Timide, son petit regard suppliant finit par faire effet. Le jeune adulte roule des yeux et écrase sa cigarette en déclarant : « Pff ouais.. J'vais l'chercher. » Rose patiente quelques instants, calme et silencieuse. Lorsqu'enfin la silhouette de Hareton apparait dans son champs de vision, son sourire s'étire sur ses lèvres fines. Elle s'avance vers lui et sans lui laisser la moindre chance de parler elle s'exclame en brandissant le dessin : « Regarde ! J'ai réussi ! » Ses yeux pétillent et se perdent sur le visage du jeune homme. Ses amies ont raison... C'est vrai qu'il est mignon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mystery is beautiful ♥ ROSETON Sam 16 Juil 2011 - 22:13

« Blits ? » Hareton soupire avant même d’avoir ouvert les yeux. La sieste n’aura pas duré longtemps. Il les avait pourtant mis en garde. Ces dernières nuits n’avaient pas été de tout repos pour lui. Quelques terreurs nocturnes venaient le hanté sans qu’il ne puisse en définir la provenance. Tout lui semblait familier et inconnu à la fois. Comme s’il évoluait dans un monde proche du sien mais qui était tout autre. Sa mère lui avait dit de ne pas se rendre au travail, que de toute façon, il ne pourrait jamais tenir. Mais comme toujours, il ne l’avait pas écouter. Hareton n’était pas une petite nature et que quelqu’un puisse en douter l’agaçait. C’était pour cette raison qu’il s’était rendu au boulot de bonne heure et fin prêt à s’agiter. Mais bien rapidement les enfants avaient eu raison de lui. Ils les adoraient, les trouvaient presque adorables, mais ils étaient tellement fatigants ! Alors, comme toujours, il avait sortit son regard de petit chien battu pour attendrir ses collègues et comme toujours, il avait eu raison d’eux. Mais cette fois, il l’avait fait de bon cœur. Parce que lorsqu’Hareton était fatigué, il était insupportable et il semblait tellement morne qu’ils avaient tous beaucoup de mal à le supporter. En acceptant sa requête de se reposer dans leur salle de réunion, ils s’assuraient d’un après-midi plus serein et moins étreignant avec le jeune homme. « Blits, tu dors ? » Un instant, Hareton à sortir une vanne débile du genre : je suis en plein rêve, rappelle après la pub man mais soupirant, il se contenta d’ouvrir les yeux et de se redresser en douceur pour ne pas avoir le tournis. Il se frotta les yeux, s’étira rapidement et porta alors son regard ce type qu’il n’appréciait pas particulièrement. Évidemment, il fallait que ce soit lui qui vienne déranger son sommeil ! « J’espère que t’as une bonne raison… » Le jeune boutonneux haussa les épaules et lui tourna le dos. Quoi ? Il l’avait réveillé pour rien ? Ce moquait-il de lui ? « HEY. Ramène ton cul ici, qu’est-ce que tu m’voulais ? » « Y a une nana qui t’attends, devant. Tchous ! » Il avait tourné et s’était dirigé vers les toilettes. Hareton resta figé sur place, un sourcil arqué. Une nana qui l’attendait ? Si c’était une blague, il ne trouvait pas cela très drôle. De toute façon, il doutait de la véracité de ses faits. C’était tout bonnement impensable. Quelle nana serait assez folle pour vouloir le voir ? Même lui savait que c’était pratiquement chose impossible et puis surtout, qui connaissait son lieu de travail ? Jusqu’à preuve du contraire, il ne se rappelait pas avoir donné l’adresse à qui que ce soit. Plus il cogitait et plus cette histoire l’intriguait. Alors, de son pas trainant et lourd, il se dirigea vers l’entrée du centre où il reconnu rapidement la petite blonde qui l’y attendait.

Un sourire étira ses lèvres quand il vit le visage angélique de Rose. Une rencontre de rien avait suffit pour qu’il tombe sous son charme. Elle lui semblait tellement fragile qu’il adorait l’idée de pouvoir la protéger. Seulement, toujours pour ses principes à la con, il refusait d’instaurer une trop grande confiance entre lui et elle. Il était allergique aux bons sentiments, c’était comme ça, point barre. Elle s’approcha de lui et lui agita quelque chose sous le nez. Il ne reconnut pas de quoi il s’agit sur le moment. « Regarde ! J'ai réussi ! » Ce fut à l’attente de ses paroles qu’il aperçu son propre portrait avec une note relativement élevé inscrit à l’indélébile rouge. Un sourire triomphant étira ses lèvres alors qu’il s’approcha de la jeune fille pour lui prendre le papier des mains et l’analyser de plus prêt. « Tu en doutais ? Je te signale que je suis incroyablement sexy et que c’est ce qui a du faire pencher le jeu en ta faveur. » Hareton lui passe la langue comme un enfant et lui tend le dessin. Il ne peut pas le nier, cette demoiselle à un talent évident. Il l’avait d’ailleurs tout de suite vu. Cependant, il avait eu l’impression que ce qu’elle produisait manquait cruellement de vie et qu’il fallait remédier à cela. C’était pour cette raison qu’il avait accepté qu’elle reproduise son portrait. Oh bien sûr, il avait eu beaucoup de mal à rester sur place et à se tenir tranquille. Il avait énormément râlé mais cela leur avait permis de faire connaissance et aujourd’hui, en la voyant là devant lui, il n’allait certainement pas le regrette. Il fronça les sourcils en posant son regard dans celui de Rose. Elle avait des recherches pour le retrouver ? Juste pour lui montrer ça ? Ca l’inquiétait un peu de voir qu’elle pouvait avoir ce genre d’idée le concernant. Mais sa présence apaisait malgré les craintes qu’elle faisait naître, drôle de paradoxe. « Félicitations ! Mais... Qu’est-ce que tu fais là ? Et comme tu m’as trouvé ? » Question purement rhétorique, il sait qu’aujourd’hui, avec internet on peut tout trouver. D’ailleurs, ça le gêne un peu. Qui a dit qu’il voulait qu’on le retrouve. Il se gratte la barbe et la regarde un moment en silence. Que dire pour rompre ce malaise ? Il n’en avait pas la moindre idée, ce sentiment d’impuissance ne lui arrivait qu’à de rares occasions et cela le laissait complètement interdit, mais bien sûr, au bout d’un moment il se reprit et proposa une idée qui lui sembla amusante : « Tu veux que je te présente mes petits monstres ? Tu vas voir, ils sont adorables. Et puis, ils vont t’adorer ! » Soudainement enjoué à cette idée, Hareton s’empare de la main de Rose et la traine avec lui à l’intérieur du centre. Ils passent couloirs après couloirs avant de se retrouver vers la porte qui donne vers la cours extérieur du bâtiment. Hareton pousse la porte et là, sous leurs petits yeux, un tas de monstres entrain de courir partout. « Allez hop hop hop, on ramène son derrière ! Je vous présente Rose. Elle est belle, hein ? » Un « OUIIIII. » unanime se faisait entendre alors qu’un nouveau sourire s’affichait sur le visage du jeune animateur.


Dernière édition par Hareton Blitswick le Sam 30 Juil 2011 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mystery is beautiful ♥ ROSETON Mer 27 Juil 2011 - 17:59

Lorsqu'il s'empara du dessin, Rose le lui céda aussitôt, s'approchant de lui pour l'admirer en même temps à nouveau. C'était peut-être bête, mais avant de le rendre elle lui trouvait pleins de défauts à son dessin. Les ombres, les courbes, les proportions. Mais maintenant que ce magnifique 18 trônait fièrement sur le haut de la page, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver particulièrement parfait. Fière d'elle, mais toujours modeste, elle se contentait de sourire et avait bien l'intention de donner tout le mérite à Hareton. Après tout, c'était son buste qui était représenté sur le bout de papier. Néanmoins, elle n'eut pas le temps de le faire car celui-ci lui vola la vedette de lui-même, taquin : « Tu en doutais ? Je te signale que je suis incroyablement sexy et que c’est ce qui a du faire pencher le jeu en ta faveur. » Aussitôt, la blondinette éclata de rire. Un rire léger et cristallin, faisant remonter doucement ses tendres pommettes et pétiller son regard clair. Elle lui donna une petite tape sur l'épaule en s'exclamant, rieuse : « Prétentieux ! » Puis, elle lui offrit un petit sourire complice avant d'ajouter : « Mais tu peux l'être, c'est grâce à toi après tout. » Son sourire ce fut plus doux, plus discret, telle une poupée fragile. Mais en voyant que son air s'assombrissait, Rose recula instinctivement d'un pas en récupérant le dessin, anxieuse. Que se passait-il ? Avait-elle dit ou fait quelque chose qui lui avait déplut ? Gênée sans même savoir pourquoi il avait brusquement changé d'attitude, Rose le fixait en coin. « Félicitations ! Mais... Qu’est-ce que tu fais là ? Et comme tu m’as trouvé ? » Touché ! Aussitôt, les joues de Rose s'empourprèrent alors que son regard venait se poser avec insistance sur ses pieds. Elle n'avait pas vraiment réfléchit à tout ça en faisant ses recherches... Honteuse, elle en perdit la voix. Elle ne voulait pas que Hareton la prenne pour une de ces psychopathes. Vous savez, ces filles qui font des recherches sur vous, qui vous espionne, qui collectionne vos chewing-gum usagé et vos mèches de cheveux... Bref ! Rose était terriblement mal à l'aise. Et puis, elle avait soudainement l'impression que sa présence l'agaçait. Et c'était bien la dernière chose qu'elle voulait. Osant à peine relever les yeux vers lui, elle bafouilla d'une petite voix : « Oh je... Je suis désolé Hareton. Je ne voulais pas te déranger. Je voulais juste te montrer ma note parce que.. Enfin, parce que c'était toi sur le dessin. Je pensais bien faire... » De plus en plus gênée, elle s'enterrait elle-même dans son malaise. Relevant timidement les yeux, elle expliqua ensuite : « Pour te retrouver c'est simple... Je savais que tu travaillais avec des enfants, j'ai donc cherché les centres sur Miami. Et j'y suis allé au hasard, demandant si un Hareton travaillait là. J'aurais pas dû ? Ça te fait peur c'est ça ? Oh je suis vraiment désolé, ce n'était pas mon but ! Je te jure que je n'ai pas l'intention de recommencer ou de te suivre chez toi, de t'importuner ou que sais-je encore ! » Elle passa une main nerveuse dans ses cheveux, baissant à nouveau les yeux.

Mais comme la dernière fois, Hareton eut le don de la mettre à l'aise. C'était inné chez lui ! Un don de la nature. Elle se demandait s'il était ainsi avec tout le monde à chaque fois... « Tu veux que je te présente mes petits monstres ? Tu vas voir, ils sont adorables. Et puis, ils vont t’adorer ! » Hein ? Quoi ? Euh.. Non ! Oui ! Peut-être.. Elle n'en savait rien là maintenant tout de suite ! Prise d'un stress soudain, elle n'eut finalement même pas le temps de lui répondre. Il s'empara de sa main et la tira à l'intérieur à sa suite. Surprise, Rose entrouvrit la bouche mais resta silencieuse, lui emboitant le pas aussi vite que possible. Bon et bien, il avait prit la décision pour elle apparemment... Mais est-ce qu'elle avait le droit d'être là au moins ? Et qu'est-ce qu'elle allait faire ou dire face aux enfants ? Une angoisse pointa alors le bout de son nez, lui serrant le cœur. Dans quoi c'était-elle encore embarqué bon dieu ?! Après quelques couloirs et quelques portes, ils arrivèrent dans la cours du bâtiment, là où affluait des enfants de tous les côtés, dans des cris presque inquiétants. Rose s'arrêta à côté du jeune homme et se rapprocha de lui instinctivement, comme si elle cherchait à se rassurer. Comme si les enfants étaient l'ennemi à abattre et Hareton son héros. Pourtant, Rose ne craignait pas les enfants. Au contraire même ! Elle les adorait, et souvent, il le lui rendait très bien. « Allez hop hop hop, on ramène son derrière ! Je vous présente Rose. Elle est belle, hein ? » Azfeljlgejleee !! Quoiii ? Rose manqua de s'étouffer en entendant ça. C'était la deuxième fois qu'il disait qu'elle était belle, et ça lui faisait encore plus d'effet que la première fois. Aussitôt, ses joues virèrent à un rouge cramoisis alors que les battements de son cœur s'emballaient. Et en plus, il disait ça publiquement l'idiot ! Rose ne savait plus comment se tenir ni où se mettre. Elle était terriblement gênée par ce compliment, bien qu'extrêmement flattée et touchée certes. Mais surtout gênée. Elle lui donna un petit coup de coude, l'air de dire : Mais arrêêêêêteeeeee ! Tandis que tous les enfants hurlaient un "oui" unanime. Elle s'entortilla une mèche autour de son index et fit un petit signe de la main aux enfants en soufflant un rapide « Merci... » timide.

Un enfant s'approcha alors d'elle, l'inspectant de haut en bas. Le petit garçon se planta en face d'elle et tout sourire, mais l'air sérieux à la fois, demanda : « T'es son amoureuse ? » Rose resta pendant une seconde totalement stoïque, un peu décontenancée par la question et surtout, ne sachant pas comment réagir. Finalement, elle se mit à pouffer, amusée. Elle ? L'amoureuse d'Hareton ?! C'était grotesque... Non ? Les joues toujours rouges, elle passa une main tendre dans les cheveux noirs du petit et répondit : « Non, je ne suis pas son "amoureuse". Je suis juste... » Gros blanc. Elle était quoi au juste ? Merde, elle venait de se poser une colle à elle toute seule. Elle toussota et conclue rapidement : « Je ne suis pas son amoureuse. » Elle lança un regard de biais à Hareton, comme un appel à l'aide. Le petit garçon hocha la tête et reprit de plus belle : « Tu veux que je te montre le dessin que j'ai fais Rose ? » Charmée, la blondinette hocha la tête et tout en attrapant la main du petit elle répondit : « Bien sûr, avec plaisir. » Et les voilà qui s'éloignait main dans la main en direction des tables installées dans la cours. Elle se retourna, jetant un coup d’œil par-dessus son épaule en direction de son partenaire. Elle devait bien avouer qu'elle était agréablement surprise de l'autorité qu'il avait sur les enfants. Elle ne l'aurait jamais imaginé pour tout dire... En chemin, le petit garçon lui expliqua qu'il s'appelait Corentin et qu'il avait 5 ans. Une fois le dessin montré -Rose prit le temps de s'extasier dessus même si encore aujourd'hui elle ne comprenait toujours pas ce que cela représentait- elle s'installa à côté du petit et joueuse, elle lui demanda : « Tu veux que je t'apprennes un truc marrant ? » Enthousiaste, le gamin hocha la tête, les yeux pétillants de malice. Elle sortit alors une pièce de son porte-monnaie et coloria le contour de noir. Puis, elle donna la pièce à Corentin et lui expliqua : « Maintenant, tu vas voir Hareton et tu le mets au défis de ne pas réussir à faire rouler la pièce de son front jusque sur son menton. Et s'il le fait, tu pourras admirer une longue trace noir sur son visage. » Les deux complices se mirent aussitôt à rire et Corentin sauta de sa chaise pour filer vers Hareton. Rose se leva et les observa, retenant un rire contagieux. De ce qu'elle connaissait d'Hareton, elle était persuadée qu'il allait relever le défis. Pourvus qu'il ne connaisse pas l'astuce...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mystery is beautiful ♥ ROSETON Sam 30 Juil 2011 - 22:25

Le tintement cristallin de son rire avait pour étrange don de faire résonner en son être de drôle de chatouillis qu’il n’expliquait pas. Pour la première fois de sa vie, il aimait les gens qui souriaient. Ou non. C’était bien plus complexe que cela. Il voyait en quelqu’un d’autre que lui-même quelque chose de vibrant et d’incompréhensible. Quelque chose qu’il ne parvenait pas à comprendre mais qui l’intriguait. Hareton Blitswick rêvait de voir un sourire illuminer son visage. Impensable, ridicule, grotesque… et pourtant ! « Prétentieux ! » Il n’avait jamais prétendu ne pas l’être. Que du contraire, il était évident qu’il se pensait mieux qu’autrui et qu’il savait qu’il en valait la peine. Du moins, il aimait le faire croire. Les gens lui excuseraient pas mal de choses pour ses raisons, parce qu’il était, simplement, un peu trop égocentrique. On ne peut pas en vouloir aux gens d’être con et de s’aimer. C’est la vie même qui pousse à le devenir, alors à quoi bon renier ? « Mais tu peux l'être, c'est grâce à toi après tout. » Le jeune homme arqua le sourcil un instant. Plaisantait-elle ? S’il est vrai qu’il avait été modèle – et avec beaucoup de difficulté – il n’avait rien fait de plus que de rester lui-même. Seul le coup de crayon de Rose valait se dix-huit. Il lui donna un petit coup d’épaule avant d’énoncer d’un ton sérieux : « Ce n’est pas grâce à moi. C’est juste que tu as beaucoup de talent ! Il faut juste… Comment on dit déjà ? S’ouvrir au monde, je crois. Ou un truc du genre. » Au fond, il s’en moquait un peu de savoir la façon exact de prononcer les termes. En lui parlant de son dessin, il avait simplement voulu lui montrer que… Que quoi au juste ? Lui-même ne trouvait plus la réponse aujourd’hui. Il y avait quelque chose dans cette histoire qui n’était pas tout à fait normal, comme si Rose l’avait rendu plus vrai que jamais. Comme s’il avait, sans en avoir pris conscience, délivré une partie de celui qu’il était sans l’avoir jamais su avant. Il devait donc admettre que cela le gênait. Même s’il appréciait la jeune femme, la fréquenter était un peu une punition. Et il aurait aimé savoir pourquoi elle revenait vers lui alors qu’il l’avait tant agacé. « Oh je... Je suis désolé Hareton. Je ne voulais pas te déranger. Je voulais juste te montrer ma note parce que.. Enfin, parce que c'était toi sur le dessin. Je pensais bien faire... » Ses bafouillis le firent sourire. Il ne lui en voulait pas d’être venu. Au fond, il avait sans doute espéré qu’une chose semblable se produise sans oser se l’avouer. Mais ça n’empêchait sa surprise et les incompréhensions. « Pour te retrouver c'est simple... Je savais que tu travaillais avec des enfants, j'ai donc cherché les centres sur Miami. Et j'y suis allé au hasard, demandant si un Hareton travaillait là. J'aurais pas dû ? Ça te fait peur c'est ça ? Oh je suis vraiment désolé, ce n'était pas mon but ! Je te jure que je n'ai pas l'intention de recommencer ou de te suivre chez toi, de t'importuner ou que sais-je encore ! » Il suivit du regard la main qu’elle glissa dans ses cheveux et gêné, il se surprit à penser qu’il aurait aimé en faire de même. Non. Vraiment. Il y avait un truc avec cette nana qui ne collait pas. « Y a pas de soucis. J’aime bien me sentir épier ! Ca fait de moi… quelqu’un qui en vaut la peine. » Il lui avait alors offert un clin d’œil, montrant clairement qu’il plaisantait et qu’il ne se sentait pas plus intéressant qu’un autre. Surtout pour elle. Des types qui lui faisaient la cours, elle avait du en voir des tas et des tas avaient sans doute eu la chance de faire plus que parler crayon et papier avec elle. Il ne l’imaginait pas spécialement aguicheuse mais… Les prémices de l’adolescence avait fait le même effet à tout le monde ! Lui aussi quand il avait eu quinze ans, trois poils au menton et des caleçons trop grands, il avait fait des choses dont il était peu fier. Les vestiaires du gymnase par exemple. Mais soit !

L’emmener voir ses petits monstres était la seule idée valable qu’il avait en tête pour ne pas songer à tout ce qu’il refusait de comprendre. Il savait que les gosses auraient le mérite de le divertir et de lui ôter cette idée débile de la tête. Non, le tintement de son rire n’avait rien de charmant et non, son petit minois souriant ne le perturbait pas ! « T'es son amoureuse ? » Ah ben tiens, c’est malin ! ne put-il s’empêcher de penser. Il savait que les enfants étaient franchement horrible par moment et il aurait du prévoir ce genre de trouble-fête. Tant pis. Alors qu’il allait rétorquer que cela ne lui regardait pas, Rose prit la parole, le coupant net dans ses réflexions. « Non, je ne suis pas son "amoureuse". Je suis juste... » Hareton laissa couler son regard sur elle, attendant la suite de cette phrase. Juste quoi ? Lui aussi aurait aimé savoir. Mais visiblement, Rose aussi ignorait ce qu’elle était et cela l’arrangea un peu. Il avait peur d’entendre une réponse étrange à cette question. Si elle avait dit ‘ami’, il n’aurait pas compris. Si elle avait dit ‘connaissance’, il l’aurait haït… Bref, aucune réponse ne lui aurait semblé satisfaisante. Elle n’était pas son amoureuse, point. C’était bien ça. Hareton la regarda partir avec le petit Corentin sans chercher à les retenir. Il avait de toute façon, beaucoup d’enfant sous la main. Notamment la petite Emma qui refusait obstinément de le lâcher. Cette gamine devait avoir un faible pour les nounours dans son genre. « Hareton ? Je suis belle comme Rose ? OU PLUUUUUUS ? » Le jeune homme s’accroupit et enlaça les petites mains de la fillette entre les siennes. Il jeta un rapide coup d’œil vers Rose qui semblait bien s’amuser avec Corentin et il replongea ses iris dans celle de la brunette. « Non. Tu n’es pas belle. Tu es mieux que ça. Mais de toute façon, on s’en tape. Tu sais bien, la beauté c’est pas tout dans la vie. Je te l’ai déjà dit. » « Oui mais… ils brillent tes yeux ! » COMMENT CA ILS BRILLENT, SES YEUX ? N’importe quoi ! « HARETOOOOOOON ! Tu peux me faire un tour ? Dis, toi tu sais faire rouler une pièce de ton front à ton nez ? Je suis sûr que non, t’es trop nul en vrai, tu sais rien faire ! » Piqué au vif, l’animateur se tourna vers le petit garçon et fronçant les sourcils il prit la pièce entre ses doigts. Se redressant, il pointa Rose du doigt et déclara : « Ne dis pas que je ne suis pas capable de faire quelque chose à ce gamin ! JE SUIS HEROS. Tu peux pas lui gâcher ses croyances comme ça ! » Et ni une, ni deux… Il laissa glisser la pièce du sommet de son front jusqu’à la pointe de son menton. Du moins, il essaya. Ce fut quelque peu chaotique et quand il redressa la tête en hurlant : « TADAAAAAAM ! » Plusieurs éclats de rire se firent entendre. Suspicieux, Hareton analysa la pièce d’un peu plus prêt et constata ; non sans regret, qu’elle était pleine de crayon ! Bien joué. Voilà que maintenant, il devait ressembler à une sorte d’Albator. Laissant un vague sourire sournois trahir ses pensées, le jeune homme s’approcha de Rose. Il fit le tour de celle-ci la regardant de haut en bas, comme s’il analysait la moindre parcelle de son corps. « Les enfants, je crois que nous avons ici un spécimen rare… UNE CHATOUILLEUSE ! » A peine avait il formulé ce mot que tous les enfants se ruèrent sur la demoiselle afin de la chatouiller. Hareton ne resta bien évidemment pas en reste et pris part à la torture. Au bout d’une fraction de secondes, il pria les enfants de se reculer et tandis la main vers Rose qui, malencontreusement, avait échoué au sol face à la meute sauvage qui l’avait assaillit. Prêt à aider, il lui offrit un sourire charmeur et déclara : « C’est moi le chef, non mais ! » Attendant délicatement la main fragile de sa nouvelle partenaire de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Mystery is beautiful ♥ ROSETON

Revenir en haut Aller en bas
 

Mystery is beautiful ♥ ROSETON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-