AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1569; chinese food is the solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: N°1569; chinese food is the solution Ven 4 Fév 2011 - 17:18



✌ chinese food is the solution


damian jenkins and tawny jones


Damian avait toujours la même idée lorsqu'il était face à un conflit: manger. Et ce soir-là, il était bel et bien dans cette situation. Tawny refusait de lui parler. Elle refusait même de le voir puisque dès qu'il se présentait à l'entrée de sa maison, cette dernière ne prenait même pas la peine de lui répondre. Elle regardait par une fenêtre pour voir de qui il s'agissait, et lorsqu'elle voyait le visage de Damian, elle refermait le rideau pour s'éloigner vaguait à ses occupations. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'ils n'avaient pas pû avoir une discussion. Depuis la soirée d'Halloween en fait, puisque Tawny faisait tout ce qui était en son pouvoir pour éviter Damian. Et cela marchait très bien pour le moment. L'ambulancier était à cours d'idées et c'était pour cette raison qu'il allait passer à son plan habituel. Inviter Tawny à manger. Ou plutôt, s'incruster chez elle et la forcer à manger avec lui. Quitte à l'attacher et à la séquestrer le temps d'une soirée. Damian voulait des explications. Et il avait le droit d'en recevoir. Tawny était partie. Elle avait fuie pour une raison obscure et il voulait comprendre. Il voulait aussi reprendre leur relation là où elle s'était arrêté. Elle était marié mais ce n'était qu'un petit détail. Un petit détail dont Damian pouvait très bien oublier l'existence pour le moment. Ce qu'il voulait plus que tout, c'était parler avec elle. Ce soir en tout cas, parce que d'autres idées lui traversaient la tête dès qu'il voyait la jeune femme dans la rue. Mais chaque choses en son temps. Il devait tout d'abord renouer le contact avec elle, et même si elle mettait tout en œuvre pour ne pas le voir, il allait forcer les choses. Quelque part dans sa tête, il savait que Tawny était la femme qui lui fallait: intelligente, sublime, passionnée, charmeuse, imprévisible. C'était sans aucuns doutes ce que Damian adorait chez Tawny. Son caractère de feu. La jeune femme se montrait inaccessible en ce moment, et c'était tout ce que Damian adorait chez une femme. Tawny était un défi qu'il était prêt à relever. D'autant plus qu'avec le temps, ses sentiments avaient évolué. Elle n'était plus qu'une pauvre petite femme de riche délaissée par son mari. Non, elle était bien plus que ça. Elle valait qu'on se batte pour elle. Damian était prêt à se battre pour elle. Il était prêt à la rendre heureuse, plus heureuse qu'avec son mari. Même s'il n'avait pas les moyens pour l'entretenir - parce qu'il fallait l'avouer, Tawny était une jeune femme appréciant le luxe et ne se contenta pas d'une misérable chambre de motel - Damian la voulait.
Le début de soirée commençait seulement, mais Damian était prêt: il venait de sortir de la salle de bain, bien propre et bien habillé, du moins, aussi bien que l'on pouvait en évitant de porter un costume de pingouin. Il venait de commander de la nourriture chinoise mais surtout, tout ce que Tawny aimait comme nourriture asiatique. C'était avec un grand sourire aux lèvres, assez décontracté qu'il grimpa dans sa voiture pour se rendre chez elle. Sans problèmes, il arriva à se garer quelques mètrès plus loin, histoire qu'elle ne se doute de rien, puis, il sonna chez elle, en prenant bien soin de mettre son doigt sur le judas, histoire de ne pas montrer qu'il s'agissait de lui. Comme il l'avait prévu, Tawny ouvrit la porte, et rapidement, Damian entra dans le hall d'entrée, tout en fermant la porte à l'aide de son pied. Il attrapa la main de Tawny avant de la faire s'assoir sur un fauteuil. « BONSOIR! » dit-il, avant de déposer la nourriture chinoise sur la table basse. « Je sais que tu ne veux ni me voir, ni me parler. L'ennui c'est que j'avais très envie de te voir et de te parler. Donc... Me voilà. » continua t-il, tout en déballant les petites boites contenant la nourriture. « Oh, pas la peine de soupirer, de râler ou de m'insulter. Tu sais très bien que ça me plaît lorsque tu es mauvaise... » dit-il en lui faisant un clin d'œil, plein de sous entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1569; chinese food is the solution Lun 21 Fév 2011 - 12:40

    Son plan fonctionnait à merveille. Mais quel plan au juste ? Celui d'éviter et de faire comme si son amant ne se trouvait pas dans la même ville qu'elle, évidemment. Il n'y avait rien de plus gênant que de voir aller et venir une homme avec qui on a entretenu une liaison tout en étant marié. Tawny ne supportait pas les scandales, en tout cas ceux qui pouvaient la concerner car pour la pomme des autres, c'était une autre histoire. Elle restait friande d'histoires glauques et potins en tout genre, de quoi se dire que sa vie et ses petits mensonges ne sont pas si horribles que cela au final. Une manière de se rassurer plutôt que de moquer ? Les deux. La jeune assistante sociale avait quitté la belle ville de Phoenix pour prendre congé à Miami, chez de la famille. Elle était heureuse de constater que sa présence ne semblait pas déranger même si elle n'avait prévenu personne de son arrivée. Cette maison était bien assez grande pour accueillir une femme comme Tawny – soit assez envahissante. Elle connaissait déjà le quartier, ainsi elle n'avait pas eu de difficulté à prendre ses repères. C'était un jeu d'enfant, ce genre de quartiers se ressemblent tous à quelques détails près. Elle avait retrouvé d'anciens amis, s'accompagnant jalousement d'anciens ennemis. L'un de va pas sans l'autre, surtout avec Tawny. Elle ne se considérait plus comme une touriste, elle faisait comme chez elle et après s'être retrouvée en plein dans un Ouragan, elle aurait pu décider de repartir mais non. Elle donnait d'ailleurs souvent des coups de téléphone à son mari pour qu'ils ne s'inquiètent pas trop, mais l'inquiétude de se dernier était apparemment vite retombé à zéro puisqu'ils ne se parlaient que rarement à présent. Elle n'en souffrait pas, ce serait hypocrite de sa part de dire que venant d'un homme qui dit l'aimer, c'est une honte sauf qu'elle n'est pas bien placé pour parler de sentiments. La vérité à ne pas oublier est qu'elle l'a d'abord épousé pour son argent plutôt que pour sa belle gueule. Sacré Tawny, finalement elle avait ce qu'elle désirait : la vie de princesse, un homme assez peu présent et donc pas collant et des parties de jambe en l'air avec qui elle l'entend. Ce à quoi elle ne s'attendait pas en revanche, c'était de passer beaucoup trop de temps avec un homme qu'elle n'aurait jamais fréquenté en temps normal. Damian avait tout pour lui plaire physiquement, mais financièrement, il était clairement aux antipodes de son actuel mari. Elle n'avait pourtant pas pu s'empêcher de passer plusieurs nuits dans ses bras, pour finalement profité d'une occasion de partir pour s'enfuir très loin. Elle n'avait pas estimé nécessaire de prévenir Damian, surtout qu'ils avaient eu une violente dispute quelque temps auparavant. Elle s'était naïvement persuadée qu'en quittant Phoenix, elle mettrait de côté ses soucis et ses questionnements, sauf que Damian était férocement déterminé. Ce soir allait être une nouvelle preuve de son caractère buté.

    La famille avait décidé de s'absenter pour rendre visite à de vieux amis, Tawny était donc seule pour quelques jours. Ce n'était pas arrivé très souvent depuis qu'elle avait posé les pieds ici, c'est pourquoi elle allait en profiter. Pour la soirée, elle n'avait pas prévu de sortir ou de faire quoique ce soit de bien intéressant à part dîner devant un bon film. Elle ne s'était pas non plus attendue à recevoir de la visite. Lorsque la sonnerie rententit, elle soupira. Elle détestait être dérangée, elle voulait être seule. Autant en finir le plus rapidement possible, elle ne prit pas même la peine de regarder dans le Judas, ni même par la fenêtre et ouvrit tout simplement la porte. Son visage se décomposa en constatant qu'il s'agissait de Damian. Elle n'eut pas même le temps de lui claquer la porte au nez ou de dire quoique ce soit qu'il l'attrapa par la main, la conduit au salon et l'installa sur un canapé, de force. Elle en resta bouche bée par tant d'arrogance, mais c'était pas une suprise, elle devrait être habituée de la part de Damian. Les odeurs d'une nourriture qu'elle affectionnait arrivèrent jusqu'à ses narines et fut déconcentrée pendant un bref instant. Elle reprit ses esprits, ses traits se tirèrent et elle se leva d'un bond. « Tu ne manques pas de culot ! Tu aurais pu me prévenir avant de débarquer comme un sauvage ! Imagine que tu sois arrivé et qu'il y ait tous les autres à la maison, j'aurais dit quoi ?! » Elle croisa les bras en levant les yeux au ciel. « Tu es un casse pied Damian, tu m'emmerdes royalement mais j'ai faim et je n'ai rien préparé. Alors je vais manger ce que tu viens d'apporter. Par contre je ne te retiens pas... mais je sais très bien que tu vas rester. » Son visage se détendit légèrement, il arrivait à la mettre si facilement en pétard que cela en devenait agaçant. Elle reprit place sur le canapé, lui jetant un regard noir au passage, ce qui semblait plus l'amuser qu'autre chose. Elle posa les yeux sur le repas qui l'attendait, face à elle, elle en avait l'eau à la bouche. « Donc quoi ? Tu es seulement venu pour manger un morceau en ma compagnie ? » Son sous-entendu était perceptible, il fallait avouer que lorsqu'ils se voyaient, l'idée du repas passait souvent après la partie « plaisir ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1569; chinese food is the solution Ven 29 Avr 2011 - 16:18


Joyeux. Il s'agissait de l'adjectif qui correspondait le mieux à notre ambulancier ce soir-même. Alors qu'il luttait contre Tawny Jones depuis plusieurs jours pour obtenir l'opportunité de pouvoir converser avec elle le plus calmement possible, Damian avait dût faire preuve de culot et manquer à toute son éducation pour pouvoir parler avec elle. Cela faisait maintenant un long moment que Damian espionnait Tawny. C'était un peu flippant, mais l'ambulancier s'amusait à suivre la jeune femme à son insu. De cette manière, il avait apprit qu'elle serait seule pendant plusieurs et le plan qu'il mettait en place pouvait donc se réaliser. Damian avait tout prévu, de la tenue qu'il allait porter jusqu'à la nourriture qu'il aménerait. Et au vu du regard de la jeune femme, il ne s'était pas trompé du tout. Il fut cependant surprit de la voir rester relativement calme. Bien sûr, son visage affichait une expression de surprise ce qui satisfaisait l'ambulancier. La bouche entre-ouverte, elle resta silencieuse, probablement à la recherche d'un mot doux à son attention. « Tu ne manques pas de culot ! Tu aurais pu me prévenir avant de débarquer comme un sauvage ! Imagine que tu sois arrivé et qu'il y ait tous les autres à la maison, j'aurais dit quoi ?! » se lâcha t-elle. Un sourire amusé prit place sur le visage de Damian qui attendait bien évidemment une réaction vive de la part de Tawny. Il préféra garder le silence, attendant qu'elle déballe tout ce qu'elle avait sur le coeur pour pouvoir à son tour faire preuve d'une totale sincérité avec elle. Tawny croisa les bras et leva les yeux au ciel. Une expression que Damian trouvait charmante. « Tu es un casse pied Damian, tu m'emmerdes royalement mais j'ai faim et je n'ai rien préparé. Alors je vais manger ce que tu viens d'apporter. Par contre je ne te retiens pas... mais je sais très bien que tu vas rester. » Avouant être vaincue, le sourire de Damin ne fit que s'élargir sur le visage, de quoi agacer la jeune femme. Le regard noir qu'elle lui jeta ne fit que l'amuser un peu plus. « Donc quoi ? Tu es seulement venu pour manger un morceau en ma compagnie ? » demanda t-elle. Damian rigola avant de reprendre son sérieux. Il se redressa sur le canapé avant de sortir la nourriture et la disposer sur la table. L'ambulancier ne prit pas la parole tout de suite, laissant la tension se calmer peu à peu. Lorsqu'il sentit que Tawny était plus calme, il se râcla la gorge pour signaler qu'il allait s'adresser à elle. Il sourit, de plus en plus amusé par la situation même si au fond de lui, il n'avait envie que d'une seule et unique chose: être avec elle. « Soyons honnête un instant: m'aurais tu autoriser à venir pour que nous puissions avoir une conversation entre adultes si je te l'avais demandé? » questionna t-il. Damian s'adressa à Tawny d'une voix calme. Il n'avait aucune envie de la voir se braquer et encore moins que tous les deux se disputent. « La réponse est non, bien sûr. » finit-il par dire après avoir laissé passer quelques secondes. « La méthode n'est peut être pas honnête mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour te parler. » avoua t-il. Après tout, elle l'évitait comme la peste. Damian n'était pas bête pour autant, il se doutait qu'elle faisait tout pour éviter qu'on apprenne qu'elle voyait quelqu'un. Cependant, cette situation l'agaçait au plus haut point. « Je savais que tu étais seule ce soir. Penses-tu vraiment que je me serai présenté au domicile de ta famille en m'annonçant comme ton amant? ». Il marqua une pause durant laquelle il croqua dans un nem, puis mâcha quelques instants. « Je ne fais pas partit de ton rang social, mais cela ne fait pas de moi un idiot. » finit-il par dire, légèrement cinglant. Il posa son regard sur le visage de Tawny, appréciant qu'elle ne l'interrompe pas. « Si je vais partir? Non, tu as raison. Pas tant que tout ne sera pas clair entre nous. » finit-il par dire, faisant ainsi découvrir ses intentions à Tawny. « Et pour répondre à ta dernière question, je souhaite juste partager ce repas avec toi... » Il s'arrêta, redressa la tête tout en affichant un sourire de plus en plus large. « Tu es privée de sexe. ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1569; chinese food is the solution Mer 4 Mai 2011 - 13:36

    « Tu as fini ? » enchaina-t-elle lorsque Damian sembla avoir dit tout ce qu'il souhaitait lui dire. Tawny, qui avait commencé à manger, soupira légèrement. C'était vrai, elle l'avait écarté de son chemin, elle avait même voulu le supprimer de sa vie. C'était le but de ce voyage à Ocean Grove mais Damian était tenace et d'une certaine manière, cela prouvait qu'il tenait à elle. Mais c'était ce qu'il lui faisait peur. Tawny ne s'attache pas, elle le refuse car cela entraine bien trop de complications et de douleur. Elle était pourtant mariée, la magnifique bague qu'elle portait au doigt en était le signe mais elle ne l'aimait pas. Du moins, elle savait qu'elle ne ressentait pas la même chose que ce qu'elle pouvait ressentir pour Damian. C'était là le problème. Elle devrait aimer à la folie son mari mais elle ne l'avait épousé que parce qu'il était riche à tomber. Il n'en restait pas moins séduisant et agréable, ce n'était pas un homme bien présent mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait le plus. Tawny s'estimait heureuse ainsi, du moment que son compte en banque était bien rempli. Si jamais il venait à découvrir quoique ce soit, elle pourrait dire adieu à tout ce luxe. C'était vénal, très vénal de sa part mais elle avait toujours été ainsi. Elle jugeait qu'elle en avait assez bavé dans sa jeunesse, qu'elle méritait de vivre correctement et retourner dans la misère qu'elle avait connu la rendait presque malade. Est-ce que Damian représentait donc cette misère ? De part son statut social, c'était évident qu'il ne pourrait jamais lui offrir autant que son mari actuel mais elle n'avait pourtant laissé entrer dans sa vie. Erreur de sa part ou meilleur choix de sa vie, elle l'ignorait encore. Lorsqu'ils couchaient ensemble, il n'était plus question d'argent ou de rang social, mais la réalité reprenait toujours le dessus. Quoi qu'elle puisse ressentir pour l'ambulancier, ce n'était pas encore assez fort pour qu'elle quitte son mari pour lui, qu'elle fasse une croix sur sa belle vie. « Tu n'aurais pas dû venir Damian. » souffla-t-elle en le regardant. « Que ce soit pour une question de sexe ou plus, tu sais très bien que ça ne marchera jamais. » C'était le constat qu'elle en avait de la situation, et c'était le même qu'elle avait établi avant de prendre un billet d'avion pour Miami. Elle s'était éloignée avant que les choses ne deviennent trop compliquées à gérer. Même à des milliers de kilomètre de chez elle, elle devait faire face aux conséquences de ses actions. En le regardant ainsi, elle savait très clairement qu'elle resterait attirée par lui, qu'il était un homme qu'elle pourrait même qualifié de parfait pour elle, si seulement elle était moins égoïste. « Je tiens à ma vie, tu sais comment je suis ! Pourquoi t'obstines-tu à vouloir être avec moi ? Pourquoi ne nous facilites-tu pas la tâche ? » Elle déposa son repas et quitta le fauteuil dans lequel elle s'était installée pour manger. Elle persistait à se persuader qu'elle avait raison d'éloigner Damian, que c'était bien ainsi, et que c'était la meilleure chose à faire en sachant qu'au fond d'elle, c'était difficile. « Tu peux me priver de sexe, je pourrais aisément te remplacer dès demain. » C'était bas, mais elle ne trouvait rien de plus efficace que d'agir en garce pour qu'il finisse par la détester et partir de lui même. Elle dégageait une telle froideur dans son ton et dans sa posture, elle ne pouvait pourtant pas deviner les réactions de Damian mais elle espérait l'avoir blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°1569; chinese food is the solution

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1569; chinese food is the solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-