AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angel gift | Jaelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Angel gift | Jaelyn Jeu 3 Fév 2011 - 3:35


FLASHBACK, 12 février 2012
08h27

« Liam Stanfield? » appela la jeune étudiante alors que Liam redressait la tête en posant devant lui la revue scientifique qu'il avait décidé de feuilleter pour se concentrer sur la cartographie du génome humain plutôt que sur l'entrevue qui aurait bientôt lieu avec ses anciens patrons. Il se releva lorsque la jeune femme l'invita à la suivre et frotta ses mains sur le devant de son jeans pour tenter de se calmer. « Ils vous attendent. » Un sourire aimable de sa part et Liam se mit à paniquer, se demandant les raisons de ce changement soudain dans les décisions qui s'étaient avérées irrévocables. Peut-être voulaient-ils seulement qu'il signe des papiers? Possible. Il poussa la porte du bureau de la directrice du Baptist Hospital et fut accueillit par le sourire avenant du directeur adjoint, qui s'empressait de lui serrer la main dans une étreinte amicale. « Vous avez l'air en forme! » « Faut dire que la cure m'a réussit, en effet! » affirma Liam en faisant un léger signe de tête pour la saluer également. « C'est vraiment une bonne nouvelle. » « Vous avez reprit des couleurs, en tout cas! Asseyez-vous, je vous en prie. » Prenant place dans le fauteuil mis à sa disposition, Liam fronça les sourcils, inquiet, en se demandant pourquoi ils ne pouvaient pas juste lui foutre la paix.

« Nous n'avons pas envoyé votre dossier à l'ordre des médecins. » débuta l'adjoint en croisant les mains, les coudes posés sur le bureau, face à lui. Voyant que Liam ne voyait pas très bien où il voulait en venir, la directrice poursuivit en s'installant confortablement sur sa chaise, un petit sourire aux lèvres. « Ce qu'il veut dire, c'est que nous aimerions vous garder. » Les yeux ronds, Liam n'était pas certain d'avoir bien entendu et sa patronne s'empressa de continuer sa tirade avant qu'il ne pose de nouvelles questions. « Bien sûr, ce ne serait pas sans conditions. Seriez-vous prêt à les accepter? » « Évidemment. » avoua le médecin, les yeux brillants. « Tout d'abord, vous devrez vous soumettre à un test d'alcoolémie fréquemment. J'entends par là, plusieurs fois par mois. Et sur demande, évidemment. » « Je ne bois plus. » « Ce ne sera que temporaire, jusqu'à ce que tout rentre dans l'ordre. Pour un temps limité, nous allons restreindre vos allées et venues, vous resterez donc en neurologie sauf sur avis contraire. » Liam acquiesça en appuyant son dos contre le dossier de la chaise, ayant l'impression qu'il marchait sur un nuage, qu'il rêvait même! « J'imagine que vous avez conscience qu'il s'agit là de votre dernière chance? Il n'y aura pas de retour en arrière possible, cette fois. Une erreur et c'est dehors. » « Vous garderez toutefois votre ancien poste et pour être tout-à-fait honnête, ce n'est pas parce que c'est ce que nous voulons, mais bien parce que nous n'avons pas d'autre choix. » « Je ne vous décevrai pas. » affirma le médecin en hochant la tête, ayant peine à en croire ses oreilles. Ce n'était pas la fin du monde, s'il devait se soumettre à des tests jusqu'à ce qu'il ait de nouveau gagné leur confiance. « Vous n'avez pas intérêt! » Liam s'était relevé, reconnaissant, et s'était dirigé vers la porte jusqu'à ce que la voix de la directrice le fasse se retourner. « Vous étiez apprécié, ici, Stanfield. » Il ignorait pourquoi elle le lui disait maintenant, mais il hocha doucement la tête en poussant un soupir de soulagement. « Merci. »

14 février 2012
16h15

Deux jours pour se remettre du choc de la nouvelle, c'était peu et Liam peinait encore à se dire qu'il n'avait pas tout perdu et que la chance était enfin de son côté. Il n'avait pas eu le temps de réaménager son bureau du fait qu'il était partit bien trop longtemps, mais les suivis des patients, ainsi que les dossiers, avaient été soigneusement compilés et rangés par celui ou celle qui l'avait remplacé. Tout était en ordre et ce ne fut que lorsqu'il tomba sur le dossier de Jaelyn, en classant celui d'un homme derrière le sien, qu'un sourire parvint à éclairer son visage. Il ne l'avait pas vue depuis une éternité et s'il l'avait quittée de nombreuses semaines plus tôt alors qu'elle s'agrippait à lui, mais qu'elle pouvait ressentir le sol sous ses pieds, il n'avait aucune idée de son état présentement.

Il quitta donc son bureau dans l'espoir de s'informer directement au secrétariat, voulant absolument des nouvelles, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, alors qu'il ne prenait pas conscience du temps qui avait passé depuis la chirurgie de la jeune femme. Voilà presque deux mois maintenant qu'il l'avait opérée avec son équipe et si le souvenir en soi était beau, l'évènement se raccrochait également à son envoi, le jour d'après. Il ignorait réellement ce qui avait pu les faire changer d'avis; ils lui avaient semblé tellement catégoriques sur l'impossibilité de passer par-dessus son comportement inadmissible dans un hôpital aussi réputé que le leur qu'il n'avait jamais eu l'espoir de pouvoir de nouveau exercer un jour. Il passa une main dans ses cheveux en croisant un externe qu'il connaissait bien et qui lui souhaita un bon retour parmi eux. Tout le monde était donc au courant? Au vu des sourires qui étiraient leurs visages lorsqu'il croisait ses collègues, la nouvelle avait fait le tour et ils semblaient ravis de le savoir à nouveau de la partie. Tant mieux! Il n'atteignit toutefois jamais le secrétariat puisque la jeune femme dont il voulait des nouvelles se retrouva devant lui, en pleine forme, sur ses deux jambes. Le médecin ne put s'empêcher de la contempler d'un regard admiratif, alors que la blondeur de ses cheveux la faisait rayonner, ses yeux bleus étincelant et contrastant avec le blanc des couloirs. Maintenant qu'elle se retrouvait devant lui et qu'il pouvait voir de lui-même le miracle qu'elle représentait alors qu'elle était coincée dans un fauteuil roulant deux mois auparavant, il ne pouvait s'empêcher de se dire que la vie lui avait tout de même donné son lot de bonheurs.

« T'es magnifique. » souffla-t-il en penchant la tête de côté, très légèrement. « Tu as l'air de te rétablir à merveille! » ajouta-t-il en faisant quelques pas jusqu'à poser une main sur son épaule pour l'entraîner avec lui dans les couloirs. Le hasard faisait bien les choses puisqu'il n'aurait pas besoin de fouiller pour tenter de savoir comment elle allait, elle se présentait à lui! « Tu as lu dans mes pensées, j'allais justement demander de tes nouvelles! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Angel gift | Jaelyn Mar 15 Fév 2011 - 19:26


Alors qu’elle s’engouffrait prestement dans un taxi coloré, la jolie jeune femme annonça la destination au chauffeur avant que celui-ci ne démarre en trombe. Confortablement installée dans l’habitacle, Jaelyn croisa ses interminables jambes avant de pousser un léger soupir exaspéré. Elle se devait de se rendre à l’hôpital pour une ultime visite. Il est vrai que la belle avait été chanceuse de sortir indemne d’une telle opération et par-dessus tout, sans aucune séquelle. Liam avait fait des miracles et des merveilles. Le fait de retrouver l’usage de ses jambes lui avait apprit de nombreuses choses, elle put tirer de cet affreux accident, une belle leçon de vie. Le chauffeur s’engagea sur l’artère principale du périphérique et sans mot dire, il poursuivit son trajet. Jaelyn demeura muette. D’après les ouïes dires son ami médecin se trouvait en fâcheuse posture. Effectivement, sombrant dans une terrible dépression, il se serait fait interné dans un centre de désintoxication. Fronçant les sourcils, la jeune architecte ne put croire à ce quiproquo. Les ragots n’avaient jamais été de sources fiables et ne souhaitant croire à de telles imbécilités, un fait lui vint soudainement à l’esprit. Liam n’était pas le docteur qui la recevait aujourd’hui, prétextant un jour de congé, la standardiste lui avait, après tout, peut être menti. S’inquiétant pour la santé de son ami, Jaelyn prit la résolution d’en apprendre davantage auprès du personnel hospitalier. Stoppé à un feu rouge, le conducteur fit vrombir son moteur lorsque celui-ci changea de couleur. Dévalant le boulevard à toute allure, le taxi s’engouffra dans le parking de l’établissement. Puis, la jolie jeune femme paya son dû avant de pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital. Rapidement, une infirmière l’accueillit avant de la conduire dans une salle d’attente. Prenant place, un étrange frisson parcouru son échine lorsque l’odeur puissante du détergeant et de quelques désinfectants la prit à la gorge. Son séjour au Baptist Hospital avait été un éprouvant calvaire. Non sans remettre en cause les capacités du personnel, la jolie blonde avait étonnement souffert, bien plus moralement que physiquement. L’idée de perdre définitivement l’usage de ses jambes avait hanté de nombreuses nuits. Perdue dans les méandres de ses pensées, Jaelyn sursauta lorsque le médecin prononça son nom. Quittant le fauteuil, celle-ci se dirigea vers lui, un sourire aux lèvres. Après quelques politesses, il la pria de bien vouloir entrer dans le cabinet. La jeune architecte s’exécuta. La consultation ne fût heureusement pas longue et après quelques manipulations, le praticien lui exposa son diagnostic avec beaucoup d’optimisme. Certes, Jaelyn était une miraculée, mais tout ceci était avant l’œuvre de son ami. Quittant le cabinet, la jeune femme se retourna vers son interlocuteur. « Je vous remercie. Docteur, avez-vous eu des nouvelles de Liam Stanfield ? » Interloqué, le médecin coupa court à la conversation. « Non, malheureusement. Au revoir mademoiselle Austen. »

Surprise par une telle attitude, la jeune femme rebroussa chemin afin de quitter cet endroit maudit. Soulagée par son état de santé mais toujours perturbée par l’absence de Liam, Jaelyn longea un long couloir avant de tomber nez à nez sur … Liam Stanfield. Un sourire radieux se dessina sur ses lèvres brillantes et soulagée de le voir sain et sauf de tous soucis, elle s’approcha de lui avant de lui faire face. « T’es magnifique ! » souffla t’il avec admiration. Détaillant avec intérêt ses interminables jambes, il ajouta en posant une main ferme sur son épaule. « Tu as l’air de te rétablir à merveille » Acquiesçant d’un signe de tête enjoué, la jeune femme parcouru le couloir en compagnie de son ami. « Tout ceci est ton œuvre. Je ne serais pas dans un tel état si tu n’avais pas accepté l’opération. » Tout deux arrivèrent dans le hall de l’établissement, se laissant submerger par une euphorie radieuse, Liam reprit la parole. « Tu as lu dans mes pensées, j’allais justement demander de tes nouvelles. » Un nouveau sourire se dessina sur son visage de poupée, redressant la hanse de son sac sur son épaule frêle, la jolie blonde désigna d’un vif signe de tête la cafétéria de l’hôpital. « Je suis si contente de te voir. Tu as deux minutes pour un café ? » Curieuse de clarifier ses ouïes dires, la jeune architecte ne laissa pas filer cette opportunité d’en savoir davantage sur son ami.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Angel gift | Jaelyn Mer 16 Fév 2011 - 7:29

La bonne humeur de la jeune femme lui sembla contagieuse alors qu'elle lui offrait un sourire resplendissant, laissant Liam complètement ravi de la voir aussi éblouissante. Il ne s'était pas attendu à la retrouver devant lui, comme si la terre avait cessé de tourner en son absence et que le temps s'était suspendu pour ne laisser place qu'à la Jaelyn d'après l'opération, celle qui avait encore besoin de son aide pour marcher. À la place de quoi il se retrouvait devant une magnifique jeune femme qui semblait s'être remise parfaitement de son passage à l'hôpital. « Tout ceci est ton œuvre. Je ne serais pas dans un tel état si tu n’avais pas accepté l’opération. » Liam fit une légère pression le long du dos de Jaelyn alors qu'il était loin de penser que c'était grâce à lui si elle se tenait sur ses deux jambes aujourd'hui. L'opération n'aurait pas eu lieu s'il n'avait pas poussé en ce sens, mais tout ça aurait pu très mal finir également; ils avaient joué le tout pour le tout et ils avaient gagné, ce qui ne se produisait malheureusement pas à tous les coups. Même si le succès de la chirurgie le remplissait de bonheur, il savait néanmoins qu'il devait garder la tête basse et qu'une réussite, une fois, ne voulait rien dire et que l'échec pouvait frapper n'importe quand. « Disons qu'on a eu beaucoup de chance. » murmura-t-il en l'entraînant dans les couloirs de l'hôpital jusqu'au hall, sans vraiment y avoir porté attention.

« Je suis si contente de te voir. Tu as deux minutes pour un café ? » Posant un rapide coup d'oeil sur la montre à son poignet - ce qui s'avérait être davantage une habitude qu'un réel besoin étant donné qu'on avait limité sa charge de travail pour le moment - Liam hocha finalement la tête sans vraiment se douter que son internement dans un centre de désintoxication avait fait le tour du quartier. Quelques échos lui étaient parvenus, bien sûr, mais il avait espéré ne pas avoir à expliquer sa conduite devant ses amis, même s'ils étaient les premiers en droit de savoir. « Bien sûr. Je te l'offre, même! » proposa-t-il en prenant la direction de la cafétéria non sans saluer d'un léger signe de tête l'un de ses collègues, apparemment surpris de le revoir en blouse blanche dans ce même hôpital. Le neurologue passa une main dans ses cheveux, conscient que rien ne serait comme avant et que tout finirait par se compliquer; il ne pourrait pas fuir éternellement tous ceux qui le connaissaient trop bien pour savoir qu'il n'avait pas simplement eu besoin de repos un jour ou deux. Si ce passage de sa vie ne l'embarrassait pas vraiment, il n'était pas certain d'être prêt à faire face aux regards des autres posés sur lui et à répondre aux questions qu'on lui poserait, surtout pas venant de la part de médecins qui sauraient lui dire à quel point il avait été stupide de ne pas faire appel à un psychologue alors qu'il savait les recommander à ses patients. C'était toujours plus facile pour les autres que pour soi-même.

« Je vais chercher les cafés. » précisa-t-il dès lors qu'ils eurent trouvé une table, laissant la jeune femme s'y installer avant de revenir quelques minutes plus tard avec deux gobelets de boisson fumante. Posant les cafés, les sachets de sucre et les petits contenants de lait qu'il avait rapportés sans savoir comment elle prenait le sien, il prit une gorgée du breuvage, noir, avant de prendre place face à Jaelyn. « Le goût n'est pas exceptionnel, mais au moins, ça tient éveillé! » blagua-t-il en riant légèrement, désormais habitué à la nourriture de la cafétéria au vu de ses nombreuses incursions pour récupérer un repas rapide entre deux patients. Il ne pourrait jamais vraiment l'apprécier, mais au moins, ça faisait l'affaire et ça lui remplissait l'estomac pendant un moment. « Alors ... T'es venue pour un dernier suivi? Tout va bien? » Il se sentait un peu honteux de n'avoir pas su conserver le dossier de Jaelyn entre ses mains et de ne pas pouvoir la suivre lui-même pour ses visites, mais c'était une situation qui s'était avérée hors de son contrôle. Il n'avait pas pu prévoir qu'on le renverrait le jour d'après l'opération et qu'il ne pourrait pas être témoin de la guérison de Jaelyn; c'était comme ça c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Angel gift | Jaelyn Mar 22 Fév 2011 - 22:03

« Disons qu'on a eu beaucoup de chance. » Alors que le médecin posait une main amicale sur son épaule, la jolie jeune femme miraculée, acquiesça dans un sourire. C’est vrai que l’opération avait pour origines, ses supplications, et Liam cédant au désarroi de la belle, avait accepté de l’opérer, conscient de la gravité des conséquences que celle-ci pouvait engendrer. La douce architecte avait une confiance aveugle envers le neurologue, et témoin de ses prouesses lors du rétablissement de Pride, Jaelyn n’avait pas hésité un seul instant. La chance, oui, après tout celle-ci pouvait voguer sur les vents contraires et pour une fois, jouer en sa faveur. Revoir le neurologue lui fit énormément de bien et longeant le couloir à ses côtés, la jolie blonde réalisa que ce plaisir était partagé. Échangeant quelques phrases enjouées, tout deux s’arrêtèrent devant la cafétéria et, dans un radieux sourire, elle l’invita à boire un café. « Bien sûr. Je te l'offre, même! » Passant une main légère dans sa chevelure dorée, la douce jeune femme toisa son ami, Liam semblait en pleine forme, soigné de toute douleur. Pourtant, la curiosité lui brûlait les lèvres, Jaelyn devait savoir, simplement savoir si les ragots étaient fondés où non. Un centre de désintoxication ? Tout cela semblait si insensé, comment Liam pouvait-il avoir intégré un centre et l’avoir déjà quitté ? Refusant toute image de son ami ivre et victime d’une ivresse quelconque, elle demeura muette et prit place autour d’une table vide. « Je vais chercher les cafés. » Posant son sac à main au sol, Jaelyn renchérit. « Quel gentleman ! C’est vraiment très gentil, je te remercie. »

Le neurologue s’approcha vers le comptoir et ses yeux azurés de la jeune femme toisèrent l’ensemble du bâtiment, les hôpitaux l’oppressaient, si bien qu’elle cru défaillir lorsqu’une adolescente en fauteuil roulant pénétra son champ de vision. Elle avait vécu son handicap comme un véritable enfer et compatissante, elle suivit du regard l’avancée de la jeune adulte vers le patio extérieur. Jaelyn sursauta lorsque Liam vint poser une tasse de café brûlante devant elle. « Le goût n'est pas exceptionnel, mais au moins, ça tient éveillé! » Éclatant d’un rire franc sous sa remarque taquine, elle ne pût s’empêcher d’ajouter. « C’est tout de même mieux que le semblant de crème brûlée et … oh mon Dieu, leurs soupes sont redoutables ! Je ne sais pas comment tu peux survivre à de telles préparations ! Merci Liam ! » Rassurant son ami d’une œillade malicieuse, tout deux devaient tout de même avouer que la nourriture dans cet hôpital était plus qu’infâme. De nombreuse fois, l’infirme n’avait pas terminé son plat et encaissé les remarques cinglantes de l’ensemble du corps infirmier. Jaelyn s’empara de la tasse avant de la porter à ses lèvres brillantes, une gorgée lui ferait sûrement le plus grand bien. « Alors ... T'es venue pour un dernier suivi? Tout va bien? » Reposant le gobelet, la jeune architecte acquiesça sous les propos de son ami. « C’est exact, on m’a programmé un autre rendez-vous d’ici trois mois afin de vérifier mes réflexes. Je dois également consulter un phlébologue pour qu’il contrôle le trajet de mon sang dans mes jambes et ce tous les mois durant deux ans. D’après ce que j’ai compris du moins. Mais je me sens vraiment chanceuse. Tout va bien de mon côté. Et toi ? Comment vas-tu ? » Consciente qu’elle le conduisait vers un sujet délicat, la jolie blonde s’abreuva une nouvelle fois, et lorsqu’il voulu répondre, une sonnerie criarde l’en empêcha. Surprise par l’agitation soudaine du neurologue, Jaelyn subsista, interdite. Puis, bien trop curieuse, ajouta. « Que se passe-t-il ? Tout va bien Liam ? » Maudit bipper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Angel gift | Jaelyn Mer 23 Fév 2011 - 6:14

« C’est tout de même mieux que le semblant de crème brûlée et … oh mon Dieu, leurs soupes sont redoutables ! Je ne sais pas comment tu peux survivre à de telles préparations ! Merci Liam ! » « L'habitude, sans doute! » avoua-t-il, amusé, alors qu'il prenait une gorgée de son café en portant son regard sur le visage ravissant de la demoiselle. Toutefois, il ne put empêcher le médecin en lui de s'exprimer en lui demandant si tout allait bien. Il aurait préféré la suivre tout au long de sa convalescence, mais bien sûr, on le lui avait interdit. « C’est exact, on m’a programmé un autre rendez-vous d’ici trois mois afin de vérifier mes réflexes. Je dois également consulter un phlébologue pour qu’il contrôle le trajet de mon sang dans mes jambes et ce tous les mois durant deux ans. D’après ce que j’ai compris du moins. Mais je me sens vraiment chanceuse. Tout va bien de mon côté. Et toi ? Comment vas-tu ? » Acquiesçant aux explications de la jeune femme, Liam eut un léger sourire alors que ça lui faisait plaisir d'entendre à nouveau ces termes médicaux qu'il avait cru enterrés à jamais. Bien sûr qu'un mois, ce n'était pas la fin du monde, mais quand on pense ne plus jamais pouvoir faire ce pourquoi on vit, on pense à tout ce qui nous manquera. « Je suis vraiment heureux de voir que tu vas bien. » Il prit une nouvelle gorgée de café non sans chercher ses mots, alors qu'il ignorait comment lui dire ce qu'elle ne savait pas encore ou du moins, ce qu'elle ne croyait pas encore - si les rumeurs avaient finit par se rendre jusqu'à elle. Il lui devait des excuses sans doute. Il ne pouvait pas la laisser dans le doute ou refuser de lui avouer ce pourquoi il avait été absent ces longues semaines. Elle devait savoir; il l'avait opérée avec un taux élevé d'alcool dans le sang. Ça aurait pu causer sa perte.

Alors qu'il s'apprêtait à lui dire la vérité, à lui demander pardon, le bipper dans sa poche émit un son strident qui le ramena à l'ordre directement, l'habitude aidant. Il maugréa en prenant une nouvelle gorgée de café, se redressant en réajustant la blouse de médecin sur ses épaules. « Que se passe-t-il ? Tout va bien Liam ? » « Ils ont besoin de moi, au bloc. Jaelyn, je ... Je suis désolé pour tout ce que j'ai fait. Tu peux demander à Pride, il t'expliquera. » affirma-t-il en hochant doucement la tête, incapable de tout débiter lui-même pour la quitter l'instant d'après. « Si je n'ai pas pu te voir après l'opération, c'est que ... Je ... Laisse tomber. Tout va mieux maintenant. Je dois vraiment filer, je suis navré. » Il aurait pu poursuivre et tout lui expliquer, si seulement la sonnerie de son bipper n'avait pas retenti de nouveau en spécifiant que l'urgence devait être importante. Il s'était éloigné de la table, mais ce ne fut que lorsqu'il eut fait quelques pas qu'il se retourna vers Jaelyn, un léger sourire aux lèvres. « Joyeuse Saint-Valentin! » Liam avait la fête en horreur, simplement parce qu'elle lui rappelait de très mauvais souvenirs en ravivant ses instants passés d'adolescent naïf et amoureux. C'était presque une chance qu'il n'ait recommencé à travailler que depuis deux jours: il n'avait pas dû écouter toutes les jérémiades incessantes de ses collègues et de ses externes, souvent en âge de s'extasier encore sur la beauté d'un amour naissant ou sur la signification de la fête des amoureux. Ça ne voulait plus rien dire pour lui, mais c'est d'un clin d'oeil léger qu'il disparut au bout du couloir, emportant avec lui son gobelet de café à peine entamé et encore fumant. Décidément, n'avoir pas une seule minute en vingt-quatre heures lui avait manqué.

SUJET TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Angel gift | Jaelyn

Revenir en haut Aller en bas
 

Angel gift | Jaelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-