AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Dim 13 Mar 2011 - 18:16

    Dans la voiture Anton regardait le paysage défiler sous ses yeux. Comment allait réagir les enfants ? Il n’en avait pas la moindre idée et il ne savait pas du tout comment lui allait réagir non plus. Partant dans ses pensées, il ne savait plus trop où ils en étaient dans le trajet du retour. Anton avait eu tellement de nouvelles en peu de temps qu’il ne savait pas comment il allait gérer tout ça. Lily était là, tout comme Colleen. Anton ne doutait pas d’elle, mais de lui. Il ne savait pas comment il parviendrait à retrouver ses jambes. C’était tellement dur de réapprendre à marcher. Lui qui était aussi là pour des cours de sport dans une école, ça serait vraiment compliqué de réapprendre tout cela. Soupirant, Anton sortit de ses pensées quand il sentit la voiture d’arrêter. Fixant alors la maison, il s’attendait à ce qu’une fois la porte ouverte, les enfants le regardent. Rien que cette pensée lui faisait peur. Tournant la tête vers Lily quand elle parla, il voulu expliquer qu’il pourrait sortir de la voiture seul, une fois que le fauteuil serait près de lui, mais il fut coupé par son père. Fronçant les sourcils, il regarda Lily, puis Colleen. Il venait d’avoir une hallucination auditive ? Seulement, quand il vit la portière s’ouvrir avec John qui venait de déposer le fauteuil et de la caler, Anton ne sû pas comment réagir. Fixant John, Anton ne savait pas du tout ce qu’il devait faire. Voyant Lily et Colleen qui étaient sortit de la voiture et qui les regardaient, il ne se sentait pas du tout à l’aise. Tournant la tête vers John, il lui fit signe d’approcher un peu plus le fauteuil. Posant ses mains sur les accoudoirs, il sentit des mains se poser dans son dos. Il fronça les sourcils, mais ne dit rien. Se laissant aider, il pû donc s’asseoir dans le fauteuil et il se recula pour laisser son père fermer la portière. Hochant simplement la tête pour le remercier, il n’ajouta rien et roula vers la maison. Seulement une fois face à la porte, il regarda Lily. Il espérait que les enfants ne lui avaient pas trop posés de questions sur son état ou qu’ils n’allaient pas avoir peur de lui. La laissant entrer, il pû entrer assez simplement. Pas de marches, pas de rebords embêtants. Roulant dans l’entrée, il fronça les sourcils quand il n’entendit pas de bruits. Regardant alors sa compagne, il l’interrogea du regard pour savoir ce qui se passait. Pourquoi est-ce que les enfants n’étaient pas là ? Il se demanda alors si c’était parce qu’ils ne voulaient pas le voir dans cet état. Il continua de fixer Lily pour avoir une réponse, sans quoi il sentait qu’il allait piquer une crise pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 18 Mar 2011 - 20:57




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily savait que laisser Anton rentrer dans la maison par ses propres moyens était très important car cela prouverait alors à l'homme que malgré son handicap momentané, il pouvait encore se débrouiller à peu près seul, et ça, pour un homme, c'est certainement ce qu'il y a de plus important, ou tout du moins c'était l'une des choses les plus importantes.
    C'est alors qu'une fois à l'intérieur, Anton ne tarda pas à se rendre compte que leurs enfants n'étaient pas dans la maison. La question maintenant étant de savoir la raison de cette absence qui semblait si inattendue aux yeux d'Anton.

    « Je préférais qu'ils ne soient pas là pour ton retour. Tu as besoin de trouver tes marques, même si je sais que tu n'aimes pas entendre ça Anton, on sait toi comme moi que c'est vrai. »

    Et oui, Anton aurait besoin de retrouver ses marques surtout que maintenant il était en fauteuil roulant. Lily vit bien au regard de son compagnon qu'il n'acceptait que très difficilement qu'elle ne lui ait pas dit pour l'absence des enfants, seulement, Lily n'avait pas eu véritablement le choix. Elle ne voulait pas que les enfants voient leur père qui aurait du mal à se déplacer dans la maison à cause du fauteuil, encore une fois il avait besoin de temps.

    « Ils sont chez Thomas. »

    Lily savait très bien que son compagnon n'allait pas franchement apprécier de savoir les enfants chez l'ex-mari de la brunette, seulement Lily n'avait pas eu de plan de secours pour le coup, et Thomas lui avait dit qu'il n'y avait absolument aucun problème et qu'il serait ravi de lui rendre service en s'occupant des enfants. Ainsi, Alice et Joy auraient en plus la possibilité de faire la connaissance du père de leur demi-frère.

    « Qui est Thomas ? »

    Demanda Colleen, la belle-mère de Lily qui se retourna alors vers elle.

    « Mon...ex-mari. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Ven 18 Mar 2011 - 21:17

    En fixant Lily, Anton espérait avoir une réponse à ses interrogations. Pourquoi est-ce que les enfants n’étaient pas là ? Ecoutant alors sa réponse, il serra la mâchoire. D’un côté, il était content de ne pas avoir à les affronter maintenant et d’un autre côté, il aurait préféré que la jeune femme lui dise la vérité. Regardant la maison, il essaya de se dire qu’il pourrait réussir à gérer tout ça, même s’il était en fauteuil. Regardant les escaliers, il fronça les sourcils. La chambre était en haut, seulement il ne pourrait jamais monter les escaliers. Entendant le prénom de Thomas, Anton baissa les yeux et fronça encore plus les sourcils.

    Tu devrais aussi aller vivre chez lui, avec lui.

    Anton roula alors jusqu’au salon. Il ne pouvait pas entendre tout ça. C’était trop dur pour lui. Thomas pouvait s’occuper de ses enfants, mais lui ne le pouvait pas.

    "Ils reviendront. Thomas ne te remplacera pas."
    Arrêtes !
    "Quoi ?"
    Arrêtes d’être gentil ! Tu ne l’as jamais été, alors ça suffit !


    Anton se retourna et regarda son père. Anton était en train de pleurer en silence. Il n’arrivait pas à gérer tout ça et il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir mal, de se sentir inutile. Allant alors dans la cuisine, il préféra s’isoler. Il avait besoin d’évacuer toute la peine qu’il avait accumulée, sans jamais craquer. Essayant de se calmer, il essaya ses larmes et essaya de se reprendre. Allant rejoindre les autres, il resta en retrait, écoutant la conversation.

    "J’ai essayé."
    « John, ça ne sera pas simple, mais il aura besoin de nous tous. »
    "Mon fils ne veut pas de moi, pourquoi est-ce que je resterai ?"
    Parce que je ne pourrais pas monter les marches seul.


    Fixant son père, il avança vers lui. Il s’était reprit et il regarda les marches.

    Je veux pouvoir remarcher et monter ces marches pour aller dans ma chambre, dans notre chambre.


    Il tourna la tête pour regarder Lily.

    Thomas n’a pas intérêt à me remplacer, parce qu’immobilité ou pas j’irais le trouver et je ne serai pas tendre.

    Anton était des plus sérieux. Il ne voulait pas que les enfants le voit lui comme leur père. Evidemment pout Nathan c’était totalement normal, mais pas pour les filles. De plus, il avait peur qu’à cause de tout ça Lily préfère être avec son ex mari.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 13:08




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily ne s'était faite aucune illusion quant à la possible réaction de son compagnon lorsque celui-ci apprendrait que les enfants étaient pour le moment chez son ex-mari, cependant ce à quoi la brunette et future maman ne s'était pas véritablement attendue fut le fait qu'il puisse lui dire qu'elle n'avait qu'à retourner avec Thomas. A vrai dire, Lily en fut blessée mais tâcha de ne pas montrer cela, elle ne voulait même pas lui faire ce plaisir. Elle avait tout à fait consciente que la douleur le rendait méchant, mais elle n'avait pas non plus besoin d'entendre ce genre de choses venant de lui, pas maintenant, pas alors qu'elle ne tarderait pas à mettre au monde leur propre enfant ! C'était à croire qu'Anton en avait entièrement oublié la grossesse de la brunette. Alors oui, cela blessait Lily, encore une fois, mais elle devait passer au dessus de tout ceci.

    C'est alors qu'intervînt John, le père d'Anton essayant d'expliquer à son entêté de fils que l'ex-mari de Lily ne le remplacerait pas. Lily fut extrêmement étonnée mais également touchée de voir que John voulait essayer de rétablir la situation. Mais Anton ne vit apparemment pas les choses de la même manière que Lily car il répondit violemment à John de cesser de se montrer compréhensif et gentil envers lui.

    « ANTON ! »


    Hurla t-elle après qu'il ait terminé de faire payer son handicap momentané à son propre père. Elle se fichait sur le moment pas mal qu'il puisse être en larmes, qu'il puisse souffrir de toute cette situation. Lily ne voulait pas qu'il commence à tous leur faire payer son « problème ».

    « Tu vois, c'est exactement pour cette raison que je refusais que les enfants soient là ! »


    Si c'était pour entendre Anton gueuler sur les enfants alors que ceux-ci n'auraient rien fait, ce n'était vraiment pas la peine selon la brunette qui avait ainsi prit la décision d'éloigner Alice, Joy et Nathan le temps de quelques jours. Pour leur sécurité ? Oui.

    Le voyant partir dans la cuisine, Lily poussa un long soupir et se tourna alors vers ses beaux-parents qui semblaient aussi désolés pour elle qu'elle ne pouvait l'être en ce moment pour eux de devoir assister à tout cela et de faire les frais du handicap d'Anton en plus. Laissant John s'expliquer vis-à-vis de ce qu'il ressentait au vu du comportement de son fils avec qu'il essayait pourtant de faire de réels efforts, Lily s'excusa de tout cela, bien que ce ne soit en vérité aucunement de sa faute.

    C'est alors qu'Anton fit sa réapparition en expliquant à son père qu'il aurait besoin de lui pour monter à l'étage, là où se trouvait sa chambre. Puis, l'homme se tourna vers Lily et lui expliqua sèchement que son ex-mari n'aurait nullement intérêt à le remplacer car il en payerait cher les conséquences. C'en fut trop pour Lily qui préféra se retirer et aller dans le jardin, à l'arrière de la maison pour pouvoir souffler un petit peu, sous peine de craquer devant tous si elle restait ici à subir l'énervement d'Anton.

    Une fois à l'extérieur, Lily alla s'asseoir sur le banc qui se trouvait dans le jardin, non loin de la porte menant dans la maison. Prenant une profonde inspiration, Lily fut tout son possible pour lutter contre l'envie de pleurer qui la prenait de plus en plus violemment. Elle qui s'était promit de rester forte face à tout cela, c'était quelque peu raté dorénavant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 16:02

    « Il va falloir que tu ta calmes Anton. »
    Pourquoi ?
    « Tu fais du mal à Lily. »
    Elle ne m’a pas dit que les enfants ne seraient pas là, elle ne m’a pas dit qu’elle les avaient envoyés chez Thomas, elle …
    "Elle t’aime et toi tu lui fais du mal !"


    Fixant son père, Anton fronça les sourcils. Baissant la tête, il soupira. Pourquoi est-ce qu’en sachant qu’il avait besoin de sa mère pour le canaliser, il ne faisait pas d’efforts pour s’en sortir ? Il ne le savait pas lui-même. Ne disant rien, il essaya d’aller rejoindre Lily. Restant tout de même à distance, il ne dit rien et regarda face à lui. Il ne savait même pas quoi dire.

    Je ne peux plus marcher, je suis inutile, en colère et oui je te fais subir ça.

    Essayant de reprendre le contrôle de ses émotions, il soupira doucement.

    Tu pourras me dire autant que tu veux que je vais m’en sortir, que je vais aller mieux, je n’y croirais pas. Je sais que je ne devrais pas réagir comme ça. Que tu es enceinte et que tu vas avoir notre enfant, seulement je n’y arrive pas.

    Tournant la tête vers la jeune femme, il essaya de capter son regard.

    J’ai déjà été comme ça après la mort de Joy, mais j’étais seul, aujourd’hui je t’ai toi. Je sais que je peux compter sur toi et que tu seras la pour moi, mais je serais invivable Lily et même si tu m’aimes, je ne suis pas sûr que tu veuilles encore de moi après tout ça.

    Ayant du mal à déglutir, il préféra regarder à nouveau face à lui. Il savait que d’ici quelques heures, il serait encore horrible et méchant, mais il ne savait pas comment se contrôler. Il ne savait pas comment gérer toute la colère qu’il avait en lui. Pendant ce temps là, Colleen et John étaient en train de faire leur possible pour qu’il y ait de la place pour le fauteuil. Descendant quelques affaires de Lily et Anton, ils mirent le tout dans la chambre d’amis, en bas. Les Foster, faisaient de leur mieux, pendant qu’Anton essayait lui de savoir si Lily voudrait encore de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 16:22




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily ne s'était nullement attendue à voir débarquer son compagnon alors qu'elle venait de quitter la maison pour justement ne pas avoir à voir Anton de suite. Le tout étant qu'elle avait besoin de se calmer, et donc d'être seule, mais évidemment Anton avait certainement eu dans l'idée de s'excuser. Et bien non. Elle s'était fourvoyée puisque la seule raison qui avait amenée Anton à venir la voir était d'essayer de s'expliquer, et non pas de s'excuser. Il évoqua la grossesse de la brunette et lui expliqua que son comportement n'allait certainement pas s'améliorer, au contraire cela allait certainement empirer avec les temps à venir. Quelle belle perspective..

    « Effectivement Anton, je suis enceinte ! Et je ne vois pas comment je pourrais faire mieux que ce que j'essaie déjà de faire. Je n'ai jamais dis que je serais parfaite dans le rôle que tu veux que je tienne, mais j'essaie ! D'accord ?! J'essaie Anton ! »

    Prenant sur elle, Lily resta assise pour ne pas se retrouver debout alors que son compagnon ne serait pas en mesure de faire la même chose qu'elle. Lily ne voulait surtout pas qu'il pense qu'elle essayait de montrer une certaine supériorité en se redressant, cela ne ferait qu'empirer la situation de toute façon. Soupirant, la brunette se passa une main hésitante dans les cheveux qu'elle ramena de cette façon en arrière.

    « Écoute, je ne sais pas ce que tu attends exactement de moi Anton. En laissant les enfants à Thomas, je voulais leur éviter tes coups de gueule. Regarde-toi, nous ne sommes pas rentrés depuis deux heures que tu t'en prends déjà à tout le monde. Je refuse que les enfants deviennent des cibles pour toi, car ils jeunes, et ils seront donc des cibles faciles, et je n'accepterai pas ça. »

    Bien-sûr, la brunette se doutait bien qu'il ne l'accepterait pas non plus, évidemment. Seulement, Lily ne savait pas réellement à quoi elle devait vraiment s'attendre venant d'Anton dans les jours à venir, donc elle avait agit en conséquence et avait de là décidé d'éloigner les enfants le temps que leur père se calme. Et puis, elle avait une totale confiance en Thomas lorsqu'il s'agissait d'enfants, de là Anton n'avait aucune crainte à avoir vis-à-vis de cela.

    « On devrait aller voir tes parents, ils ne sont pas ici pour qu'on les laisse seuls. »


    Elle se leva et rentra directement dans la maison sans attendre son compagnon, cependant lorsqu'il s'agit de lui tenir la porte, Lily n'eut aucun problème avec cela, et elle le fit, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 16:35

    Ecoutant Lily sans rien dire, Anton ne préféra pas parler. Elle avait raison, il le savait, mais il avait du mal à l’admettre. Il avait sa fierté qui était revenue au premier plan et s’il parlait, il savait que ça se passerait mal. Alors, il préféra se taire et regarda Lily rentrer dans la maison. Soupirant, il la suivit et la vit qui lui tenait la porte.

    Merci.

    Il ne dit rien de plus et il continua son chemin jusqu’au salon et il entendit des bruits de pas. Fronçant les sourcils, il regarda ses parents faire des aller retour entre l’étage et la chambre du rez de chaussée.

    Qu’est-ce que vous faites ?
    « On t’apporte des affaires en bas pour que tu puisses dormir en bas. »
    Pourquoi ?
    "Tu ne peux pas monter les escaliers et pas besoin de t’énerver à ce sujet."


    Ne disant rien, il alla vers la chambre du bas pour voir ce qu’ils avaient amenés. Regardant le lit, il savait déjà que ça serait la première difficulté pour le soir même. Il aurait besoin d’une personne pour l’aider à monter sur le lit. Il savait que sa fierté en prendrait un coup, mais il savait qu’il ne pouvait pas faire sans. Sortant de la chambre, il alla voir où étaient les autres et il regarda Lily.

    Qu’est-ce que je peux faire pour aider ?

    Se passant une main sur la nuque, il savait qu’elle comprendrait qu’il n’était pas à l’aise. Il savait qu’il aurait du mal à faire des efforts, mais il voulait tout de même essayer. On pouvait lui poser des choses sur les jambes et il pourrait les amener jusqu’à la chambre ? A vrai dire, il ne savait pas trop et il n’était pas à l’aise avec tout ça. Alors, fixant toujours sa compagne, il attendit une réponse. Peu importante ce qu’elle allait lui dire, il le ferait. Mais il espérait vraiment qu’elle ne lui dise pas qu’il ne pouvait rien faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 17:47




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lorsqu'ils furent rentrés, Anton et Lily virent les parents de l'homme en train de déménager quelques choses de leur chambre à celle du bas. Entendant alors les explications des Foster, Lily ne put s'empêcher de sourire tant elle trouva le geste adorable. Elle aurait tout à fait pu le faire par la suite, seulement la brunette n'avait pas encore eu le temps d'envisager cette solution qui semblait pourtant inévitable.

    « Merci beaucoup. »

    Lily entendit soudainement son compagnon lui demander ce qu'il pouvait faire pour se rendre utile. La brunette le regarda mais ne sut cependant pas réellement quoi répondre, bien au contraire même. A vrai dire, elle-même ne savait pas tellement ce qu'elle avait ou devait faire en ce moment, bien qu'elle ait pourtant conscience qu'elle avait de nombreuses choses à faire dans cette maison.

    « Je ne sais pas Anton. Moi, je vais aller préparer la chambre pour tes parents. Tu pourrais...faire du café ? »

    Oui, tout le monde en aurait certainement grandement besoin au vu de la situation, et bien que Lily ne puisse pas en boire, elle se doutait bien que les autres en auraient très certainement envie malgré tout. Ce n'était pas non plus parce que Lily ne pouvait plus manger ou boire certaine choses que les autres devaient arrêter de manger et boire ces choses également après tout. La brunette en avait bien conscience.

    « Je reviens vite. »

    L'embrassant à la commissure des lèvres, la brunette fila ensuite à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 18:27

    Il voulait se sentir utile. Il avait à Lily qu’elle ne parviendrait pas à se sentir utile, mais là il voulait pouvoir aider. Il ne savait pas vraiment ce qu’il pouvait faire, mais il avait besoin de trouver sa place. Alors, en la regardant, il l’écouta réponse. Se laissant embrasser, il la regarda monter les escaliers et il soupira. Allant alors dans la cuisine, il avança comme il pû. Heureusement il y avait de la place pour lui et son fauteuil. Regardant la cafetière, il grogna. Elle n’était pas trop loin, par contre il ne pouvait pas vérifier s’il y avait ce qu’il fallait pour faire du café. Se rapprochant au plus près de la cafetière, il posa sa main dessus et pû l’ouvrir. Sentant son dos se raidir, il fit de son mieux pour ne pas faire de bruit. Apparemment la cafetière était prête, vu qu’il avait pû sentir le filtre et qu’il se retrouvait avec du café sur les doigts. Mettant juste en route, il vit qu’il ne pouvait pas atteindre les tasses et donc il laisserait les autres le faire. Allant tout de même vers les différentes tiroirs, il pû prendre les cuillères et il sortit tout ce qu’il pouvait sortir. Allant jusqu’à la table, il déposa le tout et revint dans la cuisine. Il essayait de voir comment il pouvait faire pour tout avoir à hauteur, ou en tout cas comment faire pour pouvoir attraper certaines choses.

    "Je pourrais faire du bricolage pour que ça soit plus simple."

    Regardant son père, Anton haussa les épaules. C’est vrai que ça ne serait pas plus mal, pour qu’il puisse avoir un maximum de choses à hauteur.

    "Quelques étagères, ça sera plus simple. Je verrais ça demain."
    D’accord.


    Allant vers le salon, Anton regarda son père.

    Merci.

    Il sortit de la cuisine, pour voir Lily et Colleen qui semblaient apparemment avoir tout entendues. Levant les yeux au ciel, il laissa sa mère l’embrasser sur la joue. Fixant ensuite Lily, il esquissa un faible sourire.

    J’ai réussi avec la cafetière, les couverts et quelques gâteaux que j’ai trouvés. Mais pour les tasses et tout ce qui est en hauteur, je n’y suis pas arrivé.

    Il était déjà plus calme. Il essayait de trouver comment se rendre utile, mais il essayait également de voir comment il allait pouvoir se déplacer ici, sans gêner personne et sans s’énerver lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 22:42




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Une fois dans sa chambre à coucher, Lily scruta des yeux la pièce dans sa totalité. Le lit était fait, pourtant, lorsqu'elle était partie à l'hôpital ce matin, il était clair – et elle s'en souvenait très bien – qu'elle n'avait pas eu le temps de faire ce fameux lit. Habituellement, Lily le faisait après avoir emmené les enfants à l'école. Mais là, elle n'avait pas pu le faire par manque de temps aussi impossible cela pouvait-il paraître. Alors qui avait pu faire ce lit ? Certainement était-ce Colleen qui avait, pendant que Lily et Anton étaient dehors, pensé bon de le faire. En tous les cas, et quoi qu'il en soit, c'était très gentil de sa part. Rentrant entièrement dans la pièce, la brunette ferma la porte derrière elle et longea les meubles du bout des doigts. C'était un peu comme un au revoir, et c'était certainement cela qui lui faisait du mal. Durant combien de temps n'allait-elle pas dormir ici, dans cette chambre qui était la sienne avec Anton ? Se retrouvant finalement face au lit double, aussi une larme coula le long de sa joue. La première depuis le commencement de toute cette sombre affaire.

    Flash-back

    « Tu veux bien m'embrasser ? Et éviter de penser que ça pourrait être la dernière fois ? »

    Fin du flash-back

    Elle se souvenait de cette question qu'elle lui avait posé comme si c'était hier. Ils étaient tous les deux à la plage, avaient décidé de nager un peu ensemble alors qu'ils avaient certainement mieux à faire à ce moment-là. C'était à cette difficile période que la brunette avait dû se rendre compte qu'elle était finalement tiraillée entre deux hommes ; Thomas et Anton. Elle avait fait l'erreur de choisir Thomas à ce moment, mais elle avait finalement revu son choix et avait retrouvé Anton en Angleterre. Le plus beau séjour de sa vie si on voyait par cela qu'elle y avait trouvé l'homme qu'elle pensait être celui de sa vie.
    Ce souvenir la fit sourire. Puis elle sentit alors son enfant lui assener un coup de pied tel un footballeur. C'était un peu comme un signal, Lily le sentait de cette façon là, vraiment. Posant l'une de ses mains contre son ventre, la brunette se rendit alors que cet enfant, elle allait l'avoir avec Anton, et avec aucun autre homme, qu'il soit handicapé ou non.

    Flash-back

    « ...je t'aime. »

    Fin du flash-back

    Les trois mots les plus beaux qu'elle eut à dire à Anton. Ça aussi, elle s'en souvenait encore comme si c'était hier. Ils étaient dans ce cimetière – ce qui n'était pas très joyeux comme endroit pour se révéler leurs sentiments – et comme pour réduire les démons du passé en cendres avaient fini par s'embrasser, tendrement, amoureusement, comprenant alors que leur avenir était ainsi, dans les bras l'un de l'autre. Et aujourd'hui encore. Voilà pourquoi il fallait que Lily redescende et retrouve Anton. Et ce fut ce qu'elle fit. Mais à peine fut-elle arrivée que son compagnon lui expliqua qu'il avait fait ce qu'il pouvait pour le café, elle lui en fut reconnaissante intérieurement.

    « Tu veux bien venir avec moi ? »

    Lui demanda t-elle alors que la brunette avait dans l'idée de se retrouver seule quelque part avec lui le temps de quelques minutes, car elle avait besoin d'avoir une certaine discussion qui lui semblait à l'heure actuelle absolument primordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 22:55

    Il savait qu’il devait se calmer, essayer de prendre les choses comme elles viendraient. Il devait essayer de positiver, même si ça n’était pas ce qu’il pourrait faire de mieux. Après avoir réussi à venir à bout de la cafetière, il avait pû s’occuper de ce qui était à sa hauteur. Evidemment ça ne faisait pas beaucoup, mais ça au moins il avait pû le faire. En entendant son père dire qu’il pouvait bricoler pour l’aider, Anton fut assez surprit, mais il le remercia. D’entendre son père lui dire qu’il pouvait l’aider, ça lui faisait étrange. Déjà qu’il l’avait aidé pour sortir de la voiture. Anton ne savait pas quoi penser de tout ça. Il n’était pas à l’aise. Il n’avait jamais connu son père comme ça. Evidemment, il l’avait vu sourire à la naissance d’Alice et Joy. Mais depuis, il restait le père froid et distant qu’il avait toujours connu. Ca c’était l’homme qu’il connaissait depuis qu’il était tout petit. Alors aujourd’hui, le voir accepter de l’aider, ça lui faisait vraiment étrange. En voyant sa mère lui sourire, Anton savait qu’elle avait tout entendu et encore plus son remerciement. Il savait qu’elle ne lui en parlerait pas. En tout cas, pas jusqu’au soir même. Expliquant ensuite à Lily ce qu’il avait pû faire, il écouta sa question et haussa les sourcils.

    Où ?

    Mais il vit à son regard qu’elle ne dirait rien.

    Si je peux y accéder avec le fauteuil, oui.

    Qu’est-ce qui se passait là exactement ? Depuis qu’ils étaient rentrés, tout avait changé. Il avait été horrible avec elle, il l’avait blessé verbalement. Il le savait, il aurait même dû s’excuser, mais son égo était trop présent pour le moment. Il se traitait même d’imbécile lui-même, mais il ne parvenait pas à se laisser aller. Puis la jeune femme était allée dans leur chambre, à l’étage. Anton lui s’était occupé du café et donc il pensait qu’ils allaient tous être à table, pour parler. Evidemment, il savait qu’ils auraient une conversation sur comment mieux aménager la maison, mais aussi, sur le retour des enfants. Avec ces derniers les choses ne seraient pas simples. Anton ne savait pas comment ils allaient réagir. Evidemment ils avaient déjà vus des gens en fauteuil roulant, mais voir une personne qui nous est proche c’était différent. Sortant de ses pensées, il regarda Lily et hocha la à nouveau la tête pour lui dire que oui, il acceptait de la suivre où elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 23:12




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Acquiesçant d'un simple geste de la tête en le voyant accepter sa demande, la brunette lui fit signe de la suivre dans le bureau qui – heureusement – se trouvait au rez-de-chaussée de la maison, ainsi aucun effort ne serait demandé à Anton pour parvenir jusqu'à cette pièce-là. Une fois arrivés ensemble dans la pièce, Lily prit soin de fermer la porte derrière son compagnon et prit place dans le fauteuil de bureau qu'il y avait là. Une fois encore, la brunette ne voulait en aucun cas rester debout si c'était pour que son compagnon pense qu'elle tentait de prendre le dessus sur lui alors que ce n'était absolument pas le cas, bien au contraire même.

    « Est-ce que tu te souviens du jour où l'on s'est rencontrés ? Je venais à peine d'arriver en Floride, je ne connaissais absolument personne et même les locaux de l'hôpital m'étaient complètement étrangers. J'étais mal à l'aise. Et, surchargée de travail. D'où le fait que je te sois rentrée dedans ce jour-là. »


    Se pinçant les lèvres un court instant, la brunette décida de continuer ce qu'elle avait à dire. Couper ici n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il y ait soit dit en passant.

    « Toute personne un tantinet normale aurait hurlé, aurait crié au scandale en m'engueulant comme je ne sais trop quoi en me disant que j'aurais dû faire attention. Mais toi tu ne l'as pas fait, au contraire, tu m'as demandé si j'allais bien et tu m'as aussi demandé de te laisser m'aider avec mes dossiers qui s'étaient retrouvés au sol. »


    Se mordillant cette fois-ci la lèvre inférieure, Lily comprit bien au regard d'Anton qu'il ne voyait pas véritablement où elle souhaitait en venir présentement, et pour cause, il fallait dire qu'elle n'était pas très claire non plus au bout du compte. Pour le moment, elle ne faisait qu'évoquer leur passé.

    « Et puis, il y a eu ce repas...où tu m'as embrassé. Certes, pour me rendre service, mais tu m'as tout de même embrassé. Et c'est à partir de ce jour que tout a changé dans ma vie. Je venais à peine de divorcer, et voilà que tu débarquais dans ma vie, pour ne pas dire que je débarquais dans la tienne plus exactement. Et puis Thomas est revenu, bref, pas besoin de revenir sur ce chapitre-là. Ce sur quoi je veux revenir c'est.. Anton, à partir du jour où je t'ai rencontré, j'ai su. J'ai su que c'était le début d'un long voyage qui finirait par me mener à toi. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 23:30

    Suivant la jeune femme, il se retrouva dans le bureau. Voyant qu’elle fermait la porte, il se disait que c’était sans aucun doute important. Attendant donc, il vit la jeune femme s’asseoir dans un des fauteuils. L’écoutant alors parler, il fut assez surprit. Elle revenait sur le passé et il ne savait pas le pourquoi de cette raison. Alors, il écouta avec attention. Il se souvenait en effet de leur rencontre. La nuit, il avait eu du mal à dormir. En fait quelques heures avant, il avait aidé Alice à faire ses devoirs, alors qu’elle préférait s’amuser. Puis, la nuit Joy avait été malade et Anton n’avait pas vraiment pû dormir. Le lendemain, il avait fait de son mieux pour pouvoir assurer son travail, même si ça n’était pas simple. Alors quand il avait vu qu’il avait eu des appels sur son portable, de la part de la baby-sitter, il avait voulu savoir ce qui se passait et il avait bousculé Lily. Ecoutant toujours la jeune femme, il l’écouta ensuite parler qu’il n’avait pas crié, mais qu’il lui avait plutôt demandé comment elle allait. C’est vrai qu’il aurait pû crier. Il avait voulu avoir des nouvelles de sa fille malade, mais ça n’était pas dans son tempérament. Fixant la jeune femme, il ne voyait pas du tout où elle voulait en venir. Pourquoi parler du passé ? Elle enchaina finalement sur le dîner qu’ils avaient eus. Il ne pû s’empêcher de sourire à ce moment. C’est vrai qu’il l’avait aidé en l’embrassant, sans comprendre les enjeux de ce qu’elle lui demandait. Mais il avait aimé l’embrassé. Il savait que ça n’était pas une bonne chose, parce qu’ils ne se connaissaient pas, mais il avait vraiment aimé. Se concentrant à nouveau sur ce que lui disait la jeune femme, elle parla de ce qu’ils avaient vécus, des épreuves qu’ils avaient surmontés et de tout ce qu’ils avaient vécus jusqu’à aujourd’hui.

    Je ne comprend pas.

    A vrai dire il avait une idée derrière la tête et il avait peur que cette idée se fasse là maintenant. Alors, il fronça les sourcils et fixa la jeune femme.

    Qu’est-ce que tu essayes de me dire exactement Lily ?

    Continuant de la regarder, il était un peu perdu. D’accord, elle lui disait qu’ils avaient fait une partie de leur chemin ensemble et qu’ils avaient encore beaucoup à faire, mais il ne savait pas vraiment où elle voulait en venir. Mais il avait cette idée en tête, qui n’arrêtait pas de lui dire que c’était ça, mais non il ne devait pas y penser. Il essaya donc de ne rien montrer et de rester neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 19 Mar 2011 - 23:44




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    « Ce que j'essaie de te dire c'est que je t'aime Anton. »

    Posant la main de son compagnon sur son ventre, Lily souhaitait que par ce simple geste qui pouvait paraître quelque peu anodin pour bien des gens qu'au final, cet accident importait peu car ce qui était et restait le plus important, c'était eux, le bébé et les enfants. Leur famille en outre. Voilà ce qui devait avoir une véritable importance à leurs yeux. Bien entendu, la rééducation d'Anton devait rester quelque chose de primordiale dans le sens où ce serait cette fameuse rééducation qui lui permettrait de recouvrer l'usage de ses jambes, mais cela ne devait pas cependant être dans les esprits tout le temps, sinon ils ne vivraient plus. Ou tout du moins, ils ne vivraient plus que pour cela, et ce n'était vraiment pas ce qu'il y avait de mieux, aux yeux de Lily tout du moins.

    « Et je pense qu'il en est plus que la preuve. »

    Se pinçant de nouveau les lèvres, la brunette détourna le regard un peu, étant quelque peu surprise du manque de réaction de son compagnon. C'était comme si elle parlait à un automate présentement, et cela était très difficile à accepter. Ce fauteuil ne devait surtout pas devenir une barrière entre eux, car Lily ne le supporterait pas, mais alors pas du tout même, et au fond elle savait pertinemment qu'Anton non plus ne le supporterait certainement pas.

    « Anton, si tu savais combien je me fiche que tu sois en fauteuil roulant ou non. Cela ne changera jamais rien à ce que je peux ressentir pour toi. Et..depuis ton hospitalisation, j'ai l'impression que tu penses le contraire, que je serai capable de partir comme ça, du jour au lendemain.. Mais je ne pourrais jamais faire une chose pareille Anton, tu comprends ça ? Incapable. »


    Elle aimait terriblement Anton et jamais elle ne pourrait le quitter, encore moins alors qu'il se trouvait présentement dans un fauteuil roulant, bien que cela soit – encore une fois – momentané. Il ne manquerait plus que cela. Lily n'était pas ce genre de femmes, et de toute manière, elle était bien trop amoureux d'Anton pour ne serait-ce qu'envisager de le quitter. De plus, il y avait les filles. Que diraient Joy et Alice s'ils se séparaient ? Et même Nathan en serait attristé, la brunette en était absolument persuadée, elle connaissait bien son petit garçon.

    « Je t'aime, et ce n'est certainement pas ce fauteuil qui va changer quoique ce soit entre nous. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Dim 20 Mar 2011 - 0:13

    Fichue pensée négatives ! Anton n’arrêtait pas de ce dire que Lily allait partir. L’entendre dire qu’elle l’aimait, lui faisait vraiment du bien, mais il avait quand même peur qu’elle parte. La laissant lui prendre la main, il la posa sur le ventre de la jeune femme. Baissant alors les yeux, pour regarder leurs mains et le ventre de jeune femme, il eu du mal à déglutir. Il se souvenait encore de la façon dont elle lui avait annoncée qu’elle était enceinte et la façon dont il avait réagit. Elle était arrivé chez lui, pensive, alors qu’elle n’avait pas été au travail. Seulement elle n’avait pas pû lui dire les choses, elle lui avait amené un texto, alors qu’ils étaient à quelques centimètres l’un de l’autre. Accepter cet enfant avait été quelque chose de difficile sur le moment. Anton ne s’était pas sentit à l’aise. Ils commençaient à peine à construire leur couple et leur famille avec les enfants, que rien n’était simple. La journée qui avait suivit avait été très mouvementée et rien n’avait été simple. Puis, il y avait l’annonce aux enfants et encore une fois, ça avait été compliqué. Entendant la jeune femme dire que leur bébé était la preuve qu’elle l’aimait, il essaya de rester neutre. Evidemment qu’il était la preuve de leur amour. Il le savait, il voulait cet enfant, il le voulait vraiment. Ecoutant ensuite Lily lui parler du fait qu’elle se fichait de son fauteuil, il la fixa dans les yeux. Il voulait l’entendre à nouveau, voir le fait qu’elle soit sincère dans ses paroles. Retirant sa main du ventre de la jeune femme, il vint la poser sur son bras. De son pouce, il caressa le bras de la jeune femme et la regarda.

    Je suis désolé.

    Il continua de la fixer dans les yeux, prouvant à son tour qu’il était sincère.

    Je sais que je suis invivable et que je ne suis pas le Anton de d’habitude et je m’en excuse.

    Retirant sa main du bras de la jeune femme, il rapprocha un peu plus son fauteuil d’elle et se pencha pour venir l’embrasser. Il ne pouvait pas vraiment bouger, ce qui l’ennuyait assez d’ailleurs, mais il voulait au moins pouvoir l’embrasser.

    Tu te souviens, quand je suis rentré d’Oxford, alors que toi tu avais dû partir avant ? Tu m’as dit que depuis que tu me connais, tu as l'impression que tout t’est à portée de main.

    Il prit la main de la jeune femme et la fixa à nouveau dans les yeux.

    Je suis là. Je serais sans doute égoïste, méchant et tu auras le droit de me remettre en place autant que tu voudras. J’en aurais sans doute besoin, mais n’oublies pas que je t’aime aussi. Tu as fait de moi un homme meilleur, tu m’as redonné confiance en moi et tu as réussis à passer au travers de mon passé, de ma famille et surtout à travers le jugement des filles.

    Posant sa main sur la joue de la jeune femme, il pû enfin sourire, d’un sourire franc et sincère.

    Je t’aime Lily. Je ne veux pas que ça change et je compte faire de mon mieux pour m’améliorer et pour réussir à élever nos enfants et pour être un compagnon à la hauteur.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-