AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1604 ★ Good morning, dear cousin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: N°1604 ★ Good morning, dear cousin Sam 5 Fév 2011 - 14:33


Au volant de sa voiture, Teddy roulait tranquillement dans le quartier d'Ocean Grove. Ce quartier ne changeait pas réellement de son ancien lieu d'habitation, un autre quartier d'apparence assez riche qui se trouvait dans un autre coin de la ville de Miami mais Teddy remarqua rapidement que les mêmes critères étaient mis en place: une pelouse verte et pas plus haute que cinq centimètres, des maisons grandes et élégantes, des enfants heureux et des voisins souriants et polis. Un petit paradis sur Terre. Qui pouvait se douter que dans ce quartier, les pires horreurs arrivaient quotidiennement? Un sourire se dessina sur le visage de Teddy qui, les yeux cachaient derrière une paire de lunettes de soleil, regardait à gauche et à droite à la recherche d'un numéro bien précis. Le 1604 Lemon Street. Ce n'était pas une maison qu'il souhaitait acheter. Non, la maison comportait un locataire dont Teddy voulait prendre des nouvelles mais surtout, lui demander de l'héberger. Son cousin, Zackaria y vivait. Et il ne pouvait pas dire non à Teddy. Non seulement parce qu'il était de la même famille, mais surtout parce que Teddy se faisait un malin plaisir à torturer son cousin avec un souvenir du passé qui pourrait le compromettre. Bon, ce n'était pas exactement vrai puisqu'il s'agissait d'un souvenir que Teddy avait tout bonnement inventé et dont il était sûr que Zack ne s'en rende jamais compte. Si bien que le jeune homme ne perdait pas son temps à débattre pendant de longues heures lorsqu'il voulait obtenir quelque chose de son cousin: il suffisait simplement de lui rappeller ce délicat souvenir pour que Zackaria cède. Et le voir dans un état de panique et de frustration était toujours un spectacle dont Teddy ne se lassait pas et bien sûr, il en profitait dès qu'il en avait l'occasion. Après avoir laissé un peu de répit à son cousin pendant un moment, le jeune homme était bien décidé à venir lui demander un service. Venant tout juste d'être mis à la porte par son ex-femme, ne souhaitait absolument pas retourner vivre chez Bizzy - sa mère - ou s'incruster pendant un moment chez l'un de ses frères ou sa soeur, Teddy trouva plus amusant de se rendre chez Zackaria, qui d'après sa mère, vivait maintenant à Ocean Grove. Teddy espérait que c'était vrai parce qu'il ne voulait pas passer encore une nuit à l'hôtel. Bien qu'il venait d'un milieu aisé, les frais d'avocats durant son divorce et son goût pour les stripteaseuses avaient quasiment vidé son compte si bien qu'il devait se calmer pendant un petit moment. Avoir l'hébergement gratuit serait déjà un bon moyen d'économiser. Le 1604 apparut soudainement et Teddy freina brusquement. Un coup d'œil sur le rétroviseur pour regarder qu'aucune voiture ne le suivait, puis, il fit une rapide marche arrière pour se garer convenablement dans l'allée de la maison. Comme toutes les autres maisons du quartier, le 1604 correspondait parfaitement à toutes les règles mise en place par le Comité du Quartier, et c'était assez surprenant de voir à quel point Zackaria respectait les règles. Bien évidemment, Teddy ne se doutait pas encore que Zackaria ne possédait pas cette maison pusique personne n'avait pensé à la prévenir.
Teddy descendit de son véhicule tout en regardant la maison. Plutôt satisfait, il ouvrit le coffre de sa voiture pour en sortir une valise, avant de le refermer, se disant qu'il viendrait décharger le reste plus tard. Il s'approcha de la porte d'entrée, tout en saluant d'un grand signe de la main et d'un sourire digne dès plus grandes publicités pour dentifrice ces nouveaux voisins, puis, il posa lourdement sa valise sous le porche d'entrée, avant de toquer plusieurs fois contre la porte. Une petite minute s'écoula durant laquelle, Teddy décida de sonner à la porte, impatient et surtout agacé de voir que son cousin était si long. Sa maison n'était pas aussi grande qu'un château après tout. Lorsque ce dernier ouvrit finalement la porte, et écarquilla grand les yeux en découvrant son cousin, Teddy ouvrit la bouche, laissant ainsi un flot de paroles en sortir sans pouvoir s'arrêter: « Salut Zack. C'est une très belle maison que tu as là. Tu sais, je me disais que ça faisait un moment qu'on avait pas passé du temps ensembles alors je me suis dis que j'allais venir chez toi quelques temps. Ça ne te pose pas de problème j'espère? Mes affaires sont dans la voiture de toute manière. » dit-il en faisant une pause pour pouvoir reprendre son souffle. « Tu ne me fais pas entrer? » finti-il par demander, après quelques secondes de silence. Il nota que son cousin sortit à son tour sous le porche puis, ferma la porte derrière lui, ce qui l'intrigua. « C'est parce qu'il y a une fille là? On partage si tu veux. Je la garde pendant deux heures et je te la rends. » ajouta t-il, un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1604 ★ Good morning, dear cousin Mar 22 Fév 2011 - 0:02

Il habitait déjà Ocean Grove depuis près d'un an, mais avec la catastrophe qui avait touché ce quartier, il avait perdu son toit. En gros, la maison dans laquelle il louait un étage avait été dévasté. Il avait été sans domicile pendant quelques jours, créchant dans une petite chambre d'un hôtel, il aurait bien évidemment pu retourner chez ses parents pendant un moment, ils n'habitaient qu'à quelques kilomètres et pourtant il s'y refusait strictement. Revoir son père le regarder comme si c'était un bon à rien, il ne le ferait pour rien au monde, il aurait sûrement préféré vivre un moment dans la rue au lieu de revoir ça. Il aurait bien évidemment pu demander de l'aide à ses amis – à considérer qu'il en avait de vrais – mais il n'était pas du genre à demander la charité. Il avait donc attendu de longues journées que son annonce pour louer un étage ait une réponse, et finalement il en eut une il y a quelques semaines. Une jeune femme agréable mais un peu mystérieuse. Très peu curieuse de la vie ou du passé de Zack ce qui avait directement plu à celui-ci. De toute façon ce n'était pas comme s'il avait le choix.

Allongé sur le canapé, en short et torse nu, devant la télévision, un bol de céréales sur le torse, il avalait toutes les vingt secondes au moins une cuillère de céréales, tranquille. C'était son jour de repos et personne ne l'avait ennuyé pour l'instant d'ailleurs la jeune femme était encore à l'étage, elle n'était pas descendue de la journée et Zackaria n'allait pas s'en plaindre. Elle ne posait pas de questions à propos de lui alors il avait appris à en faire de même. Il en profitait pour se détendre sans devoir adopter une certaine attitude pour être poli. Tout était parfait pour ce début de journée quand il entendit toquer à la porte. Il fronça les sourcils et attrapa rapidement la télécommande pour baisser le son et faire comme s'il n'y avait personne. Il l'aurait su si elle attendait quelqu'un. Il n'attendit pas longtemps dans le silence avant que cela ne frappe encore. Zackaria se sentait soudainement tout chamboulé dans son emploi du temps où il ne devait rien faire de la journée mais surtout il espérait que cette personne qui venait le déranger n'allait pas rester longtemps. Se fichant complètement de la tenue peu appropriée pour ouvrir la porte – et se disant par la même occasion que peut-être cette tenue ferait fuir cette personne – il alla de cette manière ouvrir la porte. Lorsqu'il eu ouvert la porte et découvert son cousin, il fut complètement déboussolé et resta immobile pendant un long moment à fixer celui-ci pendant qu'il déversait un flot de paroles. Zackaria, sous le choc, en compris que la moitié, mais les plus importantes : 'venir chez toi quelques temps' ou encore 'mes affaires sont dans la voiture de toute manière'. Lorsque son cousin prit une pause pour reprendre son souffle, c'est ses esprits que Zackaria essaya de reprendre. Euh.. non il était impossible que Teddy s'installa ici, premièrement parce que Zackaria ne supporterait pas sentir l'odeur de ses chaussettes puantes à longueur de journée, mais surtout parce que ce n'était aucunement son domicile, à lui ! « Tu ne me fais pas entrer? » Zackaria le fixa encore quelques secondes avant de sortir en poussant légèrement son cousin en arrière et de fermer la porte derrière lui. Il espérait que la jeune femme n'avait pas entendu ce que cet imbécile de Teddy venait d'annoncer et en même temps il savait que quand Teddy voulait quelque chose, il l'obtenait. Enfin, apparemment cette philosophie là l'avait légèrement quitté vu qu'il se retrouvait à demander un toit à Zackaria. « C'est parce qu'il y a une fille là? On partage si tu veux. Je la garde pendant deux heures et je te la rends. » Wayne fit un signe négatif de la tête, désespéré. Il n'avait apparemment pas changé, il avait l'impression de se retrouver dix ans auparavant quand Teddy et Zack n'était encore que des adolescents. « Arrête de sourire comme un débile tu me fais peur Ted. » Adoptant un air indigné qu'il connaissait bien, Teddy était le seul de la famille à qui il pouvait faire la morale, parce qu'il était un peu plus vilain petit canard que lui. Enfin d'après lui, du moins! Cela lui faisait tout de même plaisir de revoir son cousin, enfin juste un petit peu, parce qu'il s'imaginait déjà dans quels problèmes il pourrait l'embarquer cette fois-ci. Zack regarda aux pieds de Teddy et pu voir la vérité en face : ses valises. En plus il en restait dans sa voiture? Bon sang! Mais il transportait une collection de timbres?! Zackaria essaya de garder son calme. « Qu'est-ce qui te prends mec?! Pourquoi t'es ici? Ce qu'il reste de ta femme t'a jeté à la porte? Et ta mère? Merde tu aurais pu trouver tous les endroits possibles pour installer ces... Attends j'espère que t'es seul au moins? Parce qu'avec ces valises j'ai l'impression que vous êtes quatre! … Peu importe, quatre ou dix je m'en fous, tu peux pas rester ici désolé, mais je peux te conseiller un bon hôtel pas trop cher ... T'as du papier? Un truc pour écrire l'adresse quoi! » les deux cousins se ressemblaient bien finalement. Ils parlaient beaucoup quand cela devait les arranger. Quant à Zack il ne voulait pas que Ted reste trop longtemps ici. Il suffirait qu'il rencontre la jeune femme pour qu'il ne quitte plus le nid. Zackaria ne voulait pas se retrouver à la rue et surtout pas avec lui ! Néanmoins il savait que ce serait difficile de faire partir son cousin. Surtout avec l'arme qu'il possédait pour le faire céder. « Sérieusement. Ça me fait plaisir de te voir, mais... C'est pas chez moi ici. Je loue ici. Alors je peux rien pour toi, tu vois. » Zack haussa les épaules, il espérait que Teddy comprenne et qu'il s'en aille bien gentiment, mais il ne fallait pas rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1604 ★ Good morning, dear cousin Ven 29 Avr 2011 - 16:46


La porte s'ouvrit et Zackaria apparut alors. Abasourdi de voir Teddy qu'il n'avait pas vu depuis un moment, il resta silencieux, permettant ainsi à Teddy de sortir tout le monologue qu'il avait préparé pour faire comprendre sa situation. Zackaria ne broncha pas, restant silencieux et le visage fermé, si bien que Teddy en vint à la conclusion qu'il n'était pas seul. Cette conclusion sembla se confirmer lorsqu'il poussa Teddy en arrière et sortit sur le pas de la porte en prenant bien soin de la refermer derrière lui. « Arrête de sourire comme un débile tu me fais peur Ted. » dit finalement Zackaria, après avoir retrouvé l'usage de son cerveau et de la parole. Teddy ne perdit pas pour autant son sourire et continua alors de provoquer son cousin. Tous les deux se comprenaient cependant parfaitement. Ils n'étaient pas les membres les plus appréciés de leur grande famille si bien qu'entre paria, il fallait bien se soutenir. Teddy finit par lâcher le sac qu'il avait sur l'épaule, si bien que Zackaria ouvrit grands les yeux. Alors qu'il s'attendait à ce que Zack lui saute dans les bras, ce dernier finit cependant par prendre la parole: « Qu'est-ce qui te prends mec?! Pourquoi t'es ici? Ce qu'il reste de ta femme t'a jeté à la porte? Et ta mère? Merde tu aurais pu trouver tous les endroits possibles pour installer ces... Attends j'espère que t'es seul au moins? Parce qu'avec ces valises j'ai l'impression que vous êtes quatre! … Peu importe, quatre ou dix je m'en fous, tu peux pas rester ici désolé, mais je peux te conseiller un bon hôtel pas trop cher ... T'as du papier? Un truc pour écrire l'adresse quoi! ». Teddy fronça les sourcils. Son cousin n'était donc pas au courant qu'il était divorcé? Et qu'il ne voulait pas du tout vivre avec sa mère et ses délires lesbiens. Aller à l'h^tel? Impensable puisqu'il n'avait plus un dollars sur son compte. Zackaria était sa seule et unique option, et Teddy n'allait pas laisser passer ça. « Sérieusement. Ça me fait plaisir de te voir, mais... C'est pas chez moi ici. Je loue ici. Alors je peux rien pour toi, tu vois. » finit-il par dire, en haussant les épaules. Pas l'ombre d'un instant, le sourire qu'affichait Teddy ne s'effaça. Il comprenait bien évidemment la situation dans laquelle se trouvait son cousin mais Teddy était du genre à s'imposer plus qu'autre chose. « Je comprends. » dit-il simplement. Il perdit son sourire, mais continua cependant de regarder son cousin. « C'est dommage que je sois obligé de te rappeller que ton petit secret pourrait très bien... Sortir du placard. » finit-il par dire, en hochant la tête. « Mais ce n'est rien. Tu pourras toujours aller dans les associations gays avec ma mère. J'ai toujours dis qu'être avec toi, c'était comme se retrouver à la gay pride tous les jours, de toute manière. » Satisfait de voir le visage de Zackaria perdre toutes ses couleurs et étant presque sûr d'avoir remporter cette bataille, Teddy lâcha un soupir de joie, avant de remettre ses lunettes de soleil sur le nez. Il donna un petit coup de pied dans le sac qu'il venait de poser par terre. Même s'il se savait victorieux, il avait encore envie de jouer avec Zackaria. Il attrapa son sac qu'il remit sur son épaule, et se retourna pour saluer d'un air triste Zack. « Et puis tu sais... Je suis un homme divorcé maintenant. Et sans toit en plus. Sans personne. » dit-il, feignant d'être déprimé. « A la prochaine... » ajouta t-il, avant de faire demi tour et de repartir en direction de sa voiture. Bien sûr, il jubilait à l'intérieur. Il avait sortit l'argument de taille en menaçant de révéler à tout le monde le fait que Zackaria s'était amusé avec un homme un soir. Ce qui était totalement faux mais Teddy était le seul à le savoir et il s'amusait souvent à torturer et menacer son cousin avec ça. Zackaria n'avait donc pas le choix et était obligé de céder. Teddy connaissait son cousin sur le bout des doigts et il allait bien évidemment craquer. Il se mit d'ailleurs à faire un petit décompte dans sa tête alors qu'il regagnait sa voiture. 3....2....1......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1604 ★ Good morning, dear cousin Mar 28 Juin 2011 - 23:21

Le visage de Zackaria se décomposa littéralement quand son cousin se mit à parler de cette nuit dont il n'a aucun souvenir et à insinuer une tendance sexuel qu'il ne se connaissait pas du tout. Certes il ne savait pas ce qu'il s'était passé ce soir-là, ou du moins, il ne savait que ce que Teddy avait bien voulu lui raconter, il avait tout simplement eu une relation peu catholique avec un individu du même sexe. Avec tout le respect qu'il avait envers les homosexuels, il ne se reconnaissait pas dans ce geste et pourtant il y croyait vraiment, après une bonne cuite et de bonnes doses de drogues dures, on n'est plus vraiment le même. Le problème était qu'il en avait honte, extrêmement honte. Malgré l'ouverture d'esprit que prenait les Etats-Unis à ce sujet, il n'y avait juste qu'à voir le Sénateur McAllister qui affichait fièrement son petit ami, Zackaria restait complètement fermé sur ce sujet, en tout cas en ce qui le concernait. « (…) J'ai toujours dis qu'être avec toi, c'était comme se retrouver à la gay pride tous les jours, de toute manière. » Zack leva les yeux au ciel. Cela l'agaçait vraiment, à la limite de le vexer. Il savait que Teddy en rajoutait un peu, mais il prenait toujours ces allusions à ce sujet au premier degré. Il savait qu'il possédait quelque chose d'énorme à son sujet, peut-être que ça n'intéresserait personne de savoir que Zack se serait amusé avec un homme, mais il refusait que ses parents soient au courant. Il serra les dents et paraissait complètement crispé. « Et puis tu sais... Je suis un homme divorcé maintenant. Et sans toit en plus. Sans personne. » Divorcé ?! Il savait que leur couple battait de l'aile mais personne ne l'avait mis au courant quant à leur divorce. Il était divorcé donc sans attache, ce qui n'arrangeait pas plus la situation dans laquelle se trouvait le jeune Wayne. Celui-ci ne lâcha pas son cousin du regard, qui paraissait, même s'il adoptait une expression déprimée, tout à fait satisfait de lui. Zack savait qu'il jouait un jeu, mais comment ne pas céder ? Il avait une main mise sur lui et sa vie. Il n'attendit alors que quelques secondes avant d'attraper le bras de son cousin qui s'en allait déjà et de le serrer un peu plus fort qu'il ne l'aurait voulu, sûrement sous l'emprise de la colère. « Je ne suis pas gay ! » l'informa-t-il les dents serrées. Teddy le savait bien sûr, il ne doutait pas du contraire, mais Zack l'avait dit pour l'en convaincre et peut-être même pour s'en convaincre lui-même, il fallait qu'il se rassure. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire ? Ce n'était pas sa maison, loin de là, il n'allait pas aller voir Anya et lui demander d'héberger quelqu'un d'autre et si Teddy était réduit à menacer son cousin afin de trouver un toit, c'était sûrement par manque d'argent. Anya était sûrement l'une des femmes les plus sympathique qu'il n'avait jamais rencontré dans sa vie, mais accepterait-elle d'héberger un sans abris pour pas un sous ? Jamais ! En tout cas Zack ne se risquerait jamais à lui demander. Un silence s'installa pendant de longues secondes, le moment que prit le jeune Wayne pour prendre une décision. « Tu peux être discret ? (pause) Je ne sais pas pourquoi je te demande ça, je te connais bien, tu ne peux pas mais... Est-ce que tu peux essayer au moins ? » demanda-t-il en lâchant le bras de son cousin qui fronça les sourcils pour montrer qu'il veut savoir à quoi il veut en venir. Zack s'éclaircit la voix, mais continua à voix basse. « Voilà... je peux peut-être faire quelque chose pour toi, vu que tu ne me donnes pas le choix de toute façon. J'ai quand même envie de pleurer quand je m'imagine dormir dans la même chambre que toi ... Mais je te préviens tu dors par terre ! Il suffit juste que tu te fasses petit, que ma colocataire ne découvre pas que tu es là... Si t'y arrives tu pourras rester autant de temps que tu le voudras. » finit-il par conclure. Cela semble tout à fait plaire à Teddy mais Zackaria lui coupa la parole avant même qu'il ne commence. « Il y aura des règles bien sûr ! Tu as interdiction de révéler à qui que ce soit, ce que tu sais. Interdiction de vider le frigo. Quand Anya est à la maison, interdiction de sortir de la chambre, si je vois un seul de tes sous-vêtements sur mon lit je te massacre et enfin, interdiction de déambuler nu dans la maison. (pause) Compris ? » Il est sûr que Teddy aurait du mal à respecter certaines règles que Zack avait imposé, mais il fallait essayer. Il fallait qu'ils s'organisent afin de pouvoir mettre ce plan à exécution de la façon la plus optimale possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1604 ★ Good morning, dear cousin Lun 4 Juil 2011 - 16:04


« Je ne suis pas gay ! » dit Zackarya en attrapant le bras de Teddy. Le jeune homme regarda les doigts de son cousin se refermaient sur son bras et eut l'irrépressible envie de les lui casser un par un, ne supportant absolument pas qu'on l'attrape aussi fermement. Il resta cependant calme puisqu'il s'agissait de son cousin (autrement dit, la seule personne pour qui il avait encore de l'affection). « Bien évidemment. » répondit Teddy, avec un large sourire. Un silence finit par s'installer entre les deux cousins et Teddy s'impatienta très vite. Alors qu'il allait ouvrir la bouche pour faire une réflexion à son cousin, ce dernier se mit à parler aussi. « Est-ce que tu peux essayer au moins ? » demanda Zack en lui relâchant le bras. Teddy continua de sourire avant de croiser les bras pour écouter tout ce que son cousin avait à lui dire. Il manqua de s'endormir deux fois, par manque total d'intérêt aux propos de Zackarya mais réussit à faire semblant d'écouter ce qu'il venait de lui dire jusqu'au bout. Ne souhaitant pas abuser de la gentillesse de son cousin, du moins, pour le moment, il accepta les conditions imposées. De toute manière, si Zack pensait qu'il arriverait à le tenir, il pouvait se mettre les doigts dans l'oeil. Cela marcherait peut être pendant deux ou trois jours mais le naturel de Teddy reviendrait très vite au galop. Il se garda bien sûr de le dire à son cousin. La bonne humeur reprenant le dessus, Teddy serra son cousin dans ses bras. « Je savais que je pouvais compter sur toi. » dit-il, avant de le relâcher. Il fit quelques pas en arrière et observa la maison. Son ancien appartement était luxueux, surtout grâce à l'argent de son ex femme mais vivre dans une belle maison dans un quartier résidentiel était plutôt pas mal. « C'est sympa chez toi. » commenta t-il alors. « Ca ne posera pas de problème que je ne paye pas de loyers pendant quelques temps? Le divorce m'a ruiné et cette salope ne me verse pas de pension. » dit-il en parlant de son ex-femme. « On avait un petit arrangement mais tout à prit fin le jour où je l'ai frappé elle et que j'ai envoyé son nouveau mec à l'hôpital. » ajouta t-il, fier. Après leur divorce, Teddy et son ex femme avaient décidé chacun de rester dans l'appartement. Tous les deux faisaient leur vie de leur côté jusqu'à ce jour où Teddy a surpris l'un de ses très bons amis s'envoyait en l'air avec son ex-femme dans son lit. La colère ayant rapidement prit le dessus, il s'était surpris à giflé son ex-femme et à frapper son ami de toutes ses forces à plusieurs reprises jusqu'à ce que ce dernier finisse à l'hôpital avec un arrêt maladie pendant plusieurs mois. Teddy avait eut quelques jours de prison mais comme son ex et son ami avaient prit la décision de ne pas porter plainte contre lui, il s'en était sortit sans trop de mal, à l'exception d'un ordre de restriction de 100 mètres de son ex. Autrement dit, il avait dût quitter l'appartement. Bizzy ne voulait pas de lui, trop occupé à se dorer la pilule en Égypte, tout comme ses frères et sa soeur. Il ne lui restait pas que du côté de son cousin et il était ravi que ce dernier accepte, à contre coeur tout de même, de vivre avec lui. « Tu ne regretteras absolument pas de m'accepter comme... colocataire? » dit-il, toujours en souriant. Malheureusement, il savait pertinement que Zackarya finirait tôt ou tard par regretter la cohabitation avec son cousin qui avait plus de défauts que de qualités. Vivre en douce dans une maison n'allait vraiment pas être une mince affaire. « Parle moi de la proprio. Elle est bien roulée? » demanda t-il. Peut être qu'il y aurait moyen de s'arranger avec elle pensa Teddy, si bien qu'il s'empressa de le proposer à Zack. « Je pourrais la payer autrement, si tu vois ce que je veux dire... ». Un nouveau sourire se dessina sur son visage alors qu'il s'avança près de sa voiture. « A moins que tu t'en occupes déjà. ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°1604 ★ Good morning, dear cousin

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1604 ★ Good morning, dear cousin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-