AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leslye's present birthday | Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyJeu 23 Juin 2011 - 17:18

12 Mai 2012. Ce jour-là n'était pas n'importe quel jour. Ce jour-là, Leslye fêtait ses 20 ans. Pour certains, le jour de son anniversaire, ce n'était qu'un jour parmi tant d'autres dans l'année. Autant que pour d'autres, ce jour-là était à marquer d'une croix rouge. Ils devaient fêter ça dignement, faire la fête jusqu'au lendemain matin, etc..
Leslye faisait parti de la deuxième catégorie. Depuis toute petite, fêter son anniversaire, avoir un an de plus, c'était rattraper un petit peu sa soeur -de 18 mois son aîné. Elle lui disait à chaque fois qu'elle n'était plus un bébé, qu'elle grandissait elle-aussi, et etc.. Depuis qu'elle avait grandi, elle avait toujours attendu cette journée avec impatience, sachant qu'à chaque fois une surprise l'attendait.

Là, c'était le cas. Assise sur le siège passager de la voiture de Dylan, Leslye attendait, avec plus ou moins d'impatience, la surprise que devait lui faire son cousin. Il l'avait fait monter dans la voiture, lui demandant de rester calme et de ne poser aucune question. Son sourire en coin joua encore plus sur les nerfs de Leslye. Il savait, elle ne savait pas. Elle le saoulera avec ses questions, il sera saouler, et il dira tout. La jeune femme prit bien soin de noter toutes les rues dans lesquelles Dylan la faisait passer. Elle jetait des regards à son cousin, attendant de sa part un minimum de réponses.

"Dylan, dis, tu m'amènes où là?"
"Dylan, c'est encore loin?"
"Dylan, tu comptes me répondre?"


Voyant qu'il était peu bavard, et admirant sa moue moqueuse, Leslye abandonna toute question. Elle reporta son attention sur la route, regardant défiler chaque maison, chaque immeuble.. Et puis, le panneau de sortie de Miami s'afficha à sa droite. Son regard interrogateur se tourna alors vers Dylan.
Dylan.. Depuis quelques temps, elle habitait chez lui. Sa grand-mère était devenue soudainement très fatiguée, et avait commencé à se poser des questions sur son futur à Ocean Grove. Elle en était venue à un constat qui l'effrayait : sa maison -qu'elle adorait- était devenue bien trop grande pour qu'elle s'en occupe seule, et jamais elle n'accepterait l'idée que sa petite fille l'aide. Elle trouvait toujours un prétexte pour ne pas la mêler au ménage ; elle était étudiante, et avait assez de boulot comme cela. Et elle prit la décision de partir dans une maison de retraite, demandant à Dylan si Leslye pouvait habiter chez lui.
Le début de sa colocation avec Dylan fut assez difficile. Elle mettait un point d'honneur à ne pas ressortir avec ses amis les drogués. La tentation fut très grande, mais l'idée de décevoir Dylan fut encore plus forte. Et puis, au fur et à mesure des jours, elle s'y fit, oubliant ses joints, cette herbe -elle fumait encore, en cachette, mais ce n'était que rarement-, et passait le plus clair de son temps à reprendre ses habitudes d'autrefois ; courir, faire du shopping, faire la fête, retrouvant ses autres amis, aidant Dylan dans les tâches ménagères, évitant de toucher aux objets étranges qui s'y trouvaient..Quant à Dylan, dans son rôle de cousin parrain, il était parfait ! Il ne la fliquait pas, et elle en était bien contente.

Jetant un regard intense et interrogateur sur son cousin, Leslye chercha à apercevoir un petit détail sur son visage qui l'aiderait à savoir où ils allaient. Elle posa son regard dans la voiture, regardant chaque centimètre carré de l'automobile à la recherche d'un petit indice. Mais rien. De sa main droite, elle attrapa la poignée du vide-poche, et l'ouvrit, dans l'idée que là-dedans, elle trouverait peut-être cet indice. Là encore, elle ne vit rien. Et pour justifier le fait qu'elle fouinait dans la voiture, elle ouvrit la bouche, en feintant.

"Ah! Il faudra que tu penses à mettre une bouteille d'eau dans ta voiture."

Elle referma le vide-poche, et observa les alentours. La seule chose qu'elle pouvait compter, c'était le nombre d'arbres, ou encore le bétail. Oui, des vaches, il y en avait. Des humains? Pas un sur toute cette zone ! Comme si ils étaient les seuls à venir faire un tour ici.

Et franchement, se retrouver ici l'inquiétait un peu. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien venir faire ici? Rien, c'était le cas de le dire.. Elle se retourna alors vers Dylan, et le questionna -encore une fois.

"Dylan, on est où là? Et tu nous amènes où?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyDim 3 Juil 2011 - 18:14

« Comme c’est une surprise, soit patiente. Tu verras, je crois que ça vas te plaire. » Mais dire à Leslye d’être patiente, s’était comme de dire à un enfant de ne surtout pas regarder dans la boîte... puis d’avoir le dos tourné. Il savait qu’il avait suffisamment piqué sa curiosité que sa cousine n’en avait pas terminé avec lui de poser des questions tout le long du trajet. D’un sourire en coin il se mit à prendre des chemins peu habituels simplement pour la confondre alors qu’il était certain que sa cousine se faisait beaucoup de scénarios dans sa tête. Hors avec lui, il ne fallait jamais s’attendre à quelque chose. Il était tout de même doué pour savoir quoi offrir à qui et il était très discret. Si bien que Leslye n’avait aucun indice sous la main et qu’il était bien déterminé à conserver le suspense jusqu’au bout. Il n’y avait pas plus doué que lui pour conserver les secrets. "Dylan, dis, tu m'amènes où là?" "Dylan, c'est encore loin?" "Dylan, tu comptes me répondre?" Muet, Dylan lui fit un clin d’œil avant de tendre la main sur la radio et de remplir la voiture de musique. Captant un poste de radio avec de la musique populaire, Dylan se concentra sur la route bougeant la tête sur le rythme de la musique alors qu’à ses cotés Leslye continuait de poser ses questions auquel il refusait de répondre. Remplaçant les paroles de la chanson par des Nananananana, Dylan commençait à s’improviser chanteur simplement pour embêter un peu sa cousine. Certes, même s’il savait chanter – et que personne sur cette terre ne l’apprendrait jamais – Dylan préférait amplement jouer à celui qui ne savait pas. Malheureusement, les adolescents avec cette manière très particulière de vous faire comprendre que vous étiez trop étrange – ou simplement pas assez cool d’un simple regard. Et c’est par se regard que Leslye lui servit, que Dylan s’arrêta finalement de chanter au profit d’une concentration maximale sur la route. Il était intérieurement fébrile à l’idée de la réaction que sa cousine aurait lorsqu’elle découvrirait le cadeau qu’il lui avait déniché. Dylan savait que Leslye avait passé de rudes épreuves dans les derniers mois et il voulait qu’elle puisse passer par dessus plus facilement. Car malgré tout le gros possible qu’il essayait de déployer, il se sentait toujours un peu à coté de la traque face à elle.

Il comprenait qu’elle ne voulait pas trop se confier à lui, et s’était très normal. Vu les circonstances, il aurait bien aimer que Claire soit dans sa vie afin que Leslye ai une femme à qui se correspondre et parler de ses problèmes. Jetant un coup d’œil dans son rétroviseur afin d’être certain qu’il avait pris la bonne route, Dylan jeta un coup d’œil en coin à sa cousine qui avait pris d’assaut le coffre à gant afin de découvrir sans doute quelques indices. Sans lui dire, elle aurait eu plus de chances en fouillant dans son veston laissé sur le banc arrière. "Ah! Il faudra que tu penses à mettre une bouteille d'eau dans ta voiture." Un sourire amusé se dessina sur le coin de ses lèvres alors qu’il admirait la répartie de sa cousine à toujours trouver un prétexte pour dissimuler ses réelles intentions. « La prochaine fois, j’y penserai.» Fit-il en embarquant dans son jeu bien qu’il n’était pas très difficile de comprendre que ce n’était qu’un prétexte. Il se tue de nouveau alors qu’ils approchaient rapidement de l’endroit où il voulait la conduire. À voir le regard de Leslye du coin de l’œil, il ne semblait pas du tout rassuré de voir qu’ils quittaient la grande ville pour rejoindre les grands espaces verts caractéristiques à la campagne. "Dylan, on est où là? Et tu nous amènes où?" Dylan ralentis lentement la voiture au profit d’une petite route qui semblait s’enfoncer un peu plus profondément dans la nature. « Encore quelques minutes et nous sommes arrivés, Leslye. » Ils s’enfoncèrent sur le chemin de gravel où ils furent doucement tintillés d’un coté et de l’autre puisque cette route était rarement empruntée par des voitures – plutôt par des tracteurs. Une minute passa avant qu’il ne rejoigne une énorme ferme blanche. D’un sourire, il fit arrêter la voiture avant de se stationner sur le coté et de descendre en fermant la portière derrière lui. « Viens suis-moi. » lui dit-il avant de lui tendre la main pour qu’elle la prenne et qu’elle le suivre à l’intérieur de l’étable. Il patienta alors qu’il n’attendait qu’une chose qu’elle accoure à l‘intérieur. Main dans la main, Dylan la conduisit à travers les vaches - où l’odeur était caractéristique à une ferme.. donc malheureusement un peu désagréable au départ… Puis il dépassa ses rangées pour aller rejoindre une seconde série de rangées à l’autre bout de l’étable. Ils croisèrent deux employés qui saluèrent Dylan comme s’ils le connaissaient depuis toujours, et sans leur accorder plus t’attention que de salutations polies, il amena Leslye devant une porte en particulier où son cadeau l’attendait. « Il te reste plus qu’à ouvrir cette porte, ton cadeau est derrière. » Dylan n’usait que rarement d’humour mais il se demandait comment Leslye réagirait en voyant que derrière cette porte se cachait un vulgaire canard. Alors que dans son dos, son véritable cadeau venait d’huer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyMar 5 Juil 2011 - 11:34

On entendait presque une mouche voler. Pendant tout le long du trajet, Dylan ne daigna répondre à aucune de ces questions, enfouissant Leslye dans un profond désarroi. La seule phrase qu'elle réussit à lui décrocher fut un « Comme c’est une surprise, soit patiente. Tu verras, je crois que ça vas te plaire. » -mais être patiente alors qu'on nous amène loin de chez soi pour une surprise? Ce n'était pas possible. Les mots "patience" et "surprise" ne pouvaient pas se trouver dans la même phrase. Elle réussit aussi à lui faire ouvrir la bouche deux fois de suite, au bout d'un interminable monologue. La première, c'était pour dire qu'il allait y penser à mettre une bouteille d'eau dans sa voiture. Autrement dit, dire ces mots ou se taire, c'était pareil ; ça ne l'aidait pas dans sa recherche d'indice. La deuxième fois et dernière durant tout ce trajet fut pour lui dire qu'il ne restait que quelques minutes, et qu'après cela, ils seraient arrivés. Bien. Parfait.

La jeune fille gardait un oeil sur la route. Après lui avoir dit ces quelques mots, Dylan s'engagea sur une petite route à droite. Fronçant les sourcils, Leslye le laissa faire, bien que peu rassurée. La route qu'ils empruntèrent les bousculèrent. A gauche. A droite. En haut. Un creux, et hop en bas. A en avoir la nausée. De sa main droite, Leslye s'agrippa fermement sur la poignée, en haut de la fenêtre. Le chemin qu'ils empruntaient ne devait même pas figurer sur les cartes de la région, Leslye en aurait mis sa main à couper ! Même un GPS devait les croire perdu au milieu des champs -et il n'aurait pas tord.

Une grande bâtisse blanche apparut alors. La jeune fille ne comprit pas du tout ce qu'ils faisaient là. Elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'eux. Il n'y avait rien d'autres que cette ferme et ces habitants : veaux, vaches, moutons, chevaux. Elle resta un instant à contempler un cheval, n'osant pas bouger d'un poil. Voyant que Dylan s'arrêtait, elle se décida enfin à bouger. A peine fut-elle sortie de la voiture que Dylan lui prit la main, et lui dit. « Viens suis-moi. » Il l'entraina alors, main dans la mains à travers les vaches -d'où l'odeur qui s'en sortait n'était pas très agréable, mais que Leslye, peu difficile, s'y fit rapidement-. Leslye fut surprise de l'entendre saluer des employés. A son tour, elle leur disait " Bonjour", presque dans un murmure tellement elle se sentait perdue. Que faisaient-ils ici? Et surtout, pourquoi Dylan connaissait tout ces gens? Bien qu'elle ne partageait le quotidien de Dylan que depuis peu, elle ne l'avait jamais entendu dire qu'il venait souvent faire un tour dans une ferme.

A un moment, Dylan s'arrêta. Avec un grand sourire sur les lèvres, Dylan ouvrit de nouveau la bouche. « Il te reste plus qu’à ouvrir cette porte, ton cadeau est derrière. » A cette parole, un "hue" de cheval se fit entendre derrière eux, auquel Leslye ne preta aucune attention, bien trop pré-occupée à se demander ce que pouvait cacher cette porte. Avec un grand sourire vers son cousin, elle s'approcha de la porte. Une porte de box. Il fallait ouvrir le dessus, et le dessous. Elle décida d'ouvrir les deux en même temps pour ne pas gâcher la surprise que son cousin avait mis longtemps à lui concocter. Avec application elle ouvrit la clapet du dessus, et celui du bas. Elle jeta un coup d'oeil à son cousin, et décida d'ouvrir doucement la porte. Un petit filet de lumière s'échappa du box. Elle ne vit rien. Elle l'ouvrit en plus grand. Elle ne vit toujours rien. Elle finit par ouvrir en grand la porte. Elle ne voyait encore rien. Un "COIN-COIN" la fit sursauter. Surprise, elle baissa les yeux, et aperçut dans l'ombre d'un volatile. Celui-ci se mit à bouger, et en plein dans la lumière du jour, elle vit alors que c'était un canard. Surprise de trouver cet oiseau, Leslye du se forcer à sourire. Dylan avait toujours été doué pour faire des cadeaux, mais là, elle ne savait pas si c'était le fait qu'il n'ait plus de copine ou quoi, mais il s'était littéralement planté. Que pouvait-elle bien faire d'un canard? Mise à part l'engraisser pour le manger.. Et encore, elle détestait le canard -magret ou autre-. Un "oh" de surprise s'échappa alors de sa bouche, comme si ce n'était que la seule syllabe qu'elle était capable d'articuler.

Que dire d'autre?
Dire "Il est magnifique"? non, ce n'était qu'un canard.
Dire "Ca va mettre utile"? Pas vraiment, là encore, ce n'était qu'un canard.

Elle se retourna vers Dylan. Après tout, sa rupture avec Claire avait du vraiment le choquer pour lui faire un cadeau pareil. Il n'était pas dans son état normal. Il n'avait pas du voir qu'un canard n'allait lui servir à rien. Posant son regard de nouveau sur le canard, elle ouvrit la bouche (de béatitude et aussi pour dire quelques mots). "Mais..." Soucieuse de ce qu'elle allait faire de ce canard chez eux, elle demanda alors, parce que l'idée de dormir avec ne l'enchantait guère. "Mais je vais le mettre où ce canard?"

Bien trop naive Leslye. Jusque-là, elle n'avait pas pensé une seule seconde que ça pouvait être une blague. C'est en demandant où elle allait le mettre que cette idée l'effleura. Et en son fort intérieur, elle espérait sincèrement que Dylan ne soit pas un cinglé, mais bien un bon farceur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyMar 12 Juil 2011 - 18:01

Immobile aux cotés de Leslye, Dylan contenait cette envie irrésistible d’éclater de rire simplement par l’euphorie de ce qu’elle trouverait en croyant que ce serait son cadeau. Décidemment la blague était trop facile et voir la réaction contenue de Leslye à savoir si elle devait faire semblant d’apprécier ou pas… Dylan résista de toutes ses forces à ne pas gâcher la surprise en riant dans son dos. « Mais… Mais je vais le mettre où ce canard? » Ce fut trop, devant la béatitude de Leslye, Dylan éclata de rire et il posa une main sur un des murs plié en deux. C’était qu’elle l’avait vraiment cru, et l’image de ce canard qui courrait partout dans sa maison était hilarante. Encore plus l’image de Leslye étendue dans son lit avec en guise de garde de corps, un canard endormi à ses pieds. Reprenant son souffle devant l’air de sa cousine qui devait ne pas s’avoir attendu à ce qu’il fasse de l’humour – et que cette fois-ci ça soit réellement drôle comme blague. Il avait pour une fois, réussit à ne pas faire quelque chose de douteux. Enfin, il espérait. Il passa son bras autour des épaules de sa cousine en la serra contre lui tout en étant encore hilare. Bon sang que ça lui faisait du bien de rire ainsi. Depuis qu’il avait vu sa vie amoureuse se détruire au profit d’un autre homme, le laissant s’enfoncer dans une solitude qui l’avait toujours plus ou moins caractérisé. Se dévouant encore plus souvent dans le travail. Mais il avait commencé à s’occuper de sa cousine et ce genre de nouvelles responsabilités lui changeait les idées. La seule présence de Leslye dans sa maison suffisait à mettre un peu de vie dans son environnement, laissant transparaître un homme un peu plus enjoué et moins réservé qu’il ne l’était avec les autres. « Tu dois avouer, ton cousin est drôle non! » À croire qu’il avait passé beaucoup trop de temps aux cotés d’Hareton. Lui affichant le plus beau sourire, Dylan la fit retourner sur elle-même avant de la positionner devant la porte qui contenait le vrai cadeau qu’il allait lui offrir.

Maintenant qu’il avait détruit ses attentes avec cette histoire de canard, il espérait que ça lui ferait plaisir et qu’il avait trouvé le cadeau idéal. « Je te promets, que cette fois-ci ce n’est pas une blague. » Fit-il en la poussant doucement vers le bon endroit. Dylan mit ses mains dans ses poches alors qu’il laissait toute la liberté à Leslye de découvrir toute seule le cheval qu’il avait choisi pour elle. Il s’était renseigné pour être certain qu’elle n’était pas allergique à ce type d’animal et même si elle en avait sans doute jamais fait de sa vie – ni approché – Dylan espérait lui faire naître une passion. En même temps, c’était un cadeau moins conventionnel qu’un chat ou encore un chien mais il était certain qu’elle pourrait mieux se vider les esprits quand les choses iraient moins bien en venant parcourir les plaines sur son cheval. Et de toute manière, il avait peur des chiens… Sans l’avouer évidemment. « Qu’est-ce que tu en penses…? » se risqua-t-il à demander alors que son regard alternait entre sa cousine et le cheval qui les regardait d’un air nonchalant. Attaché, le cheval ne semblait pas mal traité, au contraire. Il y avait des gens qui s’occupaient jour et nuit à veiller à ce que ses animaux ne manquent de rien et soit traiter comme des rois. « Si tu n’aime pas… il y a encore le canard. » Ajouta-t-il finalement se sentant d’humeur joviale et amicale. Un sourire aux lèvres, Dylan resta à retrait se doutant bien que Leslye souhaiterait sans doute faire connaissance avec l’animal en touchant son pelage. « Joyeux anniversaire, Leslye. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyLun 25 Juil 2011 - 15:14

Il ne lui fallut que près de deux bonnes minutes pour qu'elle effleure l'idée que ce soit bel et bien une blague que son charmant cousin lui faisait. Parce que certes, Dylan était cinglé. Mais de là à vouloir offrir à sa cousine si gentille et tant aimée un canard, il y avait des limites. Surtout que bon, il faut l'avouer, bien que Leslye ait eu une période difficile, elle n'en était pas moins restée une jeune fille sympathique. Elle ne passait pas son temps dehors. Elle ne le laissait pas faire tout seul la cuisine -et heureusement que non-. Elle ne lui laissait pas la grande joie de faire à lui tout seul le ménage, la vaisselle, la lessive et le linge. Non, elle l'aidait. Pas toujours, certes. Du moins, du mieux qu'elle le pouvait, mais elle l'aidait.

Alors, quand elle vit son cousin partir dans un fou-rire irrésistible, et incontrôlable, elle se mit à penser que -peut-être- son espoir allait devenir réalité. Il n'était pas cinglé, il était juste un bon farceur. De ses grands yeux marrons, elle l'observa se tordre de rire, sa main sur le mur. Alors, c'était ça? C'était une blague? Ce canard n'allait pas finir sur le lit de Leslye? Ce canard n'allait pas finir non plus sur la plancha de son cousin? Non, ce canard allait rester à sa place. C'était une blague, juste une blague!
Quand Dylan réussit -avec tant bien que mal- à s'approcher d'elle, il passa ses deux bras autour de ses épaules, et tout en serrant sa cousine, il réussit -avec une énorme difficulté- à dire deux mots. « Tu dois avouer, ton cousin est drôle non! »

Alors là, oui. une fois que lui-même eut avouer sa blague, Leslye ne put s'empêcher de rire à son tour. Bien trop naive, elle avait cru que Dylan puisse faire un cadeau de la sorte. Après tout, on ne sait jamais, et pour ne pas le vexer, elle avait fait de son mieux pour paraître 'contente'. Elle allait lui dire tout ça, quand celui-ci lui fit faire un demi-tour. Avec son plus beau sourire, il la positionna devant une porte. Une autre porte. Du genre, la même que celle qu'elle avait ouvert quelques secondes auparavant, et derrière laquelle, elle avait trouvé un magnifique canard...


« Je te promets, que cette fois-ci ce n’est pas une blague. » lui dit-il avant de la pousser un peu en avant. Avec un sourire, Leslye se retourna vers son cousin. Celui-ci les mains dans les poches l'observait, sans rien dire. Toujours avec un grand sourire, Leslye regarda Dylan et lui dit " Il n'y aura pas de coin-coin derrière la porte?"

Elle se retourna alors vers cette fameuse porte. De sa main droite, elle s'approcha de l'espèce de poignée. Elle posa la main dessus, et avec un sourire, ouvrit doucement- et délicatement de peur qu'un autre canard lui saute dessus-. Un hennissement se fit alors entendre, et Leslye ouvrit grands les yeux. Derrière cette porte se tenait un cheval. Un magnifique animal. Elle avait beau ne rien y connaître en chevaux, mais là, ce cheval, avec les poils bruns, et cette liste blanche sur le naseau (elle connaissait quand même quelques termes), lui donnait un air magnifique.

« Qu’est-ce que tu en penses…? » La question de son cousin la fit sortir de ses pensées. Les yeux toujours rivés vers l'animal, Leslye lui répondit, d'une voix soufflée. "Il est superbe!" Les animaux, elle adorait ça. Elle n'avait jamais fait d'équitation en club, mais plusieurs fois, elle avait convaincu ses parents de la laisser monter avec des copines ou des copains et d'aller faire une promenade, accompagnés d'un moniteur. Elle s'y connaissait donc. Un peu. Elle savait les panser, les nourrir, et on lui avait déjà montré plusieurs fois comment installer la scelle et tout. Mais avoir son propre cheval, c'était autre chose. Elle le savait, et elle en était toute heureuse. « Si tu n’aime pas… il y a encore le canard. » Ajouta Dylan. Leslye se retourna vers lui, les yeux rieurs. « Joyeux anniversaire, Leslye. » Là, avant même de s'approcher de l'animal, elle fit quelques pas jusqu'à son cousin, et se plongea dans ses bras. Dans un murmure, elle s'exprima alors " Merci Dylan, il est magnifique." ELle resta là, quelques secondes. Puis, au final, elle releva la tête, et colla un bisou sur la joue de son cousin, avant de s'enfuir de ses bras, et de s'approcher de l'animal.

Elle leva la main droite, et laissa l'animal s'approcher de sa main. Il ne mit pas longtemps à venir de lui-même renifler sa mimine, et aussitôt Leslye fit un pas de plus vers lui, et cette fois-ci le caressa. Son poil était tout doux. Avec un grand sourire, Leslye se retourna vers Dylan." Il m'a déjà adopté, t'as vu?" Après un autre caresse sur son naseau, elle demanda alors à son cousin, amusée. "Il s'appelle comment? Canard?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyJeu 28 Juil 2011 - 17:58

Le sourire qu’il affichait en attendant patiemment qu’elle découvre son présent était bien celui d’un homme heureux. Certes les jours n’avaient pas tous étés lumineux, mais accueillir sa cousine chez lui avait sans doute été une très bonne décision. Car sa seule présence lui permettait de ne pas sombrer dans une dépression inutile où il aurait passé le reste de ses jours à se morfondre sur sa situation. Une situation qu’il ne pouvait pas contrôler et cette même situation qu’il devait laisser derrière lui. C’était surtout la solitude qui l’amenait à se demander ce que serait désormais sa vie. Il avait beau privilégier les relation d’une vie, il semblait qu’à chaque fois les choses finissaient par s’arrêter quand il s’y attendait le moins. Pourquoi est-ce que de nos jours les mariages finissaient aussi abruptement par le divorce? Pourquoi avait-il donc été trompé aussi souvent par une femme à qui il avait tout donné? Était-il un si mauvais mari? Lui avait-elle reprochée une seule fois d’avoir quitter pour des conférences, alors qu’elle passait la majeure partie de son travail dans des avions et des hôtels un peu partout dans le monde? Malgré toutes ses questions qui se bousculaient à chacun de ses réveils, Dylan était toujours heureux d’entendre les pas de Leslye dans l’escalier ou bien entendre l’adolescente discuter avec des copines par téléphone. Des éléments sans très grands intérêts mais qui avait l’avantage de lui permettre de se lever chaque matin avec un but. Toujours désireux à aider les autres, Dylan avait décider qu’il ferait un pas en avant en se préoccupant de la misère des autres plutôt que de la sienne qui parfois en comparaison n’avait rien d’une misère à proprement parler. Certains avaient vécus des choses horribles, Leslye par exemple, et il voulait que les choses évoluent pour le mieux. C’est dans cette optique que l’idée de ce cadeau lui était venue en tête. Hors, il espérait lui faire plaisir. « Il est superbe! Merci Dylan, il est magnifique.» Alors que Leslye se réfugiait dans ses bras pour le remercier, Dylan ne put que rester quelques instants paralysés sur la surprise du geste. « Ça me fait plaisir, ma chérie. » Hésitant quelques secondes afin de combattre le fait qu’il détestait être touché, le jeune professeur rendit l’accolade à sa cousine en la serrant bien fort tout contre lui avant de délaisser son étreinte sachant que les adolescents n’appréciaient pas particulièrement les preuves d’affections et aussi afin de pouvoir enfin mieux respirer. Heureusement, Leslye savait pour son problème et donc Dylan se rassurait en sachant qu’elle ne lui en voudrait pas. Au moins, contrairement à Hareton elle ne s’amusait pas à constamment le serrer dans ses bras pour le plaisir de la chose.

Observant d’une distance raisonnable l’animal qui semblait apprécier les caresses de sa nouvelle maîtresse, Dylan ne put s’empêcher d’être touché par la scène où Leslye semblait littéralement enjouée par le présent. « Il m'a déjà adopté, t'as vu? » Il hocha la tête acquiesçant avant de s’approcher à son tour pour caresser l’imposant animal. « Il s'appelle comment? Canard? » Dylan éclata de rire sous l’idée saugrenue de nom, pour ce pauvre cheval. Évidemment c’était son cheval alors Dylan laisserait l’opportunité à Leslye de l’appeler comme bon lui semblerait, mais il devait avouer que si le cheval s’appelait Canard, il en connaissait qui allait en rire un bon coup. Déjà il avait du mal a s’imaginer raconter à Hareton que sa cousine venait d’appeler son cheval Canard à cause d’une blague idiote - mais drôle. « Ici on l’appelle SweetPea. Mais on m’a assurer que si ça ne te convenait pas, il n’y aurait aucun problème à l’appeler comme tu le souhaites. Ce cheval est le plus doux des chevaux et si tu t’entraînes un peu, tu pourras sans doute voir qu’il est extrêmement rapide. » Caressant le flanc du cheval, Dylan laissa le temps à Leslye de découvrir l’animal avant de lui sourire et de lui proposer de faire plus que de l’admirer. « Est-ce que tu dirais de faire un tour, dans l’enclos ? » Demanda-t-il alors qu’il préférait la faire commencer par quelque chose de facile et soft que de l’envoyer galoper dans les pâturages. Une étape à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan EmptyLun 8 Aoû 2011 - 15:25

Quelques secondes après que Leslye se soit réfugiée dans les bras de son cousin, elle s'était rendue compte de la bourde qu'elle avait fait. Mais tant pis, c'était trop tard, et il ne l'avait pas repoussé, bien au contraire. Il la serrait contre lui, lui-même, sans qu'elle le force. Se rappelant donc que son cousin n'aimait pas trop le contact physique, elle ne tarda pas à s'extirper de son emprise, et à plonger ses yeux sur son cheval.

Après avoir demandé comment l'animal se prénommait, et après lui avoir fait part de son futur -peut-être- prénom, Leslye entendit son cousin rire. Elle détourna son regard de celui de l'animal et -toujours en train de caresser l'animal- reporta son attention sur Dylan. Le voir rire lui faisait encore plus plaisir que son cadeau. Après toutes ces journées où Dylan bougonnait, voir un sourire sur son visage, c'était comme rendre la parole à un muet. Ou rendre la vision à un aveugle. C'était incroyable.
Dylan put enfin reparler, et il répondit alors « Ici on l’appelle SweetPea. Mais on m’a assurer que si ça ne te convenait pas, il n’y aurait aucun problème à l’appeler comme tu le souhaites. Ce cheval est le plus doux des chevaux et si tu t’entraînes un peu, tu pourras sans doute voir qu’il est extrêmement rapide. » Leslye se retourna de nouveau vers le cheval. Elle lui caressa le naseau, et murmura alors " SweetPea.. " Elle l'observa un instant, et le cheval approcha son naseau de ses cheveux, qu'il semblait humer. Leslye sourit, et ajouta alors, en direction du canaçon. " Je vais garder ton nom, mais ne m'en veux pas, si j'aurai tendance à dire Canard de temps en temps.".

Ses yeux suivirent l'encolure du cheval, allant jusqu'à son flanc que Dylan caressait. Celui-ci releva sa tête vers elle et demanda alors « Est-ce que tu dirais de faire un tour, dans l’enclos ? » Leslye suivit des yeux Dylan et reporta son attention sur le cheval. Vraiment?? Un grand sourire fendit son visage, et elle répondit. "Evidemment !!" Sur ce, elle caressa le cheval encore un peu, et celui-ci lui répondit en hénissant. Jetant un coup d'oeil à son cousin, elle demanda. " tu sais où sont la selle et tout? "

Une vingtaine de minutes plus tard, Leslye avait harnaché le cheval, avec un monsieur qui travaillait là, son cousin, toujours à ses côtés. Maintenant, elle était prête pour ressentir les premières sensations sur le dos de son cheval. Son cheval. Elle avait presque du mal à y croire. Elle lui caressa encore une fois le naseau, et se retourna vers Dylan, tout en prenant les rênes du cheval pour le sortir vers l'enclos. " Promets-moi une chose Dylan! " Un grand sourire sur son visage, elle se retourna vers lui. " Si je tombe, tu ne te moques pas, d'accord?"
Ils arrivèrent rapidement à l'enclos, et Leslye jeta un coup d'oeil à son cheval. Il était encore plus magnifique à la lumière du soleil. Elle ouvrit la porte, et s'engouffra dedans. Cette fois, elle s'approcha d'une barrière, et arrêta là, son cheval. Elle tendit les rênes à Dylan,et de ces deux mains, elle ajuste sur sa tête la bombe qu'on lui avait prêté. Puis, elle reprit les rênes. Son pied gauche se hissa sur un bout de la barrière, et elle s'éleva, dépassant maintenant son cousin d'une quinzaine de centimètres. Elle passa sa jambe droite au-dessus de SweetPea Canard, et pu s'asseoir dessus. De là-haut, elle était toute fière.
ELle offrit un grand sourire à son cousin, et d'un petit geste sur les rênes, et d'un petit serrement de jambes, elle lui indiqua qu'il était temps de partir. Le cheval se mit au pas, sur une dizaine de mètres. Puis, amusée, Leslye se dit qu'il était peut-être temps d'accélérer un peu l'allure. Elle serra une nouvelle fois les jambes, et l'animal se mit alors à trotter. Là, elle sentit chacun de ses mouvements en harmonie avec l'animal. Elle sentait chaque geste, chaque souffle de l'animal, et Leslye était aux anges. Ils tournèrent en rond pendant environ 5 minutes, et Leslye décida de s'approcher de son cousin. Elle arrêta SweetPea à une dizaine de mètres, et murmura à son attention. " T'es génial!" Puis, il alla au pas, jusqu'à Dylan, et là, Leslye, un grand sourire aux lèvres demanda. " On doit repartir à quelle heure?" Non pas qu'elle voulait partir, au contraire.. Elle voulait savoir si elle pouvait encore en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Leslye's present birthday  | Dylan Vide
Message(#) Sujet: Re: Leslye's present birthday | Dylan Leslye's present birthday  | Dylan Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Leslye's present birthday | Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-