AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (1564) make him stop! ▲ daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: (1564) make him stop! ▲ daisy Sam 18 Juin 2011 - 13:35


MAKE HIM STOP!

On dit que devenir père (ou mère) est sûrement la plus belle chose durant sa vie. Or, depuis qu'il était devenu l'heureux père d'un petit être humain issu de sa relation plus que houleuse avec Brenna Reid, Ozzie était tout sauf heureux. On pouvait même dire qu'il maudissait son appareil reproducteur pour lui avait donné un tel fardeau et se jurait de ne plus jamais l'utiliser. Avoir un enfant était ainsi un bon moyen d'entrer dans une période d'abstinence, et Ozzie était bien décidé à la respecter pour l'unique et bonne raison qu'il voulait éviter de se reproduire une seconde fois par erreur. Dieu lui en voulait, Ozzie en était maintenant persuadé et la naissance d'Asher en était bel et bien la preuve. Brenna lui avait demandé de bien vouloir garder le petit monstre le temps d'un week-end end, histoire qu'elle puisse profiter de sa vie aussi. C'était un petit arrangement qu'ils avaient trouvé, tout en attendant de régler les détails pour le faire adopter: elle l'avait durant la semaine et lui le week-end, même s'il pouvait passer récupérer son enfant quand il en avait envie (ça arrangeait tout autant Brenna). Ozzie avait accepté de s'occuper de la chair de sa chair le temps de ses quelques jours et pour une raison obscure, le bébé semblait d'une humeur massacrante: depuis son arrivée dans la maison, il ne l'avait pas bouclé une seule fois. Il braillait, hurlait, s'égosillait un peu chaque minute si bien que pendant un bref instant, Ozzie s'imagina le prendre par les pieds et lui exploser le crâne contre un mur. Non, l'instinct parental n'habitait pas le corps d'Ozzie. Il avait beau avoir tenter de fourguer son fils à l'une de ses colocataires (Ava ou sa demi-sœur Daisy) mais les deux jeunes femmes préféraient rire ensembles de la situation, alors qu'il était à deux doigts de s'arracher les cheveux. La patience n'était pas le fort d'Ozzie et rapidement, il en était arrivé à admirer le métier de nounou. Probablement le métier le plus compliqué au monde. Ozzie avait beau donner n'importe quoi à l'enfant en guise de jouet (n'étant pas absolument de l'existence de certaines normes de sécurité lorsque l'on devient père de famille), le nourrir une bonne dizaine de fois par jour ou l'abandonner dans son berceau dans l'espoir qu'il tombe de fatigue rien n'y faisait: Asher hurlait. Plus fort qu'une radio à plein volume, plus fort que le bruit d'un tondeuse, le bébé restait assis, rouge de colère et noyé de larmes, sous le regard désespéré d'Ozzie. Il avait tenté à plusieurs reprises d'appeler Brenna pour lui faire part de sa situation mais la jeune femme l'envoyé volontairement sur messagerie, lui en voulant profondément de l'avoir mis enceinte. Lui même s'en voulait. « Mais qu'est ce que t'as à hurler comme ça, tête d'œuf? » demanda Ozzie pour la centième fois, toujours avec le petit espoir que la bouche d'Asher s'ouvre pour former des mots, et non pour cracher par terre tout en hurlant un plus fort. « Je ne comprends strictement rien! » dit-il quelques secondes après, en levant les yeux au ciel. Ozzie finit par prendre le bébé dans ses bras et se mit à se promener dans la maison en espérant que cela le fasse taire. Et rapidement, il comprit la situation. Alors qu'il faisait gentiment sauté le bébé dans ses bras, une drôle d'odeur lui chatouilla les narines. « Qu'est ce que c'est que ça? Comment... Que... » dit-il en regardant le bébé qui s'était soudainement calmé. « Tu pues! » cria t-il, en prenant sur lui pour éviter de lâcher Asher. Pendant un court instant, il jura que le bébé lui avait sourit. Ozzie finit par tendre ses bras (et le bébé par la même occasion) le plus éloigné possible de son nez, pour le conduire à l'étage. Il tapa du pied dans la porte de la chambre de Daisy. « Il faut que tu le changes! » dit-il, avant de déposer l'enfant sur son lit. « C'est impossible que je m'occupe de ça, c'est trop. » Sans laisser le temps à Daisy de dire quoi que ce soit, le jeune père continua de parler: « Vous faites ça depuis des années, des siècles même, vous les femmes. Alors prends tes responsabilités de tante et occupe toi de lui laver le boule avant qu'on soit obligé de faire désinfecter la maison par une entreprise privée. » Ozzie tourna la tête vers son bébé en se demandant comment un si petit être humain pouvait sentir autant mauvais.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (1564) make him stop! ▲ daisy Ven 24 Juin 2011 - 16:13

Elle avait quitté Seattle dans un seul but : rencontrer son demi-frère, elle ne s'était jamais attendue à ce que quelques mois plus tard, elle se retrouve déjà tante. Elle s'était immiscée dans la vie d'Ozzie sans crier garde, et même si au début l'entente n'était pas au beau fixe, Dasiy s'était montrée assez déterminée pour s'imposer auprès de son frère. Il avait finit par l'accepter, du moins c'était ce qu'elle espérait. Son père avait cherché à la joindre à de nombreuses reprises, mais à force de se heurter à un mur, il avait finalement compris que sa fille ne voulait toujours pas lui parler. A ce moment là, la jeune femme fut plongé dans des sentiments contradictions. Elle était soulagée de ne plus recevoir les coups de fil de son père, elle allait pouvoir être tranquille mais il y avait aussi cette petite part d'elle qui espérait toujours un changement, qu'il ferait en sorte de tous les réunir pour le bien de la famille. Seulement, elle rêvait beaucoup trop. Elle savait que son père ne changerait jamais, et elle ne doutait pas une seule seconde que le reste de la famille Myers devait toujours être ignorant quant à l'existence d'Ozzie. Ce n'était peut-être pas elle qui avait été lâchement abandonné à la naissance, mais elle éprouvait beaucoup de colère à la pensée que son père ait put faire cela à son fils. Le temps l'avait pourtant aidé à penser à autre chose et à se reconstruire une nouvelle vie à Miami. Au bout du compte, elle avait peut-être perdu un père, mais elle avait gagné un frère.
En débarquant du jour au lendemain dans une toute nouvelle ville, Daisy n'avait pas réellement réfléchit à ce qu'elle allait faire de ses études et tout le reste. Elle n'avait pas pensé au long terme sur le moment, puisque sa décision avait été impulsive. Ce n'est que lorsqu'elle comprit qu'elle allait rester pour une durée indéterminée à Miami, qu'elle décida de faire transférer son dossier à l'université de médecine de la ville. Elle était toujours dans l'optique de devenir médecin, même si c'était avant tout pour faire plaisir au paternel. Elle cherchait toujours une spécialisation, pourtant le choix de médecin légiste devrait s'imposer à elle comme une évidence mais elle reste encore indécise. Elle devait – pour le moment – travailler sur un examen important qui approchait mais avec les pleures de l'enfant d'Ozzie, elle avait prit l'habitude de se rendre à la bibliothèque pour être au calme. Sauf aujourd'hui, et elle le regretta dès que son frère passa la porte avec un bébé humide, joufflu et rouge de colère. Elle écarquilla les yeux avant de mettre une main devant son nez, en effet Asher avait grand besoin d'être changé. Imaginant ses fesses toutes sales toucher son lit, elle crut pendant un instant qu'elle allait tomber dans les pommes. A la place, elle se ressaisit et attrapant l'enfant pour le mener rapidement dans la salle de bain. « J'ai le numéro d'une bonne entreprise dans mon sac.  » Dans la bouche de n'importe qui, cela aurait été une remarque assez insignifiante mais de la part de Daisy, c'était tout à fait sérieux. Elle ne supportait pas la saleté, elle se sentait mal rien qu'en voyant une petite tâche. C'était maladif, obsessionnel... Et en plus de ça, elle n'était pas à l'aise avec les bébés. C'était pour cette raison qu'elle n'avait jamais eu dans l'idée de se spécialiser en pédiatrie. Elle posa le bébé de sorte à le déshabiller pour passer au pire. Elle s'arrêta, et se mit à réfléchir. Elle sortit du placard plusieurs produits qui allaient lui être utiles. Elle sentait le regard d'Ozzie sur elle mais elle n'y fit pas attention. « Je vais vomir ! » pesta-t-elle en retira la couche et découvrant le magnifique paquet cadeau. L'odeur, maintenant suivit de la vision, Daisy se sentait tourner de l'oeil à n'importe quel moment. Elle avait hâte d'en être au moment où elle allait se laver les mains et les avant-bras au moins une vingtaine de fois. Ses oreilles ne supportant plus les cris stridents du petit garçon, Daisy eut pour réflexe de commencer à chantonner une cantine que sa mère lui avait apprit lorsqu'elle était enfant. Elle considérait cette mélodie comme magique, capable d'endormir ou simplement calmer n'importe quel esprit tourmenté. Elle avait donc espoir que cela ait le même effet sur Asher. Elle en douta fortement durant les premières minutes mais finalement, les pleures et les cris stoppèrent doucement. C'était terminé, elle l'avait changé. Elle se tourna vers Ozzie. « C'est le portrait craché de son papa. » se moqua-t-elle. Elle sourit puis lui tendit le bébé. « C'était la dernière fois ! » Elle se rua presque sur le lavabo et fit couler l'eau à flot. Elle passa ses mains et presque tout son bras sous l'eau chaude. Elle déversa le savon avec exagération et frotta comme si elle avait quelque chose lui collait la peau. « 1... 2... 3... » souffla-t-elle en se frottant les mains en oubliant presque la présence de son frère à quelques pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: (1564) make him stop! ▲ daisy Lun 4 Juil 2011 - 17:32


Ne se souciant absolument pas du fait que sa soeur révise, Ozzie pénétra dans sa chambre et posa son fils sur le lit de la jeune femme, le plus loin possible de lui. Le même ne s'arrêta cependant pas d'hurler et Ozzie s'imagina maintenant le battre à coup de batte de baseball. Comment un si petit être pouvait hurler aussi fort? Maudissant son fils qui avait bien sûr hériter du pire côté de sa mère (à savoir, les hurlements), il prêta finalement attention à sa soeur.« J'ai le numéro d'une bonne entreprise dans mon sac.  » répondit Daisy. Pendant une seconde, Ozzie se demanda si elle plaisantait avant de se souvenir que la jeune femme était complétement obsédée par la propreté à un point que cela en était flippant. Ozzie ne l'était pas réellement et cohabiter avec une maniaque s'avérait être bien plus difficile qu'il ne le pensait. Et maintenant qu'il avait un bébé à charge, c'était devenu encore plus compliqué mais à en croire ce qu'il voyait elle semblait s'en sortir relativement bien. Attrapant le morveux, elle l'amena à la salle de bain et Ozzie se fit une joie de la suivre, histoire d'inspecter le travail de sa soeur. Lorsqu'elle retira la couche, il grimaça à son tour et se retourna pour éviter de vomir. Décidemment, cet enfant était tout sauf un cadeau. Ozzie fut cependant surpris d'entendre Daisy se mettre à fredonner un air de musique qui calma aussitôt le bébé. Arquant un sourcil, il jeta un regard assassin à son enfant. « C'est le portrait craché de son papa. » dit-elle en lui tendant le bébé. Réticent à l'idée de le reprendre en bras et étant quasiment sûr qu'il allait se remettre à hurler, il fit un pas de recul avant de finalement le prendre. Craignant le pire, il fit une prière pour lui accorder une mort rapide dans la seconde mais Asher resta calme. Ozzie l'observa un instant. « J'ai du mal à croire que ce monstre est à moi pourtant. » dit-il, morose. Peut être qu'on avait échangé son enfant à la maternité? Peut être même que ce n'était pas son enfant et que Brenna se vengeait. Alors qu'il allait remercier sa soeur, il la vit se précipiter comme si sa vie en dépendait vers le lavabo, versant la moitié d'un paquet de savoir sur ses mains et les frottaient. Le jeune père écarquilla les yeux en observant le spectacle. « Je pense que c'est bon là. » dit-il, en continuant de l'observer, fasciné par le spectacle. De peur qu'elle s'arrache la peau, Ozzie s'avança vers elle et coupa l'eau. Il releva la tête pour regarder le visage de Daisy. « Qu'est ce que tu bossais? » demanda t-il, histoire de la faire penser à quelque chose d'autre. Ozzie avait encore du mal à gérer le fait de vivre avec une personne adepte de la propreté et il avait toujours l'impression de vivre dans une drôle de maison. Bien qu'il appréciait beaucoup sa soeur malgré les débuts difficiles, il était heureux de compter sur elle et après tout, tout le monde avait des différences. Changer de sujet l'aiderait peut être à éviter tout son rituel. C'était quelque chose qu'il avait lu dans un magazine. Ou peut être pas mais peu importe, il était persuadé d'avoir raison. Asher gigotait dans ses bras si bien qu'Ozzie avait une folle envie de le lâcher par terre - par accident, bien sûr - pour avoir la paix et aussi histoire de voir comment Daisy réagirait face à une flaque de sang. Bien évidemment, même si l'idée était tentante, il ne le fit pas. Il ne voulait pas non plus que Daisy est un malaise même s'il pourrait simplement dire qu'elle était tombé dans les pommes avec le gosse dans les bras. Et il ne voulait pas non plus avoir Brenna aux trousses pour l'étriper d'avoir tuer la chaire de sa chaire. « Rappelles moi pourquoi tu ne fais pas pédiatrie? » demanda t-il. « T'es plutôt douée avec les gosses. » Et c'était la vérité. Le gamin avait couinait toute la journée et en tout juste dix petites minutes, Daisy l'avait calmé. Si ce n'était pas un don du ciel ça, Ozzie ne savait pas ce que c'était. « C'est pas très propre mais tu t'en sortirais très bien je pense. » Ozzie tourna la tête vers son bébé. « Hein que tatie Daisy s'en sortirait bien avec les puants de ton genre? » fit-il sur un ton totalement neuneu avant de soupirer, se rappelant qu'Asher ne savait rien faire d'autres que remplir ses couches, bouffer, geindre et baver.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (1564) make him stop! ▲ daisy Mar 26 Juil 2011 - 14:59

La normalité, c'était loin de correspondre à Daisy. Elle ne l'a jamais été aux yeux des autres, pas même au sien au final. Elle ne se trouvait pas pour autant bizarre, mais elle avait conscience que parfois, elle réagissait de manière un peu effrayante. Comme maintenant, alors qu'elle se frottait les mains en comptant le nombre de fois, et en vidant presque le savon. Elle n'était visiblement pas une adepte des économies, malheureusement c'était plus fort qu'elle. C'était un besoin vital, elle ne supportait pas les microbes, ni même la vue d'une petite tâche. C'était d'ailleurs ce qu'elle aimait lorsqu'elle pratiquait la médecine pour les besoins de ses cours, elle savait que l'hygiène était primordiale et cela la rassurait énormément. Pourtant, elle devrait craindre la vue du sang, mais non, c'était d'ailleurs là tout la complexité du personnage. Elle n'écouta pas son frère lui dire gentiment d'arrêter de son numéro, elle était comme qui dirait dans un autre monde, pourquoi pas même dire en transe et dans ces moments là, elle ne se focalisait que sur une seule chose. Mais avec tous les efforts du monde, elle ferma les yeux et au même titre, les robinets. L'eau stoppa net de couler, son angoisse retomba. Elle sortit d'un petit paquet des lingettes pour se sécher les mains, bien sûr elle n'utilisait jamais les serviettes qui étaient là pour ça. Elle sourit timidement à l'adresse de son frère, elle était toujours un peu gênée lorsqu'il était témoin de ses folies. « Appareils reproducteurs. » Plaisanterie à la sauce Daisy. « Anatomie, enfin tu vois... » Cette seule réponse semblait lui suffire, Ozzie ne comprenait jamais lorsqu'elle se mettait à lui parler de ses cours et des mots farfelus selon lui. Ainsi il saisirait sans mal et il n'y avait rien d'autres de bien plus intéressant à raconter. « Rappelles moi pourquoi tu ne fais pas pédiatrie? T'es plutôt douée avec les gosses. » Elle secoua doucement la tête, oh non elle n'avait jamais envisagé de se lancer dans la pédiatrie. Oui, elle pouvait apprécier la présence des enfants mais comme il le faisait remarquer, elle n'était pas sûre de pouvoir supporter des petits êtres aussi facilement... sujets aux microbes. Se rouler dans la bout, manger des vers de terre ou autres horribles choses qui donnaient presque la nausée à cette pauvre Daisy. Non, ce n'était pas pour elle. « Je pensais plutôt me diriger vers un métier comme... j'sais pas, médecin légiste. » N'importe qui aurait pu s'entendre à ce qu'elle dise neurochirurgien ou gynécologue, mais dans le fond, venant de Daisy, ce n'était en rien surprenant. Elle pourtant fière d'elle, elle avait réussi à calmer Asher alors qu'il hurlait depuis des heures. Elle ne pensait pas Ozzie incapable, il avait juste besoin de s'habituer, de prendre ses repères en tant que père. Cette événement était tombé sur lui comme un coup de massue et ce n'était pas tous les jours simples. Qui plus est, la situation avec Brenna aurait pu être meilleure selon Daisy. « Tu sais, si tu as besoin d'aide ou si tu veux que je garde le bébé de temps en temps, ça ne me dérange pas. » Elle n'avait pas spécialement besoin de le dire, il devait savoir qu'il pouvait compter sur elle. Ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps, pas même un an et pourtant ils semblaient déjà très proches. C'était du moins l'impression qu'en avait Daisy et elle espérait que c'était réciproque. Elle avait tout quitté pour découvrir qui était son demi-frère, elle ne regrettait absolument pas ce choix d'ailleurs, ni même d'avoir sacrifié sa relation avec son père. Elle ne digérait toujours pas son geste, d'avoir menti à sa famille et d'avoir abandonné l'un de ses enfants. A son arrivée, quand sa relation avec Ozzie n'était pas aussi bonne que maintenant, elle se sentait un peu honteuse d'avoir eu ce père qu'il n'avait jamais connu. Mais il s'en était plutôt bien sorti, et elle était ravie de faire partie de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: (1564) make him stop! ▲ daisy Sam 13 Aoû 2011 - 15:54


« Je pensais plutôt me diriger vers un métier comme... j'sais pas, médecin légiste. » annonça Daisy. Les sourcils d'Ozzie se fronçèrent. Médecin Légiste? Jamais il n'aurait imaginé que sa soeur finirait dans cette branche de la médecine. S'étant rendu une fois ou deux dans une morgue, il devait avouer qu'une drôle d'ambiance se dégageait de ces lieux. Froide, morose... Tout le contraire de Daisy qui était une personne souriante et chaleureuse. Surpris par cette annonce, il resta silencieux quelques instants en essayant de trouver la bonne chose à dire. Malgré son comportement odieux la plupart du temps, Ozzie se montrait beaucoup plus calme et agréable en compagnie de sa jeune soeur. Cette dernière lui rappellait ce qu'était qu'une famille parce qu'on ne pouvait pas réellement dire que le cadre familiale d'Ozzie y était à l'origine. C'était bel et bien la première fois qu'Ozzie avait besoin de soutient, et même s'il ne l'avait pas clairement fait comprendre, Daisy avait sût lire dans ses pensées. « Tu sais, si tu as besoin d'aide ou si tu veux que je garde le bébé de temps en temps, ça ne me dérange pas. ». Le jeune homme sourit, appréciant cette attention. Le refus de Brenna à sa demande en mariage l'avait vraiment dévasté, même s'il ne le montrait pas. Il avait très mal vaicu ce moment et malgré la gueule de bois le lendemain, il se souvenait clairement de chaque instant du refus. Ozzie aimait sincérement Brenna, il en était sûr et il n'avait pas honte à le dire à ses amis mais le fait que la trentenaire le jette une seconde fois lui avait fait plus ou moins prendre du recul sur ses sentiments. Ce n'était pas chez Presley qu'il avait tenté de trouver du réconfort puisque la brune était aussi déprimé que lui après le décés de son cousin et de sa meilleure amie (respectivement Liam et Hailey) ni même chez Cassandre qui vivait un bonheur absolu avec sa petite-amie, ce qui rendait Ozzie dingue de jalousie. Alors il s'était retrouvé chez lui et sa soeur s'était montré d'une aide remarquable. Patiente, elle avait été un réel soutient pour lui et il lui était réconnaissant. A sa façon du moins, soit en arrêtant les plaisanteries douteuses et les réfléxions sarcastiques. Après tout, elle avait quitté sa famille pour faire sa rencontre et Ozzie admirait son geste: elle aurait très bien pût ignorer son existence ou même décidait de ne pas le rencontrer et continuer de vivre sa pettie vie tranquillement. S'il devait échanger les rôles, Ozzie n'était pas sûr qu'il en aurait fait de même. Son très cher fils lui tira le col de son tee-shirt, le ramenant alors à la réalité. Il le foufroya du regard, ce qui sembla amuser l'enfant plus qu'autre chose. Agacé, Ozzie leva les yeux au ciel. « J'aurais vraiment préféré une MST à un gamin. » dit-il en regardant Asher dans les yeux. Une nouvelle fois, ce dernier poussa de drôles de bruits. Ozzie releva la tête pour regarder Daisy. « Merci en tous cas. Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. » dit-il sincérement. Son indifférence et sa froideur face à la jeune femme avaient disparu au fur et à mesure qu'il apprenait à la connaitre et Ozzie pouvait maintenant vraiment compter sur elle, et vice-versa bien évidemment. « Légiste alors? » dit-il en, s'intéressant une fois encore à l'orientation professionelle de sa soeur. « C'est assez surprenant. Je t'aurais vraiment vu dans quelque chose de plus... Vivant. »

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (1564) make him stop! ▲ daisy

Revenir en haut Aller en bas
 

(1564) make him stop! ▲ daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-