AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Take a chance on me | Betty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Take a chance on me | Betty Mar 12 Avr 2011 - 4:06

If you change your mind, I'm the first in line
Honey, I'm still free.

07 AVRIL 2012
« Je sors! M'attendez pas! » hurla Colt dans le couloir qui menait aux chambres de son frère et de leur amie, s'assurant ainsi de les réveiller comme il se devait de le faire avant de disparaître dans les escaliers sous les protestations de la seule fille de la maisonnée. Le jeune musicien eut un sourire amusé avant de glisser ses pieds dans ses baskets et quitter la maison. Dax et Trent étaient d'ordinaire de la partie, mais les deux fainéants avaient décidé de dormir ce soir-là, contrairement à Colt. Faut dire que Dax, le soir d'avant, avait eu du mal à se rendre jusqu'à son lit tellement elle avait abusé de l'alcool qu'on lui avait gentiment offert - quand on comptait les quelques verres payés par chacun des jumeaux, ça commençait à faire beaucoup. Colt ne savait pas trop ce qui lui pétait, à Trent, mais son frère avait refusé de le suivre. Tant pis! Quand tous deux verraient la soirée qu'ils avaient manqué, il n'y avait aucun doute qu'ils regretteraient! Décidant de se rendre à pied jusqu'au centre-ville de Miami, le musicien n'y fut qu'une demie-heure plus tard, l'air frais lui ayant permis de se remettre de la dure soirée qu'il avait passée le soir d'avant, lui redonnant de ce fait l'énergie dont il avait besoin pour tenir jusqu'aux petites heures du matin. Poussant la porte du Parkwest Nightclub, un sourire fendit ses lèvres alors qu'il donnait une tape amicale dans le dos de l'un des portiers, qu'il avait appris à connaître et à en apprécier les blagues douteuses. « Trent est pas là? » demanda-t-il en fouillant des yeux la foule de monde qui entrait et sortait de la boîte de nuit. « Nope! Monsieur a la gueule de bois! » Gueule de bois ou pas gueule de bois ... La différence était tellement minime que ça ne valait même pas la peine d'en parler! Le portier lui offrit une boutade amicale et Colt leva les yeux au ciel en rigolant, pénétrant dans l'enceinte de l'établissement non sans bouger la tête au rythme de la musique, assourdissante, qui l'accueillait déjà.

« Doom'! J'avais presque peur que tu te sois envolé pour Tombouctou! » Le barman qu'il avait eu l'habitude de voir quelques fois à son arrivée à Miami avait brillé par son absence ces derniers temps et Colt s'était demandé s'il n'avait pas finit par disparaître dans un autre coin de la ville. « Hey non, mec! Je suis toujours là, pour le plus grand plaisir de ces dames! Je te sers quoi? » « Whisky sans glace, s'te plaît! » Faisant un léger coup de menton en direction de quelques jeunes femmes accoudées au bar, Colt suivit le geste des yeux non sans s'amuser de la modestie sans pareille de Doom'. Son regard s'attarda néanmoins sur la blondeur de celle qui lui tournait le dos, à peu près certain à 100% de la reconnaître. « Tout compte fait, sers m'en deux! » Colt s'était relevé avec un sourire charmeur et recueillit les verres que son ami lui tendit avant de déposer la monnaie sur le comptoir et de se diriger nonchalamment vers la jolie blonde. Il déposa le verre derrière elle avant d'entourer sa taille de ses bras et de glisser ses lèvres à son oreille, volontairement sensuel. « Si tu voulais m'éviter, raté! Mais je sais bien qu'au fond, tu peux pas te passer de moi! » Quand on parlait de modestie ... Il prit place à côté d'elle non sans poser son regard sur les courbes parfaites de la belle, laissant ses pensées s'évader alors que Betty n'avait jamais accepté ne serait-ce qu'une seule de ses avances. Il ne savait pas pour qui elle le prenait, mais ce petit jeu ne pourrait pas durer éternellement! Il prit une gorgée de sa boisson, sans la quitter des yeux, laissant ses doigts parcourir le dos de sa main avec une volupté qu'on ne lui connaissait pas. Cette fille, il ne parvenait pas vraiment à dire pourquoi, mais elle avait ce don particulier de l'intriguer dès lors qu'elle posait un regard sur lui. Ces avances qu'elle repoussait, ces gestes qu'elle aurait pu se permettre et qu'elle se refusait ... Tout lui disait de poursuivre dans cette voie et qu'un beau jour, elle finirait par céder. Ce n'était pas facile de résister à un Marshall, de toute façon. Il n'était pas pote avec Doom' et la modestie pour rien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Dim 17 Avr 2011 - 14:52

« Ne rentre pas trop tard ma chérie, tu sais que nous n'aimons pas te savoir seule dehors dans cette ville avec ton père. » Encore une des recommandations pénibles de mes parents, ils ne supportaient pas de ne plus avoir le contrôle sur mes sorties, mes fréquentations. Depuis que j'avais quitté la maison familiale, c'est-à-dire, il y a trois ans, si je ne m'abuse, mes parents ne cessaient de m'appeler. Passant de l'inutile 'ça va?' au plus rébarbatifs 'fais attention' ou alors 'n'oublie pas d'aller à l'église ce dimanche'... Alors heureusement qu'elle ne pouvait me voir à l'instant, elle aurait vu mon air agacé et ne l'aurait sûrement pas apprécié. Bien sûr que je faisais attention, j'avais l'habitude aussi d'aller à l'église... La seule façon de les stopper serait de me mettre un mouchard sous la peau et leur donner le GPS pour me pister, non mais franchement je vous jure! « Bien sûr maman, tu me connais assez bien pour savoir que je ne suis pas comme ces filles... » J'eus à peine le temps de terminer ma phrase qu'elle avait déjà entamé un nouveau sujet, plus 'tabou' si je puis dire. Enfin, c'est surtout que je n'appréciais guère en parler avec elle. « Et fais attention aux garçons, je fus jeune moi aussi à une époque et je... » « Je sais maman, je sais. Mais tu sais, ce n'est plus la même époque, cela ne veut pas pour autant dire que tout le monde couche avec tout le monde. Fais-moi confiance un peu! je te laisse maman, donne mes amitiés à père. » Je raccrochai. Je l'appréciais énormément, mais honnêtement, elle se croyait encore dans les années je-ne-sais-quoi ?! La virginité jusqu'au mariage, ça n'existe plus. J'ai d'ailleurs bien de la chance qu'elle ne soit pas au courant pour Charles... Mais bref, je devais me rendre à mon rendez-vous avec une fille de l'université. On s'entendait plutôt bien alors, pour nous changer un peu de l'air de l'université, on s'est dit qu'on pourrait se retrouver dans un endroit plus attrayant.

« Bienvenue au Parkwest Nightclub chérie » me lança un portier en me laissant passer très gentiment. Je lui rendis son sourire par politesse mais je ne tenais pas trop à m'attarder. Non pas parce que j'étais en retard, bien au contraire, mais plutôt parce qu'il ne m'inspirait pas confiance. En même temps, je suis plutôt du genre méfiante alors rares sont les personnes qui peuvent se vanter de m'être sûres dès le premier regard. Etant en avance, je décidai de prendre place sur une petite table de la boîte à proximité du bar, un serveur vint me proposer une boisson sans succès, c'est alors que je vis un jeune homme dont on devinait les intentions à plusieurs kilomètres... Le gros lourd de service qui avait sûrement déjà prévu de m'offrir un verre et 'plus si affinités'. A peine était-il arrivé à mes côtés qu'il comprit de suite qu'il n'était pas le bienvenu à ma table, se faisant renvoyant plutôt élégament mais très froidement. Il ne me restait plus qu'à espérer voir mon amie arriver rapidement si je ne voulais pas revivre l'expérience une seconde fois. Mais voilà que je sentis mon téléphone vibrer dans mon petit sac à main, sûrement cette dernière qui décommandait à la dernière minute, ce qu'elle avait habitude de faire mais que je détestais par dessus tout. Je restai à ma place quelques instants à me demander ce que je pourrais alors bien faire de ma soirée. Soit je retournais à la maison pour m'ennuyer de nouveau, soit je restais ici avec le risque de me faire accoster une nouvelle fois. Je n'eus pourtant pas vraiment le choix, à peine m'étais-je poser la question que je sentis des bras autour de ma taille et quelques petits mots sensuellement glissés à mon oreille. Colt Marshall, sans aucun doute. Voilà bien celui que je ne souhaitais pas vraiment voir ce soir-là. Ce mec était tellement sûr de lui, il me donnait envie de le repousser dès qu'il s'approchait de moi, mais la sensation que m'apportaient nos échanges tactiles m'empêchaient de fuir. Il s'assit à ma table, évidemment puisque la seconde chaise était vide, et me dévorait du regard. « Tu as peut-être raison Colt. Mais là j'allais partir, quel dommage! » Je lui sortis tout ça non sans une pointe d'ironie, chose que j'appréciais énormément quand il était là. Je tournai la tête pour regarder autour de nous, voir si quelqu'un que je connaissais pouvait me voir en compagne du frère Marshall, mais non. Je ne vis personne, seulement le mec de tout à l'heure, qui nous fixait plutôt méchamment avec un air encore plus émêché qu'avant qui donnait quasiment froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Mer 20 Avr 2011 - 1:48

« Tu as peut-être raison Colt. Mais là j'allais partir, quel dommage! » Colt suivit le regard de la jeune femme alors qu'elle s'empressait de poser ses prunelles autour d'elle dans un geste qui aurait pu passer pour de la panique. « T'as pas peur de moi, quand même? » Amusé par sa réaction alors que Colt savait pertinemment ne pas être un violeur ou un tueur en devenir, ses yeux se portèrent néanmoins sur le jeune homme qui les observait de loin, comme happé par une violence qu'il tentait de contrôler. Le musicien eut du mal à conserver son sérieux alors qu'il déposait ses lèvres dans le creux de son cou avant de murmurer quelques mots à son oreille. « Lui par contre ... Vu comment il te dévore des yeux, il ne te laissera pas partir comme ça sans tenter de t'agripper au passage! À moins que ce soit moi qui l'intéresse? J'ai toujours dis qu'une fille ne devrait jamais laisser un mec dans une situation pareille. Peu importe ce que tu choisis, tu devras passer la soirée avec moi! C'est cool, non? » Immature et joueur, on reconnaissait sans peine le batteur du groupe alors qu'il tentait de la convaincre de ne pas partir tout de suite. Il la connaissait suffisamment - même s'il n'aurait pas su dire quelle était sa saveur de glace préférée - pour savoir qu'elle était du genre à lui fausser compagnie et s'il n'avait pas envie de la laisser s'échapper, il n'avait pas non plus envie de la retenir ici contre son gré. Toutefois, il ne pouvait pas concevoir qu'elle puisse vouloir rentrer chez elle alors qu'elle avait l'opportunité de s'amuser un moment en sa compagnie en ne pensant à rien et en profitant seulement de l'instant présent. Pour lui, les boîtes de nuit avait toujours représenté quelque chose de particulier, une tentation qu'il n'avait jamais su laisser de côté même lorsqu'il n'était pas encore en âge de s'y rendre. Faut bien que les amis plus vieux servent à quelque chose, non? Il s'était toujours dis que ce qui se passait dans les bars restaient dans les bars et que l'alcool pouvait lui permettre de délirer autant que de commettre d'innombrables conneries, ce qui s'avérait être un handicap, évidemment, lorsqu'on essayait de séduire une fille. D'ailleurs, le mec qui les regardait toujours fit chauffer ses muscles déjà en ébullition alors qu'il n'aurait qu'à faire un geste pour que Colt lui arrache la tête.

Afin de reprendre le contrôle de son corps et de s'évertuer à demeurer le plus calme possible, le musicien reporta son entière attention sur la belle blonde à ses côtés. Se redressant alors qu'il abandonnait sa boisson sur le comptoir après en avoir bu une longue gorgée, il attrapa la main de la jeune femme en la forçant à se lever, tout en délicatesse. « Une danse. Et si t'aimes pas, après, tu peux t'en aller. Deal? » Expression qu'ils utilisaient à outrance avec son frère, il tentait simplement de lui faire comprendre qu'elle avait le choix, même si au fond, elle ne pourrait pas l'empêcher de la traîner sur la piste de danse le temps d'une chanson. L'attirant vers lui pour qu'elle se lève, son souffle vint caresser le cou dénudé de la belle avant qu'il ne tourne les talons, l'entraînant à sa suite parmi la foule de gens qui s'amusaient déjà. Lorsqu'enfin il eut trouvé un espace suffisant pour qu'eux deux puissent gigoter en paix, il lui fit face de nouveau, sa main n'ayant pas lâché la sienne alors que de l'autre il attrapait sa hanche pour lui donner une légère impulsion et la faire tourner avant de l'attirer dans ses bras, ses lèvres à quelques centimètres des siennes. Colt s'était toujours senti à sa place dans une boîte de nuit, pour la simple et bonne raison qu'il avait le rythme dans la peau, qu'il en avait fait son métier et que faire danser les filles n'était pas une corvée pour lui. Évidemment, on lui aurait demandé de faire quelques pas de ballet qu'il se serait foutu de la gueule de son interlocuteur, mais taper du pied en laissant son corps suivre le rythme - surtout lorsqu'une belle blonde, en l’occurrence Betty, se trouvait à ses côtés - il n'y avait décidément rien de plus enviable. Ou presque. « Je peux te dire que t'as fait le bon choix! » Culotté!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Mer 27 Avr 2011 - 16:17

« T'as pas peur de moi, quand même? » Je savais bien qu'il disait cela sur le ton de la rigolade, mais à le voir repérer en très peu de temps celui qui ne m'inspirait pas confiance, je comprenais bien ce qu'il insinuait. Enfin, pas besoin d'insinuation d'ailleurs. Oui, ce gars-là me faisait peur, et je ne tenais pas vraiment être dans les parages quand il décidera de passer à l'action. Non pas parce que je m'imaginais Colt incapable de prendre le dessus sur lui, au contraire, mais plutôt parce que je n'aimais pas me retrouver au milieu de bagarres brutales. Même si la virilité qui s'en dégageait est très séduisante, la vue du sang me mettait plutôt mal à l'aise. Et, de plus, savoir qu'ils se battraient juste pour une question d'orgueil, parce que l'un a été repoussé et l'autre est jalousé, je trouvais ça stupide. Mais d'un côté, ce sont des hommes, et les bagarres sont leur passe-temps fétiche dans les bars. Je sursautai quelque peu quand Colt s'approcha de moi pour murmurer à mon oreille. Je détestais cela en même temps que je l'adorais. « Lui par contre ... Vu comment il te dévore des yeux, il ne te laissera pas partir comme ça sans tenter de t'agripper au passage! À moins que ce soit moi qui l'intéresse? J'ai toujours dis qu'une fille ne devrait jamais laisser un mec dans une situation pareille. Peu importe ce que tu choisis, tu devras passer la soirée avec moi! C'est cool, non? » Cool, oui c'était le mot. Honnêtement, je n'ai rien ajouté puisque je ne voulais pas me retrouver à la merci de l'autre gars. Et puis, de toute façon, la compagnie de Colt n'était pas si terrible que ça. Il fallait juste lui éviter de boire trop, mais il n'était pas si stupide que cela. En ma compagnie, il gardait les idées claires, peut-être pour ne rien regretter par la suite.

Pour nous couper de nos pensées, Colt décida d'agir. Rien ne servait de se regarder, de s'envoyer quelques petites phrases mesquines et taquines, tout en s'imaginant ce qui pourrait advenir si le gars faisait un mauvais choix. Le voilà alors debout, m'attrapant la main sans me laisser le choix de me lever ou non. « Une danse. Et si t'aimes pas, après, tu peux t'en aller. Deal? » J'acquieçai à sa proposition. Au fond, un peu de détente ne me fit pas de mal, et de toute façon, rien ne servait de lui résister. Il était un peu comme une force tranquille qui pouvait me protéger de tout lorsqu'il était près de moi. Je me préoccupais moins du gars qui n'hésitait pas à montrer les crocs quand il voyait un concurrent s'approcher de sa proie. Or, la proie, ce soir, c'était moi. Et le concurrent, c'était Colt. Non, franchement, je n'avais pas eu une brillante idée en venant ici ce soir. Il m'entraîna sur la piste de danse et commença à balancer mes hanches au rythme de la musique. J'étais un peu trop stressée pour me perdre totalement dans ses bras. Non le gars, là-bas, je ne pensais qu'à lui. Comment allait-il réagir en voyant cette scène?! « Je peux te dire que t'as fait le bon choix! » J'approchai mes lèvres de son oreille. « J'espère bien. » Cette réponse était plutôt froide, c'est vrai. Mais j'essayais de prendre sur moi, pour ne penser qu'à la danse et à la musique. Je me serrai un peu plus à lui, cherchant un peu de réconfort, et laissai échapper quelques mots dont je ne réalisai sûrement pas la portée. « Tu sais... Colt... » Je ne sais pas ce qui me vint à l'esprit à ce moment-là. J'étais loin d'être ivre, et pourtant on aurait dit que je l'étais totalement. Comme si mon esprit n'avait plus aucun pouvoir sur ce que je disais. Mais je fus heureusement coupée dans mon élan lorsque nous fûmes bousculés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Jeu 28 Avr 2011 - 7:33

« J'espère bien. » Pour la faire taire, le musicien la fit tourner de nouveau avant de la serrer encore plus contre lui lorsqu'elle lui fit de nouveau face. Les cheveux de la jeune femme avaient voltigé de chaque côté de son visage, ce qui lui donnait un air angélique et festif qui lui allait à ravir. Charmé par la belle, Colt avait un mal fou à se désintéresser de la jeune femme pour observer ce qui se déroulait autour de lui, comme s'il n'y avait plus qu'eux deux sur la piste de danse. De toute façon, le mec jaloux d'il y a quelques minutes n'était même plus dans son esprit, le musicien l'ayant oublié dès lors qu'il était sortit de son champ de vision. La jeune femme venait de se serrer contre lui avec douceur, ce qui eut tôt fait de lui soutirer quelques frémissements, alors qu'il entourait ses épaules de ses bras pour la rapprocher de lui dans une danse qui se voulait désormais un peu plus lascive. Il ne cherchait pas à l'amadouer, bien sûr, mais s'il avait enfin la possibilité de la faire fondre un peu en sa faveur, il ne risquait certainement pas de s'en passer. Son souffle glissa le long de son cou alors qu'il tentait de lui procurer des frissons et des sensations exquises de façon à ce qu'elle se souvienne de lui - en bien si possible - les mots échappés de la jeune femme le firent s'écarter d'elle légèrement pour la regarder, tout à coup on ne peu plus incertain quand à l'issue de cette soirée. Posant son regard dans le sien, le musicien n'eut toutefois pas le temps de répondre que la blonde se voyait atterrir dans ses bras dans une tentative désespérée de ne pas s'étaler au sol malgré la bousculade qui se jouait non loin d'eux. Malgré son envie irrépressible de taper sur la gueule de cet enfoiré qui devait sans doute être trop saoul pour comprendre ce qui se passait autour de lui, Colt éloigna la belle du carnage sans plus jeter de coup d'oeils alentours. Elle était bel et bien la seule qui comptait, la seule avec qui il désirait passer sa soirée.

Reprenant doucement la danse qu'ils avaient entamée un peu plus tôt, ses lèvres se déposèrent délicatement le long de sa jugulaire alors qu'il tentait toutefois de ne pas paraître trop insistant. « Qu'est-ce que je devrais savoir, au juste? » murmura-t-il d'un timbre de voix où tranchait le sérieux de sa question comparé à la nonchalance dont il avait fait preuve quelques instants auparavant. Sincèrement, il aurait pu tenter une drague improvisée en la complimentant, ou tenter de la faire rire en vantant ses propres exploits, mais il prenait peu à peu conscience que ce n'était pas ce genre de choses qui risquaient de lui plaire. Elle n'était pas comme toutes les autres et elle ne se pavanait pas à son bras pour faire joli - elle l'aurait même fui si le cannibale n'avait pas eu l'intention de la dévorer vivante dès lors qu'elle aurait mis le pied à l'extérieur de la boîte de nuit. En voyant d'ailleurs la jeune femme jeter un nouveau coup d'oeil du côté de celui qui ne l'avait pas quittée des yeux, Colt glissa doucement une main sur sa joue pour qu'elle détourne enfin le visage vers lui. Un peu obnubilé par sa présence et la profondeur de ses prunelles, il n'en oublia pas moins ce qu'il avait voulu dire, décidant finalement d'essayer de la faire rire: « Ne t'inquiète donc pas. Ce n'est pas un concurrent pour moi, ce mec-là. Il est ivre mort, je lui donne une poussée et il s'affale. Je te défendrai s'il s'approche... » Osant un sourire mutin à son intention sans laisser son visage, il appuya avec défi son front contre le sien sans cesser de mouvoir son corps de façon à lui procurer des frémissements. Ses lèvres quémandaient les siennes et pourtant, il voulait d'abord qu'elle prenne goût au jeu auquel ils s'adonnaient tous les deux. Le jeu de la séduction. Betty l'avait déjà conquis, mais il semblait en être autrement de son côté à elle. Ce n'était pas bien grave, Colt adorait les défis de taille lorsque les filles semblaient en valoir la peine. Sinon, évidemment, il se lassait rapidement de leur petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Lun 2 Mai 2011 - 17:33

La bousculade eût au moins l'avantage de faire oublier ma petite perte d'esprit de quelques instants. Enfin, je devrais plutôt dire faire retarder un questionnement qui viendrait sans aucun doute dans les secondes suivantes. Je venais tout juste de tomber dans ses bras, essayant maladroitement de me rattraper pour éviter une chute monumentale, il m'éloigna donc de l'endroit pour que l'on puisse profiter encore de notre soirée. Nous reprenions notre danse quand il me murmura quelques mots, bien sûr en rapport avec ce que j'avais dit quelques minutes auparavant. « Qu'est-ce que je devrais savoir, au juste? » Je ne répondis pas à cela, tout simplement parce que je ne savais même pas ce que j'avais voulu dire. Peut-être quelque chose de totalement débile, ou peut-être quelque chose que je ne souhaitais pas vraiment dévoiler. Quelque chose que personne ne devait savoir sinon, je n'imagine même pas ce qui pourrait m'atttendre. Mais peut-être me trompai-je. Malgré les apparences, Colt pouvait totalement être une personne de confiance. Non, sûrement pas. Ce n'était pas possible, et de toute façon, jamais je ne dévoilerai cela. Rien ne serait pareil. Mais bref, je repris mes esprits, oubliai ma reflexion qui n'avait pas lieu d'être. Je pris alors conscience de la chance que j'avais, du moins, cela dépend du point de vue. En ma présence, Colt ne tombait pas dans le type-même du gars qui vous drague dès que l'occasion s'y prète ; et pourtant, c'était plutôt son genre. Je m'imaginai alors plusieurs hypothèses sur les raisons de ce comportement, mais aucune ne me satisfaisait. Et surtout pas celle qui me laissait penser que je pouvais lui plaire d'une façon différente que les autres filles qu'ils connaissaient. Encore une fois, je sortis ces pensées de mon esprit.

Je déposai mon regard dans le sien quand il me confia une nouvelle fois que je n'avais rien à craindre du pauvre type là-bas, complètement bourré. « Ne t'inquiète donc pas. Ce n'est pas un concurrent pour moi, ce mec-là. Il est ivre mort, je lui donne une poussée et il s'affale. Je te défendrai s'il s'approche... » A la vue de son état, il était vrai qu'une simple tape sur l'épaule pouvait le faire s'écraser lamentablement sur le sol. Je tentai donc de me convaincre une bonne fois pour toute qu'il disait vrai. Je n'avais rien à craindre de lui, encore moins avec Colt à mes côtés. « Je me doute bien que tu ne vas pas partir en courant, ça ne le ferait pas trop pour un gars comme toi. » Ce serait plutôt cocasse, mais je le taquinai. Un petit sourire mesquin se dessina sur mes lèvres, Colt ne pouvait que le voir. Je sentais une envie de rire monter en moi, ce qui devait sûrement se voir dans mes yeux. A croire que je n'étais pas capable de faire autre chose en sa présence que de le taquiner. Le pauvre devait me penser vraiment mesquine, mais surtout impossible à faire céder. C'est alors qu'une question me vint à l'esprit. « D'ailleurs, toi qui passe pas mal de ton temps ici, tu dois sûrement l'avoir déjà croisé. Tu le connais peut-être même. » Si ça se trouve, il lui avait même demandé tout ça pour faire un plan drague que personne ne pouvait détecter, qui sait? Certains sont vraiment très ingénieux. Mais bien sûr, cette question resta implicite. A voir s'il allait comprendre le sous-entendu. Mais peut-être que je me trompais totalement et que j'accusai le pauvre pour rien. Je m'en mordis les doigts d'avance. Tous les hommes que j'avais rencontré jusque là ne furent pas vraiment très discrets quant à leurs attentes, sauf un dont personne n'avait eu conaissance dans mon entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Ven 6 Mai 2011 - 2:51

« J'aime bien les filles mystérieuses ... » C'était vrai. Ou du moins, plutôt vrai. Qu'elle garde une part de mystère pour elle la rendait un peu plus attrayante, mais la curiosité du brun était telle qu'il laissa son souffle glisser dans son cou, espérant que ce geste seul suffirait à lui faire baisser sa garde. Franchement, mec, va falloir que t'en donnes encore un peu plus! Il n'avait néanmoins pas mis longtemps avant de se rendre compte qu'elle semblait préoccupée par quelque chose en particulier et qu'elle ne passerait pas à autre chose tant et aussi longtemps qu'il ne l'aurait pas rassurée. Les femmes avaient vraiment de drôles de façons de prouver aux hommes qu'elles voulaient être indépendantes et qu'elles n'avaient pas besoin d'eux. Il suffisait de la voir s'accrocher à lui pour comprendre qu'elle préférait tout de même qu'il ne s'éloigne pas trop, ce qui eut la fâcheuse manie de rendre Colt un peu protecteur. Juste un peu! « Je me doute bien que tu ne vas pas partir en courant, ça ne le ferait pas trop pour un gars comme toi. » « Un gars comme moi? Alors, je suis comment, pour toi? » il avait été on ne peut plus surpris par sa réponse, alors qu'il n'avait pas cru qu'elle puisse déjà le catégoriser, surtout pas en sachant qu'elle avait mis tout en oeuvre pour le fuir dès lors qu'il tentait une approche. Le regard rieur de la blonde suffit à lui soutirer un léger froncement de sourcil amusé alors qu'il lui semblait que cet air conspirateur lui allait à ravir. Il ignorait ce qui se tramait dans sa tête, ni même ce qu'elle avait semblé prévoir, mais il adorait ça. Ne pas savoir, avoir la surprise.

« D'ailleurs, toi qui passe pas mal de ton temps ici, tu dois sûrement l'avoir déjà croisé. Tu le connais peut-être même. » Pouffant de rire alors qu'il profitait de la question de la jeune femme pour l'attirer contre lui dans une danse un peu plus sensuelle tout en suivant le rythme de la musique, il glissa ses lèvres jusqu'à son oreille pour murmurer d'un ton mielleux quelques mots qui n'avaient rien d'un discours choisi sur mesure et préparé d'avance. « Moi, je le connais pas. Mais il avait l'air de te connaître, lui! » Affichant une mine volontairement jalouse pour tenter de la faire craquer en lui affirmant que son petit jeu avait fonctionné et qu'il se montrait tout à coup surprotecteur envers elle, il s'éloigna légèrement en retenant ses mains pour bouger un peu plus follement au rythme de la batterie, s'amusant d'avoir sans doute l'air con ou complètement taré. Alors qu'il secouait vivement la tête en riant, ses doigts vinrent saisir les hanches de la belle pour la soulever de terre sous l'impulsion du moment, la déposant au sol en même temps qu'il la forçait à se laisser aller de la même façon que lui le faisait, faisant fi de l'impression qu'il pouvait bien donner. De toute façon, sa réputation n'était plus à faire et ceux qui ne l'aimaient pas le lui avaient déjà fait comprendre. Que pouvait-il lui arriver de pire, sérieusement? « Comme ça! » proposa-t-il faisant bouger ses hanches pour elle comme l'aurait fait une danseuse de baladi pour apprendre à l'une de ses élèves comment pratiquer la danse. Serrant tantôt son bassin contre le sien, s'éloignant tantôt en ne gardant le contact que de ses mains sur son corps, il tentait de varier les sensations pour lui en procurer de nouvelles, la laissant prendre ses marques et se foutre royalement, à son tour, de ce que les gens pouvaient bien penser. Si le musicien avait le rythme dans la peau, il ne faisait pas nécessairement d'efforts pour avoir l'air gracieux, préférant jouer au con qui s'assume plutôt que d'avoir la prétention d'affirmer qu'il était un bon danseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Sam 21 Mai 2011 - 16:43

« Un gars comme moi? Alors, je suis comment, pour toi? » Très bonne question, je n'en avais aucune idée, enfin si mais bon, je n'allais pas lui avouer ce que je pensais de lui à cet instant précis. Il était du genre impulsif, à voir le sang chaud et surtout à aimer les bagarres, sans redouter la vue du sang qui me gênait plus que tout. Mais bref, même si je ne pensais pas cela en négatif, Colt aurait pu le prendre mal alors je partie sur une toute autre réponse, bien plus neutre. « Non, c'est juste une expression comme ça. » Petite pirouette malhabile de rattrapage, même pire que malhabile, vous pouvez le dire. Je préférais éviter le sujet en toute honnêté. En plus des ces quelques défauts, il avait de nombreuses qualités à mon goût. Déjà, c'était un musicien et je ne peux que tomber sous le charme d'un musicien, et puis ses yeux bleus, que dire de ses yeux bleus! Il lui manquait juste la blondeur pour être parfait, mais Colt avait tellement d'autres choses, que ce petit faux pas lui était largement pardonné. Je sortais de mes pensées pour que ma réponse ne paraisse pas trop suspecte, même s'il était sûrement déjà trop tard lorsque j'entendis sa seconde réplique. Il allait sûrement se douter que je venais lamentablement d'échouer dans ma tentative de donner une réponse crédible. Mais il préféra plutôt répondre à mon autre réflexion, peut-être reviendrait-il au sujet quelques instants plus tard.

« Moi, je le connais pas. Mais il avait l'air de te connaître, lui! » Le connaître? Jamais de la vie, je ne connaissais même pas son nom, ni où il habitait, ce qu'il faisait dans la vie... Pour moi, c'était simplement le pauvre type qui essayait de séduire une fille en s'y prenant vraiment très mal. Alors je répondis à Colt de la façon la plus honnête que je ne l'avais jamais fait depuis que nous nous connaissions. J'étais sûre qu'il avait tellement l'habitude de voir toutes les filles tomber devant lui, c'est pour cela que je ne comptais pas lui offrir ce même plaisir, même si je devais me retenir pour ne pas céder trop vite. « Non, il ne me dit rien. Tu sais, je connais pas énormément de monde ici, même si en trois ans on a largement le temps de faire connaissance avec pas mal de monde. Mais je suis pas du genre très entreprenante. » Colt balançait sans cesse mes hanches sensuellement. Je ne me demandais pas vraiment quelle idée il avait derrière la tête en me séduisant de cette façon, mais il était pratiquement sûr que cela allait fonctionné avec le temps. Je nous sentais, tous les deux se déanchant élégamment au rythme de la musique. Nous nous regardions sans échapper un seul mot, ce moment était plus qu'agréable. Une petite pensée vient cependant briser ce silence. « Je crois que je vais me teindre en brune, t'en penses quoi? » Cette interrogation était totalement inattendue, elle venait comme ça, juste parce que j'y pensais à l'instant. Il faut dire que la couleure brune m'est naturelle, ma blondeur ne l'est donc pas du tout. Peut-être avais-je envie de revenir à cette teinte, pour changer un peu de visage et d'allure. Mais je ne tenais pas à déboussoler les personnes que je connaissais, alors je tentais de faire un petit sondage parmi mes proches. Colt fut le premier à qui je soumis l'idée. Je tenais vraiment à ce que ce soit lui, je lui donnais vraisemblablement une importance plus grande que je ne le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty Mer 25 Mai 2011 - 10:03

« Non, il ne me dit rien. Tu sais, je connais pas énormément de monde ici, même si en trois ans on a largement le temps de faire connaissance avec pas mal de monde. Mais je suis pas du genre très entreprenante. » « C'est pas un problème, je le suis pour deux. » Amusé de voir la réaction de la jeune femme à ses paroles, il en venait à se demander si elle serait davantage agacée ou vexée par ses propos, conscient qu'elle n'était pas une jeune femme comme les autres. La draguer et surtout l'avoir, représentait un défi de taille, mais Colt n'était pas prêt d'abandonner. « T'aurais jamais dû dire ça! Tu commences à me connaître, non? Penser au second degré, c'pas mon fort! » Blaguant avec délicatesse de façon à éviter un braquage forcé à mains armées - d'autant plus qu'il serait la victime et qu'elle serait sans doute celle qui tiendrait le pistolet - le musicien la serra un peu plus contre lui alors que ses lèvres venaient subtilement caresser son cou dans un effleurement discret et quasi imperceptible aux yeux des autres danseurs. Toutefois, il espérait avoir été suffisamment délicat pour lui soutirer des frissons. Au moins un. les mains du musiciens se firent plus langoureuses alors qu'il les remontait doucement le long des hanches de la jeune femme. Elle lui plaisait, c'était évident. Mais elle lui plaisait comment? Suffisamment pour qu'il fasse l'effort de la connaître davantage en tout cas. Suffisamment pour qu'il veuille attendre et ne se lasse pas de ne pas avoir ce qu'il voulait. Non, vraiment, c'était un caractère plutôt inhabituel chez Colt, lui qui n'attendait personne, qui vivait au jour le jour et qui ne voulait pas vraiment d'attaches autres que les deux membres de leur groupe de musique. Mais tout comme il aimait sa routine, ses concerts, ses soirées, il aimait également l'imprévu et Betty faisait partie de cet imprévu à saveur de paradis. Ne disait-on pas qu'une chose que l,on désirait ardemment et pour laquelle on avait attendu un peu plus de deux minutes avant de l'obtenir était plus facilement appréciable que ce qu'on réussissait à avoir en claquant des doigts? Colt aimait bien claquer des doigts, mais soit, il devrait user d'un peu plus d'originalité cette fois et ça lui plaisait bien.

« Je crois que je vais me teindre en brune, t'en penses quoi? » Étonné de la question à laquelle elle désirait apparemment une réponse, le musicien arqua un sourcil, ses mains s'arrêtant délicieusement sur la courbe de sa hanche. « Je ne t'ai jamais vue, en brune... Je serai sans doute mal placé pour juger, d'autant plus que je n'ai aucun goût - ni aucune expérience il faut l'admettre - en matière de coiffure! » Conscient que ce n'était certainement pas la réponse à laquelle elle s'attendait, il poursuivit. « Mais si tu veux savoir ... Tu me plairais autant en brune qu'en blonde, je crois. » affirma-t-il non sans laisser un doigt glisser sur son menton avec délice. Il ne voyait pas ce qu'il pouvait ajouter d'autre. Elle était belle quoiqu'il advienne et si l'étrangeté de la question lui parut amusante, il n'en resta pas moins accroché au regard de la belle blonde. Plongeant ses prunelles dans les siennes, il approcha doucement son visage du sien jusqu'à en être si proche qu'il ne devait plus s'avancer que de quelques milimètres pour que leurs lèvres puissent enfin se toucher. Au lieu de ça, il la fit légèrement tourner, un regard mutin aux lèvres alors qu'il l'éloignait volontairement de lui dans l'espoir de la faire languir. « Viens ... » L'entraînant vers le bar avec un sourire aux lèvres, sa main glissée dans la sienne, le musicien se fraya un chemin parmi la foule de danseurs et commanda un whisky sans glace, comme à son habitude. « Prends ce que tu veux, je te l'offre. » murmura-t-il à son oreille alors qu'il l'effleurait avec délicatesse.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Take a chance on me | Betty

Revenir en haut Aller en bas
 

Take a chance on me | Betty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Parkwest NightClub-