AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I'll be there for you Sam 11 Déc 2010 - 4:53

Like I've been there before
Cause you're there for me too

« Stanfield! Y’a Dylan qui veut sortir de sa chambre, encore! Essaie-donc de l’en dissuader! Il va me rendre folle! » « Je suis pas SuperLiam non plus, hein! Je peux pas faire de miracles. » « T’auras déjà plus de succès que moi. » « C’est ce qu’on verra ... » soupira le médecin pour lui-même avant de faire un léger détour pour déposer les dossiers qu’il avait en main dans son bureau. Il prit ensuite la direction de la chambre de son ami, alors qu’il était parfaitement conscient qu’il devrait user de toute son énergie pour tenter de convaincre Dylan de rester tranquille. Il savait qu’il détestait les hôpitaux, également les médecins, mais il ne pouvait pas se permettre de signer sa sortie, pas tant qu’il aurait en main toutes les analyses et les clichés qui lui assureraient que la colonne vertébrale de son ami ne risquait rien malgré le coup qu’il avait reçu au dos. L’ouragan avait amené son lot de blessés, de la blessure la plus superficielle à la mort, qu’ils avaient dû prononcer à l’arrivée des ambulances aux urgences.

Lorsqu’il arriva à la chambre de Dylan, toutefois, ce fut un ami debout sur ses jambes, prêt à filer, qu’il y rencontra, alors que ce dernier lui dit clairement qu’il allait voir Leslye. « Tu n’iras nulle part! » clama le médecin en attrapant le bras de Dylan pour le ramener près de la chaise roulante et le forcer à s’y asseoir. « En tout cas pas tout seul. Et je veux pas de « Non mais ... ». Tu fermes ta gueule et tu m’écoutes. Je sais que tu détestes ça, mais c’est pour ton bien. » continua-t-il en posant une main sur l’épaule de Dylan, préméditant qu’il tenterait de se relever pour marcher à ses côtés, alors que son dos semblait encore le faire souffrir. Il poussa le fauteuil hors de la chambre et pris la direction des ascenseurs pour descendre à l'étage inférieur, là où se trouvait Leslye. Liam connaissait suffisamment Dylan pour savoir qu'il aurait tout donné pour marcher à ses côtés et c’est bien la seule raison pour laquelle le médecin tentait de le retenir dès lors qu’ils s’arrêtaient, afin d’éviter que son ami ne force encore sur son dos.

Lorsqu’il poussa le fauteuil roulant hors de l’ascenseur il prit la direction de la chambre de la jeune fille. Si Liam n’était plus avec Shouka depuis longtemps, il avait toutefois gardé un œil sur Leslye, avait même tenté de la dissuader de commettre des actes illégaux. Ce qui se passait dans la vie de la jeune fille en ce moment n'était pas ce qu'il aurait voulu pour elle, bien sûr, et sa douleur l'atteignait beaucoup sans qu'il ne puisse rien faire pour l'aider à la gérer. S'il avait accepté d'emmener Dylan la voir ce jour-là, c'était tout d'abord parce qu'il savait que son ami saurait peut-être calmer et rassurer davantage la jeune fille que lui. Le médecin adressa un sourire à l'infirmière qui quittait justement la chambre de la jeune fille et cogna légèrement contre le battant pour annoncer sa présence. « T'as de la visite! » Poussant le fauteuil à l'intérieur de la pièce, un sourire aux lèvres, il laissa Dylan à quelques pas et s'approcha de Leslye en glissant son stéthoscope dans ses oreilles pour poser le bout de métal un peu froid dans le dos de la jeune fille en écoutant les battements de son coeur. C'était un vieux réflexe qu'il faisait presque à chaque fois lorsqu'il entrait dans l'une des chambres de ses patients, encore plus lorsque c'était quelqu'un qu'il connaissait. Ce n'était pas son service, il n'aurait pas eu à le faire, théoriquement parlant, mais il préférait s'en assurer maintenant, simplement pour être certain qu'elle ne risquait rien. « Comment tu te sens? » demanda-t-il en s'éloignant légèrement, les yeux rivés sur elle alors qu'il préférait désormais laisser la place à Dylan, pour qu'ils puissent discuter entre cousins.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Mar 21 Déc 2010 - 1:22




C’est d’urgence qu’il avait été transporté au Baptist Hospital après un accident – stupide selon Dylan – à l’extérieur en pleine tempête où il avait reçu un morceau d’un panneau de signalisation métallique dans le dos. Le morceau c’était logé dans sa chair et pourtant Dylan avait décidé de prendre son temps pour rentrer dans sa voiture et de se diriger lentement vers l’hôpital. Mais bien avant qu’il n’ai réussi à rejoindre sa voiture, on l’avait accosté dans la rue par des services dépêcher spécialement sur place à fin d’aider les résidents pendant l’ouragan, que Dylan fut conduit malgré lui par une ambulance direction les Urgences. Ce fut à son arrivée qu’on diagnostiqua son cas comme étant une blessure profonde mais pas mortelle et qu’on évalua qu’en moins d’une heure les morceaux seraient retirés du dos du patient. Hors bien rapidement, l’infirmière attitrée réalisa que Dylan était loin d’être le patient donc tout le monde rêve – bien au contraire. Bougeant au moindre contact sur sa peau, Dylan profila un déversement de jurons à la pauvre infirmière qui n’avait rien fait jusqu’à ce que Liam débarque. En 2 heures et trente minutes, l’infirmière put finalement sortir de la pièce soulagée d’avoir retirer les morceaux métalliques du dos de son patient mais bien rapidement se soulagement se fit remplacer par l’agacement. Malgré tous ses efforts pour convaincre Dylan de rester au lit en attendant qu’ils soient sur et certains que son état ne pouvait pas empirer lors de sa sortie, Dylan n’en respecta aucun mot aussitôt qu’elle eu le dos tourné. Dans l’énervement de la tragédie, Liam avait fini par lui dire que sa cousine était entrée à l’urgence à cause d’un accident de voiture. Énervé de la situation, Dylan avait retiré les couvertures qui le maintenait au chaud puis s’était relever afin de parcourir les chambres unes à unes jusqu’à ce qu’il ai trouver Leslye.

« Bordel, mais laissez-moi tranquille. Allez vous occupez des autres, je vais bien! J’ai pas une jambe explosé ni des orteils éparpillés un peu partout dans l’entrée alors allez vous faire foutre! » gueula Dylan à l’intention de l’infirmière qui venait d’entrer dans sa chambre pour le retenir de bouger. De mauvaise humeur, le professeur grimaça de douleur avant de se relever hors de son lit d’hôpital et de faire quelques pas vers la sortie. Il tomba nez à nez vers Liam, qui visiblement avait été averti par l’infirmière de sa fuite en douce. « Me regarde pas comme ça, je vais voir Leslye.» « Tu n’iras nulle part! » Il dévisagea Liam, prêt dans n’importe quelle autre circonstance à le mettre au défit de l’arrêter mais la poigne de Liam sur son bras le dissuada de faire quelque chose alors qu’une douleur fulgurante lui parcourra le dos. Dylan se laissa asseoir dans la chaise roulante trop occupé à faire de son mieux pour dissimuler sa douleur. « En tout cas pas tout seul. Et je veux pas de « Non mais ... ». Tu fermes ta gueule et tu m’écoutes. Je sais que tu détestes ça, mais c’est pour ton bien. »Ce fut en grimaçant des dents que Liam le conduisit vers la chambre de Leslye, un trajet que Dylan aurait pu considérer d’extrêmement pénible. Ayant horreur de cette chaise roulante, il essayait de profiter d’un moment d’inattention de Liam pour se relever et marcher à ses cotés. Il avait l’impression d’être un handicapé, alors qu’il n’avait qu’une simple égratignure de 2 pouces de profond dans le dos. Rien d’alarmant. Son énervement ne se dissuada que partiellement dès lors qu’ils entrèrent dans la chambre de Leslye. Dylan n’osa aucun mouvement hors de sa chaise roulante devant sa cousine qui avait des dizaines d’ecchymoses sur les bras et sans doute un peu partout sur le corps. Mort d’inquiétude, Dylan se releva finalement de sa chaise ignorant que Liam pouvait bien s’en énervé. « Comment tu te sens? » Dylan aurait voulu poser cette simple question, mais il n’arrivait pas à dissiper l’inquiétude que la vue de Leslye dans se lit lui procurait. Il eu une pensée pour sa femme qui avait quitté la fille 48 heures auparavant pour revoir ses parents. Dylan n’aurait pas tenu le coup s’il avait du s’inquiéter pour deux personnes. « Qu’est-ce qui est arrivé, Leslye…? Pourquoi tu étais en voiture et pas chez toi!? » Demanda finalement Dylan en lui reprochant de ne pas avoir été plus responsable en se barricadant chez elle et en n’affrontant pas la tempête. « Qui était au volant? » Demanda-t-il tant à Liam et Leslye attendant des explications sur ce qui s’était passé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Mar 21 Déc 2010 - 23:26

Il y a des jours comme ça, où on se rend compte que la vie peut changer en quelques secondes. Ce mercredi 1 décembre 2011 fut un de ces jours-là pour bon nombre de personnes. Un ouragan avait fait rage. Sous-estimé par les météorologues, celui-ci s'était déchainé sur Miami, et plus particulièrement sur Ocean Grove. Cet assassin s'était tellement défoulé que bon nombre de personnes avaient été blessé, voire même tués. Leslye faisait partie de ces gens qui n'étaient pas sortis indemnes.

Couchée sur son lit d'hôpital, les yeux rivés sur le mur d'en face, la jeune fille tentait tant bien que mal d'oublier un seul instant ces dernières heures. Mais un mouvement de sa part, et une douleur dans le ventre le lui rappelait. Alors, immobile, la jeune fille gardait ses grands yeux bruns humides fixés sur un point, tentant de se remémorer les paroles d'une chanson, histoire de s'occuper l'esprit. Rien n'y faisait pourtant. Elle repensait à Andrew et elle dans le parc. Elle repensait à Andrew qui disait qu'il lui manquait son libre de biochimie. Elle entendait quelqu'un dire qu'il fallait se mettre à l'abri. Elle revoyait Andrew lui dire qu'il allait conduire. Et elle revoyait le pire: Andrew au volant, la pluie qui se déversait, le noir total devant eux, sa peur de rentrer dans quelqu'un, et puis le choc.. Fermant précipitament les yeux, quelques larmes coulèrent. D'une main pressée, elle les sécha. Parce que même si au début de sa grossesse, la jeune fille ne voulait pas de ce bébé, elle s'était faite à l'idée d'être maman. Mais Andrew n'avait pas laissé le temps à ce petit être d'ouvrir les yeux, et pour cela, elle le lui en voulait. Il y a peu de temps, elle s'était fait une promesse: ne jamais reparler à McAllister.

Quelqu'un ouvrit la porte, la sortant de ses pensées. Une infirmière. Elle s'approcha d'elle, lui prit sa température, et après quelques paroles
sympathiques disparut de nouveau dans l'embrasure de la porte. A peine Leslye eut le temps de s'asseoir sur son lit que de nouveau sa porte de chambre s'ouvrit. « T'as de la visite! » Leslye reconnut immédiatement la voix: Liam. Bien que leur relation n'était plus si cordial, Leslye était soulagée dès qu'il poussait la porte de sa chambre d'hôpital. Sa compagnie lui faisait changer les idées. Elle l'entendit fermer la porte, et en fut plus que ravie: Si Andrew trainait dans les couloirs, il ne devait pas voir qu'elle était là.Tournant la tête vers lui, Leslye l'apperçut poussant un fauteuil roulant. Le sourire qui se dessinait peu à peu sur son visage disparut aussitôt: Dylan, son parrain et cousin se trouvait être assis dessus. L'espace d'un instant, Leslye crut qu'il était paraplégique, qu'il ne pourrait plus remarcher. Aucun son ne sortit de sa bouche, mais son regard ne cessait de fixer son cousin. Liam le laissa près d'elle, et s'approcha, posant son stéthoscope dans le dos de Leslye. La jeune fille se laissa faire, soufflant alors dans un petit murmure, simple souffle qu'elle était capable d'émettre devant l'état de son cousin « Liam, t'es pas mon docteur là ». Il s'éloigna un peu, et lui posa une question « Comment tu te sens? ». Ce fut à ce moment-là qu'un petit miracle aux yeux de Leslye survint; Dylan se releva d'un coup. Il fit un pas, deux pas, et attérit aux pieds de son lit. Un petit sourire se dessina alors sur son visage. Et ne voulant pas les inquiéter plus que cela, Leslye tenta de faire un grand sourire -quelque peu forcée-, et répondit dans un ton qui se voulait le plus convaincant possible « Ca va. » Elle mentait évidemment. Mais en voyant son cousin, là, assis sur ce fauteuil, Leslye avait eu tellement peur qu'elle ne voulait pas en rajouter, s'imaginant alors, ce que lui pouvait ressentir. Ses yeux fixés sur elle, Dylan commença son questionnement. « Qu’est-ce qui est arrivé, Leslye…? Pourquoi tu étais en voiture et pas chez toi!? » Son ton inquiet, et pleins de reproches glaça un peu la jeune fille. Leslye posa ses deux mains sur le lit, et de toutes ses forces, tenta de se remettre plus confortablement assise. Ses bras meurtris lui firent mal, ses muscles eurent du mal à fonctionner. « Qui était au volant? » L'interrogatoire continuait. Echappant au regard de Dylan, Leslye détourna la tête vers Liam. « Liam, tu peux venir regarder, j'ai mal au ventre d'un coup. » Elle posa son dos contre son oreiller, pour laisser libre place à Liam. Une fois qu'il fut près d'elle, la jeune fille -qui ne souffrait pas plus que d'habitude de son ventre- murmura pour que seul lui l'entende, les yeux humides implorant sa pitié «Tu restes, hein? S'il te plait» Elle n'avait pas envie de subir l'interrogatoire de Dylan toute seule, elle n'avait pas envie d'y répondre. Elle avait simplement envie qu'ils restent près d'elle, dans un long silence.
Un coup d'oeil en sa direction, et Leslye remarqua bien qu'il était décidé à obtenir des réponses. Juste pour comprendre sans doute. « J'ai eu un accident de la route, Dylan » Les images revinrent aussitôt. Andrew. Le bouquin. Le volant. La tempête. Le manque de vision. La peur. Et le bébé. Le bébé qui n'était plus, le bébé qu'elle n'avait plus, le bébé qu'Andy avait tué. Ravalant sa tristesse, la jeune fille fit un geste de sa main droite, en montrant son corps. « Mais comme tu vois, je vais bien. J'ai juste quelques ecchymoses. Ils me gardent juste en observation, mais je vais bientôt sortir. » Un petit sourire sur les lèvres, un ton convaincant: il ne lui manquait plus que l'appui de quelqu'un. Se tournant alors vers Liam, avec un regard plus qu'insistant, la jeune fille continua « Dis lui, Liam. Dis lui que tout va bien, et que je sors bientôt. Dis lui»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Lun 27 Déc 2010 - 5:37

La réserve de la jeune fille, alors qu'il s'était approché d'elle pour s'assurer qu'elle allait bien, lui remit les pieds sur terre et il recula avec un petit sourire, consciente qu'elle avait déjà dû subir l'examen. Il n'hésita pas à fusiller Dylan du regard alors qu'il venait de se lever de son fauteuil, mais ne fit aucun geste pour le retenir, conscient qu'il devait être heureux de retrouver sa cousine en bon état. « Ca va. » « Qu’est-ce qui est arrivé, Leslye…? Pourquoi tu étais en voiture et pas chez toi!? Qui était au volant? »

Liam préférait demeurer un peu à l'écart, ne serait-ce que pour laisser le soin à Leslye et Dylan de se retrouver un moment tous les deux. « Liam, tu peux venir regarder, j'ai mal au ventre d'un coup. » Fronçant les sourcils en s'approchant de Leslye, il se demanda soudainement pourquoi elle ne lui avait pas fait part de son malaise quelques instants auparavant, lorsqu'il était encore à ses côtés. Il allait poser l'une de ses mains contre ses côtes afin de tenter de comprendre ce qui n'allait pas, mais la jeune fille reprit la parole en le coupant dans son élan, de façon à ce que Dylan n'entende pas ce qu'elle disait. « Tu restes, hein? S'il te plait. » Liam pencha légèrement la tête de côté, mais acquiesça d'un simple regard, conscient que Leslye ne voulait pas affronter son cousin toute seule. Il se tourna vers Dylan, laissant son regard dériver de la jeune fille à son ami, espérant qu'il n'aurait pas à contenir sa colère; avec la blessure qu'il avait au dos, ce serait stupide de s'énerver. « J'ai eu un accident de la route, Dylan. [...] Mais comme tu vois, je vais bien. J'ai juste quelques ecchymoses. Ils me gardent juste en observation, mais je vais bientôt sortir. » Liam reporta son attention sur Leslye alors qu'il ne pouvait s'empêcher de toussoter légèrement, faisant passer ça sur un mal de gorge soudain. Il n'était pas certain que ce soit la bonne façon d'amener les choses pour que Dylan le prenne bien, mais elle devait sans aucun doute le connaître un peu mieux et savoir comment le prendre pour ne pas qu'il s'énerve. « Dis lui, Liam. Dis lui que tout va bien, et que je sors bientôt. Dis lui. » Comment pouvait-elle le prendre comme témoin alors qu'il ne connaissait pas tout de sa condition médicale? Comment pouvait-elle lui demander de parler sans savoir, alors qu'il savait pourtant qu'elle resterait encore quelques jours, le temps de s'assurer que tout était sous contrôle? Il ne pouvait décidément pas affirmer haut et fort que Leslye était en parfaite santé; Dylan n'était pas fou, il verrait bien les ecchymoses sur son corps et il ne mettrait pas longtemps à savoir pour le bébé.

Le médecin attrapa le tabouret non loin du lit de Leslye pour s'y asseoir, passant une main sur son visage fatigué pour tenter de trouver les mots pour ne blesser et n'inquiéter personne. « Tu vas mieux, c'est vrai. Mais tu as quelques examens à faire, encore, je ne sais pas quand tu pourras sortir, Leslye ... » Il ne pouvait pas non plus lui mentir, pas à elle. Leslye était passée par beaucoup d'émotions ces deux derniers jours et il ne voulait en aucun cas la brusquer. Or, il ne pouvait pas non plus se permettre de débiter des mensonges par simple soucis de la préserver. Il ne put toutefois pas s'empêcher de rajouter sans la lâcher des yeux: « Mais ... Sans doute bientôt, tu as raison. Quelques jours, une semaine tout au plus. » Et puis, se retournant vers Dylan, qui n'avait toujours pas pris place dans son fauteuil roulant, il poussa un léger soupir en secouant légèrement la tête. « Prends pas exemple sur lui, il n'écoute rien et il s'arrange pour rester ici plus longtemps que prévu. » Menaçant, il eut un sourire légèrement sarcastique alors qu'il semblait vouloir lui ordonner de retourner dans son fauteuil plutôt que de se faire mal à essayer de jouer les héros.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Ven 31 Déc 2010 - 4:58

Muet au bout du lit, Dylan laissait Liam s’occuper de Leslye alors qu’il portait sur un œil sur son ventre. Pourtant il n’était pas dupe, il reconnaissait les signes que les gens avaient quand ils avaient quelque chose à cacher et encore plus lorsqu’ils étaient effrayés de parler de quelque chose. Dylan Summer se refusait catégoriquement de laisser son imagination dérivé à de terribles scénarios qui auraient inévitablement amplifier sa mauvaise humeur et son envie de savoir la vérité. L’idée même de brusquer sa cousine lui semblait impossible, le cœur serré de voir Leslye étendu dans ce lit d’hôpital. « J’ai eu accident de la route, Dylan. » lui répondit-elle finalement après avoir échangé quelques mots avec Liam. « Mais comme tu vois, je vais bien. J'ai juste quelques ecchymoses. Ils me gardent juste en observation, mais je vais bientôt sortir. »Dylan resta stoïque devant le sourire de Leslye qu’elle espérait être convainquant, pourtant il n’en démordait pas plus inquiet que jamais. C’était plus facile de s’inquiéter pour quelqu’un d’autre et il y excellait. « Dis lui, Liam. Dis lui que tout va bien, et que je sors bientôt. Dis lui. » Alternant son regard entre Liam et Leslye, Dylan resta immobile alors qu’ils attendaient la confirmation de Liam sur l’état de la jeune fille. Il aurait tellement voulu être médecin et comprendre le charabia des dossiers médicaux, ainsi il ne se serait pas gêner pour prendre le dossier de Leslye et de juger de son état et de toutes les précautions qu’il fallait prendre pour qu’elle sorte imderme et surtout sans d’autres complications. « Tu vas mieux, c'est vrai. Mais tu as quelques examens à faire, encore, je ne sais pas quand tu pourras sortir, Leslye ... Mais ... Sans doute bientôt, tu as raison. Quelques jours, une semaine tout au plus. Prends pas exemple sur lui, il n'écoute rien et il s'arrange pour rester ici plus longtemps que prévu. » Il ne releva pas le commentaire de Liam, sachant que malheureusement il n’arrangeait pas son état en forçant sa blessure. Mais il était comme 90 % de la population, obstiné et convaincu de savoir ce qui était bien pour lui. Et rester debout près de Leslye semblait être la meilleure chose pour son état.

Les yeux brillants d’inquiétude le professeur prit la main de Leslye dans la sienne puis se tourna vers Liam faute d’avoir essayé d’avoir des réponses de la jeune femme. « Qui est entré à l’urgence, en était dans la voiture avec Leslye? » Il s’arrêta une seconde avant de se retourner vers Leslye, les yeux qui n’avaient aucun autre but que de celui de découvrir celui qui avait été assez con pour conduire en jour d’ouragan avec sa précieuse cousine. Bien sûr, il oubliait aussi qu’il s’était présenter à l’urgence parce qu’il avait sorti de sa voiture et qu’à l’extérieur il avait été heurté par un débris. « C’est ton copain c’est ça? » lui demanda-t-il alors l’évidence le frappa. C’était sans doute un idiot du même âge que Leslye pour être aussi idiot et de prendre la voiture dans un temps aussi dangereux. Suspicieux, Dylan regarda Leslye attendant la confirmation dans son regard qu’il ne se trompait pas dans ses accusations – certes non fondées mais qui conservaient leur bon sens. « Je bouge pas d’ici, sans comprendre tout ce qui se passe et surtout sans apprendre tout ce qui s’est passé. Et oui Leslye, je veux tous les détails de ton accident. » Son ton fâché le surprit lui-même alors qu’il se sentait plus énervé qu’il ne l’aurait cru. Mais être dans cet hôpital suffisait à le pousser à bout et le rendre grincheux pour un rien. Ils étaient tous les deux biens placés pour savoir que dans le passé il n’avait jamais été très facile de lui rendre visite quand il s’était fait hospitalisé à cause de son rein. Dylan les avaient très souvent renvoyés hors de sa chambre, refusant catégoriquement qu’ils le regardent comme un malade, un invalide. Et debout devant eux, il avait l’impression qu’une fois de plus il se retrouvait impuissant. Car peu importe ce qu’il pourrait dire, ça ne pourrait pas changer le passé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Mer 5 Jan 2011 - 23:24

L'hôpital. La jeune fille y avait sûrement passé beaucoup plus de temps que la plupart des jeunes de son âge. Mais cette fois, c'était encore bien différent. Autant avant, elle gardait le sourire, riait toujours aux éclats, autant maintenant elle avait envie de pleurer. Et pour cause. Elle n'était plus la seule dont la santé avait été mis en jeu. Celle de ce foetus qui ne pointera jamais le bout de son nez l'avait anéanti. Liam dont elle demandait de l'aide, ouvrit la bouche.
« Tu vas mieux, c'est vrai. Mais tu as quelques examens à faire, encore, je ne sais pas quand tu pourras sortir, Leslye ... Mais ... Sans doute bientôt, tu as raison. Quelques jours, une semaine tout au plus » Une semaine, c'était long. 7 jours, 168 heures, 168*60 minutes.. Autant dire une éternité. La jeune fille détourna le regard, en essayant de cacher un petit soupir. « Prends pas exemple sur lui, il n'écoute rien et il s'arrange pour rester ici plus longtemps que prévu. » Elle releva aussitôt la tête vers Liam en fronçant légèrement les sourcils. Il parlait de Dylan, et aussitôt ses yeux de posèrent sur son cousin. Debout devant le lit, celui-ci s'approcha d'elle et vint prendre sa main. Ne bougeant pas d'un poil, la jeune fille l'observait. « Qu'est-ce.. » Elle fut de suite coupée. « Qui est entré à l’urgence, en était dans la voiture avec Leslye? » Il fixait Liam, attendant sans doute que celui-ci soit plus bavard qu'elle. « C’est ton copain c’est ça? » Leslye voulut ouvrir la bouche, et répondre « ex-copain », mais elle ne le fit pas. Elle savait pertinemment que son cousin n'aimerait sans doute pas entendre ce qu'elle lui aurait dit, et c'est pourquoi, en lançant un regard noir à son cousin, elle répondit. « J'ai pas envie d'en parler »Quoique le mot « ex » l'aurait surement fait jubiler. « Je bouge pas d’ici, sans comprendre tout ce qui se passe et surtout sans apprendre tout ce qui s’est passé. Et oui Leslye, je veux tous les détails de ton accident. » têtu.. Voilà le défaut principal de son cousin -ou de tout ceux qui avaient pour nom de famille Gibson (hormis elle évidemment). Têtu, et énervé. Le ton de sa voix ne laissait aucun doute là-dessus; elle n'avait plus le choix que de tout dire si elle ne voulait pas qu'il fasse une syncope.

Prenant son courage à deux mains, la jeune fille jeta un coup d'oeil à Liam, le suppliant du regard de s'occuper de Dylan si ça dégénérait, et commença à ouvrir la bouche après s'être retourné vers lui. « l'accident, ce n'est pas le plus important. » Elle s'arrêta« Dylan, tu ne vas peut-être pas apprécié ce que je vais dire, mais.. » Se mordillant les lèvres, la jeune fille stresssait. Comme à chaque fois qu'elle devait annoncé sa grossesse. Elle ne savait même pas si Liam était déjà au courant, elle ne savait plus.« tu te souviens du jour où j'étais passée chez toi? C'était il y a deux mois, je crois. » Elle s'interrompit, essayant de chercher les mots les plus doux et les plus agréables que Dylan souhaiterait entendre. Elle ne voulait pas le brusquer. « j'étais malade ce jour-là, tu voulais appeler le médecin. Mais ce n'était pas une gastro que j'avais » Pause. « Dylan, j'étais enceinte. » Enceinte? Ce mot sortit de sa bouche qu'elle entendit de nouveau la fit frissonner. Refusant de voir comment son cousin -trop protecteur- à ses yeux réagirait, Leslye reposa son regard sur le docteur. Sa présence la rassurait. Si jamais, son cousin avait des envies de meurtres, sur qui que ce soit, Liam serait au moins là pour le retenir et le calmer. Les journaux d'Ocean Grove n'auront peut-être pas dans leurs unes « Un homme tue le petit ami de sa filleuille. Parce qu'il l'avait mis enceinte».

La jeune fille tenta de nouveau de regarder son parrain, tentant de garder un visage impassible. « Mais t'en fais pas, il n'y aura pas de bébé. Le bébé est mort. » Elle s'en voulait d'être aussi crue, de garder ce visage si froid. Elle ne le tiendrait sûrement pas longtemps; à peine auraient-ils refermés la porte de sa chambre en sortant, elle éclaterait en sanglots. Parce que si elle retenait quelque chose de cet accident c'était bien la mort de cette hypothétique bébé. Pas même le fait que sa rate se soit mise à saigner, ce qui avait fait le plus peur aux urgentistes. Pas même le fait qu'Andrew soit aussi blessé, et qu'à quelques étages de là, lui aussi souffrait. Même si elle ne voulait plus lui parler, ni même le voir, Leslye s'était quand même renseigné sur son état de santé. Il était hors de danger, lui avait-on dit. Tant mieux. Il allait vite guérir, allait sortir de cet hôpital, et refaire sa vie. Elle le lui souhaitait. Mais pas avec elle. Elle ne pouvait pas, c'était bien plus fort qu'elle.
Ne voulant pas que Dylan s'éternise longtemps sur ce sujet si délicat, la jeune fille dont le regard s'était reposé sur le fauteuil qui ne servait à rien derrière lui, demanda alors. « Je peux savoir pourquoi toi aussi tu te retrouves à l'hôpital? » Elle tourna la tête vers Liam. « c'est grave? » Il est neurochirurgien, Dylan devait etre en fauteuil. Il devait sûrement être au courant de l'état de santé de son cousin. « je sais que t'aimes pas les hôpitaux Dylan, mais faut que tu l'écoutes. Tu devrais peut-être te rasseoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Dim 9 Jan 2011 - 22:47

Ce fut la gorge nouée que Dylan Summer se dressait debout aux cotés de sa cousine en attendant d’apprendre toute l’histoire donc il avait de plus en plus la conviction qu’on voulait lui cacher quelque chose. « L'accident, ce n'est pas le plus important. » Ses yeux se posèrent sur Liam étonné que Leslye lui dise que l’accident n’était pas le plus important. Alors qu’il aurait cru vivement l’inverse…après tout elle aurait pu mourir par la faute d’un adolescent qu’il avait bien envie d’étiqueté comme étant un bel enfoiré. Oui certes, son inquiétude et sa colère lui remplissait la tête de mauvais mots qu’il préférait garder pour lui. Mais il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir avant de traverser de long en large cet hôpital jusqu’à ce qu’il aille retrouver cet Andrew. « Dylan, tu ne vas peut-être pas apprécié ce que je vais dire, mais.. » Elle devinait très bien que peu importe ce qu’elle rajouterait, il y avait de faibles chances pour qu’il ‘’apprécie’’ ça. Dylan garda ses yeux rivés sur sa cousine de plus en plus impatient de cet éternel silence. « Tu te souviens du jour où j'étais passée chez toi? C'était il y a deux mois, je crois. » Il acquiesça d’un signe de tête sans savoir où elle voulait en venir. Oui il se rappelait qu’elle avait été malade à cause de ses stupides expériences avec un de ses nouveaux gadgets électroniques mais il ne s’était passé rien de spécial. A moins qu’elle allait lui annoncer soudainement qu’elle avait une maladie? « J'étais malade ce jour-là, tu voulais appeler le médecin. Mais ce n'était pas une gastro que j'avais. Dylan, j'étais enceinte. » Les mots sonnèrent dans la tête de Dylan alors qu’il ne pouvait qu’afficher un air troublé face aux aveux de Leslye. Il aurait préféré ne jamais l’apprendre de cette manière et surtout pas au passé. Comment avait-il put confondre une gastro avec les nausées caractéristiques aux femmes enceintes? « Mais t'en fais pas, il n'y aura pas de bébé. Le bébé est mort. » La bouche lui tomba alors qu’il se mit à fixer inconsciemment les plis de la couverture du lit d’hôpital. Les derniers mots de Leslye le blessèrent sans qu’elle ne s’en rende compte. Il ne savait pas pourquoi elle restait aussi immobile en lui avouant de telles nouvelles et il comprenaissait encore moins comment elle faisait pour ne pas éclater en sanglots en prononçant ses quelques mots. Alors que Leslye avait prononcée tous les faits de l’histoire il réalisait à quel point il aurait préférer être au courant de rien. Mais le jeune professeur était trop en état de choc pour se défendre en lui expliquant à quel point il aurait été le dernier à essayer de la dissuader de garder cet enfant.

Silencieux tout en faisant tous les efforts du monde pour ne pas éclater, Dylan serra les poings en entendant Leslye s’inquiéter pour lui. L’espace d’un moment il avait oublié Liam l’esprit torturé de la situation que sa cousine avait vécue seule et donc il avait été trop naïf pour ne rien voir. Rien comprendre. Elle n’était pas venue le voir pour prendre de ses nouvelles mais pour avoir du réconfort. Du réconfort qu’il n’avait visiblement pas réussi à lui donner. « Je peux savoir pourquoi toi aussi tu te retrouves à l'hôpital? C'est grave? » Aucun mot ne franchit ses lèvres alors qu’il lui semblait rassembler un plan qui ne ferait plaisir ni à Liam ni à Leslye. « Je sais que t'aimes pas les hôpitaux Dylan, mais faut que tu l'écoutes. Tu devrais peut-être te rasseoir. » Il sembla être encore plus furieux qu’il ne l’était quelques minutes auparavant, et le fait que Leslye s’adressa à lui d’une voix douce en lui voulant s’assurer de sa santé qu’il sembla perdre littéralement patience. « On s’en FOUT de moi Leslye. Bordel.» lança-t-il en regrettant immédiatement d’avoir lever la voix. « C’est à cause de Shouka c’est ça? Tu crois que parce que je voulais l’aider que j’aurais préféré qu’elle n’aille pas d’enfant dans le fond? Tu t’es imaginé que c’était la même chose pour toi? Ou encore que tu t’es dis que si je pouvais pas en avoir que je voudrais que personne autour de moi en ailles? » Il eu du mal à comprendre tout ce qu’il venait de cracher à sa cousine et sur le coup il ne réalisa pas tout de suite qu’il était entrain de l’agresser alors que c’était bien la dernière chose qu’elle avait besoin. Ça ne l’empêcha pas donner un coup de pied dans son fauteuil roulant en réprimant un cri de douleur. Qu’il aille 1 ou 20 morceaux de métal dans le dos, ça ne l’empêcherait pas de régler cette situation. À sa manière. Dylan se dirigea carrément vers la porte de la chambre avant d’être arrêté par Liam. « Où tu vas, Dylan?! » Grognant, Dylan enleva la main de Liam qui s’était posé sur son épaule pour l’arrêter. « Je m’en vas démolir la gueule à cet enfoiré. » On était soudainement très loin du professeur posé, du jeune mari aimant, de l’ami et du charmant cousin.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Mar 11 Jan 2011 - 2:39

« On s’en FOUT de moi Leslye. Bordel. » « Dylan ... » Liam avait écouté sans se mêler à la discussion, alors qu'il savait déjà ce qui allait suivre. Il s'était discrètement dirigé vers la porte afin de laisser le soin à Leslye d'annoncer la nouvelle à son cousin, même si Liam savait pertinemment que ce dernier allait mal le prendre. Il tenta néanmoins de calmer son ami dès lors que ce dernier éleva la voix, essayant en vain de garder la situation sous son contrôle. Dylan poursuivit sans même prendre en compte le soupir avisé du médecin, qui lui aurait fait comprendre d'un regard - s'il avait eu la présence d'esprit de tourner la tête vers lui - que ce n'était pas ce dont Leslye avait besoin. « C’est à cause de Shouka c’est ça? Tu crois que parce que je voulais l’aider que j’aurais préféré qu’elle n’aille pas d’enfant dans le fond? Tu t’es imaginé que c’était la même chose pour toi? Ou encore que tu t’es dis que si je pouvais pas en avoir que je voudrais que personne autour de moi en ailles? » Liam fit un pas en avant, ne serait-ce que pour retenir son ami s'il se décidait à commettre une connerie. Avec les médicaments qu'on lui administrait, c'était fort probable qu'il ne soit pas dans son état normal; Liam ne l'avait jamais vu aussi énervé. Il avait soudainement oublié, depuis plusieurs mois, que Dylan était également le cousin de Shouka et la relation plutôt chaotique qui avait unit Liam et la jeune mère pendant un certain temps aurait très bien pu tout faire foirer entre Dylan et Liam. Heureusement, son ami ne semblait pas lui en vouloir.

Le coup dans le fauteuil ne le fit même pas ciller, alors qu'il avait compris que la nouvelle était dure à avaler. Il vit son ami se diriger vers la porte et posa une main sur son épaule pour l'arrêter, poussant un soupir, tentant de le raisonner. « Où tu vas, Dylan?! » « Je m’en vas démolir la gueule à cet enfoiré. » Liam passa une main dans ses cheveux avant de retenir fermement son ami par le bras. « Tu n'iras nulle part! Tu fais chier, à la fin! » Sans prendre garde à la force avec laquelle il empoignait le bras de Dylan, il le ramena sans faire attention au fauteuil sur lequel il le poussa sans ménagement. Ses mains saisirent brusquement ses poignets, qu'il plaqua sur les bras du fauteuil roulant en forçant ainsi Dylan à demeurer tranquille. « Ça sert à rien de te débattre, tu resteras comme ça jusqu'à ce que tu te calmes! T'es blessé, bordel! Donc tu calmes tes nerfs! » Le médecin ne relâcha pas son emprise, mais posa un regard désolé sur la jeune fille couchée au milieu du lit, conscient qu'il n'aurait possiblement jamais dû emmener Dylan ici. Il n'était pas suffisamment en forme, et Leslye non plus. Dylan avait beau être révolté par la situation, Liam ne pouvait pas lui permettre de partir à la recherche du petit-ami de Leslye. L'ouragan avait fait des ravages et s'il ne connaissait pas toute l'histoire, ils n'étaient pas les seuls éprouvés. Tout le monde ici avait du mal à surpasser sa colère et ses problèmes personnels alors que tout semblait leur tomber dessus en même temps. Liam n'avait toutefois pas le droit à l'erreur, il n'avait pas le droit de laisser le doute s'installer.

« Écoute-moi bien. T'es mal placé pour lui faire la morale! Je te rappelle que toi aussi, t'es sortit malgré le temps foireux. Ils sont jeunes. Ils ont fait une erreur. Respecte au moins ça, même si c'est dur! » Il avait finalement écarté ses mains des poignets de Dylan, lui laissant le champ libre pour se relever s'il le désirait, bien que Liam l'en déconseilla fortement d'un simple regard. « Leslye ... Je suis désolé. Tu tiens le coup? » demanda-t-il en posant une fesse sur le lit, histoire de s'asseoir tout en étant prêt à rattraper Dylan si ce dernier décidait de piquer une course hors de la chambre. Or, avec son dos en compote, il n'irait pas bien loin!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Sam 15 Jan 2011 - 23:59

Assise sur son lit d'hôpital, et dès la fin de ses paroles, Leslye avait su que la suite n'allait pas être facile à encaisser pour son cousin. Elle ne s'était pas trompée. Dylan était furieux. Sa voix s'éleva d'un coup, et Leslye prit peur en l'entendant. « On s’en FOUT de moi Leslye. Bordel.» « Dylan ... » Liam tenta de s'interposer, mais c'était peine perdu. Dylan continua sur sa lancée. Jamais il n'avait été aussi énervé contre Leslye, et elle s'en voulut. « C’est à cause de Shouka c’est ça? Tu crois que parce que je voulais l’aider que j’aurais préféré qu’elle n’aille pas d’enfant dans le fond? Tu t’es imaginé que c’était la même chose pour toi? Ou encore que tu t’es dis que si je pouvais pas en avoir que je voudrais que personne autour de moi en ailles? » Dylan lançait un regard noir, et Leslye continuait de le fixer. A la fois surprise, et effrayée. Elle ne l'avait jamais vu dans cet état, jamais. Il lui semblait même que quand elle avait été le voir à l'hôpital à la suite de son vol de rein, il était plus aimable. Frissonnant de peur, la jeune fille apperçut du coin de l'oeil Liam se rapprocher d'eux. Sa présence la rassurait; Dylan pétait un câble, il pourrait l'arrêter. Un coup rude suivi d'un cri de douleur firent sursauter Leslye. Dylan se dirigea alors, furibard vers la porte et Leslye, les larmes aux yeux, se redressa sur son lit d'un coup. « Arrête! » murmura-t-elle, d'une voix à peine audible.
« Où tu vas, Dylan?! » « Je m’en vas démolir la gueule à cet enfoiré. » Assise sur son lit, la jeune fille sentit son coeur battre à la chamade. Elle passa ses jambes dans le vide; un gros effort, et elle fut vite coupée. Les courbatures et les ecchymoses lui faisaient un mal de chien. « arrête » murmura-t-elle une deuxième fois. « Tu n'iras nulle part! Tu fais chier, à la fin! »
La jeune fille releva la tête vers les deux hommes. Dylan énervé ne vit pas venir Liam. Il le choppa, et le ramena en arrière. La scène qui s'ensuivit fut violente. Liam ne se contrôlait plus. Il colla littéralement Dylan dans son fauteuil et vint maintenir ses deux bras fermement. « Ça sert à rien de te débattre, tu resteras comme ça jusqu'à ce que tu te calmes! T'es blessé, bordel! Donc tu calmes tes nerfs! » Le docteur lança un regard de désolation à la jeune fille, et celle-ci hocha la tête pour lui faire style que ça allait. « Écoute-moi bien. T'es mal placé pour lui faire la morale! Je te rappelle que toi aussi, t'es sortit malgré le temps foireux. Ils sont jeunes. Ils ont fait une erreur. Respecte au moins ça, même si c'est dur! » Liam le lâcha alors, et vint s'installer sur le lit. « Leslye ... Je suis désolé. Tu tiens le coup? »
La jeune fille hocha la tête positivement une deuxième fois, avant de réussir à dire quelques mots « ca va oui ». L'esprit ailleurs, Leslye tentait de comprendre les derniers mots de Liam. 'T'es mal placé pour lui faire la morale! Je te rappelle que toi aussi, t'es sortit malgré le temps foireux'. C'était ce qu'il avait dit.. Leslye se leva alors doucement, passa devant Liam à petits pas tellement chaque geste la faisait souffrir, et s'approcha de son cousin.
«  t'as fait quoi? » demanda-t-elle. L'énervement dont avait fait preuve Dylan avant, semblait s'être retourné sur elle. « T'étais dehors aussi? » Elle avait un tas de questions en tête, seulement quelques unes sortirent de sa bouche. « Putain! T'as pas à me faire la morale! Surtout si toi même t'es pas foutue capable de ne pas faire les même conneries! Et puis, t'es pas mon père, t'as pas à me dire ce que je dois faire, et je n'ai pas à te raconter tout! » La jeune fille lui lança un regard noir. Une minute qu'elle se contenait. Une minute qu'elle tentait de ne pas éclater en les voyant tout les deux se débattre. Et une minute, quand on sent ses nerfs se crisper, c'est une éternité. Elle était désolée de lui parler comme ça. Désolée d'être à deux doigts de l'insulter, désolée de lui balancer en pleine figure qu'il n'était pas son père, et que son avis ne comptait pas. Parce que rien de tout cela n'était vrai, elle n'y pensait même pas. Mais la colère fait faire et dire des choses horribles. La jeune fille s'approcha de Dylan, et sans aucune pitié pour lui -même dans son fauteuil roulant-, elle le poussa violemment, faisant reculer son cousin d'environ une cinquante de centimètres. Ses yeux lui lancèrent un regard noir.
« c'est ni à cause de Shouka, ni à cause de toi-même que je n'ai rien dit! Je n'osais pas, c'est tout. » La vérité, c'était pourtant lui qui l'avait dite. Elle ne voulait pas en parler à Shouka pour ne pas la faire replonger dans ses souvenirs. Elle ne voulait pas en parler à Dylan parce que lui,ne pourrait jamais avoir d'enfants. Et elle n'osait pas leur dire. « C'est pas si facile à 19 ans d'avouer à ses proches qu'on attend un enfant. Et Andrew n'est pas un enfoiré, Dylan. Il faut être deux pour faire un gosse, je te rappelle! C'est autant de sa faute que de la mienne » L'air énervée de la jeune fille ne s'était toujours pas dissipée. Ses paroles étaient crues, elle s'en voulait un peu, mais en même temps, elle ne pouvait pas faire autrement. La jeune fille lança un regard vers Liam. «Ecoutez tout les deux, arrêtez de nous prendre pour des gamins. » murmura-t-elle. Elle parlait aussi bien à Dylan, qu'à Liam. La jeune fille passa une de ses mains sur son visage. Se sentant faible, elle recula un petit peu, attrapant la rembarde du fond de lit. Elle se sentait craquer. Elle commençait à sentir les larmes monter, et elle ne pouvait pas craquer, pas là, pas devant eux. « et vous savez si c'était pour m'engueuler, ce n'était pas la peine de venir. » La jeune fille lâcha la rembarde, et sans un regard pour les hommes commença à se trainer avec difficulté jusqu'à la porte de sa chambre, préférant fuir plutôt que de rester. « C'était peut-être une erreur ce bébé, mais.. je m'y étais faite. Je le voulais.. vraiment, je le voulais » Et pour la première fois, c'était son coeur qui parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Sam 22 Jan 2011 - 22:22

En moins de deux, Dylan s’était de nouveau retrouver dans se fauteuil roulant qu’il méprisait horriblement. « Ça sert à rien de te débattre, tu resteras comme ça jusqu'à ce que tu te calmes! T'es blessé, bordel! Donc tu calmes tes nerfs! » Serrant les dents sous l’emprise de la colère, il n’y pourtant aucun autre choix que de se laisser faire alors que Liam venait de le pousser sans ménagement. Dylan savait que c’était idiot de bouger dans son état, alors que pendant quelques instants il eu le souffle coupé sous la douleur. « Écoute-moi bien. T'es mal placé pour lui faire la morale! Je te rappelle que toi aussi, t'es sortit malgré le temps foireux. Ils sont jeunes. Ils ont fait une erreur. Respecte au moins ça, même si c'est dur! » Il resta immobile devant son ami qui lui remit sur le dos les paroles qu’il avait prononcé à sa cousine. Il ne faisait aucun doute que Summer savait qu’elle n’avait pas besoin de son intervention pour aller mieux, surtout après l’épreuve très éprouvante qu’elle avait eue. Bien évidemment, Liam avait raison qu’il était bien mal placé pour faire la morale à Leslye alors qu’il n’avait non seulement été à l’extérieur en temps de tempête mais il avait été bien imprudent de prendre sa voiture. Un geste qui aurait pu lui couter la vie. « Leslye ... Je suis désolé. Tu tiens le coup? » Soudainement plus calme, Dylan ne ravala son orgueil face à Liam qui semblait partager une relation beaucoup plus amicale que lui avec Leslye. Aveuglé par le flot de différentes émotions, il baissa les yeux sur le sol en essayant de s’enlever l’envie de chercher cet Andrew. Ce n’était ni le moment, ni une bonne idée. « T'as fait quoi? T'étais dehors aussi? Putain! T’as pas à me faire la morale! Surtout si toi même t'es pas foutue capable de ne pas faire les même conneries! Et puis, t'es pas mon père, t'as pas à me dire ce que je dois faire, et je n'ai pas à te raconter tout! » Il releva la tête lorsqu’il sentit la présence de Leslye à quelques pas de lui n’osant plus rien dire tellement il réalisait combien il était aller trop loin. Il se sentit encore plus mal alors qu’elle lui dit qu’il n’était pas son père et qu’il n’avait pas à lui dire quoique ce soit. Jamais il n’avait souhaiter qu’elle croit tout ça et plus que jamais il eu le sentiment qu’elle allait l’exclure de sa vie tout simplement parce qu’il tenait trop à elle. Un rôle qu’il avait trop pris à cœur et qui devait l’étouffer. Ce fut parce qu’il posa ses mains sur les roues du fauteuil que celui-ci se heurta contre le mur sans le renverser au sol. C’est devant une Leslye énervée qu’il fit face sans se débattre. « C'est ni à cause de Shouka, ni à cause de toi-même que je n'ai rien dit! Je n'osais pas, c'est tout. C'est pas si facile à 19 ans d'avouer à ses proches qu'on attend un enfant. Et Andrew n'est pas un enfoiré, Dylan. Il faut être deux pour faire un gosse, je te rappelle! C'est autant de sa faute que de la mienne »

Il était prêt à lui concéder que ce qu’elle lui disait, il comprenait mais c’était bien plus facile de remettre la faute sur l’intrus dans la situation. Lui qui avait souhaité qu’elle reste encore très longtemps une petite fille, sa petite cousine n’en était déjà plus une sans qu’il ne l’aille réaliser. Jusqu’à aujourd’hui. « Je t’aurais aider Leslye. Je vous aurais aidé tous les deux. » Avoua-t-il malgré qu’il eu du mal à articuler qu’il aurait aussi aider Andrew. « Ecoutez tout les deux, arrêtez de nous prendre pour des gamins. » Dylan se serait bien levé pour la serrer dans ses bras mais après ce qu’il avait fait, il préférait partir pour ne plus lui faire de tort. « Et vous savez si c'était pour m'engueuler, ce n'était pas la peine de venir. C'était peut-être une erreur ce bébé, mais.. je m'y étais faite. Je le voulais.. vraiment, je le voulais » Déchiré par les confidences de Leslye, le jeune professeur s’en voulait de ne pas trouver les mots pour rassurer sa cousine, et encore plus de ne pas pouvoir changer les choses comme elles étaient désormais. Tout ce qu’il souhaitait désormais c’était partir. « Je suis désolé, Leslye.» articula-t-il avant de se retourner vers Liam et de mettre ses mains sur les roues du fauteuil. Masquant sa peine, il lui fit signe qu’il voulait qu’il le reconduise à sa chambre. Qu’ils y croient ou pas, Dylan allait se tenir tranquille pendant un bon moment.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you Dim 23 Jan 2011 - 18:25

Liam préféra écouter les reproches de Leslye à son cousin sans réellement prendre part à la conversation, conscient que ce n'était pas vraiment à lui d'intervenir. Dylan se sentait coupable, ça crevait les yeux, mais Liam se contentait de les observer tous les deux, accusant le coup sans fléchir lorsque la jeune fille leur demanda d'arrêter de les traiter comme des gamins. Liam avait l'impression qu'il ne l'avait jamais autant traitée comme une adulte, mais vu tout ce qu'il avait pu lui dire avant concernant ses gamineries et le fait qu'elle ne pouvait pas comprendre parce qu'elle était trop jeune, il préféra garder le silence en poussant simplement un léger soupir. Il comprit toutefois que Leslye se sentait soudainement oppressée et qu'elle n'avait pas pesé ses paroles, ça ne servait à rien de le lui reprocher. « ... C'était peut-être une erreur ce bébé, mais.. je m'y étais faite. Je le voulais.. vraiment, je le voulais » Évidemment qu'elle le voulait. Évidemment qu'elle s'y était faite. Liam n'avait eu qu'à apprendre que sa copine était enceinte pour qu'il veuille l'enfant qu'elle portait, quand bien même ils étaient jeunes et qu'il ne savait pas comment ils allaient bien pouvoir gérer. Il n'imaginait pas ce que devait ressentir Leslye à cet instant et il posa le regard sur la silhouette de la jeune fille, qui venait tout juste de s'éloigner. Il se releva néanmoins afin de se diriger vers elle et empoigner doucement ses épaules pour la ramener vers le lit. « Ça va s'arranger, tu verras. Tout finit toujours par s'arranger. »

Il ne pouvait décidément rien faire d'autre que tenter de la rassurer et ce fut le grincement des roues sur le carrelage après les excuses de Dylan qui firent se retourner le médecin alors qu'il acquiesçait d'un léger signe de tête. « On va y aller, nous, Leslye. Ce sera mieux pour tout le monde. » murmura-t-il finalement dans un soupir en saisissant les poignées du fauteuil pour le pousser hors de la chambre. Il se retourna avec un léger sourire en direction de la jeune fille, alors qu'elle devait savoir qu'elle pouvait le demander en tout temps si jamais quelque chose n'allait pas. « Allez, monsieur moralisateur. C'est le temps de rejoindre ta chambre. T'as vraiment agit comme un idiot, tu le sais ça? Mais un idiot convaincant. » affirma Liam avec un léger sourire en donnant une tape légère et amicale sur l'épaule de son ami. Ça ne servait à rien de lui faire la morale pour l'instant, Dylan semblait se sentir suffisamment mal comme ça. Il le ramena donc à sa chambre et l'aida à prendre place dans son lit sans se péter la gueule, avant de recevoir sur son bipeur le bruit caractéristique de quelqu'un qui avait décidément besoin de son aide. « Fais pas le con et reste tranquille, veux-tu? Je n'ai pas envie de te récupérer à moitié mort dans les couloirs. Je reviendrai plus tard. » Le médecin disparut dans l'encadrement de la porte avant de rendre au bloc opératoire, là où il devrait sans doute donner son avis.

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: I'll be there for you

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-