AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❖ IF YOU ONLY KNEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: ❖ IF YOU ONLY KNEW Sam 5 Fév 2011 - 18:32



© tumblr

Chaque année, Bonnie avait droit à son lot de surprises. Parfois bonnes, parfois mauvaises. Mais elle gardait toujours sa bonne humeur, et ces évènements ne pouvaient la rendre que plus forte. Est-ce qu'elle regrettait ses choix depuis son départ de Vancouver ? En regardant ce qu'elle avait à présent, elle ne pouvait pas se dire qu'elle aurait dû faire autrement. Si bien sûr, elle aurait aimé que certaines choses se déroulent différemment mais en règle générale, elle était heureuse. Fiancée, mère d'une petite fille qu'elle aimait plus que tout au monde, une carrière qui ne cessait de prendre de l'envergure. Bonnie avait tout pour garder le sourire. Au delà des nombreuses souffrances qu'elle avait connu, elle était une incroyable chanceuse. Qui pourrait se vanter d'habiter dans une maison sublime, de vivre dans un quartier chic, d'avoir un compte en banque bien rempli et une vie mouvementée ? Peu de personnes. Vivre à Ocean Grove était loin d'être reposant, contrairement aux apparences. Il se passait toujours un petit quelque chose pour que la majorité des habitants voient leurs habitudes se modifier. Heureusement qu'il faisait bon vivre à Miami.
Quoi de plus revigorant qu'un bon footing et une promenade dans Greynolds ? Depuis un bon moment, Bonnie avait perdu son habitude de courir tous les matins. Avec sa grossesse et autres broutilles, elle n'avait plus eu le temps de faire du sport mais maintenant c'était réglé, et il était hors de question qu'elle s'en passe. Elle avait profité qu'il fasse beau et que la température matinale soit bonne pour emmener Maggie avec elle. Dans sa petite poussette qu'elle trainait avec elle, l'enfant semblait apprécier la balade. De l'autre côté, il y avait le chiot de la famille, qui avait bien grandi depuis, qui se défoulait. Au bout d'un moment, elle s'arrêta et profita du bon air avec sa fille et son chien avant de faire le chemin inverse pour rentrer à la maison.
Une fois de retour sur Lemon Street, elle tenait dans l'un de ses bras Maggie et à l'aide de son autre main, faisait trainer la pousser et retenait la laisse du chien. Quelques salutations, des bonjours et des au revoir aux voisins qu'elle croise et elle se retrouve enfin devant chez elle. Elle laissa le chien s'amuser sur la pelouse, n'ayant qu'à se préoccuper de Maggie qui baillait contre son épaule. Elle ouvrit sa boite aux lettres et en sortit quelques enveloppes, la plupart étant des factures. Un bruit attira son attention, à quelques mètres d'elle et elle tourna le visage dans cette direction. Un jeune homme descendait les marches du perron d'une maison qui n'était non loin de celle de Bonnie. Il était plutôt grand, brun, les cheveux en bataille. Un mouvement de Maggie la détourna de l'inconnu un bref instant. Ce dernier semblait perdu, cherchant sa route ou plutôt, une habitation bien précise et il finit par se tourner vers elle. Son coeur se serra alors aussitôt. Elle ne l'avait pas reconnu, et elle n'était toujours pas certaine que ce soit le cas, pourtant de là où elle se trouvait, elle pouvait parfaitement voir son visage. Elle détourna le visage, lui faisant dos. Elle profita de ce moment brusque pour poser Maggie dans sa poussette. Elle devait se faire des idées, ce n'était pas possible autrement. Parce que ce qu'elle pensait avoir vu ne pouvait pas se produire, à moins que... Elle ferma les yeux, prit une profonde inspiration et se tourna de nouveau, le plus discrètement possible. Elle croisa de nouveau son regard, et cette fois-ci, elle était persuadée qu'elle perdait la tête. Peut-être était-ce à cause de sa balade... Elle n'avait peut-être pas assez mangé ou bien elle avait considérablement perdu l'habitude de partir courir et marcher aussi longtemps. C'était stupide, mais cela lui semblait tellement plus probable que l'éventualité de se retrouver en face de son frère. Oui, ce jeune homme lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, même si la dernière fois qu'elle l'avait vu, il n'était encore qu'un ados. Comment pouvait-elle effacer le souvenir d'une personne qui comptait énormément pour elle ? Avant son départ, ils étaient proches mais en prenant la décision de partir sans dire au revoir et sans donner de nouvelles, qu'en était-il de leur relation ? Elle sentit soudainement très mal, prise de tremblement et son premier réflexe fut de se retenir de tomber grâce à la boîte aux lettres. Si cette personne était vraiment Jaxon, s'il y avait une chance pour que ce soit lui... Elle s'était faite à l'idée qu'elle ne reverrait plus jamais ses parents, ainsi que son frère, l'inverse ne lui avait pas traversé l'esprit car elle savait que cela mettrait en danger sa nouvelle famille. Même si elle rêvait depuis des années de prendre dans ses bras celui qu'elle avait laissé derrière elle, elle priait intérieurement pour que ce ne soit qu'une hallucination, qu'une preuve de sa fatigue. Car s'il s'avérait qu'elle ne venait pas de rêver, elle n'était pas sûre d'avoir le courage d'affronter le regard de Jaxon, d'assumer son abandon.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Lun 7 Fév 2011 - 13:53

Fixant avec désintérêt la bruyante horloge trônant au dessus de cette cheminée, Jaxon cherchait en vain un moyen poli d’échapper à ce vieil homme à la conversation trop aiguisée. Bien sur depuis quelques jours qu’il était arrivé à Miami, il n’avait pas eut le plaisir d’entretenir énormément de conversations construites et utiles avec beaucoup de monde. Hors là il faisait un effort, il n’avait probablement pas choisit le meilleur moment pour entreprendre ses recherches, mais il avait apprit finalement avec approximation la nouvelle adresse de sa sœur. N’étant pas sur de lui, il décida de taper à la première porte et advienne que pourra. Bien sur il n’eut pas la chance de tomber directement sur elle, ça aurait été trop beau. La première fois il n’y eut aucune réponse, la seconde il eut le droit à une adolescente apparemment défoncée -si tôt le matin fallait le vouloir quand même- qui n’eut pas franchement de réponse précise, il se demandait même si elle parlait sa langue. Et finalement ce vieil homme lui répondit, un sourire avenant sur le visage, heureux de pouvoir partager quelques souvenirs avec lui. Bien que Jaxon soit du genre particulièrement à l’écoute, il n’était pas vraiment d’humeur à écouter ses souvenirs de guerre. Attendant que l’homme revienne avec des tasses de café, il s’interrogeait sur comment lui fausser compagnie sans se montrer trop brusque et le froissé alors qu’il fut le seul visage accueillant qu’il ait vu ce matin. De plus il n’avait pas vraiment le cœur à blesser un homme âgé qui d’après ses dires n’avait plus de famille à qui parler. C’était triste certes, mais il avait eut le courage ce matin de finalement faire les démarches qu’il avait entreprit quelques mois auparavant, autant sauter le pas. Une fois qu’il réapparut dans le salon, il n’eut pas le cœur à l’arrêter tout de suite, il mit surement une vingtaine de minutes qui lui parurent une éternité avant de se lancer. « Vous connaitriez une Bonnie Whealer ? Je sais qu’elle vit dans cette rue mais elle est tellement longue que je me vois pas examiner chaque boîte aux lettres. » Le vieil homme s’empressa de sourire, bien qu’il lui tenu la grappe encore plusieurs minutes, lui parlant de sa gentille voisine d’en face, il eut tout de même sa réponse. Passant sous silence les questions qui le taraudait il apprit seulement qu’elle ne vivait pas seule mais il préférait couper court à la conversation. S’il avait des choses à apprendre, il préférait et de loin, les apprendre de sa bouche. Avec courtoisie, il lui rappelait qu’il souhaitait retrouver sa sœur, ce que cet homme seul comprit. Le raccompagnant à la porte avec gentillesse il ne manqua pas de lui indiquer la maison de la jeune femme, tournant la tête pour suivre la direction qu’il pointait du doigt. Il ne pensait pas sentir son cœur se serrer aussi douloureusement en croisant le regard de sa sœur. Cela faisait quelques années mais elle n’avait pas tant changé, toujours la même brunette soignée et élégante. Seule différence ? Le bébé qu’elle tenait dans ses bras. Un doute parcouru son esprit, mais il le chassa aussitôt, ça ne pouvait être le sien, elle gardait peut être celui d’une amie. Il ignorait pourquoi, mais l’idée même que ce soit le sien lui faisait mal. Comme si sa vie continuait en dépit de la famille qu’elle avait abandonné, finalement cela voudrait dire qu’elle était partie pour continuer ailleurs se fichant éperdument de lui. Et il ne pouvait se résoudre à cette éventualité, la Bonnie qu’il connaissait avait forcement une raison qui expliquait la situation, une raison qu’il pourrait accepter et le pousser à pardonner. Finalement il entreprit de parcourir les derniers mètres qui le séparait encore de sa sœur ainée, anxieux en songeant à la suite des évènements. La voyant perdre un peu l’équilibre et se retenir à la boite aux lettres il accéléra le pas. La soutenant par le bras, il n’en revenait pas de sentir cette boule d’anxiété se manifester douloureusement dans son estomac, pas plus qu’il ne s’attendait à sentir les battements de son cœur s’accélérer. Pendant un instant il resta face à elle sans rien dire, avant qu’il ne réussisse à articuler péniblement quelques mots. « T’as l’air d’avoir vu un fantôme, tu me croyais mort ? » Non, ce n’était pas ça qu’il voulait dire, trop dure, trop direct, ce n’était pas ce qu’il aurait dut dire alors qu’il croisait le regard de Bonnie pour la première fois en plusieurs années. « Je pensais que tu serais quand même, un peu plus contente de me voir. Je devais trop rêver .. » C’était plus fort que lui, il était heureux de la voir, heureux de constater qu’elle allait bien, plus que tout il avait envie de sourire et de la prendre dans ses bras. Mais c’était plus difficile et plus douloureux qu’il ne l’aurait cru.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Lun 7 Fév 2011 - 23:40


Elle ne devenait donc pas folle, à moins que ses hallucinations prennent maintenant la voix de son frère. Le contact de sa peau contre la sienne la fit frissonner, jamais elle ne s'était attendue à le revoir un jour. Alors plusieurs questions s'imposèrent dans son esprit. Que faisait-il ici ? Comment avait-il pu mettre la main sur sa nouvelle adresse ? Est-ce que leur père avait finalement craché le morceau ? Est-ce que les parents étaient au moins au courant que Jaxon se trouvait en face d'elle, à des milliers de kilomètre de leur maison ? Encore un peu, et elle pourrait se plaindre d'un mal de crâne. Elle avait du mal à poser son regard sur lui, même si maintenant, elle était certaine qu'il était bien là. Pendant toutes ces années, elle pensait s'en sortir sans grands remords mais la réalité la rattrapa violemment et elle comprit à quel point elle s'était montrée lâche en décidant d'agir comme si elle n'avait plus de famille. Elle avait eu peur de leur réaction, à une époque, et plus le temps passait, plus elle s'imaginait que son absence valait mieux qu'un retour après tout ce qu'elle leur avait fait subir. Si elle se sentait mal par rapport à la souffrance qu'elle avait pu occasionné envers ses parents, ce n'était pas comparable à ce qu'elle ressentait face à son petit frère. Et il avait toutes les bonnes raisons du monde pour lui en vouloir, pour la détester même, elle l'avait bien mérité. Avec l'aide de Jaxon, elle se remit normalement sur pieds et reprit doucement ses esprits, ne relevant pas les remarques du jeune homme. Que pouvait-elle répondre si ce n'est qu'elle était désolée ? Non, tout ce qu'elle souhaitait faire dans l'instant était de pleurer et de le serrer fort dans ses bras, comme d'heureuses retrouvailles. Seulement, elle doutait que Jax l'accueille avec un grand sourire à en juger par le ton sec qu'il avait employé. « Je suis contente Jaxon, tu ne peux pas imaginer à quel point mais je suis juste surprise. » Le mot était faible, elle était carrément sous le choc. Il y a quelques moins, elle avait appris que son père avait retrouvé sa trace et avait engagé un homme pour abattre Caleb – Jaxon était-il au courant de cela d'ailleurs ? - maintenant elle discutait avec son jeune frère. Bonnie était déboussolée, un peu perdue mais elle finit par afficher un faible sourire gêné avant de prendre son courage à deux mains et de s'avancer pour l'enlacer. Ne voulant pas le mettre mal à l'aise, ou qu'importe la vraie raison, elle se retira sans trop tarder. « Comment...Enfin, je veux dire... Papa t'a donné l'adresse ? » Elle avait beaucoup de mal à bien choisir ses mots, elle ne voulait pas qu'il se méprenne sur ses intentions. Elle était plus qu'heureuse de le voir, elle se rappela les nombreuses nuits où elle ne cessait de penser à lui et aux parents, quelques jours après son arrivée à Miami. Elle avait gardé une photo d'eux, qu'elle avait disposé dans sa chambre en plus du collier de leur mère que cette dernière lui avait offert. Des objets qui l'a rattaché à son passé, mais elle ne pouvait se résoudre à les effacer totalement de sa vie en plus des mensonges qu'elle racontait aux voisins. Elle avait pris l'habitude de ne pas parler de sa famille aux gens qu'elle côtoyait maintenant tous les jours, ou alors elle inventait des excuses car il était parfois surprenant qu'ils ne viennent jamais pour les fêtes, par exemple. C'était très difficile au début, pour Bonnie, d'éradiquer totalement des personnes qu'elle aimait plus que tout au monde, malgré sa trahison. Une boule se forma au niveau de son ventre, comment allait-elle expliquer la venue de Jaxon à Caleb ? Lorsque Lurey avait fait son apparition, il ne s'était pas montré très coopérant dans un premier temps, mais il était hors de question qu'elle laisse Jaxon vagabonder dans une ville inconnue. L'angoisse la reprit mais ce n'était pas le moment de faire un malaise, elle prit alors sur elle. De l'agitation se fit derrière elle, elle se retourna et vit Maggie se mouver dans sa poussette comme si elle voulait qu'on n'oublie pas sa présence. Bonnie allait devoir la présenter à Jaxon. « Oh. » Souffla-t-elle en se baissant légèrement pour attraper l'enfant. Elle appréhendait énormément la réaction de Jaxon, elle n'avait clairement jamais autant stressée. « Je te présente Maggie. Maggie, voici Jaxon, ton oncle. » Elle bougea l'une des mains du bébé comme pour imiter un geste de salutation. Bonnie sourit plus sincèrement cette fois, elle aurait réellement aimé avoir ses proches lors de son accouchement, ou même durant sa grossesse et même si la situation était embarrassante, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir de la joie en présentant sa fille à son frère.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Mer 2 Mar 2011 - 9:57

En vue du nombre de fois où Jaxon s’était imaginé ses retrouvailles avec sa sœur, il avait changé le scénario plus d’une fois. Dans l’une des versions, il n’était autre que le gamin qui retrouvait enfin sa sœur et ne demandait qu’à rattraper le temps perdu se fichant pas mal de savoir ce qui l’avait éloigné de lui. Puis petit à petit le côté irréaliste et inespéré de cette situation le frappa. Il pensait plutôt à la voir, jaugeant la situation d’un regard méprisant, obtenir les quelques réponses qui lui manquaient, et s’en retourner à sa vie à Vancouver. Celle qu’il avait apprit à mener sans son aîné. Mais il ne pouvait consentir à être tout à fait gentil et conciliant, comme l’hypothèse d’être aussi mauvais ne lui apparaissait pas comme plus envisageable non plus. Et plus les jours approchaient de ses retrouvailles avec elle, plus il se sentait angoissé, craignant ce qu’il apprendrait, mais surtout sa propre attitude. Bonnie le connaissait bien et ne pourrait pas lui reprocher sa mauvaise humeur en vue des circonstances qui penchaient d’avantage pour Jax que pour elle. Mais c’était plus fort que lui, un instinct lui dictant de se modérer, de tenter de jouer sur les deux tableaux. Montrer d’une part sa satisfaction de la revoir, mais son abandon ne pouvait pas se balayer d’un grand sourire. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait pourtant, mais trop d’années s’étaient écoulées sans qu’elle n’ait fait la démarche de le revoir ou de prendre au moins de ses nouvelles. Face à sa grande sœur, il se questionnait intérieurement sur la situation s’il n’avait pas lui-même décidé de la retrouver. L’aurait-elle fait ? « Je suis contente Jaxon, tu ne peux pas imaginer à quel point mais je suis juste surprise. » Sa réaction sonnait comme un « non » à la question qu’il continuerait sans doute de se poser encore et encore. Ce fut pourtant à son tour d’être surprit bien qu’à la fois soulagé. Lorsqu’il vit sa sœur faire un pas vers lui, et tendre les bras, il se demanda pendant une fraction de seconde s’il allait s’en prendre une pour son insolence. Le regard de la jeune femme trahissait une culpabilité qui d’un côté le rassura, elle n’était peut être pas indifférente à ce qu’elle lui avait fait, peut être même qu’elle regrettait et qu’elle avait pensé à lui plus d’une fois par an. Il se perdait même à pensé qu’elle avait put décrocher son téléphone pour ses anniversaires, sans réussir à franchir le pas. C’était idiot, mais alors que sa sœur avait finalement refermé ses bras autour de lui, il se détendit pour resserrer son étreinte, et se sentit rassuré comme si cette brève étreinte à laquelle elle avait déjà mit fin, répondait une fois encore à sa question. « Comment...Enfin, je veux dire... Papa t'a donné l'adresse ? » Parce qu’elle savait qu’il avait son adresse ? Une foule de question lui traversa alors l’esprit. Peut être même avaient-ils été en contact après tout, peut être qu’il était le seul à avoir été maintenu dans le mensonge sans savoir où était sa sœur et si elle allait bien. Il ne comprenait plus grand-chose à la situation, qui n’avait pourtant rien de très clair à la base. « Tu savais qu’il t’avait retrouvé ? Non je ne lui ai rien demandé, j’ai fouillé dans ses affaires .. » Bredouillant quelques mots qui finirent par ressembler à deux phrases, la confusion prenait de plus en plus de place dans son esprit. Chassant pour l’instant la rancœur et la tristesse avec lesquelles il vivait depuis trop longtemps maintenant. Alors qu’il allait surenchérir sur quelques questions qui le taraudaient, le bébé mystère qui attendait sagement, s’agita pour manifester sa présence. Bonnie se penchant immédiatement vers elle et quant à la suite, il ne s’y attendait vraiment pas. « Je te présente Maggie. Maggie, voici Jaxon, ton oncle. » abasourdit, Jaxon resta stoïque. Il n’était pas vraiment le genre de garçon hyper expressif face à un bébé, du moins pas en publique, il préférait garder son attitude de gamin gâteux pour lui, fierté masculine probablement. Mais là .. « Oncle ?! » Dans sa tête, il y avait aussi plusieurs questions qui suivaient, mais rien ne put sortir. Trop confus, Jax réussit tout juste à adresser un sourire gêné à sa nièce dont il découvrait tout juste l’existence. Sans doute qu’il aurait été ravit de la prendre dans ses bras si la situation avait été plus ordinaire, mais c’était trop lui demander. « Bon sang, t’es partie pour mener la grande vie à Miami ? C’est ça ? Putain .. » Lui laissant à peine le temps de répondre, son regard devint plus sévère bien que toujours aussi perdu, le jeune homme ne pouvait plus garder tout ce qu’il ressentait pour lui. « Et merde Bonnie, je m’étais juré de rester calme mais ça .. Y a une bonne raison qui explique que j’apprenne son existence comme ça, une raison qui explique que tu m’ais totalement oublié ? » Il aurait très bien pu en pleurer tant ça lui faisait mal, mais il n’était pas résolu à se laisser aller à une telle faiblesse à ce moment précis. Il était en colère oui, mais avant tout triste, il était tonton et n’avait pas été là, ni pour elle, ni pour sa sœur pendant sa grossesse. Il ignorait tout de sa sœur à présent, y comprit à tout ce qui avait put se passer pour qu’elle parte, et tout ce qui occupait sa vie à présent. Il ne la connaissait plus, sa sœur était comme une étrangère, et ça, c’était autant douloureux que de réaliser qu’elle était finalement heureuse sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Mer 2 Mar 2011 - 15:33

Elle était consciente qu'elle venait de faire une gaffe, qu'elle venait d'avouer à son frère qu'elle était que leur père l'avait déjà retrouvé depuis un bon moment. Ce petit détail ne devrait pas être très important et pourtant ça l'était. Comment allait-elle lui expliquer qu'il l'avait retrouvé et engagé quelqu'un pour tuer Caleb ? Non, elle ne voulait pas lui faire plus de mal, elle ne voulait pas davantage le briser. Il avait perdu une soeur, il n'était pas question qu'il se retourne contre leur père aussi. Malgré les années passées loin de lui, Bonnie n'avait cessé de s'inquiéter. Elle allait devoir trouver un mensonge et rapide. Heureusement, Maggie allait lui donner un peu de délai lorsqu'elle commença à s'agiter dans tous les sens. Elle n'avait pas un an qu'elle aimait déjà avoir toute l'attention sur elle, c'était bien une la fille de Bonnie. Ce qui allait suivre n'allait pourtant pas adoucir les relations quelque peu tendues entre Jaxon et elle, au contraire. Elle avait mené sa vie loin de Vancouver, loin de sa famille. Elle n'était plus la jeune femme qu'elle était plusieurs années auparavant. Elle avait changé, et selon elle, c'était dans le bon sens.
La réaction de Jaxon lorsque Bonnie lui présenta Maggie fut immédiate et brutale. Bonnie s'écarta légèrement, avec pour réflexe de poser une main sur le crâne de Maggie afin qu'elle se colle bien à elle. Elle avait tout d'une mère poule et protectrice, même si elle savait qu'elle ne craignait rien de son frère. Il avait naïvement espéré qu'il saute de joie, mais elle savait que les choses ne pourraient pas être aussi belles. Elle l'avait abandonné de son plein gré, pour finalement terminé à Miami, dans un beau quartier avec un futur mari et un enfant. Il pouvait la détester, elle le supporterait. S'il décidait de repartir là tout de suite, elle ne lui en voudrait pas. Elle serait triste, et le mot était encore faible, mais elle prendrait sur elle. La douleur serait là, toujours plus forte, mais elle savait jouer la comédie. Pourtant ses mots lui firent affreusement mal. Elle en avait presque les larmes aux yeux, non pas parce qu'elle était blessée, mais parce qu'elle savait pertinemment que c'était lui qui en souffrait le plus. Et c'était de sa faute, tout était à cause d'elle depuis le début. C'était elle qui avait proposé à Caleb de s'enfuir très loin, c'était elle qui était tombée bêtement amoureuse d'un homme qui n'avait rien de respectable à l'époque. Mais que pouvait-elle faire aujourd'hui ? Regretter ? Elle ne regrettait pas d'être partie avec un homme qu'elle aimait, elle regrettait seulement la façon dont toute cette histoire s'est passée. Elle ne voulait pas être responsable d'un mal être chez son frère, mais c'était le cas. « Jaxon, écoute moi ! » Tenta-t-elle en espérant le calmer un peu, en vain. Maggie s'agita dans ses bras, Bonnie craignit qu'elle se mette à pleurer, elle n'avait pas besoin de cela pour le moment. « Je vais tout t'expliquer, s'il te plait calme-toi ! » Si elle ne supportait que moyennement de voir les personnes qu'elle aimaient souffrir, c'était d'autant plus déchirant concernant son frère. Elle devait être honnête avec lui, il avait le droit de savoir à présent. Et quitte à ce qu'il la déteste plus que jamais à présent, au moins il arrêterait de se poser un tas de questions. Néanmoins quelque chose la gênait, elle ne pouvait étaler sa vie et ses mensonges en pleine rue. « Allons chez moi d'accord ? On sera plus tranquille. » Elle marqua une pause, la colère et la tristesse n'avait pas quitté le regard de Jaxon mais il fit un pas en avant, elle comprit qu'il allait la suivre. Elle soupira de soulagement, c'était déjà ça de gagner. Maggie s'était calmée et Bonnie attrapa la poussette pour ensuite avancer en direction de la porte d'entrée. Elle appela le chien, qui se ramena aussitôt et se faufila entre les jambes pour disparaître dans la cuisine une fois la porte ouverte. Caleb n'était pas là, heureusement. « Vas-y, installe-toi. » dit-elle en pointant du doigt les canapés du salon. Elle posa Maggie dans un petit landau et prit place sur un fauteuil. Elle était angoissée. Comment allait-il réagir ? Maintenant qu'il était là, devant elle, elle ne voulait pas le voir s'en aller, elle avait terriblement besoin de sa présence. « Il faut d'abord que tu saches que je t'ai pas oublié Jax. Je sais qu'il n'y a rien pour te le prouver mais j'ai toujours pensé à toi, à papa et maman. » Elle baissa la tête une seconde, ses mains commençaient à devenir moites. « Après la prise d'otage, j'ai commencé à fréquenter Caleb tout en sachant que c'était une idée complètement folle de m'être embarquée dans cette histoire mais je me refusais de le quitter. Je sais ce que tu penses de lui, mais il n'y est pour rien, c'est de moi que vient l'idée de nous en aller en laissant tout derrière nous. Si tu dois en vouloir à quelqu'un, c'est à moi. » Elle jaugea une quelconque réaction de la part de son frère, puis continua. « Te quitter fut la chose la plus difficile qu'il m'ait été donné de faire. Il est trop tard maintenant mais je suis terriblement désolée de t'avoir fait ça. S'il y avait eu une autre solution qui m'aurait épargné de te blesser, je l'aurais choisi sans hésiter. Mais c'était la seule chose à faire, les parents n'auraient jamais accepté que je sorte avec un homme qui venait de nous braquer n'est-ce pas ? » Ces mots lui donnaient envie de rire même si la situation ne s'y prêtait pas. Dit ainsi, elle se rendait compte à quel point sa relation avec Caleb était d'une folie, du moins concernant la base. « Si je voulais qu'on puisse vivre tranquillement, sans aucun problème, il fallait qu'on s'en aille, qu'on recommence une nouvelle vie. Alors... je me suis servie d'un compte que papa gardait à l'étranger pour nous assurer tout le confort dont on avait besoin, je vous ai laissé un mot et je suis partie. » Elle n'était pas fière de ce qu'elle avait fait, elle avait volé ses parents et elle n'était pas certaine que Jaxon soit au courant, maintenant c'était le cas. Elle le décevait et cela la rendait malade. Mais il devait la comprendre, tout du moins, un minimum. Elle était amoureuse de Caleb, elle l'était encore plus aujourd'hui. « Ma vie ici n'a pas toujours été facile, j'étais loin de ma famille, de mes habitudes. J'ai longtemps hésité avant de vous appeler, mais c'était une mauvaise idée, papa m'aurait retrouvé sans aucun problème après ça. Je fus soulagée de revoir Lurey, c'est elle qui m'a tenu au courant de ce qui se passait à la maison et qui m'a dit comment tu allais bien. » Elle esquissa un faible sourire, elle voulait qu'il se rende compte qu'elle ne l'avait pas effacé de sa vie même si elle ne lui avait donné aucun signe de vie. Elle se tourna vers sa fille, passant une main sur son crâne. Son visage s'assombrit. « J'ignore comment papa a fait pour me retrouver mais il a réussi, il y a de cela quelques mois. Il espérait ainsi me convaincre de rentrer à la maison... Ce qu'il ignorait, c'était que je venais d'accoucher de Maggie. » Elle posa son regard sur Jaxon, n'avouant pas la totalité de ce qu'il s'était réellement passé avec Pride et Caleb. « Beaucoup de choses ont changé depuis que je suis partie. J'aurais voulu partager tout ceci avec toi Jaxon, crois-moi mais j'avais peur... J'ai peut-être agis égoïstement en me persuadant que c'était mieux que je reste loin de vous, que j'avais fait assez de mal comme ça. » Elle soupira, ravalant les sanglots au passage. « Alors oui, je suis toujours avec Caleb et nous avons une fille. Et j'espère que tu arriveras à me pardonner pour toutes mes erreurs parce que tu es et resteras toujours mon petit frère. » Il restait encore beaucoup de choses à dire, mais elle en avait dit déjà beaucoup. Elle voulait laisser à Jaxon le temps de tout bien avaler et de voir sa réaction.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Dim 22 Mai 2011 - 19:49


Jaxon n’en revenait pas, pendant tout ce temps alors qu’il s’imaginait les pires scénarios concernant sa sœur, en réalité elle menait sa vie de son côté, avec insouciance se fichant des personnes qu’elle avait laissé derrière elle. Ce n’était peut être pas tout à fait exact, mais c’était ainsi que le jeune homme le ressentait. Il s’était toujours demandé ce qu’il avait fait de mal pour que sa sœur dont il se sentait proche, l’abandonne de cette façon, lui laissant qu’un simple mot pour explication. C’était ça qu’il avait mérité alors ? D’être exclu de la vie de sa sœur sans raison. Il s’était tellement posé de question, qu’il ne pouvait reculer lorsqu’elle lui demanda de la suivre pour tout lui expliquer. Ne sachant trop s’il était préférable de connaitre la vérité ou non finalement, mais maintenant qu’il était là, à quoi bon reculer ? Ça ne lui ressemblait pas de toute façon et peut être réussirait-il à trouver des circonstances atténuantes à sa sœur. Anxieux, il avançait dans sa maison, observant le moindre recoin et ne tardant pas à reconnaitre l’homme sur les photos avec elle et Maggie. Décidant pourtant de tout intérioriser jusqu’à ce qu’il sache le fin mot de cette histoire dont il ne comprenait strictement rien à ce moment précis. S’asseyant alors sur le canapé, tentant d’ignorer tout ce qui lui rappelait dans ce salon, ce que sa sœur avait vécu pendant que lui passait le plus clair de son temps à se demander ce qui était arrivé à Bonnie. Il écoutait progressivement ses aveux tentant de ne pas réagir et de garder son calme, s’il avait du mal à croire qu’elle ne l’ai pas oublié, en revanche sa relation avec Caleb ne lui avait pas échappé lorsqu’il avait posé un pied dans le salon et remarqué les photos. Mais il cogitait, comment avait-elle pu sortir avec un homme comme lui, cet homme précisément, et refaire sa vie avec lui ? Il se sentait si insignifiant en réalisant que ce braqueur avait complètement détruit sa vie, si elle disait la vérité et que c’était sa propre décision, il avait tout foutu en l’air et lui avait accordé plus d’importance qu’à son propre frère. Jaxon était pourtant celui qui était demeuré à ses côtés depuis le début non ? Mais apparemment ça n’avait pas assez compté pour elle. Il continuait cependant d’écouter attentivement son récit, toutes ses excuses sonnaient si fausses pour lui. Évidement qu’il y avait eu une autre solution, mais elle ne voulait pas se l’avouer et n’avait pas souhaité l’envisager tout simplement. Tout ce qu’il entendait ne faisait que le conforter dans son idée, dans sa souffrance, elle avait pensé à son confort, à ses sentiments à sa sécurité, mais pas une seconde elle n’avait sincèrement pensé à lui. Peut être qu’effectivement il lui avait manqué et qu’elle regrettait de ne pas avoir partagé ça avec lui, mais peut être le regrettait-elle maintenant qu’il était face à elle. Difficile de savoir, le canadien, avait la sensation d’avoir toujours vécu dans le mensonge, qu’il n’avait fait qu’imaginer sa complicité avec sa sœur, qu’il ne connaissait pas la femme qu’il avait face à lui. « Honnêtement Bonnie, pour l’instant je peux pas .. » Malgré la dureté de ses paroles, son regard était brillant et chargé de tristesse, elle ne l’avait pas déçu, mais elle l’avait abandonné. Bonnie était sans doute la première personne à qui il avait accordé sa confiance, et probablement la seule en qui il pensait pouvoir avoir confiance quoiqu’il arrive, mais à présent il n’était plus sûr de rien. Il avait besoin de marcher, de se remettre les idées en place, il ne voulait pas hausser le ton, il ne souhaitait pas effrayer sa nièce, qu’il la connaisse ou pas, cette petite fille était sa famille, et jamais il ne se pardonnerait de mal agir avec elle, même si elle ne s’en souviendrait pas, lui oui. « Il t’es jamais venu à l’esprit de m’en parler ? Je ne suis pas papa et maman, je n’allais pas te juger pour ton histoire avec lui. J’admets qu’à choisir j’aurais préféré que tu évites de fréquenter Caleb, j’admets aussi que je ne l’aime pas du tout et que j’ai aucune confiance en lui. Mais si c’est ton cas, j’aurais pu faire un effort, parce que j’ai confiance en toi, alors si tu m’avais dis que tu l’estimais digne de toi, je n’aurais rien dis. » Et c’était vrai, il ne mentait pas, il n’aimait pas Caleb, pas le moins du monde d’ailleurs et ne lui accorderait pas sa confiance facilement peut être même pas du tout. Mais si sa sœur l’avait choisit, il ne la jugerait pas, il ne voulait que son bonheur et si par miracle cet homme y contribuait et réussissait, pourquoi pas ? Mais il n’avait pas eu cette chance, dès le début il fut écarté de sa vie. « Est-ce que tu as une petite idée de ce que ça fait ? Je pensais qu’on était plus proche que ça, mais je me trompais. T’as même pas daigné me donner plus d’informations que ça, je me suis imaginé le pire pour finalement découvrir que tu vivais tranquille à Miami. Mais qu’en plus c’était grâce à l’argent que tu avais volé aux parents, et que tu y vivais une existence tout à fait tranquille avec le type qui nous a braqué. J’avais tout imaginé, sauf ça. » Tout se bousculait dans sa tête, ça devenait difficile de tirer au clair tout ce qu’il ressentait face à toutes ces révélations, face à tout ce qu’elle avait vécu loin de lui, face à cette sœur qu’il avait perdu. Calmement il repartit en direction du canapé, prenant place le plus près possible du fauteuil dans lequel s’était assise Bonnie, avant de lever les yeux vers elle. « Je suis heureux pour toi. Je suis content que pendant tout ce temps tu ais réussis à avoir la famille que tu voulais. Je suis ravie d’apprendre que je me suis fait du soucis pour rien, sincèrement. Mais je peux pas comprendre que tu m’en ai écarté comme ça. Si je n’étais pas venu, je serais toujours dans le flou concernant ma propre sœur, ignorant même si elle pouvait être envie. Tu as peut être eu des nouvelles de nous, mais ce n’était pas mon cas. Pendant que tu vivais tranquillement ta vie comme tu le souhaitais, je me faisais du soucis pour toi et j’attendais un coup de téléphone ou n’importe quel signe venant de toi qui ne serait jamais venu, de peur que ta précieuse tranquillité ne soit troublé. Je suis navré que tu vois ta famille ainsi. Je ne pensais pas que l’on représentait un frein à ton bonheur, j’en suis désolé. » Ses paroles étaient chargées de colère et d’ironie, mais il le pensait, il était profondément blessé par son attitude, par toutes ses décisions qui avait impliqué cet abandon.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Lun 4 Juil 2011 - 14:48

Elle avait toujours craint que ce jour puisse arriver. Elle avait espérer pendant de longues années que si loin de chez elle, elle n'aurait jamais à donner d'explications. Elle se sentait coupable de les avoir trahi de cette manière alors qu'il ne méritait absolument pas ce sort. Elle avait mené sa toute nouvelle vie, en ignorant l'ancienne, et en faisant du mal à ceux qui la rattachait à son passé. Rafael fut un échappatoire, il lui rappela ses années au Canada, sa vie avec sa famille, ses anciennes habitudes. En se rapprochant de lui, elle avait eu le sentiment de se rapprocher aussi de ceux qu'elle avait laissé derrière elle. C'était une erreur, une illusion bien évidemment mais durant un court instant elle y avait cru. Mais le passé nous rattrape toujours, Bonnie en était consciente. Elle était nerveuse, et se sentait de plus en plus mal. Le regard accusateur de son frère lui déchirait le cœur, elle l'avait abandonné, il avait raison. Elle baissa les yeux, honteuse d'avoir été une si mauvaise sœur et une telle déception. Mais elle ne pouvait regretter entièrement ses choix alors qu'en retour, elle avait gagné un fiancé et une fille magnifique. Il n'était pas utile de s'attarder sur ce qu'elle aurait dû faire à la place de ses choix initiales, elle devait assumer et avancer. « J'ai été égoïste. » Elle l'avouait, même si c'était toujours avec une certaine amertume, elle devait arrêter de se voiler la face. « Mon but n'était pas de te blesser, ni même papa et maman. Caleb n'est certainement pas parfait mais j'ai décidé que ce serait lui et pas un autre. » Elle regarda Maggie, qui était dans son petit monde, calme. « Je ne cherche pas à me trouver des excuses, parce que je sais que je t'ai fait beaucoup de mal. Je veux juste que tu me pardonnes parce que je t'aime et que ta présence ici est tout ce dont j'avais besoin ! » Elle sourit, elle avait toujours un peu de mal avec les sentiments, et elle espérait que Jaxon la croyait lorsqu'elle disait qu'elle l'aimait sincèrement. A l'époque, fuir avait été la seule solution car elle s'imaginait bien que sa famille n'accepterait jamais Caleb, il représentait bien trop de points négatifs pour les Whealer. Elle s'était montrée lâche, effrayée à l'idée de voir ses parents rejeter la personne qu'elle aimait.
Bonnie finit par se lever, d'abord hésitante, elle trouva place à côté de Jaxon et entoura ses mains avec les siennes. Il était bel et bien là, non pas qu'elle avait mis en doute sa présence mais cela lui faisait un bien fou d'avoir son frère avec elle. « J'aurai dû te prévenir plus tôt, j'aurais dû dire à Lurey de te donner mon adresse. Mais ce qui est fait est fait et tout ce qu'il me reste à faire maintenant est de me rattraper. Je n'ai pas été là physiquement mais j'ai toujours pensé à toi, je resterais toujours ta grande sœur, quoique tu en dises. » Elle sourit timidement, elle se fit violence pour ne pas laisser ses émotions l'envahir, pleurer n'était pas au programme aujourd'hui, elle devait se montrer forte. Elle n'était plus une adolescente, mais une adulte. Jaxon n'était plus un enfant, mais un jeune homme à présent. Il avait tant changé, tant mûrit, et elle se rendit compte qu'elle avait manqué beaucoup trop de choses. « Je veux que tu restes ici. Nous avons un petit studio dans le jardin, en face de la piscine. Je sais que tu n'aimes pas Caleb mais s'il te plait, je ne veux pas que tu ailles dormir dans un hôtel ou que tu t'en ailles... Tu es d'accord ? » Elle y mettait toute sa bonne volonté et son enthousiasme, elle s'imaginait déjà présenter son frère à ses voisins avec une grande fierté. Elle était soudainement redevenue la grande sœur un peu trop protectrice.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW Ven 29 Juil 2011 - 18:08



S’il voulait avancer ? Oui évidemment et c’était bien pour cette raison qu’il avait remué le passé, et décidé presque du jour au lendemain à retrouver sa sœur. Obtenir ses réponses et simplement retrouver une relation qui, il en était certain, n’était pas encore perdue. Oui elle l’avait abandonné, lui et leurs parents, pour un homme comme Caleb, et il n’y avait pas de quoi se sentir important. Elle ne devait pas regretter son geste comme il l’espérait, il n’y avait qu’avoir ce que cette fuite lui avait apporté et dans le fond il ne pouvait pas la blâmer d’être heureuse. Ce serait se montrer égoïste et Jaxon Whealer était bien des choses, mais égoïste certainement pas. Buvant les paroles de sa sœur, il réfléchissait aux efforts qu’elle lui demandait. Bien sur, il était là pour lui pardonner et donner une nouvelle « chance » à Bonnie. Après tout, tel un gosse, il ne souhaitait que retrouver sa sœur et le reste lui était égal. Dans la pratique cela pouvait être aussi simple que cela, mais par moment Jaxon savait très bien qu’il ressentirait de la rancœur en rencontrant ses nouveaux amis, en entendant les anecdotes des derniers mois passés, lui rappelant sans cesse qu’il en avait été écarté. Malgré toutes les explications, peut être ne comprendrait-il jamais ce geste, le pardonner ? Il lui faudrait du temps, mais oublier serait impossible, peut être même qu’il continuerait à craindre un nouveau départ de Bonnie. Néanmoins la voir, sentir ses mains autour des siennes, entendre sa voix, des petites choses que beaucoup de personnes négligeait finalement, mais qui avait de l’importance pour le canadien désormais. Mais ce qu’elle venait de lui demander n’était pas facile. Oui il approuvait sa sœur, du moins si elle aimait cet homme, il ne pourrait rien faire pour changer cela, et si au moins il l’a rendait heureuse, c’était tout ce qui lui importait. S’installer chez sa sœur, du moins dans leur « dépendance » n’était pas une mauvaise idée dans la pratique. En tout cas s’il n’y avait eut que Maggie et elle, il l’aurait vu comme la plus belle occasion de renouer avec sa sœur. Mais vivre sous son « toit » c’était croiser Caleb tout les jours ou presque, et ça, il n’était pas sur d’en être capable. Réfléchissant à cette hypothèse, ce qui l’inquiétait, c’était sans doute son manque de confiance envers lui et surtout sa propre tendance à pouvoir se montrer parfois taquin voir mesquin. Malgré sa rancune, il ne voulait pas être une source de problèmes. Et puis d’un autre côté ce serait sa petite vengeance personnelle, sans se montrer méchant ou quoique ce soit, avoir le plaisir d’emmerder son « beau-frère », appellation lui faisant froid dans le dos, était en quelque sorte, une consolation qu’il pouvait accepter. Serrant alors les mains de sa sœur, il espérait ne pas la blesser en vu de ce qu’il allait lui annoncer. « J’aimerai te pardonner et je suis la pour ça, mais je ne peux pas te promettre que ce sera rapide. Ce que je peux te promettre, c’est de faire le maximum d’efforts possibles, tu m’as manqué et je n’ai pas envie de te voir disparaitre une nouvelle fois. » Reprenant son souffle, il n’était plus très sûr de la suite, et avait un peu peur de regretter sa réponse dans l’avenir. « Quant à m’installer chez toi .. C’est vrai que j’avais tout prévu pour rester, j’ai fais mon transfert à l’université je me suis organisé pour m’installer à Miami au cas où tu ne voudrais ou ne pourrais pas rentrer avec moi. » Au départ il s’apprêtait à dire non, je préfère aller à l’hôtel ou trouver une collocation peut être, mais en voyant sa sœur, son cœur se serra et il n’eut plus la force de le lui refuser. « D’accord j’accepte, j’espère au moins provoquer un infarctus à Caleb lorsqu’il me verra. »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ❖ IF YOU ONLY KNEW

Revenir en haut Aller en bas
 

❖ IF YOU ONLY KNEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-