AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I'm a fox trapped in the headlights... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « I'm a fox trapped in the headlights... » Mer 15 Juin 2011 - 0:53



« I'm a fox trapped in the headlights
and I'm waiting, for the tyres to spin over me... »

ANTONIO SORROW & PIPPA FINK


PIPPA FINK
ART FLORAL EVENEMENTIEL - MARIAGE
Bouquet de mariée, Décoration voiture, Centre de table, Coiffe, etc.
Un accompagnement de qualité pour faire de cette journée un enchantement !

CONTACT 239 453 1178


Vous êtes sérieux ?
De la sobriété, comme vous nous l'aviez demandé. L'annonce prendra le quart d'une page dans le quotidien de la ville. Et voici vos cartes de visites...
En face de la nécrologie ? Vraiment ? Pour le coup, croyez moi, de l'enchantement il y en aura. Mais certainement pas pour ceux qui porteront le deuil !
Ecoutez ma jolie, je veux bien renégocier l'espace, mais ça coûtera du temps et de l'argent !
Laissez tomber...

Pippa plia énergiquement le journal et le glissa sous son imperméable. Fusillant du regard l'éditeur, elle saisit la boîte contenant les cartes de visites et la coinça sous son bras. D'un coup de pied, elle ouvrit la porte et fila sans un mot en dehors des bureaux du journal. Une fois à l'extérieur, elle fût prit d'une horrible sensation d'étouffement, sans savoir dire s'il s'agissait du climat humide de Floride auquel elle n'était toujours pas habituée, ou si c'était la lassitude de cette journée qui n'était pas prête de s'achever. La forte averse du matin avait quant à elle prit fin et la chaleur pesante était revenue envahir l'air. La jeune femme évita une flaque et traversa hâtivement l'avenue bouchonnante, se faisant klaxonner au passage par des taxis impatients. Elle avait passé la matinée entière à courir sous la pluie, à prospecter. Voilà quasiment deux mois qu'elle vivait du côté de Miami et elle n'avait encore signé aucun contrat. Fleuriste spécialisée en freelance, il lui fallait se forger une réputation afin d'attirer la clientèle et, pour cela, c'était à elle de se vendre. Le bouche à oreille ferait ensuite son effet... Cependant, elle n'avait cessé de remettre au lendemain sa recherche de clients, peu enthousiaste à l'idée de replonger dans les affaires. Elle craignait sa nouvelle clientèle et ne ressentait aucunement l'envie de se familiariser avec les femmes de la région. Là où elle avait toujours vécu, tout le monde la connaissait. Son masque n'était plus à faire et chacun avait son idée bien précise sur la jeune femme, même si aucun d'entre eux n'était parvenu à mettre le doigt sur ce qu'elle était réellement. Par ailleurs, cela lui convenait parfaitement. L'idée de devoir réécrire son histoire l'épuisait d'avance, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas éternellement se cacher dans son jardin et passer le reste de sa vie à entretenir ses plantes.

A marcher tout en jurant intérieurement contre cette journée maudite, Pippa finit par se retrouver face au Four Seasons sans s'en rendre compte. En voyant la façade de cet hôtel, la fleuriste se souvint de ses premiers pas dans la cité magique en compagnie de son fiancé, Jimmy Rosewood. Le couple avait séjourné une semaine entière dans ce magnifique complexe, créant un décalage radical entre leur ancienne vie et celle qui s'ouvrait désormais sous leurs pieds. Des changements, il y en aurait et ce pour les quelques années à venir. C'était ce dont la jeune femme avait longtemps rêvé. Du changement.

Envahie d'une nostalgie qu'elle ne saisissait pas, elle passa les portes de l'hôtel et se rendit au restaurant. Elle finit par donner son imper à un employé et par s'asseoir seule à une table. Il était midi passé depuis un moment et la belle ressentait soudainement l'appel au secours de son estomac vide. Elle commanda un verre de vin blanc en guise d'apéritif et se mit à observer les gens qui l'entouraient. La plupart d'entre eux paraissaient particulièrement aisés et certains transpiraient carrément la richesse. Avec leurs costumes parfaitement ajustés, leurs montres luxueuses et leurs barbes fraîchement taillées, ils faisaient preuve d'une transparence imbuvable quant à leur fortune. Cependant, droite sur sa chaise, les épaules en arrière et une grâce naturelle, Pippa ne se sentait aucunement intimidée par la clientèle. Et cela, la jeune femme me savait bien, c'était en lâchant prise que l'on devenait la proie du premier requin.
Revenir en haut Aller en bas
 

« I'm a fox trapped in the headlights... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Four Seasons Hotel Miami-