AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cette fille est complétement tarée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: cette fille est complétement tarée ! Ven 28 Jan 2011 - 20:49


hazel fawkes & alec w. richardson


Mercredi soir. Il était déjà bientôt minuit, et le service du jeune homme ne semblait pas se finir. Au Blue Lagoon, il y avait du monde tous les jours, tout le temps et à toutes les heures. Ce soir, le jeune homme devait s’occuper de la fermeture, et il avait vraiment hâte que cela se termine puisqu’il était seul ce soir, le collègue avec qui il avait l’habitude de travailler en duo tous les soirs et avec qui il s’entendait très bien n’était pas là. De plus, les clients étaient tous assommants, pas un seul mec intéressant avec qui taper la discussion pour s’occuper, pas une seule jolie gonzesse à charmer un peu pour passer le temps. Cette nuit promettait donc d’être longue et ennuyante pour le bel Alec. A vrai dire, il n’imaginait pas à quel point sa nuit allait être longue, en effet. Ennuyante ? Non, je ne dirais pas cela.

Il était occupé à essuyer des verres qui venaient d’être lavé, lorsqu’une serveuse qui travaillait aussi là arriva à ses cotés. « Mon dieu, une demi-heure que l’autre cruche là-bas me fait la discussion. Complètement inintéressante celle-là ! » Alec lui adressa un sourire plein d’empathie, il était clair que certains clients était littéralement chiant parfois. Rappelez-vous cette Dolly Missoni … Elle est l’exemple type. Le jeune homme allait lui répondre que de toute manière, le mercredi soir, tous les clients étaient bizarres en général, lorsqu’elle reprit la parole. « Ah, en fait. Si tu veux faire une pause, vas-y, je m’occupe de tout. » Elle lui adressa un petit clin d’œil, et il la remercia avant de sortir du bar histoire de faire la petite pause qu’elle lui permettait en gérant le bar pour les prochaines dix minutes. La jeune femme, prénommée Sophia, était vraiment très gentille. Il avait remarqué qu’elle avait tenté à plusieurs reprises de le draguer, mais il lui avait fait comprendre qu’il n’était pas intéressé. Elle n’était pas moche, non, mais elle n’était pas jolie non plus. Pas son genre de fille, c’est tout. Il se posa contre la façade du bâtiment, et s’alluma une cigarette, puis il sortit son cellulaire de sa poche. Deux nouveaux messages. Tiens ? Il n’avait pas remarqué que son téléphone avait vibré, pourtant. Le premier était de sa meilleure amie, Hazel, qui faisait environ trois pages, tout cela pour au final indiquer que le nouveau jeu vidéo qu’elle voulait absolument sortait le lendemain et qu’il fallait absolument qu’ils soient devant la porte du magasin de jeux vidéos, qui ouvrait à six heures pétantes. Le deuxième message était également de la jeune femme et indiquait : " Allooooooooooo ? Petit jambonneau ? C’est important, réponds moiiiiii " Le jeune homme eut un petit sourire amusé, imaginant sa meilleure amie, qui devait être complètement stressée au moment même, à se demander si il allait accepter de l’accompagner pour camper devant le magasin maintenant bien connu des deux amis. Il répondit rapidement " Pas de problème, poulette. Je ne sais pas jusqu’à quand je travaille, mais je te cherche dès que j’ai fini. Ne t’endors pas, LOL. " Un autre petit sourire se marqua sur les lèvres du jeune homme. Elle ? S’endormir ? Oh non, il savait très bien qu’elle passait ses nuits à jouer, elle était une vraie geek, pire que lui en fait, bien pire. Il termina sa cigarette et retourna dans le bar, pause finie.

1h45. Lui et Sophia venaient de fermer le bar, ils se saluèrent rapidement et le jeune homme partit au volant de sa voiture, une Audi R8 blanche. Il passa rapidement chez lui, histoire d’enfiler un pull pour ne pas avoir trop froid, et emmena de quoi occuper les deux jeunes amis durant leur nuit de folie. 2 heures sonnait, lorsqu’il se gara devant la maison des Fawkes. Il klaxonna deux fois, et suite à quelques minutes d’attente, il décida d’appeler la jeune femme, elle devait être tellement concentrée dans l’un des jeux auquel elle était entrain de jouer, qu’elle n’entendrait même pas si une bombe explosait dans son jardin. Il composa son numéro, et au bout de quelques sonneries, elle répondit. « Je suis là, Haze. »


Dernière édition par Alec W. Richardson le Jeu 28 Avr 2011 - 11:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Lun 14 Fév 2011 - 22:37

Une fois n'est pas coutume, Hazel avait encore posé un jour de congé aujourd'hui. Bien sûr, à ce rythme là, elle se retrouvait plus souvent chez elle que sous les éviers de clients, mais elle ne réalisait pas que si elle continuait sur cette voie elle risquait de perdre son boulot. Ou peut-être que c'était ça le pire au fond : elle le réalisait complètement et n'attendait que ça. Sa mère ne s'était rendue compte de rien, elle partait de toute manière au travail avant sa fille et n'imaginait pas que cette dernière puisse tirer au flanc de la sorte. Il n'y a que Wendy, la cadette, qui était surprise de retrouver sa grande sœur déjà à la maison quand elle rentrait du collège ; mais Wendy a d'autres chats à fouetter, elle a environ trente mille prétendants qui se jettent chaque jours à ses pieds, et elle n'a pas le temps de gérer sa sœur aînée en plus de cela. Il faut dire que ça représente une sacré somme de boulot, de gérer Hazel.

Pour l'heure, l'apprentie-plombière (à ses heures perdues) étaient occupées à se mettre du vernis à ongle violet sur les doigts de pied. C'était idiot, mais l'envie l'avait prise violemment, comme ça, sans qu'elle ne puisse rien y faire. Elle avait eu envie de faire un truc de ouf, un truc pour marquer le coup, pour faire de ce jour un jour encore plus spécial que les précédents et les suivants. Puis elle avait pensé à « un truc féminin » et le vernis à ongles lui avait paru être une bonne idée. Alors elle avait piqué celui de sa sœur. Sans penser que, dans l'état de surexcitation totale dans lequel elle se trouve, elle risquait plus de s'en mettre partout sur le corps sauf à l'endroit désiré qu'autre chose. Et c'est précisément ce qui arriva. Agacée et frustrée, Haze repousse brutalement le flacon dans un coin du bureau, et jette un coup d'œil morne à ces ongles. Elle aurait dû le savoir, que tenter d'être féminine était une mauvaise idée. Mais c'est pas grave. Wendy finira bien par rentrer, et elle lui expliquera comment sauver ses orteils.

Le reste de la journée, Hazel le passe à faire des recherches sur Internet ; le gros de son temps, elle le passe sur des sites japonais (ils ont toujours tout en avance eux, c'est injuste) en essayant de traduire les previews qu'elle parvient à dénicher à l'aide de Google Translate, sans grand succès néanmoins. Alors elle se contente des images. C'est ce qu'elle sait faire de mieux, en vérité, que de se borner à regarder les images. Et pour les jeux vidéos, c'est souvent ce qui est le plus parlant. Mais là, ce RPG, elle l'a attendu depuis si longtemps ! Elle a hâte d'avoir le boîtier entre ses mains, de pouvoir le tourner dans tous les sens, avant d'admirer le cd en le retirant précautionneusement de son support avant de l'insérer dans sa PS3... Elle est déjà toute émoustillée à cette idée, la petite Lilly-Haze. Elle se demande à quoi le système de combat ressemblera aussi. Bien sûr, elle a vu quelques screenshots japonaises, mais même, ce n'est pas pareil, ça ne révèle pas tout.

Les heures passent, Wendy finit par rentrer, poser sagement son sac, nettoyer la table de la cuisine que Hazel avait laissée bien crade après son repas du midi, avant de monter les escaliers pour s'occuper de la loque humaine qui lui servait de soeur, sauvant au passage la mise à ses petits petons. Pour la remercier, et surtout pour acheter son silence, Haze décide de lui préparer des pancakes, pancakes qui manquent de peu de brûler (la faute à la quantité excessive de rhum qui a été rajoutée par rapport à la recette initiale) mais heureusement Wendy récupère la situation. Il n'y eut alors plus d'évènement notable jusqu'au soir, Lilly-Haze se contentant de tourner en rond dans sa chambre, sautillant parfois gaiement, incapable de tenir en place.

La nuit tombe, et là c'est le pire. Survoltée, Haze bombarde son meilleur ami Alec de textos, car il est hors de question qu'il ne participe pas à l'aventure. C'est vrai quoi, il va sûrement squatter chez elle après pour tester le jeu vidéo en question, alors faut qu'il soit solidaire sur ce coup. Amusée, elle sourit quand il lui demande de pas s'endormir, il croit quoi tiens ? Sans cesser de regarder l'heure, la jeune mordue de jeux électroniques décide qu'il est temps de se mettre vraiment en condition, et elle pioche dans sa penderie son tee-shirt le plus agréable, celui avec lequel elle aime plus que tout passer ses nuits blanches - certes, c'est l'ancien haut de pyjama de son papa, et y'a un énorme Snoopy dessus, mais elle n'est pas à ça près. En bas, elle opte pour son jean le plus souple, et après hésitation entre ses converses et ses vans, ce sont les vans qui finissent par l'emporter. Après un rapide coup d'oeil pour son reflet dans le miroir, elle se dit que ses cheveux peuvent encore attendre deux-trois jours avant que Wendy ne le les brosse. De toute façon elle doit être couchée à cette heure là.

Quitte à attendre Alec, Haze décide de s'occuper un peu l'esprit en attendant, et si elle ne veut pas se lancer dans un quelconque donjon ou raid sur WoW car elle ignore combien elle a de temps devant elle, elle peut tout de même jouer avec cette application bizarre où elle incarne une licorne qui doit empaler des gobelins pour gagner des points. Et c'est précisément alors que tous ses capacités cérébrales étaient concentrées sur cette activité que son ami l'appelle ; avec le son psychédélique qui s'échappe des hauts-parleurs, elle met quelques secondes à prendre conscience que c'est son portable qui sonne dans l'arrière-plan sonore.

« Yo mec ! Je commençais à me demander si tu t'étais perdu. Ils t'exploitent au bar, j'espère que t'es bien payé au moins. Enfin bref, prépare-toi je débarque ! »

Et parce qu'elle est en manque d'émotions fortes, Hazel entreprend de passer par la fenêtre après avoir attrapé à la volée son sac en bandoulière - d'ailleurs ça se voit que ce n'est pas sa première fois, car elle aurait été bien plus maladroite si elle était novice en matière de grimpage sur la branche la plus proche. Le plus rapidement possible, elle descend de l'arbre adjacent à sa fenêtre et se dirige à petits pas pressés vers la Audi de son meilleur ami ; sans ambages, elle monte aussitôt à la place passager.

« T'as vu, je deviens de plus en plus douée pour les acrobaties ? Je suis sûre que j'aurais trop pu jouer, genre, Spiderman, enfin, si... Si j'avais des organes génitaux masculins tu vois. »

Elle arque un sourcil puis adresse ensuite un regard malicieux entendu à Alec en ajoutant :

« Bon, c'est parti pour une nuit de folie héhé - allez chauffeur, emmène moi au Paradis des Geeks ! »

Puis, se rappelant d'un coup les leçons de savoir-vivre que sa sœur avait tenté de lui inculquer, elle continue :

« Et, hum, ça va sinon la vie ? J'veux direç, ça a été au bar ? Enfin, j'essaye de te demander de tes nouvelles tu sais, dans le style 'je suis polie et sociable' mais j'ai pas encore eu tout à fait le déclic, je crois. »


Dernière édition par L. Hazel Fawkes le Mer 9 Mar 2011 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Jeu 17 Fév 2011 - 19:34

« Yo mec ! Je commençais à me demander si tu t'étais perdu. Ils t'exploitent au bar, j'espère que t'es bien payé au moins. Enfin bref, prépare-toi je débarque ! » La jeune femme lâcha ces mots à une vitesse hallucinante, et Alec n’eut pas le temps de répliquer quoique ce soit, qu’il entendait déjà le bip sonore lui indiquant qu’elle avait coupé la communication. Ce que la jeune femme pouvait être impatiente, pourtant cela n’était pas dans ses habitudes de voir le temps passer, elle qui était toujours bien trop loin du cadre spatio-temporel réel.
Alec augmenta le volume sonore de l’autoradio qui diffusait une musique reggae, et guetta par la fenêtre l’arrivée de son amie. Le jeune homme lâcha alors un rire franc, lorsqu’il repéra la jeune femme entrain de sortir de chez elle d’une façon pas très commune : par la fenêtre. Décidément, elle était de plus en plus folle. A force de passer ses journées à jouer, le jeune homme avait remarqué qu’elle agissait comme dans les jeux même hors de ceux-ci, ce qui avait le don de beaucoup l’amuser. Il poussa un soupir de soulagement, en voyant qu’elle était arrivée bel et bien à terre, et aucun membre de son corps ne semblait manquer à l’appel. On ne sait jamais qu’elle ait laissé un bras ou une jambe coincée entre deux branches. Le jeune homme se dit qu’il devrait peut-être commencer à s’inquiéter, à vouloir trop ressembler aux personnes de jeux vidéos, pas qu’elle ne vienne un jour armée jusqu’aux gants et ne prenne le jeune homme pour un ennemi. Cette idée lui arracha un sourire, son imagination commençait vraiment à divaguer. Il releva alors la tête et adressa un grand sourire à la jeune femme qui montait au coté passager.

« T'as vu, je deviens de plus en plus douée pour les acrobaties ? Je suis sûre que j'aurais trop pu jouer, genre, Spiderman, enfin, si... Si j'avais des organes génitaux masculins tu vois. » Des organes génitaux ? Bah, Alec s’était déjà demandé si cette fille était vraiment… une fille. C’est vrai, il était assez rare de rencontrer une fille comme Lilly-Hazel. Une fille avec qui l’on peut faire tout et n’importe quoi, mais qui relate principalement d’activité au départ vu comme « masculine », c’est-à-dire jouer au jeux vidéos, envoyer des avions au fond de la classe, faire des paris de fou comme se jeter du plus haut toboggan de la piscine, etc. Des paris et des jeux ils en avaient fait beaucoup. Et il pouvait l’avouer, lorsqu’ils étaient au collège, le jeune homme encore naïf et insouciant s’était demandé si Hazel ne lui avait pas menti au sujet de sa sexualité, mais comme dit, il était encore naïf et croyait un peu tout et n’importe quoi à cet age là. De plus toutes les autres filles qu’il connaissait et fréquentait au collège de Miami, étaient toutes des blondes décolorées. On pouvait donc dire que Hazel sortait de la masse, et c’est ce qu’il avait aimé chez elle. Elle n’était pas une pétasse blonde décolorée. Elle était Hazel. Sa Hazel. « Au pire, il te reste toujours le rôle de Lara Croft. Ou de Wonderwoman. » Il imagina alors la jeune femme habillée en wonderwoman, et pouffa de rire. « Non ? »

« Bon, c'est parti pour une nuit de folie héhé - allez chauffeur, emmène moi au Paradis des Geeks ! » Alec reporta alors son regard vers la route et démarra en trombe, il quitta la rue et prit en direction du centre ville. Hazel reprit alors la parole. « Et, hum, ça va sinon la vie ? J'veux dire, ça a été au bar ? Enfin, j'essaye de te demander de tes nouvelles tu sais, dans le style 'je suis polie et sociable' mais j'ai pas encore eu tout à fait le déclic, je crois. » Les mots de la jeune femme l’obligèrent à ralentir, cela avait provoqué en lui une sorte de fou rire. Il lança alors un coup d’œil à son amie, afin de voir si elle était sérieuse lorsqu’elle disait cela. Elle en avait l’air. « On se voit presque tous les soirs Haze, et si je ne suis pas entrain de taper le squoite chez toi, c’est l’inverse. Mais si tu tiens absolument à le savoir, ça a été. Ce n’était pas une soirée de travail très intéressante, mais moi au moins j’y vais. Hein ? Rappelle-moi Haze, c’est quand la dernière fois que tu étais au boulot ? » dit-il pour la charrier. Cela lui arracha un petit rire, le comportement de son amie était vraiment imprévisible et il était toujours sûr de ne pas s’ennuyer avec elle.

La voiture ralentit alors et il se gara sur une place de parking proche du centre ville. Celui-ci n’était pas accessible entièrement en voiture, et les deux amis allaient devoir marcher jusqu’à la boutique de jeux vidéos. Mais ils avaient encore le temps avant son ouverture, après tout ce n’est pas comme s’ils étaient pressés. Il éteignit alors le contact et sortit de la voiture, où il récupéra un sac à dos dans son coffre. Il remarqua alors qu’Hazel lui fit une moue dans le genre ‘ Gné ? ‘ et il lui adressa un clin d’œil avant d’annoncer : « Ben, c’est pour pas s’ennuyer, tu sais. » Le sac à dos ne contenait nul autre que des cannettes de bière et une bouteille de vodka. Au moins, ils auraient de quoi s’occuper, pendant les longues heures qu’ils avaient devant eux.


Dernière édition par Alec W. Richardson le Jeu 28 Avr 2011 - 11:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Mer 9 Mar 2011 - 22:47

Alec était loin d'avoir tort au sujet de sa vieille amie, au contraire, et peut-être ne le réalisait-il pas encore mais il comprenait sa façon d'agir sans doute mieux qu'elle même et son analyse rapide du comportement de la jeune fille était d'une clairvoyance monstre. Car à force de passer son temps dans un monde virtuel, Lilly-Haze en venait progressivement à oublier les lois inhérentes au monde réel en les remplaçant par celles, beaucoup plus plaisantes, de tous ces différents univers qu'elle côtoyait chaque jour. Néanmoins, cela ne débouchait pas sur un grand danger pour qui que ce soit, dans la mesure où ces jeux n'étaient pas trop violents, et Hazel en était encore loin du stade où l'on débarque à l'université avec un fusil à pompe pour déglinguer tout le monde. Non, vraiment, elle en était à un stade bien plus inoffensif. De celui où on se prend pour un écureuil, par exemple.

Installée au creux du fauteuil passager, Haze s'y sent à sa place. La voiture a cette odeur bien particulière, qu'elle apprécie énormément et qui la rappelle à un tas de souvenirs. Et puis elle est avec Alec, alors ça ne peut présager que de bons instants, et elle a hâte. « Au pire, il te reste toujours le rôle de Lara Croft. Ou de Wonderwoman. » Interloquée, la jeune plombière tourne la tête vers son meilleur ami, la bouche grand ouverte de stupeur. Elle, une héroïne de ce style ? C'est le genre de trucs qu'elle ne lui venaient absolument pas à l'esprit,et qu'elles n'envisageaient pas même pour rigoler, peut-être parce qu'elle aurait trouvé ça prétentieux et déplacé de sa part. Ou peut-être parce qu'elle n'appréciait pas tout simplement ces filles là, au fond. Des filles à forte poitrine crées pour faire fantasmer les mecs, c'est loin d'être le genre de nanas qu'elle prend pour idole la petite Lilly-Haze. Mais elle n'a pas le temps d'expliquer tout ça que déjà Alec se met à rire rien qu'à l'idée d'associer Hazel à une de ces héroïnes, et aussitôt la jeune fille décide de changer son fusil d'épaule. « Non ? » La moue boudeuse, la jeune gameuse lui flanque un léger coup de poing dans le bras, pas trop fort non plus, faudrait pas abîmer le conducteur. « Quoi, c'est quoi ce petit rire ? Tu me trouves pas suffisamment sexy pour être une Lara Croft ou n'importe quelle autre superhéroïne, c'est ça ? » Sujet épineux s'il en est, et Haze a l'air de poser des questions dont elle n'est jamais satisfaite des réponses, qu'elles aillent dans un sens ou dans l'autre. Avec elle, il faut prendre ce genre de sujet vraiment à la déconne, et ne surtout, surtout pas les évoquer sérieusement, car il n'y a rien que la demoiselle déteste autant que le terme 'sexy' utilisé au premier degré.

Alec démarre ensuite le *hum hum* bolide, et une nouvelle conversation s'en suit, Hazel s'essayant aux arts raffinés de la discussion. Ça démarre mal, le jeune Richardson répondant immédiatement par une hilarité qu'il ne cherche pas à camoufler. « On se voit presque tous les soirs Haze, et si je ne suis pas entrain de taper le squoite chez toi, c’est l’inverse. Mais si tu tiens absolument à le savoir, ça a été. Ce n’était pas une soirée de travail très intéressante, mais moi au moins j’y vais. Hein ? Rappelle-moi Haze, c’est quand la dernière fois que tu étais au boulot ? » Presque vexée au début, la jeune fille oublie sa susceptibilité en cours de route et retrouve rapidement tout son enthousiasme. « Oh mais je sais bien ! Mais je m'entraîne avec toi, comme ça après je pourrais être, genre, normale avec les gens, genre, normaux. L'autre jour j'ai même réussi à avoir une conversation avec la boulangère, c'était trop zarbi, je te jure, on a parlé de trucs qu'étaient absolument pas mon rayon mais j'ai réussi à m'en sortir à peu près convenablement, juste en répétant ce qu'elle disait en utilisant des mots différents. J'étais trop trop fière. Et, euh, qu'est-ce que je voulais dire à la base ? Ah oui ! » Elle se rappelle soudain la note sarcastique sur laquelle Alec avait conclu et lui lance aussitôt un regard en coin faussement noir qu'il ne doit pas voir, concentré sur la route tel qu'il l'est. « Et c'est facile, tu sais, c'est facile de critiquer le manque de motivation des autres quand on a un job de rêve. Tu passes ton temps dans un bar à draguer des nanas et t'es payé pour ça, moi je fais des trucs compliqués, manuels, et à la fin de ma journée de travail, je suis mais mega exténuée tu vois. En plus faut être solide mentalement, l'autre jour on a eu un problème de plomberie dans des chiottes parce que trop de poissons rouges morts y avaient été jetés et ça avait fini par tout boucher, je te dis pas l'atrocité... » Pause, le temps de reprendre sa respiration, et c'est reparti : « Donc là tu vois comme émotionnellement je suis comme qui dirait sous le choc, je prends un peu de repos. Le temps de me remettre, tout ça quoi. C'est vraiment un boulot dur. Je sais pas si je m'y ferais. » Et elle disait cela avec ce ton si sérieux, presque héroïque, que ça en devenait limite comique. Cela dit, elle se posait vraiment la question : était-elle faite pour être plombière ? Elle n'en avait pas l'impression. Chaque jour, elle avait envie de démissionner. Mais la menace de sa mère planait au dessus d'elle et l'empêchait de tout plaquer par pur caprice. Il fallait qu'elle trouve un plan B. Rapidement.

Une fois arrivés sur place, Lilly-Haze suit Alec à l'extérieur de la voiture et le regarde, intriguée, sortir un sac du coffre. Plutôt que de poser la question, elle fronce le nez, hausse sa pommette gauche en même temps que son oeil correspondant se plisse légèrement, ayant globalement l'air de dire : 'Késako ?' ce à quoi il répond aussitôt « Ben, c’est pour pas s’ennuyer, tu sais. » Ah, tout s'explique ! Aussitôt l'expression faciale de Hazel se fait lumineuse, et, pleine d'enthousiasme, elle joint ses deux mains devant elle. « Chouette, on va faire des jeux de beuverie !? » avant de s'assurer : « Enfin, j'imagine que t'as pas ramené un jeu de 7 familles. D'autant que faut pas jouer à ce jeu là avec moi, je triche tout le temps et je pique une crise si j'ai pas la famille des lapins. » Sur ce, elle roule des yeux avant de tirer son meilleur ami par la manche pour l'emmener en direction du magasin tant convoité.


Dernière édition par L. Hazel Fawkes le Mer 20 Avr 2011 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Sam 19 Mar 2011 - 16:23

Alors qu’il ne s’y attendait pas le moins du monde, la jeune femme lui asséna un petit coup de poing dans l’épaule, ce qui arracha un sourire amusé au jeune homme. « Quoi, c'est quoi ce petit rire ? Tu me trouves pas suffisamment sexy pour être une Lara Croft ou n'importe quelle autre super-héroïne, c'est ça ? » Alec leva les yeux aux ciels devant la remarque de son amie. Il savait à quel point elle se sous-estimait, puisque la jeune femme avait un physique assez charmant, malgré le fait qu’elle ne cherchait pas à le mettre en valeur, bien au contraire l’on pourrait penser qu’elle cherchait à se camoufler. Cependant, elle avait un charme à elle, plus naturel, mais il est inutile de préciser qu’elle n’avait jamais réussi à s’en rendre compte. Il préféra alors ne pas répondre sur ce sujet qu’il savait très épineux pour Lilly-Haze. « Oh non. Je trouve juste que tu n’es pas assez idiote pour cela, c’est tout. » Il lui lança alors un petit clin d’œil, avant de la gratifier de son plus beau sourire. Ce sourire qui habituellement faisait craquer toutes les filles, mais qui chez sa meilleure amie, n’avait pour utilité que de la dérider un peu lorsqu’elle paraissait vexée. Bien que certaines personnes –qu’ils ne connaissaient pas, pensent souvent qu’ils formaient un couple, il n’y avait jamais rien eu de plus que de l’amitié entre Haze et Alec. Une très forte amitié, cependant, puisque aux yeux d’Alec, elle représentait la personne la plus chère à ses yeux, en toute égalité avec sa sœur et sa mère, bien évidemment. Elles étaient les trois femmes de sa vie, d’une certaine manière.

« Oh mais je sais bien ! Mais je m'entraîne avec toi, comme ça après je pourrais être, genre, normale avec les gens, genre, normaux. L'autre jour j'ai même réussi à avoir une conversation avec la boulangère, c'était trop zarbi, je te jure, on a parlé de trucs qu'étaient absolument pas mon rayon mais j'ai réussi à m'en sortir à peu près convenablement, juste en répétant ce qu'elle disait en utilisant des mots différents. J'étais trop trop fière. Et, euh, qu'est-ce que je voulais dire à la base ? Ah oui ! » Hazel lui annonçait tout cela comme si elle se considérait comme une extra-terrestre qui vient d’un monde différent et qui a donc du mal à s’intégrer à la vie terrestre. Il savait que la jeune femme n’était pas trop du genre à être extravertie et sociale mais de là à se considérer comme anormale. En revanche, lorsqu’ils étaient ensemble, la jeune femme débitait un nombre de paroles incroyables et cela à une vitesse presque hallucinante, que l’on pouvait presque se demander où elle trouvait tous ces trucs à raconter. « Oh je comprends mieux alors ! Et bien je te rassure tu étais très bien, mais n’oublie pas de parler un peu plus doucement la prochaine fois, puisque même si moi j’arrive à te suivre dans tes raisonnements, je doute que cela sera toujours le cas de tout le monde. » Il lui adressa un bref clin d’œil avant de reporter sa concentration sur la route. Faudrait qu’ils arrivent entier, tout de même. « Et c'est facile, tu sais, c'est facile de critiquer le manque de motivation des autres quand on a un job de rêve. Tu passes ton temps dans un bar à draguer des nanas et t'es payé pour ça, moi je fais des trucs compliqués, manuels, et à la fin de ma journée de travail, je suis mais mega exténuée tu vois. En plus faut être solide mentalement, l'autre jour on a eu un problème de plomberie dans des chiottes parce que trop de poissons rouges morts y avaient été jetés et ça avait fini par tout boucher, je te dis pas l'atrocité... » Suite aux paroles de la jeune femme, Alec afficha une petite mine renfrognée, bien qu’il fût obligée de reconnaître qu’elle avait raison au fond : il ne pouvait pas critiquer le fait qu’elle séchait toujours son travail alors que lui il avait mis énormément de temps à s’y mettre. A vrai dire, si son père ne l’avait pas forcé à trouver un travail, sous la menace de lui couper les vivres s’il ne s’y mettait pas, Alec serait probablement toujours au chômage, à ne rien faire de ses journées. L’épisode des poissons rouges lui fit lever un sourcil, au point qu’il jeta un coup d’œil à son amie, afin de vérifier qu’elle était bien sérieuse dans ses propos. C’était quand même dégueulasse, jeter des poissons rouges dans les toilettes. Probablement que les personnes qui avaient eu tous ces poissons rouges ne leur exprimait pas une grande affection, sinon ils auraient au moins eu l’intérêt de les enterrer. « Donc là tu vois comme émotionnellement je suis comme qui dirait sous le choc, je prends un peu de repos. Le temps de me remettre, tout ça quoi. C'est vraiment un boulot dur. Je sais pas si je m'y ferais. » Bien que le ton de la jeune femme rendait cette situation presque comique, il eut un peu de peine pour elle. Il savait ce que c’était, quand on a ses parents derrière son dos pour nos contraindre à travailler malgré notre volonté. Même si l’appréhension du jeune homme envers le travail était au départ assez forte, il se plaisait maintenant dans son travail de barman et ne regrettait pour rien au monde de s’être mis à bosser. Il se demandait souvent pourquoi Hazel avait décidé de devenir plombière et pourquoi elle n’avait pas associé sa passion des jeux-vidéos à son travail. « Je pense que l’important est de trouver quelque chose qui nous plaît vraiment à nous, même si cela dérange les autres. » Cela était plutôt vrai, puisque même si le job de serveur qu’il avait obtenu lui plaisait, il n’était pas au goût de son père, mais cela lui importait peu. Son père l’avait contraint à trouver un travail, c’était ce qu’il avait fait, et si cela ne lui plaisait toujours pas, tant pis.

Il referma alors le coffre de la voiture, tandis qu’Hazel s’était rapproché de lui. « Chouette, on va faire des jeux de beuverie !? » C’est qu’elle devinait vite, en plus de cela. « Exactement ! » Elle l’attrapa alors par le bras, tout en lui parlant d’histoire de lapins qu’il ne comprit pas trop et le tira par la manche, afin qu’ils se dirigent vers le centre ville où se trouvait le magasin de jeux-vidéos. Il eût un petit sourire amusé avant d’annoncer : « Doucement, doucement … Il est pas encore ouvert on a le temps hein » dit-il tout en lâchant un petit rire. Il fouilla également dans son sac tout en marchant, et sortit deux bières, dont une qu’il tendit à la jeune femme. « Faut qu’on prenne des forces pour marcher jusqu’à là -bas ! »


Dernière édition par Alec W. Richardson le Jeu 28 Avr 2011 - 11:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Ven 22 Avr 2011 - 23:41

Sans que cela ne l'étonne le moins du monde, Hazel reconnaît que Alec s'en tire à merveille une nouvelle fois, et son « Oh non. Je trouve juste que tu n’es pas assez idiote pour cela, c’est tout. » la pousse même à esquisser un petit sourire. Il n'était pas fréquent qu'on lui dise qu'elle n'était pas idiote. Les différents professeurs qui avaient dû la supporter au cours des précédentes années avaient tous plus ou moins affirmé le contraire : qu'elle n'était qu'une stupide petite fille bornée, pourrie gâtée, sans aucune volonté et incapable d'agir par elle-même. Il n'y avait eu que son prof de philosophie qui l'avait encouragée, car il trouvait ses arguments et ses exemples toujours rafraîchissants d'originalité, quoiqu'un peu trop axés sur le monde virtuel dans lequel elle s'immergeait trop souvent, et il regrettait seulement qu'elle n'ait qu'une maîtrise si lacunaire de sa propre langue. « C'était la réponse attendue. 20/20 M. Richardson, je vous félicite pour vos progrès. » clame-t-elle, satisfaite. Le sourire d'Alec est communicatif, et la contamine aussitôt, agrandissant le sien. Elle adore son sourire, ses dents. Elles sont toutes blanches et toutes droites, et Haze se disait souvent qu'elle aurait aimé avoir une dentition de ce style, en un peu moins virile peut-être.

« Oh je comprends mieux alors ! Et bien je te rassure tu étais très bien, mais n’oublie pas de parler un peu plus doucement la prochaine fois, puisque même si moi j’arrive à te suivre dans tes raisonnements, je doute que cela sera toujours le cas de tout le monde. » Soucieuse de son apprentissage de la vie normale, Lilly-Haze prend en note mentalement les commentaires de son ami en hochant lentement de la tête. « Oui, c'est vrai, j'ai tendance à oublier qu'on est des êtres supérieurs ; le commun des mortels n'a pas forcément la même capacité que nous, à emmagasiner et émettre des, hum, opinions aussi rapidement. » lâche-t-elle, blagueuse. « Mais sans déconner je crois que je pense très vite. Trop vite. Et la parole suit. Ça expliquerait mes problèmes de concentration. » explique-t-elle, sans doute plus pour se rassurer qu'autre chose. Les filles comme Lillian Hazel Fawkes sont inatteignables, on ne peut pas les briser, car elles trouveront toujours un moyen de se persuader que les choses sont plus belles qu'elles ne le sont réellement. Et c'est si facile de croire qu'on est un génie incompris avec de grandes qualités qui ne pourront jamais être correctement exploitées pour d'obscures raisons... La discussion s’enchaîne ensuite sur les jobs respectifs, et si Hazel reconnaît détester son métier elle admettra cependant sans grande difficulté qu'elle aime assez toutes les anecdotes à raconter que ce dernier lui procure. Dans ses jours de grand courage, quand elle décide de se lever pour aller gagner son pain au lieu de glander toute la journée, il lui arrivait toujours quelque chose de plus ou moins inattendu ou cocasse. Elle attirait ce genre de trucs. Sa vie n'était au fond qu'un enchaînement de cocasseries en tous genres. « Je pense que l’important est de trouver quelque chose qui nous plaît vraiment à nous, même si cela dérange les autres. » À ses propos, la jeune fille ne peut qu'approuver. Il y en a, pourtant, des métiers qui lui plairaient sans doute. Mais les gens trop terre-à-terre lui répétaient sans cesse qu'elle ne devait pas se voiler la face. Était-ce sa faute à elle, si le voile avait tellement tendance à lui coller au visage qu'il avait fini par s'y incruster ? «  Carrément. J'pensais que j'arriverais à assurer un job inintéressant si je pouvais penser à autre chose en même temps et en sachant que le soir je pourrais m'amuser. La vérité, c'est que quand je fais quelque chose qui me plaît pas, je suis pas motivée, et je foire tout. Il va falloir que je me trouve un plan B, que je puisse pas foirer, et fissa... » Si elle avait eu le talent nécessaire, Hazel aurait aimé être une de ses joueurs professionnels de Starcraft, qui se retrouvent à voyager jusqu'en Corée pour des matchs épiques. Ils ne gagnent pas un salaire royal, mais ça reste décent. Et elle était persuadée que ce genre de carrières finiraient vraiment pas prendre leur envol. « En fait, j'ai vu qu'ils cherchaient un présentateur, pour une chaîne TV locale centrée sur les jeux vidéos. Ces mecs ont une vie géniale ! J'aimerais m'y présenter mais... Je sais pas, je me sentirais stupide. C'est stupide ? » demande-t-elle, anxieuse, en se mordillant la lèvre inférieure. Sa mère avait toujours eu l'air de croire qu'un jour Hazel se réveillerait de son long songe éveillé et qu'elle deviendrait adulte, une jeune femme mûre et responsable, avec des centres d'intérêt qui vont avec. Mais plus le temps passait, plus Haze se rendait compte qu'il y avait peu de chances qu'elle change un jour, et qu'elle devait arrêter de croire que son adolescence s'était empêtrée dans de douteuses prolongations.

Tout en marchant aux côtés d'Alec, Hazel saisit la bière qui lui tend, l'ouvre et commence aussitôt à boire, en s'arrêtant un instant pour rigoler suite à sa dernière réplique, sans manquer de répandre un peu de bière sur son t-shirt violet uni qu'elle avait acheté en solde dans un magasin de sport. « Je sais pas si ça va me suffire. J'ai besoin de beaucoup de carburant tu sais. Mais bon, si je tombe en panne sèche, tu pourras toujours me porter sur ton dooos ! » lâche-t-elle avec un sourire gamin qui dévoile toutes ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Jeu 28 Avr 2011 - 12:02

« C'était la réponse attendue. 20/20 M. Richardson, je vous félicite pour vos progrès. » Alec fût alors rassuré d’avoir réussi à se rattraper dans cette histoire de Lara Croft, sans vexer la jeune femme qui n’avait pourtant aucune raison de l’être. Le petit coup d’œil qui lui jeta lui permit de voir qu’elle souriait elle-aussi à présent. Lilly-Hazel était le genre de fille très complexe, que très peu de personnes arrivaient à comprendre. Beaucoup de personnes l’a pensait folle, mais elle n’en était pas. C’est probablement cette différence qui avait attiré le jeune homme, qui avait immédiatement vu en elle une grande amie. La meilleure de toutes, également.

Elle écouta attentivement ses conseils sur le comportement à adopter en société tout en semblant réfléchir à ce qu’il venait de lui dire. « Oui, c'est vrai, j'ai tendance à oublier qu'on est des êtres supérieurs ; le commun des mortels n'a pas forcément la même capacité que nous, à emmagasiner et émettre des, hum, opinions aussi rapidement. » Devant cette supposition, le jeune garçon lâcha un sourire franc, amusé de la voir les comparer à des êtres supérieurs que les autres. Preuve une fois de plus que sa jeune amie passait beaucoup trop de temps dans un monde virtuel. Parfois, il lui arrivait aussi d’avoir du mal à comprendre la jeune femme ou plutôt de ne pas savoir si elle pensait réellement ce qu’elle disait ou si c’était simplement pour plaisanter. Là, par exemple, il eut un petit doute. « Mais sans déconner je crois que je pense très vite. Trop vite. Et la parole suit. Ça expliquerait mes problèmes de concentration. » Cette révélation n’était pas nouvelle pour le jeune homme puisque ce n’était pas une chose très difficile à remarquer chez la jeune femme, sauf peut-être pour elle-même bien qu’il lui avait déjà fait la remarque plusieurs fois. « Non, sans blague ? » dit-il sur un ton ironique.
La conversation tourna alors sur leurs jobs et le jeune homme l’écouta avec attention et cela sans l’interrompre. « Carrément. J'pensais que j'arriverais à assurer un job inintéressant si je pouvais penser à autre chose en même temps et en sachant que le soir je pourrais m'amuser. La vérité, c'est que quand je fais quelque chose qui me plaît pas, je suis pas motivée, et je foire tout. Il va falloir que je me trouve un plan B, que je puisse pas foirer, et fissa... » C’était plutôt logique en même temps. Le jeune homme savait très bien que s’il avait pris un métier qui ne l’intéressait pas du tout, il n’aurait jamais eu la motivation d’y aller et aurait continué à ne rien faire comme il le faisait auparavant. C’est pourquoi il s’était dit que s’il devait trouver un job, autant trouver quelque chose qui lui plairait un minimum et ce job de serveur avait bien rempli ses espérances puisqu’il adorait ce travail en réalité. Voir des gens toute la journée et discuter avec eux de choses et d’autres était la plus grande partie de son travail. Il se devait d’être ouvert, sympathique et souriant. C’était Alec Richardson tout craché ça ! Ouvert, sympathique et souriant. Ce job n’était peut-être pas bien payé mais il était certain qu’il était fait pour lui. Maintenant qu’il occupait ce poste, il n’arrivait à se voir dans plus aucun autre. Il comprenait largement Hazel aussi. Plombier était probablement l’un des derniers jobs qui l’aurait intéressé et il n’avait jamais réellement compris pourquoi la jeune femme avait décidé de se lancer dans celui-ci, mais soit. « En fait, j'ai vu qu'ils cherchaient un présentateur, pour une chaîne TV locale centrée sur les jeux vidéos. Ces mecs ont une vie géniale ! J'aimerais m'y présenter mais... Je sais pas, je me sentirais stupide. C'est stupide ? » Alec fronça alors les sourcils devant la question de son amie. Il réfléchit quelques instants, très courts, avant de s’exclamer : « Carrément pas ! Au contraire, ce serait même une très bonne idée que tu te présentes et ce serait très innovateur qu’une femme prenne le poste. Je pense que ce serait même une très bonne chose, Hazel. » Il lui adressa un sourire encourageant. Il serait vraiment heureux si elle trouvait quelque chose qui lui plaisait, il s’était toujours dit qu’elle devrait faire de sa passion pour les jeux-vidéos un métier.

Ils approchaient alors du magasin de jeux-vidéos tout en buvant petit à petit leurs cannettes de bière. « Je sais pas si ça va me suffire. J'ai besoin de beaucoup de carburant tu sais. Mais bon, si je tombe en panne sèche, tu pourras toujours me porter sur ton dooos ! » Avec un air enfantin, il trémoussa alors son postérieur afin de faire retentir les cannettes dans son sac à dos. « T’inquiètes. J’ai le stock, on ne risque pas de mourir de soif ! Mais s’il le faut, je serais heureux de te servir de cheval pour la soirée, très chère. » Le magasin de jeux-vidéos arrivait à présent à leur hauteur et le jeune homme se dirigea alors vers le banc situé près de celui-ci. Il jeta un petit coup d’œil vers sa montre et constata qu’il leur restait un peu plus de trois heures d’attente encore. Trois heures qui risquaient d’être très très longues pour la jeune femme telle qu’il la connaissait. Il venait de vider sa première bière et la jeta dans une poubelle à proximité. Panier ! Il en cherchait déjà une autre dans son sac tout en relevant la tête vers la jeune femme. « Tu connais des jeux bien toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Jeu 9 Juin 2011 - 14:21

Si Hazel avait choisi d'être plombière, à la base, c'est parce qu'elle ne voulait pas d'un travail trop intellectuel. Rester coincée dans un bureau, cernée par des papiers de tous les côtés, des tas de trucs à lire et des chiffres qu'elle ne comprendrait pas, non merci. De toute façon, après avoir raté ses études comme elle l'avait fait, elle n'avait pas trop le choix. Sans diplôme universitaire, sa première option était de se tourner vers les métiers un peu plus manuels, et il lui avait paru qu'entrer en apprentissage était la meilleure chose qu'elle puisse faire. C'est ce que font les ratés comme elle, normalement - c'est ce qu'elle se disait. Qu'elle avait le choix entre ça et l'armée, puisque c'est ce que font les gens non-scolaires, que les études et les formalités rebutent. Au fond d'elle, elle avait eu envie de réussir ce défi ; devenir vraiment plombière aurait été un achèvement personnel, et elle aurait vraiment été fière d'elle. Mais encore une fois, elle n'en avait pas été capable. Heureusement qu'elle pouvait compter sur le soutien financière de sa mère -pour l'instant- car sans cela sa situation aurait été bien plus problématique.

Elle enviait un peu Alec, qui avait l'air de bien s'en sortir avec son job. C'est vrai, elle aurait pu faire barmaid elle aussi, ou serveuse, quelque chose comme ça. Mais elle se connaissait trop bien pour savoir que les horaires l'aurait tuée, et que rester debout toute la journée ce n'est vraiment pas fait pour. Sans oublier qu'elle n'est vraiment pas une professionnelle des contacts humains. Plombière lui paraissait bien plus simple. Peut-être qu'elle avait trop regardé Desperate Housewives, et qu'elle se disait que le boulot de Mike Delfino semblait plutôt correct. En tout cas elle s'était bercé d'illusion au sujet de son emploi. Elle n'imaginait pas qu'il y ait autant de demandes et que ça soit aussi éreintant. « Carrément pas ! Au contraire, ce serait même une très bonne idée que tu te présentes et ce serait très innovateur qu’une femme prenne le poste. Je pense que ce serait même une très bonne chose, Hazel. »

Pleine d'espoir, Hazel relève les yeux vers son ami. Il a raison. C'est vrai qu'on trouve rarement des nenettes présentatrices de ce genre de programmes. Et quand c'est le cas on a toujours l'impression qu'elles récitent un texte, comme si elles n'avaient aucune idée ce dont elles parlaient. Et encore, ça c'est quand le sujet du débat n'est pas un jeu barbiesque ayant trait au stylisme ou à la composition florale. Des trucs emmerdants, en somme. « Je vais le faire alors. Et tant pis s'ils me disent non ! Tant pis pour eux quoi. En fait, même si ça me fait peur... Je suis assez excitée à l'idée d'y aller. » avoue-t-elle nerveusement en se frottant les mains. « Je te tiendrais au courant si ça marche ! Si ça marche pas je te le dirais aussi. Puisque faudra que tu viennes me consoler avec des gâteaux au chocolat... » explique-t-elle en lui coulant un regard plein de malice.

Pleine d'enthousiasme, la jeune femme ne peut s'empêcher de rire à la vue de son ami gigotant avec frénésie. Toujours aussi docile, elle le suit jusqu'au banc sur lequel elle s'assoit en tailleur, tournée vers Alec. Posant sa canette de bière sur le banc pour libérer sa main occupée, Haze applaudit avec vigueur quand le jeune homme marque un panier. Elle-même serait bien incapable d'une telle agilité... « Tu connais des jeux bien toi ? » Oh, bonne question. Elle en connaît des tas de jeux biens. Qui nécessitent au moins une console ou une ordinateur. Pour ce qui est des autres... Elle ne s'imagine pas passer la nuit à tracer des lettres sur le dos d'Alec du bout de l'index, pour les lui faire deviner ensuite. « C'est toi le gars cool ici moi ! J'en sais rien moi. Des jeux genre 'je n'ai jamais' tu veux dire ? » demande-t-elle, le menton coincé entre son pouce et son index, l'air si songeuse qu'il était évident que cela n'avait rien de naturel. Si elle connaissait ce jeu, c'est uniquement parce qu'elle avait vu des personnages de série TV y jouer, mais elle ne l'avait jamais vraiment testé elle-même, et elle doutait que ça soit aussi amusant hors du cadre d'un scénario bien ficelé. « En tout cas je veux pas jouer à qui lance le plus de cannettes dans la poubelle. C'est hors de question. J'aurais perdu d'avance. » précise-t-elle, presque boudeuse en anticipation, tout en terminant sa cannette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Mer 22 Juin 2011 - 13:55

« Je vais le faire alors. Et tant pis s'ils me disent non ! Tant pis pour eux quoi. En fait, même si ça me fait peur... Je suis assez excitée à l'idée d'y aller. » Le jeune homme eût un petit sourire pour lui-même, heureux de voir une certaine motivation tout à coup de la part de sa jeune amie. C’était plutôt rare de la voir excitée comme cela pour quelque chose qui révélait du domaine du travail. En général, le seul truc qui pouvait la mettre dans cet état-là était les gens, mais il faut dire que là, les deux étaient liés. « Je te tiendrais au courant si ça marche ! Si ça marche pas je te le dirais aussi. Puisque faudra que tu viennes me consoler avec des gâteaux au chocolat... » Alec hocha la tête, persuadé que la jeune femme avait toutes ses chances pour remporter ce job. Après tout, elle était meilleure que n’importe qui dans ce domaine, non ? « T’as intérêt à me tenir au courant, oui ! Et puis, je suis sûre que tu seras prise Hazel. Je doute qu’ils peuvent trouver une autre gonzesse qui s’y connait mieux que toi en matière de jeux vidéo. » Il lui adressa alors un petit sourire encourageant, presque certain qu’il n’aura pas besoin de débarquer chez elle avec des gâteaux aux chocolat. Elle n’était pas très sûre d’elle, comme toujours, mais il l’était à sa place. Alors qu’il lui demandait si elle connaissait de bons jeux pour passer le temps, il buvait tranquillement sa deuxième bière. « C'est toi le gars cool ici moi ! J'en sais rien moi. Des jeux genre 'je n'ai jamais' tu veux dire ? » Alec gloussa suite à la remarque de la jeune femme qui indiquait qu’il était cool. Peut-être, n’empêche que sur le moment, aucune idée de jeux ne lui venait à l’esprit. Et puis, au Blue Lagoon, les clients se contentaient de boire, sans jouer. Il réfléchit alors, cherchant dans son esprit d’autres jeux portant avec l’alcool mais rien ne lui vînt. « Je n’ai jamais » pouvait toujours faire l’affaire, même s’il savait à peu près tous l’un de l’autre, cela leur ferait toujours passer le temps. Et puis, ça les ferait boire aussi. Ils étaient là pour s’amuser, non ? « Ben tu vois que t’en connais ! On peut toujours jouer à ça sinon. » Il réfléchissait déjà à idées de phrases intéressantes qu’il pourrait dire lorsque Hazel reprit la parole. « En tout cas je veux pas jouer à qui lance le plus de cannettes dans la poubelle. C'est hors de question. J'aurais perdu d'avance. » Un petit rire s’échappa de la bouche du jeune homme qui pensait comme Hazel. Avec les années de baskets qu’il avait pratiqués étant plus jeune, il devrait toujours réussir à s’en sortir pour viser le panier, ou ici la poubelle. Cela serait donc injuste qu’ils jouent à cela puisqu’il aurait probablement déjà gagné d’avance. Il sortit alors un petit stock de bières qu’il mit à coté d’eux. « Alors, je vais commencer, hein. » Il lui adressa un petit clin d’œil malicieux avant de poursuivre : « Je n’ai jamais manipulé quelqu’un pour avoir ce que je désire… »

Quelques heures plus tard
Six heures du matin. Ils s’étaient tous deux endormis sur ce banc, fatigués par la quantité d’alcool qu’ils avaient absorbés. Il fallait vraiment les voir, ces deux –là. Alec dormant la tête posé sur l’épaule de son amie qui malgré les ronflements du jeune homme s’était elle aussi endormie, la bouche grande ouverte. Les stores du magasin s’ouvrirent alors ce qui réveilla immédiatement la jeune femme. Elle commença alors à secouer le jeune homme pour le réveiller, en lui criant toutes sortes de choses qu’il ne comprenait pas. Enfin, il ouvrit un œil. « Wow, c’est déjà le matin. » Hazel lui disait déjà de se dépêcher et était prête à prendre à l’assaut ce magasin. Si le vendeur du magasin ne les connaissait pas, il aurait probablement eut peur d’eux, pouvant penser qu’ils venaient pour le braquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Dim 10 Juil 2011 - 21:56

Hazel sourit en réponse à Alec, heureuse constater que certaines choses ne changent pas, et qu'il est toujours là à ses côtés pour la réconforter et l'encourager. Elle a envie de le croire. De croire qu'il n'y aurait pas une nana sur cette planète plus douée qu'elle en matière de jeux vidéos, et quelque part, elle y croit un peu - c'est qu'elle est orgueilleuse par moments. Si elle avait été un mec, tout aurait été différent, elle n'aurait été qu'un geek parmi tant d'autres. Mais en l’occurrence elle était presque une exception. Pour une fois, être une fille passionnée par les jeux vidéos ne lui porterait pas préjudice, personne ne se moquerait d'elle pour cela, et cela allait au contraire jouer en sa faveur en constituant son principal atout pour ce casting. Néanmoins, elle redoutait le moment fatidique. Et si ses connaissances ne suffisaient pas ? Et même en admettant que les producteurs seraient bottés par l'idée d'engager une présentatrice, au féminin, ne voudraient-ils pas avoir une représentante du beau sexe un peu plus... féminine ? Et si ils préféraient une fille plus mince et plus belle, avec plus de poitrine et moins de cuisses ? Chassant tous ces doutes de son esprit, Haze se concentre sur l'instant présent. Si elle aime la compagnie d'Alec, c'est aussi parce qu'il est capable de la divertir, de lui faire oublier toutes ces choses au sujet desquelles elle tergiverse trop, et pour ça aussi elle lui est reconnaissante.

Pour passer le temps, ils se mettent à jouer à « je n'ai jamais », jeu qui s'avère majoritairement sans surprise pour Haze qui n'apprend rien de plus au sujet de son vieil ami, et la réciproque vaut aussi. Néanmoins, cela a le mérite de la décontracter et de lui faire oublier ses préoccupations, bien trop nombreuses à son goût. Les deux amis rigolent bien, continuent d'ingérer une quantité prodigieuse d'alcool, et finissent en toute logique par s'endormir l'un sur l'autre, de façon si impromptue que Hazel n'eut pas le temps de terminer la phrase qu'elle avait commencée, vaincue par la fatigue.


Quelques heures plus tard
Doucement, Hazel entame le long processus de réveil par lequel commence chacune de ses journées. C'est d'abord sa bouche qui reprend vie, tandis qu'elle mâchonne rien en particulier, balbutiant dans un murmure des mots sans véritable sens. Son nez se plisse, puis ses paupières, et enfin ses yeux s'entre-ouvrent. D'habitude, elle met une demi-heure de plus à complètement émerger, mais les circonstances sont particulières. Aussitôt, la jeune femme commence à gesticuler dans tous les sens, alarmée au possible ; ça y est, le moment qu'elle attend avec impatience depuis plusieurs semaines est enfin arrivée, et elle est plus fébrile que jamais ! « Alec, Alec, réveille toi, c'est l'heure ! Alec, Alec, oooh j'en reviens pas ! Alec, on va l'avoir enfin, c'est le moment, c'est arrivé ! Oh c'est... C'est génial ! » Son vieil ami finit enfin par se réveiller alors qu'elle sautillait sur place pour dégourdir ces membres. « Wow, c’est déjà le matin. » Hazel hoche vivement la tête, confirmant les soupçons que le jeune homme semblait avoir. C'est vrai que leur nuit a été courte, mais ça ne dérange pas vraiment notre geek préférée qui dormait très peu, contrairement à ce que certains pouvaient croire - avec le peu d'activités qu'elle pouvait avoir dans la journée, c'était quelque part compréhensible. Sans plus attendre, Haze attrape Alec par sa manche et le traîne à l'intérieur, un sourire digne du Cheschire Cat collé aux lèvres. À peine entrée dans le magasin, elle se dirige directement vers le vendeur ensommeillé qu'elle connaît bien -trop bien peut-être- pour lui demander si le jeu vidéo qu'elle attend impatiemment est déjà en rayon ou non. Celui-ci lui indique d'un signe de tête un coin du magasin vers lequel elle se dirige comme une furie. Il lui faut moins de trente secondes pour attraper l'objet tant convoité, retourner au comptoir et payer son achat. Toute excitée, elle se retourne vers Alec tout en tournant et retournant le CD de jeu entre ses mains. « Tu as besoin de quelque chose ici toi ? » lui demande-t-elle avec encore ce sourire coincé aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée ! Dim 17 Juil 2011 - 13:56

Il avait un mal de tête horrible, très probablement dû à la quantité exagérée d’alcool qu’ils avaient ingurgité. Il avait du mal à croire que la nuit avait été aussi rapide et à vrai dire, il ne se rappelait même pas s’être endormi. Endormis en pleine rue comme deux clochards. Il espérait sincèrement que personne n’était passé par là, où les deux amis risquaient de voir paraître une photographie d’eux entrain de dormir dans la partie gag du journal local. Il regardait sa jeune amie d’un mauvais œil, pas encore très bien réveillé, et se demandait où trouvait-elle toute cette énergie. Enfin bon, c’était Lilly-Haze, toujours aussi surprenante. Elle hocha la tête vivement pour confirmer ses dires et il comprit qu’il avait plutôt intérêt à se lever rapidement, avant qu’elle ne s’impatiente. Elle ne lui laissa pas le temps de se lever, finalement, et l’attrapa par la manche. En deux temps trois mouvements, voilà qu’il était debout et la jeune femme le trainait déjà vers le magasin de jeux-vidéos qui venait d’ouvrir. Il resta près du comptoir alors que la jeune femme se dirigea vers le coin indiqué par le vendeur. Elle ne fût pas longue à revenir de toute manière. « Tu as besoin de quelque chose ici toi ? » Le jeune homme haussa un sourcil puis esquissa un bâillement. Il mit quelques secondes à réfléchir à la question, puis haussa les épaules. « Un café ? Un lit ? Mais y’a pas ça ici donc non… »

sujet terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: cette fille est complétement tarée !

Revenir en haut Aller en bas
 

cette fille est complétement tarée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Bayside Street & Ruelles-