AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 n°1593 - Shhh it's a secret baby ★ CLEO&MATEO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: n°1593 - Shhh it's a secret baby ★ CLEO&MATEO Ven 1 Juil 2011 - 16:36



CLEO&MATEO
shhh it's a secret baby
07h30 — Je me réveillais en sursaut ce matin. Mes yeux grands ouverts, la sonnerie d'alarme de mon réveil venait de me faire manquer la fin de mon rêve si merveilleux, pour venir à me ramener bien vite à une réalité bien plus terrifiante. Je n'avais que très peu dormi cette nuit que déjà il fallait que je me lève afin d'aller rejoindre mon poste de pizzaiolo. La nuit avait été courte et pour cause j'avais du jouer au parfait toyboy pour une nouvelle cliente, une femme riche et avide de pouvoir qui avait fait appel à mes services pour une bonne partie de la nuit. Cela faisait maintenant un peu plus de trois ans que j'avais commencé à me servir de mes atouts physiques pour gagner de l'argent, mais j'étais loin de me douter dans quel engrenage j'étais venu me fourrer. Si au départ je m'étais jurer faire ça que l'instant de quelques mois, plus le temps avancé plus le désir d'obtenir plus d'argent se faisait ressentir. Aujourd'hui encore d'ailleurs, malgré le salaire plutôt très satisfaisant que j'arrive à encaisser chaque fin de mois entre mon poste de pizzaiolo à temps partiel et cet autre passe temps plus lucratif, je désire en avoir toujours plus. Enfin bref tout ça pour vous dire que ce matin ce n'était pas la grande forme. Restant encore quelques minutes blottit sous mes draps, je luttais intérieurement pour me lever car une absence de plus à la pizzeria et je risquais de me faire virer, même si son succès aujourd'hui acquéris était en partie mien. Ben quoi c'est vrai ! vous croyez que toutes ces minettes viennent là seulement pour les pizzas ? je crois pas moi, car vu les regards que certaines me lancent je pense plutôt qu'elles viennent pour le beau et sexy pizzaiolo que je suis derrière les fourneaux. Souriant à cette idée, je m'étirais de tout mon être le long de mon lit avant de poser les pieds au sol. Encore un peu alcoolisé de la veille, je ressentais un léger mal de crâne tout en me dirigeant vers ma cuisine. Là j'attrapais un grand verre que je remplissais d'eau avant de prendre dans un tiroir un cachet pour le mal de tête et de l'avaler d'un trait. Cherchant ensuite à me rassasier j'ouvrais le frigo devant lequel je restais sans vie durant de longues minutes avant de le refermer sans même y attraper quelque chose, pour finalement opter pour un simple café serré qui aurait le don de me redonner un petit coup de pêche du moins c'est ce que j'espérais. Mettant ainsi en marche la machine à expresso pour finalement me diriger vers la salle de bain. Là, je laissais tomber le seul vêtement que je portais en me réveillant, mon boxer pour venir à me glisser sous la douche. Les jets ruisselants maintenant sur mon corps, je fermais les yeux quelques instants, profitant de cet instant agréable. C'est seulement vingt longues bonnes minutes plus tard que j'en ressortais, mon corps entouré d'une simple serviette. De retour dans la cuisine je posais mon regard sur l'horloge qui affichait déjà huit heures, dans une heure je devais être à la pizzeria prêt à réceptionner la marchandise … si je ne voulais pas être en retard valait mieux que je prenne les choses en main. Buvant ainsi d'une traite le café que j'avais précédemment préparé, je filais à toute allure dans ma chambre où j'enfilais un jean moulant parfaitement mon joli fessier musclé et sexy ^^, un T-shirt en col-V laissant apparaitre mes muscles parfaitement dessinés, le tout accompagné d'une paire de basket en toile à la mode. Dernier petit tour dans la salle de bain, histoire de mettre en forme ma chevelure à l'aide de mes doigts et me voilà enfin prêt … il était maintenant huit heure trente et avec un peu de chance je pourrais éviter les embouteillages et être à l'heure au boulot. Ni une ni deux je quittais alors mon domicile laissant derrière moi un bazar assez important.

★ ★ ★

La matinée avait été longue et difficile aujourd'hui. Par chance j'étais arrivé à l'heure au boulot, mais le détails énervant fut que le collègue censé être chargé de m'aider à réceptionner la marchandise de la semaine ne fut présent car malade. C'est donc seul et à une allure impressionnante que j'avais du m'atteler à descendre les cartons de marchandises du camion de livraison pour les amener jusque dans le stock de la pizzeria … plusieurs allers-retours difficiles et physique … de quoi encore plus me fatiguer pour la journée. Par chance je ne travaillais pas ce midi mais seulement ce soir ce qui me laissait donc l'opportunité de dormir cette après-midi. Mais c'était sans compter sur mon envie soudaine de voir une certaine personne, une certaine jeune femme divinement belle et sexy et avec laquelle ma relation ne cessait d'évoluer. Il s'agit alors là de Cléo L. Ofersen, une divine créature comme je n'en connaissais pas beaucoup, voir même aucune. Une jolie brune à la peau halé et au corps diaboliquement envoûtant et sexy avec qui depuis peu je me liais d'amitié voir plus … Nous nous étions rencontrés lors d'une soirée mondaine où tous les deux nous exercions dans nos domaines respectifs qui resteront secret et de là alors une certaine alchimie s'était enclenché, de plus il faut l'avouer si je pouvais la mettre dans mon lit cela ne serait pas de tout refus bien au contraire, mais nous n'en sommes pas là. Je voulais à cet instant précis simplement la voir elle et personne d'autre. Après tout elle était la seule à avoir connaissance de mes activités nocturnes, ce qui pouvait peut être être la cause de mon envie soudaine de la voir, une envie de pouvoir parler ensemble de nos secrets, une envie de la voir ELLE tout simplement. Je quittais donc la pizzeria aux alentours de midi trente, bien décidé à la rejoindre. Cherchant durant quelques minutes une idée de repas, j'optais pour prendre un assortiment de plats chez le chinois avant de filais au volant de ma voiture à toute allure, direction la maison de la belle Cléo. Arrivant enfin devant chez elle, je me regardais une dernière fois dans le pare-brise et plutôt satisfait de mon image je me lançais un clin d'oeil dont j'étais le seul à avoir le secret. Attrapant le repas, je sortais de mon bolide avant de rejoindre la porte d'entée. Me retrouvant maintenant nez à nez avec cette porte en bois, j'étais tout à coup moins sûr de moi et si elle n'était pas là, si elle n'appréciait guère ma présence ? … autant de questions qui vinrent à me perturber quelques instants. Secouant la tête, je reprenais mes esprits et mon allure de parfait séducteur sûr de lui tout en appuyant sur le bouton de la sonnette. Un silence s'installa durant quelques instants, avant que je ne puisse entendre du bruit derrière la porte, ensuite vint le bruit des clés glissées dans la serrure pour finalement faire face à la jeune femme, toujours aussi radieuse et attractive. Lui offrant mon plus beau sourire je prenais la parole rapidement tout en lui présentant le repas sous ses yeux.

« Salut Cléo … j'aurais peut être du t'envoyer un texto avant de passer, mais maintenant c'est trop tard donc voilà … je suis passé chez le chinois et j'ai pris quelques trucs à manger, j'espère que tu n'as pas encore mangé ou bien alors que tu as encore un peu de places parce que c'est pas donné ce truc ! pouaw … enfin bref, je me suis dit pourquoi pas faire un petit coucou à la belle Cléo pendant ma pause … »

Toujours le sourire aux lèvres j'espérais qu'elle ne refuse pas mon invitation à dîner et qu'elle soit toute aussi heureuse que moi de ma présence ici, à ses côtés. Plongeant alors mon regard dans le sien j'attendais sa réponse, impatient.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: n°1593 - Shhh it's a secret baby ★ CLEO&MATEO Lun 11 Juil 2011 - 16:44



Mateo & Cléo



Shhh, it's a secret baby.



Cléo s'était réveillée aux alentours de 11h, dérangée par le bruit incessant d'une tondeuse à gazon dans le jardin voisin. Maudite idée que celle de dormir la fenêtre ouverte ! Mais c'était ça, ou mourir de chaud. Couchée à 4h du matin après une longue nuit toujours aussi désagréable, la belle aurait apprécié de pouvoir dormir encore un peu, mais le destin en avait décidé autrement. Après avoir encore trainée un moment au lit, elle finit par se lever, ensuquée. Ce fut pourquoi elle se dirigea aussitôt dans sa salle-de-bain, prenant une brève douche très fraiche histoire de faire redescendre la température de son corps, mais également de se réveiller. Cheveux trempés, elle les enroula dans une serviette et fit de même pour le reste de son corps. Personne n'était là aujourd'hui. Ni Goldie, ni Noah. C'était souvent ainsi les jours de semaine, Cléo était assez tranquille et vu les horaires qu'elle faisait elle était sans cesse décalé avec les deux autres. Mais ça ne la dérangeait pas, bien au contraire. Ça lui permettait de souffler un peu, d'avoir un peu de tranquillité et d'intimité. Mais elle appréciait tout autant les moments passés en compagnie de Goldie, qu'elle apprenait à aimer un peu plus chaque jour, découvrant à chaque fois ô combien elle était une femme formidable et qu'elle gagnait à être connue. Elle avait débarquée dans sa vie après un malentendu, et Cléo ne pouvait que remercier le hasard de l'avoir mise sur sa route, car depuis le quotidien lui semblait moins morose et moins difficile. Elle égayait chacune de ses journées et lui procurait la motivation nécessaire pour tenir. Elle ne la remercierait jamais assez pour tout ce qu'elle avait fait pour elle. Malheureusement, Noah avait débarqué dans leur vie parce qu'il était incapable de conduire sa carrière convenablement, et bref, il avait tout gâché et lui pourrissait la vie. Enfin, c'était Cléo qui avait déclaré les hostilités en première, par jalousie d'abord, puis par agacement. Et depuis, c'était une guerre sans fin qu'ils menaient l'un contre l'autre, Goldie prenant toujours la défense de la jolie brune qui partageait parfois plus que sa vie. Alors moins elle le voyait, mieux elle se portait !

Descendant à la cuisine, elle se prépara un grand bol de café qu'elle alla ensuite boire sur la terrassa, à l'abri des regard indiscrets. Là, elle retira la serviette qu'elle avait sur les cheveux histoire de les laisser sécher librement. Lorsqu'elle eut terminé son café, elle resta encore un long moment à l'ombre, rêveuse. Puis, elle finit par se relever et rentra dans la maison. Dans la cuisine, elle heurta malencontreusement un meuble au niveau de sa hanche et aussitôt elle échappa un cri de douleur et se plia en deux, gémissante. Une fois la douleur calmée, elle se redressa et déposa le bol qu'elle tenait dans l'évier et déroula sa serviette, posant son regard sur sa hanche. Ses yeux se voilèrent de tristesse en apercevant une fois encore l'énorme hématome sur sa fine peau, causé par un violent coup de pied de Luke suite à leurs "retrouvailles". Son bras aussi était légèrement violet vers le haut, là où il l'avait empoigné avec une force terrible. Elle se laissa tomber sur l'une des chaises, refermant sa serviette. Se prenant la tête entre les mains, elle sanglota légèrement, à bout. Le retour de Luke dans sa vie faisait tout basculer et elle se retrouvait dans une merde sans nom, avec encore moins d'espoir de se sortir de ce milieu là. Elle était désespérée et fatiguée de tout ça. Refusant de se laisser aller plus que ça, elle se ressaisit et quitta la cuisine pour remonter dans sa chambre où elle s'habilla. Un simple short en jean et un débardeur fleuri et très souple. Tongues aux pieds, elle prit le temps de natter ses cheveux sur le côté avant de retourner sur la terrasse avec un bouquin. Elle s'accordait une petite pause, et en fin de journée lorsque la chaleur serait déjà plus vivable, elle irait faire quelques courses car il commençait à manquer certaines choses. Un bol de framboise à côté d'elle, elle dégusta les petits fruits tout en lisant son romain dans le silence le plus complet.

Puis, en début d'après-midi, on sonna à la porte. Cléo sortit de sa lecture, un peu surprise. Elle déposa son bol vide par terre, à côté de sa chaise longue et se dirigea rapidement vers l'entrée, ouvrant la porte avec une certaine méfiance malgré tout. Si jamais c'était Luke, elle voulait pouvoir refermer la porte avant qu'il ne rentre de force. Mais en apercevant le visage rayonnant de son ami, Cléo retrouva à son tour le sourire. Mateo ! Il ne pouvait pas mieux tomber à vrai dire. Elle avait le moral au fond des chaussettes, et le jeune homme avait toujours le don de la remettre de bonne humeur. Rencontré il y a de ça quelques temps déjà, lors d'une soirée mondaine, les deux avaient vite comprit qu'ils n'avaient là que des rôles de figurants. Découvrant donc rapidement le secret de l'autre et sa véritable nature, ce trait plus ou moins commun de leur vie les rapprocha aussitôt, créant un lien fort. Ils se comprenaient, vraiment. Goldie se montrait certes très compréhensive à son égard, mais elle ne pourrait jamais véritablement comprendre ce qu'éprouvait Cléo. Mateo, si. Bien qu'il n'en soit pas non plus au point de Cléo, à vendre son corps sur la voie publique... Ouvrant grand la porte, elle posa sur lui un regard pétillant, ne cachant pas sa satisfaction à le trouver là, sur son perron. Avant même que la jeune femme n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche, Mateo s'élança, brandissant devant lui un sachet marron : « Salut Cléo … j'aurais peut être du t'envoyer un texto avant de passer, mais maintenant c'est trop tard donc voilà … je suis passé chez le chinois et j'ai pris quelques trucs à manger, j'espère que tu n'as pas encore mangé ou bien alors que tu as encore un peu de places parce que c'est pas donné ce truc ! pouaw … enfin bref, je me suis dit pourquoi pas faire un petit coucou à la belle Cléo pendant ma pause … » Cléo ne put s'empêcher d'échapper un petit sourire timide à son compliment. Ça, c'était du Mateo tout craché. Un véritable charmeur ! Et si d'ordinaire Cléo acceptait mal les compliments, venant de lui ça ne la dérangeait pas, sachant qu'il n'était pas le genre d'homme à essayer de trouver un coin tranquille pour pouvoir s'envoyer en l'air avec elle. Elle se décala de l'ouverture de la porte pour le laisser passer et déclara sur un ton enthousiaste : « Rentre vite Mateo ! C'est toujours un plaisir quand tu passes me voir et ça tombe d'autant mieux que je n'ai pas mangé. En tout cas, c'est gentil d'avoir pensé à moi pour partager ton repas durant ta pause. » Elle referma la porte derrière lui puis se pencha dans sa direction pour lui faire la bise. Une fois fait, elle posa sa main derrière son dos, l'incitant à avancer jusque dans la cuisine. « Viens, on va déballer tout ça sur un plateau et se prendre à boire. » Elle installa un plateau sur la table, lui laissant le loisir de défaire le repas avant de l'amener dehors, tandis qu'elle attrapait deux verres. En se hissant sur la pointe des pieds pour atteindre le placard, son t-shirt remonta à son tour, laissant entrevoir l'énorme hématome qui abimait sa peau. N'y prêtant pas attention, elle déposa les verres sur le plateau et posant son regard dans celui de son ami, elle demanda : « Tu veux boire quoi ? Eau, sirops, sodas, bières... ? » Douce, elle posa une main sur son bras et souffla : « Je suis vraiment contente que tu sois venu... » Oh ça oui, il n'imaginait pas à quel point ! Même plongée dans sa lecture Cléo ne pouvait s'empêcher de penser à Luke, redoutant qu'il débarque à chaque instant. Maintenant qu'elle n'était plus seule, elle se sentait rassurée.

Revenir en haut Aller en bas
 

n°1593 - Shhh it's a secret baby ★ CLEO&MATEO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-