AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les possibilités multiples ... [Ella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Dim 20 Fév 2011 - 2:57

« À quoi tu penses? » demanda Jed, assis contre la tête de lit, alors qu'il profitait d'un moment de tranquillité pour envoyer un sms, Ella étant couchée sur le ventre, ses pieds le rejoignant presque. Un livre de mathématiques était ouvert devant elle, mais elle n'avait pas fait grand chose malgré le fait qu'elle ait décidé de s'y mettre. « Que si je n'étudie pas assez, je vais tout rater! » soupira-t-elle en battant des pieds sous l'incompréhension de son numéro. « T'as pas besoin d'étudier! » Sans qu'elle n'ait pu faire un seul geste pour l'en empêcher, Jed se mit à la chatouiller, alors que l'adolescente lui criait d'arrêter en riant, se tortillant dans tous les sens en battant des bras pour tenter de le repousser, jusqu'à ce que son ami les lui attrape pour l'immobiliser. Le souffle court, les joues rosies d'avoir trop rit, l'adolescente lui tira la langue en profitant d'un moment d'inattention de la part de Jed pour s'enfuir. « Attrape-moi! » proposa-t-elle en riant, dévalant les marches de l'escalier à la volée en sentant qu'il la suivait de près non sans s'esclaffer lui aussi, ce qui devait sans aucun doute le ralentir.

Pas assez rapide, Ella se retrouva bien vite dans ses bras alors qu'il l'avait récupérée en passant une main sous ses cuisses et l'autre dans son dos pour la glisser sur son épaule comme un sac de patates. « Pose-moi! Pose-moi, Jed! » ordonna-t-elle en frappant son dos de ses poings sans le faire lâcher prise, sans réussir toutefois. « Tu ne peux pas t'échapper comme ça! Tu me sous-estimes! » « PO-SE MOI, JEEEED! » Le rire de son ami témoignait de l'amusement qui était le sien alors que la situation échappait totalement à l'adolescente. Elle n'était pas assez forte pour se défendre contre lui et il l'avait prise par surprise! Il vacilla et Ella crut avoir eu raison de lui pendant un court moment, en vain. En effet, Jed avait tout simplement rejoint la porte de derrière et l'ouvrait afin de se précipiter à l'extérieur, Ella toujours sur ses épaules alors que l'adolescente ne pouvait rien faire pour le forcer à la remettre au sol et à la laisser marcher, peu importe où il voulait l'emmener. Ce ne fut que lorsqu'elle se sentit basculer qu'elle s'accrocha fermement à lui en l'entraînant à sa suite dans la piscine où il avait voulu la projeter. Ils éclaboussèrent tout autour d'eux alors qu'Ella lâchait Jed sous la surprise, avalant de l'eau alors qu'elle riait en même temps qu'elle retournait jusqu'au bord pour s'y appuyer. Elle fronça les sourcils en attrapant l'un des jouets qui s'était rendu jusqu'à elle avec les vagues, aucunement surprise.

Une grenouille. Une grenouille qui, lorsqu'on appuyait dessus, crachait l'eau sur son adversaire avec toute la force dont étaient capables ses maigres bajoues. Une grenouille qui faisait autrefois partie de l'armée d'Ella, lorsqu'elle se battait dans la piscine avec son frère.

Elle dirigea d'ailleurs le jouet vers Jed lorsque celui-ci s'approcha, lui balançant l'eau au visage en riant alors que son ami l'éclaboussait également jusqu'à venir l'attraper de nouveau par les hanches pour la projeter plus loin. L'adolescente en fut complètement immergée et se frotta les yeux lorsqu'elle revint à la surface, ses vêtements lui collant désagréablement à la peau. Son regard se porta sur le décor qui l'entourait, alors qu'une balançoire pour enfant était suspendue entre deux gros arbres, au fond de la cour entourée d'une clôture. Quelques os traînaient ici et là, seuls vestiges qui laissaient présager qu'un chien venait parfois traîner dans la cour arrière. Reportant son attention sur son ami, elle pouffa de rire avant de nager jusqu'à lui et d'entourer son torse de ses bras pour demeurer à la surface sans le moindre effort. « Qui a sous-estimé l'autre? » Elle dut prendre une grande respiration alors que Jed la forçait à garder sa tête sous l'eau en même temps que lui, alors qu'il venait de s'immerger pour l'inciter à s'en détacher. Elle n'eut d'ailleurs pas le choix de le faire alors qu'elle manquait d'air, n'ayant pas vraiment eu le temps de remplir ses poumons. Elle éclata de rire dès lors que sa tête émergea et battit des pieds pour retrouver la sécurité du bord de la piscine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Dim 20 Fév 2011 - 5:34

Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était toujours allongé sur de l'herbe, mais le soleil couchant démontrait qu'un laps de temps conséquent s'était écoulé et la fraîcheur du soir lui hérissait le poil. S'était-il endormi ? Avait-il rêvé ? Rêvait-il tout court ? ... Tournant la tête sur le côté, il réalisa alors qu'il n'était plus dans le parc d'Ocean Grove et qu'Ella n'était plus à ses côtés. Ce soir là, il était à Paris ; allongé sur l'une des pelouses du parc Monceau plus précisément, et frappé par le caractère quasi fantastique de la beauté que les nuances rosées du ciel donnaient aux colonnes ancestrales de la naumachie. Une naumachie dont il s'approcha à pas lourds après avoir fait l'effort de se relever. Bizarrement, le parc était vide. Pas un bruit n'était là pour attester d'une présence quelconque, qu'elle fut animale ou humaine, pas même un bruit de circulation pour lui faire prendre conscience qu'une ville entière l'entourait et qu'il n'était pas perdu au beau milieu d'une jungle végétale comme le laissaient pourtant supposer les nombreuses plantes constituant le paysage. Rien, personne. Seulement lui et son souffle rendu court par une angoisse de plus en plus palpable et pourtant inexpliquée. En temps normal, être seul ne lui faisait ni chaud ni froid, il préférait d'ailleurs la solitude au trop plein de monde. Mais, ici, dans ce décore qu'il connaissait bien tout en ayant l'impression de le découvrir pour la première fois tel qu'il était vraiment, quelque chose le faisait se sentir mal à l'aise. Où étaient donc passés tous ces enfants contre lesquels il adorait pester en protestant qu'ils faisaient trop de bruit ? Et les petits vieux venus jeter du pain aux canards, où pouvaient-ils bien se cacher ? Et d'ailleurs, pourquoi n'y avait-il pas de caquètements pour manifester la présence de ces maudites bestioles culinairement parlant assistées par l'homme ?

Sans savoir pourquoi, il se mit à courir le long des colonnes jusqu'à trouver la brèche créée par le temps et qui faisait de la naumachie une ruine en partie amputée. Là, pouvant enfin jouir d'une vue non obstruée sur la totalité du lac, il dénota sur un ilot central la présence de trois silhouettes. Trois silhouettes immobiles et silencieuses dont les trois regards étaient braqués dans sa direction. A ses pieds, une barque frôlait la rive, comme un appel à l'aventure. Sans réfléchir, il s'y précipita et rama à perdre haleine jusqu'à l'ilot sur lequel il accosta pour finir par se rendre compte qu'il connaissait ces trois personnes. Sous ses yeux, tandis qu'il ne savait vers laquelle se précipiter la première, Sally, Meryl et Ella le dévisageaient. L'une blonde, l'autre brune et la dernière à la couleur de cheveux parfaitement indéterminée (Sally ayant toujours mis un point d'honneur à expérimenter toutes sortes de colorations plus ou moins conventionnelles). Interdit par cette manifestation simultanée et plus qu'improbable, Jed eut pour idée de commencer par serrer sa sœur dans ses bras avant d'aller prendre des nouvelles d'Ella et - éventuellement - de Meryl. Seulement, plus il se rapprochait de Sally et moins cette dernière ressemblait à sa sœur. Au lieu de ça, le visage de la jeune fille se modifiait au fur et à mesure de ses pas pour prendre l'aspect d'un autre visage, celui d'une autre adolescente, d'une autre Sally. Sally Preston. Sally Preston qui lui tendait les bras et qui lui murmurait de lui faire confiance, de la croire et de venir la câliner tandis qu'Ella, dans son coin, se mettait à pleurer en marmonnant qu'il faisait erreur, qu'il se trompait et qu'il ne fallait pas croire ce qu'on lui disait. Troublé, Vargas amorça un pas de recul pour rester hors de portée des mains de Preston, mais plus il reculait et plus le visage de sa sœur reprenait sa place sur les épaules de ce corps qu'il n'arrivait du coup plus à identifier. A tout ceci vint alors s'ajouter les suppliques de Meryl qui tomba à genoux en lui pleurant de rester sur l'île, de rester à Paris. Et il avait beau leur crier de se taire, de le laisser réfléchir, rien ne semblait pouvoir arrêter les trois adolescentes, toutes plus désespérées les unes que les autres et attendant visiblement toutes quelque chose de lui qu'il ne se sentait pas capable de leur apporter. Sally, tantôt Vargas, tantôt Preston, se perdait entre pleures déçus de le voir reculer et murmures ensorcelants destinés à le convaincre de stopper son replis.

Finalement, son pied glissa sur une pierre plate, il perdit l'équilibre et se sentit tomber en arrière jusqu'à ce que l'eau n'arrête sa chute et qu'il ne se fasse ensevelir ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Dim 20 Fév 2011 - 6:50

« Ella? Le repas sera bientôt prêt! » Pétillante alors qu'elle se tournait vers Jed en lui prenant la main pour l'inviter à le suivre, elle sortit de la piscine en empruntant les escaliers cette fois. « Viens, je vais te présenter mon père! » Pourtant, complètement trempée, l'adolescente préféra grimper à sa chambre en y entraînant Jed, fouillant dans son placard pour en ressortir un short et un débardeur, qu'elle enfilerait pour remplacer ses vêtements mouillés. Elle se dirigea vers la salle de bain avant de se retourner vers son ami, un petit sourire aux lèvres. « Tu devrais te changer, toi aussi! T'as l'air d'un chien mouillé! » affirma-t-elle en éclatant de rire, évitant l'oreiller qu'il lui balança en rigolant. « C'est parce que tu t'es pas vue! » Ella secoua la tête en riant avant de s'enfermer dans la salle de bain pour se dévêtir et se sécher un peu avant de mettre ses vêtements de rechange. Elle en sortit avec une serviette pour éponger ses cheveux et en lança une à Jed alors qu'il avait finalement décidé de se changer aussi. Vêtu d'un short et d'un tee-shirt parfaitement assortis, il était ... séduisant et le regard admiratif de la jeune fille se posa sur la silhouette de son ami en le jaugeant de haut en bas, cessant même de sécher ses cheveux pour l'observer. « Tu sais que tu me fixes là? » « Je te fixe pas! Je me rends compte de tes défauts, c'est tout! » affirma-t-elle avant de se rendre jusqu'à lui pour le tirer par le bras jusqu'au bas des escaliers.

« Attends! Je veux pas rencontrer ton père! Il sait même pas que je suis là! » L'adolescente leva les yeux au ciel avant de déposer un baiser sur la joue de Jed pour tenter de le rassurer, resserrant ses doigts autour des siens. « C'est pas grave, Jed. Il est sympa, ça lui fera rien que tu manges avec nous. » Elle lui fit un sourire réconfortant et se perdit un instant dans son regard, ses sourcils se fronçant légèrement sous l'incompréhension qui les guettait tous les deux. La main de Jed, celle qui n'était pas prisonnière de la sienne, s'était posée sur la hanche d'Ella pour la rapprocher légèrement de lui, mais ce fut l'arrivée impromptue de Lawson qui trancha net avec la douceur de l'instant, Ella baissant les yeux sans comprendre ce que Lawson faisait là. Fuyant son regard en délaissant soudainement la main de son ami, la jeune fille lui offrit un regard avant de se diriger vers la cuisine. Personne. Perturbée, elle plissa le nez en se mordant la lèvre, pivotant pour retrouver derrière elle Jed et Lawson. « Vous avez profité du soleil pour nager? » Paniquée, Ella fit un pas en arrière, alors que la voix qui s'élevait était bel et bien celle de son père. Mais l'enveloppe charnelle dans laquelle elle évoluait n'était malheureusement pas la bonne. Elle secoua la tête en posant son regard horrifié sur Jed, qui ne semblait pas voir d'où venait le problème. Tout lui semblait normal et il n'attendait plus qu'Ella lui présente son père, ses prunelles posées sur elle dans l'attente d'une phrase quelconque. « Je ... »

Alors qu'elle faisait le tour de la pièce des yeux, elle se rendait compte que c'était bel et bien la cuisine de Lawson, la même cuisine qu'elle côtoyait depuis plusieurs mois déjà. Mais Lawson n'avait pas de piscine ... Fermant les yeux pour les ouvrir de nouveau et tenter d'y voir plus clair, Ella se sentait chavirer. « Jed... C'est Lawson, tu le connais. » « Qui? La douche froide ne t'a pas fait de bien! » Confuse, mais consciente qu'elle ne faisait que s'enfoncer davantage, elle haussa finalement les épaules en conservant son regard sur la silhouette de son ami. « Laisse tomber. » Un sourire éclaira ses lèvres entrouvertes et frémissantes alors qu'elle allait chercher les assiettes pour les positionner sur la table. « Je pensais que tu me le présenterais avant! » Se retournant en un sursaut sous les intonations de voix qui avaient tant caractérisé son père, c'est bel et bien la silhouette de Lawson qui se détachait dans la clarté du jour, il n'y avait aucun doute possible. Le visage de son père était-il donc tant éloigné pour qu'elle ne s'en souvienne plus? Comment était-ce possible puisqu'elle se rappelait le son de sa voix? « Avant quoi? » demanda-t-elle sans réellement vouloir connaître la réponse. « Avant ça. »

La confusion de la jeune fille était telle qu'elle allait se diriger vers Jed pour le serrer dans ses bras et tenter de se calmer ainsi, mais son ami avait disparu. Lawson également. Des bruits de pas annoncèrent l'arrivée d'un autre personnage et Ella ferma subitement les yeux, sachant exactement qui elle retrouverait au bout du couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Dim 20 Fév 2011 - 7:43

Il toussait. Toussait à en cracher ses poumons. L'impression de se noyer dans ses propres muqueuses avait fini par le faire se réveiller et encore une fois il était allongé. Roulant sur le côté pour tousser encore, il s'appuya sur les paumes de ses mains et fit face au béton sale et poussiéreux apparemment responsable de ses courbatures. Par terre, des mégots et des gobelets relataient silencieusement de la fête qui avait du se tenir en ces lieux la veille. Une fête à laquelle il avait très certainement du participer puisque sa toux caverneuse ne relevait pas tant d'une noyade que d'une protestation pure et simple de la part de ses poumons malmenés par la quantité astronomique de clopes qu'il avait du fumer pour que son œsophage le brule à chaque goulée d'air. A bout de souffle et fébrile, il tourna le regard à sa droite et fut frapper d'horreur. Cette chevelure blonde éparpillée sur le sol, il aurait pu la reconnaitre entre mille, c'était celle de Rose. Une Rose qu'il n'avait même pas besoin de détailler plus longtemps pour savoir qu'elle était à moitié nue et assoupie.

Que faisait-il ici ? Comment se pouvait-il qu'il soit de nouveau dans ce maudit hangar ? Et toute cette panique qui lui enserrait la gorge à l'idée de savoir à l'avance ce qui allait se passer : silence, mensonges, attente angoissée, dispute ... il ne pouvait pas revivre ça ; non, il ne pouvait pas. Il fallait réécrire l'histoire, changer le destin, arracher la page et la remplacer par une autre, vite ! Se relevant promptement, il ne prit pas la peine de s'épousseter avant de se mettre à courir vers la sortie du bâtiment. Tout en pleurant d'abandonner son ami sur le champ de bataille, il n'avait plus qu'une envie en tête : rentrer, oublier, ne plus penser. Et pourtant, lorsqu'il se retrouva comme par magie dans le jardin de Lawson, quelque chose semblait le chiffonner sans qu'il sache mettre le doigt dessus. Tourmenté, il entra par la porte de derrière et se précipita au première étage pour voir Ella qui n'était nul part, ni dans sa chambre, ni dans la salle de bain ... Peu à peu, il prit conscience de l'incohérence : lorsqu'il était rentré ce jour là de la Skins Party, Ella était bel et bien présente. Alors comment se faisait-il qu'elle ne soit pas là cette fois-ci ? Tracassé, mais bien décidé à ce que le fil conducteur des évènements ne lui échappe pas plus qu'il ne lui avait déjà échappé de par le passé, Jed marcha d'un pas décidé jusque dans sa propre chambre afin de dénicher son portable dans le répertoire duquel il alla repêcher le numéro de l'adolescente. Impatient, agacé presque, il écouta la tonalité raisonner cinq ou six fois avant qu'on ne lui réponde enfin. La voix au bout du fil était petite, couinante, apeurée presque.

« Ella ? T'es où ? » « Je ... Jed ? » « T'es où ? T'ES OU BORDEL ? » Renchérit-il sans plus savoir cacher l'urgence dans sa voix ni même réprimer le vent de panique qui le faisait trembler des pieds à la tête. « Je ... Je ne sais pas. Il y a des gobelets par terre et je ... qu'est ce que ? » Cessant de tourner en rond comme un fauve en cage, Jed percuta enfin ce qui n'allait pas, ce petit truc qui l'avait fait se sentir mal tout au long du chemin du retour et qui désormais lui donnait l'impression que le sol s'ouvrait sous ses pieds. « Des gobelets ? » Répéta-t-il d'une voix blanche, « dis-moi que t'es pas dans un hangar Ella ... » Pour toute réponse, il n'eut le droit qu'à des pleures paniqués et des mots lâchés à la sauvette sans grande cohérence si ce n'était l'idée principale qui s'en dégageait une fois tous les morceaux rassemblés : Ella était allongée sur le sol d'un hangar, à moitié nue et parfaitement incapable de se souvenir de la manière dont elle avait atterri là.

Pour Jed s'en était trop. Dupé par sa propre peur d'avoir à affronter le regard de Rose une nouvelle fois, il avait préféré fuir alors qu'il aurait fallu resté pour se rendre compte que la victime n'avait pas été Lancaster cette fois-ci. Soudain, un doute affreux s'empara de lui et, bien incapable de se demander si oui ou non il avait aussi violée Ella, il préféra courir jusqu'au couloir, défoncer la porte du bureau de Lawson et ouvrir le premier tiroir qui lui passa à portée de main pour en sortir une arme posée là par hasard, comme si le destin avait voulu lui donner un coup de pouce.

Sans plus attendre, lui pointa le canon sur sa tempe et pressa la détente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Dim 20 Fév 2011 - 17:08

Paniquée alors que les pas se rapprochaient, Ella fouilla des yeux une issue avant de sortir précipitamment par la porte de devant, sursautant brusquement alors qu'elle s'apprêtait à tomber dans le vide. Ella mit un bref instant avant de se retourner, sachant exactement où elle se trouvait, même si la pluie se faisait absente cette nuit-là. Derrière elle, la rambarde. Et derrière, encore plus loin, les voitures. La maison avait disparu. Le souffle coupé, Ella traversa de l'autre côté en enjambant le garde-fou, comme poussée par un violent instinct. Elle devait retourner en bas et elle ne savait pas pourquoi. Elle devait se rendre sur la berge, laissant le pont derrière elle et c'est ce qu'elle fit. Les voitures, au lieu de klaxonner, passèrent tout bonnement à côté d'elle en faisant une embardée, ce qui ne sembla pas étonner l'adolescente, qui poursuivait son chemin le coeur lourd. Elle avait la désagréable impression que ce qui se trouvait en bas ne lui plairait pas et elle ralentit l'allure en se mordant la lèvre, tentant de se souvenir. Rien du tout. Accélérant alors sous le coup de l'émotion, elle se mit même à courir et bifurqua en sautant par-dessus la clôture, n'ayant pas de temps à perdre. Les minutes, peut-être même les secondes, étaient comptées.

La silhouette étendue sur la berge était inanimée et avec la noirceur de la nuit, Ella ne parvenait pas à l'identifier. Ce ne fut que lorsqu'elle se retrouva à ses côtés qu'elle s'effondra à genoux, en pleurs, alors qu'elle passait une main tremblante sur la joue de Jed. Il ne respirait plus. « Jed ... Jed, je t'en prie, réveille-toi. » Elle ne pouvait pas revivre tout ça une deuxième fois, elle ne pouvait pas. Son regard se porta sur ce qui se passait autour d'eux, mais même le temps semblait s'être évanoui. Il n'y avait personne, comme s'ils étaient seuls au monde et que personne ne pouvait leur venir en aide. Les sirènes d'une ambulance, stridentes, lui écorchèrent les oreilles et sans qu'elle ne puisse rien tenter pour signaler sa présence, elle s'était déjà éloignée. Les larmes coulaient sur les joues de l'adolescente alors qu'elle tentait de lui parler, qu'elle tentait de le réveiller par tous les moyens qu'elle connaissait. « Je t'en prie ... » Posant ses prunelles sur ses paupières mi-closes, la jeune fille approcha doucement son visage du sien jusqu'à poser ses lèvres sur les siennes, lui bouchant le nez afin de souffler un peu d'air dans ses poumons et tenter de l'aider à respirer de nouveau. Malgré qu'elle fasse exactement comme on le lui avait appris, Jed demeurait évanoui, perdu entre la vie et la mort. Ou peut-être déjà mort? Laissant un nouveau torrent de larmes dévaler ses joues, elle pesta contre ce conducteur qui ne se trouvait pas là pour les aider, mais également contre l'ambulance qui n'avait pas reçu son appel. Comment pouvait-elle sauver Jed? Comment?

« Réveille-toi, Jed. S'il te plaît ... » sanglota-t-elle en tentant de réchauffer la peau glacée de son ami, frottant ses mains contre sa peau si froide, si morte. Elle avait glissé ses mains sous son tee-shirt pour tenter de lui transmettre un peu de sa chaleur et s'était allongée contre lui en enfouissant sa tête dans son cou. « Ella, je t'assure ... Je suis pas un mec bien. » Sursautant brusquement alors qu'elle était partagée entre l'envie de le serrer à lui en briser les os dans ses bras et celle de lui coller une claque pour tenir encore le même discours qu'il lui avait déjà servi, la jeune fille se redressa, mais la vision d'horreur d'un Jed encore endormi, dont seules les lèvres bougeaient, suffit à l'effrayer, alors qu'elle tentait de le réveiller en le secouant. « Je suis là, Jed! Réveille-toi! » Elle le secouait sans plus penser aux blessures qu'elle pouvait lui infliger, voulant simplement qu'il revienne à lui et qu'il lui dise qu'elle lui avait manqué. « Je suis pas un roi, Ella ... » Pétrifiée sur place alors qu'elle secouait la tête en le relâchant, elle avait même fait un léger bond en arrière pour tenter de fuir ces mots qu'elle connaissait par coeur tellement ils étaient ancrés dans son téléphone portable. « Tu sais pas ce que tu dis. Arrête, c'est pas drôle. » Presque sur le point de croire à une mauvaise blague, la jeune fille sentait son coeur battre la chamade, fermant les yeux pour tenter d'éloigner la scène de son esprit, en vain. « Je souhaite... Que la nuit te soit douce. »

Et puis soudainement, plus rien. Rien du tout. Effrayée, Ella s'était relevée alors que les lèvres de Jed demeuraient désormais hermétiquement closes. Avait-elle imaginé tout ça? Tous ces mots qui sortaient directement de son répertoire de messages? Jed ne pouvait pas avoir parlé, il ne pouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Lun 21 Fév 2011 - 0:02

« Monsieur ? Réveillez-vous monsieur, nous sommes arrivés. »

Hein ? De quoi ?
Pâteux, Jed se redressa sur son siège. Ses écouteurs étaient tombés de ses oreilles et pendaient sur sa poitrine. Autre de lui, tous les passagers étaient déjà descendus, ne restait plus que cette hôtesse de l'air au sourire niais qui le fixait comme pour l'encourager à pleinement reprendre conscience de la réalité et à déguerpir au plus vite de façon à ne pas retarder le vol suivant. Incapable de se souvenir de ce qu'il faisait là, Vargas accueillit sans un mot au creux de ses bras le sac que l'employée venait de retirer du porte bagages et de lui tendre. Toujours silencieux, il remonta d'un pas hésitant la moquette couleur bordeaux de l'allée centrale jusqu'à sortir de l'appareil et se retrouver sur un tarmac plongée dans l'obscurité. Au sol, seules quelques loupiotes incrustées dans le béton lui permirent de repérer le chemin jusqu'à la porte d'entrée de l'aéroport. A l'intérieur, partout autour de lui les gens parlaient, marchaient, se cherchaient, mais personne ne semblait disposé à l'aider alors qu'il ne savait pas où il était, d'où il venait ni même pourquoi il se trouvait là. Bien incapable de situer l'arrivée des bagages puisqu'il ne savait même pas quel était le nom du vol qu'il venait d'emprunter, il décida de trouver le hall du bâtiment en se disant qu'il y aurait forcément un panneau quelque part pour au moins l'aider à savoir dans quel aéroport il avait atterri ... Finalement, après ce qui lui parut être des heures de recherches infructueuses à travers des couloirs tous plus étranges les uns que les autres, il finit par rejoindre le centre névralgique de l'édifice. Immobile au milieu du hall tandis que tous ces gens sans visages filaient autour de lui telles des trainés uniformes et aux teintes variées, il chercha du regard le panneau récapitulatif des arrivées et départs. Ce qu'il y lu le laissa perplexe :

BIENVENUE A LA CROISÉE DES CHEMINS

  • Départs :

01H25 > Miami, escale chez les Cooper, possibilité de culpabilité.
01H45 > Miami, trajet direct, arrivée chez Rose (demande de titre d'excuses en béton armé avant confirmation de vol)
02H10 > Paradis, escale au Père Lachaise, demander Sally (escorte privée)
03H20 > Manchester, trajet direct, arrivée chez les Nielson (prévoir paquets de mouchoirs)
03H40 > Paris, trajet direct, arrivée chez les Vargas (possibilité de turbulences Meryliennes)

  • Arrivées :

01H00 > Miami, allé simple : saut de l'ange.


Qu'est ce que tout cela pouvait bien vouloir dire ? Fronçant les sourcils, Jed en était à relire pour la troisième fois les intitulés proposés quand un aboiement le fit sursauter. « C'est lui ! Attrapez-le ! » D'abord persuadé qu'on parlait de quelqu'un d'autre, Jed détourna son attention des deux bergers allemands qui lui fonçaient droit dessus, tout de suite suivis d'un agent de sécurité visiblement en pétard. Seulement, en constatant que les chiens ne fixaient personne d'autre que lui, il commença en envisager la possibilité qu'on puisse lui en vouloir personnellement. Inquiet, il marcha à reculons tout en levant les mains comme pour se déculpabiliser mais en fut réduit à prendre la fuite une fois qu'il eut constaté que même cette attitude coopérative ne semblait pas inciter chiens et maitre à ralentir l'allure. Abandonnant son sac, il bouscula tout le monde et couru jusqu'aux grandes portes d'entrée de l'aéroport pour tenter de s'enfuir. Seulement, à peine fut-il rendu à l'extérieure qu'une épaisse couche de colle déposée sur le sol l'empêcha de courir plus de 5 pas. Englué, il vacilla et tomba face contre terre. Là, de plus en plus incrédule, il constata que la colle avait une odeur de vodka et que des mégots de joints ainsi que des boites de médicaments vides y étaient figés, tout comme lui. Son premier réflexe fut de se débattre pour tenter de se dépêtrer, mais plus il bougeait et plus son champ d'action se restreignait. Enfin, la fatalité fit que l'agent et ses chiens finirent par le rattraper. Bizarrement, les bottes du représentant de l'autorité ne semblaient pas souffrir des effets de la colle car il put le rejoindre en quelques secondes sans rester prisonnier de la matière gluante, lui. Lorsqu'il se pencha à sa hauteur pour accrocher son regard, Jed sursauta en reconnaissant Lawson. « Le moindre dérapage Jed ... Je t'avais prévenu. »

Il y eut un autre aboiement, un pique d'adrénaline, le cri d'une passante et puis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Lun 21 Fév 2011 - 22:05

Lorsqu'Ella ouvrit les yeux, elle se sentit nauséeuse et ce ne fut qu'en se redressant et en regardant autour d'elle qu'elle comprit qu'elle était sur un bateau. Un voilier qui tanguait dangereusement, ce qui surprit la jeune fille alors qu'elle se relevait et jetait un coup d'oeil à la mer, excessivement calme. Passant une main sur son visage pour tenter de reprendre ses esprits, elle prit finalement place sur l'un des sièges en laissant ses doigts glisser le long de la rambarde, les sourcils froncés. Comment avait-elle pu se retrouver au beau milieu de la mer, alors que plus rien ne lui était accessible et qu'elle ne parvenait même pas à apercevoir le rivage au loin. Tout n'était qu'étendue d'eau bleue et perdue au milieu de cet océan, Ella n'y comprenait rien, ignorant jusqu'à la façon dont elle s'était retrouvée là. « Tu m'as suivi. » Sursautant brusquement en se retournant pour faire face à son ami, la jeune fille se demanda pendant un instant s'il ne lisait pas dans son esprit comme le prétendaient les magiciens. « Jed ... » Attendrie, elle se releva avec grâce avant de se diriger vers lui jusqu'à le serrer dans ses bras avec force. Fermant les yeux, elle profita de ce moment de retrouvailles non sans laisser un sourire étirer ses lèvres alors que Jed lui rendait son étreinte.

« Où est-ce qu'on est, Jed? » demanda-t-elle en s'éloignant de lui légèrement, ses doigts s'entrelaçant aux siens pour serrer sa main dans la sienne et lui montrer à quel point elle lui était reconnaissante d'être là, à ses côtés. « C'est pas important. » Elle hocha doucement la tête en se rendant compte qu'en effet, elle n'avait plus aucune envie de savoir où elle se trouvait, du moment qu'il était là et en vie de surcroît. « C'est étrange, j'ai eu l'impression que je te reverrais plus. » Plissant le nez en se retournant pour observer au loin la mer qui semblait toujours aussi calme malgré le vacillement incessant du bateau, le silence de son ami ne l'inquiéta pas outre mesure. Ce n'était pas comme s'il avait quelque chose à rajouter puisqu'il était là, juste derrière elle, et qu'elle n'avait fait que s'imaginer le voir disparaître pour toujours. Ce n'était pas le cas. Il était là. Elle sentit son coeur rater un battement alors que les bras de Jed l'entouraient en stabilisant du même coup son équilibre précaire, Ella penchant légèrement la tête de côté sous le souffle de son ami dans son cou. « Je vais partir, Ella. Mais avant ... Ça te dit, une baignade? » Murmure à son oreille, les mots de Jed la blessèrent alors qu'elle fermait les yeux tout en posant ses mains sur les bras de son ami afin d'y faire une légère pression, le forçant ainsi à se détacher d'elle. « Okay. On saute? » demanda-t-elle sans laisser paraître la déception qui était la sienne à ce moment précis où il lui avait dit qu'il partait. « On saute. » Il avait entraîné, d'une légère poussée au creux de ses reins, la jeune fille à l'arrière du voilier, là où ils pouvaient sauter sans devoir enjamber la rambarde.

« Un. Deux. Trois. GO! » L'impulsion que se donna Ella à cet instant aurait suffit à la conduire jusqu'à la lune si la gravité ne l'avait pas retenue sur Terre pour la faire plonger au beau milieu de l'océan. Battant des pieds et des mains pour rejoindre la surface, elle ne comprit que lorsqu'elle posa les yeux sur Jed que son ami n'avait pas sauté en même temps qu'elle et qu'il se trouvait toujours sur le voilier. « Viens! L'eau est bonne! » Surprise, mais tentant de nager pour rattraper le bateau, la jeune fille ne se rendit compte que trop tard qu'il y avait toujours une distance un peu plus grande entre le bateau et elle. Jed partait. « Attends! Attends-moi! » semblait-elle hurler dans le vide jusqu'à ce qu'elle cesse de se débattre. « Je ne suis pas un mec bien, Ella. Lawson arrive. Reste avec lui. » La jeune fille regarda autour d'elle et vit apparaître un bateau majestueux à ses côtés, alors que le petit voilier disparaissait à l'horizon. Des bras la hissèrent sur le pont alors qu'on lui tendait une couverture, la jeune fille refusant de la mettre sur ses épaules alors qu'elle courait jusqu'à l'avant du bateau pour tenter d'apercevoir au loin la silhouette de Jed une dernière fois; il n'était nulle part.

Ce ne fut que lorsqu'elle posa sa main sur son propre bras qu'elle sentit la colle qui l'engluait. Horrifiée, elle se tourna vers Lawson, qui haussait les épaules comme si de rien n'était. Elle tenta de s'en débarrasser, mais dès qu'elle descendit à l'arrière du bateau pour nettoyer son bras avec l'eau salée, ses doigts se refermèrent sur une substance visqueuse alors qu'elle reculait, totalement horrifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Jeu 24 Fév 2011 - 2:22

« Qu'est-ce que tu fais ? » « Je bois. » « Pourquoi ? » « Parce que. » « Parce que quoi ? » « Parce que tu m'emmerdes avec tes question et que saoul je te supporte mieux. »

Vexée, Sally tourna les talons et claqua la porte, le laissant seul dans sa chambre. Seul avec son herbe, sa bouteille de vodka et la télé en mode silencieux qui diffusait des images de film d'horreur. Je m'en foutiste au possible, il haussa les épaules et continua de siffler sa bouteille tout en fumant son joint, cumulant une fois de plus les substances et les portes de sortie vers les paradis artificiels pour entretenir l'illusion chère à son cœur d'être à l'exact frontière des deux mondes si proches et pourtant si éloignés l'un de l'autre.

Finalement, le planché du couloir craqua sous le poids de pas décidés et la porte se rouvrit sur le visage de sa sœur, plus téméraire et plus triste que jamais. « Tu sais Jed, si c'était pour regretter d'être venu, eh bah il ne fallait pas venir ! Tu crois que ça me plait de te voir défoncé du matin au soir ? Heureusement que t'as un nom à trois lettres, parce que j'hésiterai pas à miser sur le fait qu'au dessus de cinq t'arriverais même plus à dire comment tu t'appelles ! T'as vu ta gueule là ? C'est quoi cette tronche de cadavre ? Il est où mon frère ? Depuis quand t'as pas pris de douche ? T'as pas bientôt fini de faire ta loque là ? Sors, vois des gens, bouge, fais du sport, n'importe quoi, mais arrête - je t'en supplie - arrête de dépérir comme ça ! Il faut choisir Jed. Choisir. Ici ou là bas. Avec elle ou avec moi. Ton chantage autodestructeur ne te fera rien gagner de plus qu'un souvenir dans la mémoire collective avec l'étiquette de gros con ou de gamin torturé, au choix. Je vaux mieux qu'un frère qui me pleure en début de semaine et qui ne sait déjà plus se féliciter de me revoir une fois le week-end venu. Ça te manque ? Elle te manque ? Tu veux repartir, c'est ça ? Eh bah casse-toi, connard, et sois heureux surtout, parce qu'en plus d'être jalouse crois bien que je refuse de te voir malheureux. Je te connais trop, fainéant ! C'est plus difficile de vivre, mais si c'est pour me pourrir ma mort alors j'aime autant que tu retournes d'où tu viens et que tu te bouges le cul. Et tu diras bonjour à Meryl aussi. Meryl qui t'aime et qui ne mérite pas que tu la traites de cette façon. »

Agressé par cette attaque frontale, Jed - comme toujours - se mura dans le silence. La porte claqua de nouveau, plus sauvagement cette fois, et c'est sans vraiment prendre conscience de son geste qu'il envoya de toutes ses forces la bouteille contre le mur où elle vola en éclats tout en répandant ce qu'il restait de son contenu sur la tapisserie.

« J'EN AI PLEIN LE CUL PUTAIN DE BORDEL DE MEEEEEEERDE ! » S'entendit-il crier avant que la pièce ne se mette à tanguer dangereusement autour de lit et qu'il ne soit obligé de se rallonger stoïquement pour ne pas défaillir, comme si quelque chose, quelque part, l'obligé à garder cette position de repos sous peine de trépasser pour de bon alors qu'en définitive ... il était déjà mort non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella] Jeu 24 Fév 2011 - 4:48

« T'es presque rendue! Encore un peu! » Ella releva la tête en plissant le nez comme elle seule pouvait le faire lorsqu'elle était anxieuse ou pensive. « T'avais dis que tu m'aiderais. » lui reprocha-t-elle en posant le pied sur l'une des branches pour grimper un peu plus haut. Alors qu'elle s'apprêtait à poser les yeux sur la verdure à ses pieds, Jed attira de nouveau son attention afin de lui éviter une chute si elle en venait à perdre l'équilibre suite à un vertige. « Regarde pas en bas! Grimpe encore, Ella, quelques branches et tu me rejoins! » Posant son pied toujours plus haut sur les branches du chêne dans la cour arrière de la maison de Lawson, la jeune fille finit par rejoindre Jed tout en haut de l'arbre, alors que son ami se balançait, les jambes dans le vide. Ella prit place à ses côtés précautionneusement, posant d'abord son pied le long du tronc pour se soutenir, jusqu'à ce qu'elle comprenne que l'arbre saurait aisément soutenir son poids et qu'elle se détende enfin, profitant de la vue qui s'offrait à eux maintenant qu'ils surplombaient les maisons de la rue. « T'avais raison. C'est magnifique. » murmura-t-elle en soulevant le menton, laissant ses mains s'agripper de chaque côté de son corps, fermant doucement les yeux pour profiter de la sensation nouvelle qui l'étreignait. « Ne pense à rien. Écoute le bruit du vent qui se prend dans les feuilles. » Silencieuse pour accéder à sa requête, un léger sourire apparut sur ses lèvres vermeilles, désormais détendue et complètement en confiance.

Alors que Jed se redressait pour grimper jusqu'à la cime, Ella se rattrapait à une branche pour le suivre et tenter de le ramener à l'ordre. « Jed ... Les branches sont trop minces, elles vont céder sous ton poids! » Ce ne fut que trop tard qu'elle comprit son erreur, alors qu'elle glissait sans pouvoir se rattraper. Elle tombait. Elle tombait et les bouts de bois lui écorchaient les bras et le dos, les feuilles lui fouettant le visage.

Il n'y eut pas de choc. Au lieu de ça, Ella se réveilla en sursaut, se redressant dans le lit alors qu'elle passait une main sur son front en sueur, fermant les yeux pour tenter de calmer sa respiration haletante. « Vaudrait mieux le laisser et prendre une bonne nuit de sommeil, ma chérie. S'il y a du nouveau... » Sursautant brutalement alors qu'elle n'avait pas pris conscience de la présence de l'infirmière à ses côtés - qui venait tout juste de pénétrer dans la chambre, ce qui l'avait sans doute réveillée - elle sentit son coeur faire un bond dans sa poitrine alors que ses prunelles se posaient avec délicatesse sur la silhouette de son ami, étendu à ses côtés. Elle s'était endormie après s'être allongée près de lui et elle sentit les larmes refaire surface alors qu'elle se rendait compte qu'il ne s'était pas encore réveillé. Il lui avait semblé tellement vivant. Tellement vrai alors que ses paupières étaient toujours closes et que la perfusion se chargeait d'amener à son corps les vitamines, l'énergie et les médicaments qu'il ne pouvait pas prendre autrement et dont il avait besoin. Sa main vint serrer la sienne alors qu'elle se mordait la lèvre, se penchant délicatement pour poser un baiser sur sa joue avant de se glisser hors du lit, tremblante et affectée par le manque de sommeil des derniers jours. « Tu devrais rentrer chez toi. » proposa l'infirmière en se tournant vers elle dès lors qu'elle se fut occupée des machines entourant son ami et dont Ella n'avait aucune idée de ce à quoi elles pouvaient bien servir. « J'en ai pas envie. » murmura-t-elle avant de prendre de nouveau place dans le fauteuil, les yeux rivés sur le corps de Jed sans réellement le voir.

SUJET TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Les possibilités multiples ... [Ella]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les possibilités multiples ... [Ella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-