AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what the hell ☆ SALLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: what the hell ☆ SALLY Dim 24 Avr 2011 - 16:49

sally & jisel ϟ what the hell
Jisel était de ceux qui haïssaient les transports publics. Se retrouver sous l'aisselle puante d'un sportif revenant de son exercice, ou encore tomber sur l'un de ces hommes prêt à agrandir son tableau de chasse en permanence faisait qu'elle détestait le métro, par exemple. Mais ce qui l'exaspérait d'autant plus était le chemin qu'elle avait à marcher pour y arriver, surtout qu'à chaque fois une délicieuse personne ayant une envie perpétuelle de lui raconter sa vie de long en large sortait pour vider la poubelle de la veille pile au moment où Jisel passerait devant sa porte. À croire qu'elle était si adulée qu'elle serait bientôt obligée de circuler en incognito. Mais quoi qu'elle en dise, cette situation n'était pas prête de changer. Elle ne changerait pas, tout cela à cause d'une seule et unique personne.




FLASH BACK. « Flynn ? » Jisel était radieuse. La veille, elle s'était faite une journée shopping entre meilleures amies, avec Rhiannon et ceux pour le bonheur et des yeux et du moral des autres mais pour le malheur de son porte-monnaie. Le bonheur des uns fait le bonheur des autres, vous savez qui est l'un et qui est l'autre. De plus, son petit sourire qui s'offrait à qui voulait bien l'accueillir ravivait un côté en elle qui avait disparu depuis de longues, de très longues années. Si tout cela avait un effet positif sur tout ce qui entourait Jisel, Flynn, lui, prenait cela de manière plus réticente, il n'était pas convaincu. Quelque chose se tramait, Jisel cachait quelque chose, et il le savait très bien. D'ailleurs, elle savait également qu'il le savait, voilà tout le jeu.
Il était dans les environs de dix-huit heures et le chat des Markins avait enfin fermé son parloir. Flynn était dans la cuisine et lisait son jour -comme à son habitude- en sirotant. Il était donc serein. Jisel se rapprocha et s'assit devant lui. Interdite, elle fit comme si elle s'intéressait aux quelques miettes qui se battaient entre elles. Flynn, quant à lui, lançait de temps à autre des regards, il attendait simplement qu'elle parle, il ne pouvait pas y échapper de toutes manières. (...) « Non, j'irai pas ! » « Quel égoïste fais-tu ! Sais-tu combien ça me touche, surtout venant de toi, mon ami ? » « C'est non. » « Mon éternel ami? » « C'est toujours non. » Jisel n'en revenait pas. Comment Flynn pouvait-il se montrer si égoïste, si... cruel ? Sa bouche se déforma de manière considérable puis, elle décida de changer de technique. Elle retira son chignon qui laissa place à une crinière des plus imposantes. « Que ce soit clair Flynn, je ne compte pas aller là-bas, seule, pour la récupérer. » "La" représentait sa voiture. Elle conduisait depuis peu. Non pas qu'elle n'avait pas le permis ou qu'elle se considérait dangereuse au volant, mais plutôt parce que les autres le pensait : « Je ne compte pas aller dans cet enclos à bêtes sauvages, seule, pour récupérer ma voiture que j'ai bousillée. » Bousillé? Elle l'avait plutôt démolit, heureusement qu'elle a de très bons amis avec de très bons contacts : voilà où elle se retrouvait maintenant, à forcer un homme -si si, s'en est bien un, elle l'a vérifié en entrant discrètement dans la salle de bien pour lui balancer une bassine d'eau froide- pour l'accompagner. « Je m'en contre-fiche de ta voiture, moi, j'avais bien dit que tu étais un danger ambulant en voiture -et pas qu'en voiture- mais bon. En tout cas, c'est non. » Il se leva, posa un baiser sur les cheveux de sa colocataire et il dit en quittant la salle : « Tu sens bon, dis donc ! »




Jisel eut un petit rire en repensant à cette scène mais le sourire qu'elle avait posé sur ses lèvres disparut bien vite, puisqu'en regardant sa montre elle aperçut qu'elle était en retard. Elle attrapa un chouchou, enroula ses cheveux et sortit de la maison, en prenant soin de ne pas dire au revoir à Flynn. Alors qu'elle commença sa route, une personne semblait venir jusqu'à elle. Ce n'est pas pour autant qu'elle s'arrêta, au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what the hell ☆ SALLY Lun 25 Avr 2011 - 23:09

Une cigarette coincée entre les lèvres, Sally s’installa sur les marches du perron du 1515 Apple road. Depuis qu’ils avaient déménagé, sa mère n’avait pas réussit à trouver un poste digne de ses qualifications et surtout digne de ses exigence en terme de salaire contrairement à son père. Exaspéré de la voir cloitré chez eux alors qu’auparavant, elle avait toujours la maison pour elle seule des heures durant, Sally la fuyait le plus possible. Mrs Preston avait eut le malheur de lui faire une réflexion vis-à-vis de sa tenue aujourd’hui, et c’est pour cette raison qu’elle avait claqué la porte pour venir fumer dehors et ne plus voir sa tête de petite bourgeoise frigide et coincé. Elle l’énervait franchement et elle doutait que cela s’arrange avec le temps. En réalité, elle était consciente qu’il fallait que sa mère retrouve un boulot et rapidement parce qu’elle n’était pas sur de réellement pouvoir –ni vouloir d’ailleurs- la supporter plus longtemps. De toute façon, depuis que les Preston avaient emménagé à Ocean Groove, le dialogue au sein de la famille était rompu alors elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait faire de plus si ce n’est fuir. Sally recracha la fumée de sa cigarette lorsqu’elle entendit des pas se précipiter vers la porte. Cela devait être sa mère qui revenait à la charge, probablement pour lui dire avec condescendance qu’elle était une gamine insolente et surtout, pour lui rappeler à quel point elle avait honte d’elle. Sally se leva rapidement et jeta sa cigarette sur l’un des petits rosiers qui entouraient la maison. Elle ne réfléchit pas vraiment, toutefois pour être sure de ne pas être confronté une nouvelle fois à une quelconque remarque blessante la concernant, elle traversa l’allée et longea la rue. Très rapidement, elle arriva devant le 1563 et elle ne put s’empêcher de ricaner en se souvenant ce qu’elle avait fait subir au pauvre Flynn. En théorie, cela aurait pu être un moment agréable mais, après l’acte, il avait osé la défier en lui disant qu’il la détestait. Qui agissait comme ça franchement ? Puis, surtout avec Sally Preston. Il lui suffisait d’un rien pour décider de pourrir une personne et Flynn avec trois mots, avait réussit à la provoquer au point qu’elle le mette en tête de sa liste des gens qu’elle devait anéantir psychologiquement. Sally resta plantée sur le trottoir quelque secondes en regardant la maison, et lorsqu’elle s’apprêtait à reprendre sa route, elle vit une jeune femme ouvrir la porte d’entrée. Cela devait très certainement être Jisel, la colocataire de Flynn. La jeune fille l’observa avec une attention particulière en prenant bien soin de détailler son attitude. Elle avait l’air pressé, ça oui, mais une idée prit place dans l’esprit Sallynien. Un sourire se dessina sur les lèvres du visage innocent de la demoiselle alors qu’elle se dirigeait vers Jisel « Hey ». Elle avait beau l’interpeller, cela n’arrêta pas Jisel. Elle était en train de filer mais c’était sans compter sur la ténacité de Sally Preston quand il s’agissait de mettre ses plans à exécution. Elle accéléra dont le pas pour la rattraper et se mettre devant elle pour lui barrer le passage. « Je… Je comprends parfaitement que ça t’agace, que ça t’énerve. Mais laisse-moi au moins une chance de m’excuser… » Dit elle pour attirer son attention. Un petit sourire gêné, un regard fuyant, un ton qui trahissait une certaine gêne, tout y était pour que la jeune femme tombe dans le panneau. Lorsqu’elle fut certaine d’avoir réussit à attiré son attention, Sally poursuivit. « Tu es Jisel, c’est bien ça ? La colocataire de Flynn ? Moi c’est Sally, il t’a peut être parlé de moi… » Mais bien sur ! C’était sûrement la première chose qu’il avait fait après que Sally soit rentré chez elle se jour là. « Je voulais vraiment m’excuser pour l’autre matin. Je…Enfin… Tu sais, Flynn et moi on a… passé un moment ensemble et je ne savais pas que tu dormais, j’espère que ça ne t’as pas trop dérangé. » Comme si d’habitude, ça la dérangé de parlé cru, de coucheries et autres. Bien sur, elle jouait un role mais ça, Jisel ne le savait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what the hell ☆ SALLY Dim 1 Mai 2011 - 9:49

Une voix féminine -qui lui était encore inconnue- l'interpellait derrière elle. Mais, si Jisel n'aimait pas que l'on lui fasse, elle continua cependant de marcher sans prendre la peine de se retourner. Car, non seulement elle sentait que cette jeune femme la mettrait en retard, mais également parce que rien qu'à sa voix, elle ne lui inspirait rien de bon. La femme semblait bien décidée à avoir une discussion avec Jisel qui avançait toujours malgré ces nombreuses interpellations. Alors qu'elle se croyait définitivement tranquille, des pas derrière elle se firent plus rapides jusqu'à ce qu'une femme lui bloque le passage et s'adresse à elle : « Je… Je comprends parfaitement que ça t’agace, que ça t’énerve. Mais laisse-moi au moins une chance de m’excuser… » Quoi? Mais de quoi parlait-elle? Jisel, aussi exaspérée que ce soit, garda son téléphone en mains mais elle regardait la femme qui se trouvait devant elle. « Pardon? » dit-elle, alors qu'elle la reluqua de haut en bas et de bas en haut. Son allure ne lui plaisait pas du tout et après l'avoir longuement observée, elle était certaine de ne pas connaître cette jeune femme -ou plutôt ce reste de femme- qui lui demandait de lui pardonner. « Tu es Jisel, c'est bien ça ? La colocataire de Flynn ? Moi c'est Sally, il t'a peut être parlé de moi... » « C'est bien moi, oui, cependant je n'ai pas eu l'honneur d'avoir une quelconque discussion à ton sujet avec Flynn. » déclara-t-elle, avec une pointe d'humeur morose. À peine eut-elle terminée que cette Sally eut enfin le culot de lui donner la raison de ses excuses... « Je voulais vraiment m'excuser pour l'autre matin. Je...Enfin... Tu sais, Flynn et moi on a... passé un moment ensemble et je ne savais pas que tu dormais, j'espère que ça ne t'as pas trop dérangé. » Jisel devint blanchâtre, blanchâtre de colère qui montait de plus en plus en elle. Si, d'habitude, elle ne se gênait pas pour dire et pour éprouver ce qu'elle ressent, cette fois-ci c'était différent... Voulait-elle dire que Flynn et elle avaient... couché ensemble? Jisel était frustrée. Flynn avait osé briser le pacte, mais ce qui la touchait le plus était de savoir que Flynn n'était plus puceau... à vrai dire, ça l'embêtait. « Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez, vous pouvez m'éclairer? » Elle rangea son portable dans sa poche de manteau et observa cette Sally. Elle était plus petite quelle du fait que Jisel portait -comme à son habitude- des talons aussi grands que ceux de madame Beckham. De plus, elle avait un visage ingrat, qui ne lui inspirait pas du tout confiance. Alors, avec un ton plus sérieux, elle dit : « Sincèrement, vous êtes qui? Et puis, vous voulez quoi? » Elle leva les yeux au ciel, regarda autour d'elle et dit : « Ce n'est pas que ce que vous me dîtes ne m'intéresse pas -quoi que- mais je dois aller bosser. » Sur ceux, elle se passa à la droite de la jeune femme et avança, sans se retourner. Mais à peine eut-elle avancée, qu'une présence derrière elle la dérangeait. Priant que ce ne soit pas elle, Jisel continua d'avancer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what the hell ☆ SALLY Mar 21 Juin 2011 - 21:43

Qu’on se permette de la toiser de cette façon aurait pu profondément l’agacer et d’ailleurs, en tant normal, elle aurait vite fait de remettre cette Jisel à sa place. Mais là c’était différent, elle jouait le rôle de la jeune fille terriblement désolé et honteuse. Comme elle s’y attendait, Huck n’avait jamais parlé d’elle. Pour Sally, c’était logique, après tout, cela c’était passé il y a si peu de temps et puis quoi, il allait prendre le risque de se ridiculiser en racontant combien il avait été pitoyable ? Surement pas ! Bref, elle s’était excusée pour la gêne occasionnée mais elle n’en pensait pas un seul mot. Son but était surtout d’agacer la colocataire de ce pauvre Huck. Et ça fonctionnait plutôt bien. Sally vit son visage se décomposer. Peut importe ce qu’il se passait dans sa petite tête, Sally savait qu’elle venait de réussir son petit défis personnel. Chaque jours, elle continuerait à pourrir l’existence de ce Huck, qu’il le veule ou non ! Si pour cela, elle devait faire en sorte que les personnes proches de lui soient agacées par son comportement et déçu de son attitude, bien sur elle ne se gênerait pas. De toute façon, le mot ‘gêne ‘ ne faisait définitivement pas partie de son répertoire ! « Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez, vous pouvez m'éclairer? » Sally, bien que déterminé à jouer son rôle à la perfection, ne put s’empêcher de lever les yeux vers le ciel. Comment pouvait-elle être plus claire ? Si elle avait su plus tôt que Jisel était idiote a ce point, Sally aurait probablement choisit une autre cible pour atteindre ce demeuré de Huck. C’était extrêmement simple et Sally n’en revenait pas qu’elle ne puisse pas comprendre. Quoi ? Il était évident que par ‘moment ensemble’, elle parlait de coucherie et non pas d’une partie de carte ou de dominos. « … On a couché ensemble » finit elle par avouer avec une pointe d’hésitation dans la voix. « Sincèrement, vous êtes qui? Et puis, vous voulez quoi? » Un petit sourire gêné se dessina sur les lèvres de Sally alors qu’elle hochait doucement les épaules. « Ce n'est pas que ce que vous me dîtes ne m'intéresse pas -quoi que- mais je dois aller bosser. » et sur ces mots, Jisel continua sa route sans même lui lancer un regard. Oui, peut être qu’elle n’avait pas de temps à lui accorder mais Sally allait s’imposer. C’était bien trop facile de s’en tirer comme ça, selon elle d’autant plus qu’une petite idée venait de prendre place dans son esprit et ce, grâce à la réaction de Jisel. La jeune femme suivit donc Jisel et une fois à sa hauteur, elle prit un air triste. Ce n’était pas bien compliqué pour elle, Sally faisait partie des gens qui pouvait pleurer à la demande s’il en avait envie. « J’ai besoin de savoir… Je vois bien que ça t’énerve, il y a bien une raison, n’est pas ?! » Une fois de plus, Sally passa devant Jisel. Sauf que, à la différence de la première fois, elle ouvrit les bras pour littéralement couper le passage à Jisel. « Il y a quelque chose entre vous, c’est ça ? » Sally fronça doucement les sourcils alors que son regarde implorant se planta droit dans celui de Jisel. « Je ne vois pas d’autre explication sinon… Je ne comprends pas pourquoi avant que je m’en aille, il ma demander de garder ça secret, surtout vis-à-vis de toi… » Eh hop, une bombe de plus qu’elle balance, en attendant patiemment de voir le moment ou elle explosera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: what the hell ☆ SALLY

Revenir en haut Aller en bas
 

what the hell ☆ SALLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-