AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptySam 4 Déc 2010 - 21:38

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Melanie36 ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Spn28
Tel les fils invisibles d'un pantin, tu me retiens! Lorsque je tombe, je vois ton ombre...

    Tiens! Il est midi et Max n'est toujours pas rentré! Voilà ce que j'étais en train de me dire, ce n'était pas tout à fait son habitude mais ce n'était pas non plus très inquiétant en fait...Après tout nous ne passions pas tout notre temps scotchés l'un à l'autre. N'empêche que je me demandais quand-même ce qu'il pouvait bien ficher. Etait-il encore en compagnie de cette Cléo? Pas méchante la fille, d'ailleurs elle était même assez sympathique avec moi. Le peu de fois où l'on s'étaient croisées, elle essayait de faire la discussion avec moi, au moins j'étais pas transparente c'était déjà un bon point. Moi et comme à mon habitude j'étais rentrée à la maison pour déjeuner devant mon ordinateur portable, surfant à droite et à gauche comme toutes les fois où je me retrouvais toute seule. C'est à dire bien souvent, ben oui je sors pas beaucoup en fait c'est peut-être pour ca que Cléo m'a proposé de l'accompagner boire un verre un de ces soirs...Elle a eu pitié de moi et du peux de vie sociale que j'ai. Moi asociale? Non non pas du tout...j'ai des amis rassurez-vous c'est juste que j'aime bien trénailler chez moi et puis ca m'évite de m'attirer trop d'ennuis, ce qui est assez fréquents avec moi et ma manie de tomber sur de sales types.

    Pas une seule seconde je n'avais écouté la météo, pas une seule seconde de plus je ne me serais doutée de ce qui se préparait au dehors. Quand la première fenêtre du salon éclata, je lâchais un petit cri suraigu de stupéfaction. Quoi???? Qui a jeté une pierre dans la vitre, non mais ces gamins je vous jure!!!! Puis un coup de vent s'engouffra dans la pièce, mes cheveux en étaient tout ébouriffés! La pluie battantes, et VLAN une autre fenêtre qui s'ouvre à la volée. Ohhhhhh quoi??? Un démon, un esprit frappeur c'est quoi ce bordel bon sang...Non ce n'est qu'une tempête. Qu'une non mais ma pauvre Elina t'as vu cet ouragan? Tu ferais bien mieux de chercher à te réfugier en bas. A la cave. Non non pas la cave, j'aime pas y'a plein de demoiselles velues à huit pattes en bas!!! DES ARAIGNEES han mamamia non mais je n'avais pas trop le choix allez savoir si c'était une simple petite tempête ou une anomalie ouragentesque de force 8!! Avec courage j'optais pour la cave. Brrr fais noir là-dedans, à tâtons je cherche l'interrupteur faudrait pas non plus que je roule comme une balle jusqu'au bas de l'escalier.

    Juste deux secondes auparavant j'avais chopé mon portable, je composais déjà le numéro de Max. La sonnerie me paraissait interminable...tuuut tuuuut tuuuut ALLO ALLOOOOOOOOOO MAXXXXXXXXXXXX Bon sang mais répond quoi!!!
    MAX???? C'est Eli...t'es là dis-je quand enfin j'entendis le son de sa voix me répondre.Mais je n'eu guère le temps de lui en dire plus que déjà la communication était coupée...BIP BIP BIP. Satané portable...Le vent soufflait terriblement et je n'étais pas rassurée du tout. Devais-je rester ici en bas à l'abri ou tenter une sortie? Je n'avais pas été préparée à ce genre de désastre moi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyDim 5 Déc 2010 - 17:52

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... 148594006png ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Spn28
Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

@Starry Eyad ; Eli ? (a)





Flash Back ; 01 Decembre 2011, Ocean Grove, pendant l'ouragan
Citation :

Max était paisiblement assis au bar, savourant son septième verre de rhum, il commençait sérieusement à avoir un sacré coup dans le nez. A ce moment précis, il ne se doutait pas une seule seconde de ce qui allait se passer. Son portable sonna, avec beaucoup de difficultés il l'attrapa dans sa poche en ronchonnant, voyant « Elina » s'affichait il s'adoucit aussitôt. « Eli ? » la communication grésillait, si bien que Max doutait pertinemment que sa soeur ait pu comprendre quelque chose néanmoins, il tendit l'oreille pour entendre sa voix. « MAX???? C'est Eli...t'es là ? » La communication eût le malheur d'être coupé. Max lâcha de nombreux jurons, Elina avait l'air si inquiète au son de sa voix que s'en était plus qu'affolant pour le jeune homme. Il tenta de rappeler, sans succès et alors qu'il allait exploser son téléphone contre le sol du bar, les vitres et diverses bouteilles du bar se brisèrent, Max se jetant au sol par réflexe. C'était quoi ça encore ? Max releva les yeux, soudainement il était devenu stoïque face à ce « truc » tourbillonnant et dévastant qui emportait tout sur son passage ; maison, panneaux, arbres, voitures et très certainement des vies. La seule personne qu'il avait en tête c'était sa petite soeur. Il se maudissait lui-même, pourquoi n'avait-il pas regardé la météo ? Il aurait pu prévoir cette catastrophe... Pourquoi avait-il décidé de ne pas manger chez lui ce midi-là et de laisser Elina toute seule sur Apple Road pendant qu'il se baladait sur la plage ? Il se trouvait décidément très con. Pourquoi n'était-il pas rentrer quand il avait vu le temps se dégrader ? Mentalement, il s'insultait de tous les noms sans pouvoirs bouger pour autant, ses muscles s'étaient figés face à une telle catastrophe. Il était choqué et un tas de questions se bousculaient dans sa tête.

Plaqué au sol, il regardait l'ouragan se sentant bien trop impuissant à son goût. La seule chose qu'il désirait présentement c'était de pouvoir se relever et prendre Elina dans ses bras. Il en oubliait tout le reste tant il était obnubilé par son adorable soeur. S'appuyant sur un tabouret, il se releva. Il allait partir de se foutu bar et retourner chez lui. « Vous, vous restez là. » Le barman avait utilisé un ton très autoritaire, munit d'un regard noir. C'était qui ce bouffon qui voulait l'empêcher de rejoindre Eli ? Surtout dans l'état où il était. Il ne connaissait pas Max et il ignorait très certainement qu'il était capable d'avoir des réactions très violentes. Max énervé tourna le regard vers l'ouragan, c'est vrai que c'était un pari fou, l'ouragan étant encore bien trop près, il allait y laisser sa vie rien d'autre. Cette once de raison permit au barman d'éviter un coup de poing en pleine figure et sûrement que cela avait évité la mort du jeune Blackross.

Néanmoins, il ne fallait pas rêver, Max avait toujours qu'une seule idée en tête et dès lors qu'il le pourrait, il retournerait chez lui, Ouragan, ou pas.

Retour au présent


Il Fallait l'avouer, Max avait galéré à quitter ce bar, il ignorait combien de temps c'était écoulé mais, beaucoup trop à son goût. En quelques minutes, cet ouragan avait tout dévasté sur son passage et Ocean grove ne ressemblait plus qu'à un champs de ruines. Tout ce qui avait pu prendre du temps dans cette ville était à présent poussières, les dégâts matériels étaient importants, il fallait espérait que le bilan humain ne serait pas aussi catastrophique. Il fallait espérer qu'il ne soit rien arrivé à Elina. Max avait roulé aussi vite qu'il pouvait avec sa veille poubelle, la garant en plein milieu de la route devant les décombres de sa maison. Un frison parcouru son corps, il ne roulait pas sur l'or avec Elina et tout ce qu'ils avaient été à présent en ruine, son ventre se tordait dans tous les sens, face à cette ignoble vision.

Cependant, Max ne pris pas une seconde de plus pour admirer les dégâts réalisés par la catastrophe, il se précipita dans le restant de la maison, dans les décombres plus exactement. « Elina ? » il hurlait, commençant déjà à être plus inquiet qu'il ne faudrait, son coeur battait de plus en plus vite ; où pouvait-elle être ? Il refusait catégoriquement d'accepter l'éventualité qu'il ait pu lui arriver quelque chose de grave. Si c'était le cas, il ne tarderait pas à se tirer une balle.

Les trois quarts de la maison n'était plus que des ruines, il n'y avait plus d'étage, plus de cuisine, plus de salle de bain, il ne restait plus qu'un infime bout du salon, la moitié du garage et la cave qui était encore la seule pièce intacte. Max se trouva très con à cet instant de ne pas y avoir songé, la cave était encore l'endroit le plus sur de la maison dans ce genre de situation. Sans plus attendre, il se précipita dans les escaliers qui menaçaient de ne plus tenir très longtemps. Tout était poussière, cette cave habituellement froide désagréable et poussiéreuse était à présent encore plus ignoble, elle ressemblait à un bâtiment de guerre, prêt à s'effondrer au prochain coup de vent. Max regarda partout autour de lui, il ne voyait sa soeur nulle part et son coeur commençait à s'accélérer de nouveau, l'inquiétude s'amplifiant toujours. Puis il entendit des bruits de mouvements, aussitôt, il se dirigea vers le fond de la cave, dans l'angle. Sa soeur était recroquevillée sur elle-même, il était tellement inquiet qu'il ne l'avait pas vu avant.

Il s'était précipité à ses côtés sans plus attendre, la prenant dans ses bras, la serrant aussi fort qu'il pouvait. « Eli... » il n'arrivait pas à en rajouter davantage, il avait le souffle court et trop d'émotion dans la voix. Il était à cet instant l'homme le plus heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyMar 7 Déc 2010 - 14:53

    Pourquoi fallait-il que ce foutu, fichu portable me lâche juste au moment où j'avais Max au bout du fil? C'était toujours quand vous en aviez le plus besoin que la technologie vous lâchait honteusement. J'ai bien failli le claquer au sol de rage mais ca aurait été vraiment très débile, si jamais ca remarchait plus tard...j'aurai juré tout les saints de l'avoir bêtement foutu en l'air. Le vent semblait souffler de plus en plus fort au dehors mais aussi à l'étage. On entendait des bruits de fracas, des bruits de verre qui éclatait. De gros bruits sourds de choses lourdes qui se renversent, et voyez vous ca à peine étions nous installés que tout serait à recommencer. Déjà que nous ne roulions pas sur l'or, j'espérais qu'au moins Max avait eu l'idée de génie de prendre une assurance pour la maison. Je me mit à penser à Las Vegas, je n'avais pas la moindre envie de retourner là-bas, et en même temps, maintenant je culpabilisais d'avoir forcé un peu la main de Max à revenir ici.

    C'était maintenant l'heure des regrets, je me disais et si Max se précipite dehors pour me rejoindre et qu'il lui arrive malheur???? JAMAIS non jamais je ne me le pardonnerais. Je mourrais de chagrin si nous devions être séparés par ma propre bêtise. Le déluge ne cessait de vouloir prendre de l'ampleur, de plus en plus de bruits, je frissonnais, je me sentais perdue dans ma propre maison et je n'aimais pas ca du tout, rester là comme une blonde ne pouvant pas réagir face aux problèmes.

    La porte de la cave s'ouvrit brusquement, claquant contre le mur et manquant de sortir de ses gonds, mais il se passait quoi au juste c'était armageddon? La fin du monde? Les Mayas ne l'avaient-ils pas prévue pour 2012, ils s'étaient trompés d'un an ou quoi??? Tant de questions qui se bousculaient dans ma tête en ce moment. Le vent s'engouffra dans la cave, comme si la situation n'était pas déjà assez sordide comme ca. La poussière de l'endroit vola, des choses tombèrent au sol dans de gros bruits, je me relevais de ma cachette de fortune mais il faisait tellement noir, que je n'y voyais rien du tout et boum, un choc. Ma tête heurta une étagère vissées au mur juste au dessus de moi.

    "Ouch...aie" lachais-je immédiatement alors que je sentais une douleur aigue me vriller le crâne. Je fus déstabilisée et mes jambes se mirent à se dérober sous moi. Et je m'étale sur le sol, perdant momentanément conscience.Le gros black out...Je ne sais combien de temps ne s'écoula avant que je n'entende crier mon nom au loin...ca semblait tellement lointain alors que je me réveillais et recroquevillais dans un coin de la cave délabrée. Il me fut la chaleur de ses bras pour comprendre que c'était Max, qu'il était enfin là près de moi,que je n'étais plus seule et que le calme semblait avoir repris ses bons droits. Je me serrais alors tout contre lui, enfouissant mon visage dans son cou comme une petite fille apeurée.

    "Oui c'est moi...qui d'autres hein c'est pas Cléo c'est clair... répondis-je en me reculant un peu. Eli ou comment lâcher une connerie au moment le moins propice! Non ce n'était pas une pointe de jalousie, ou peu-être que si mais légèrement dissimulée.Je rigole. le rassurais-je. Rigoler en ce moment ben oui c'était aussi ca Eli, rigoler pour dédramatiser les choses. Puis je le serrais à nouveau contre moi, brièvement. Le remerciant à ma manière d'être venu me retrouver. Je me levais enfin, même si on y voyait toujours quasi rien mais on pouvait constater que la cave avait subit quelques dégâts. Comment allait-on retrouver la maison. Et si tu nous sortais d'ici avant que le plafond ne s'effondre sur nous? encore une fois c'était Max, Max mon héros qui comme toujours me sortais d'une mauvaise passe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyMer 8 Déc 2010 - 19:02

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... 148594006png ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Spn28
Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

@Starry Eyad ; Eli ? (a)
Il s'était fait un souci pas possible, il n'avait jamais eu aussi peur de la perdre qu'aujourd'hui, même les connards qui lui tournaient autour n'étaient pas si dangereux que cette « violente bourrasque de vent ». Il s'était inquiété et elle, elle avait encore le sens de l'humour, elle était sensationnelle, rien que pour ça, il était complètement fou d'elle. « Oui c'est moi...qui d'autres hein ce n'est pas Cléo c'est clair... » Il déposa un baiser sur son front pour ne pas lui montrer que ses muscles c'étaient crispés lorsqu'elle avait prononcé le prénom de Cléo. Savait-elle seulement qui était cette Cléo ? L'avait-elle seulement déjà rencontré, il craignait déjà le pire et s'il semblait calme, à l'intérieur il fulminait. Cléo ne perdait rien pour attendre, il devait savoir. « Je rigole » avait-elle ajouté, sûrement pour le rassurer comme il n'ajoutait rien, en même temps, elle venait de lui parler de Cléo. Il la serra contre lui, ne se décidant absolument pas à la lâcher, il avait eu bien trop peur pour faire une telle chose. « Je ne vois pas ce que Cléo vient faire là. » Il ne rajouta rien de plus, ne sachant pas comment lui dire qu'il avait eut besoin d'entendre sa voix pour être sûre qu'elle était consciente, qu'il ne l'avait pas perdu. À son tour, elle le serra contre elle, signe de « merci ». Il lui offrit un large sourire, l'observant se lever, se méfiant qu'elle ne tombe pas. « Et si tu nous sortais d'ici avant que le plafond ne s'effondre sur nous? » Max afficha un très beau sourire, soulevant sa soeur, comme une princesse, comme s'il refusait de la laisser marcher, de la laisser grandir. Fichu amour fraternel, Elina ne pourrait jamais avoir une vie sans qu'il ne veille au grain

Ils étaient maintenant hors de chez eux ; du moins ce qu'il en restait. Il la déposa au sol, vérifiant à la lumière du jour qu'elle n'avait rien. Du moins, rien de grave, quelques écorchures visibles mais, pas de blessures importantes, néanmoins il préféra s'en assurer. « Tu n'as rien ? » dit-moi que tu n'as rien, voilà ce que disait son regard inquiet, il était incapable de se rassurer. Il se rapprocha d'elle, à nouveau, il ne pouvait pas s'éloigner à plus de cinq centimètres. Il plongea ses prunelles dans celles de sa petite soeur. « Au fait, tu connais Cléo ? » Il fallait croire que la question le perturbait un peu trop. Il voulait savoir ce que sa « victime » trafiquait avec sa soeur. Il faut dire, qu'à ses yeux une relation entre Cléo et Eli représentait un véritable danger. Il était quand même culotté, lui était lié d'amitié -secrètement- avec Gabby et elle, elle n'avait pas le droit de partager une amitié avec sa « victime ». Enfin, ce n'était pas tout à fait pareil certes, il ne voulait même pas imaginer comment réagirait Eli si elle apprenait ce qu'il faisait à la demoiselle Oferson.

Un léger coup de vent souffla, dernière trace de l'ouragan, Max prit sa petite soeur dans les bras, comme pour la rassurer. C'était bel et bien finit cette fois. Il s'approcha de son oreille pour y murmurer, « j'ai eu peur de te perdre, qu'il t'arrive quelque chose. » Je t'aime ça c'était un peu plus compliquer, même beaucoup plus compliquer à dire, il avait déjà eu du mal à lui dire qu'il avait eu peur pour elle. L'expression des sentiments chez lui était encore difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyMer 15 Déc 2010 - 17:51

    Il ne voyait pas ce que Cléo venait faire là pourtant, moi, j'avais bien remarqué que cette jeune femme faisait de plus en plus partie de l'entourage de mon frère même si je ne savais pas exactement ce qui les unissait. Et c'était peut-être justement là que le bas blessait. Je la voyais parfois chez nous, mais je ne savais quasiment rien d'elle et Max se gardait bien d'éclairer ma petite lanterne. Ce qui je vous l'avoue avait le don de m'ennuyer sévèrement comme s'il se mettait soudain à me faire des cachoteries alors que nous étions si proches. Boudeuse moi? Non pas du tout...ou alors juste un petit peu quand-même, ce n'était pas que j'aimais faire ma mêle-tout mais quand il s'agissait de Max je n'aimais pas trop être tenue à l'écart ainsi. Je ne lui répondit toutefois pas, je me contentais de lui servir ma petit mine de gamine boudeuse qui n'a pas le joujou qu'elle désire. Puis d'un seul coup je fus soulever dans les airs...Non pas réellement les airs mais plutôt dans ses bras, tel un prince charmant enlèverais sa princesse alors qu'elle est détenue dans un donjon par une vilaine sorcière. Ce n'était pas le cas sauf si on comparais l'ouragan à une vielle mégère.

    Lorsque mes deux pieds retouchèrent le sol, j'entendis sa voix douce me demander si je n'avais rien. Mes yeux se posèrent d'abord sur son visage puis ils passèrent en revue mon état général.
    " Ben une belle bosse sur le front, j'crois puis deux ou trois bleus par-ci par là mais je crois que tout roule sinon..." lui répondis-je afin de mettre un terme à son anxiété qui m'était presque palpable. Ma main se posa sur son bras comme si je cherchais à garder appui contre lui, comme si je ne l'avais pas fait j'aurai pu tanguer sur mes jambes, le choc très certainement, j'étais encore un peu étourdie en fin de compte.
    " Que quoi Cléo? Ben quoi tu crois que j'ai pas remarqué la jolie brune que tu sembles fréquenter ces temps-ci? Je suis pas aveugle tout de même Max. Mais non je la connais pas trop, elle s'est juste présentée un jour quand elle a sonné à la porte et que tu n'était pas là..."
    D'ailleurs pourquoi était-il autant sur la défensive, pourquoi voulait-il savoir jusqu'à quel point je connaissais "sa" Cléo? Je regardais Max comme si j'essayais de le sonder, avec circonspection..."Pourquoi ca te dérangerais tant que je la connaisse?" bah oui c'était ca aussi Elina. Franche et directe je ne pu retenir cette question qui me taraudait soudainement, ca le gênerais autant que ca? Ou c'est juste de la curiosité, après tout ca tient de famille...

    Un coup de vent nous balaya, nous n'avions même pas encore jeté un petit oeil au dégats qu'avait fait cet ouragan imprévu sur notre doux foyer...Ses bras se refermèrent à nouveau sur moi comme geste protecteur à cette engouffrement froid. "Je sais mais tu es là, et tant que tu seras là rien de grave ne pourra m'arriver Max!" lui dis-je comme si je cherchais à la rassurer à mon tour. Ben dis donc le spectacle n'est pas beau à voir hein... reprenais-je alors que je m'écartais de lui posant mon regard sur le spectacle de désolation qui nous servait à présent de maison...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptySam 18 Déc 2010 - 1:14

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... 148594006png ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Spn28
Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

@Starry Eyad ; Eli ? (a)


Il était rassuré, sa soeur n'avait rien de grave et heureusement ! Il s'en serait voulu éternellement autrement, il aurait regretté amèrement ses sept verres de rhum que l'inquiétude avait déjà fait disparaitre de son sang « Ben une belle bosse sur le front, j'crois puis deux ou trois bleus par-ci par là mais, je crois que tout roule sinon... » Il baisa son front, comme un bisou magique, celui qu'on fait sur les bobos des enfants. Max prenait toujours sa soeur pour une enfant et ça ne changerait jamais puisqu'elle sa petite soeur. Elle s'appuya contre lui, tentant de garder son équilibre. Elle était encore un peu faible et étourdie ce que le grand-frère pouvait tout à fait comprendre. Max ramena doucement sa soeur à lui, pour la serrait bien contre lui et qu'elle ne risque rien, au moins dans ses bras, il était certain qu'il ne lui arriverait rien.

Ce grand-frère protecteur qu'était Max était actuellement inquiet et intrigué, sa petite soeur avait prononcé un prénom que le jeune aurait préférer ne jamais entendre sortir de la bouche de sa soeur. Cléo. « Que quoi Cléo? Ben quoi tu crois que j'ai pas remarqué la jolie brune que tu sembles fréquenter ces temps-ci ? Je suis pas aveugle tout de même Max. Mais non je la connais pas trop, elle s'est juste présentée un jour quand elle a sonné à la porte et que tu n'étais pas là... » Alors, c'était ça ? Eli croyait vraiment que Max pouvait vivre une histoire avec Cléo ? Du moins, une véritable histoire, avec une relation « normale » ? Elle était loin du compte et Max en était soulagé. Doublement d'ailleurs, puisqu'elle ne connaissait pas plus que ça la demoiselle. Enfin, il repassait en boucle les paroles de sa soeur, elle foutait quoi Cléo, chez Max alors qu'il était absent ? Elle n'avait rien à y faire, elle préparait quelque chose, Max en était persuadé. Il allait épiée la vie d'Elina s'il le fallait, il refusait que Cléo joue de sa petite soeur. Enfin, il afficha un large sourire, ne laissant rien paraître à sa suspicion, il replaça une mèche de cheveux de sa soeur. Il voyait bien le regard de sa soeur, elle voulait en savoir plus sur Cléo. Peut-être était-elle jalouse, de Cléo, peur qu'elle prenne sa place et puis, elle se sentait sûrement délaissé, parce qu'elle croyait que son frère lui faisait des cachotteries. Bien évidemment, c'était le cas, mais, pas tout à fait dans le genre qu'Elina soupçonnait. « Pourquoi ça te dérangerais tant que je la connaisse ? » Oui énormément ! Il aurait aimé lui dira ça mais, il ne l'aurait jamais fait, il se contenta d'un haussement d'épaules. « Cléo et moi c'est purement sexuel. » Il avait lâché cela tout à fait naturellement, en regardant Eli dans les yeux. Il ne lui avait pas menti, il ne lui avait pas tout dit certes, mais, ce n’était pas un mensonge. C’était une façon comme une autre de lui dire qu’elle n’avait pas à avoir peur de Cléo –mais, aussi de lui dire qu’il n’avait pas de confiance particulière en Cléo et que par conséquent, il se méfierait de cette amitié-. Il ne dirait jamais à Elina qui était vraiment Cléo à ses yeux.

Sa soeur dans les bras, il était plus rassuré que jamais et c'était la seule chose qui comptait à ses yeux. « Je sais mais, tu es là, et tant que tu seras là rien de grave ne pourra m'arriver Max ! » Elle cherchait à le rassurer, c'était adorable mais, Max savait pertinemment qu'il ne pouvait être toujours là pour sauver sa soeur de toutes les situations et ça le tuait depuis sa plus tendre enfance, il avait toujours été très protecteur envers elle. Une nouvelle fois, il embrassa le sommet de son crâne, en guise de réponse. Posant son regard sur sa soeur, il remarqua qu'elle regardait le sublime champ de bataille qu'était devenue leur maison. « Ben dis donc le spectacle n'est pas beau à voir hein... » Max acquiesça, de la tête, tout était poussière ou presque mais, Max souriait. Un sourire débile était sur ses lèvres, parce qu'il avait sa petite soeur à ses côtés et c'était bien la seule chose qui lui importait. « On s'en sortira, comme toujours... » Oui, jusque là, les deux Blackross s'en était toujours sorti, même des pires situations, il n'y avait pas de raisons que cela change. Elina n'avait pas de raison de s'en faire, Max trouverait une solution, il ferait des heures en plus, il trouverait un autre boulot, légal ou pas. Il ne voulait pas que sa soeur s'occupe des dégâts matériels.

Lâchant un instant sa soeur, il retira sa veste, la posant sur les épaules de sa soeur avant de la reprendre dans ses bras. Il fallait croire qu'il ne voulait pas qu'elle quitte le creux de ses bras. « Ne te soucis de rien, d'accord ? Sauf peut-être d'où on va passer la nuit ce soir. » Il eût un rire bref, lui aussi pouvait être du genre à rire quand il ne fallait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyVen 7 Jan 2011 - 15:10

    « Cléo et moi c'est purement sexuel. » me dit-il aussi sec.
    Mes yeux s'arrondirent comme des soucoupes, je ne m'attendais pas le moins du monde à ce qu'il me lâche une chose pareille, comme si cela coulait de source en plus. Oh bien entendu, je savais que mon frère avait une vie assez dissolue mais il était vraiment rare que l'on parle de ces choses-là tout les deux. J'étais un peu choquée mais pas autant que cela dans le fond, je n'étais pas aussi ingénue que ce qui paraissait. Puis je fis une petite moue désapprobatrice.

    "Un jour il faudra que tu penses à revoir les priorités dans ta vie Max, j'espère que tu trouveras une personne qui attirera un peu plus de...d'importance dans ta vie."

    Oui j'espérais sincèrement qu'un jour Max trouve la personne unique qui fixerait enfin sa vie et qui peut-être même le sortirait de ses déboires alcoolique que je désapprouvais ouvertement. En attendant je regardais toujours le fabuleux, monstrueux désastre de notre habitation ravagée. Je ressentais une grande désolation, et une flemme incroyable en pensant à tout ce que nous devrions ramasser, ranger, arranger, reconstruire et surtout à tout le fric qui allait filer la dedans. Fric que nous n'avions pas en réserve. <> me disait-il d'une voix très rassurante même apaisante. Max était toujours emprunt d'un optimisme à faire pâlir moi j'étais souvent pessimiste. Je tente de sourire, mais le coeur n'y est pas vraiment. Oh bien entendu sa présence me réjouis, me rassure, je suis heureuse de n'avoir rien de cassé et qu'il se porte bien. Ce n'est pas non plus que j'attache plus d'importance au matériel non mais je me dis, je me demande quand Max et moi serons nous réellement heureux, n'avons nous déjà pas assez subit dans cette vie pour être au moins une fois à l'abri des ennuis?

    " Alors là aucune idée...en tous cas c'est clair que c'est pas ici qu'on pourra passer la nuit. On devrait peut-être vois si on peux rassembler deux trois affaires pour nous changer et aller voir ailleurs non? lui répondis-je en posant ma tête sur son épaule protectrice. Puis elle leva les yeux vers lui, lâchant un bref soupir.

    "Au moins nous allons bien tout les deux c'est déjà ca...dis-je d'une faible voix, presque un murmure avant de lui sourire plus sincèrement cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... EmptyVen 14 Jan 2011 - 21:46

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... 148594006png ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Spn28
Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

@Starry Eyad ; Eli ? (a)


Les yeux de la cadette Balckross était devenus des soucoupes. Était-elle choquée par les dires de son frère ? Max en doutait, elle devait certainement être plus surprise du sujet plutôt que choquée à proprement parlé. Il ne doutait pas une seule seconde que sa petite soeur avait déjà découvert les plaisirs de la chaire, malgré lui. Il était vrai que Max ne lui parlait jamais des femmes qui entraient et sortaient de sa vie, sauf si l'une d'elle prenait de l'importance. Quelle idée tient! Il n'en voulait pas, le célibat ne lui correspondait que trop bien. Il observa la moue désapprobatrice de sa soeur, visiblement, elle aurait voulu que ce soit plus que ça, pour une fois. Peut-être avait-elle espérer que son frère connaisse le grand amour avec Cléo. Il n'en savait rien mais, Cléo n'était pas la femme de sa vie -c'était sa victime-. « Un jour il faudra que tu penses à revoir les priorités dans ta vie Max, j'espère que tu trouveras une personne qui attirera un peu plus de...d'importance dans ta vie. » Il regarda sa soeur avec un large sourire et son regard de séducteur qui laissait dire que, non, c'était bien trop agréable de passer d'un lit à l'autre. En même temps, Max n'avait jamais vraiment cru en l'amour et le divorce de ses parents l'avaient conforter dans l'idée que l'amour n'existait pas vraiment, pas pour lui en tout cas. Pourtant, il avait aimé, une fois, malgré lui mais, ça il tâchait de l'oublier. [color=#35AED2]] « C'est pas pour moi, tu le sais bien. Toi tu trouveras quelqu'un. »egardait dans les yeux, sincère, avec un beau sourire. Il voulait tellement la voir heureuse, il était près à accepter un homme dans la vie de sa soeur -même s'il se cachait bien de lui dire-. Pour qu'elle soit heureuse. Cependant, il ne voulait pas n'importe qui. [color=#35AED2] « Enfin non, oublies ce que je viens de dire; je préfère te garder pour moi » Il ria brièvement bien sûr qu'il voulait la garder pour lui mais, il savait bien que ça ne durerait pas. Il déposa un baiser sur la joue de sa petite soeur.

Il voyait dans son regard qu'elle était désemparée face à la catastrophe. Elle semblait si inquiète et déjà épuisée face à ça. Max ne voulait pas qu'elle soit comme ça, elle ne devait pas s'inquiéter. Il était si mal en la voyant comme ça, il aurait tant voulu pouvoir faire quelque chose. Il avait remarqué que ses sourires n'étaient pas forcément sincères, elle essayait de croire son frère mais, dans le fond elle n'y croyait pas plus que ça. Pourtant, elle devrait, Max n'était pas le genre de mec à faire les choses à moitié, ils allaient s'en sortir, il en était certain. Cela faisait d'ailleurs bien longtemps qu'il n'avait pas été aussi optimiste face à une situation comme celle-ci. Néanmoins, Max comprenait son point de vue, leur vie venait de s'écrouler en quelque instant, il fallait tout reconstruire.

Dans le fond, Max se foutait bien de tout ça, de l‘argent, du matériel, de la maison, des souvenirs, de tout. Il n‘accordait d‘importance qu‘à une seule chose, la vie de sa petite sœur. Il s‘en voulait, parce que présentement, il ne pouvait pas combler tous ses désirs. Psychologie du grand-frère trop protecteur certainement. « Alors là aucune idée...en tous cas c'est clair que c'est pas ici qu'on pourra passer la nuit. On devrait peut-être vois si on peux rassembler deux trois affaires pour nous changer et aller voir ailleurs non? » Il accepta la tête de sa sœur sur son épaule en passant ses bras autour de la taille d’Elina. Un bref soupir venant d’elle, Max se sentait désespéré, de la voir aussi désemparée. « Au moins nous allons bien tout les deux c'est déjà ca... » Cette phrase n’était qu’un murmure, un agréable murmure. Elle afficha un sourire, sincère cette fois. Max posa ses lèvres au sommet du crâne de la demoiselle. « Eli, ne t’inquiète pas, je m’occuperais de tout, c’est promis. » C’était une façon comme une autre de lui dire que ce qu’il souhaitait c’est qu’elle soit heureuse et qu’elle ne devait pas s’inquiéter pour l’argent ou n’importe quels autres ‘détails’ futile.

Prenant la main de sa soeur, l'amenant vers la ruine qui était à présent leur maison, ils devaient maintenant chercher quelques affaires convenables. Max doutait sérieusement pouvoir trouver quoique ce soit mais, enfin ça valait le coup d'essayer. Il posa son regard au sol, n'ayant pas encore lâché la main de sa soeur, il se baissa néanmoins pour attraper une photo, abîmée certes, mais, on voyait toujours les visages. Max eut la nausée rien de revoir le visage au centre de la photo, à droite Elina, à gauche Max, leur mère derrière l'objectif, leur père au centre de la photo. Il ignorait ce que cette photo foutait là, elle devait traîné depuis des années dans leurs affaires. Max lâcha la main de sa soeur afin d'éviter de le lui broyer. Il n'avait pas envie de revoir les morts aujourd'hui, ce n'était pas la journée. A cet instant il rêvait d'une cigarette et d'un verre rhum. Si sa soeur lisait dans ses pensées, il était mort. Il laissa tomber la photo, n'ayant pas la force de déchirer cette dernière. Fichue journée. « Je suppose qu'on a plus qu'à chercher maintenant. » Il avait tenté de faire comme si la photo n'avait pas existé, comme s'il ne l'avait pas vu, comme si Elina ne l'avait pas vu mais, ce n'était pas le cas. Il afficha un maigre sourire, pas vraiment sincère. Il s'avança au milieu des décombres sans perdre sa petite soeur du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Vide
Message(#) Sujet: Re: ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... ► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

► N°8001 ||Et je vais souffler, souffler et ta maison va s'envoler...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-