AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 25 Mar 2011 - 21:46




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Cet accident avait déjà changé beaucoup de choses, et allait certainement en changer encore de nombreuses, mais dorénavant, Lily savait qu'ils s'en sortiraient, et qu'ils s'en sortiraient même très bien. Bien évidemment, il y aurait des hauts, et des bas, mais au fond, Lily avait confiance en l'avenir et ce, depuis très longtemps que ce n'était pas arrivé dans sa vie. Tout d'abord, il y avait l'arrivée du bébé d'ici quelques semaines, puis la rééducation d'Anton, et le tout en devant évidemment gérer les enfants qui ne seraient certainement pas simples au vu de la situation. Mais Lily comprenait à l'avance toutes ces choses et les acceptait finalement, bien qu'elle ait conscience de la difficulté que cela engendrerait.

    « Je t'aime, et j'ai confiance en toi. »


    Oui, Lily avait véritablement confiance en l'homme qu'était Anton, malgré ce fauteuil et ce malheureux accident. Après tout, ce n'était qu'une rivière de plus à traverser pour parvenir toujours un peu de la vie. Et la brunette savait qu'ensemble, et avec les enfants aussi, ils parviendraient à passer au delà de ce fauteuil qui ne serait de toute manière pas là pour tout le restant de la vie d'Anton, et heureusement d'ailleurs. Déjà qu'il avait été très difficile pour l'homme d'accepter de montrer ses faiblesses motrices à ses proches, alors si c'était pour toute la vie, la brunette avait bien conscience qu'il ne tiendrait de toute façon pas le choc. Mais heureusement, ce n'était que temporaire.

    « Tout se passera au mieux, tu verras. »


    Pour une fois que Lily se montrait positive, Anton devait bien se douter qu'il était temps d'en profiter et que tout irait donc au mieux, comme elle le disait. Le tout n'étant pas de simplement espérer que les choses se passent bien, mais de faire absolument tout, de sorte que les choses progressent réellement, et rapidement aussi.

    « Lily ? Anton ? »
    « Oui, nous arrivons. »


    Souriant à son compagnon, elle l'embrassa une nouvelle fois puis lui intima de la suivre pour qu'ils puissent rejoindre John et Colleen qui se trouvaient tous les deux, à la rechercher de quelque chose apparemment.

    « Que se passe t-il ? »
    « Colleen s'est mise en tête de vous à faire dîner ce soir. »
    « Oh, mais je... »
    « Pas de mais, tu es enceinte, et tu vas me faire le plaisir de te reposer. »


    C'était bien la première fois que sa belle-mère – ou presque belle-mère – la tutoyait de la sorte, et cela fit tout drôle à la brunette qui tâcha cependant de ne rien laisser paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 25 Mar 2011 - 22:08

    Souriant quand elle lui expliqua qu’elle l’aimait et qu’elle avait confiance en lui, il la regarda. Ca ne serait pas simple, il le savait, mais il devrait faire face à tout cela. Evidemment Lily serait là. Mais heureusement pour Anton, elle ne serait pas seule. Il savait que Colleen et John resteraient autant de temps qu’il le faudrait. Anton avait aussi besoin de ça, pour savoir que Lily était entre de bonnes mains. Il avait besoin d’être rassuré à ce sujet et là c’était déjà pas mal. Evidemment, avec les enfants qui reviendraient plus tard, ça ne serait pas de tout repos non plus, mais il essaierait de ne pas être trop désagréable. Entendant Lily lui dire que tout se passera au mieux, il l’espérait vraiment. Hochant la tête aux propos de la jeune femme, il réalisait à quel point les choses allaient être complexes, mais qu’ils devaient être là l’un pour l’autre. Il était diminué, mais il devait quand même être là. Même diminué comme il l’était, il aiderait avec les enfants, avec le futur bébé et surtout avec Lily. Il fut sortit de ses pensées, quand il entendit qu’on l’appelait, ainsi que Lily. Se laissant embrasser, il regarda la jeune femme s’éloigner et il soupira doucement. Il était heureux avec elle, il ne devait surtout pas gâcher ça. Il devait vraiment faire attention et prendre sur lui. Suivant donc finalement la jeune femme, il écouta tout le monde parler et se mit à sourire.

    Quand ma mère a une idée en tête …
    « Elle n’en démord pas. »


    Anton hocha la tête en souriant. En effet, Colleen voulait faire à manger, alors elle le ferait. Se mettant aux côtés de Lily, il se sentit petit, mais il n’en tint pas compte et posa sa main sur son bras, lui faisait signe de se baisser.

    Dis-lui ce que tu veux et elle s’y mettra tout de suite.

    Il ne voulait pas être méchant avec sa mère, mais c’était plus pour dire à Lily que Colleen ferait la cuisine et qu’elle attendrait de toute façon de savoir ce qu’ils voudraient tous, mais John semblait d’accord de laisser choisir Lily. Laissant donc la jeune femme répondre à sa belle mère, Anton garda son sourire.

    Je vais t’aider.
    « Non, toi tu restes avec Lily. Ta mère et moi on s’occupe de tout. »


    Surprit, Anton se demandait encore comment son père pouvait changer autant. Ne disant rien et acceptant cela, il se redressa dans son fauteuil, pour attraper Lily et la faire venir s’asseoir sur ses genoux. Ca avait été juste. Elle semblait avoir été surprise, chose normale en soit, et elle avait faillit les faire tomber tout les deux, mais Anton avait réussit à se rattraper en sentant que le fauteuil décollait du sol d’un côté. La laissant donc là assise, il sourit en la regardant.

    C’est vrai que tu ne fais plus ton poids de jeune fille.

    Riant au visage qu’afficha la jeune femme, il ne fit même pas attention au fait que ses parents étaient déjà partit préparer le dîner.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 26 Mar 2011 - 22:50




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily ne s'attendant pas du tout à ce qu'Anton l'attrape et ne la fasse à moitié tomber sur lui pour ensuite l'embrasser tendrement fut extrêmement surprise de tout cela, mais ne s'en plaint pas le moins du monde, bien au contraire. Passant ses deux mains dans le cou de son compagnon, la brunette embrassa à son tour Anton, bien heureuse de l'initiative que son homme avait prise. Il semblait tellement mal jusqu'à présent que le fait qu'il fasse cela étonna grandement Lily qui se rendit alors compte que certaines choses n'avaient pas du tout changer. Comme eux, premièrement.

    « Suis-moi, Schumacher. »


    Un clin d'œil, la brunette se releva et lui fit signe de la suivre. Se rendant dans la chambre d'amis qui serait la leur pendant toute la rééducation de son compagnon, Lily alla prendre place au bord du lit, voyant Anton arriver quelques secondes derrière elle, apparemment interloqué. Lui souriant, elle se releva, ferma la porte derrière lui et s'assit de nouveau au bord du lit.

    « Je sais que ce n'est pas notre chambre, mais c'est pas mal non plus.. »

    Quittant le lit, Lily retourna sur les genoux de son compagnon qui avait l'air cette fois-ci quelque peu contrarié. Ce que Lily pouvait tout à fait comprendre soit dit en passant. Ce n'était pas évident non plus à accepter et la brunette ne le savait que trop bien dans le sens où elle n'avait jamais aimé être dépendante de qui que ce soit, ou de quoique ce soit. Passant une main dans la nuque de son compagnon, Lily la lui caressa tendrement comme pour tenter de le détendre. Il était affreusement tendu, mais comment ne pas l'être dans son état ?

    « Détends-toi. Je t'aime. »


    Oui, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais que pouvait-elle lui dire d'autre en ce moment après tout ? Lily ne voulait pas qu'Anton broie du nord, mais en même temps, cela semblait quelque peu difficile. Oh, que tout ceci pouvait être compliqué décidément !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 26 Mar 2011 - 23:14

    Anton n’avait pas pensé au fait qu’il pouvait tomber de son fauteuil. Enfin pas pour faire venir Lily sur ses genoux. Il fut d’ailleurs assez surprit, mais il pû se rattraper à temps et il vint embrasser la jeune femme, avant de lui faire une remarque sur son poids. Une chose qu’il n’aurait jamais fait d’habitude, ou alors pour rire comme maintenant et encore il n’en était même pas sûr. Mais il se laissa finalement embrassé par sa compagne et il en oublia tout le reste. L’entendant parler, il fronça les sourcils et la suivit. Le surnom le fait esquisser un sourire et il roula donc derrière la jeune femme, pour se retrouver finalement dans la chambre d’amis. Ca n’était pas vraiment l’endroit dans lequel il voulait être pour les prochains mois, mais il n’avait pas le choix. Elle était assise sur le lit et il attendit de savoir ce qu’elle voulait vraiment, pour la voir se lever, en souriant et d’aller fermer la porte. Un peu tendu par tous ces changements, il laissa Lily revenir vers lui. Il apprécia le fait qu’elle vienne à nouveau sur ses genoux et il la laissa faire. Quand il sentit la main de la jeune femme sur sa nuque, il apprécia cela, mais il n’arrivait vraiment pas à se détendre. L’entendant lui dire de se détendre et le fait qu’elle l’aimait, il la fixa dans les yeux. Lui aussi l’aimait évidemment, mais il avait du mal avec toute cette histoire. Posant ses mains sur les hanches de la jeune femme, il fit glisser une de ses mains sur son ventre et il baissa les yeux pour le regarder. Ils allaient être parents à nouveau et ça lui fichait une trouille bleue depuis qu’il était en fauteuil. Il ne pourrait pas assurer autant que s’il était valide et il ne voulait pas non plus que Lily fasse tout. Il avait réussit à se débrouiller avec deux enfants, Lily avait réussit avec son fils, alors il se devait d’être là pour leur enfant. Levant les yeux, pour fixer la jeune femme, il ne savait pas comment réagir.

    Je ne pourrais pas t’aider avec le bébé.

    Sa voie venait de trembler et il fronça les sourcils. Il n’aimait décidemment pas la façon dont il était affaiblit. Il ne pouvait pas être l’homme en qui elle pouvait avoir pleinement confiance. Elle ne pourrait pas compter sur lui pour quoi que ce soit. Elle ne pourrait pas s’occuper de tout le monde et en plus de lui. Il baissa à nouveau la tête, pour regarder le ventre de sa compagne et il soupira. Il ne pouvait rien faire et ça l’énervait au plus haut point.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Mar 2011 - 21:52




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Nul besoin d'avoir été à Harvard pour comprendre qu'Anton était affreusement tendu. A vrai dire, le simple fait de passer l'une de ses mains au niveau de la nuque de l'homme le lui avait clairement fait comprendre, tel un signal d'alarme. Il n'était pas vraiment bon pour lui d'être tendu de la sorte car cela n'aiderait en rien sa rééducation, bien au contraire même. Ainsi, la brunette sut qu'il lui faudrait trouver un moyen pour le calmer, et tenter de le détendre un minimum. Même le minimum syndical conviendrait pour le coup. Observant par la suite l'une des mains venant se poser sur son ventre dorénavant très rond, dû à la grossesse, la brunette sourit, malgré elle. Les propos que tînt par la suite Anton ne furent pas évidemment à entendre, mais elle s'y attendait, pensant bien que les idées noires de l'homme n'allaient pas s'évanouir d'un coup d'un seul. Il lui faudrait du temps pour croire à nouveau en l'avenir, et la brunette ferait tout son possible pour qu'il y parvienne rapidement et de façon certaine.

    « Bien-sûr que si. Tu pourras toujours le prendre dans tes bras, le bercer, lui chanter des petites chansons pour qu'il s'endorme. Et puis, après tu pourras lui apprendre à marcher. Et tu sais pourquoi ? Parce que toi même, tu pourras le faire de nouveau. Nous savons très bien tous les deux que tu remarcheras Anton, les médecins sont catégoriques. Il faut juste que tu laisses le temps faire son travail et que tu aies confiance en moi, et en tout ceux qui t'aiment. Les enfants, tes parents, moi...on est tous là, et personnellement, je n'ai pas du tout l'intention de te laisser tomber, d'accord ? Mets-toi bien ça dans la tête Anton Foster : je ne te laisserais jamais tomber. »

    Passant une main rassurante contre la joue droite de l'homme, Lily lui sourit, comme pour lui faire comprendre encore un peu plus que tout ce qu'elle venait de lui dire, elle le pensait et qu'elle comptait d'ailleurs tout faire pour qu'il parvienne à remarcher le plus rapidement possible. Seulement, il n'était pas Superman non plus, et donc devait accepter l'inévitable : le temps serait leur allié comme leur pire ennemi.

    « Le bébé ira bien, et tu iras bien. »

    Pour Lily, il n'y avait pas d'autres issues possibles de toute façon. C'était clair, net et précis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 29 Mar 2011 - 19:08

    Il ne voyait pas comment il pourrait s’occuper de leur bébé. Avec cet accident, il ne pourrait pas être là quand elle mettrait leur enfant au monde. Il ne pourrait pas se lever la nuit pour aller s’occuper du bébé qui pleure et donc laisser un moment de répits à Lily. Il ne pourrait pas faire tout ce qu’il avait fait avec ses filles. Ecoutant alors Lily parler, il ne dit rien, mais il avait un regard triste. Elle avait raison, il le savait, mais son esprit ne semblait pas vouloir intégrer ces informations. Esquissant un sourire quand elle passa sa main sur sa joue, il la fixa dans les yeux. Hochant la tête à ses propos suivant, il continua de fixer la jeune femme dans les yeux et il vint l’embrasser. Soupirant ensuite, il se remit à la fixer dans les yeux.

    Tu crois que j’aurais assez de force pour remarcher ?

    Il doutait vraiment de ses capacités. Là déjà il commençait sérieusement à douter. Il avait du mal ne serait-ce qu’avec les barres parallèles et ça l’ennuyait profondément. Caressant le ventre de la jeune femme du pouce, c’était comme un geste instinctif et il ne s’en rendit pas vraiment compte. Continuant tout de même de fixer la jeune femme dans les yeux, il l’embrassa à nouveau. Il avait besoin de la sentir près de lui et c’est alors qu’il pensa à quelque chose. Tournant alors la tête, il fronça les sourcils. Il n’avait pas encore pensé à tout ça et il se demandait ce que Lily allait en dire. Désormais, il ne pourrait faire l’amour. Il avait toute la partie inférieure du corps qui était « paralysée ». Bon d’accord, Anton avait posé la question au médecin et ce dernier lui avait dit que si c’était sa partenaire qui prenait les devants, tout irait bien. Mais lui ne pourrait rien faire. Regardant alors Lily, il préféra essayer d’oublier ça et il espérait qu’ils n’auraient jamais à en venir à ce sujet là.

    Comment est-ce que tu comptes faire pour les enfants ?

    Il voulait savoir un peu comment ils avaient réagit, mais surtout si elle avait déjà une idée de ce qu’elle comptait dire ou faire avec eux.

    J’imagine très bien que les filles se sont misent à pleurer.

    Pour Nathan, il ne pouvait pas se prononcer, mais il espérait que le petit garçon n’avait pas été trop secoué par la nouvelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 1 Avr 2011 - 21:42




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    « Anton, j'ai confiance en toi, et je sais que tu remarcheras. Laissons faire le temps, et continuons de nous battre. »

    En effet, pour la brunette, cette bataille, Anton n'avait et ne devait en rien la mener seul, au contraire, il devait être entouré de ceux qui l'aimaient pour être finalement d'autant plus certain qu'il pourrait par la suite redevenir le Anton d'avant, celui qui pouvait marcher. Évidemment, il paraissait peu probable qu'il puisse courir comme avant, et pratiquer autant de sport comme il aimait pourtant le faire, mais selon la brunette, le plus important restait en soi l'idée qu'il puisse remarcher un jour et convenablement de sorte qu'il ne se voit pas comme un homme sous la tutelle d'autres. Cela pouvait sans doute avoir un côté affreusement niais – et dieu sait que Lily n'aimait pas cela – mais il était évident dans l'esprit de la psychologue à l'enfance qu'elle serait là du début jusqu'à la fin de la rééducation de son compagnon. Elle l'emmènerait pour ses séances de kinésithérapie, de rééducation, d'exercices. Oui, Lily serait présente autant que les choses le lui permettraient.

    « Je vais être franche. Je préfère les savoir chez Thomas le temps que tu retrouves tes marques ici. Mais une fois que ce sera fait, et ce n'est l'affaire que de quelques jours, ils rentreront et je ferai ce que je fais toujours ; agir comme leur mère. Ne t'inquiète pas pour ça Anton, d'accord ? Et ne crains pas leur réaction. Ils sont au courant, et au risque de te surprendre, ils se sont montrer très forts et courageux puisqu'aucune larme n'a coulé. Les filles ne veulent qu'une chose : te chouchouter pendant que Nate souhaite jouer de nouveau au baseball avec toi. Raison de plus pour parvenir à finir au mieux cette histoire de rééducation. »

    Lui souriant, Lily voulait essayer de le rassurer un minimum bien qu'elle sache au fond que tout ce qu'elle pourrait dire ne changerait pas tellement de choses quant à l'état d'esprit d'Anton en ce moment. Quoi de plus normal d'un côté ? Ce n'était certainement pas Lily qui blâmerait Anton pour se sentir mal à cause de la situation, elle-même ne le vivait pas forcément très bien contrairement à ce qu'elle laissait paraître aux yeux de l'homme et de ses beaux-parents. Il lui semblait plus qu'évident qu'il lui fallait se montrer courageuse et forte en ce moment, point. Pour ça, selon elle, le sujet était clos, et de façon définitive. Elle allait bien. Anton quant à lui avait besoin qu'on le soutienne, et non pas qu'on s'apitoie sur son sort.

    « Ça va aller. »

    Lui montrer son soutien. Voilà ce qu'elle devait faire pour lui présentement, ce n'était malheureusement pas comme si elle pouvait de toute façon en faire davantage. L'embrassant par la suite, la brunette passa ses mains dans les cheveux de l'homme, l'embrassant de plus en plus tendrement la passion venant de mélanger à tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Dim 3 Avr 2011 - 18:59

    Ne faisant que hocher la tête aux propos de la jeune femme, Anton soupira doucement. D’habitude il avait énormément de patience à revendre, mais plus aujourd’hui. Marcher, juste ça, c’était compliqué pour lui. Il avait l’impression d’être un enfant qui commence tout juste à marcher et à qui ont doit apprendre à le faire, en lui tenant les mains et qui marche en prenant appui à tout ce qu’il trouve. Il ne voulait pas retomber dans tout ça. Ca ne pourrait être que l’enfant qu’attend Lily qui pourrait faire ainsi. Lui ne voulait pas de tout ça. En pensant à leur bébé, il pensa aux enfants qu’ils avaient déjà. Demandant alors à sa compagne ce qu’elle comptait faire avec les enfants, il disait qu’il imaginait très bien les filles avoir pleurés à l’annonce de son accident et de son état actuel. Ecoutant donc la jeune femme parler, il se rendait compte à quel point il avait été nul en parlant de Thomas quelques minutes plus tôt. En même temps, il était jaloux de cet homme. Ca ne datait pas d’hier d’ailleurs. Il avait voulu être avec Lily, mais il avait vu Thomas revenir dans la vie de la jeune femme. Il l’avait très mal prit et il avait même été jusqu’à dire à Thomas de prendre soin de Lily, sinon il aurait à faire à lui. Anton était des plus sérieux, il aimait Lily, elle était la seule femme qui lui donnait envie de se battre. Aujourd’hui, il devait le faire pour elle, pour leur bébé, mais aussi pour les trois enfants. Le médecin se disait qu’il devrait peut-être parler avec Thomas. Il devrait lui demander de faire une sorte de trêve pour qu’ils puissent se voir de temps en temps dans la même pièce, pour Nathan. Anton esquissa un sourire quand Lily lui expliqua que les filles voudraient le chouchouter. Ca il s’attendait à ce qu’elles veulent venir sur ses jambes pour faire des câlins. Pour Nathan, il repensa à la fois où ils avaient été faire du base-ball. C’est vrai qu’ils s’étaient vraiment bien amusés, il espérait alors lui aussi pouvoir retrouver ce genre de moments avec le petit garçon. Lily était décidemment une femme forte, mais Anton avait toujours cette impression d’être un boulet pour elle. Elle devrait s’occuper de lui, en plus des enfants et du futur bébé. Il ne voulait pas lui imposer ça, en aucun cas, mais là il n’avait pas le choix. Il devrait donc en parler avec ses parents. Il espérait qu’ils pourraient rester le plus longtemps possible. Anton devrait aussi sans doute contacter la famille de Lily, mais il ne savait pas s’il pouvait le faire. Entendant alors la jeune femme lui dire que ça allait aller, il ne dit rien, mais la fixa dans les yeux. Il se laissa embrasser avec grand plaisir. Il avait besoin d’entendre ce genre de choses, avec des encouragements et il avait aussi besoin de cette tendresse. Lily avait un don pour le calmer et ça lui faisait le plus grand bien. Sentant les mains de sa compagne passer dans ses cheveux, il continua de l’embrasser et il posa ses mains sur ses hanches. Coupant le baiser pour pouvoir respirer, il la fixa dans les yeux et se mit à sourire, d’un sourire franc et sincère.

    Je t’aime.

    Il l’embrassa sur le front, puis, il reprit ses lèvres avec envie. Il avait besoin d’elle plus que jamais et il voulait lui prouver qu’il appréciait tout ce qu’elle faisait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 9 Avr 2011 - 22:05




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily savait très bien que les temps à venir ne seraient pas simples, qu'il lui faudrait beaucoup – voire énormément – de patience pour parvenir à aider son compagnon sans que ses répliques cinglantes ne la touchent vraiment dans le sens où il ne penserait pas vraiment ce qu'il dira. Mais elle prenait le risque. Quand on aime quelqu'un, on signe pour les pires moments aussi, non ? Alors Lily signait aussi pour ça, même si ça signifiait qu'elle allait devoir accepter de se faire traiter comme une moins que rien à cause de l'état de son compagnon.

    « Moi aussi. »

    Continuant de l'embrasser quelques instants, Lily se retira par la suite et se releva. Il était temps qu'ils aillent donner un coup de main aux parents de l'homme. Non pas que Lily n'avait pas confiance en eux, bien au contraire, seulement s'ils restaient tous les deux ici, ils allaient vite se rendre à l'évidence...ils ne pouvaient même plus faire l'amour. Alors autant s'éviter une telle 'douleur' et aller s'occuper de manière intelligente.

    « Tes parents vont avoir besoin de nous. »

    Ouvrant la porte de la chambre, la brunette laissa d'abord sortir Anton puis sortit en refermant tout naturellement la porte derrière elle. Cette chambre allait donc être la leur pour les mois à venir. Pas facile à admettre, mais ce n'était pas non plus comme s'ils avaient tellement le choix aussi. Alors ils dormiraient ici, et point barre. Ce n'était pas non plus le moment de faire la fine bouche et Lily ne le savait que trop bien d'ailleurs.

    « Tu devrais téléphoner aux enfants, ils seraient quand même extrêmement contents de t'entendre, je crois. »

    Lui souriant, elle rejoignit les parents d'Anton dans la cuisine laissant celui-ci réfléchir un peu à savoir s'il allait ou non téléphoner chez Thomas pour parler aux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 11 Avr 2011 - 17:49

    Etre odieux, il l’avait été par le passé. Il ne voulait pas que Lily voit cette partie de lui, mais il savait aussi qu’avec la souffrance, il aurait dû mal à se retenir. Il ferait de son mieux pour ça, mais il ne pouvait rien promettre. En tout cas sa mère pourrait l’empêcher d’aller trop loin. Elle trouvait toujours les mots pour le calmer. Embrassant la jeune femme, il savait où ça allait les mener. Il la remercia mentalement pour ne pas aller plus loin. Même s’il avait envie d’elle, il n’était pas à l’aise. Evidemment, le médecin lui avait tout expliqué, mais il n’oserait pas en parler avec Lily. Hochant simplement la tête à sa compagne, il la laissa passer devant, avant de pouvoir rouler vers la sortie de la chambre. Elle le laissa passer et il attendit qu’elle ferme la porte. L’écoutant alors parler, il ne sû pas quoi dire. Appeler les enfants ? C’était une bonne idée ? Voyant Lily sortir de son champ de vision, il hésita sur ce qu’il devait faire. Allant dans le salon, il regarda le téléphone. Fronçant les sourcils, il avança vers le téléphone et le prit dans sa main. Seulement, il hésita à nouveau. Devait-il faire le numéro ? Evidemment, entendre la voix des enfants lui ferait le plus grand bien, mais il ne voulait pas les entendre s’ils étaient tristes.

    Allo ?

    Bonjour Thomas, c’est Anton.

    Bonjour Anton. Vous voulez parler à vos filles ?

    Oui, s’il vous plaît.

    D’accord, il avait été irrespectueux avec Thomas tout à l’heure, en parlant de lui, mais il préférait ne pas faire de vague.

    Papa ?

    Coucou Joy.

    Comment tu vas ?

    Mets le haut parleur.

    Salut papa.

    Salut Anton.

    Salut les enfants. Je vais bien et vous ça va ?

    Parlant avec eux, il essayait de se retenir de ne pas pleurer. Ca n’était pas simple pour lui, parce qu’il aurait vraiment aimé voir ses enfants. Pouvoir les prendre dans ses bras, pouvoir les tenir contre lui. Soupirant doucement, il leur souhait une bonne fin de journée et il raccrocha. Sentant une main sur son épaule, il tourna la tête et vit sa mère. Posant le téléphone à sa place, il roula jusqu’à la fenêtre. Il avait besoin de réfléchir. Il devrait se battre pour pouvoir marcher à nouveau. Il le devait, pour Lily, pour leur bébé, pour leurs enfants, mais surtout pour lui. Il devait y arriver.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 16 Avr 2011 - 13:54




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Dans la cuisine, aidant ses beaux-parents, la brunette soupira en comprenant qu'elle ne pouvait pas réellement les aider tant elle avait besoin d'entendre ce qui se disait. Elle voulait savoir comment il gérait le fait d'avoir leurs enfants au téléphone et non pas face à lui. Essayant malgré tout de se concentrer sur sa tâche – celle-ci étant de préparer les légumes – Lily n'y parvenait vraiment pas et son beau-père s'en rendit bien compte, voilà pourquoi il lui prit le couteau des mains et la pomme de terre qu'elle avait dans l'autre. Lily se tourna alors vers John qui lui dit :

    « Vous allez vous couper si vous continuez comme ça. »

    Baissant la tête, Lily se passa la main droite sur le visage en soupirant une nouvelle fois. John avait raison, mais elle n'y pouvait rien. Elle était vraiment inquiète pour Anton et ne savait pas tellement à quoi s'attendre pour les jours et les semaines à venir. Devait-elle envisager que les enfants restent un long moment chez son ex-mari ou bien devait-elle faire en sorte qu'ils rentrent le plus rapidement possible ? Devait-elle commencer à penser qu'Anton allait rester pour le reste de ses jours dans un fauteuil roulant ou bien devait-elle croire en l'avenir ? Lily était complètement perdue présentement, et ça aussi, John le remarqua bien. L'homme s'arrêta alors dans sa tâche et regarda la future maman.

    « Ça ne va pas être facile pour vous, Lily. »
    « Je sais. »


    Se contenta t-elle alors de lui répondre, hésitant sur ce qu'elle devait ajouter ou non. Après tout, Lily se doutait bien qu'elle allait payer très cher les prochains temps, mais en même temps, la brunette se devait d'être présente pour l'homme qui était le sien.

    « Ce sera pire pour lui. »
    « Il s'en sortira. »
    « Vous le pensez réellement ? »
    « Oui. »


    C'était bien l'une des rares fois où John avait un mot gentil envers son fils unique. Comme quoi, tout est toujours possible dans les situations de crise comme celle dans laquelle les Bowen et Foster étaient plongé depuis quelques jours maintenant.

    « Allez, ce repas ne va pas se faire tout seul. »

    S'exclama Colleen qui venait de faire sa réapparition dans la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 20 Mai 2011 - 22:24

    « Tu y arriveras ».

    Tournant la tête, Anton vit sa mère qui se tenait à ses côtés. Entant la main de sa mère se poser sur son épaule, il soupira doucement. Il voulait y arriver, seulement il n’était vraiment pas certain que seul il y parviendrait. Il savait que sa mère pourrait le canaliser, que son père pourrait le porter et l’aider physiquement. Mais avec Lily ? Il ne voulait vraiment pas être un poids pour elle. Elle était enceinte et il ne voulait pas qu’elle s’en fasse pour lui. Il savait que c’était déjà trop tard, mais il n’avait pas envie qu’elle se fasse plus de soucis pour lui.

    « Tu dois avoir confiance en toi et en nous Anton. »

    Posant sa main sur celle de sa mère, il regarda à nouveau vers l’extérieur de la maison. Laissant ensuite sa mère partir avec les autres, il continua de regarder par la fenêtre. Puis, il se décida à aller les aider. Il était peut-être en fauteuil, mais il n’était pas mort, alors il pouvait aider et se sentir utile. Entrant dans la cuisine, il vit que tout le monde semblait d’afférer à la tâche et il regarda Lily, qui elle semblait plus tendue.

    Ca fait du bien de les entendre.

    Il esquissa un sourire et roula jusqu’à la jeune femme. Attrapant sa main, il la fixa dans les yeux, quand il parvint à accrocher son regard.

    Merci.

    De m’avoir dit de les appeler, d’être là, de m’aimer, de me pardonner. Son merci voulait vraiment dire tout cela. Il ne savait pas si elle le comprendrait, mais il l’espérait vraiment.

    Est-ce que je peux faire quelque chose ?

    Il regarda tout le monde, pour savoir si en effet il pouvait être utile. Chacun pû participer au repas et Anton se sentait un peu utile, ce qui n’était pas du tout désagréable. Ils ne le laissaient pas en dehors de la soirée et il appréciait ça. Même si le plus dur restait à venir, au moins ce soir certaines choses étaient claires et Anton était content de voir que malgré tout ce qu’il pensait, Lily était toujours présente à ses côtés.



FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-