AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Dim 8 Mai 2011 - 13:29

❝ WE'LL THROW IT ALL AWAY ❞

Jisel savait tout. Elle savait qu'il était mort, elle savait qu'elle ne le verrait plus jamais. Son cousin n'était plus de ce monde, mais était-ce le plus important? Non, ça ne l'était pas. Elle n'avait pu le lui dire, lui dire combien il comptait pour elle, combien Jisel aurait voulu l'avoir pour rien, rien que pour elle. Elle aurait aimé qu'il la préfère à la guerre, guerre qui le fit mourir. Jisel, elle, ne l'aurait pas fait mourir. Elle l'aurait protégé. Abattue, elle avait remercié Harvey qui lui avait raconté tout ça puis elle était partie. Comment la vie peut-être nous enlever des Êtres si chers aux yeux des Hommes?

Certains auraient pleuré sur leur sort. Ils se seraient lamentés et aurait utilisé un paquet de kleneex, se perdant dans les profondeurs de la tristesse, de la mélancolie, de la solitude. Jisel avait choisi une autre option pour oublier. Elle s'était rendue dans un bar, n'importe lequel, elle s'en fichait. Elle avait dansé avec un homme, plusieurs hommes et peut-être même une femme. Sa bouche avait rencontré celles d'autres personnes, des hommes, des femmes, peu importe. Puis elle l'avait rencontrée, lui, celui qui terminerait la soirée avec elle et qui n'aurait pas eu l'occasion de connaître son nom, qui rentrerait chez lui avec son visage en tête puis il l'oublierait, comme tout le monde l'avait oubliée.

Ce ne fut ni le soleil transperçant ses volets ni son colocataire qui avait réveillé Jisel ce matin-là. Non, c'était toute autre chose. Couchée sur le ventre, elle respirait doucement tandis qu'elle se réveillait. Pourquoi son réveil n'avait pas sonné? Quel jour était-il ? Jisel se vit quelques devinettes mais ne répondit à aucune. Elle tenta de se retourner sur le dos mais un obstacle lui compliqua la tâche : un bras poilus posé sur sa poitrine. Bien obligée de bouger sans réveiller cet étrange inconnu qui semblait très collé en elle, Jisel se rendit compte qu'elle ne se souvenait plus de rien. Qu'avait-elle donc fait hier soir ? Avait-elle couché avec cet homme? Alors qu'elle voulut soulever la fine couverture qui recouvrait son corps, la main de cette personne glissa sous le drap glissant et alla se poser sur le sein de Jisel. C'est alors que, naturellement, il se mit à presser son sein gauche. Pétrifiée, la jeune secrétaire se retint de crier, de rire. Elle souleva la couverture pour de bon, cette fois-ci, et comprit qu'elle n'était pas seule à être en tenue d'Adam. Trois, deux, un, Jisel fit le compte à rebours tout en priant qu'elle ne se soit pas tapé un thon. À trois, Hop! elle se tourna sur le côté gauche et n'aperçut qu'une touche de cheveux derrière laquelle le visage d'Adam était caché. Jisel souffla et se retourna. Soulevant doucement le bras du jeune homme, elle attrapa son soutient-gorge et commença à l'enfiler. Mais une carrure virile semblait se réveiller, Jisel s'empressa de fermer son soutient gorge -apparemment ils avaient dû être assez violent puis qu'elle se rendit compte que son soutif spécial évènements était cassé- qu'elle finit par abandonner par terre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Mer 11 Mai 2011 - 15:45



We'll throw it all away.

    JISEL BURGESS & TAYLOR MAYWOOD





Il devait être aux environs de dix heures, voir un peu plus, lorsque le beau brun commença tout doucement à s’éveiller. Un rayon de soleil éclairait le visage du jeune homme, ce qui avait probablement contribué à son éveil, avec les mouvements de la jeune femme. Après quelques minutes où il se contenta d’écouter les bruits de cette dernière, ainsi que le bruit de la vie autour d’eux, il se contraint à ouvrir les yeux. Le soleil l’éblouissait légèrement, cela le fit sourire. Qu’est-ce qu’il pouvait se sentir fatigué. Il aurait bien apprécié de pouvoir dormir quelques heures supplémentaires mais le soleil et la jeune femme à ses cotés ne semblait pas vouloir être très conciliant avec lui. Il poussa alors un bref soupir, tiraillé par un horrible mal de tête qu’il connaissait plutôt bien maintenant puisqu’il il le retrouvait à chaque lendemain de soirée. Il comprenait donc qu’il avait de nouveau trop bu et trop fumé, mais probablement que cela ne changerait jamais, il aimait bien trop s’amuser et faire la fête pour devenir entièrement sage. Les changements de sa personnalité qui avait suivi son arrivée à Ocean Grove, il y a maintenant onze ans, étaient amplement suffisants. Il se tourna alors sur le dos et observa la jeune femme à ses cotés, sans être surpris qu’elle soit elle-aussi entrain de le regarder. Il lui adressa un petit sourire. Elle était brune et ses cheveux décoiffés étaient plutôt longs. Il se rappelait vaguement avoir dansé sensuellement avec elle sur la piste de danse de l’un des bars de la ville. En revanche, il ne saurait pas dire dans quel bar cela s’était passé, puisqu’il avait décidé de faire la tournée des bars en compagnie d’une bande d’amis. Une autre jeune femme un peu naïve qui avait voulu coucher avec lui. Il ne saurait pas non plus dire si elle avait été un bon coup ou pas, ses souvenirs s’arrêtant à la piste de danse. Mais au moins, elle était plutôt jolie. Un petit coup d’œil autour de lui, lui permit de comprendre qu’ils étaient dans une chambre d’hôtel. Tant mieux. Son regard se détourna à nouveau sur la jeune femme, dont il ignorait le prénom, et il en profita pour regarder non sans grande discrétion son corps toujours nu. Plutôt sexy. Il lâcha alors d’un air tout à fait malicieux et innocent : « Salut ma jolie ! Moi c’est Taylor. » Il lui adressa un petit clin d’œil puis se mit assis au bord du lit, à nouveau dos à elle. Il s’étira doucement puis se leva du lit se dirigeant vers une petite table où était posé un téléphone de service. Il s’empara du combiné et alors qu’il allait composer le numéro pour joindre un service, il se tourna vers la jeune femme. « Hum, tu as faim ? Tu veux quelque chose à manger ? » Non, juste parce que lui, il crevait la dalle là.


Dernière édition par Taylor Maywood le Mer 18 Mai 2011 - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Ven 13 Mai 2011 - 15:11

Si elle ne reniait pas aimer les pratiques sexuelles, Jisel ne couchait cependant pas avec qui voulait bien d'elle. Non seulement parce qu'elle pensait franchement qu'il y aurait bien trop de prétendants, mais aussi parce qu'elle voulait se réserver à celui qui ferait de sa vie un paradis sans nuage, bien que franchement elle préférait de loin la première raison pour la face du monde et la deuxième pour elle seule. Jisel ne brisait jamais ses pactes si précieux pour elle, mais ce soir-là avait été un soir de trop, probablement. Comme à chaque fois, elle regrettait d'avoir fait espérer à une personne qu'elle avait pris du plaisir, alors que la soirée lui avait juste apaisé ses brûlures, rien de plus. En voyant l'air si niait de son partenaire d'un soir, Jisel appuya sur le fait qu'elle devait se trouver des partenaires lui correspondant un peu plus, histoire qu'au lendemain elle puisse se réveiller et se dire qu'elle avait couché avec un gars agréable et intelligent... et non comme elle le ressentait à ce-moment même. « Salut ma jolie ! Moi c’est Taylor. » Elle releva la tête et enfila finalement sa petite culotte. Un geste de la main et un "merde" soufflé, elle le regardait se lever de manière tout à fait naturelle. Etait-il assez prétentieux pour faire comme s'il avait l'habitude de se taper des filles comme Jisel? Elle n'en savait rien et préférait ne pas le savoir. Elle enfila son tee-shirt qui sentait la boisson. Alors qu'elle réfléchissait si elle pouvait marcher avec ses talons ou pas, l'homme qui s'appelait donc Taylor s'était levé et s'apprêtait à composer le numéro du room service. « Hum, tu as faim ? Tu veux quelque chose à manger ? » Elle lâcha sa paire de talons et répondit, faussement sympathique. « Non, j'ai pas très faim. Je ne compte pas rester, de toute façon. » Fouillant dans quelques placards, Jisel tentait de trouver un tee-shirt ou quoi que ce soit qui puisse remplacer le sien le temps de quelques minutes, juste le temps pour elle de rentrer à la maison, son donjon. Mais elle ne trouva rien mis à part des serviettes qui ne serviraient à rien et des produits luxueux, qui ne serviraient pas non plus. L'énervement se sentant venir, Jisel retira son tee-shirt -et se retrouva donc torse nu- qu'elle balança de l'autre côté de la salle et fouilla son sac pour attraper une cigarette. Elle l'alluma et pris place sur le lit, les seins prenant l'air. Si Jisel n'avait jamais été pudique, ce n'était pas maintenant que ça risquait de changer. Surtout avec un étranger qui lui avait sympathiquement mis la graine sans pour autant qu'elle ait un bourreau -ça s'appelle également un enfant. Elle huma deux bouffées qu'elle recracha et visitait la pièce des yeux, n'ayant pas eu le temps hier soir, elle avait eu mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Mer 18 Mai 2011 - 10:41

« Merde » Ce fut au départ la seule réaction de la jeune femme, qui amusa le jeune homme encore un peu plus. Il était plutôt habitué à ce genre de réaction en fait et cela le faisait toujours autant sourire. Les femmes n’étaient donc toujours pas décidées à s’assumer un peu plus et à accepter le fait que coucher avec un inconnu après une soirée amusée pouvait être totalement délirant. Cependant, il préférait celles qui se demandaient ce qu’elles foutaient là le matin au réveil, ou qui partent en toute discrétion pendant la nuit à celles qui pensaient avoir rencontré l’homme de leur vie et qui se résignaient à ne plus lui lâcher les baskets. Il l’observait alors qu’elle était entrain de se rhabiller tandis que lui était toujours nu, debout devant elle. Il ne voyait pas de raison d’être gêné devant elle, après tout ce n’était probablement pas le premier homme dévêtu qu’elle voyait, et il était loin du genre à être pudique. Elle ne lui avait toujours pas indiqué son prénom, et elle ne semblait pas réellement décidée à le faire, mais probablement qu’elle ne connaissait pas la politesse de se présenter lorsque l’on se réveille nue à coté de quelqu’un que l’on ne connait pas, ou pas vraiment. Mais soit, il l’appellerait Georgette ou Blandine s’il le faut. « Non, j'ai pas très faim. Je ne compte pas rester, de toute façon. » Il haussa les épaules puis se tourna à nouveau vers le téléphone. Si elle ne voulait pas manger, tant pis pour elle, il n’allait pas se gêner pour autant. Cela ne lui aurait pourtant pas fait de mal, elle était un peu fine, mais à vrai dire ce n’était pas le problème de Taylor. Il composa le numéro qui était indiqué comme le room-service, sur la petite feuille posée à coté du téléphone, et attendit quelques instants jusqu’à ce qu’une voix mielleuse de jeune femme en manque prenne son appel. « Je souhaiterais commander un petit-déjeuner avec œufs brouillés, bacon et pancakes. » La voix dans le téléphone se mit à nouveau à parler et après avoir répondu à cette jeune femme à la voix très charmante qu’il désirait son pain grillé, il raccrocha le téléphone et se tourna à nouveau vers Georgette. Elle paraissait énervée et venait juste de balancer son t-shirt à l’autre bout de la pièce. Cette jeune femme était décidément très étrange. Il faudrait qu’il se rappelle de ne pas coucher avec des névrosées la prochaine fois. L’odeur de la cigarette qu’elle alluma lui donna à lui aussi, l’envie de s’en griller une et il s’avança vers son jeans qui trainait sur le sol, près d’un tas d’affaire en bordel appartenant à la jeune femme et s’étant probablement renversé de son sac à main. C’est fou tout ce qu’une femme pouvait transporter dans son sac tout de même. Il n’avait jamais réussi à comprendre pourquoi elles se baladaient toujours avec autant de choses inutiles sur elles. Taylor lui, n’avait besoin que de son porte-monnaie, de son paquet de clopes et de ses clés de voiture pour sortir, et cela rentrait parfaitement dans les poches de son jeans, pas besoin de sac à main.


Dernière édition par Taylor Maywood le Ven 27 Mai 2011 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Sam 21 Mai 2011 - 12:16

L'air de cet homme ne lui plaisait pas. Il lui paraissait prétentieux et négligeant, sans emprise de lui-même. C'était un mélange de dégout et de doutes. En fait, Jisel ne savait vraiment quoi ressentir envers cet homme aux cheveux bouclés qui n'avait cessé de la reluquer pendant qu'elle était en train de se rhabiller, autrement dit alors qu'elle était nue. Puis il s'était levé et lui avait rapidement demandé si elle souhaitait quelque chose à manger. Elle refusa, envoyant valser tout ce qui lui passait par la main. L'énervement dont faisait preuve Jisel à cet instant ne la laissait pas indifférente. Certes, elle avait connaissance de son tempérament de feu qui laissait des traces aux diverses personnes avec lesquelles elle avait eu un contact même léger soit-il, mais elle sentait qu'elle était grandement agacée, bien plus que d'habitude. Qu'elle était la raison de cette humeur asociable? C'était plutôt simple, comparé au comportement de la principale concernée. La soirée d'hier avait certainement été une très bonne soirée, avec alcool et compagnie, mais Jisel ne s'en souvenait pas. Elle ne se souvenait de rien. Depuis qu'elle s'était réveillée, la jeune femme avait tenté de retrouver la mémoire, de se refaire la soirée au complet mais à partir du moment où elle avait avalé son troisième verre, elle ne se souvenait de rien. Évidemment, en se retrouvant nue dans un lit elle ne pouvait que constater qu'elle avait fait autre chose que jouer au mikado avec ce jeune homme. D'ailleurs comment s'appelait-il? Elle n'en savait rien, ce n'était pas sa priorité pour l'instant.

Après avoir commandé un petit déjeuner -bien copieux d'ailleurs-, ce jeune homme se dirigea vers les affaires qui traînaient au sol, certainement pour chercher une cigarette. Allongée sur le lit avec pour seul cache-corps sa petite culotte, elle l'observait se déplacer. Il ne semblait pas trouver ce qu'il voulait et elle se rapprocha de lui, en lui tendit sa cigarette. « Tiens. » dit-elle en accrochant son regard. « C'est quoi ton nom déjà? Josh, c'est ça? » Pour tout dire, la seule chose dont se rappelait réellement Jisel était ce prénom, Josh, mais rien de plus. Elle en conclut que cela devait être le sien, certainement, oui. Elle resta ainsi quelques minutes puis la sonnette brisa cet instant. « J'y vais. » Energiquement, elle se dirigea vers la porte de la chambre. Elle ouvrit et, derrière la porte, se trouvait un charmant jeune homme qui resta ébahit lorsqu'il vit Jisel, seins nus. « Merci. » Elle lui ferma la porte au nez et courut sur le lit. Elle y déposa le plateau et attrapa plusieurs pancakes. Alors oui, elle était censée ne pas avoir faim mais en réalité elle mourrait de faim. Avalant bouchées par bouchées, elle regardait timidement le jeune homme et dit, un sourire aux lèvres : « T'en veux un? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Ven 27 Mai 2011 - 11:29

Alors qu’il fouinait parmi les affaires qui jonchaient le sol, la jeune femme lui tendit l’une de ses cigarettes. Il fallait croire qu’elle était plutôt bonne pour les devinettes. Il lui adressa un petit signe de tête en guise de merci et alluma la cigarette avec un briquet qui traina par là. Par la même occasion, il décida d’enfiler son caleçon qui trainait au sol. Histoire qu’elle ne soit pas choquée de voir le monstre pendant trop longtemps, on ne sait jamais. Elle avait beau eu le droit de le voir toute la nuit, il doutait qu’elle s’en rappelle vraiment vu son état. Vraiment dommage pour elle, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle avait oublié. « C'est quoi ton nom déjà? Josh, c'est ça? » Ce fût à partir de ce moment là que Taylor se dit que cette femme était complètement cinglée. Il haussa les sourcils devant sa question en se demandant si elle était ouvertement entrain de se foutre de sa gueule, ou si elle était réellement attardée. Après tout, ce n’est pas comme s’il venait de lui dire son prénom, même pas cinq minutes auparavant. Il leva les yeux au ciel, puis sur un ton tout à fait ironique, répondit : « Oui, c’est ça. Josh. » Taylor tira fébrilement sur sa cigarette alors que la sonnette retentit. Contre toute attente, la brune se leva et se dirigea vers la porte où elle récupéra le plateau de petit-déjeuner qu’il avait commandé. Lunatique. Il n’y avait pas à dire, cette jeune femme était vraiment très lunatique. Alors qu’elle prétendait ne pas avoir faim, elle dévorait à présent le repas du jeune homme sous ses yeux. Cela eut en quelque sorte le don de le mettre en rogne, mais il ne montra rien et alors qu’elle lui demandait si elle voulait aussi, il s’approcha d’elle et se mit assis en face d’elle sur le lit, de façon à pouvoir manger lui aussi, le repas qu’il avait commandé. Il prit un pancakes et du bacon et dévora le tout, affamé, avant de relever les yeux vers la jeune femme. « Et toi ? C’est quoi ton nom ? » Il continua de manger, tandis que des bribes de souvenirs de la soirée passée lui revenait en mémoire. Il se rappelait avoir surpris Teddy dans les toilettes avec deux jeunes femmes. Il se rappelait avoir dansé très sensuellement avec la jeune femme à présent devant lui. Il se rappelait aussi de ses cris de plaisir lors de leurs ébats. Et, il se rappelait avoir fini la nuit en discutant avec elle jusqu’à ce qu’ils s’endorment tous les deux. Un fin sourire s’afficha alors sur ses lèvres alors que ses souvenirs s’éclaircissaient peu à peu. Et ce qu’il voyait n’était pas pour le déplaire. Mine de rien, il décida alors de remettre sur le tapis l’un des sujets de conversation qu’il avait eu avec elle la nuit précédente, cela comme si de rien était. « Encore une fois. Je te conseille vivement de le dire à ton colocataire que tu veux ramener ton frère avec vous, avant qu’il ne soit trop tard. » Il affichait un ton des plus neutres possibles, alors que des idées machiavéliques naissait dans son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Sam 28 Mai 2011 - 17:51

Josh engloutissait ce qu'il avait commandé. Jisel, qui l'accompagnait dans cette activité, ne semblait pas gênée du fait qu'elle lui avait sèchement répondu qu'elle n'avait pas faim, qu'elle partirait bientôt. Elle ne se rendait pas compte que son humeur était passé d'un stade froid à un stade festif, elle devait passer pour une folle. La jeune femme ne semblait pas dans son état normal et ne s'en rendait pas compte, elle mangeait et mangeait encore, tout en alternant avec sa cigarette. Un mélange qu'elle haïssait, sauf aux lendemains de cuites. Parce oui, elle devait s'être prise une cuite monstrueuse. Elle ne se souvenait ni de sa rencontre avec Josh, ni de la nuit qui en avait suivit, une nuit probablement très agitée. « T'as pas besoin de le connaître. » dit-elle, après qui le lui ait à son tour demandé le sien. Elle ne souhaitait pas qu'il en sache trop puisqu'elle ne comptait pas le revoir, c'était un coup d'un soir, c'est tout. Elle eut finalement terminé de manger et elle s'assit au bout du lit. Dos à cet homme, elle tentait d'allumer son portable qu'elle trouva à ses pieds. En composant son code pin, une bombe fut lâchée. « Encore une fois. Je te conseille vivement de le dire à ton colocataire que tu veux ramener ton frère avec vous, avant qu’il ne soit trop tard. » Qu'avait-il dit? Venait-il de lui dire, clairement, ce qu'elle avait caché à tous? Comment pouvait-il savoir cela? Jisel se retourna rapidement et cracha, à la limite du violent : « Pardon? Que viens-tu de me dire là? » Elle courut jusqu'à lui et dit, en le bougeant doucement. « Répète ! » Elle était pétrifiée, le coeur battant très vite.

Elle y avait songé de nombreuses fois. C'était ce qui avait comblé et hanté ses pensées depuis des semaines. Le kiné leur avait annoncé une nouvelle fabuleuse, Justin pourrait de nouveau se déplacer, mais en chaise roulante. Il pourrait se servir de ses membres sauf ses jambes. C'était le genre de nouvelle que Jisel aimait entendre. Elle avait passé tellement de temps à regretter cet accident, pour lequel elle était innocente mais tout de même, elle avait été au petits soins pour lui. Son frère, son grand-frère qui lui paraissait si petit depuis ce jour-là. Elle l'aimait, Justin, mais le fait qu'il ne lui rende pas l'appareil la touchait suffisamment pour culpabiliser d'une chose dont elle n'était pas coupable. Après l'annonce, elle voulait le voir à ses côtés, comme autrefois pour avoir l'occasion de lui dire combien il comptait pour elle. Mais il y avait un hic, Jisel ne pouvait pas se consacrer exclusivement à Justin et puis, il y avait Flynn, ce bon vieux Flynn.

Josh lui répéta ce qu'il venait de dire. Jisel était fixée sur cet homme, les yeux grands ouverts. Elle se mit à genoux sur le lit et dit un mot, toujours sur Josh. « Comment savez-vous ça? » Ce n'était pas possible, elle n'avait tout simplement pas pu lui raconter ça. Elle ne bougeait plus, les yeux à présents rivés vers le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Lun 30 Mai 2011 - 14:58

« T'as pas besoin de le connaître. » Plus il lui parlait, plus il avait l’impression que cette fille était étrange. Il ne se rappelait pas qu’elle ait eu des sautes d’humeurs toutes les deux minutes lors de leur soirée bien arrosée et de leurs galipettes mouvementées, la femme qu’il avait en face de lui à présent était bien différente de celle à qui il avait fait l’amour quelques heures plus tôt. Elle ne souhaitait pas lui dire son nom, tant pis, avec un peu de chance cela lui reviendrait au fur et à mesure, puisqu’il commençait à sortir doucement de son état de mi-sommeil, mi-éveil, les souvenirs réapparaissant par la même occasion. « Soit. Dans ce cas, je décide de t’appeler Georgette en cas de besoin. » Il leva les yeux aux ciels et continua de dévorer ce qu’il y avait sur le plateau, à une vitesse affolante. A vrai dire, il avait un peu peur que la brune mange tout maintenant qu’elle s’était décidée à avoir faim, tout de même. Finalement, elle arrêta de manger et retourna à un autre bout du lit, ce qui soulagea le jeune homme, voyant qu’il lui restait encore de quoi se nourrir. Elle était entrain de manipuler son téléphone lorsqu’il décida de lancer sa première attaque. Cette fille était folle, avec ses sautes d’humeurs. Hé bien, il avait l’envie de la rendre encore plus folle qu’elle ne l’était déjà. Comme cela, au pire, il aurait des vraies raisons pour appeler l’asile d’urgence. Ou peut-être même qu’elle le rejoindrait elle-même de son gré, qui sait. Un petit sourire s’afficha sur son visage alors qu’elle revenait vers lui telle une furie. Elle semblait réellement hystérique. « Pardon? Que viens-tu de me dire là ? » Taylor leva les yeux aux ciels, persuadé qu’elle avait très très bien entendu ce qu’il venait de lui dire. Il su alors qu’il avait touché juste. « Répète ! » Un sourire narquois s’affichait sur les lèvres du charmant jeune homme, alors qu’il répétait mot pour mot ce qu’il venait de lui dire. « Je te conseille vivement de le dire à ton colocataire que tu veux ramener ton frère avec vous, avant qu’il ne soit trop tard. » Il hocha alors la tête, comme pour accentuer ce qu’il venait de dire alors qu’elle semblait se décomposer devant lui. Elle le fixait, tétanisée, puis se mit assise à genoux sur le lit. Elle semblait réfléchir et il continua de se servir en bacon alors qu’elle ne parlait plus. « Comment savez-vous ça ? » Il leva les yeux vers la jeune femme, puis feinta de l’ignorer. Il coupa un morceau de l’œuf brouillé qu’il porta à sa bouche, tout en prenant bien soin de prendre son temps, histoire de bien faire tourner en rond la jeune femme, de faire durer le suspens. Alors qu’il allait ouvrir la bouche pour parler, il la referma. Jisel. N’était-ce pas son nom ? Il était persuadé que si. Même s’il avait parlé à beaucoup de femmes cette soirée là, il était presque certain que c’était elle, celle qui répondait au doux prénom de Jisel. « Mais, Jisel, tu ne sais donc pas que je sais tout ? » Phrase qui laissait insinuer beaucoup de choses. Qu’est-ce qu’il savait au juste ? Pas tellement de choses en fait, et probablement qu’il lui manquait pas mal de détails enfouis dans ses souvenirs effacés par les diverses tequila qu’il avait absorbé, mais il en savait assez pour la faire tourner en bourrique. Assez pour faire de sa vie une misère puisqu’elle semblait réellement ne pas vouloir révéler aux habitants d’Ocean Grove que son frère était attardé, ou handicapé, ou peu importe. L’important était que comme presque tout le monde, Jisel détenait un secret. Un secret dont Taylor pouvait se faire le plaisir de révéler, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Sam 18 Juin 2011 - 15:32

Jisel resta désarmée face au petit air narquois de Taylor, qui semblait s'amuser à la faire tourner en bourrique. Malgré son air scotché et indifférent, à l'intérieur d'elle-même, Jisel sentait tous ses organes se retourner, des pieds à la tête. Non seulement elle se demandait comment cet homme qu'elle ne connaissait que depuis la veille pouvait savoir de telles choses aussi précises, mais elle se retrouvait également à douter entre deux réactions. Devait-elle paraître effrayée et jouer la carte de la culpabilité pour Taylor -et donc paraître pour se qu'elle n'est pas et se retenir de lui jeter son point à la figure, ou bien faire ce qu'elle aurait fait en temps normal si elle n'avait rien a caché ? La deuxième solution lui paraissait être la meilleure pendant un instant, l'envie de lui coller une pêche la démangeait drôlement mais elle ne voulait assoupir à son désir le plus fou, se donner en spectacle, bien qu'après ses gémissements de la nuit elle aurait pu les comparer avec les pleurs de ce matin, celui de Taylor évidemment. L'opportunité était intéressante, mettre en ridicule un homme l'amusait bien plus qu'humilier une femme, mais elle ne fit rien et ne répondit pas au peu signifiant « tout » que lui présenta l'homme. En dépliant ses longues jambes, Jisel prit le temps de rejouer la soirée d'hier et se rappela ainsi de son prénom -connaître l'identité de sa victime est toujours utile- mais aussi le déroulement de la soirée ce qui, en somme, pouvait aussi servir si jamais elle avait besoin d'un argument pour le ridiculiser. Au bout de quelques minutes, elle soupira longuement et lança un regard nostalgique à Taylor, également posé sur le lit, leur « lit d'amour ». « Bon, eh bien, je crois que nous allons rester ici un bon moment. » Elle se rapprocha de lui et dit : « Je n'ai pas de temps à perdre, Taylor. Très joli prénom au passage, ça me rappelle celui d'un castor domestiqué par l'une de mes voisines. Ce serait pas mal de vous rencontrer un jour, tous les deux, entre castors, peut-être pourrais-je être une bonne entremetteuse ? Car, sincèrement, je suis certaine que tu feras un bon père de famille castor. Sans t’offenser, évidement. » Elle se serait bien tu, à cet instant mais l'envie de lui lancer une vacherie la démangeait, rien de bien méchant, juste la réalité des choses. Elle fourra sa main dans les cheveux de ce dernier et prit un instant avant de continuer. « Peu importe, j'ai couché avec le castor. Tu crois qu'on pourrait m'envoyer en prison pour abus sexuel sur un pauvre petit castor?  » Jisel mit sa main dans ses cheveux, cette fois-ci, et dit, plus sérieusement. « Que veux-tu de moi, joli petit castor ? Car ce que tu me dis là ne me prouve rien. De toutes façons, tu n'as rien à prouver car tu ne sais rien. Rien du tout. » Elle posa sa jambe droite sur la jambe gauche, à la Sharon Stone, ce qui montra son assurance quelque peu perturbé, puisqu'en réalité Jisel était bien moins assurée qu'elle ne le paraissait. Si son colocataire pouvait accepter bien des choses de sa part après une séance massage, ceci, il ne le pourrait certainement pas. Et, Jisel ne souhaitait ni perdre son frère handicapé ni son colocataire. Taylor devait alors se taire, ça lui était vital.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR Jeu 23 Juin 2011 - 14:16

Il voyait la terreur s’afficher sur le visage de la belle brune, malgré le fait qu’elle essayait de rester le plus impassible que possible. Cela eût le don de l’amuser encore plus. Il suffisait de quelques soirées comme cela et voilà qu’il arrivait à tenir des jeunes femmes sous ses filets. Le chantage. Un art qu’il maitrisait que trop bien et qui l’avait souvent aidé à obtenir ce qu’il désirait. Un art qui était souvent utilisé par les femmes mais il avait remarqué qu’utiliser leur propre arme avait toujours réussi à les désarmer. Elle semblait chercher quoi faire tandis qu’il attendait impatiemment que la folle se décide à faire quelque chose. Ou peut-être ne ferait-elle rien ? Peut-être qu’elle allait se décomposer devant lui et se mettre à pleurer comme une chochotte. Une seconde, il cru aussi qu’elle allait se mettre à le frapper et en fût que plus amusé. Qu’est-ce qu’elle voulait faire contre lui ? Il n’était peut-être pas de ces hommes musclés dont les tablettes de chocolat se voient à trois kilomètres, mais n’empêche qu’il arrivait à casser la figure à n’importe lequel de ces types. Par principe, il ne touchait pas aux femmes mais si elle tentait de s’en prendre à lui, il se contenterait de la virer à l’autre bout de la pièce d’un petit geste trop tendre mais déjà bien suffisant pour envoyer valser cette jeune femme deux fois trop fines. Elle ne savait pas qui il était. Elle ne savait même pas ce qu’il était capable de faire et ce qu’il avait déjà fait. Elle ne savait même pas d’où il venait. Elle poussa un bref soupire avant de retrouver enfin sa langue. La recherche avait été longue, au point que le jeune homme avait presque failli s’impatienter. « Bon, eh bien, je crois que nous allons rester ici un bon moment. » Le jeune homme leva les yeux au ciel, devant le désespoir considérable de la brune au prénom de Jisel. « Oh, mais toi tu peux rester ici autant de temps que tu veux si cela te fait plaisir, moi je ne compte pas passer la journée ici. » Tout en disant cela, il s’empara de son jeans qui trainait quelques mètres plus loin et l’enfila. Il mit la main dans sa poche afin de vérifier qu’il avait bien toutes ses affaires et constata qu’il lui manquait ses cigarettes. Il était probable qu’il avait fini le paquet durant la soirée mais cela était peu important, ce n’était que des clopes. Tant qu’il avait toujours ses clés de voiture et son portefeuille, c’était le plus important. « Je n'ai pas de temps à perdre, Taylor. Très joli prénom au passage, ça me rappelle celui d'un castor domestiqué par l'une de mes voisines. Ce serait pas mal de vous rencontrer un jour, tous les deux, entre castors, peut-être pourrais-je être une bonne entremetteuse ? Car, sincèrement, je suis certaine que tu feras un bon père de famille castor. Sans t’offenser, évidement. » Elle en profita également pour mettre la main dans ses cheveux. Lui, haussa légèrement un sourcil tout en essayant de se retenir de rire. S’il pensait que la jeune femme était légèrement folle avant, ce n’était rien comparé à ce qu’il voyait maintenant. Cette femme était tarée, il avait couché avec une folle furieuse à enfermer. Elle avait au moins réussi à retrouver la mémoire. « Peu importe, j'ai couché avec le castor. Tu crois qu'on pourrait m'envoyer en prison pour abus sexuel sur un pauvre petit castor? » Cette fois, un large sourire s’afficha sur les lèvres du jeune homme qui s’amusait réellement de la voir autant se tourner en ridicule. Ce qu’elle lui disait ne le touchait absolument pas, c’était tellement puéril. Probablement qu’un gosse de trois ans aurait pu la trouver celle là. Voyez donc le niveau très élevé de Jisel Burgess, chers amis ! Il se levait alors et attrapait son t-shirt qu’il enfila. Il ne pouvait décidément plus laisser cette folle voir son corps si somptueux. Alors qu’il allait prendre la parole, la jeune femme mit à présent ses mains dans ses cheveux à elle, et poursuivit son raisonnement irraisonné. Elle était réellement dingue. « Que veux-tu de moi, joli petit castor ? Car ce que tu me dis là ne me prouve rien. De toute façon, tu n'as rien à prouver car tu ne sais rien. Rien du tout. » Il ne la regardait même plus, presque lassé de son petit jeu qui au final n’était même pas amusant. Il finit par enfiler ses chaussettes et ses chaussures et releva enfin la tête vers la jeune femme qui l’observait sans rien dire de plus. Elle avait donc fini ? Bien, à lui de parler maintenant. « C’est tout ce que t’as sérieux ? » Le rire qu’il contenait depuis un bon moment s’échappa alors en fou rire et une fois qu’il eût réussi à se calmer à nouveau, il se posa contre une table à quelques mètres de là. « Non mais tu sors d’où toi ? T’es sûre que ce n’est pas toi qu’on aurait du enfermer plutôt que ton " Justin " ? Je ne sais pas mais avec tout ce que tu m’as dit hier, je ne comprends pas pourquoi t’es en liberté et pas lui. C’est à toi qu’il manque une case, je t’assure. Ah, ce pauvre Justin n’a vraiment pas de chance. » Il poussa alors lui aussi un bref soupir, très sur joué, puis enchaîna directement avec un grand sourire en direction de la jeune femme. Il se releva alors et lui adressa un petit signe de la main. « Bref, moi je me casse. Il faut que je rende une petite visite à … comment déjà ? Ah oui ! Ce cher Flynn ! »

fin du sujet
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR

Revenir en haut Aller en bas
 

WE'LL THROW IT ALL AWAY ☡ TAYLOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Four Seasons Hotel Miami-