AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 street's like a jungle ♚ pv Knox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: street's like a jungle ♚ pv Knox Mer 20 Avr 2011 - 2:32



Avachi contre une barrière, Tom observait la scène se déroulant sous ses yeux un sourire aux lèvres. Positionnant ses mains de sorte à former un écran pour le film qu’il tournait dans sa tête, il se laissa porter par la musique qui pulsait à ses oreilles. Un classique, song 2 de Blur. Un groupe d’une dizaine de personnes buvaient et dansaient devant lui. Suivant la musique, il accélérait leurs mouvements ou les ralentissant, se repassant à l’infini les moments les plus marquants – comme celui mettant en scène la tigresse de la soirée vomissant sur sa proie. Il était tout à fait conscient que c’était le niveau d’alcool qu’il avait dans le sang qui lui donner l’impression d’être le héros de CashBack, mais il aimait cette sensation de maîtriser le temps autour de lui. Un observateur omniscient, un maître tout puissant. Il laissa son esprit voguer dans son délire cinématographique, oubliant le monde autour de lui. C’est ainsi qu’il ne remarqua pas que ses acteurs principaux venaient de foutre le camp, laissant derrière eux les restes d’une soirée mouvementée. Deux bouteilles de vodkas, des joins à moitié fumés, des éclats de verre éparpillés un peu partout. A présent que la lampe de poche de l’officier éclairait le tout, Tom se rendit compte de la merde dans laquelle il était. Ces mecs là, il les avait rencontrés dans une soirée où il avait été pratiquement forcé d’aller. Une des filles avait flashée sur lui et l’avait embarqué jusqu’au chantier où il s’était posé, amorphe et l’esprit embrumé. Un regard rapide lui fit comprendre qu’un simple sourire ne suffirait pas à s’en sortir. Il lui fallait réagir vite. Bien qu’émancipé, il était loin d’avoir l’âge de boire et encore moins de zoner à cette heure là de la nuit dans un chantier interdit au public. Repérant une bouteille près de lui, il s’en empara et la jeta en direction de l’officier. « Attrape ! » Sans s’assurer que le policier était doté de réflexes lui permettant d’éviter de s’écorcher son ventre dodu, il se leva rapidement et se mit à courir vers l’intérieur du chantier. Tout tournait autour de lui et seul les pas bruyants du flic derrière lui le poussaient à continuer sa course effrénée. Il avait conscience qu’il ne pouvait pas s’arrêter, peu importe le nombre de poutres qu’il se prenait dans la bouche ou d’écorchures qui s’ajoutaient à ses jambes et bras. Il y voyait de moins en moins. L’espoir de trouver l’endroit qu’il avait escaladé en entrant se révélait de plus en plus mince. Ce qu’il lui fallait c’était une diversion, un moyen de se débarrasser de ce policier gras du bide.

A bout de souffle, il manqua de cracher ses poumons quand il percuta une masse dans la nuit. Il ne perdit pas de temps à faire une mise au point pour essayer de reconnaitre la personne qu’il venait de bousculer. « Désolée. » Il lui agrippa les épaules et le jeta derrière lui contre le policier. Preste, il utilisa ses dernières forces pour grimper à la barrière et sauter de l’autre côté. Autant dire que cette course poursuite l’avait aidé à dessouler rapidement. Il posa ses mains sur ses cuisses et respira de toutes ses forces, se faisant la réflexion qu’à ce moment précis il aurait pu être choisi pour jouer l’asthmatique dans Malcolm. Sa curiosité fut piquée quand il entendit une voix d’homme. Le projectile discutait avec le policier et Tom réalisa que celui-ci ne lui était pas inconnu. Quelques secondes de musculation cérébrales lui permirent de replacer un visage sur la voix. Comment s’appelait ce mec déjà ? Kox, Rox, Not… Knox ! Le laissant emporter par sa curiosité, il écouta la conversation et un sourire se dessina sur ses lèvres. Si une chose était certaine, c’est que ce type avait du style et une certaine habitude à gérer les figures d’autorités. Tom se laissa glisser dos contre la barrière et décida d’écouter la suite de la conversation, apparemment il n’aurait peut être pas à se la jouer Forest Gump ce soir. Cela tombait pas mal, avec toutes les clopes qu’il fumait il n’aurait certainement pas tenu le coup s’il avait du courir plus longtemps.


Dernière édition par Tom J. Buckingham le Dim 15 Mai 2011 - 16:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: street's like a jungle ♚ pv Knox Jeu 21 Avr 2011 - 14:34

Knox avait pris pour habitude de venir au chantier, qui était soit disant interdit au public, pour trouver l'inspiration. Depuis qu'il est arrivé à Miami, c'était dans ce lieu qu'il arrivait le plus à écrire, et à développer son imagination. Il voyait donc régulièrement le chantier prendre forme. Il ne savait pas exactement de quoi il s'agissait – un bâtiment, c'était certain, mais quel en serait le but, l'utilité ? Il n'en avait strictement aucune idée – et peu lui importait le plus honnêtement du monde. Il espérait même que le chantier prendrait du tard, car si il semblait avancer à une vitesse affolante, Knox préférait qu'il lui reste accessible dans cet état tant que son inspiration ne lui viendrait pas plus naturellement. Il était donc assis sur l'une des poutres qui soutiendrait le futur plafond de ce bâtiment lorsqu'il entendit retentir le son familier d'une voiture de police. Il poussa un long soupir, et descendit de son perchoir, quelque peu agacé. Il avait enfin réussi à trouver ce qui le bloquait dans l'histoire qu'il était actuellement entrain d'écrire et il fallait qu'il soit dérangé. Tout cela évidemment parce que des jeunes de son âge avaient choisi de faire une fête particulièrement bruyante sur les lieux. Knox ravala vite son amertume, réalisant que si il avait été invité à cette fête, sa réaction aurait probablement été tout autre. Le jeune homme n'était pas habitué à vivre seul, à devoir se débrouiller ainsi. Et honnêtement, ce n'était pas quelque chose qu'il appréciait particulièrement. Si il avait recherché les moments seuls lorsqu'il se trouvait chez lui, les choses étaient désormais différentes. Celui-ci avait toujours été entouré, il y avait toujours eu quelqu'un pour s'occuper de lui, et le guider lorsqu'il était perdu. Mais désormais, il ne pouvait compter que sur lui. C'était son choix, quelque part. Il avait cherché les ennuis, les avait trouvé et devait désormais assumer. Mais cela impliquait de garder ce lourd secret pour lui-même, et il avait parfois l'impression que c'était trop. Mais il ne pouvait, et ne devait le partager. Encore une fois, il avait un choix qu'il devait assumer, dont le poids ne devait pas reposer sur les épaules de quelqu'un d'autre. Mais avoir quelques amis lui aurait probablement fait du bien. S'isoler comme il l'avait fait ces dernières semaines n'était probablement pas la solution. Il s'apprêtait à quitter les lieux, se dirigeant vers le grillade qui n'était autre que sa porte de sortie lorsqu'il fut percuté par une des rares connaissances qu'il avait dans la ville. Courant pour éviter le policier, il n'hésita pas une seule seconde à lancer Knox contre le policier, qui surprit de ce geste ne put se retenir. Il se moquait bien que Tom se soit enfui mais pour le coup, il n'avait pas particulièrement envie de se faire embarquer.

« Non mais vous avez vu ça ! J'en crois pas mes yeux ! » Sa main posait sur le bras de l'agent pour s'assurer qu'il ne parte pas à la recherche de Tom – autant se montrer solidaire -, Knox continua, faussant un air outré. « Je suis terriblement désolé, M. L'Agent, vraiment ! Il m'a poussé contre vous, je n'ai rien pu faire. Je ne vous ai pas fait mal au moins ? » Feindre d'être un premier de la classe avec papa et maman qui vous inculquent les valeurs catholiques était la meilleure solution que Knox ait jamais trouvé pour se sortir de ce genre de situation. Il fallait jouer l'innocence, la peur de la réaction des parents , et surtout un respect inébranlable pour les agents des forces de l'autre – respect qu'ils auraient pu avoir de la part de Know si il ne réussissait pas à les embobiner aussi facilement. Mais le policier ne semblait pas d'humeur, et menaça d'arrêter Knox si il ne le laissait passer pour chercher Tom. « Mais, monsieur l'Agent ! Je n'ai rien fait. Et puis il est sûrement bien loin ! » Forcé d'acquiescer, le policier semblait désormais avoir une autre proie, et maintenant, Knox se retrouvait à justifier sa présence sur les lieux de l'infraction. Intérieurement, il maugréa contre Tom qui lui en vaudrait une, c'était certain. Le but du jeune homme en arrivant ici était de rester discret, pas de se faire arrêter, et encore moins qu'un agent de police ne se souvienne de son visage. Il mit quelques secondes à répondre, arrivant à court d'idées. Mais alors que le policier s'impatientait, il eut une révélation qui lui permit de sauver la mise. « J'ai vu la voiture de police, donc je suis venue vous chercher ! Une dame était entrain de se faire voler son sac... mais je suppose que maintenant... il est trop tard. » Il feignit un air embêté, haussa les épaules, et eut l'intelligence de demander au policier si il pouvait partir plutôt que de prendre ses jambes à son cou. L'agent lui ordonna d'attendre quelques minutes, et une fois qu'il fut hors de vue, Knox grimpa au grillage, puis continua sa route vers l'endroit où il avait garé sa voiture, un sourire sur le visage. D'accord, il s'attendait à passer une soirée plus tranquille, et l'aurait préféré dans un sens. Mais ce soir, c'était également la première fois qu'il agissait vraiment comme l'adolescent insolent qu'il était, et qui plus est, pas devant n'importe quelle figure d'autorité. Il ne se doutait pas une seule seconde que Tom puisse être resté dans les parages, mais se promit de lui payer une visite dès le lendemain – du moins, si il parvenait à trouver sa maison, maison dont il ignorait le numéro – pour prendre de ses nouvelles et peut être même lui faire un peu peur... Dire qu'il avait donné son identité au policier semblait être quelque chose d'amusant, maintenant que Knox y pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: street's like a jungle ♚ pv Knox Dim 15 Mai 2011 - 16:53



Il n’y avait plus aucun doute à présent, celui qui s’occupait de sauver le majestueux derrière de Tom était Knox Lee Spencer. Si ses souvenirs étaient bons, il était arrivé il y a un peu plus d’un mois à Ocean Grove et était d’un naturel discret. Du moins, c’est ce qui ressortait de son comportement. Le jeune Buckingham avait été amené à lui parler plusieurs fois par le biais d’amis commun, mais leur rencontre ne l’avait pas tant marquée. Il ne cessait jamais de rencontrer de nouvelles personnes et il était rare qu’il y porte une grande attention. Tous ses amis, étaient des personnes qui étaient sorties du lot parce qu’ils s’en étaient donné la peine ou parce qu’ils avaient été amenés à se rapprocher à cause d’un évènement particulier. Ce n’était pas par prétention qu’il ne gardait qu’un cercle restreint d’amis proches, mais juste parce que son attention était complètement centrée sur d’autres faits important de sa vie qu’il ne partageait avec personne au lycée. Son image était celle d’un jeune brillant à qui tout souri, ainsi qu’un gros chieur pour ceux qui le connaissaient vraiment. Il n’avait rien de particulier, aucun passé douloureux, ni de relations chaotiques, pas une ombre au tableau. Du moins, c’est ce qu’avait conclu la majorité après plus d’un an. Ils étaient peu à savoir où il était né ou même où il vivait avant de venir à Ocean Grove. Sa colocataire était sa « meilleure amie » aux yeux de tous et il ne parlait à personne de sa sœur jumelle. Son côté mystérieux avait fait démarré de nombreuses rumeurs, la plus courante étant qu’il était un gosse de riches qui avait eu envie d’indépendance. Il ne prenait pas la peine de le nier ou de le confirmer, après tout il n’avait jamais été très préoccupé par le regard des autres.

Le sourire qui s’était dessiné sur les lèvres de Tom ne cessait de s’élargir à l’écoute de Knox. Ses bobards s’enchainaient avec un naturel déconcertant. Il n’aurait pas été très étonnant que ce ne soit pas la première fois qu’il se trouve dans cette situation. Aussi doué était-il dans cet art, il le faisait pour Tom et celui-ci lui en était reconnaissant. Nombreux auraient été à le laisser dans sa merde pour s’en sortir, mais ce n’était pas son cas. Savoir s’ils deviendraient amis restait une autre histoire, mais un évènement non prévu lui avait permis de découvrir une autre de ses facettes et cela suffisait à attirer son attention. Quelques minutes après la fin de la conversation, Tom aperçu Knox escalader le grillage à quelques mètres de lui un sourire aux lèvres. Il se leva et le suivit en silence jusqu’à sa voiture. « Hey Spencer ! » Il attendit que ce dernier se retourne et continua. « Tu t’es plutôt bien débrouillé là-bas. » Il montra d’un signe de tête le chantier. « A croire que tu as fait ça toute ta vie. » Il se rapprocha à nouveau de lui et lui tendit la main. « Sans rancune ? » Après tout, il l’avait projeté contre un policier sans préavis et c’était barré sans demander son reste. La situation aurait pu être tout autre et Knox aurait pu finir au poste. Il est inutile de refaire le passé, mais il est important de ne rien devoir à personne. C’était une règle importante pour Tom. « T'a même le droit de me foutre un pain si tu veux, puis après je t'offre un verre. » Il tendit sa joue un sourire aux lèvres. Si son interlocuteur décidait de s’exécuter, il n’éviterait pas le coup. C’était une manière de montrer sa bonne volonté, mais il gardait à l’esprit ce qu’avait fait Knox pour lui et si l’occasion se présentait il lui rendrait l’appareil sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: street's like a jungle ♚ pv Knox

Revenir en haut Aller en bas
 

street's like a jungle ♚ pv Knox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-