AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 3989 ▬ on est toujours mieux chez soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




3989 ▬ on est toujours mieux chez soi Vide
Message(#) Sujet: 3989 ▬ on est toujours mieux chez soi 3989 ▬ on est toujours mieux chez soi EmptyVen 18 Fév 2011 - 10:30


3989 ▬ on est toujours mieux chez soi 1zefmde 3989 ▬ on est toujours mieux chez soi Xf242e
ON EST TOUJOURS MIEUX CHEZ SOI
joe cotton & laurenn aschenbern


L’ouragan. Cela faisait plus de deux mois maintenant, presque trois, qu’il avait dévasté une bonne partie d’un des quartiers très réputé de Miami : Ocean Grove. Laurenn n’y avait pas échappé, et la maison qu’elle venait d’acheter un mois et demi plus tôt avait été complètement ravagée, la rendant inhabitable. La jeune femme avait donc été contrainte d’emménager chez l’un de ses amis, pour une durée limité. Cela n’avait pas été une pure partie de bonheur, vivre en cohabitation avec d’autres personnes était déjà une chose assez difficile pour Laurenn, mais vivre avec une jeune femme avec laquelle les relations étaient très tendus, était bien pire. Deux mois et demi où chaque jour Laurenn avait prié pour recevoir cet appel qu’il lui indiquerait que sa maison serait enfin rénovée. Oh. Bien sûr, elle aurait pu aller vivre dans un hôtel, mais le jeune homme lui avait proposé de l’héberger pendant tout le temps qu’elle en aurait besoin, et elle ne voulait pas le blesser en partant. Elle avait donc surmontée cette épreuve, impatiente que tout cela soit fini, qu’elle puisse retrouver son chez soi et sa solitude qu’elle aimait tant.

Cette journée semblait assez banale pour le moment. Elle s’était levée assez tôt, et s’était empressée de quitter la maison afin de ne pas croiser l’un de ses colocataires. Enfin, surtout afin de ne pas la croiser, elle. Après tout, c’était la colocataire du jeune homme et seulement elle qui rendait la vie de Laurenn si infernale. Puis, elle s’était rendue à la banque et avait commencé sa journée de dur labeur. Midi sonnait, et elle était allée déjeuner dans un restaurant en ville puis était revenue à son bureau. Oui, rien de plus banal. Elle gérait des tonnes de papier toute la journée, corvée attribuée par son patron qui contrairement à elle n’en glandait pas une. C’est probablement ça l’avantage d’être patron. Mais travailler ne lui posait pas de problème, c’est une bosseuse, et ne rien faire est une chose qu’elle déteste par-dessus tout. C’est pourquoi elle aimait beaucoup se travailler, elle n’avait jamais le temps de se reposer, et cela lui plaisait. Elle était tellement concentrée sur ses tris que lorsque son téléphone personnel se mit à sonner, elle ne réalisa pas immédiatement. Elle jeta un bref coup d’œil et revint à ses papiers, avant de se figer sur place, c’était bien le nom de l’agence qu’elle avait embauché pour rénover sa maison qui s’affichait sur le cellulaire de la jeune femme. Elle s’empara alors du téléphone et décrocha. La secrétaire de l’architecte qui rénovait sa maison était à l’autre bout du fil. Sa maison était prête, enfin, et elle avait rendez-vous le soir même pour obtenir les clés de celle-ci et la visiter afin de vérifier que tout avait été fait parfaitement comme elle l’avait commandé. Probablement pour la première fois de son existence, Laurenn Aschenbern eut du mal à se concentrer sur son travail pour le reste de la journée. Elle n’était pas du genre à être impatiente d’habitude, au contraire, sa patience était sans limite. Mais là, la jeune femme n’arriva vraiment plus à se tenir. Le reste de l’après-midi passa à une lenteur exagérée, que la jeune femme cru en devenir folle. Sept heures sonnait. La jeune femme quitta la banque sous le regard étonné de son patron. C’était bien la première fois qu’elle quittait le travail aussi rapidement. Elle monta dans sa voiture et se dirigea vers le quartier résidentiel.

3989 Apple Road. L’Audi TTR s noire de la jeune femme se gara devant la porte de garage de sa nouvelle maison. Enfin, on pouvait aussi dire son ancienne maison. Elle resta dans la voiture quelques minutes, observant la maison d’un air ébahie. Depuis son arrivée à Ocean Grove, datant de la fin octobre, elle avait toujours rêvé de pouvoir habiter dans cette maison, à nouveau, mais celle-ci était encore habitée quatre mois plus tôt. La maison dans laquelle elle avait passé sept années de son enfance, et aussi la maison dans laquelle elle avait connu le pire drame de sa vie, cependant les souvenirs lui en étaient assez flous. Mais, Laurenn Aschenbern est peut-être complètement folle, de vouloir revenir habiter dans la maison où ses parents avaient été assassinés. Certes, cela pouvait paraître étrange, mais elle en avait vraiment besoin.
Elle claqua la portière de la voiture et se dirigea vers la porte de la maison qui était entrouverte. Elle la poussa et pénétra dans la maison. Elle eût comme un choc en découvrant l’entrée, cela était vraiment ressemblant, il avait vraiment fait du bon travail. Elle rentra alors dans la première pièce à gauche, la cuisine, et découvrit deux bouteilles de champagne posé sur la table. La jeune brune, depuis peu, arqua un sourcil, et continua de marcher dans la demeure. Elle s’éclaircit la voix, afin de montrer sa présence puis appela : « Mr Cotton ? » Elle approcha du salon et le vit enfin. « Ah, vous êtes là ! »

Revenir en haut Aller en bas
 

3989 ▬ on est toujours mieux chez soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-