AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « You fucking manipulative bitch » ft Aubree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « You fucking manipulative bitch » ft Aubree Lun 16 Mai 2011 - 14:56



    Il ne se passait pas un jour sans que Tom ne rende visite à sa sœur à l’hôpital. Toutes les infirmières avaient appris à le connaitre et il avait à présent le droit à des sourires chaleureux quand il les croisait. Ces derniers étant rapidement remplacés par des regards emplis de pitié dès qu’il tournait le dos. Il le savait et il s’en foutait. Ces femmes étaient payées pour prendre soin de la femme la plus importante à ses yeux et il aurait été poli avec elles même si elles avaient réduit en morceaux sa collection de vinyles. Nul ne passait avant Hope. C’était un fait qui ne changerait jamais, peu importe la souffrance que cela pourrait apporter à ses proches. Depuis qu’elle était tombée dans le coma le temps c’était figé pour Tom et ce dernier c’était fait la promesse qu’il ne recommencerait à vivre pleinement sa vie que lorsqu’elle se réveillerait. Cette situation était trop injuste ! Pourquoi devait-elle tomber dans le coma ? Pourquoi n’avait-il pas eu un accident au même moment qu’elle ? Pourquoi lui avait-il dit ces mots ? Pourquoi ? « MERDE ! » Tom frappa le mur avec violence de son poing, faisant sauter un minuscule éclat de mur. Seule une infirmière se trouvait dans le couloir à ce moment-là. Il la rassura rapidement, un sourire charmeur aux lèvres et tenta de se calmer. Il prit une grande inspiration et entra dans la chambre de sa sœur un sourire éclatant aux lèvres. « Hello sunshine! » S’approchant pour lui embrasser le front, il s’aperçut qu’elle avait été maquillée avec soin et que ses cheveux étaient peignés. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait. Depuis quelques mois, une jeune femme venait régulièrement prendre soin de sa sœur et lui parler. Tom n’avait toujours pas pu la rencontrer, mais les infirmières lui avaient dit que c’était une étudiante travaillant à temps partiel ici qui faisait tout ceci. Il n’était donc pas rare qu’il voit apparaitre de nouvelles fleurs, un tableau ou encore une affiche. Jamais la chambre de sa sœur n’avait été autant en vie. Un détail attira toutefois son attention. « Je reviens Hopy » D’un pas vif, il se dirigea vers la première infirmière dont il reconnu le visage. « Qui a apporté ces fleurs rouges ? » Ceux qu’apportait la jeune femme étaient différents, ils étaient lumineux et simples. Celui-ci n’était fait que de roses rouges et avait dû couter une fortune. L’infirmière prit un temps de réflexion. « Une autre jeune femme les a apportées. Ce n’est pas la première fois qu’elle vient d’ailleurs, elle aime discuter avec votre sœur. » Tom tenta de se calmer et de réfléchir. Qui cela pouvait-il être ? Qu’une jeune femme travaillant ici s’attache à sa sœur pouvait se comprendre, mais celle-ci venait visiblement pour elle. Cela voulait dire qu’elle la connaissait, mais ce n’était le cas de personne à Ocean Grove à part la femme avec qui il vivait qui n’aurait jamais fait le déplacement jusqu’à l’hôpital. Pour elle, Hope était déjà morte. Quelqu’un venant de New York ? De la famille ? Sans s’en rendre compte, Tom avait commencé à marcher de long en large dans le couloir en respirant bruyamment à chaque pensée négative. « Elle vient généralement plus tard dans la soirée, quand vous êtes déjà parti. Si vous attendez un moment, vous pourrez la voir. » L’infirmière lui avait dit ça avec un sourire rassurant, il devait avoir l’air pitoyable. « D’accord… merci » Il passa encore un moment avec Hope, trop préoccupé pour même prendre la peine de lui raconter quelque chose de cohérent. Quand l’heure approcha, il quitta la chambre et attendit avec impatience dans la salle d’attente que l’infirmière lui donne le feu vert pour voir qui était rentrée dans la chambre de sa sœur. Putain mais qu’est-ce qu’elle foutait ? A peine cette réflexion lui traversa l’esprit, qu’il la vit apparaitre. Il allait enfin savoir.

    Il s’approcha de la chambre avec précaution et entendit une voix qu’il n’aurait jamais cru entendre à nouveau. Une salve d’images se déversa dans son esprit, un crescendo dont l’apothéose fit exploser la dernière barrière retenant sa rage. S’il avait pris la peine d’écouter plus longtemps cette voix, il y aurait entendu une douceur qui montrait que cette personne n’était plus la même qu’autrefois. Il était toutefois trop aveuglé par sa colère pour prendre en compte ce détail. Ouvrant la porte d’un coup de pied, il se dirigea vers sa proie. « Petite pute ! » Il saisit son col et la projeta contre le mur. « Qu’est ce que ton esprit calculateur a prévu cette fois ? » Sa voix montait en puissance, à présent il hurlait. « Tu viens finir le travail, c’est ça ? » Les infirmières se rendaient déjà dans la salle accompagnées d’infirmiers plus baraqués qui empêchèrent au dernier moment Tom de frapper Aubree, il put toutefois lui cracher au visage. « Calmez-vous à présent. » Le jeune Buckingham se débattait comme un diable. « Comment avez-vous pu la laisser entrer ? Il ne vous est jamais venu à l’esprit de me demander la permission ? TOUT EST DE SA FAUTE !!! J’AI PERDU HOPE A CAUSE D’ELLE !! JE… JE… » Tout retomba d’un coup et il sentit qu’il ne pouvait plus se retenir. Il fut prit de sanglots incontrôlables et resta à pleurer comme un gosse pendant un long moment assis par terre adossé au mur. Se foutant complètement des regards pitoyables qu’on lui lançait, il relâchait enfin la pression. « Je pense que vous feriez mieux de partir pour le moment, désolée. » C’était à Aubree que l’infirmière parlait. « Non, je veux qu’elle reste. » Relevant son visage poisseux, il regarda ceux qui l’entouraient avec un regard décidé. « et laissez nous seul. » prévoyant les éventuelles complaintes il ajouta. « Je ne lui ferais rien, sinon elle criera et vous n’aurez qu’à m’expulser d’ici. » D’abord hésitants, ils finirent par quitter la salle et Tom se tourna vers elle. « Aubree Dehzkel. La garce sans cœur. On peut savoir ce que tu fais là ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

« You fucking manipulative bitch » ft Aubree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-