AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cigarette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Cigarette ? Jeu 23 Juin 2011 - 19:17

Il commençait à faire nuit ce soir là et Sally, posté sur le trottoir en face de chez elle commençait à désespérer. Elle voulait rentrer chez elle mais ça fierté l’en empêcher. Elle était tellement énervée contre ses parents qu’elle ne voulait même plus leur parler. Ils l’avaient mit dehors de toute façon, alors ce n’était pas comme si elle avait eut le choix. Sally soupira et décida de remonter la rue pour aller s’assoir sur le perron d’une maison inoccupé qui attendait d’être vendue. Elle ne savait pas ou dormir ce soir et ça commençait sérieusement à l’inquiéter. Elle ne pouvait pas éternellement compter sur Rose. Elle savait pertinemment qu’elle pouvait lui demander quasiment n’importe quoi que cette dernière accepterait mais, elle était une vraie amie et elle ne voulait pas profiter de sa gentillesse. Il restait bien Caelan, mais il ne l’avait pas encore vu dans cet état la avec le ventre bien rebondit. Elle avait quasiment peur qu’il entre dans un délire de pervers qui aiment coucher avec des femmes enceintes. Blasée, la jeune fille fouilla dans son sac à la recherche de son téléphone. Peut être que dans son répertoire elle trouverait une personne qui voudrait bien l’accueillir une nuit ou deux ? Mais ce ne fut pas son téléphone qu’elle sortit de son sac, en effet, elle sortit son paquet de cigarette. Paquet dont elle avait complètement oublié l’existence. En voyant ce paquet, Sally voulu s’allumer une cigarette histoire de se détendre un peu. Bien sur, elle se souvenu du bébé un peu après. Bon sang, est-ce qu’elle allait devoir renoncer à tout ce qui la caractérisait ? Ses vêtement, son logement, et maintenant ses cigarettes ? Sally s’énerva seule et en décida qu’elle allait continuer a vivre comme elle le voulait. Elle ouvrit ce paquet de cigarette et en glissa une dans sa bouche. Peut importe ce qu’on penserait d’elle, elle n’avait jamais voulu tomber enceinte ! La jeune femme attrapa le briquet dans son sac et le serra fort dans ses mains. Il ne lui restait plus qu’a allumer la cigarette maintenant. Oui, seulement c’était plus facile à dire qu’à faire. Sally en était incapable, elle le voulait et pourtant, une petite voix au fond d’elle l’en empêcher. Elle leva les yeux au ciel en se demandant franchement qu’est-ce qui était en train de lui arriver. Elle ne se reconnaissait presque plus, merde ! Sally enleva la cigarette de sa bouche mais la garda tout de même dans sa main, tout comme son briquet. Peut être que, elle n’en avait pas le cran la tout de suite, peut être qu’elle voudrait la fumer tout à l’heure… Son regarde divagua sur ses voisins qui rentraient sûrement chez eux après une longue journée de travail. Puis elle reconnu tout particulièrement un voisin. Dylan Summer. Il était venu dans leur lycée pour leur expliquer quel était la matière qu’il enseignait à l’université. Sally avait vite fait de le contredire et de lui faire des propositions douteuses devant toute sa classe qui riait aux éclats. Et aujourd’hui, elle le recroisé en cloque ! Elle soupira en faisant comme si elle ne l’avait pas vu. Il ne maquerait plus qu’il vienne lui parler de son ventre et lui faire la morale ou un truc dans le genre. Elle s’était bien foutue de sa gueule elle, normale qu’elle craigne les représailles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Cigarette ? Jeu 30 Juin 2011 - 17:30

« Leslye? » Dylan soupira sous l’appel incessant qu’il essaya de faire afin de demander à sa cousine de l’aider à faire le souper et surtout de sortir les vidanges dans la rue. Malheureusement pour lui, Leslye ne l’entendait pas à l’étage trop préoccupée par son ordinateur et la musique dans ses écouteurs. Dylan avait cent fois plus d’autorité sur ses élèves que sa propre cousine. Chaque fois, il finissait par céder comprenant que Leslye était passé par de rudes épreuves et qu’elle avait besoin de temps pour retrouver le bon chemin. Puis il avait l’impression qu’il y avait une certaine distance entre eux qu’ils n’arrivaient pas à combler. Leslye savait ce qui s’était passé avec sa femme et elle n’en restait pas moins discrète, sachant qu’il avait lui aussi besoin de temps pour redevenir celui qu’il était et surtout pour recoller les morceaux. Et lui, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter surtout depuis qu’il avait appris trop tard qu’elle avait été enceinte et que dans un accident elle l’avait perdu. C’est une fois comme des centaines d’autres que Dylan céda finalement à ne pas lui demander son aide et il sorti à l’extérieur de la maison pour trainer derrière lui le sac des vidanges. Plongé dans la nuit fraîche, Dylan marcha d’un pas nonchalant jusqu’à la rue où il déposa son sac pour que la ville puisse le ramasser. Il fut salué par une voisine qu’il ne marqua pas de saluer en retour d’un sourire poli et gentil. Cette voisine commençait tristement à démontrer des signes de perte de mémoire et Dylan s’attristait pour la famille qui devait s’occuper d’elle. C’est alors qu’il allait se retourner qu’il remarqua une silhouette près d’une maison inhabitée. Plissant les sourcils, légèrement aveugler par la luminosité des lampadaires de la rue, Dylan guetta qu’aucune voiture ne circulait pour s’engager lentement dans la rue et d’approcher le porche de cette maison d’un pas lent mais un peu intrigué.

Arrivé devant la maison alors qu’il semblait dévisager par une jeune femme, Dylan ne put s’empêcher de s’approcher doucement. Il ne souhaitait pas vraiment lui dire qu’elle ne pouvait pas être là, que s’était un terrain privé…etc. Ce n’était pas son intention. Il était plutôt intrigué de savoir pourquoi cette jeune femme était seule dans le noir au lieu d’être chez elle ou avec des copains. Alors qu’il s’approcha suffisamment pour la reconnaître, Dylan se rappela vivement du caractère peut recommandable de cette étudiante qui avait cru bon de s’amuser en le ridiculisant devant les étudiants. Mais s’il y avait bien une personne dans se bas monde qui montrait aucune rancune – ou si peu – s’était bien lui. Il mettait se comportement au fait de la pression que la collectivité étudiante effectuait sur les élèves et à cet âge la pression était forte. Ils voulaient tous être populaires et cherchaient l’attention à n’importe quel prix. « Bonsoir.. » Fit-il d’une voix calme et qui trahissait une certaine inquiétude. Qui augmenta exponentiellement lorsque ses yeux se posèrent sur le ventre bien rond de la jeune femme. Les liens se firent rapidement dans sa tête alors qu’il doutait que cette forme bien précise de son ventre ne soit produite que par une mauvaise alimentation. « Est-ce que ça vas? » Trouva-t-il simplement à dire alors qu’il s’inquiétait de la suite des choses. Il allait sans doute faire rire de lui, mais il souhaitait de tout son cœur qu’elle ne resterait pas indéfinitivement à cet endroit. On annonçait de la pluie en plein milieu de la soirée et elle ne semblait pas convenablement habillée pour ne pas prendre froid. Détaillant un peu plus la scène tout en conservant prudemment un mètre entre elle et lui, Dylan ne put ignorer le paquet de cigarettes qu’il avait envie de lui retirer. Elle était si jeune. Si jeune qu’elle ne prenait peut-être pas conscience de toutes les conséquences. Sérieux et désireux de l’aider même si c’était un geste banal, il tendit la main vers le paquet pour qu’elle lui donne. Si elle n’en avait pas fumer une s’était qu’elle hésitait et il pourrait sans doute faire la bonne chose pour elle.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Cigarette ? Ven 1 Juil 2011 - 23:14

« Bonsoir.. » Au lieu d’une quelconque remarque bourrée de rancune et de préjugés, Dylan se contenta de saluer la jeune fille. Ce a quoi elle ne répondit pas bien évidement. Elle craignait les représailles mais ce qu’elle craignait par-dessus tout, c’était exactement ça. Qu’on la prenne en pitié parce qu’une crevette poussait dans son ventre. Elle ne voulait pas qu’on s’inquiète à son sujet. Puis franchement, il n’avait pas mieux à faire ? En tout cas, elle si. Et lui parler ne faisait pas partie de ses priorités. Par exemple, dans l’immédiat, elle devait trouver ou passer la nuit. L’idée d’entrée par effraction dans cette maison à vendre commençait à se faire de plus en plus importante dans son esprit. Après tout, elle ne dérangerait personne et si elle se faisait assez discrète, elle pourrait rester longtemps. « Est-ce que ça vas? » Sally avait presque oublié que Dylan se trouvait devant elle. Trop occupé à réfléchir à la façon dont elle casserait l’une des fenêtres pour entrer dans la maison vide, elle ne remarqua pas que son regard avait glissé sur son ventre. Cependant, en analysant le ton qu’il employait et la façon qu’il avait de la regarder à présent, elle comprit qu’il venait seulement de remarquer. Sally posa son regard sur Dylan et répliqua d’un ton froid et sarcastique. « Ca pourrait pas aller mieux ! J’attends que les fées qui sont à mon service m’apportent une tasse de thé et me massent les pieds. Elle ne devraient plus tarder maintenant.» Puis elle grimaça en regardant autours d’elle. Dylan tendit sa main vers le paquet de cigarette de Sally. La jeune femme soupira et finit par déclarer d’un ton innocent. « Vous en voulez une ? » Elle se doutait bien qu’il n’en voulait pas mais là, elle n’avait pas vraiment envie de le lui donner. Elle en était encore à se demander si elle devait oui ou non, fumer cette cigarette. Il n’était même pas question d’envie. Elle subissait un conflit intérieur qui allait peut être finir par la rendre folle. Elle voulait fumer cette cigarette mais inconsciemment, une toute petite partie d’elle rêvait que Dylan lui arrache le paquet des mains. Mais ça, elle était bien loin de l’admettre et d’ailleurs, si cela se produisait vraiment, Dieu seul sait comment elle réagirait. Sally ouvrit le paquet et en sortie une deuxième cigarette qu’elle posa dans la main de Dylan par pure provocation. « Je peux encore vous aider ? Du feu peut-être ? En échange vous répondrez à l’une de mes questions ? » Sally se força a sourire parce qu’elle n’en avait aucune envie mais si elle voulait extirpé quelque infos de la part de Dylan, elle devait faire semblant et se montrer agréable. Elle lui tendit donc le briquet, en sachant pertinemment qu’il ne s’en servirait jamais pour allumer la cigarette et finit par demander très subtilement. Enfin, tout dépends du point de vue la encore. « Vous travaillez avec les flics, n’est-ce pas ? » Elle marqua une pause le temps d’avoir une réponse à sa question mais en fait, elle s’en fichait un peu. Il devait forcement pouvoir répondre à sa question, qu’il ait un certaine contact avec les autorités, ou non ! « Disons qu’une amie à moi n’a plus d’endroit ou dormir parce que ses parents l’ont foutue à la porte parce qu’elle… » Elle reflechit deux seconde et ne trouva rien de mieux que cette excuse « Parce qu’elle avait une aventure avec l’un de ses professeur. » Elle regarda Dylan droit dans les yeux pour être sure qu’il la suivait bien. Elle n’éprouvait aucun regret à inventer des sottises dans le genre et à mentir aussi effrontément. « Si cette amie décidait par tout hasard d’entrer dans une maison vide par effraction et d’y squatter pendant un petit moment… Elle risquerait quelque chose ? » Elle attendait impatiemment une réponse. En fonction, elle aviserait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Cigarette ? Lun 11 Juil 2011 - 17:22

« Ca pourrait pas aller mieux ! J’attends que les fées qui sont à mon service m’apportent une tasse de thé et me massent les pieds. Elle ne devraient plus tarder maintenant. » … Face à ce sarcasme impressionnant venant d’une femme aussi jeune, Dylan dériva les yeux afin de ne pas garder un regard insistant face à la situation. Il s’afférait à garder une expression neutre alors qu’il était choqué de voir cette jeune étudiante assise sur le porche de cette maison à vendre, comme s’elle cherchait un endroit à squatter. Tout au fond de lui, Dylan espérait qu’il se trompait en spéculant de telles observations. « Vous en voulez une ? » Il secoua faiblement la tête dans un signe de négation alors que Sally ne s’y attardait pas, poussant les choses jusqu’à déposer dans sa main tendue une cigarette. Sans réagir ni baisser les yeux sur la cigarette, Dylan soupira d’exaspération alors qu’il lui semblait que peu importe la situation Sally rendrait les choses difficiles. Par pure provocation. Dylan ne prit pas la peine de lui dire qu’il ne fumait pas ou bien encore qu’il souhaitait qu’elle lui donne ce paquet. Le marchandage ne pouvait pas être aussi simple. « Je peux encore vous aider ? Du feu peut-être ? En échange vous répondrez à l’une de mes questions ? » Sans répondre à sa question, décidant plutôt d’écouter ce qu’elle souhait savoir, Dylan s’approcha finalement des escaliers du perron avant de s’asseoir doucement sur les marches aux cotés de Sally. Il observa les passants alors qu’il déposait doucement la cigarette dans ses poches de jean pour la jeter à la poubelle aussitôt qu’il serait rentré chez lui. Pas question qu’il fournisse des armes à sa cousine. Des plans pour qu’elle devienne adique à la nicotine. « Vous travaillez avec les flics, n’est-ce pas ? » Il fronça les sourcils en appréhendant le genre de question qu’elle lui demanderait… qui serait soi en lien au fait de briser la loi et ses conséquences… ou de vouloir dénoncer quelque chose sans vraiment savoir comment faire. « À l’occasion. » affirma-t-il sans s’éterniser plus brièvement en lui racontant qu’il les aidait parfois pour des enquêtes ou pour des cours particuliers afin de bien établir le profil de criminels. Il aurait mit sa main à couper qu’elle s’en fichait. « Disons qu’une amie à moi n’a plus d’endroit ou dormir parce que ses parents l’ont foutue à la porte parce qu’elle… Parce qu’elle avait une aventure avec l’un de ses professeurs. Si cette amie décidait par tout hasard d’entrer dans une maison vide par effraction et d’y squatter pendant un petit moment… Elle risquerait quelque chose ? »

Un air grave se dessina lentement sur son visage alors qu’il écoutait attentivement le discours de Sally en ne sachant pas quels détails mettre en importance tant il se sentait totalement – et soudainement – dépassé. Il se doutait que cette ‘’amie’’ n’était qu’une métaphore pour parler d’elle-même. Sally avait sans doute ce point commun avec lui de ne pas aimer parler directement de ses problèmes. Mais comment est-ce qu’il pouvait réagir correctement à cette situation en ne réussissant même pas à s’imaginer comment des parents pouvaient avoir mis à la rue une femme enceinte. Pire encore, leur propre enfant. Il se fichait bien de qui pouvait bien être le père – tant qu’il apprenne qu’il soit père et qu’il prenne ses responsabilités. Mais en quelques secondes sans s’en rendre compte, il avait qu’une seule envie sauver ce qui restait de cette petite fille avant que le monde ne lui enlève le reste. Même s’il n’était personne. Ni son père, ni son frère, ni son cousin, ni même son professeur. Personne. Mais il restait quand même sans doute la seule personne qui souhaiterait aveuglement lui venir en aide. C’était tout simplement dans sa nature de ne pas pouvoir être insensible aux gens autour de lui. Réfléchissant à la réponse donc elle avait besoin tout en prenant la peine de ne pas lui mentir, Dylan ne put s’empêcher de la regarder dans les yeux un instant cherchant à comprendre comment elle réussissait à être aussi forte malgré tout. Il aurait sans doute été plus rassuré de la voir s’effondrer en larmes, mais l’orgueil semblait être à priori une arme donc la jeune femme faisait usage. « Tout dépends des propriétaires qui vendent la maison. S’ils portent plaintes ça peut aller de la simple amende… à la prison, j’imagine. » Fini-t-il par lui répondre d’un ton calme comme s’il ne faisait que répondre à la question en envisageant les hypothèses que les propriétaires ne soient pas des types très aimables et qui malgré la condition désavantageuse de Sally, en profite pour lui coller un casier judicaire. Et sans compter que ce genre d’arrestation ferait couler beaucoup d’encre dans les journaux…sans parler de la télévision locale. « Je suis certain que ton… amie pourrait retourner chez ses parents après une bonne discussion, tu ne crois pas? Après tout, ils sont ses parents. Ils sont les mieux placés pour comprendre. » Suggéra-t-il alors qu’il sentait déjà les représailles d’avoir imaginé une seule seconde que les parents aient pu réagir sans réfléchir et qu’ils regrettent leurs paroles. C’était sans connaître la famille des autres. « Mais il y a d’autres solutions que de risquer autant, pour si peu. » Ajouta-t-il dans un soupir évidemment marqué par la tristesse de se sentir impuissant face à la détresse certaine que Sally avait bien que dissimulée sous ce sarcasme agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Cigarette ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Cigarette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-