AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 14:30




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Quelques jours plus tôt, Anton avait été victime d'un accident de la route lui coûtant sa mobilité durant une période indéterminée. En effet, le médecin en charge du dossier d'Anton lui avait dit qu'il lui faudrait pratiquer durant un bon moment de la rééducation pour retrouver le complet usage de ses jambes. Le plus important étant finalement qu'il allait retrouver sa mobilité dans plus ou moins de temps. Lorsqu'on lui avait dit qu'il risquait de perdre ses jambes pour de bon, Anton avait eu vraiment très peur, et Lily également, seulement elle ne l'avait pas montré car elle trouvait plus important de soutenir son compagnon plutôt que de se plaindre. Alors elle avait passée la première nuit aux côtés de son compagnon, puis elle avait finalement dû rentrer pour retrouver les enfants et s'occuper d'eux. Elle dû leur expliquer la situation. Comme elle s'en était doutée, les filles avaient pleuré et Nathan sembla fortement choqué de ce qu'elle leur annonça. Elle les réconforta comme elle le pouvait et leur expliqua que tout allait rentrer dans l'ordre mais que pour cela, il faudrait être patient.

    Puis les jours passèrent, Lily enchaînait les allers-retours entre l'hôpital et la maison, s'occupant de son compagnon et des enfants. Il serait faux de dire qu'elle n'était pas exténuée, mais Lily trouvait important de tout gérer et surtout d'être présent pour tous ceux qu'elle aimait.

    « Il va bientôt rentrer ? »
    « Normalement oui, mais il sera en fauteuil. »


    Le retour d'Anton était prévu d'ici quelques jours, seulement aujourd'hui Lily devait aller voir son compagnon qui était en pleine séance de rééducation. Ces séances étaient très importantes pour l'homme puisqu'elles allaient être la clef qui lui donnerait la possibilité de retrouver ses fonctions motrices.

    14 heures. Baptist hospital.
    Arrivant à l'hôpital, département rééducation, la brunette salua tous les médecins et infirmières qu'elle croisait sur son passage, les connaissant pour la plupart. Elle vivait à Miami depuis un an maintenant et s'était faite plusieurs bonnes connaissances au sein de l'hôpital.
    Une fois arrivée dans la salle d'entraînement, la brunette souriante jusqu'à présent entra et vit alors son compagnon qui était en train d'essayer de remarcher, les bras tendus contre deux barres parallèles. Il semblait déterminé, le regard froncé.
    Se rapprochant, elle se mit dans un coin laissant l'infirmière et son compagnon travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 14:56

    L’hôpital était devenu un endroit qu’Anton connaissait bien depuis le temps qu’il y travaillait. Mais être du côté du patient était toujours plus complexe. Aujourd’hui il était patient, mais on lui avait dit qu’il pourrait bientôt rentrer chez lui. Ca lui ferait déjà beaucoup de bien. Il savait que les enfants voudraient savoir comment il allait et surtout comment il allait faire pour marcher à nouveau. Il avait peur de toutes ces questions, mais il devait y faire face. Lui-même ne savait pas comment y répondre, il aurait donc besoin d’y réfléchir. Ayant écouté les conseils des médecins, il savait qu’il aurait beaucoup de séance de kinésithérapie, ce qui ne lui plaisait que moyennement. Mais il savait aussi qu’il devait passer par là, donc il ferait tous les efforts nécessaires. Il voulait marcher à nouveau et pour ça, il ferait tout son possible. Mangeant ce qu’on lui avait servit à midi, il dormit ensuite pour avoir la visite de la kiné. Elle lui expliqua qu’ils allaient y aller et qu’il allait devoir forcer aujourd’hui. Lui qui avait encore en tête le moment où il s’était lamentablement étalé sur le sol, il n’était pas très à l’aise. Tout d’abord la kiné lui expliqua comment passer du lit au fauteuil roulant. Elle prenait son temps pour lui expliquer les choses, ce qu’il apprécia, même s’il avait l’impression qu’elle le prenait pour un gamin. Mais ça n’était pas le plus important. Posant d’abord ses fesses dans le fauteuil, il souleva ensuite ses jambes pour les mettre dans le fauteuil. Ca lui faisait vraiment étrange de devoir faire ça. Mais il savait que ça serait son quotidien pendant un bon et long moment. Laissant la kiné, Emma, le pousser jusqu’à la bonne salle, il croisa quelques collègues. Les saluant au passage, il n’aimait pas vraiment les regarder en face depuis l’accident.

    Arrivant finalement dans la salle, il vit plusieurs autres patients. Certains étaient là comme lui, pour leurs jambes, et d’autres, pour d’autres parties de leurs corps. Dévisageant les gens, il savait que ça ne se faisait pas, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Puis Emma s’arrêta à un endroit et il l’écouta alors parler. Il allait devoir essayer de muscler ses bras avant tout, vu qu’il devrait se tenir avec eux. Se retrouvant en tee-shirt, la kiné, lui avait demandé de mettre un bermuda, pour pouvoir voir ses jambes. Il était donc là, face aux barres parallèles. Il n’était pas kiné, mais il sentait qu’il n’allait pas y arriver. Avançant le fauteuil au plus près, il soupira doucement. Il écouta tous les conseils de la jeune femme et il commença donc. Un autre homme arriva pour l’aider à prendre appui sur les barres. A peine c’était-il appuyé dessus qu’il s’était étalé de tout son long. Pour une fois ses 1m89 n’étaient pas d’une grande aide. Jurant entre ses dents, il se laissa aider, de toute façon il n’avait pas le choix. Il n’avait pas mit assez de force dans ses bras, d’où le fait qu’il soit tombé. L’homme l’aida et il le laissa par étape. Anton devait trouver le bon équilibre et le bon poids dans ses bras pour pouvoir avancer. Une fois que ce fut le cas, l’homme les laissa et alla s’occuper d’autres patients. Emma encourageait Anton qui soufflait durement. Il voyait ses pieds qui ne bougeaient pas, qui ne faisaient que traîner et ça lui faisait mal. Son mental en prenait un coup et ça n’était pas plaisant du tout. Il était à la moitié des barres et il essayait d’arriver à l’autre bout. Relevant la tête, il ne voulait pas voir ses pieds ainsi. Il fixa donc les barres, il lui restait encore un bon morceau à parcourir. Il se concentra là-dessus et se décida à continuer d’avancer, sentant ses bras se tendre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 17:06




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily s'était assise dans un coin, pour ne surtout pas déranger son compagnon alors qu'il était en train de faire un gros effort physique. Son sac à main toujours à l'épaule, elle voyait bien qu'Anton se donnait à deux cent pourcent pour parvenir à ses fins. Finalement, la kinésithérapeute expliqua à l'homme qu'il devait faire une petite pause. Puis, la jeune femme se retourna vers Lily qui lui fit un petit signe de la main de loin. Elle ne voulait en aucun cas déranger son compagnon alors qu'il était en plein exercice de rééducation.

    « Bonjour. »

    La salua la kinésithérapeute en lui serrant la main. Elle était vraiment très gentille, c'était agréable.

    « Il se débrouille très bien, mais il y a encore du travail. Je vous le laisse un peu, il a certainement besoin de votre compagnie en ce moment. »

    Lui souriant, Lily l'observa quitter la salle d'entraînement, alors elle se dirigea vers son compagnon qui semblait vouloir encore et encore travailler. C'était beau de le voir vouloir mettre tant de cœur dans ce qu'il faisait, mais il fallait aussi qu'il se ménage un petit peu.

    « Salut mon beau sportif. »

    Elle ne voulait surtout pas le blesser en lui disant cela mais au contraire, Lily voulait mettre son compagnon à l'aise. Se rapprochant de lui, Lily voulu l'embrasser mais Anton se recula quelque peu. Oh. Peut-être devrait-elle le laisser un peu seul, il ne semblait pas vraiment content en ce moment, ce qu'elle pouvait tout à fait comprendre dans le sens où ce qu'il était en train de faire était vraiment difficile.

    « Tu veux que je te laisse ? »

    Lui demanda t-elle tout à fait calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 17:18

    Une fois arrivé au bout des barres, Emma expliqua qu’il fallait faire une pause. Anton aurait voulu essayer à nouveau, mais il savait aussi qu’il n’aurait pas le dernier mot. Se retrouvant assit dans le fauteuil, il soupira et laissa la kiné s’éloigner. Soupirant, il vit que Lily était là. Depuis combien de temps ? Il ne le savait pas, mais il espérait qu’elle ne l’ai pas vu mal en point. Regardant ses mains, Anton se demandait si des protections ne seraient pas mal. Il voyait que ses mains venaient de prendre un coup. Elles n’avaient pas l’habitude de porter son corps à moitié mort. Des sortes de gants ça ne seraient pas mal. Non, il faudrait quelque chose d’ouvert au niveau des doigts. Ca ne serait pas plus mal pour pouvoir aussi rouler avec le fauteuil. Il fallait qu’il voit ça avec la kiné, pour savoir si elle n’avait pas quelque chose du genre à lui proposer où si elle ne connaîtrait pas un endroit pour en acheter. Entendant Lily parler, il la regarda, mais il fut piqué par les propos qu’elle tenait. Non pas qu’il lui en voulait de dire ça, il savait que ça n’était pas méchant, mais ça n’était pas le moment. Se reculant quand elle voulu l’embrasser, il soupira à sa question.

    Non, restes.

    Il se passa les mains sur le visage, ne sachant plus comment réagir.

    C’était plus dur que je ne le pensais. J’aurais de la force dans les bras, je pourrais me déplacer à peu près seul, mais de voir mes jambes et mes pieds dans cet état c’est insupportable.

    Il serra la mâchoire, fixant un moment ses pieds, avant de détourner le regard vers Lily. Il n’était plus rien et il n’aimait pas ça. Il serait un poids pour la jeune femme, les enfants auraient honte de dire qu’il est leur père, où pour Nathan, son beau-père. Non, ça n’était pas du tout plaisant pour Anton. Soupirant à nouveau, il laissa sa tête tomber en arrière et finalement la regarda.

    Il y a un centre pas loin d’ici qui pourrait m’accueillir le temps de la rééducation. Je pourrais y vivre pendant tout ce temps et comme ça je ne t’embêterais pas toi et les enfants. Je pense que ça serait bien que je m’inscrive au plus vite pour y avoir une place.

    Il était vraiment sérieux. Il ne voulait pas peser sur les vies de tout le monde, donc il préférait être éloigné d’eux. Même si ça n’était pas plaisant, il trouvait que c’était le mieux. Evidemment il savait que ça ne serait sans doute pas apprécié, mais il avait cette impression qu’il allait devenir une véritable charge trop importante pour que sa famille puisse vivre heureuse, d’où son choix d’aller vivre dans ce centre le temps qu’il retrouve une bonne motricité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 17:57




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily pouvait tout à fait admettre le fait qu'Anton ait pour le moment besoin d'être seul, oh oui, elle le comprenait même très bien, seulement elle ne put nier le fait d'être surprise en le voyant qui refusait de se laisser embrasser. Ça, c'était nouveau. Interloquée, elle l'écouta alors et lui expliqua que s'il préférait, elle pouvait tout à fait le laisser seul pour le moment et revenir plus tard. C'est alors qu'Anton lui dit quelque chose qui étonna grandement la brunette, et encore, cela était finalement peu dire. Il voulait quitter la maison pour aller dans un centre de rééducation ? Carrément. Comme ça. Il voulait partir et la laisser avec leurs trois enfants plus le quatrième qui ne tarderait pas à montrer le bout de son nez ? Sérieusement ? Et il trouvait cela à première vue tout à fait normal car il ne voulait déranger comme il disait bien. Clairement choquée par la révélation de son compagnon, la brunette posa de façon instinctive sa main sur son ventre rond protégeant ainsi le bébé.

    « Tu...tu veux partir ? »

    Waouh, vous parlez d'une nouvelle. Déglutissant difficilement, la brunette ne sut pas quoi penser sur le coup. C'était comme si il sortait de la quatrième dimension tout à coup, comme si Anton Foster le père si attentionné et si épris de la femme qu'était Lily avait disparu d'un seul coup.

    « Et les enfants, je leur dis quoi exactement ? Que leur père quitte la maison parce qu'il pense être un poids pour nous ? Anton, non. Je croyais avoir été claire sur ce sujet, tu n'es pas un poids, tu ne seras jamais un poids. Je t'aime, et les enfants t'aiment. On est là pour toi et non pas contre toi. »

    Que ferait-elle s'il partait pour aller s'installer durant un temps qu'elle pensait alors indéterminé dans ce centre de rééducation ? Elle ne pourrait jamais gérer trois enfants à elle seule, surtout alors qu'elle était enceinte d'autant de mois. Mais comment allait-elle s'en sortir ? Et les enfants ne supporteraient jamais de vivre sans leur père, et quoi de plus normal...

    « Est-ce que ta décision est sans appel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 18:13

    Il continuait à penser au fait qu’il ne serait qu’un problème aux yeux des enfants et surtout vis-à-vis de Lily. Elle était enceinte, elle devait s’occuper des enfants et d’elle. Elle n’avait pas besoin de l’avoir lui en plus dans les pattes. Ca serait dur d’être loin d’elle, loin des enfants, mais il préférait ça, plutôt qu’elle ne soit obligée de s’occuper de lui. A l’écouta de sa question, il soupira. Il écouta ce qu’elle avait à dire, mais lui n’était pas d’accord. Quand elle lui demanda si sa décision était sans appel, il allait répondre que oui, mais il fut devancé.

    Certainement pas !

    Tournant la tête, il vit sa mère arriver et il resta surprit.

    Anton Steve Foster, tu vas me faire la plaisir de m’écouter !
    Maman …
    Non, tu te tais !

    Levant les yeux au ciel, il soupira et regarda sa mère.

    Tu peux lever les yeux au ciel et soupirer autant que tu veux, tu n’iras pas dans ce centre, en tout cas pas pour y vivre. Pour ta rééducation si tu veux, mais pas pour le reste. Tu vivras chez toi, avec ta famille. Il s’agit des personnes qui t’aime et que tu aimes aussi. Tu ne me feras pas croire que tu veux te séparer d’eux.

    Maman, je ne peux pas marcher, ce qui veut dire que je ne pourrais pas m’occuper des enfants, je ne pourrais pas non plus aider Lily à la maison, je ne pourrais strictement rien faire. Je serais un poids mort et je ne veux pas de ça.

    Donc c’est pour ça que tu as demandé à Lily de m’appeler ? Pour que je l’aide de mon mieux pendant que toi tu vis ailleurs ?

    Maman …

    Tu ne ressembles pas au fils que j’ai élevé !

    Voyant sa mère sortir de la salle, il soupira. Se passant les mains sur le visage, il leva la tête vers Lily et comprit qu’il l’avait blessé.

    Je sais et je comprend tout ce que tu me dis Lily, mais je ne veux pas me sentir inutile.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 23:31




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily ne s'était en aucun cas attendue à ce qu'Anton puisse vouloir quitter la maison pour aller dans un centre de rééducation. A la base, l'idée semblait bonne, s'il voulait avancer correctement dans ses exercices cela semblait la bonne technique à adopter, seulement ce qui clochait était bien le fait qu'il veuille laisser les enfants et Lily. Et puis quoi d'autre encore ? Lily avait besoin de lui, même dans un fauteuil roulant. Ce n'était pas parce qu'il aurait des soucis de mobilité qu'il ne pourrait plus aider les enfants à faire leurs devoirs, ou leur lire une histoire, ou leur dire combien il les aimait. Les enfants avaient besoin qu'il rentre, et non pas qu'il aille elle ne savait trop où tout cela parce qu'il se penserait clairement inutile dorénavant. C'était bien l'une des choses les plus absurdes qu'elle avait entendu jusqu'à maintenant.

    C'est alors que – comme un sauveur – la mère d'Anton fit son apparition dans la salle d'entraînement. Chose à laquelle la brunette ne s'attendait pas le moins du monde bien qu'elle soit pourtant au courant de la venue express de Colleen aux États-Unis pour son fils. La laissant clairement prendre les choses en mains en ce qui concernait Anton, la brunette se recula légèrement préférant les laisser tous les deux quelques instants, seulement Anton ne tarda pas à faire appel à elle, ou ce qu'elle cru être cela tout du moins.

    « Tu ne te sentiras pas inutile. Les enfants ont besoin de toi...j'ai besoin de toi Anton. »

    Elle ne pourrait pas faire face seule. Elle attendait un enfant, et ça personne ne devait l'oublier, surtout qu'elle devait se ménager. Voilà qui allait être bien difficile au vu de la situation avec son compagnon. Qu'importe, Lily savait qu'elle ferait tout son possible pour aider Anton autant que cela lui sera possible justement.

    « Oh Colleen, je suis tellement heureuse que vous soyez là. »

    Colleen prit sa belle-fille dans ses bras lui intimant de tenir bon, qu'elle était là dorénavant et que tout allait être beaucoup plus facile. Si seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Lun 28 Fév 2011 - 23:53

    C’était sans aucun doute lâche et égoïste de sa part de vouloir partir, mais il ne voulait pas se sentir inutile. Seulement il ne parvint à donner sa décision vu que sa mère lui coupa la parole. Elle avait le chic pour soigner ses entrées. Evidemment son père n’était pas là. Quoi qu’Anton le vit près de la porte. Il semblait regarder tout le monde et il le fixait également. Tournant la tête, Anton n’était pas d’humeur à entendre les propos de son père le concernant. Entendant Lily dire qu’il ne serait pas inutile, il soupira. Laissant les deux femmes parler, il les regarda. Finalement sur le moment il aurait préféré que sa mère ne soit pas là, mais il savait aussi qu’il avait besoin d’elle. Colleen quand a elle serra Lily dans ses bras et se mit à sourire en la regardant.

    Vous êtes toujours aussi resplendissante.

    Anton ne pû s’empêcher de sourire. Il aimait voir les deux femmes ensemble et ça lui faisait du bien finalement.

    Je sais que tu souris.
    Maman !

    Il leva à nouveau les yeux au ciel et soupira. Voyant sa mère se retourner vers lui, elle se mit à sa hauteur et il la regarda.

    Lily a besoin que tu sois là. Les enfants ont besoin de leur père. Tu pourras les aider quoi qu’il arrive. Evidemment tu ne pourras plus faire autant de choses, mais rien que ta présence leur sera bénéfique.

    Ils pourront toujours monter sur mes genoux pour qu’on roule ensemble.

    Il regarda sa mère, lui faisant comprendre qu’il ne serait vraiment pas utile.

    Peu importe ce que tu penses, tu rentreras chez toi et crois-moi que je serais sur ton dos tous les jours.

    Anton pouvait faire confiance à sa mère là-dessus. Il savait qu’elle ne le lâcherait pas une seule seconde. Tournant la tête vers Lily, il avança un peu son fauteuil vers elle et lui tendit la main pour qu’elle la prenne. Il savait qu’elle ne comprendrait pas tout de suite où il voulait en venir. Attrapant doucement sa main, il la fit venir s’asseoir sur ses genoux et il l’embrassa. Il voulait s’excuser de son comportement et surtout du fait qu’il l’avait rejeté. Lui souriant finalement, il la regarda.

    Je t’avais dit que je ne serais plus le même et ça risque d’être comme ça pendant un bon moment, mais j’espère que tu m’aimeras quand même.

    C’était sa façon de s’excuser, mais il savait qu’il avait vraiment mal agit, mais il n’osait pas trop le reconnaître là comme ça, tout de suite. Gardant la jeune femme sur ses genoux, il l’embrassa à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 0:21




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    « Merci. »

    Colleen était une femme que Lily respectait beaucoup, tout d'abord parce qu'elle était la mère de son compagnon, mais également car cette femme avait de la force à revendre et ce ne serait pas de trop en ce moment au vu de la situation. Souriant à sa belle-mère, ou presque belle-mère, Lily fut rassurée de voir que Colleen semblait prendre les choses en main tout de suite. Jetant un coup d'œil vers l'entrée de la salle d'entraînement, Lily ne tarda pas à y apercevoir John, le père de son compagnon qui les observait. Lily était contente qu'il soit là à vrai dire, car elle ne désespérait toujours pas quant au fait de réussir à réunir un jour pour de bon les deux hommes qu'étaient John et Anton. Mais pour ça, la brunette aurait besoin de temps et de patience, oh oui, beaucoup de patience à vrai dire.

    Puis, Lily termina sa course sur les jambes – malheureusement inanimées de son compagnon et fut soulagée de l'entendre lui parler d'une voix bien plus calme et posée que précédemment. On ne pouvait pas le nier, la présence de Colleen allait changer pas mal de choses quant au comportement de son compagnon. Se laissant embrasser par la suite, la brunette sourit à son homme, heureuse que sa mère ait pu lui faire « changer d'avis ».

    « Colleen, voulez-vous quelque chose à boire ? Je vais aller au distributeur pour aller acheter une bouteille d'eau, alors si quoique ce soit vous ferait plaisir... »
    « Je vous remercie, mais pour le moment, ça ira. »


    Lui souriant, Lily embrassa de nouveau son compagnon puis se leva – avec quelques difficultés – et sortit de la salle voyant alors John Foster. Sa présence étonnait quelque peu Lily, mais lui faisait également plaisir malgré tout ce que l'on pouvait en croire.

    « Bonjour John. »
    « Bonjour Lily. »
    « Je suis contente que vous soyez là. »
    « Que dire de lui... »
    « Ne commencez pas, d'accord ? Ce n'est facile pour personne ce qu'il s'est passé. Les enfants sont encore en état de choc et il se sent mal. »
    « Il a toutes les raisons du monde pour. »


    Bon d'accord, Lily avait encore énormément de travail avec John.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 0:39

    Il s’était calmé et il savait qu’il devrait le faire. Il n’était pas d’un naturel désagréable et il savait qu’il avait blessé la jeune femme, mais ça n’était pas ce qu’il voulait. C’est pour ça qu’il la fit venir sur ses jambes pour l’embrasser. C’était sa façon de s’excuser. Se laissant embrasser à son tour, il aida la jeune femme à se relever et il la regarda partir.

    Tu as de la chance de l’avoir.
    Je sais.
    Alors ne gâches pas ça.

    Parlant finalement avec sa mère pendant un moment, ça lui faisait du bien de pouvoir parler de tout ça à une autre personne que Lily. Il ne voulait pas parler de la rééducation avec elle. Enfin en tout cas pas des problèmes qu’il rencontrait. Le fait de parler de ses jambes, de ses pieds et de tout ce qui ne fonctionnait plus chez lui, ça le rendrait nerveux. Sa mère comprenait déjà un peu mieux et ça n’était pas plus mal.

    On reprend Anton.
    Oh Emma, je vous présente Colleen, ma mère. Maman, voici Emma, elle s’occupe de ma rééducation.
    Enchanté madame.
    De même.

    Regardant vers la porte, Anton vit John et Lily ensemble. Il savait que la jeune femme était persévérante avec l’homme, mais lui n’avait plus aucune attente de la part de son soit disant père. Se concentrant alors sur ce qu’il avait à faire, il demanda d’abord à Emma si elle pourrait lui conseiller des gants où quelque chose pour ses mains et il écouta ses réponses. Puis, il commença l’exercice. Avançant son fauteuil jusqu’aux barres, il reprit en mémoire les conseils qu’elle lui avait donné et il parvint à se hisser jusqu’aux barres. Il resta tout de même concentré. Il ne voulait pas crier victoire tout de suite. D’accord il y était parvenu seul, mais il avait encore beaucoup de chemin à faire. Commençant donc l’exercice, il sentait le regard de sa mère sur lui et il ne savait pas si c’était une bonne chose ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 0:58




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    « Qu'est-ce qui s'est passé ? »
    « Un chauffard.... »
    « Il était en moto. »


    Lily sentait bien cette observation comme un reproche de la part de John. Cela n'étonna pas véritablement la brunette qui savait bien que le père de son compagnon était quelqu'un de compliqué mais qu'elle parviendrait un jour à comprendre et peut-être même, si un miracle se produisait, qu'elle parviendrait à lui ouvrir les yeux sur tout ce qu'il ratait en menant cette guerre contre son fils depuis tant d'années. Avec un petit peu de chance, Lily y arriverait peut-être, tout du moins, c'est ce qu'elle osait – naïvement – espérer. Réparer les pots cassés et mettre de la pommade sur les cicatrices qui font mal était le métier de psychologue après tout.

    « Et sinon, ça va ? »

    Tournant la tête vers John, elle vit qu'il lui faisait signe vers son ventre bien rond dorénavant. Cela la fit sourire. Non, cet homme n'était pas dénué de tout amour, la preuve, il s'intéressait au bébé qui ne tarderait pas à pointer le bout de son nez. Elle était dorénavant certaine que tout était encore possible. Lily posa une main sur son ventre.

    « Oui, ça va. Je suis fatiguée mais ça va. »
    « Vous ne devriez pas en faire autant. »
    « Il a besoin de moi. »
    « Il a toujours dit n'avoir besoin de personne. »
    « Vous savez que c'est faux. »
    « Il est ce qu'il est. »
    « Et vous ne l'acceptez pas. C'est dommage. Et idiot aussi. »
    « Votre discours n'a pas tant changé en quelques mois, Lily. »
    « Le votre non plus, John. »


    L'homme esquissa un sourire face à la répartie de la jeune femme. Il était clair que si Anton devait choisir une femme un jour, il avait choisi la bonne.

    « Vous ne voulez pas venir ? »
    « Non. »


    Elle savait qu'il ne fallait pas non plus le pousser, ainsi elle se contenta d'une main sur l'épaule de l'homme et rejoignit Colleen et Anton après avoir prit une bouteille d'eau au distributeur. Anton avait reprit les exercices, et Lily ne tarda pas à deviner le malaise qu'il ressentait face à sa mère en ce moment. Peut-être devait-elle demander à Colleen d'aller faire un tour après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 1:15

    Ayant réussit à se hisser seul jusqu’au barres, il sentit ses bras faiblir. Serrant la mâchoire, il contracta ses bras et sentit ses muscles. Il n’aurait imaginé en avoir autant. Même s’il avait fait médecine, il n’aurait jamais imaginé ça. Inspirant et expirant doucement, il essaya d’occulter le fait que sa mère était là. Il avait vu Lily arriver et il occulta cela également. Prenant donc appui sur ses mains, il serra les dents et avança doucement. Emma était sur le côté et elle avait prit le fauteuil pour le rouler aux côtés d’Anton. Il savait ce qu’elle faisait, elle lui avait expliqué, mais ça ne lui plaisait pas. Elle amenait le fauteuil d’un côté puis de l’autre, mais il n’aimait pas la voir avec le fauteuil juste à côté de lui. Il savait que c’était sa façon de lui montrer qu’il faisait beaucoup d’effort, mais il avait l’impression que c’était au-dessus de ses forces. S’arrêtant au milieu, il eu du mal à respirer et se reprit à plusieurs fois. Il ferma les yeux, seulement il devait prendre plus de temps pour se reprendre. Ouvrant les yeux, il essaya de reprendre la fin, seulement il tomba à nouveau de tout son long. Grognant à l’impact, une chose assez étrange arriva. Evidemment il savait qu’Emma, Lily et Colleen étaient là, mais il vit le visage de son père. Ce dernier était apparemment arrivé à ses côtés et il fut plus que surprit.

    Hey ça va fils ?

    Tournant la tête vers son père, il resta assez surprit par ce qu’il venait de dire. Il pensa alors s’être violement cogné la tête sur le sol, mais en bougeant ses doigts, il sentit une protection. Non apparemment il n’hallucinait pas. Ne sachant pas trop quoi répondre, il le regarda.

    Ouais, ça va.

    Soupirant, il arriva à se mettre assit. Regardant Emma, il savait qu’elle voulait qu’il continue un peu. Il devait y arriver, mais il n’avait plus la force pour ça. Tournant la tête, il vit que son père était repartit vers l’entrée de la salle. Ca aurait au moins duré quelques secondes. Regardant alors sa mère et Lily, il fixa la jeune femme. Elle aurait besoin de lui comme il avait besoin d’elle. Hochant la tête, il laissa Emma l’aider et il reprit son exercice. Il sentit à nouveau ses pieds se trainer et il trouva la force nécessaire pour arriver jusqu’au bout et terminer assit dans le fauteuil. Il essaya de reprendre sa respiration et il soupira doucement.

    On va arrêter là pour cet après-midi. On refera encore ce soir et ainsi de suite jusqu’à ce que vous marchiez.

    Il hocha la tête et remercia la jeune femme. Attrapant ses jambes, il les calla dans le fauteuil et bougea le fauteuil pour aller vers sa mère et Lily. Il n’avait pas aimé qu’elles voient ça, mais il savait aussi qu’elles risquaient de venir souvent le voir. Ca n’allait pas aider son égo qui était déjà au plus bas, mais il devrait faire avec.

    Je rentre quand à la maison ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 1:34




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Lily ne fut pas énormément surprise que John ne veuille pas aller auprès de son fils, il était le même, un peu moins dur envers elle, tout simplement. Cela fit d'ailleurs sourire Lily qui se dit alors que tout restait encore possible et qu'elle parviendrait à faire en sorte que Anton et son père se reparlent un jour, comme un vrai fils et un vrai père. Bref, peut-être pas avoir une relation père/fille impeccable, mais au moins pouvoir discuter sans vouloir se sauter à la gorge à peine la première phrase terminée. Ce serait un véritable exploit aux yeux de la future maman qui était jusqu'alors persuadée de pouvoir y arriver. Qui sait.

    De retour aux côtés de Colleen et d'Anton, elle se rendit donc compte du malaise de son compagnon mais comprit qu'il faisait tout son possible pour ne pas penser au regard des autres actuellement mais purement et simplement au fait qu'il devait parvenir à faire un mouvement correct pour que ses jambes puissent progressivement suivre le rythme. Ils savaient tous que cela prendrait du temps, mais Anton y arriverait, Lily avait confiance en lui.

    Soudain, alors qu'il était donc en pleine exercice, le pauvre tomba, épuisé. Lily ne s'approcha pas et empêcha Colleen de le faire. Ça Lily savait très bien gérer, elle avait déjà vu des patients subir ce genre d'exercices et savait pertinemment qu'il fallait laisser les patients se relever seuls ou aidés de leur kinésithérapeute et ne surtout pas intervenir. C'est alors que quelque chose de plutôt inattendu se produisit. John arriva et demanda à son fils – en l'appelant fils en plus – s'il allait bien. Waouh, vous parlez d'un exploit vous, ça tenait presque du miracle ! Elle le savait, elle l'avait toujours su ! John aimait son fils, bien qu'il veuille se persuader du contraire depuis tant d'années !

    Puis, John repartit, évidemment. Il ne fallait pas trop en attendre de lui en une seule fois. Anton termina et une fois de retour dans son fauteuil, un peu comme la case départ – elle était sûre et certaine qu'il voyait les choses ainsi présentement, Lily se rapprocha de lui et l'embrassa pour lui prouver qu'elle se fichait pas mal qu'il soit tombé à un moment, elle était fière de lui.

    « Tu rentres maintenant. »


    Lui souriant, elle savait qu'il ne s'attendait certainement pas à une réponse comme celle-ci, et pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Mar 1 Mar 2011 - 11:11

    L’exercice n’était pas simple, mais Anton devait avouer qu’il ne s’était pas attendu à ce que son père s’approche pour savoir comment il allait. C’était inattendu, mais quelque part plaisant. Evidemment il ne s’attendait pas à ce que ça se passe mieux que d’habitude, mais ça avait été plaisant. Ayant pû finir l’exercice, il s’installa dans son fauteuil et apprécia le baiser de Lily. Elle l’encourageait il le savait et ça lui faisait du bien. Lui demandant alors quand est-ce qu’il pourrait rentrer chez eux, il haussa les sourcils à la réponse et regarda sa compagne pour savoir si elle ne plaisantait pas. Apparemment pas au vu de son regard sérieux. Hochant la tête positivement, il pensa aux enfants. Il savait qu’il les verrait et il avait peur de leurs réactions. Mais il ne devait pas penser à cela. En effet Emma était en train de lui expliquer comment ils allaient pouvoir organiser leurs rencontres et il écouta attentivement. Prenant des feuilles qu’elle lui donna, elle lui expliqua qu’il s’agissait d’exercices simples qu’il pouvait faire seul chez lui où avec une autre personne. Prenant les feuilles, il les posa sur ses jambes et remercia la jeune femme. Regardant Lily, il lui expliqua qu’il allait à sa chambre prendre ses affaires. Même s’il n’avait pas grand-chose, il voulait y aller seul. Il avait besoin de réfléchir. Les laissant, il roula donc jusqu’à sa chambre. Passant devant son père, il ne dit rien et continua son chemin. Une fois à sa chambre, il commença à attraper les affaires qu’il pouvait avoir. Soupirant pour ce qui était plus haut, il attendit un peu. Il savait que sa mère finirait par arriver. Seulement ce ne fut pas sa mère, mais son père. Fronçant les sourcils, il le regarda prendre les affaires qu’il n’arrivait pas à atteindre. Appréciant son aide, il le remercia d’un signe de tête et il sortit de la chambre. Regardant Colleen et Lily qui étaient là, il ne dit rien, mais en les regardant, il savait qu’elles comprendraient qu’il était prêt. Il fallait qu’ils rentrent, ça ne serait sans doute pas le plus simple pour Anton, mais il devait faire face aux enfants. Il s’attendait à voir les filles contentes de le voir où alors pleurer en le voyant en fauteuil. Mais pour Nathan il n’avait aucune idée de sa réaction et c’était ça qui le perturbait le plus. Evidemment la première chose qu’il ferait serait de leur parler, mais une bonne douche s’imposerait également. Arrivant à la voiture, il expliqua qu’il voulait le faire seul. Ayant un peu de mal, il s’y reprit à quatre fois avant d’y parvenir. Une fois dans la voiture, il laissa son père s’occuper du fauteuil et tout le monde s’installer dans la voiture. Le trajet du retour risquait d’être long pour l’esprit et les nerfs d’Anton, mais il n’avait pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton> Sam 12 Mar 2011 - 22:45




      Lily Bowen
      & Anton Foster



    Ce qu'Anton ne savait pas, c'est que les enfants n'étaient pas à la maison. A vrai dire, lorsqu'elle avait appelé l'hôpital le matin pour leur demander quand est-ce qu'Anton pourrait rentrer et qu'on lui avait alors annoncé qu'il pourrait rentrer dès aujourd'hui, la brunette avait réfléchi à bien des scénarios possibles lorsque son compagnon reviendrait chez eux. Ce qui la préoccupa le plus fut la réaction des enfants. Bien que Lily sache combien les enfants avaient envie de revoir Anton tout en sachant qu'il allait bien malgré le fauteuil roulant, elle savait également combien il serait difficile pour le père de supporter le regard des trois enfants dès son retour. Ainsi, elle discuta avec les enfants et leur demanda une faveur ; celle de bien vouloir rester chez Thomas durant deux jours, le temps qu'Anton se soit habitué à être de nouveau à la maison mais en fauteuil, ce qui ne serait certainement pas simple du tout pour l'homme. En plus, la maison n'était pas du tout équipée pour cela. Oui, elle le savait, les choses allaient être très difficiles.

    Le retour à la maison se fit dans un silence sans précédent. Lily conduisait, et ne savait pas si elle pouvait se permettre de dire quoique ce soit au vu de la situation. Peut-être était-il préférable qu'elle laisse Colleen gérer les choses à sa manière aujourd'hui.

    Une fois garée dans l'allée de la maison, Lily se tourna vers son compagnon qui était assit du côté passager. Il regardait la maison fixement, comme totalement absorbé, craintif ? Sans doute. Elle l'était tout autant mais tâchait simplement de ne rien, absolument rien, laisser paraître aux yeux de quiconque. Il fallait qu'elle soit forte, et elle ferait tout pour l'être. Pour Anton. Elle lui devait au moins cela.

    « Je vais te descendre le fauteuil et t'aider. »


    Déclara t-elle à son compagnon, peut-être un peu maladroitement, mais elle ne savait pas comment dire cela plus délicatement.

    « Laissez, je vais le faire Lily, vous êtes enceinte. »

    Alors celle-là, elle ne s'y était certainement pas attendu, mais alors vraiment pas. Les parents d'Anton étaient montés à l'arrière du véhicule, et soudain, alors qu'elle pensait aider Anton à descendre, voilà que John se proposait pour le faire. Vous parlez d'un changement vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est fou ce qu'on peut faire par amour <r. Anton>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-