AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All I need is a bitter song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 20 Fév 2011 - 0:09

    Merci.

    Le fait qu’elle accepte d’appeler Coleen et qu’elle lui dise de venir fit du bien à l’homme. Il aurait besoin de sa mère, il le savait parfaitement et il préférait que ça soit Lily qui lui annonce les choses. Vu comme ça, ça pouvait paraître tout à fait égoïste, mais il ne voulait pas entendre sa mère au téléphone, pas dans ces conditions. Demandant à la jeune femme également de rester, il apprécia qu’elle accepte. La voyant prendre place dans un fauteuil, il se passa les mains sur le visage. Il ne savait vraiment pas ce qui allait se passer, mais il était déjà vraiment nerveux. Fixant le plafond, il fronça les sourcils, se demandant comment il pourrait vivre sans marcher. Pourrait-il vraiment supporter cela ? Il n’en était pas certain. Passant une main sur sa jambe, il baissa la tête pour regarder le drap qui recouvrait ses jambes. Soupirant doucement, il fixa une nouvelle fois le plafond et il sentit ses yeux se fermer doucement. Il ne s’était finalement pas rendu compte qu’il s’était endormit, mais la fatigue avait eu raison de lui. Dormant à point fermé, il rêva d’une vie tranquille qu’il avait avec toute sa famille et celle de Lily. Jusqu’au moment où on lui enleva l’usage de ses jambes. Se réveillant en sursaut, il regarda autour de lui avant de se rendre compte qu’il était à l’hôpital. Voyant que Lily n’était plus là, il ne chercha même pas à savoir pourquoi. Se passant à nouveau les mains sur le visage, il ne savait pas quelle heure il était et depuis quand il avait dormit. Il vit finalement le médecin entrer dans la chambre et lui dire qu’ils pouvaient faire les premiers examens. Acceptant, Anton était assez anxieux. Apparemment Lily avait été mit au courant, donc Anton était déjà plus rassuré. Allant donc faire quelques examens, il y passa environ une heure avant d’être ramené à sa chambre. Là le médecin lui redemanda de bouger les doigts de pieds, puis les pieds et les jambes. Rien ne bougeait, mais ça Anton ne le savait pas, pour lui tout bougeait, il avait cette sensation. Le médecin ne laissait non plus rien paraître sur son visage, Anton ne savait donc pas ce qui se passait vraiment. Se retrouvant à nouveau seul dans la chambre, Anton n’aimait pas ça. Il n’aimait pas être de ce côté-là, en temps que patient. Il ne devait faire qu’attendre, ce qui la tout de suite, n’était pas sa qualité principale.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 20 Fév 2011 - 0:42



    Anton s'endormit bien plus rapidement que Lily n'aurait pu le croire, et cela la rassura à vrai dire. En effet, le voir dans un tel état lui faisait du mal, d'où le fait qu'elle préfère le voir se reposer pour le moment plutôt que le voir se perdre dans ses pensées que Lily pensait se bousculer par milliers dans son esprit en ce moment. Le regardant dormir durant plusieurs minutes, Lily sentit à un moment donné un coup que le bébé donna dans son ventre. Instinctivement, elle posa sa main contre celui-ci et ferma les yeux, en souriant malgré elle. Cet enfant était la preuve qu'ils allaient s'en sortir, malgré tout, malgré cet accident en particulier.

    Ce fut après l'avoir observé dormir durant une bonne vingtaine de minutes que la brunette se décida finalement à faire le plus difficile ; appeler Coleen, lui annoncer que son fils avait eu un accident, qu'il était paralysé et qu'il avait besoin de sa présence en ce moment. Encore une fois, le fait de savoir que sa présence seule ne suffisait pas à l'homme fit mal à la brunette, mais elle n'en tînt nullement rigueur à son compagnon, comprenant tout à fait qu'il puisse souhaiter la présence de sa mère après un tel drame.

    « Oui, allô ? »
    « Coleen, pardonnez-moi de vous déranger à une heure pareille, je... »
    « Lily ? Est-ce que tout va bien ? »
    « A vrai dire, non. »


    Elle lui raconta alors l'accident d'Anton, la béquille s'étant enfoncée dans sa jambe, le fait qu'il soit paralysé durant une période totalement indéterminée, qu'il soit complètement perdu et qu'il ait donc réclamé sa mère, tel un enfant perdu en pleine foire. Coleen fut extrêmement mal après avoir entendu tout cela, et Lily s'excusa de devoir lui annoncer une chose comme celle-ci. La mère du médecin affirma alors à la future mère qu'elle prenait le premier avion en direction des États-Unis et qu'elle arriverait le plus rapidement possible pour être auprès de son fils.

    « S'il te plait, dis lui que je l'aime. »
    « Bien-sûr, je le ferai. »


    Une fois la conversation, aussi difficile fut-elle, terminée, Lily décida d'aller boire quelque chose à la cafétéria de l'hôpital pour se changer un peu les idées. Elle aussi aurait bien eut besoin qu'on lui remonte le moral, mais personne ne semblait vraiment là pour le faire, malheureusement pour Lily. Prenant un thé glacé, la brunette s'installa à sa table habituelle et essaya de penser à autre chose, quelque chose d'un peu plus gai, mais rien à faire, elle avait tellement peur de ce qui se passerait par la suite. Comment allait-elle pouvoir aider son compagnon ? Comment allait-elle bien pouvoir gérer la maison, les enfants, Anton et sa fin de grossesse ? Mon dieu, tant de questions auxquelles elle ne semblait apte à répondre.

    « Hey, ça va toi ? »

    Lui demanda soudainement une de ses collègues et amies qui venait de poser sa main sur l'épaule de la brunette toujours perdue dans ses pensées, face à son thé glacé.

    « Pas trop non. »

    Ce fut à ce moment que Lily tomba en larmes, heureusement, son amie était là pour la soutenir ou tout du moins pour essayer de la soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 20 Fév 2011 - 1:05

    Allongé dans son lit, Anton regardait le drap qui était sur ses jambes. Il avait peur de regarder dessous et de se rendre compte qu’en effet il ne pourrait plus jamais marcher. Il ne voulait pas l’admettre, pas seul en tout cas. C’est pour ça qu’il avait demandé à Lily d’appeler sa mère. Il avait besoin de Coleen. Elle saurait le remettre à sa place au besoin. Pourquoi ? Tout simplement parce que Anton savait que si jamais il devait être paralysé, il serait vraiment de très mauvaise humeur et il aurait un sale caractère difficile à supporter pour tout le monde. Coleen serait donc là pour le recadrer. Il voulait également une personne pour s’occuper de Lily qui devrait accoucher d’ici quelques mois. Anton aurait aimé appeler le père de la jeune femme, mais il ne préférait pas faire ça sans son consentement et surtout il ne savait pas s’il parviendrait à vivre paralysé avec toute la famille Bowen autour de lui. Il avait toujours peur que le père de Lily ne l’aime pas et qu’il préfère que sa fille reparte avec Thomas. Ce dernier serait sans doute au courant de ce qui se passait et Anton n’était pas du tout joyeux pour cela. Déjà qu’il appréhendait les résultats des tests, les réactions des enfants et de toute la famille, il n’avait pas en plus envie de penser à l’ex mari de Lily. Elle lui avait dit qu’elle l’aimait et qu’elle serait là. Il avait confiance en elle, mais cette fois-ci c’était en lui qu’il n’avait pas du tout confiance. Fixant alors à nouveau le plafond, il soupira, se demandant ce que pouvait bien faire Lily. Pendant ce temps à la cafétéria, l’amie de Lily prit la jeune femme par les épaules pour la prendre dans ses bras.

    "Lily, qu’est-ce qui se passe ?"

    La jeune femme ne savait pas encore pour Anton. Elle avait juste entendu parler d’un médecin de l’hôpital qui avait été amené d’urgence ici, mais elle ne savait pas qu’il s’agissait d’Anton et donc du compagnon de la jeune femme.

    "Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider, dis-moi."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 20 Fév 2011 - 19:29



    « Anton a eu un accident. »

    Ces mots devenaient petit à petit presque habituels dans la bouche de la brunette, ce qui lui fit encore plus de mal et lui donna doublement l'envie de pleurer. Elle commençait à en avoir marre. A chaque fois que quelque chose de bien leur arrivait, il fallait que tout de suite derrière une grosse – pour ne pas dire énorme – tuile leur tombe dessus. Et là, ce n'était pas seulement une tuile, c'était toute la maison qui venait de leur tomber dessus !

    « Il est paralysé. »

    Paralysé. Anton, un coach sportif pour enfants à mi-temps et médecin à plein temps venait d'apprendre qu'il était paralysé. Sincèrement, que pouvait-il y avoir de pire après ça ? Lily ne voyait pas ce qui pourrait leur arriver maintenant. Enfin si, mais elle préférait ne surtout pas y songer. Car en vérité, tellement de choses pouvaient encore leur arriver. La mort d'un enfant, ou le bébé en mauvaise santé, ou bien les traites de la maison trop difficiles à remplir. Bref, tout autant de scénarios qui filaient la chair de poule à la brunette qui préférait alors oublier ces choses-là.

    « Je ne sais pas comment je vais pouvoir faire maintenant. Je dois accoucher dans moins de trois mois, il y a les enfants dont il faut s'occuper, la maison, et maintenant Anton. Je ne m'en sortirai jamais... »

    Son amie tenta de la rassurer du mieux qu'elle pouvait, bien que cela semble plus difficile que ce qu'elle avait à fait d'habitude. En effet, le fait de rassurer un patient était plus facile que rassurer une amie, toujours. Mais cela faisait malheureusement également parti de leur métier, savoir faire face aux imprévus. Et quel imprévu !

    « Il faut que j'y retourne. »

    Saluant rapidement son amie, Lily retourna dans la chambre d'Anton sans même avoir touché à son verre de thé glacé. Elle n'avait pas soif, elle n'avait finalement envie de rien si ce n'était de voir l'homme qu'elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 20 Fév 2011 - 19:42

    Toujours allongé dans son lit Anton venait de soulever les draps. Posant une main sur sa jambe droite, il fronça les sourcils. Comment allait-il vivre s’il était paralysé ? Comment allait-il pouvoir aider les siens ? Comment allait-il faire sa vie ? Il n’en avait pas la moindre idée et il n’aimait pas ça. Posant son autre main sur sa jambe gauche, il garda les sourcils froncés. Passant ses mains sous ses jambes, il essaya de s’asseoir sur le rebord du lit, mais au lieu de ça, il perdit l’équilibre et se retrouva allongé au sol. Grognant sous l’effet du choc de son corps au sol, il tendit un bras pour essayer d’attraper le bouton d’appel. Il lui manquait quelques millimètres, mais rien n’y faisait, il n’arrivait pas à l’atteindre. Entendant la porte de la chambre s’ouvrir, il entendit des bruits de pas qu’il connaissait bien. Levant les yeux, il vit Lily qui était là, à ses côtés. Fixant la jeune femme, il ne savait même pas quoi dire et il la laissa prendre les choses en mains. Le personnel médical arriva et il expliqua simplement qu’il avait voulu s’asseoir pour essayer de ressentir un quelconque mouvement. Seulement tout le monde pensait qu’il avait voulu marcher, ce qui n’était définitivement pas le cas. Soupirant, il laissa les infirmières le remettre bien dans le lit et il les laissa ensuite sortir de la pièce. Fixant Lily, il soupira à nouveau.

    Je n’ai pas essayé de marcher.

    Il ne savait pas si elle le croyait, mais il préférait le redire. Passant les mains sur son visage, il soupira pour la énième fois et regarda à nouveau la jeune femme.

    Je ne peux pas marcher. Je ne peux plus marcher.

    La réalité arrivait doucement à son esprit et il n’aimait pas cette réalité. Il n’aimait pas du tout ça et en fixant Lily, il se sentit complètement désarmé. Il allait être un poids pour elle, il fallait qu’il trouve une solution pour que ça ne soit pas le cas. Il ne voulait pas être un fardeau, il faudrait qu’il en parle au médecin, à sa mère, à quelqu’un, mais il ne voulait pas être un corps mort pour la jeune femme. Il ne voulait pas être un problème de plus pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Ven 25 Fév 2011 - 19:19



    « Je sais, je te crois ne t'en fais pas. »

    Elle savait bien qu'il n'avait pas tenté le diable non plus, il fallait encore du temps pour que son corps se remette convenablement en fonctionnement, alors évidemment la brunette se doutait bien que son compagnon n'avait pas essayé d'accélérer le processus en se croyant plus fort que tout, il était médecin et savait pertinemment que le temps faisait bien souvent tout. Malheureusement. Lorsqu'il fut de nouveau allongé dans son lit, Lily s'installa la chaise qui était juste à côté du lit, prit la main de son homme et lui sourit. Il fallait qu'il garde conscience qu'elle l'aimait et que pour elle cela restait la chose la plus importante.

    « Je sais que ça ne te plait pas d'entendre ça Anton, mais tu dois te reposer, c'est primordial. »


    Il était médecin et savait donc très bien que cela était le plus important pour un patient venant tout juste de sortir de chirurgie. Déjà qu'il n'aurait pas dû se réveiller si rapidement, alors il ne fallait pas qu'il en fasse plus que nécessaire présentement.

    « Ta mère arrive le plus vite possible. »

    Avec tout cela, la brunette en avait oublié de prévenir son compagnon qu'elle avait appelé sa mère et que cette dernière arrivait le plus rapidement aux États-Unis pour voir son petit garçon si cher à son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 27 Fév 2011 - 22:27

    Si elle le croyait c’était déjà ça. Il n’avait pas envie qu’elle croit qu’il ait essayé de marcher alors que ça n’était pas le cas. Se rendant compte qu’il ne pouvait plus marcher, il regarda la jeune femme qui s’était installé sur une chaise à ses côtés et qui venait de prendre sa main. Il eu du mal à garder son calme. Non pas qu’il était énervé contre elle, mais plutôt par lui-même. Il aurait dû voir la voiture arriver, il aurait alors évité cet accident. Il allait devenir un vrai poids pour la jeune femme et il ne le voulait pas. Elle lui disait de se reposer, mais il n’y arrivait pas.

    J’aimerais, mais mon cerveau n’arrête pas de penser à mes jambes qui ne me servent plus à rien.

    Il soupira doucement et écouta la jeune femme lui dire qu’elle avait appelé sa mère.

    Merci.

    Il avait besoin de sa mère. Il avait confiance en Lily et il savait qu’elle serait à la hauteur, mais il faudrait quelqu’un pour le canaliser lui et pour aider Lily avec les enfants. Anton aurait bien demandé à la famille de Lily, mais il ne se sentait pas de les appeler si elle ne le faisait pas. Continuant de fixer la jeune femme, il soupira doucement. Elle était toujours là pour lui et ça lui faisait vraiment du bien.

    J’ai confiance en toi Lily, mais j’ai besoin de ma mère. Je suis énervé par tout ça et je risque de ne pas être vivable et ma mère saura me remettre en place mieux que quiconque.

    Il voulait que la jeune femme comprenne pourquoi il avait demandé à ce que sa mère vienne.

    Je sais déjà que je ne serais pas l’homme que je suis aujourd’hui. Je ne serais pas l’homme que tu aimes et ma mère sera la seule à pouvoir t’aider à me contrôler là-dessus.

    Il espérait que la jeune femme comprendrait. Anton avait eu une période comme ça où il était incontrôlable. C’était arrivé après la mort de sa sœur et ça n’avait pas été simple. Sa mère s’était occupée des filles et Anton avait été recadré par sa mère et elle n’y était pas allée de main morte.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 27 Fév 2011 - 22:52



    Lily se doutait bien que si son compagnon avait voulu qu'elle prévienne sa mère ce n'était pas pour rien, et elle ne demandait pas qu'il lui explique les raisons de ce qui semblait être à vrai dire une nécessité. Coleen était une femme très bien, pour le peu qu'elle la connaissait, et Lily avait bien remarqué que son compagnon et sa mère semblaient très liés l'un à l'autre. La magie d'une relation parent/enfant certains dirons. Lily n'y croyait pas tellement, et pourtant, elle était psychologue. Pour ce qui était du cas des Foster, Lily savait pertinemment que ce qui leur donnait cette complicité tenait du fait que le père d'Anton était un homme très dur mentalement et physiquement et que les deux autres devaient faire avec, et n'avaient finalement que la possibilité de se serrer les coudes face à un homme dont le caractère était parfois à la limite de l'acceptable envers ceux qu'il aimait, ou qu'il semblait aimer tout du moins.

    L'entendant alors lui dire qu'il avait confiance en elle mais qu'il ressentait tout de même le besoin que sa mère soit présente à ses côtés, Lily lui sourit de façon à lui faire comprendre qu'elle-même comprenait tout à fait et que jamais au grand jamais elle ne se permettrait de juger la relation que son compagnon pouvait avoir avec sa mère tant que celle-ci restait normale.

    C'est alors qu'Anton commença à expliquer à Lily qu'il ne serait dorénavant plus le même homme, et encore moins l'homme qu'elle pouvait aimer. Mais que racontait-il ? Tout ceci était absolument absurde. Bien-sûr qu'il restait le même homme et surtout celui qu'elle aimait. Ce n'était très certainement pas une paire de jambes qui allait démontrer le contraire, et puis quoi d'autre encore ? Tant qu'il y était, elle allait carrément rompre avec lui, ce serait d'autant plus simple maintenant qu'il était infirme.

    « Tu n'en sais rien Anton, d'accord, tu n'en sais rien du tout. Je sais que la situation est difficile, mais cela ne veut certainement pas dire que tu ne seras plus l'homme que j'aime. Qu'importe les épreuves qu'on aura à vivre Anton, je t'aime, tu comprends ça ? Et crois bien que ce ne sont pas des jambes qui vont faire que mes sentiments pour toi vont changer. »


    Elle souhaitait se montrer persuasive pour qu'Anton comprenne bien que malgré tout ce qui risquait de se produire dans l'avenir, Lily l'aimerait toujours. Encore une fois, ce n'était pas un accident qui allait tout changer entre eux, alors ça, Lily le refusait complètement. Quoi de plus normal pour une femme ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 27 Fév 2011 - 23:25

    Anton n’avait jamais été un casse cou, où un adolescent à problème. Seulement après la mort de sa sœur, il était tombé bien bas. Il avait fait des choses, mais surtout il avait été plus que désagréable. Il avait été violent verbalement et personne n’aurait pû le prévoir. Il savait utiliser les mots pour faire mal et il avait blessé pas mal de monde. Seule sa mère avait réussit à lui fermer son clapet et il fallait dire les choses ainsi. Il était adulte quand il avait perdu sa sœur, mais il avait reçu quelques gifles de la part de sa mère. Ca remettait plutôt bien les idées en place. Expliquant donc le pourquoi de sa demande d’appeler sa mère, il expliqua également le fait qu’il ne serait plus le même. Il allait sans doute devenir un type haïssable et il savait qu’elle lui en voudrait pour ça. En plus d’être un poids, il serait un homme qu’elle n’aimerait plus. Ecoutant alors la jeune femme parler, il la fixa en soupirant doucement.

    Je comprend.

    Il esquissa un léger sourire et leva sa main pour embrasser celle de Lily. Soupirant, il regarda le plafond et ferma les yeux. Il fallait qu’il parvienne à trouver le sommeil après tout. Les minutes passèrent, mais il n’y parvenait pas. Ouvrant les yeux, il regarda Lily et sans s’en rendre compte au bout d’un moment à simplement la regarder, il s’endormit. Finalement parler n’avait pas servit et savoir Lily à ses côtés était le plus important pour lui. Il appréhendait la réaction des enfants, mais pour le moment, il dormait à point fermé.

    Le lendemain

    Anton était réveil depuis une heure et il était 10h. Regardant la télévision, il ne trouvait pas vraiment de choses intéressantes, il s’était donc arrêté sur une série. Seulement il vit arriver Lily et il se mit à sourire. Eteignant la télévision, il parla un peu avec elle quand le médecin qui était venu la veille le voir entra avec deux infirmières. Le verdict allait tomber et il serra la main de Lily.

    Bonjour Anton. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?
    Ca peut aller, mais mes jambes sont toujours immobiles.
    Justement nous sommes là pour parler de vos jambes.
    D’accord.

    Il regarda Lily, tendu de savoir enfin la vérité sur tout ça. Puis, il reposa son attention sur le médecin, essayant de savoir ce qu’il allait lui dire, mais sans succès.

    Avec les examens que nous avons pû faire hier, je peux vous dire que tout va bien.
    C’est-à-dire ?
    Vous pourrez remarcher Anton, mais pour cela il vous faudra beaucoup d’heure de rééducation.

    Souriant, Anton regarda Lily, content de retrouver de l’espoir.

    Mais ça risque d’être long et difficile.
    D’accord.
    Je vous présente Emma, elle se chargera de votre rééducation en grande partie. Donc n’hésitez pas à lui poser des questions si vous avez besoin.
    Merci.

    Ce merci était là parce qu’il retrouvait espoir avec une bonne nouvelle, mais aussi pour le fait qu’ils lui disent toute la vérité sur le fait que la rééducation serait longue. Enfin bref, pour le moment, il appréciait la nouvelle et c’était le principal de savoir qu’il pourrait marcher à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song Dim 27 Fév 2011 - 23:50



    Lily avait décidé de ne pas quitter l'hôpital de la nuit, ne voulant surtout pas laisser son compagnon au cas où celui-ci se réveillerait en pleine nuit, ayant une soudaine envie de parler avec elle, ou même s'il avait simplement besoin de sa présence, elle serait là. Et elle le fut. Seulement, l'homme ne se réveilla pas une seule fois de la nuit, et Lily ne dormit quasiment pas. Il était clair et net que le lendemain, il lui faudrait se reposer à un moment ou à un autre. Elle fit beaucoup d'allers-retours entre son bureau et la chambre d'Anton veillant à ce qu'il dorme toujours. Elle eut même la possibilité de s'avancer dans des dossiers car elle ne dormit finalement que trois heures entières ce qui était vraiment trop peu pour une femme enceinte de plusieurs mois comme elle.

    Vers dix heures du matin, Lily décida de retourner voir son compagnon, pensant qu'il était très certainement réveillé. Et en effet, son instinct ne la trompa nullement puisque lorsqu'elle arriva dans la chambre, elle trouva Anton bien-sûr dans son lit, qui regardait la télévision mais qui cependant ne semblait pas trouver quelque chose de si intéressant à regarder.

    « Salut toi. »


    L'embrassant, elle commença à discuter avec son compagnon durant un petit moment lui cachant clairement le fait qu'elle n'avait pas suffisamment dormi. Ce n'était pas le moment qu'il commence à s'en faire pour elle. Qu'il s'occupe de lui d'abord, elle, elle allait bien.
    Puis, à un moment le médecin s'occupant du dossier d'Anton vînt dans la chambre accompagné d'une jeune infirmière qui était charmante. Brune, les cheveux longs attachés en une belle natte, les yeux noisette maquillés de façon à ce que cela paraissait tout à fait naturel, et habillée...non, elle ne se mettrait pas à décrire la manière dont cette fille était habillée, et puis quoi d'autre encore. Écoutant plutôt le discours du médecin, Lily fut heureuse d'entendre ce qu'elle savait cependant déjà. Il allait remarcher. Dès la veille, elle en avait de suite était convaincue. Une fois qu'ils furent tous les deux repartis, Lily embrassa avec tendresse son compagnon, heureuse de cette fabuleuse nouvelle qu'ils venaient de leur apporter là. Puis, comme pour détendre encore plus l'atmosphère, la brunette dit :

    « Dis-donc, elle est sexy la kiné. Je crois que je vais venir assister à toutes tes séances mon amour, juste pour être sûre. »


    Lui souriant, elle l'embrassa de nouveau. Bien que cet accident soit une véritable horreur, Lily avait confiance en l'avenir. Un peu comme toujours au final.


THE END.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: All I need is a bitter song

Revenir en haut Aller en bas
 

All I need is a bitter song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-