AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what happened | jovan (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: what happened | jovan (terminé) Sam 26 Mar 2011 - 23:08



but... what happened?

Ils s’étaient rencontrés dans un bar ou un restaurant, elle ne savait plus vraiment en fait tellement la conversation entre eux s’était installée naturellement. Ce soir-là, elle était venue seule pour une raison obscure dont elle ne se souvenait plus et il l’était aussi, certainement animée par l’envie de noyer son chagrin, ses problèmes et sa solitude. Pourquoi lui avait-elle adressé la parole? Pourquoi s’était-il senti assez en confiance pour raconter à une inconnue la totalité de ses soucis ? Rhiannon n’avait pas les réponses à ces questions mais elle sentait que cette relation naissante ne serait pas comme les autres. Cette rencontre aurait très bien pu terminer dans un lit, sans aucun aurevoir ni aucune nouvelle mais le destin en avait décidé autrement, pour une fois. Ils continuèrent à se voir, régulièrement mais en tout bien tout honneur. Ils parlaient, c’est tout. Et Jovan avait de quoi raconter avec une fiancée enceinte, totalement possessive et qui plus est, en prison. Ces conversations amicales semblaient le soulager et c’était tout ce qui importait à Rhiannon qui s’était attachée à lui en un temps record. Mais tout cela n’était que temporaire et Rhia le savait bien, avec le temps vint la libération de Laurence, la fiancée enceinte qui avait semble-t-il été victime d’une manipulation judiciaire et la naissance de leur fille, Rachel. Dans le but de ménager la jeune maman et de permettre à Jovan d’éviter des crises de jalousie injustifiées, Jovan décida de remplacer leurs rencontres par des sms et autres conversations téléphoniques ce qui, étrangement, affecta Rhiannon plus qu’elle n’aurait pu le penser. Malgré tout, elle savait qu’afficher cette relation amicale mixte ne ferait que rendre la vie de Jovan plus dure et ce n’était pas ce qu’elle souhaitait d’autant plus qu’auprès de Laurence, le besoin de compagnie de Jovan s’était certainement amenuisé, chose que Rhiannon comprenait et respectait.

Depuis plusieurs semaines maintenant, Rhiannon n’avait aucune nouvelle de Jovan. Elle ne s’inquiétait pas pour autant, il était grand et savait gérer sa vie, il ne l’avait pas attendu pour ça. Après tout, les choses avaient pu s’arranger avec Laurence ce qui Rhiannon lui souhaitait, en un sens. Pourtant, elle se trompait et n’allait pas tarder à le savoir. Alors qu’elle rentrait chez elle, Rhiannon remarqua qu’un message l’attendait sur son portable, un message de Jovan qui lui demandait de passer chez lui rapidement, chose que ne manqua pas d’inquiéter la jeune fille. Sans perdre donc un seul instant, elle prit la direction de la maison de Jovan se trouvant à quelques minutes de la sienne, l’avantage de vivre dans le même quartier. Pas un seul instant elle ne pensa à la possible présence de Laurence, pas un seul instant elle n’imagina que la fiancée de Jovan ait pu se faire des idées sur une relation purement et simplement platonique. En quelques minutes, Rhia se trouva face à la porte de Jovan et sans perdre de temps, elle sonna, fébrilement, angoissée par ce qui allait bien pouvoir se passer et surtout par ce qui avait pu se passer.


Dernière édition par Rhiannon Tägtgren le Sam 6 Aoû 2011 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Mar 29 Mar 2011 - 21:49

Le regard rivé vers une petite princesse blottie dans ses bras, Jovan n'avait pas vu l'heure passer. Ce ne fut qu'en voyant la lèvre inférieure du bébé se retrousser, et en entendant ses cris perçants -capables de redonner l'ouïe à un sourd- qu'il sortit de ses pensées. Il se leva aussitôt, déposant délicatement la petite dans son couffin. Après quelques mots, il courrut dans la cuisine, stimulée par les cris de famine. Il y attrapa le biberon, y mit de l'eau, et le fit chauffer. Durant la minute nécessitant son chauffage, il commença à préparer la poudre du lait. Il jetait de temps en temps de rapides coups d'oeil vers Rachel qui s'époumonait, jouant de toutes ses minuscules cordes vocales pour se faire entendre, balançant ses bras pour se faire remarquer. Pressée de la faire taire -non pas que ses pleurs l'énervaient, mais au contraire l'appeuraient-, Jovan se dépêcha de mélanger l'eau et la poudre. Il alla la rejoindre, et la reprit dans ses bras.  « viens là ma puce, ça y est, c'est fini, papa a tout préparé. » Accompagnant ses paroles d'un sourire, il la blottit contre lui, l'installant au creux de son bras gauche. De sa main droite, il saisait le biberon, et l'enfourna doucement dans la bouche béante du bébé. « Bon appétit. » Aussitôt ses cris cessèrent, laissant avec un grand bonheur, les oreilles de Jovan tranquilles.

Contemplant son hypothétique fille, l'esprit de Jovan divaguait. Il repensait à cette femme, rencontrée au mois de février, début, ou mi. Il ne savait même plus. Ce soir-là, Jovan venait de sortir de la prison où il avait été visité Laurence. Tellement choqué de l'avoir dans cet état si déplorable, et tellement énervé contre lui-même, il avait préféré se changer les idées. Un petit tour dans un restaurant lui ferait le plus grand bien, pensait-il. Il avait eu raison. A la table d'à côté, une jeune femme mangeait, elle aussi, seule. Il ne savait plus pourquoi, ni comment, mais ils avaient fini par discuter, se laissant leurs numéros de téléphone. Ces discussions entre eux lui faisaient un bien fou, se libérant de ce rôle de futur-papa avec une femme en prison.

Le 'poh' fait par la bouche de Rachel le sortit une nouvelle fois de ses pensées. La petite avait déjà engloui le biberon en entier. Ses yeux posés sur la petite le firent sourire : peut-être, était-elle bien sa fille. Il avait l'impression de voir son regard en regardant celui de Rachel. Un doute s'insinua en lui : tout les bébés avaient le même regard. En tout cas, plus il l'observait, plus il s'occupait d'elle, plus il se disait que Rachel n'était pas la fille de Laurence pour rien. Rien qu'à voir les crises hystériques qu'elle piquait quand elle n'était pas contente.. petit à petit, l'évidence le marqua : Laurence lui manquait.
Posant la petite debout, appuyée contre son épaule, il se leva, faisant quelques pas pour l'aider à faire ses petits rots. Il prit son téléphone pendant ce temps et envoya un message à Rhiannon. Parce qu'après tout, il ne lui avait pas donné signe de vie depuis quelques semaines.

[…]

Un coup de sonette retentit dans le salon. La petite, qui ne s'était toujours pas endormie, ouvrit grands les yeux, cherchant sans doute à comprendre ce bruit inconnu. Jovan se releva aussitôt de son canapé -lieu où il passait le plus clair de son temps avec le bébé-, serrant la petite dans ses bras. Il murmura quelques mots « je vais te présenter quelqu'un Rachel ». Sur ce, il fit quelques pas et la déposa dans son couffin, priant pour qu'elle ne se mette pas à pleurer. Il s'approcha alors de la porte d'entrée, jetant un coup d'oeil vers la petite qui semblait vaguer à d'autres songes. Il ouvrit la porte. Rhiannon. Un sourire -rare ces temps-ci – s'afficha sur son visage. « Bonjour » dit-il, avant de se pousser pour la laisser entrer. D'un geste de la main, il lui fit signe d'avancer. Une fois qu'elle fut dans son antre, il referma la porte pour ne pas que la petite prenne froid. Il se retourna alors vers son invité. Avec un sourire, il continua « Je suis content de te voir. Tu veux boire quelque chose? »Ce, à quoi il stoppa, avant de l'inviter à entrer dans le salon. « Mais avant Rhiannon, je te présente Rachel. » dit-il en montrant le bébé, emmitouflé dans son couffin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 3 Avr 2011 - 15:57


Lorsque la porte s’ouvrit, Rhiannon fit alors face à un Jovan qui semblait bien plus fatigué que d’habitude. Leur dernier contact remontant à plusieurs semaines, il était clair que de nombreux événements avaient pu survenir et vu l’agitation constante qui existait dans son couple, cette invitation était d’autant plus mystérieuse. Le calme régnant chez Jovan intimida Rhiannon qui répondit un simple « Salut » à son bonjour et rentra directement chez lui sans dire grand-chose de plus. Elle n’aurait jamais pu s’imaginer que le revoir lui ferait tant plaisir et elle était la première surprise de voir à quel point elle avait pu s’attacher à lui en si peu de temps. Lui souriant fébrilement, comme attendant le coup de massue qui finirait bien par tomber, elle essayait de se faire la plus petite possible tout en observant avec attention la maison de son ami. Elle était grande et spacieuse, parsemée de peluches et de linges en tout genre, preuve qu’un bébé vivait là. Un bébé dont Rhiannon avait d’ailleurs beaucoup entendu parler et ce même avant sa naissance, preuve incontestable de l’amour d’un père pour sa fille, chose que Rhia trouvait totalement craquant. Pourtant, elle n’avait jamais eu le plaisir de la rencontrer même si ‘rencontre’ était un bien grand mot lorsqu’il s’agissait d’un enfant de cet âge et étant donné la possessivité de sa mère, il était clair que Rhia ne la verrait pas de si tôt. A moins qu’il se soit passé quelque chose. Et sans même le savoir, Rhiannon visait juste.

« Je veux bien oui mais bon, fais avec ce que tu as, ça m’ira très bien ! » répondit-elle à l’offre de Jovan, espérant le ménager de manière peu subtile. C’est alors qu’elle se retrouva face à une petite chose toute rose, les yeux grands ouverts, entrain de mâchouiller un petit cube en plastique. La surprise était de taille mais elle n’était pas pour autant désagréable. Néanmoins, ceci ne faisait qu’augmenter ses soupçons sur une possible dispute entre Jovan et Laurence. « AH mais ! C’est une sacrée surprise ça ! Tu m’avais caché ça hein ! » dit-elle en riant. « Elle est super mignonne Jovan, tu as fait du bon boulot dis-moi ! Ca lui fait quel âge du coup ? Je t’avouerais que j’ai toujours été super nulle pour trouver les âges des enfants et ne parlons pas des bébés… » Hésitant entre s’approcher pour jouer avec Rachel et rester où elle était, Rhia prit le risque d’opter pour la première option en espérant que la petite ne se mette pas à pleurer, chose qu’elle n’arriverait certainement pas à gérer vu son manque d’expérience infantile… Elle lui caressa du bout du doigt la tête redécouvrant la douceur irrésistible des cheveux d’un bébé et s’accroupit face à elle, chatouillant brièvement et doucement son petit ventre. A son grand soulagement, la petite ne dit rien et resta calme. « Elle a l’air intriguée dis-moi ! » dit-elle en se retournant vers Jovan. Rhia se rapprocha alors de lui et ne put s’empêcher de prendre des nouvelles de lui. « Et toi ça va ? Tu as l’air fatigué désolée de te le dire. Laurence est sortie ? » La réponse à cette question devrait apporter toutes les informations qui manquait alors à Rhiannon car s’il répondait oui, autant dire que Rhia n’avait pas très envie de se retrouver face à elle et s’il répondait non, c’est qu’il s’était bel et bien passé quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 17 Avr 2011 - 15:38

En voyant la jeune femme entrer dans sa maison, le nouveau papa se sentit soulagé. Après l'avoir laissé rentrer chez lui, et aller en direction de la petite Rachel, il se dirigea à son tour vers le mini-bar que mamie avait décidé de posséder pour plus de facilité. Il y sortit quelques boissons -alcool, et jus de fruit- et deux verres qu'il transporta jusqu'au canapé, et à sa table basse. A l'entente des paroles de Rhiannon, Jovan ne put s'empêcher de sourire. Rachel était le plus beau bébé du monde. A ses yeux, et pas qu'aux siens. Tout le monde le disait ; même un aveugle aurait été capable de le dire. Le sourire qu'il afficha eut du mal à rester en place à l'entente de quelques mots que la jeune femme avait balancé après. « tu as fait du bon boulot, dis moi! » Du bon boulot. Peut-être avait-il fait du bon boulot, oui. Peut-être pas. Rien qu'à cette pensée, de la tristesse l'envahissait. Si seulement il pouvait savoir. Il avait déjà pensé à acheter un test d'ADN sur internet, et de le faire à la petite et à lui. Seule la peur d'un résultat négatif l'empêchait d'agir. Comme il l'avait appris à ses dépens, toutes les vérités ne sont pas bonnes à savoir.
En cessant de se poser tant de questions, il se força à continuer de sourire, et répondit à sa question. « elle a un mois passé. » Il la regarda poser son doigt sur la tête du bébé, s'amusant sans doute de découvrir la douceur de cette peau de bébé.
La jeune femme délaissa alors le bébé, se rapprochant de Jovan. A l'entente de ces paroles, Jovan fit de son mieux pour paraître le plus joyeux possible. Un sourire continua de se dessiner sur ses lèvres, il tenta même de déplisser son front, essayant de paraître le plus jeune, le plus joyeux, et le moins fatigué possible. « justement, j'ai.. deux-trois choses à te raconter. » D'une main, il la pria de s'asseoir sur le canapé. Il la suivit, attrapant au passage les boissons qu'il avait posé quelques temps auparavant. Une fois assis, il commença à déboucher la bouteille. Une bouteille de vin, évidemment. Les jus de fruit qu'il avait sorti ne serviraient à rien. Ce n'était pas parce qu'il venait de rompre qu'il ne devait pas se donner du plaisir. Au contraire. Et s'il avait fait venir Rhiannon ce soir-là, ce n'était pas pour rien. De sa main droite d'expert -puisqu'il fut barman-, il réussit rapidement. « Laurence n'est pas là. On n'est plus ensemble, Rhiannon. » Il rapprocha un verre, et commença à plonger le vin dedans. « Elle n'a pas supporté la prison, et.. apparemment c'est de ma faute si elle y a été. » voilà, pour une fois, il l'admettait. Il attrapa l'autre verre, et commença à le remplir. « Enfin, ce n'est pas vraiment de ma faute, mais disons que je n'ai pas arrangé la situation. » Il déposa la bouteille, et sa main agrippa un des verres. « Elle m'en voulait, et moi aussi. On a chacun quelque chose à se reprocher. J'ai décidé de rompre. » Il le tendit à Rhiannon, assise à côté de lui. Avec un sourire, il prit le sien, et proclama alors, levant le sien. « En tout cas, je suis content que tu sois passée. A nos retrouvailles! Et à la naissance de Rachel! »
Après avoir jeter un coup d'oeil au bébé qui trônait fièrement au milieu du salon, Jovan se retourna avec un grand sourire vers Rhiannon. Qu'il ne soit plus avec Laurence n'était pas un drame en soi. C'était de sa faute, après tout. C'était lui, et lui seul, qui avait décidé de rompre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Ven 22 Avr 2011 - 22:30

« Justement, j'ai... deux-trois choses à te raconter. » Cela n’annonçait rien de bon, pas pour Jovan en tout cas car Rhia, elle, pouvait encore bien s’en sortir. Quoique. L’air plus détendu, Jovan invita Rhiannon à prendre place sur le canapé du salon amenant alors des verres et plusieurs bouteilles. La jeune femme en fut surprise mais étrangement, elle se sentit soulagée de comprendre que les événements s’étant déroulés allaient être fêtés et non le contraire. Elle ne put s’empêcher de sourire à la vue de cette bouteille et la surprise pouvait se lire sur son visage. « Je vois ça… » dit-elle alors à voix basse, comme pour se parler à elle-même. Le suspense était quasi insupportable étant donné la curiosité de Rhia et elle espérait vivement que Jovan ne ferait pas durer l’attente plus longtemps. Les secondes semblaient interminables et Rhia ne quittait désormais plus Jovan du regard. Enfin, le couperet tomba et bien que cette issue semble inévitable, la surprise n’en fut pas moins importante. Ils y étaient donc arrivés à cette fin inéluctable, celle de la séparation pure et simple. Rhia n’en connaissait pas les détails et elle ne les demanderait pas même si elle pouvait facilement imaginer ce qui avait pu se passer grâce à ce que lui avait raconté Jovan auparavant. Elle avait souvent imaginé cette situation mais jamais elle n’aurait pu prévoir d’être autant gênée par la situation. D’un côté, elle se sentait contente, contente pour Jovan qui allait certainement pouvoir enfin soufflé mais elle était également triste que leur histoire se termine ainsi, le laissant bien certainement malheureux, sans parler de leur fille qui allait maintenant devoir vivre avec des parents séparés et surtout, fâchés. Mais ce qui la frappa alors, c’est qu’elle ne s’était jamais intéressée à son ressenti à elle et ce sentiment là était bien facilement reconnaissable : le bonheur. Un bonheur emprunt d’une certaine culpabilité, certes. Qu'allait-il donc advenir de leur relation à présent que Laurence n'était plus là pour les empêcher de se voir, de se parler et de... peut-être voir plus loin? Mais surtout en avaient-ils vraiment envie? Jovan, en avait-il vraiment envie? Ces questions ne faisaient qu'assaillir l'esprit de Rhia et en cet instant, elle aurait bien aimé qu'elles la laissent tranquille...

Elle le laissa parler, pendant qu’il leur versait à tous les deux du vin ce qui prouvait, malgré ses paroles tristes, qu’il était tout de même soulagée et prêt à fêter cet événement. Lorsqu’il eut fini, elle attrapa le verre qu’il lui tendit et lui sourit en guise de remerciements et fut contente de voir que Jovan ne gardait que le meilleur de cette histoire. « Oui, à Rachel ! J’espère qu’elle te rendra heureux et qu’elle te fera oublier cette dure épreuve. » Ils trinquèrent et burent ensemble une première gorgée de vin. « Hum, il est super bon, je ne savais pas que tu t’y connaissais ! A moins que ce soit un coup de chance ! » dit-elle en riant. Laissant le silence s’installer entre eux et buvant une nouvelle gorgée du délicieux liquide, Rhiannon attendait le meilleur moment pour aborder avec Jovan ce qu’il ressentait vraiment. Elle connaissait vaguement sa réponse mais elle pensait qu’il pourrait peut-être lui être salvateur d’en parler à quelqu’un. Elle jeta alors un œil à Rachel qui bavait sur sa couverture de façon tout à fait mignonne et elle ne put s’empêcher de sourire. Puis son regard retourna se poser sur Jovan qui lui souriait. Elle se lança alors, se rassurant en se disant que ce serait fait, quelque soit la réaction de son ami. « Et toi alors ? Comment tu vis tout ça ? Je veux dire par là que je comprends vaguement la façon dont tu dois te sentir mais comment tu abordes cette rupture ? Avec Rachel et tout… » Mais une fois ces mots prononcés, elle les regretta. Après tout, peut-être avait-il seulement envie de tourner la page…


Dernière édition par Rhiannon Tägtgren le Dim 1 Mai 2011 - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 1 Mai 2011 - 14:15

« Oui, à Rachel ! J’espère qu’elle te rendra heureux et qu’elle te fera oublier cette dure épreuve. » Comme disaient certains, trinquer à la santé d'un nouveau-né, c'était bien l'arroser, et lui permettre de bien grandir. Portant son verre à ses lèvres, Jovan l'entendit alors s'exclamer sur le fait que le vin était super bon. Avec un grand sourire, il répondit « ce n'est même pas un coup de chance ! J'ai été pendant quelques mois serveur quand je suis arrivé à OG. » Ce furent quelques mois durant lesquels il avait appris pas mal de choses. Et même si son départ du bar avait été précipité -il en avait été viré pour un malheureux coup de poing dans le ventre de son futur patron-, il en gardait un bon souvenir. Ce métier lui avait permis d'acquérir un minimum de bases pour son métier actuel de gérant d'un restaurant.

Jetant un regard vers Rhiannon, il vit son regard tourner vers celui de sa fille. Ce regard qu'elle lui jetait le fit sourire. Profitant de ce moment où elle avait le visage tourné, il l'observa. Il redessina son cou, et les traits de son visage. Rien à dire, c'était une belle femme. Pour la première fois, il osait se l'avouer. Avant, lorsqu'ils se retrouvaient dans un bar, Jovan était tellement désespéré à essayer de sortir celle qui aurait du être sa future femme de prison, qu'il n'avait jamais voulu s'entendre faire une remarque sur elle. Oui, elle l'était belle, il l'avait remarqué. Mais là, aujourd'hui, dans son salon, c'était autre chose. Comme s'il vivait une autre vie. De peur de la gêner, il dut se mordre les lèvres pour éviter de sortir une phrase la complimentant.

Il se fit néanmoins surprendre, avec une grande banane dessinée sur son visage lorsque Rhia décida de se retourner vers lui. Il fit comme si de rien n'était, et du se forcer à continuer à lui sourire, jusqu'à ce qu'elle ouvre une nouvelle fois la bouche. « Et toi alors ? Comment tu vis tout ça ? Je veux dire par là que je comprends vaguement la façon dont tu dois te sentir mais comment tu abordes cette rupture ? Avec Rachel et tout… »
La question de Rhiannon le mit légèrement mal à l'aise ; il n'avait pas l'habitude de dévoiler rapidement ses sentiments, et son ressenti. L'une des choses que Laurence regrettait chez lui. Son verre de vin dans sa main droite, Jovan jeta un coup d'oeil à Rachel. Les yeux de la petite se faisaient lourds, et il sourit en la voyant essayer de lutter contre le sommeil. « Je suis heureux d'être papa. » Et désolé d'infliger à sa fille des parents divorcés, mais c'était mieux pour elle.
« et, je me sens.. soulagé. » Les mots qui sortaient de sa bouche étaient peut-être durs, mais c'était exactement ce qu'il ressentait. L'année qu'il avait passé en compagnie de Laurence avait été l'une des plus animées de sa vie. Il n'avait jamais été chanceux en amour : une de ses fiancées avait du repartir en urgence dans son pays d'origine, où son mari -parce qu'elle était déjà mariée là-bas- la recherchait, et une de ses petites amies s'était suicidée.. Mais cette année avait battu tout les records. « On s'est marié à Vegas alors qu'aucun de nous deux n'étions dans un état frais, et elle a voulu divorcer. On s'est remis ensemble ensuite. Après quoi, elle a appris que j'avais fait une connerie quand j'étais plus jeune, et elle a voulu se séparer. C'est seulement quand j'ai appris qu'elle était enceinte qu'on s'est remis ensemble.. La suite, tu la connais. » Il posa de nouveau sur regard sur son amie, et ajouta. « cette fois, c'est moi qui ait décidé de tout arrêter, c'est mieux ainsi. » et têtu comme il était, il ne pouvait pas se blamer de l'avoir fait. Il avait toujours aimé Laurence, même maintenant, mais d'une autre façon.

Jetant un oeil sur Rhia, il apperçut qu'une bestiole s'était engouffrée dans ses cheveux. « attends, ne bouge pas. Tu as une bête dans tes cheveux. » Il posa son verre sur la table basse, et s'approcha d'elle. Il n'était qu'à quelques centimètres au-dessus de sa tête. De sa main droite, il retira le petit insecte. « voilà » répondit-il simplement, avant de baisser le regard et de sourire à la belle femme assise à ses côtés.

Là, en l'observant, il se rendit compte qu'il n'avait qu'une envie..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 8 Mai 2011 - 18:55

Il était difficile d’imaginer Jovan exercer la profession de serveur tant il ne cadrait pas dans le décor que Rhiannon se faisait de la situation. Malgré tout, il y avait des avantages à ce que Jovan ait autrefois servi boissons et cocktails, le gout de ce vin en étant un non négligeable. Continuant de boire par petites gorgées ce délicieux breuvages, Rhia attendait fébrilement les réponses de Jovan à ses questions qui étaient pour le moins indiscrètes. Elle s’en rendait bien compte mais elle avait cette étrange sensation, comme si, quoiqu’elle dise, il ne lui en voudrait pas. Tournant à nouveau son regard vers Jovan après avoir contemplé avec admiration les gazouillis de la petite Rachel, elle lui surprit avec un énorme sourire sur le visage qu’elle ne comprit pas et qui la rendit un peu nerveuse. Très vite, Jovan reprit le fil de la conversation et Rhia fut soulagée de voir que sa question n’était finalement pas aussi déplacée qu’elle avait pu le penser. Elle était aussi soulagée de voir Jovan se confier, car même si elle ne connaissait pas son comportement dans ce genre de situation, elle savait que la concernant, se confier dans des moments aussi difficiles lui était bénéfique. Le mariage à Vegas la fit cependant sourire, elle ne connaissait pas cette partie de l’histoire et elle en fut assez surprise. Elle ne connaissait encore personne s’étant marié complètement bourré devant un sosie d’Elvis dégarni et alcoolique (c’était tout du moins l’image qu’elle se faisait de ce genre de mariage largement inspiré de sa maigre culture cinématographique bien sûr) et imaginer Jovan dans ce tableau complètement absurde avait un côté plutôt comique. Le moins que l’on puisse dire cependant était qu’en l’espace de quelques années, la vie de Laurence et Jovan n’avait pas été de tout repos et leur histoire si mouvementée avait peut-être finie par les fatiguer l’un de l’autre bien plus rapidement que prévu. Rhiannon ne dit rien, elle préféra rester silencieuse à la réponse de Jovan. Ce n’était pas à elle de commenter tout ça, l’écouter était bien suffisant, du moins c’était son avis. Elle lui sourit cependant, d’un sourire bienveillant et protecteur comme pour lui faire comprendre qu’elle le soutenait.

C’est alors qu’il lui parla d’une bestiole sur ses cheveux et comme toutes filles peureuses et stupides, elle commença à paniquer, imaginant alors une énorme araignée se baladant dans ses cheveux. Ses yeux s’ouvrirent alors en grand et elle commença à agiter ses mains de façon tout à fait pathétique. « AAAH ! Enlèves-là, pitié ! Je déteste les insectes !! » Oubliant alors que sa main droite tenait son verre de vin, elle ne remarqua pas que les mouvements circulaires qu’elle faisait allaient immanquablement déverser dans quelques secondes du vin sur ses vêtements. Chose qui arriva juste au moment où Jovan la délivra de l’emprise de cet insecte hideux. Contemplant alors son magnifique travail sur son tee-shirt (blanc qui plus est), elle soupira sans se rendre compte de la proximité entre elle et Jovan qui se tenait face à elle. « MEEERR-CREDI !! Désolée, j’ai oublié les oreilles innocentes présentes dans cette pièce… Je suis la reine des maladroites, bon j’en ai pas mis sur ton canapé, c’est déjà ça ! » Elle releva alors la tête, se trouvant face à Jovan qui la regardait de façon tout à fait explicite. Gênée, Rhia comprit alors qu’elle n’était peut-être pas la seule à hésiter sur les limites de leur relation. Elle aussi en avait envie, mais que deviendrait leur relation une fois ce pas franchi… Elle n’en avait aucune idée et pour être honnête, c’était bien la première qu’elle se souciait de l’avenir avec un homme. Où était donc passé la Rhiannon insouciante et fêtarde qui n’avait aucune appréhension lorsqu’il s’agissait de ramener un garçon dans son lit, même pour une seule nuit ? En réalité, elle n’était pas bien loin et il ne lui suffit que de quelques secondes pour oublier l’espace d’un instant les conséquences qu’une telle action pouvait avoir. Elle s’approcha alors de lui, se rapprochant un peu plus de son visage mais ce n’est que lorsqu’elle pu sentir son souffle contre sa peau qu’elle se décida à toucher ses lèvres. Le baiser ne dura qu’un instant, Rhiannon avait trop peur que Jovan ne le lui rendre pas ou qu’il la repousse. Elle se décala alors légèrement, tout en restant encore très proche de son visage et ne put sortir qu’un simple « Désolée ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 15 Mai 2011 - 19:40

A peine eut-il ouvert la bouche pour signaler la présence d'une minuscule petite bestiole dans les cheveux de la jeune femme, que celle-ci s'agita dans tout les sens. Il apperçut ses yeux s'ouvrit en grand comme jamais on lui avait fait le coup, et ses mains se balancèrent, joignant aux gestes de panique une voix effarée. Un grand cri plus tard, elle lui demanda d'enlever la bête, en hurlant, prétextant qu'elle détestait les insectes. Un sourire amusé aux coins de ses lèvres, Jovan eut envie de lui dire que les petites bêtes ne mangeaient pas les grosses, mais par peur de se faire fusiller du regard, et par peur de se retrouver avec une mort sur les bras, il se contenta de s'approcher d'elle -encore un peu plus. De sa main droite, il retira la bestiole victime d'un grand crime, et allait lui dire que c'était bon, tout était réglé, quand il apperçut le verre de Rhiannon faire un drôle de looping. Son contenu se déversa le long de son tee-shirt blanc, laissant deviner à Jovan ce qu'il y avait dessous. Ne pouvant s'empêcher de rire de la situation, celui-ci ne se cacha pas, n'osant tout de même pas rester les yeux longtemps skotcher sur son haut.
Rhiannon faillait lâcher un juron, et s'excusa aussitôt. Jovan, avec ce sourire toujours accroché sur ses lèvres jeta un coup d'oeil sur sa fille. Elle gazouillait, ne semblant pas pour le moins gênée, ni effrayée, par les bruits et les cris dans sa maison. Bien au contraire.

« c'est pas grave, t'inquiète pas. » répondit-il pour la rassurer. Il se retourna de nouveau vers elle, et dut lutter pour ne pas baisser son regard trop bas. Ne pas faire style qu'il était trop attiré. Ne pas montrer que son taux de testosterone était au plus haut niveau. Non..

Mais à peine eut-il fini sa phrase, et qu'il jeta de nouveau son regard sur elle, qu'il vit qu'il n'était à quelques centimètres d'elle. Cette proximité entre eux commença à le gêner. Que devait-il faire? Se retourner? Faire style d'aller chercher une serviette pour essuyer la jeune femme? Oui, il devrait.. Mais son tee-shirt mouillé lui plaisait, de même que ce regard qu'elle lui lançait. N'osant pas bouger, ils auraient pu rester des minutes entières, face à face à se regarder, se demandant si l'un ou l'autre allait faire le premier pas. Ce fut Rhiannon qui le fit. Son visage se rapprocha doucement du sien. Il contempla chaque portion de sa peau entourant ses yeux, chaque coin de son regard. Lorsqu'il sentit son souffle contre le sien, il ne se passa que quelques mini secondes avant que ses lèvres se posent sur les siennes. Ce baiser fut court, trop court. Rhiannon se recula un peu, et s'excusa aussitôt.

Embrasser une femme juste après avoir quitté la sienne. Il n'y aurait pas pensé. Mais pour ne pas déroger à la règle -c'était ce qu'il se passait à chaque fois qu'il quittait quelqu'un-, il fallait bien que ça se produise.

Le regard rivé sur elle, il murmura alors « ne t'excuse pas. » Il passa son index sur sa bouche, comme pour lui dire de se taire, et aussitôt se rapprocha d'elle. Sa main droite vint se poser sur ses cheveux. Il se rapprocha d'elle, et cette fois, ce fut lui qui posa le premier sa bouche sur la sienne. Le baiser fut plus long, plus intense, comme chaque premier baiser entre deux personnes.
Lorsqu'il s'arrêta, il recula un peu, et ajouta alors « je ne sais pas si c'est une bonne idée. » Pas pour lui, pas pour sa fille, pas pour Laurence. Juste pour Rhiannon. Elle avait 23 ans, elle était étudiante. En sortant avec lui, il lui infligeait la présence d'une ex-copine, et surtout, d'un bébé.
Mais si ça se trouve, ce n'était qu'un simple coup. Un coup d'un soir. Ca ne le dérangeait pas, elle non plus peut-être. Qu'importe, il se plierait à ses exigences même s'il voudrait aller plus loin.
Se mordillant les lèvres, Jovan jeta un coup d'oeil à Rachel. Le bébé gazouillait toujours dans son coin, ne prenant pas conscience de tout ce qui se tramait autour d'elle. Il se mit assis correctement sur le canapé, posant son dos contre le dossier. D'un regard vers Rhiannon, et il n'eut qu'une envie : recommencer ce baiser.
D'un coup d'oeil vers elle, il murmura « je ne veux pas t'imposer tout ça. » Par tout ça, il sous-entendait : Laurence (il détestait devoir vivre avec le fantôme des ex de ses copines, il imaginait que c'était pareil pour tout le monde), et surtout Rachel.. Il se posa alors un ultimatum : si elle venait vers lui, c'était bon, sinon, tant pis, il n'aurait plus qu'à laisser ses fantasmes sur son tee-shirt trempé de vin dans ses pensées, et y rêver la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Sam 11 Juin 2011 - 12:03

Une certaine tension était palpable entre Jovan et Rhia. La jeune femme avait l’impression d’avoir bravé un interdit, d’avoir fauté et ce sentiment, elle détestait l’éprouver tant il l’avait rendu folle à une époque. Il était là, à quelque centimètres d’elle et bien qu’elle sache que tout ceci n’était voué qu’à l’échec, elle n’avait qu’une envie : continuer. Il avait une fille, une histoire compliquée derrière lui, un boulot stable, une vie stable alors que Rhia n’était rien qu’une petite étudiante qui allait lâcher ses études pour se consacrer à son art et à son rêve en cachette ayant trop peur de l’opinion d’autrui. Le tableau était presque pathétique et si ces foutus sentiments ne s’étaient pas mis à l’œuvre, tout aurait été bien plus simple. Elle se sentait à présent idiote de l’avoir embrassé et encore plus conne de n’avoir pu sortir qu’un simple ‘désolée’. Pas vraiment habituée à se trouver dans une telle situation, Rhia ne savait pas comment réagir. A la fac, elle n’avait jamais eu à se prendre la tête et à faire le premier pas. Tout était plus simple. Un mec, une fille, un peu de flirt et la nuit qui s’en suit. On s’aime bien, on continue. On s’aime pas, on arrête. Point à la ligne. Mais là, c’était différent, alambiqué, compliqué, impossible. Pourtant, alors que des dizaines de réprimandes envers sa personne traversaient son esprit, Rhia se fit surprendre par un nouveau baiser. Mais pas le sien cette fois-ci, celui-là venait de Jovan et en quelques millisecondes, une partie de son fardeau disparut. Elle ne s’était donc pas trompé, il y avait bien quelque chose entre eux.

Ce genre de baiser, elle n’en avait jamais reçu. Il était doux, chaud, excitant comme calmant, comme s’il pouvait remplacer un long discours. Elle ferma les yeux, ne pensant plus à rien, espérant secrètement que Jovan ne s’arrête jamais. Mais toute bonne chose à une fin. Et alors que Rhiannon avait repris espoir, elle comprit que Jovan lui aussi ressentait la même chose. Il avait des réserves quant à cette histoire et elle le comprenait plus qu’il ne le pensait bien certainement. « Je sais. » lui répondit-elle alors, baissant les yeux comme une enfant ayant fauté. Elle se tut alors, ne sachant pas vraiment quoi dire pourtant, elle avait envie de continuer, tout du moins s’il en avait l’envie aussi. Mais comment lui dire sans se tromper, sans connaître ses envies ? « Je ne veux pas t'imposer tout ça. » Il se trompait, il ne lui imposait rien. Elle n’était pas naïve, elle avait compris que la situation n’était pas simple et elle avait accepté de le supporter si jamais cette histoire pouvait voir le jour. Des exs folles, elle en avait connu des tas, certes pas aussi effrayante que Laurence, mais elle avait déjà du en supporter. Quant à Rachel, elle n’était pas du tout un fardeau tellement sa bouille attirait la sympathie et les sourires. « Tu ne m’imposes rien Jovan, j’aurais pu fuir dès la première fois que je t’ai rencontré, lorsque tu m’as confié tout ça. Mais je ne l’ai pas fait, je suis tout à fait consciente que ce sera certainement compliquée à certains moments. Mais j’ai enduré des choses bien pire tu sais, je peux gérer un ex et un bébé, enfin, je dis ça mais… je ne sais pas ce que tu veux… je veux dire… je ne voudrais pas trop m’avancer si je me fais des idées en fait… » En quelques mots, elle venait de dévoiler totalement ce qu’elle ressentait et en s’en rendant compte, Rhia ne put s’en vouloir d’être autant désarmée devant Jovan. Le bon côté de la chose était que la corvée était maintenant effectuée. La balle était dans le camp de Jovan à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Mar 21 Juin 2011 - 10:40

Ils savaient. Ils ne savaient pas. Leur histoire pourrait être plus simple, je dirais même, devrait être plus simple. Mais la fée des histoires d'amour faciles n'était pas venue se pencher sur le berceau de bébé Jovan il y avait vingt-quatre ans. Un oubli bien embêtant. Depuis quatre ans, il accumulait les histoires d'amour compliquées, voire même impossibles, en se demandant si un jour, tout pourrait être normal, comme la plupart de ses amis. Regardez, Jamie, l'autre entraineur de tennis; il avait rencontré sa femme à un match, et pour décrire leur relation, il n'avait que trois mots en bouche « C'était facile ». C'était facile de la draguer. C'était facile de connaître ses goûts. C'était facile de l'amener pour la première fois faire un tour de moto. C'était facile de la demander en mariage -il avait trop bu-. C'était facile de trouver une date -ils n'ont mis que cinq minutes pour trouver la date de leur mariage. Et même, à propos de la naissance de leur fils, Zoey disait : l'accouchement a été facile, en trois heures, il est sorti!

Au moins, Jovan savait une chose sur sa vie : l'amour était compliqué. Limite, trouver de l'argent il y a quelques années pour payer la maison, les médicaments de sa mamie sans travailler était plus facile.

Là, deux choses gênaient Jovan. La première, c'était sa fille. Il l'adorait, il l'aimait, il la vénérait, il se jetterait sous une voiture pour elle. Mais il avait bien conscience qu'un bébé, ce n'était pas quelque chose de facile à gérer. Ca pleure, ça demande du temps, ça tombe malade, ça a faim, ça doit être changer, ça veut des calins. La vie de père célibataire n'était pas aisée. Il imaginait aisément que la vie de belle-mère, jeune étudiante qui plus est, ne l'était pas plus.
Et puis surtout, il y avait Laurence. Leur relation n'était pas des plus joyeuses, Jovan se demandait sans cesse si elle savait qui était le père de Rachel. Ce doute se faisait sentir quand ils discutaient ensemble. Il se montrait peu aimable, peu souriant. Le strict minimum.

Placer au milieu de ce tableau, entre l'avocate et le professeur de tennis, une jeune femme, plus jeune, étudiante, était osée. Il y avait un fossé entre leurs mondes, et il fallait réussir à monter un pont entre les deux.

Les paroles de Rhiannon le rassurèrent. Il est vrai, dès qu'il lui avait raconté toute son histoire avec Laurence, il y avait de quoi fuir : une femme en prison, enceinte de leur bébé, ça avait de quoi choquer certaines personnes. Elle lui assura qu'elle pouvait gérer son ex, et son bébé. A cette annonce, Jovan ne put s'empêcher de sourire, soulagé, et amusé. Gérer Laurence.. c'était impossible. Elle acheva, plus inquiète. « je ne sais pas ce que tu veux… je veux dire… je ne voudrais pas trop m’avancer si je me fais des idées en fait… » Que voulait-il au juste? Rien qu'un coup d'un soir? Non, du tout. Il voulait plus. Il voulait pouvoir l'amener au restaurant. Il voulait pouvoir la tenir dans ses bras. Il voulait avoir pour lui tout seul cette femme au tee-shirt couvert de vin. Ne voulant pas passer pour plus masculin qu'il ne l'était, il essaya d'éviter de regarder la poitrine, tâchée, de Rhiannon.

« Je ne veux pas d'un coup d'un soir. » Ils se connaissaient depuis trop longtemps maintenant. C'était inconcevable. Ils ne pouvaient pas passer la nuit ensemble, se réveiller le lendemain, et partir chacun de leur côté. Non. Pas quand il connaissait la personne depuis quelques mois. « C'est direct ce que je t'ai dis, mais je veux sortir avec toi. Je ne veux pas que demain matin on s'en aille chacun de notre côté. Je sais que ça implique beaucoup de choses pour toi, mais.. » Il s'arrêta. Il se mit à sourire, et ajouta alors « oh, et puis tant pis, on n'aura qu'à voir au jour le jour ce que ça donnera. » Ses yeux se posèrent sur le visage angélique de la jeune femme. « Tu es partante? »

Il ne savait plus quoi dire, préoccupé par sa maladresse, parce que c'était une première pour lui : il venait de dire qu'il voulait sortir avec quelqu'un. Jamais, jamais, il ne l'avait fait. Et puis, il avait toujours été gauche quand il parlait d'amour. Exprimer ses sentiments? Très peu pour lui. Il préférait les garder dans un coin de son coeur, et ne laissait s'en échapper que quelques uns..

Maintenant, la balle de match était dans le camp de Rhiannon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 10 Juil 2011 - 17:08

Après plusieurs minutes de tension et de pression, Jovan et Rhiannon semblaient avoir dompté la pente glissante sur laquelle ils s’étaient aventurés. Les prémices des relations amoureuses étaient toujours difficiles à supporter, chacun tentait de comprendre l’autre, de dire les bons mots et de ne pas se tromper sur les intentions de l’autre. Dans cette discipline, Rhiannon n’avait jamais vraiment excellé et pour cause, ce n’était pas vraiment ainsi que les étudiants s’apprivoisaient… Jetant un œil sur son tee-shirt complètement ruiné, Rhiannon commençait malgré tout à se détendre. Au fur et à mesure de leur discussion, elle commençait à entrevoir un avenir possible entre eux deux et ce malgré toutes les difficultés que s’étaient et se mettraient sur leur chemin. Rhiannon n’avait pas peur de tout ça, elle n’avait jamais reculée devant les défis et n’allait pas commencer aujourd’hui… Attendant fébrilement la réponse de Jovan et espérant que celle-ci réponde à ses attentes, Rhiannon restait silencieuse. Elle se doutait cependant bien qu’il ne l’avait pas appelé pour rien, pourquoi aurait-il voulu lui annoncer sa séparation d’avec Laurence ainsi si ce n’était pas parce qu’il ressentait quelque chose de spécial pour elle ? Et finalement, Jovan se confia à son tour. « Je ne veux pas d'un coup d'un soir. » Assez surprise par cette confession très directe, Rhiannon en put s’empêcher d’échapper un petit rire nerveux et amusé. « C'est direct ce que je t'ai dis, mais je veux sortir avec toi. Je ne veux pas que demain matin on s'en aille chacun de notre côté. Je sais que ça implique beaucoup de choses pour toi, mais… » Elle lui sourit et en un instant, un poids disparut de ses épaules. Ils y étaient finalement arrivés. Des mois auparavant, la jeune femme n’aurait jamais imaginé voir tant de changements dans sa vie.

Auparavant habituée à une vie plus futile et légère, elle se voyait à présent propulsée dans un tout autre contexte et à sa grande surprise, elle n’en était pas du tout effrayée malgré les responsabilités qui allaient bientôt être les siennes. « oh, et puis tant pis, on n'aura qu'à voir au jour le jour ce que ça donnera. » Et il avait totalement raison, pourquoi se prendre la tête dès maintenant au lieu de vivre et d’attendre ? Peut-être qu’au final, ils n’auraient pas tant de soucis que ça… N’ayant toujours pas répondu à Jovan, Rhia n’arrêtait pas de le regarder et de contempler son sourire qu’elle n’avait pas eu le loisir de voir très souvent, surtout lors de leur première rencontre. Elle était heureuse de la voir ainsi, heureux et en paix avec cette situation qui l’avait travaillé pendant des semaines voir des mois. « Tu es partante? » La question était drôle, comment pouvait-il encore en douter ? « Je pense que tu connais déjà ma réponse Jovan, non ? Enfin, bien sûr que je suis partante. Ca sonne étrange de dire ça, désolée ! » dit-elle alors en riant. « Oui j’en ai envie et je ne vais pas te mentir, je suis rassurée que tu en aies également envie. J’avais peur de m’être leurrer, de m’être emballer trop vite… Enfin, tu me connais je pense maintenant ! Je suis sûre que tout ira bien, enfin je ferais tout pour. Nous n’avons rien fait de mal après tout, c’est la vie c’est tout. » Sur ces mots, elle lui sourit et ne peut s’empêcher de se rapprocher de lui et de se serrer contre lui, dans ses bras. Elle se souvint alors de son tee-shirt et fit un bon en arrière. « Désolée, j’avais oublié le vin ! J’espère que je ne t’ai pas tâché ! Désolée ! » Décidément, les péripéties commençaient déjà…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé) Dim 17 Juil 2011 - 10:32

Direct. Et maladroit. Tel était Jovan Lennon lorsqu'il énonçait haut et fort ses sentiments. Déjà tout petit, il n'osait pas dire à ses parents "je t'aime". Non, lui, il n'en était pas capable. Il leur faisait des bisous, les couvrait de calin, mais jamais ne prononçait ses trois mots dans la vie de tout les jours. Avec les filles, c'était pareil. Il fallait un certain temps pour qu'il ose le dire, et quand enfin il osait, c'était dans des conditions toutes particulières : dans le noir. Là, oui, il osait le dire.

Alors dire haut et fort, aussi directement qu'il désirait plus avec la demoiselle, c'était un exploit. Sans doutes ses oreilles devenaient rouges, ça n'aurait pas été étonnant. Sur le coup de l'émotion, rien n'était étonnant. Et puis, il y eut la suite. Celle où Rhiannon disait "oui". Elle aussi était partante, elle aussi espérait tant qu'il lui dise celà; elle aussi promettait de tout faire ! Son coeur se mit à battre la chamade, drôle de sensation. Il avait l'impression que d'ici peu, son coeur allait bondir hors de lui, et que ce serait finit pour lui. Il allait mourir, là, comme ça, après avoir été sans doute le plus heureux des hommes.
Parce que oui, il était sans doute le plus heureux des hommes. A ses côtés, il y avait Rachel, le bébé qu'il avait tant rêvé d'avoir. Et puis, de l'autre côté, il y avait Rhiannon, sa nouvelle petite amie, c'était officiel.

A peine eut-elle elle-même déclarer ses sentiments, elle s'approcha de lui, faisant ressortir Jovan de ses pensées. Ils se serrèrent un moment dans les bras, Jovan sentit son corps chaud contre lui, et son ventre devint petit à petit froid. Il pensa aussitôt au vin sur le T-shirt de la jeune femme, mais il ne recula pas. Il aurait aimé prolonger ce moment encore plus longtemps, juste pour le garder en mémoire le plus longtemps possible. Mais la jeune femme fit un bond en arrière, clouant aussitôt le bec de Jovan. Que se passait-il? Elle ne voulait plus? Ou c'était tout bêtement un insecte qui l'avait effrayé?

Il allait le lui demander quand celle-ci le fit de plein gré. Elle s'excusa une première fois, et Jovan se demanda encore ce qu'il se passait. Et puis, elle lui dit haut et fort qu'elle avait oublié le vin, avant de s'excuser encore une fois. Il baissa son regard sur le T-shirt de RHiannon -bien mouillée, et maintenant, bien évidemment, bien ses formes en valeur-, et posa ensuite son regard sur le sien. Une plaque rouge y était dessinée sur son torse. Un rire s'échappa alors de sa gorge. "Ne t'excuse pas, ce n'est rien." Il montra une petite tâche sur son épaule. " J'ai l'habitude maintenant. Après le lait caillé, voici les tâches de vin! " Il sourit, reposant son regard une énième fois sur Rhiannon.

Cette fois-ci, c'était la bonne, la toute première, celle dont on se souvient longtemps. Il s'approcha d'elle, passant sa main dans ses cheveux, balayant au passage une petite mèche rebelle sur son passage. Il se rapprocha encore plus d'elle. Doucement, son dos vint se coller tout contre le dossier du canapé, Jovan devant elle. Son visage s'approcha du sien. Il voyait maintenant nettement la couleur de son mascara. Il apercevait toutes les petites variations de couleur dans ses yeux. Et puis, petit à petit, ses lèvres se posèrent sur les siennes. Ils s'embrassèrent. Ce fut le premier qui dura aussi longtemps dans leur relation. Jovan ne pensait plus à rien, profitant de ce moment avec elle. Il passait toujours sa main dans ses cheveux. Et puis, tout d'un coup, un "Areuh!" de Rachel se fit entendre, et interrompit ce baiser. Jovan détourna son regard vers la petite, éveillée, qui gigotait et gloussait à côté. Il sourit, avant de se retourner vers Rhiannon.

Ca allait être comme ça leur relation, avec un petit bébé entre eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: what happened | jovan (terminé)

Revenir en haut Aller en bas
 

what happened | jovan (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-