AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Mer 26 Jan 2011 - 17:49

ALEC RICHARDSON ϟ AMELIA MARKOVNA


Trois semaines étaient passées depuis le passage de l'ouragan. Bien que le calme ne soit pas totalement revenu sur Ocean Groove, on sentait tout de même une assurance générale des habitants, qui osaient sortir de nouveau tout en faisant attention. Emrys habitait toujours à la maison, elle comptait rester bien plus longtemps qu'une nuit et cela pour mon plus grand plaisir puisque j'éprouvais pour cette femme un sentiment que je n'arrivais pas à identifier. Je lui avais pourtant proposé de sortir avec moi ce soir-là mais je reçus une réponse négative de sa part, elle devait rendre visite à un ami qu'elle n'avait soit-disant pas vu depuis un bout de temps. Cela ne me fit pas revenir en arrière puisqu'une amie vînt me prendre à la maison.

Dès mon arrivée on pouvait entendre les basses faire leur entrée, certaines personnes dansaient même dehors en attendant qu'ils puissent entrer. Je fis la queue à mon tour et finis au bout d'un quart d'heure à entrer dans la boîte. " Dodie, tu viens on va chercher les bières?" " De la bière? Encore? Je vois que vous n'avez pas perdu votre habitude ! " Je lâchai un ricanement, tout en suivant la demoiselle. Les autres étaient déjà partis se défouler sur la piste tandis que Johanna et moi allions chercher ces fameuses bières façon Jo.

Arrivée au bar, elle pris trois grands verres de bières et le même nombre de coca. Elle les mélangea tous les deux comme elle savait si bien le faire, pendant que je donnai un billet au barman. " Gardez la monnaie, je... " Alors que je regardais le barman et le remerciais, je l'aperçus derrière. Grand, musclé et peau mate, je ne pouvais me tromper de personne. " Jo, je vous rejoins tout à l'heure." Elle fit un mouvement d'acquesciation ainsi qu'un sourire puis je disparus parmi cette foule.

Il ne m'avait pas vu, j'en étais certaine mais je l'avais bel et bien reconnu. Je le regardais du coin de l'oeil et plus je m'avançais plus je le reconnaissais. Je réussis à me faufiler entre deux gars puis j'arrivai près de lui. ” Alec? ”

FLASH-BACK ϟ
" Alec, tu peux venir ! " Murmurant ses quatre mots, je raccrochai sans qu'il ait pu dire quelconque mot. J'ouvris ma fenêtre et déboutonna mon haut de chemisier. Quelques secondes plus tard, des bras parvinrent à ma taille. Tu m'as manqué. " Moi aussi. " Le sourire aux lèvres, je fis demi tour et lui rendis son baiser.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Jeu 27 Jan 2011 - 17:26


amélia markovna & alec w. richardson

Le bruit désagréable de la sonnette se mit à retentir, ce qui effraya le jeune brun et le fit appuyer sur une mauvaise touche de la manette qu’il tenait en main, trop tard pour tout rattraper, un zombie venait de le tuer. Il poussa un soupir, et se leva du canapé en cuir blanc où il était tranquillement assis depuis un bon bout de temps à jouer à des jeux vidéo de guerre en réseau. Ses parents étaient partis au restaurant, pour leur anniversaire de mariage, et sa sœur… Peu importe où elle était, il s’en fichait complètement, ou du moins c’est ce qu’il laissait croire. Suite à leur récente dispute, les jumeaux ne s’adressaient plus du tout la parole, restait à voir combien de temps cela allait encore durer. Etant seul dans la grande maison, le jeune homme se voyait donc dans l’obligation d’aller ouvrir la porte lui-même. « Et ben alors Alec qu’est-ce que tu fais ? T’es pas encore prêt ? » un de ses amis s’introduisit alors dans la maison et alla s’installer sur le canapé, tandis que Alec regardait son ami d’un air interrogateur. Prêt ? Prêt pour quoi ? Il se rappela alors qu’il avait promis à celui-ci qu’il l’accompagnerait au Parkwest nightclub, pour s’amuser un peu et arrêter de penser à ce conflit qu’il avait eu avec sa petite sœur. « Euh oui… Tu m’attends ? Je vais me préparer vite fait ! » Alec pensait vraiment que son ami aurait oublié et qu’il ne viendrait pas le chercher ce soir là, mais il fallait croire que celui-ci était bien déterminé à le faire se détendre un peu. Tandis qu’il s’empara de la manette et commença à jouer au jeu vidéo, Alec dévala les escaliers jusqu’à sa chambre afin de se préparer. Il enfila un t-shirt noir assez moulant, qui montrait bien son corps de rêve, et un jeans assez simple. Il passa dans sa salle de bain, et mit un peu plus de temps pour se coiffer, puis redescendit au rez-de chaussé, où son ami l’attendait tout en jouant. « C’est bon, on peut y’aller. » Alec attrapa sa veste rayé et les deux amis sortirent.

« Tu veux une cigarette ? » Le jeune homme s’empara d’une cigarette, sortie du paquet que son jeune ami lui tendait. Alec ne fumait qu’occasionnellement, mais ces temps-ci les cigarettes devenaient de plus en plus fréquentes. Il pensait que cela arriverait à l’apaiser un peu, mais se rendait compte à chaque fois qu’il en avait fini une, que son état d’esprit n’avait pas tellement changée. Une dizaine de minutes plus tard, après avoir fait la queue pour rentrer dans la très grande et réputée boite de nuit de Miami, ils étaient à l’intérieur. Il y avait déjà beaucoup de monde. Les deux jeunes hommes trouvèrent une place au comptoir, s’y installèrent et commandèrent tout deux un cocktail avec du gin. Ils en étaient déjà à leur deuxième, lorsque son ami décida de tenter d’aller draguer un peu sur la piste de danse. Alec resta au comptoir, il n’avait pas envie de draguer et commanda un troisième verre. Il observait son jeune ami au loin, un sourire sur les lèvres, notamment quand il remarquait que celui-ci venait de se faire remballer, quand quelqu’un prononça son prénom. « Alec ? » Il se tourna alors vers cette voix, et la vit.
FLASH BACK; 3 ans auparavant.
Il ne comprenait pas. Cela faisait deux semaines et quelques jours que le jeune homme cherchait à comprendre les raisons de cette rupture soudaine. Leur relation n’était peut-être pas des plus parfaites, mais le jeune homme avait besoin de se faire une raison, et Amélia, quand elle lui avait dit que tout était fini, ne lui en avait pas données de particulières. Mais il devait bien y en avoir une, pour qu’elle agisse de cette manière là. Il avait alors décidé de se rendre chez elle, il fallait qu’elle lui explique tout. Le jeune homme ne voyait pas ce qu’il avait fait de mal. Certes, bien qu’ils sortaient depuis un bon moment ensemble, ils ne s’étaient jamais montrés quelconque sentiment, mais maintenant qu’elle n’était plus là, Alec se rendait encore plus compte que les sentiments qu’il avait pour la jeune brune était bien là, peut-être aurait-il dû les lui montrer plus tôt ?
Il arriva devant l’appartement de son amie. Et un panneau à vendre le choqua, l’effraya. Pourquoi l’appartement de la jeune femme serait à vendre ? Ne me dites pas que … Si. Elle était partie. Il ne savait pas où, il ne savait pas pourquoi, mais une chose était sûre : Amélia Markovna n’était plus à Miami.


La voir en face de lui était très étonnant. Amélia Markovna. Il eût l’impression de rêver, était-ce bien elle qui se trouvait devant lui, maintenant ? Après trois ans sans qu’il n’ait jamais eu aucune nouvelle de la jeune fille, alors qu’il avait tenté de la joindre de nombreuses fois suite à son départ. Oui, il n’y avait aucun doute. C’était elle. Bien que cela fût assez difficile à croire pour le jeune homme, qui n’avait jamais imaginé la revoir un jour, à son plus grand désespoir, il savait que c’était elle. Elle avait toujours son visage d’ange et sa voix mielleuse n’avait pas changé. Les années écoulées l’avait rendue encore plus splendide, ce qui expliqua peut-être l’ébahissement du jeune homme devant elle. Il mit un temps assez long à répondre, mais il répondit.
« Amélia ! Tu .. tu es resplendissante ! » ce fût les premières choses qu’il trouva à dire. En fait, il avait plein de choses à lui dire, à lui demander, mais il ne savait pas par où commencer à vrai dire, et commença donc par des banalités, et des compliments. « Ca fait tellement longtemps … Tu veux t’asseoir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Ven 28 Jan 2011 - 15:57

" On ne peut pas faire machine arrière, Alec. Je suis désolée. " Confuse, je baissai la tête vers le sol espérant qu'il ne puisse pas comprendre que toute cette scène n'était pas de mon plein gré, que si je faisais cela était pour nous libérer aussi lui que moi. Il se rapprocha de moi, je pouvais sentir son coeur accélérer sous cette annonce douteuse, mon but n'était pas de le faire souffrir. " Je.. Je pense qu'il s'agit de la meilleure chose. Tu sais.. pour nous deux. " Un sourire crispé se dessina sur mes lèvres, gêné de rompre. " Il est temps que je parte, ma mère m'attend pour un truc entre filles. " Evidemment, ma mère ne m'attendait guère pour une sortie ou autre entre filles, elle n'était pas même à la maison. La distance que j'avais mise entre son visage et le mien n'était que de quelques centimètres. J'avais pourtant tellement envie de me rejeter dans ses bras et de le serrer fort, de lui faire comprendre que je ne le quittais pas suite à la disparition de mes sentiments, la raison était loin d'être celle-ci. Me rapprochant timidement, je le pris dans mes bras pour une dernière étreinte, pour ensuite me diriger vers la porte de sortie, porte que je ne traversais plus jamais.



Lorsque je vis ce doux sourire qu'il prit en me voyant, je ne pu que lui répondre de la même manière. Sa peau matée ressortait toujours de la même manière, son tee-shirt noirâtre faisait toujours ressortir ses muscles qui s'étaient -apparemment- beaucoup développés, Alec était resplendissant. C'est avec son sourire ravageur qu'il m'accueillit. ”Amélia ! Tu .. tu es resplendissante ! ” Le sourire aux lèvres, je ressentais comme des picotements au niveau des mains, j'étais ravie de le revoir. ” Ca fait tellement longtemps … Tu veux t’asseoir ?” Je lui dis signe de tête et pris place. ” Alors, comment vas-tu? Tu es.. pas mal. ” Je me permis un petit ricanement qui trahie mes paroles puisqu'il comprit que je le trouvais bien plus que "pas mal". Je jetai un regard vif sur mes amies qui nous observaient au coin de l'oeil, sans pour autant cesser de sourire. Je leur fis un signe de la main puis elles se retournèrent pour nous laisser tranquille. ” Je vais virer sur un sujet assez morbide ,mais comment s'est passé le passage de la tempête? Je n'étais pas même au courant que tu étais toujours ici ! ” Il était vrai qu'à mon retour je m'étais posée de diverses questions. Tout d'abord, comment réagiraient mon frère lorsqu'il me verrait, est-ce que mon ancienne demeure est toujours la même? Le fait de revenir n'était pas chose facile, je craignais la réaction de mes amis dont Alec, bien que je n'étais pas sûr qu'il y soit toujours présent.

” Bon on fait quoi ce soir?” ” Parkwest ? ” ” Encore? On y a été samedi dernier. ” ” Et? ” ” Et on va encore finir dans le lit au petit matin, sans se rappeler de la veille ! ” ” Tu n'aimes pas te retrouver dans mon lit? ” Un sourire charmeur, Alec me prit dans ses bras et posa ses lèvres sur les miennes. Il savait exactement comment me faire craquer. Relevant les yeux vers lui, je murmurai un ” Ok ” timide, me laissant aller au sourire de ce dernier.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Ven 4 Fév 2011 - 16:43

Elle était devenue encore plus séduisante, avec les années qui avait passés. Elle avait vingt et un ans la dernière fois que le jeune homme l’avait vu, elle devait donc en avoir vingt-quatre à présent et une chose était sûre : Amélia était vraiment très belle. Si le jeune homme n’avait pas autant changé, après le départ de la demoiselle, il aurait pu retomber amoureux d’elle immédiatement. Elle prit place sur la chaise haute du comptoir où son jeune ami était installé auparavant. Alec lança un rapide coup d’œil vers lui et remarqua que celui-ci l’observait d’un air qui exprimait une immense jalousie. Son jeune ami n’arrêtait pas de se prendre des vestes, depuis qu’il était sur la piste de danse, essayant de trouver une jolie jeune fille avec qui rentrer ce soir, et voir qu’une belle femme avait rejoint Alec au bar devait probablement le rendre fou. Le beau brun lui adressa un rapide clin d’œil, puis reporta à nouveau son attention sur son amie. Pour la première fois de la soirée, Alec était vraiment heureux d’être venu à cet endroit ce soir, et se dit qu’il devrait remercier l’ami qui l’avait embarqué ici, puisque sans lui il serait chez lui, seul, à déprimer sur sa console et non pas en pleine retrouvaille avec sa sublime ex-petite amie portée disparue. « Alors, comment vas-tu? Tu es.. pas mal. » Tout comme la jeune fille, il eut alors un petit rire amusé. Il bu une gorgée de son verre de gin, ne ressentant pas encore les effets de l’alcool. Il lui fallait bien plus que ça. Il mit un petit temps à répondre à sa question. On ne pouvait pas dire que ces derniers temps il allait très bien, bien qu’à cet instant il était plutôt heureux. Il préféra donc ne pas répondre à sa question, de toute manière, ceci n’était que des formalités. « Merci ma belle. » Il lui adressa un rapide coup d’œil. Il fallait avouer qu’il avait beaucoup changé lui aussi, il était devenu.. un homme.

Le jeune homme se demandait tout de même pourquoi elle n’avait pas chercher à le revoir, depuis son retour au quartier d’Ocean Grove. A vrai dire, il ne savait pas non plus depuis quand elle était revenue. « Je vais virer sur un sujet assez morbide, mais comment s'est passé le passage de la tempête? Je n'étais pas même au courant que tu étais toujours ici ! » Cela répondait au moins à une des deux questions qu’il se posait. La tempête ? Les Richardson n’avait pas eu trop de problème sur ce point là, il fallait dire qu’ils ont eut de la chance mais aussi qu’ils ont une maison construite de manière à ce qu’elle résiste aux séismes, alors elle avait plutôt bien résisté à l’ouragan, également. « Nous n’avons pas trop eu de problème de par chez nous, rien de bien grave et surtout aucun dégâts physiques, c’est l’important ! Et toi ? Tu étais déjà à Ocean Grove lorsque la tempête est passée ? » Il eut quelques secondes d’hésitation avant de poursuivre. « Depuis quand es-tu de retour… en fait ? »

Il saisit son verra qu’il vida d’une traite et fit un petit signe de la main au serveur. « Deux coupes de champagne s’il vous plait ! » Il remarqua que la jeune femme arqua un sourcil devant sa commande, en effet, le champagne ne devait pas être une boisson très souvent commandée dans cette boîte de nuit. Il lui adressa un petit sourire avant de déclarer : « C’est pour fêter nos retrouvailles ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Sam 5 Fév 2011 - 13:34

Spoiler:
 

Amélia acquiesça avec un sourire, ravie de retrouver son ami et amoureux d'autrefois. À chaque regard qu'elle lui portait, des milliers de souvenirs la submergeaient et lui faisaient regretter son départ soudain et non-réfléchi. Elle se souvenait de ce qu'elle avait ressenti voyant la détresse de cet homme, perdu, après l'annonce de sa petite-amie de son départ, qui ne lui donna aucune indication : aucune destination, aucune adresse, aucune raison, Amélia partait tel un voleur. Sa décision de tout quitter était non seulement précipitée mais également immature et surprenante puisqu'elle n'avait donné aucun signe d'ennuis, aucun signe de changement particulier, rien. Mais Alec n'avait pu la retenir et avait tout simplement du accepter d'entendre la vérité, sans en avoir réellement envie toutefois.

Depuis son retour à Ocean Grove, Amélia n'avait guère eu le temps de rechercher quelconque souvenir de son passé. Certainement par manque d'envie, se disait-elle lorsqu'elle se posait la question, mais la véritable raison était simplement qu'elle avait honte et craignait les réactions de ces anciens amis, comme Alec. Alors, elle avait préféré se concentrer sur son futur plutôt que de rechercher son passé, Amélia souhaitait passer à autre chose. Malgré tout, elle ne semblait pas le fuir pour autant puisque c'était bien elle, qui, ce soir-là était venue accoster le beau brun qui ne l'avait pas vu. La première question qui lui traversa l'esprit fut à propos de la tempête. Comment avaient-ils traversé cela? Sa famille était-elle saine et sauve? « Nous n’avons pas trop eu de problème de par chez nous, rien de bien grave et surtout aucun dégâts physiques, c’est l’important ! Et toi ? Tu étais déjà à Ocean Grove lorsque la tempête est passée ? » Amélia baissa alors la tête. « Depuis quand es-tu de retour… en fait ? » « Un peu plus d'un mois. » Elle releva la tête, sûr d'elle. « J'étais présente, oui. Tout s'est à peu près bien passé, je suis sortie pour m'assurer que mon frère allait bien. Tu sais.. il a en quelque sorte fait une overdose. Mis à part ça, tout s'est très bien passé. Nous n'avons eu aucun dégât. » Elle ne prit pas la peine de parler d'Emrys, la jeune femme qu'elle avait recueillit chez elle suite à cette tempête et qui lui faisait perdre la tête, comme si elle ressentait quelque chose de plus que de l'amitié . « Deux coupes de champagne s'il vous plait ! » Alec avala d'un trait son verre puis commanda du champagne. Amélia se demandant ce qu'ils allaient fêter ne fût guère surprise de la remarque d'Alec qui répondait à sa question, il la connaissait toujours aussi bien. « C'est pour fêter nos retrouvailles ! » Le serveur les servi la minute d'après et, ses yeux dans les siens, Amélia cogna délicatement son verre contre celui de son ami. « À nous. » murmura-t-elle, avec un sourire. Elle avala plusieurs gorgées puis posa sa coupe. « Si tu comptes me faire boire pour que je tombe dans ton lit comme autrefois, sache qu'il en faudra bien plus. » Elle se permit un petit ricanement, comme c'était bon de se remémorer des souvenirs si agréables. « Que fais-tu maintenant? Tu travailles, j'imagine. » Amélia se souvenait de la réticence de son ami lorsqu'il s'agissait de travailler. Il déviait toujours leurs séances devoirs pour des séances baisers, où ils ne cessaient de se confier leur amour, jusqu'au plus profond de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Dim 6 Fév 2011 - 19:14

« Un peu plus d'un mois. » Cela faisait donc un mois qu’elle était revenue dans le quartier. Pendant quelques instants, il regretta le fait de ne pas l’avoir rencontré plus tôt depuis son retour, mais cette déception s’envola vite puisque il réalisait qu’un mois ce n’était rien, comparé aux trois années qu’il avait passé sans un moindre signe de la jeune fille. Il aurait bien pu ne pas être informé de son retour avant bien plus longtemps, voir ne l’être jamais, même si cela était peu probable étant donné que tout se sait assez rapidement dans le quartier d’Ocean Grove. Il était vraiment heureux que la jeune femme soit venue vers lui également, après tout elle était partie sans dire mot, et le jeune homme avait toujours cru qu’elle lui en voulait, que son départ était de sa faute. Mais apparemment, elle ne lui en voulait pas, sinon elle ne serait pas entrain de lui parler avec autant d’enthousiaste, non ? « J'étais présente, oui. Tout s'est à peu près bien passé, je suis sortie pour m'assurer que mon frère allait bien. Tu sais.. il a en quelque sorte fait une overdose. Mis à part ça, tout s'est très bien passé. Nous n'avons eu aucun dégât. » Il fut rassuré de voir que la jeune femme et sa famille n’avait pas été touché eux non plus par l’ouragan qui avait dévasté une bonne partie de la ville et du quartier. Bien que proposer à son amie de l’héberger ne l’aurait en aucun cas déranger. Après tout, ce ne serait pas la première fois qu’ils dormiraient ensemble. « Je suis content pour toi alors, que tout aille bien. Et .. je suis désolé pour ton frère, vraiment. »

Les deux coupes de champagne arrivèrent rapidement. « À nous. » Il ne saurait réellement dire pourquoi, mais il avait l’impression qu’au fond, rien n’avait changé entre eux. Ils avaient toujours cette sorte de complicité, qui existait même bien avant qu’ils n’aient une relation amoureuse ensemble. Le jeune homme porta la coupe de champagne à ses lèvres, et en bu une petite gorgée. « Si tu comptes me faire boire pour que je tombe dans ton lit comme autrefois, sache qu'il en faudra bien plus. » Le jeune homme eût un petit rire amusé, se rappelant toutes les nuits qu’ils avaient passés ensemble, dans les bras l’un de l’autre, ou celle où tous deux complètement saoule ils se battaient avec des polochons dans toutes les pièces de la maison des Richardson, réveillant sa sœur qui piquait alors des crises. Oui, ils en avaient fait des folies. Et probablement dans tous les domaines possibles. « Pardon ? Excuse-moi, mais si mes souvenirs sont bons, je n’avais pas besoin de te faire boire pour t’emmener dans mon lit. Tu m’y attendais sans même que je ne te le demande. Même étant sobre, ma belle » Il eût à nouveau un petit rire, mais retint tout de même la petite remarque de la jeune fille, on ne savait jamais. Il se pencha alors vers la jeune femme et lui murmura au creux de l’oreille : « Je parie que tu ne tiendras pas un mois supplémentaire pour courir à nouveau dans mon lit. Et toi, tu paries pour combien ? » Il se recula alors afin de regarder la jeune femme dans les yeux, un petit sourire amusé aux lèvres. Il avait toujours aimé s’amuser, et dieu seul sait pourquoi, lorsque cela était avec Amélia, le jeu était toujours très intéressant.

« Que fais-tu maintenant? Tu travailles, j'imagine. » Alec baissa la tête, puis prit une autre gorgée de la coupe. Avant de relever la tête vers la jeune femme. « Oui, je travaille en tant que serveur au Blue Lagoon. Et contrairement à ce que j’aurais pu imaginer, ca me plait tu sais ! » Le jeune homme avait eu du mal au début, à se dire qu’il allait devoir se résoudre à trouver un travail. Trouver un travail n’est pas le plus dur, à vrai dire, lorsque l’on s’appelle Richardson. Mais le simple fait de travailler avait toujours paru comme chose horrible pour le jeune homme. Il n’avait jamais aimé ça, et une chose était sûre, il n’aurait jamais un poste aussi exigeant comme son père, comme PDG d’une agence immobilière. S'il l’avais voulu, il travaillerais déjà dans l’agence de son paternel, et serait voué à devenir le PDG à sa retraite, mais cela ne l’intéressait pas, ce n’était pas ce à quoi il aspirait. Ce que son père ne comprenait absolument pas. « Et toi ? »


Dernière édition par Alec W. Richardson le Mer 16 Fév 2011 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Ven 11 Fév 2011 - 19:18

Chaque jours, chaque moment, à chaque instant Amélia se posait cette question. Elle la travaillait, la perfectionnait, la mélangeait dans tous les sens mais jamais elle ne pu trouver de réponses. Certes, son frère n'avait jamais remercié leurs parents de l'avoir mis au monde, mais il était certains qu'il était incapable de faire quoi que soit qui puisse la rompre, l'arrêter brusquement. Le courage, voilà ce que ce pauvre indécis lui manquait. Le courage de mettre fin à toute cette douleur, il en était tout simplement incapable. Alors, lorsqu'Amélia trouva son frère de sang allongé sur son lit et quelques boîtes de médicaments dont quelques un gisaient sur le sol, Amélia comprit que la vie avait été bien trop loin pour ce dernier. Il avait essayé de mettre fin à ses jours, sans le vouloir vraiment. « Je suis content pour toi alors, que tout aille bien. Et .. je suis désolé pour ton frère, vraiment. »

« À nous. » Alec et Amélia cognèrent leurs verres puis avalèrent tous les deux une gorgée de leur champagne. Amélia n'avait jamais bien tenue l'alcool, car lorsqu'elle était soul, elle faisait des révélations et était bien plus franche qu'elle ne l'était en temps normal. « Pardon ? Excuse-moi, mais si mes souvenirs sont bons, je n’avais pas besoin de te faire boire pour t’emmener dans mon lit. Tu m’y attendais sans même que je ne te le demande. Même étant sobre, ma belle » Alec eût un rire puis se pencha vers Amélia, qui tendit l'oreille. « Je parie que tu ne tiendras pas un mois supplémentaire pour courir à nouveau dans mon lit. Et toi, tu paries pour combien ? » « Je te trouve bien sûr de toi, Alec. » Elle murmura cela au creux de l'oreille de son ami et avala un verre de champagne, regardant loin devant elle. « Je ne vois pas la même chose sous la même forme. Selon moi, tu vas être celui qui viendra dans mon lit. » Elle eût un sourire et rapprocha ses lèvres de son oreille, murmurant. « Il faudra que tu me supplies et m'offre des fleurs. Tu sais, comme celles que tu ne m'as jamais offertes? »

« Oui, je travaille en tant que serveur au Blue Lagoon. Et contrairement à ce que j’aurais pu imaginer, ca me plait tu sais ! » Amélia haussa les épaules sans que ça n'ai vraiment de significations, finalement contente qu'il ait trouvé son chemin. « Et toi ? » « Je ne suis encore que stagiaire, mais je travaille pour une entreprise de mode. J'aimerais devenir styliste, mais rien n'est encore sûr. » Elle termina son verre et son portable vibra dans sa pochette. Elle lu le sms de son amie qui lui demandait ce qu'elle faisait avec ces bières. Elle fit un sourire puis éteignit son portable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Mer 16 Fév 2011 - 20:43

« Je te trouve bien sûr de toi, Alec. » La jeune fille avait toujours été plus entreprenante que lui, auparavant, mais il fallait avouer que les choses avaient bien changé, trois ans plus tard. Ils avaient tous les deux beaucoup changé, en fait, avec le temps et les différentes expériences qu’ils avaient vécus depuis. Il ne savait pas si leur amitié allait devenir semblable à celle qu’ils avaient auparavant, ni s’ils allaient être aussi proche qu’ils l’étaient, mais une chose était sûre, ils étaient toujours liés d’une manière ou d’une autre. Ces trois ans durant, il était arrivé à maintes reprises à Alec de penser à la jeune femme, et maintenant qu’il venait de la retrouver, d’apprendre qu’elle était de retour à Ocean Grove, elle n’allait plu pouvoir lui échapper. Il avait eu beaucoup du mal à supporter de la perdre une fois, et n’avait pas envie que cela se reproduise une deuxième fois. « Pourquoi cela ne devrait-il pas être le cas ? Tu as toujours été folle de moi, non ? » Dit-il sur le ton de la plaisanterie, tout en lui adressant un petit clin d’œil. Lors de leur relation, Amélia avait toujours eu un coté de perverse et était plus expérimenté dans le domaine du sexe que le jeune homme au départ, il fallait dire qu’elle avait quand même un an de plus que lui. « Je ne vois pas la même chose sous la même forme. Selon moi, tu vas être celui qui viendra dans mon lit. » Il eût à nouveau un sourire, amusé par la situation. « Il faudra que tu me supplies et m'offre des fleurs. Tu sais, comme celles que tu ne m'as jamais offertes? » La remarque de la jeune femme arracha une grimace au beau brun. Leur relation n’avait jamais été dans le genre fleur, restaurant et compagnie, disons qu’ils étaient encore assez jeune et ne pensaient pas réellement à ce genre de chose. Du moins c’est ce qu’il croyait, mais la remarque de la jeune femme le fit se remettre légèrement en question. Leur relation avait été assez… spéciale. Il n’avait jamais compris les raisons du départ d’Amélia, et ne les connaîtrait probablement jamais.
Amélia lui indiqua qu’elle travaillait en tant que stagiaire pour une entreprise de mode, c’était plutôt intéressant, c’est le genre de chose qui aurait pu plaire à sa sœur également. Alec fit un petit signe de tête à la jeune femme. Alors qu’elle consultait son téléphone portable, le jeune homme jeta un petit coup d’œil au reste de la boîte de nuit, essayant de repérer son ami qu’il n’avait pas vu depuis un bon moment. Il ne le vit pas, et reporta alors son regard sur la jeune femme. L’heure vînt où les rares et quelques slows diffusés dans cette boîte de nuit passaient, et le premier qui fût diffusé rappela des souvenirs au jeune homme.

FLASH BACK;
Elle était couchée en travers de son grand lit, tandis qu’Alec sortait de la douche, de la fumée émanait de son corps tellement la température de l’eau avait été élevé. Il se coucha à son tour sur le lit, et déposa un baiser au coin des lèvres d’Amélia. « Qu’est-ce qui se passe ? » Elle poussa un soupir, avant de lui lancer un regard noir. « Tu sais que j’adorais cette chanson, et tu n’as même pas voulu danser avec moi ce soir. Pourquoi ? » C’est lui qui poussa alors un soupir avant de se relever, et de se diriger vers la chaine hifi. Quelques manipulations et la musique se mit en route, il retourna alors vers le lit et porta la jeune femme délicatement avant de la mettre debout. « Tu vois, on danse. » Le spectacle était beau à voir, Alec en peignoir et Amélia en sous-vêtements, dansant un slow en plein milieu du salon.


Il vida alors le reste du contenu de la coupe de champagne, avant de se lever et de tendre la main vers Amélia. Elle ne pouvait que de se souvenir de cette chanson, puisqu'elle l'avait tant adorée.« Tu danses ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Ven 25 Fév 2011 - 11:51

Alec et Amélia avait beau se demander qui craquerait le premier, la véritable question était s'ils allaient tous les deux se laisser avoir par cette alchimie qu'il y avait entre eux. C'était certains, les deux anciens compagnons éprouvaient toujours quelque chose l'un envers l'autre, mais pour ce qui était du côté d'Amélia, elle ne savait guère ce qu'elle ressentait, à ce moment même. Elle observait Alec comme elle le faisait autrefois, le passé refaisait surface aussi vite qu'il avait disparut. « Pourquoi cela ne devrait-il pas être le cas ? Tu as toujours été folle de moi, non ? » Elle posa ses yeux sur lui et finit par se dire qu'elle avait effectivement toujours été folle de lui, c'était une évidence qu'elle ne pouvait plus se cacher. Amélia fit un signe de tête ainsi qu'un sourire et continua. « Il faudra que tu me supplies et m'offre des fleurs. Tu sais, comme celles que tu ne m'as jamais offertes? » Leur relation n'avait jamais été dans ces tons. Les fleurs, les petits mots amoureux, les dîners romantiques, à cette époque la jeune femme trouvait ce genre de choses ringardes et ridicules, mais maintenant... Amélia ne savait plus vraiment ce qu'elle en pensait.

Sol, la, si, sol... Amélia reconnut immédiatement les quatre premières notes de cette chanson. Elle l'avait chantée, dansée, elle avait même pleuré sur cette chanson lors de son départ, puis Amélia la supprima comme elle avait supprimé Alec de sa vie. Mais comme tout souvenir qui se respecte, les deux étaient revenus dans sa vie le temps d'une soirée. « Tu danses ? » Perplexe, Amélia ne savait si elle devait accepter ou non. Si elle le faisait, elle donnait le feu vert à l'homme qui attendait sa réponse sur tout le reste et ce n'était pas ce qu'elle souhaitait... Ou peut-être bien et à cet instant, Amélia repensa à Emrys. Sa douceur, sa chaleur qui la réchauffait lorsqu'elle n'était pas bien, les deux colocataires apprenaient à se connaître, mais toutes les deux savaient que c'était bien plus que ça. Les choses avaient même avancée entre elles, elles s'étaient embrassées ce qui signifiait certainement qu'elles étaient ensemble? La jeune femme prit la main de son ami et murmura « Avec plaisir. » Ils s'avancèrent sur la piste de danse puis se collèrent l'un à l'autre, les deux amants se retrouvaient. Amélia chantonna, sa tête sur le torse de son ami puis releva la tête. « Je suis désolée, Alec. » Ils continuèrent à danser, l'un contre l'autre, mais elle se décolla de son torse. A quelques centimètres de son visage, la jeune femme fût prise d'une bouffée de chaleur. Elle avait soudainement envie de pleurer, pleurer tous ces remords qu'elle possédait, pleurer également ces retrouvailles, elle était quelque peu remuée. « Je n'aurais pas dû partir comme ça et je suis désolée si je t'ai fait du mal. Je... » Elle s'arrêta, plongeant son regard dans celui de son compagnon, si elle regrettait bien quelque chose, c'était bien d'être parti sans alec.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Mar 1 Mar 2011 - 13:00

« Avec plaisir. » Et voilà qu’ils étaient là, tous les deux, entrain de danser ce slow sur la piste de danse, au milieu de pleins d’autres couples. Cela était vraiment étrange, et jamais le jeune homme n’aurait imaginé que ce soir là aurait été tant mouvementé en émotion. Mais il était heureux, heureux de la retrouver, de la revoir après tant d’années, et c’est tout ce qui comptait à ce moment là. Aux moments les plus sombres de ces dernières années, il était allé jusqu’à imaginer que la jeune femme avait eu un accident, qu’il ne la reverrait jamais et que la raison pour laquelle elle ne lui donnait pas de ses nouvelles était qu’elle n’était plus en vie. Mais elle était bien là, et toute la rancune envers elle qu’il avait accumulé ces dernières années s’était écroulé, il était juste rassurée de voir que tout allait bien pour elle. Amélia avait sa tête posée sur le torse du jeune homme, et il l’entendait chantonner les paroles de la chanson. « Je suis désolée, Alec. » Le jeune homme baissa alors la tête vers son amie, essayant de comprendre ce qui n’allait pas. Désolée, mais pour quoi ? Il ouvrit alors la bouche et mit quelques temps avant de trouver quoi dire. « Pourquoi ? Tu n’as aucune raison de l’être. » Il observa la jeune femme dans les yeux, tandis que ses yeux commençaient à briller. Allait-elle pleurer ? « Je n'aurais pas dû partir comme ça et je suis désolée si je t'ai fait du mal. Je... » Alec ne la laissa pas terminer, il déposa son index sur sa bouche pour qu’elle se taise, et ils s’arrêtèrent alors de danser. Le jeune homme la serra de manière un peu plus forte dans ses bras, afin de lui montrer qu’elle ne devait pas penser à tout cela, afin de lui montrer qu’il était là. « Ne t’inquiète pas, c’est du passé maintenant. Tu n’as pas à t’excuser, tu as fait ce que tu avais à faire, et même si j’ignore les raisons de ton départ, ce n’est pas grave. Je ne vais pas te demander de me rendre des comptes ». Il marqua un petit temps de pause avant de poursuivre. « Maintenant tout va bien, alors ne pense plus à tout cela. Je ne t’en veux pas. » Il déposa un baiser sur son front, comme l’on fait aux enfants pour les rassurer et lui adressa un grand sourire, qui confirmait ses propos : il ne lui en voulait pas. Et il ne pourrait jamais lui en vouloir. « J’aimerais juste que tu me promettes que l’on ne se perdra plus jamais, tu penses que c’est possible ? » Il savait que maintenant qu’il l’avait retrouvé, il ne supporterait pas de la perdre une deuxième fois. Il voulait être sûr qu’elle serait toujours près de lui, il avait vraiment besoin d’elle, même en tant qu’amie seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC Sam 5 Mar 2011 - 10:39

Amélia avait fait une erreur et elle en était consciente. Elle aurait du faire comme Emrys, rester chez elle à terminer les derniers ensembles qu'elle allait finalement devoir terminer après cette fête, runaways était une boîte exigeante. Mais elle avait fait sa tête de mule et le fait que son amie ait insisté lui avait fait changer d'avis, elle irait à cette soirée. Maintenant qu'elle était à cette fête, elle ne pouvait plus faire machine arrière d'autant plus qu'elle y avait rencontré Alec, son ex petit copain qu'elle avait lâchement quitté. Mais être venue à cette soirée n'était pas l'erreur principale, non, s'être rapprochée d'Alec comme elle l'avait fait et le faisait encore était la véritable erreur. Certes, Emrys et Amélia n'avait pas signé de pacte pour leur engagement mais elles se considéraient toutes les deux comme étant pratiquement en couple, Amélia également. Mais elle se laissa aller, au gré de ses envies, et ce qu'elle avait envie, là, maintenant, était de rester dans les bras d'Alec encore et encore. (...) « Maintenant tout va bien, alors ne pense plus à tout cela. Je ne t’en veux pas. » Désormais, Amélia était rassurée. Alec ne lui en voulait pas ou plus sur le fait d'être partie sans prévenir personne, elle pouvait tout recommencer malgré son passé qu'elle considérait, maintenant, plus ou moins derrière elle. Son ami posa un baiser sur son front, pour l'apaiser, la rassurer puis, lui demanda : « J’aimerais juste que tu me promettes que l’on ne se perdra plus jamais, tu penses que c’est possible ? » Amélia connaissait pourtant la réponse, mais une boule se créa dans sa gorge et elle prit quelques secondes pour répondre, un sourire aux lèvres. « Je te le promets, j'en suis certaine. Plus rien ne nous séparera désormais. » Posant sa tête au creux du cou d'Alec, ils dansèrent sur leur musique, jusqu'au bout de la nuit.

TOPIC TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC

Revenir en haut Aller en bas
 

le passé nous rattrape toujours ϟ ALEC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Parkwest NightClub-