AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 calm after the storm (sinaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: calm after the storm (sinaya) Ven 3 Déc 2010 - 11:54


Brody était assis sur un lit de l'hôpital de Miami, essayant de réaliser ce qu'il venait de se passer: un cyclone venait de ravagé la ville et surtout le quartier où il vivait. Brody pouvait d'ailleurs en témoigner puisqu'alors qu'il était en pleine conversation avec Cassandre, une poutre de la maison de Billy s'était effondré sur lui, lui ouvrant légèrement le crâne et le rendant inconscient quelques instants. Plus de peur que de mal puisque le jeune homme ne nécessitait pas de très grands soin, juste quelques points de suture, ce qui n'était pas le cas de tout le monde. Alors qu'il attendait patiemment qu'unee infirmière ou un interne vienne le recoudre, Brody observait les urgences se remplirent de plus en plus, avec des personnes étant plus ou moinsblessés.. Quelques instants auparavant, il avait d'ailleurs eut le droit à une jambe sectionné. Heureusement pour lui, il avait l'estomac bien accroché mais pour beaucoup, la vue d'autant de sang serait probablement insupportable. Une nouvelle fois encore, Brody se dit qu'il était chanceux: il s'en tirerait avec une petite cicatrice sur le front et une migraine pendant quelques jours. L'espace d'une minute, il se demanda ce qui lui serait arrivé, ce qu'il serait arrivé à Cassandre et Billy si tout le toit de la maison se serait effondré sur eux. Peut être seraient-ils tous les trois coincés sur les décombres, attendant que les secours leur viennent en aide. Peut être seraient-ils mort. Préférant chasser toutes ces idées négatives et se réjouissant d'être encore vivant, il sourit poliment à l'infirmière qui se présenta pour lui mettre ses points de suture. Le jeune australien retira le torchon initialement blanc – mais maintenant tâché de sang – pour qu'elle puisse commencer par nettoyer la plaie. « Vous n'avez pas grand chose. Vous avez eut beaucoup de chance! » dit-elle, avant d'appliquer un produit désinfectant. « Ce n'est pas le cas de tout le monde... » ajouta-t-elle. Brody hocha la tête. Non pas qu'il était indifférent, mais Brody était bien heureux d'être en vie, tout comme il était heureux pour Billy. Et aussi pour Cassandre, bien qu'il ne soit pas sûr de devenir ami avec la jeune femme. Brody n'avait pas beaucoup d'amis à Ocean Grove, mais il était cependant inquiet pour une personne en particulier. Sinaya Levy, une petite blonde tout juste âgée de vingt-ans et qui vivait à deux pas de chez lui. Tous les deux avaient noué une certaine complicité pendant la coupure de courant qui avait touché Ocean Grove pendant quelques jours, lorsque l'étudiante en sociologie avait décidé de rentrer dans la peau d'Arsène Lupin et visiter les maisons voisines. La maison dans laquelle Brody vivait. Une rencontre amusante et originale que Brody n'était pas près d'oublier, d'autant plus que Sinaya était persuadé qu'il avait un penchant pour les dessous féminins. En effet, alors qu'elle fouillait dans les tiroirs d'une commande d'une chambre (celle de Billy), elle avait découvert les sous-vêtements de Billy et Brody étant le seul occupant de la maison, Sinaya avait rapidement déduit que l'australien avait un faible pour le travestissement. Ce qui n'était évidemment pas le cas. Non pas qu'il est quelque chose contre les travestis mais tout simplement parce que ce n'était réellement pas son délire. Depuis ce jour, Sinaya s'amusait beaucoup à le taquiner vis à vis de ça et Brody était bien décidé à trouver à son tour quelque chose pour se moquer gentillement d'elle. « Et voilà! » dit l'infirmièreee à la grande surprise de Brody qui, perdu dans ses pensées, n'avait pas vu le temps passer. « Déjà? » répondit-il. « Passez juste dans une pharmacie pour récupérer de l'aspirine. Et il faudra revenir dans quelques jours pour retirer les points. » ajouta t-elle avant de partir. Brody se releva alors et récupéra sa veste qu'il enfila, avant de s'écarter pendant qu'un brancard passait devant lui. Brody continua son chemin dans les couloirs de l'hôpital, pour retrouver la sortie et repartir vers Ocean Grove. Billy et Cassandre l'avaient amené à l'hôpital après la fin de l'alerte concernant le cyclone mais il leur avait dit de repartir pendant qu'il patientait et qu'il se débrouillerait seul pour revenir. Tout en marchant, il ne pouvait s'empêcher de regarder dans les chambres et observer les gens. Ce cyclone avait été traumatisant pour beaucoup et c'était dans ses moments que les gens se regroupaient pour se montrer bienveillants entre eux, se retrouver en famille. Brody eut un petit sourire, ne pouvant s'empêcher de ressentir un brin de jalousie envers toutes ces personnes qui étaient en famille pour affronter cette épreuve alors que lui, il était seul. Bien sûr, il y avait Billy mais Brody avait l'impression qu'elle n'était pas honnête avec lui. Tout en se disant qu'il ferait mieux de rentrer et tenter de donner des nouvelles à sa famille, toujours au Australie, Brody rencontra un obstacle sur son chemin et fonça droit dedans. Il finit par baisser les yeux après avoir sentit un petit choc contre ses jambes et remarqua le visage familier de... Sinaya! A nouveau, un sourire se dessina sur son visage. Sourire qui s'effaça aussitôt lorsqu'il vit qu'elle était en fauteuil roulant: « Sinaya... Est-ce que ça va? Rien de grave j'espère? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Mer 8 Déc 2010 - 15:37


Quelle mauvaise journée ! Sinaya, tout comme chaque habitant d’Ocean Grove, n’avait pas été épargné par l’Ouragan. Elle s’était retrouvée à l’hôpital sans se souvenir de comment elle y était arrivée. D’ailleurs, elle avait du mal à se remémorer ce qu’il s’était passé avant qu’elle ne se réveille dans un lit et une chambre inconnue. En revanche, la douleur qu’elle éprouvait à ses jambes ainsi qu’au haut de son crâne lui fit comprendre qu’elle en avait dû baver. Avec impatience, elle appuya sur le bouton qui servait à appeler le personnel. Rapidement, une jeune infirmière passa la porte de sa chambre affreusement vide et lui demanda ce qu’il n’allait pas. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » C’était la seule question qu’elle se posait, il lui manquait tant d’éléments… Heureusement, elle arrivait encore à savoir qui elle était, au moins elle n’était pas totalement amnésique. Le choc avait dû être violent pour qu’elle ne se rappelle absolument pas du drame. « Vous avez été retrouvé sous les décombres de votre maison après l’ouragan qui a ravagé Miami. Vous ne vous souvenez pas de ça ? » Sinaya hocha négativement la tête, les yeux écarquillés. « Je vais appeler votre médecin. » Aussitôt, elle repartit de la pièce et une poignée de seconde après, une autre femme en blouse blanche et un sourire amical aux lèvres apparut. « Je suis le Dr. Downey. Vous êtes enfin réveillée, c’est une bonne chose. » Sinaya arqua un sourcil en se demandant si elle n’était pas passée près de la mort. Le médecin commença à lui demander de suivre un faisceau lumineux et de répondre à quelques questions. « Je ne me souviens de rien, mise à part de moi qui râlait après le vent. Et après, le trou noir. » Elle marqua une pause plus ou moins longue. « Ne vous inquiétez pas, c’est courant dans ce genre de cas. Votre mémoire va revenir, ce n’est qu’une amnésie partielle. On a dû vous opérer les deux jambes, vous ne pourrez pas marcher convenablement mais heureusement vous n’avez rien d’autres de grave. Vous avez eu beaucoup de chance. » Sinaya ne pouvait pas le nier. D’après ce qu’elle avait compris, la maison s’était effondrée ou une partie du moins, bien sûr elle s’y était retrouvée dessous. « Vous allez devoir vous déplacer en fauteuil roulant pendant un certain temps Sinaya… Et faire de la rééducation pour vos jambes. Est-ce que vous avez de la famille avec vous ? » Evidemment qu’elle se doutait qu’elle allait devoir faire certaines choses concernant ses jambes fraichement opérée. Elle savait aussi que cela n’allait pas être simple puisqu’elle détestait rester inactive. « Mon frère et ma sœur… mais ils ne sont pas en ville. » Quel soulagement de savoir qu’ils n’avaient rien, en revanche, ils devaient s’inquiéter. « Très bien, nous allons les contacter pour les prévenir et les rassurer. » Le médecin lui adressa un autre sourire. « Docteur ! » appela Sinaya, le docteur se retourna. « Est-ce que je peux sortir de ce lit ? Enfin je veux dire… Je trouve cette chambre un peu déprimante et si je reste seule ici je vais sans doute commencer à parler à moi-même. » Le médecin laissa échapper un rire amusé. « Ce n'est pas conseillé... Bon, je vais vous apporter un fauteuil. » Sinaya sourit à son tour puis patienta. Elle regarda par la fenêtre, mais de là où elle était, elle n’apercevait que des buildings et un ciel encore nuageux. Est-ce que c’était terminé ou bien que le commencement ? Elle avait jamais été opérée avant, et ses seules visites à l’hôpital n’étaient pas bien intéressantes en comparaison à celle-ci. Si seulement elle avait suivie son frère et sa sœur, elle ne se retrouverait pas de ce lit et jamais elle n’aurait eu à supporter de se déplacer en fauteuil roulant. Elle détourna le regard sur son médecin qui revint, l’objet roulant devant elle. « Je vais vous aider. » Il fallut s’y prendre deux ou trois fois pour que Sinaya souffre le moins mais elles y arrivèrent enfin. La jeune blondinette remercia le docteur et refusa sa proposition d’être accompagnée par une infirmière. « Ne vous épuisez pas, et demandez de l’aide si vous avez besoin. Vous êtes encore fragile. » Sinaya acquiesça et laissa partir le médecin. Maintenant c’était à son tour de se déplacer et elle savait déjà que cela n’allait pas être si simple. Mais au bout d’un certain temps, elle s’y habitua plus ou moins. Dans les couloirs du Baptist Hospital, Sinaya Levy visitait les lieux telle une touriste. Tout le monde semblait très occupé, la catastrophe avait dû être immense et c’était effrayant. Elle ne regardait d’ailleurs pas devant elle lorsqu’elle heurta brusquement quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Le visage souriant de son interlocuteur, elle fit de même. Il s’agissait de Brody Rhodes, soit l’homme aux sous vêtements féminins. « Sinaya... Est-ce que ça va? Rien de grave j'espère? » Elle haussa les épaules, elle avait clairement passée de meilleures journées. « Hey ! Ça va, t’en fais pas. J’ai connu mieux mais j’aurai pu être… » Morte ? « ...J’ai eu beaucoup de chance selon mon médecin. Ils m’ont retrouvé sous les décombres et ils ont dû m’opérer aux jambes mais rien de bien grave je te rassure. Oh et… je ne me souviens de rien durant l’ouragan, mais ça aussi c’est rien. Je suis une battante. » Elle faisait exprès de tout prendre à la légère. C’était le mieux à faire et cela ressemblait tellement à Sinaya. Même si ses jambes lui lançaient et qu'elle avait un peu mal au crâne, elle préférait largement gambader dans l'hôpital, qu'être allongée dans son lit. D'après elle, elle n’avait eu que des blessures assez superficielles. « Et toi ? J’espère que tu n’as rien ! » dit-elle, inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Lun 20 Déc 2010 - 18:43


Après avoir été enfermé dans une cave pendant un très long moment, Brody était content de pouvoir marcher à la lumière du jour. Même s'il était dans un hôpital et que ce n'était pas l'endroit le plus sympathique qui existe, Brody était d'autant plus content d'avoir croisé Sinaya. Il avait beaucoup aimé leur rencontre, qui, il fallait l'avouer, était dès plus originale. La bonne humeur quotidienne de la jeune femme était une vraie bouffée d'air frais pour Brody, qui aimait passer du temps en sa compagnie. Elle était amusante, réellement drôle en plus d'être mignonne, ce qui n'avait rien pour déplaire à Brody. « Hey ! Ça va, t’en fais pas. J’ai connu mieux mais j’aurai pu être… » commença t-elle. Brody hocha la tête, attendant qu'elle continue. « ...J’ai eu beaucoup de chance selon mon médecin. Ils m’ont retrouvé sous les décombres et ils ont dû m’opérer aux jambes mais rien de bien grave je te rassure. Oh et… je ne me souviens de rien durant l’ouragan, mais ça aussi c’est rien. Je suis une battante. » finit-elle par dire. Bien qu'elle soit en fauteuil roulant, elle n'avait rien perdu de son humour et le fait qu'elle soit si positive était assez admirable. Brody ne pût s'empêcher de sourire. « Et toi ? J’espère que tu n’as rien ! » demanda t-elle, inquiète. Brody eut une nouvelle fois un sourire. Non, il n'avait rien de grave et il était d'ailleurs plutôt content de ne pas devoir rester à l'hôpital plus longtemps. Tout comme Sinaya, l'idée de devoir rester allongé sur un lit et ne rien pouvoir faire d'autre que de penser était insupportable pour lui. Brody se décala sur le côté du couloir, évitant ainsi de gêner le personnel qui passaient pour s'occuper des patients, ou même des personnes qui comme lui, déambulaient dans l'hôpital. Il en profita pour déplacer légèrement le fauteuil de Sinnie pour éviter qu'elle aussi ne bloque le passage. « Non, rien de grave. » dit-il simplement, avant de montrer à l'aide d'un doigt son front, qui était recouvert d'un pansement. « J'étais dans la cuisine et une poutre s'est effondré du plafond... » raconta t-il. « Évidement, j'étais en dessous. » finit-il, avec un petit sourire sur le visage. L'idée que Cassandre puisse se trouver en dessous et se soit retrouvé assommé à sa place aurait été nettement plus apprécié par le jeune australien mais malheureusement, il allait s'en sortir avec une petite cicatrice sur le front. Mais ce n'était pas plus mal, les cicatrices plaisaient à la gente féminine généralement. « Est-ce que tu veux bouger un peu? Je peux t'aider si tu le souhaites. » demanda t-il. Maintenant qu'il avait croisé Sinaya, il n'avait plus vraiment envie de rentrer, même s'il avait promis de se revenir le plus vite possible pour aider les gens dans le quartier d'Ocean Grove qui avait particulièrement été touché par l'ouragan. S'il avait bien compris, la maison de Sinaya était détruite comme c'était le cas pour plusieurs maisons. Heureusement, elle pouvait rester encore quelques temps à l'hôpital, le temps de récupérer de ses blessures ainsi que de son opération aux jambes, ce qui allait probablement prendre du temps. Connaissant la curiosité et le goût pour l'aventure de Sinaya, elle allait sûrement mourir d'ennui ici, si bien que Brody se promit de venir lui rendre visite dès qu'il en aurait l'occasion. Se plaçant derrière la jeune femme, il posa ses mains sur les poignets du fauteuil roulant puis se mit à pousser la jeune femme. Elle souhaitait sûrement prendre un peu l'air si bien que l'australien prit la décision de la sortir un peu devant l'hôpital, dans une petite cour, en espérant en avoir l'autorisation parce qu'il fallait l'avouer, l'odeur des hôpitaux avait quelque chose de repoussant et de très peu agréable, qui dérangeait beaucoup Brody et qui devait probablement déranger la petite blonde aussi. Brody poussa tranquillement le fauteuil, appréciant de se retrouver en compagnie de Sinaya. « J'imagine que ça devait être assez traumatisant de vivre tout ça seule. » dit-il. Lui même avait très mal vécu cette expérience alors qu'il se trouvait en compagnie de Billy et de Cassandre mais cela se serait peut être passer différemment s'il s'était retrouvé seul. Pendant un instant, il s'imaginait être inconscient sous les décombres de la maison. Une pensée qu'il finit par oublier. Il était vivant, en bon état ce qui n'était pas le cas de tout le monde. « Je pensais que la vie en banlieue était plus agréable mais avec tout ce qui arrive en ce moment... D'abord Halloween avec ce couple de malades et maintenant ça... J'en viens vraiment à regretter ma tranquillité dans ma ferme australienne... » dit-il, avec un petit sourire nostalgique sur le visage. Il était vrai que depuis son arrivée à Ocean Grove, tout semblait dérailler. D'abord les évènements d'Halloween digne dès plus grandes fictions hollywoodiennes et maintenant l'ouragan. Le sort semblait s'acharner sur la ville depuis qu'il avait emménagé chez Billy. « Le karma s'acharne sur nous! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Mar 4 Jan 2011 - 16:21

Si quelques secondes plus tôt, elle se sentait à l'aise dans son fauteuil, ce n'était plus le cas maintenant. Lorsque Brody la poussa légèrement sur le côté pour ne pas encombrer l'étroit couloir, elle comprit rapidement qu'elle aurait beaucoup plus de mal qu'elle ne le pensait. Heureusement, elle se rassura avec l'idée que son frère et sa soeur l'aideraient et lui rendrait son quotidien plus simple. Elle oublia donc son inquiétude et regarda avec plus d'attention Brody. « Un poutre ?! » s'exclama-t-elle, choquée. C'était une véritable chance qu'il tienne encore debout, ou qu'il ne soit pas tout simplement mort. Elle resta bouche bée durant une poignée de seconde, après tout elle n'avait pas reçu qu'une simple poutre mais toute la maison alors ils étaient un peu des miraculés de l'Ouragan. « Est-ce que tu veux bouger un peu? Je peux t'aider si tu le souhaites. » Sinaya réfléchit un instant à sa proposition en jetant un coup d'oeil autour d'elle, puis hocha vivement de la tête. « Oui je veux bien s'il te plait. » Le jeune homme se plaça alors derrière son fauteuil et commença à la guider. Ils se dirigeaient tout droit vers l'extérieur, respirer l'air frais ne pourrait que lui faire du bien. Elle était encore un peu déboussolée à cause des perfusions et du choc en lui-même, elle avait besoin de voir autre chose que les couloirs de l'hôpital. Ses jambes lui faisaient mal, mais c'était supportable. Elle aurait tant préféré ne pas être obligée de rester assise ou allongée pendant des semaines, rien qu'une seule journée lui semblait bien trop long. Des frissons parcourut chaque partie de son corps lorsqu'une rafale de vent souleva ses cheveux, une fois dehors. Le ciel était encore sombre et nuageux, comme si la pluie ne tarderait pas à s'abattre sur la ville. « J'imagine que ça devait être assez traumatisant de vivre tout ça seule. » Elle baissa légèrement le visage, croisant ses mains ensemble. Elle n'avait aucun souvenir et c'était ce qui la dérangeait le plus. « Oui j'imagine... » souffla-t-elle tristement mais se reprit rapidement, naturellement, Sinaya n'aimait pas abandonner sa bonne humeur même dans les pires situations. Elle releva donc les yeux, observant les jardins qui les entouraient. Brody se mit à parler des derniers évènements qui avait bouleversé la tranquillité du quartier d'Ocean Grove, elle ne put s'empêcher de rire à ses remarques. Il avait tellement raison, Sinaya savait qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences, et que l'ambiance haute gamme du quartier n'était qu'un leurre. Pour ce qui était d'halloween, ils n'avaient pas eu de chance en tombant sur un couple de serial killer prêts à tout, mais ce qui était de l'ouragan, personne ne pouvait en vouloir à quelqu'un en particulier. Sinaya ne regrettait pourtant pas sa vie loin d'ici, dans ce petit village paumé où les maisons se confondent avec la nature, elle aimait Ocean Grove. « Il ne faut pas retenir que les points négatifs. Dans ton patelin australien, tu n'aurais jamais gagné une amie comme moi. » lança-t-elle en se tordant presque le cou pour le regarder, un immense sourire aux lèvres. « Le karma ? Oui sans doute, on est tous si vilains. » ajouta-t-elle en plaisantant. Elle soupira en haussa des épaules, elle se hâtait déjà de retrouver sa famille. Heureusement que Brody avait eu la gentillesse de rester avec elle, elle n'était pas certaine d'apprécier la solitude dans un moment pareil. Elle en profita pour le remercier. « C'est sympa de me tenir compagnie, j'aurais eu l'air pathétique à parler toute seule sinon. » Elle avait toutes les raisons du monde d'être déprimée, ou de mauvaise humeur mais c'était plus fort qu'elle, user de l'humour et faire bonne figure, c'était ce qui lui permettait de ne pas baisser les bras face aux coups durs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Ven 4 Fév 2011 - 16:33


« Une poutre?! » s'exclama Sinaya, ce qui fit sourire Brody. Ce n'était pas si grave que ça. Pour preuve, il tenait encore debout et ne souffrait absolument d'aucunes commotions cérébrales ou de traumatismes. Tout allait parfaitement bien, du moins, physiquement. N'empêche qu'il était un peu traumatisé par l'ouragan. Comme tout le monde apparemment. Quelques instants plus tard, tous les deux se promenaient tranquillement près de l'hôpital. Sinnie devait y rester encore un petit moment, et bien que l'idée de l'amener loin de sa chambre était tentante – connaissant Sinaya, elle ne souhaitait pas rester là. Et Brody épargnerait ainsi les infirmières – il ne pouvait se résoudre à la priver de ses soins. Cette petite sortie lui ferait probablement du bien, et Brody se doutait bien que la jeune femme préférait être ici plutôt que d'être couchée dans son lit en fixant le plafond. L'air frais lui ferait du bien et lui redonnerait quelques couleurs, puisqu'elle était un peu pâle. Sûrement un effet de l'opération. Oui, l'air frais lui ferait beaucoup de bien, même si le ciel était toujours aussi menaçant et que le vent soufflait toujours, avec moins d'intensité ceci dit. La réponse de la petite blonde concernant sa question sur le fait de vivre l'évènement seul sembla touché Sinaya le temps d'une minute, si bien que Brody prit la décision de ne pas parler de l'ouragan et d'enchainer sur autre chose. Son état lui rappelait assez cet évènement traumatisant, alors mieux valait laisser ça de côté. Le rire qui se fit entendre contenta Brody qui était heureux de la voir sourire et retrouver sa bonne humeur. Sinaya était une réelle bouffé d'air frais. Avec les tensions qu'il y avait entre Cassandre et lui, il avait bien besoin de ça. « Il ne faut pas retenir que les points négatifs. Dans ton patelin australien, tu n'aurais jamais gagné une amie comme moi. » dit-elle, ce qui fit sourire un peu plus Brody. Elle avait parfaitement raison. « Ca me parait clair! Là-bas, personne ne m'a jamais soupçonné de porter des strings et autres petites culottes. » répondit-il sur un ton complice. Leur rencontre avait été des plus particulières et c'était peut être pour ça que l'Australien appréciait la blonde. Elle était drôle, ne se prenait pas la tête, souffrait d'une curiosité quasi-maladive. Être avec elle était toujours une vraie partie de plaisir. Elle était intelligente et plutôt mignonne, ce qui n'augmentait qu'un peu plus le plaisir que Brody avait de passer du temps avec elle. « Le karma ? Oui sans doute, on est tous si vilains. » ajouta t-elle, toujours en souriant. Peut être que c'était vrai. Peut être qu'après tout, cet évènement était une sorte de punition pour leurs comportements à tous. Brody haussa les épaules. Il ne s'était jamais considéré comme une personne modèle, mais il ne trouvait pas que son attitude méritait une telle punition. « C'est sympa de me tenir compagnie, j'aurais eu l'air pathétique à parler toute seule sinon. » dit Sinaya. Brody hocha la tête. C'était tout à fait normal. « J'essaye de faire remonter mon karma. » répliqua t-il en ricanant. Il finit par contourner le fauteuil pour se mettre en face de Sinaya. Il s'accroupit pour se mettre à sa hauteur: « C'est normal. Je n'allais pas te laisser seule dans un moment pareil. » dit-il sincèrement, en passant une main sur le visage de Sinaya, puis, déplaça une mèche de ses cheveux derrière l'une de ses oreilles, un petit sourire en coin. « Et je reviendrais. Tous les jours. Jusqu'à ce que tu ailles mieux et que tu quittes l'hôpital. Et même après je serais toujours dans les parages. Tu ne pourras pas te séparer de moi. » ajouta t-il, en souriant. Si elle avait besoin d'un ami, alors il serait là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Mer 9 Mar 2011 - 20:46

« Je suis pourtant certaine que ça t'irait à ravir. » insista-t-elle concernant les petites culottes. Fouineuse comme elle pouvait l'être parfois, elle avait pénétré chez Brody et avait fouillé dans ses affaires. Ce qu'elle ignorait à ce moment là, c'était qu'il occupait la maison d'une amie et que la chambre qu'elle espionnait, était celle de la propriétaire. Autrement dit, les sous vêtements féminins qu'elle avait trouvé dans les tiroirs n'appartenaient absolument pas à Brody, mais elle s'en était beaucoup amusée sur le moment. Depuis, elle aimait le taquiner avec, on ne pouvait pas oublier une rencontre telle que celle-ci. Elle aurait pu être gênée et faire en sorte d'éviter le jeune australien, mais cela ne ressemblait pas à Sinaya, elle avait rarement honte de ce qu'elle faisait, assumant parfaitement son côté bizarre. Aujourd'hui, elle pouvait le considérer comme un ami.
Elle suivit Brody du regard, ce dernier s'était mis en face d'elle – tant mieux, elle ne voulait pas gagner un torticolis en plus du reste. Il était une des rares personnes à se montrer réellement attentionnée à son égard, et elle ignorait parfois pourquoi. Pour être tout à fait honnête, Sinaya se faisait difficilement des amis mais elle n'en souffrait pas tellement. Elle savait qu'elle pouvait toujours compter sur son frère et sa soeur, quoiqu'il arrive. Sauf aujourd'hui apparemment. Elle se sentit presque rougir lorsqu'il passa une main sur son visage, si elle pouvait sembler parfaitement téméraire et n'avoir peur de rien, il lui arrivait d'être gênée dans ce genre de moment. Un esquisse de sourire s'afficha sur son visage angélique tandis qu'il lui fit presque la promesse de venir lui rendre visite jusqu'à qu'elle soit autorisée à sortir de l'hôpital. Elle appréciait cette marque d'affection, même s'il ne devait pas se sentir obligé de la materner. « Je te prends au mot, tu as intérêt de venir tous les jours sans exception, sinon ma vengeance sera terrible ! » enchaina-t-elle sur un ton qui se voulait dur et sinistre puis elle se mit à rire. C'était ce dont elle avait besoin : de rire. Elle soupira d'aise, elle se sentait déjà bien mieux alors qu'elle profitait de l'air frais et d'un ami dont elle ne voulait pas non plus se séparer. C'était toujours un sentiment agréable de savoir que l'on pouvait compter sur quelqu'un, Sinaya avait une affreuse peur de la solitude tant elle était habituée à être entourée.
Le bruit d'une ambulance arrivant à toute allure la fit revenir à la dure réalité. Elle baissa les yeux, son sourire se fana mais se reprit immédiatement. Elle ne voulait pas que Brody voit ce changement soudain d'humeur. Elle se tourna doucement vers l'entrée de l'hôpital, il était peut-être temps de rejoindre l'intérieur. « Je devrais sans doute rentrer, mon médecin va croire que je me suis enfuie. » Et c'était parfaitement possible de l'imaginer lorsque l'on connait bien Sinaya. Mais avec des jambes dans le même état que les siennes, c'était purement inconscient. Brody et elle repartirent donc en direction du grand bâtiment. Il y avait toujours autant de monde, de va-et-vien. En passant devant la salle d'attente, elle vit le désespoir sur la plupart des visages. Certains s'abandonnaient même aux larmes, se fichant d'être épié. Son estomac se noua devant tant de tristesse, elle ne mesurait pas à quel point elle était chanceuse d'avoir survécu. « Sinaya ? » L'appel de son prénom la fit sortir de ses pensées, elle leva les yeux et tomba sur son médecin, la visage impassible. « Je sais, je vais rejoindre ma chambre tout de suite ! » dit-elle, persuadée qu'elle venait de lire dans les pensées du docteur. Ce n'était pas le cas. « Il faut que je te parle. » Le visage fermé, celui dont arbore les médecins lorsqu'ils ont une mauvaise nouvelle à vous annoncer, ne rassura guère Sinaya. Elle comprit alors que c'était sérieux. Elle jeta un bref coup d'oeil en direction de Brody, qui devait tout aussi perdu qu'elle. « Qu'est-ce qu'il se passe ? Il y a des problèmes avec mes radios ou je ne sais quoi ? » Évidemment, elle pensait à quelque chose qui pouvait la concerner, après tout, c'était elle qui se retrouvait dans ce fauteuil roulant. « Non, c'est... Ecoute Sinaya, j'ai une mauvaise nouvelle. Il s'agit de ta soeur Meredith... Ils ont retrouvé son corps. » Tout le brouhaha qu'elle entendait autour d'elle disparu, elle n'entendait plus qu'un bourdonnement désagréable. Les yeux fixent, elle avait dû mal à saisir les informations. « Comment ça ? Elle ne se trouvait pas à Miami normalement. Je ne comprends pas ! » Alors son monde s'écroula en entendant le mot « morte » sortir de la bouche de son médecin. Les larmes commencèrent en monter de elles-mêmes, elle se pinça les lèvres pour s'empêcher de pleurer. « Ton frère ne devrait plus tarder, je suis terriblement désolée Sinaya. » Elle posa une main réconfortante sur l'épaule de la jeune blonde, mais il ne lui apporta aucun réconfort. Elle resta alors muette, les yeux toujours rivés droit devant tout en assimilant ce qu'on venait de lui balancer à la figure. « Je vais me réveiller. » souffla-t-elle, la voix brisée et ferma les yeux comme si elle voulait se persuader que tout ceci n'était qu'un cauchemar. Du mouvement à ses côtés la fit presque sursauter, elle avait oublier la présence de Brody et en posa ses yeux sur lui, elle se mit à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya) Jeu 28 Avr 2011 - 15:45


Voir Sinaya sourire réconforta immédiatement Brody. Le jeune homme n'était pas la personne idéale pour remonter le moral des autres. « Je suis pourtant certaine que ça t'irait à ravir. » dit Sinaya en parlant des petites culottes. Brody sourit à son tour. Il n'en était pas aussi sûr et de toute manière, il ne s'imaginait absolument pas porter des dessous féminins. « Je te prends au mot, tu as intérêt de venir tous les jours sans exception, sinon ma vengeance sera terrible ! » ajouta t-elle. Une nouvelle fois, les lèvres de Brody s'étirèrent en un sourire, appréciant ce moment avec la jeune femme. Bien que tous les deux semblaient avoir mit la catastrophe naturelle de côté pour l'instant, bien que les sirènes des ambulances qui arrivaient à l'hôpital leur rappeller rapidement qu'ils avaient tous les deux de la chance d'être vivants. L'australien se tourna pour observer le balai des médecins et infirmiers qui se précipitaient pour venir en aide aux victimes. Il resta immobile pendant une minute, ne se doutant pas que derrière lui, Sinaya perdit pendant quelques secondes sa bonne humeur. « Je devrais sans doute rentrer, mon médecin va croire que je me suis enfuie. » dit-elle, mettant ainsi fin à la contemplation de Brody. Il tourna la tête vers la jeune femme, et il hocha la tête. Il se redressa alors pour passer à nouveau derrière le fauteuil de la jeune femme et se mit à la pousser tout en continuant de discuter tranquillement vers l'entrée de l'hôpital. Lorsqu'ils pénétrèrent à l'intérieur, le chahut régnait toujours si bien que Brody se sentit soudain coupable de sourire et de ressentir de la joie: sa famille était en sécurité, Billy et Sinaya allait bien. Il ne se doutait absolument pas que dans quelques instants, un médecin allait plonger Sinaya dans une épreuve terrible et dont il ne pouvait rien faire pour la protéger. Le visage fermé, Brody se douta rapidement qu'il n'était pas là pour annoncer à la jeune femme une bonne nouvelle. Il ne se douta cependant pas une seule seconde qu'il pouvait s'agir du décés de l'un de ses proches, mais plutôt une nouvelle concernant son état de santé. C'était apparemment le cas pour Sinaya aussi. « Qu'est-ce qu'il se passe ? Il y a des problèmes avec mes radios ou je ne sais quoi ? » demanda t-elle, inquiète. Le médecin sa râcla la gorge, comme s'il était à la recherche d'un peu de courage, laissant ainsi Sinaya et Brody dans l'attente ce qui avait le don d'agacer Brody. Quel était le but au juste de faire durer le suspens? « Non, c'est... Ecoute Sinaya, j'ai une mauvaise nouvelle. Il s'agit de ta soeur Meredith... Ils ont retrouvé son corps. » finit par dire l'homme en blouse blanche. La bouche de Brody s'entre-ouvrit et il baissa les yeux pour regarder Sinaya qui semblait ne pas comprendre et réaliser la nouvelle. La main réconfortante du médecin ne fit rien pour l'aider puisque Brody remarqua rapidement les yeux brouillés de larmes et c'était parfaitement compréhensible. A son tour, il posa une main sur son épaule avant de faire le tour pour passer devant elle. Une fois encore, il s'agenouilla pour être à sa hauteur. Il ne savait pas réellement quoi dire, n'ayant jamais été confronté au décés d'un proche. « Je vais me réveiller. » souffla t-elle, la voix brisée par les sanglots. Elle ferma les yeux, puis, alors que l'australien posa une main réconfortante sur son visage, elle ouvrit les yeux et se mit à pleurer. Rapidement, Brody se laissa tomber sur le sol de façon à pouvoir la prendre dans ses bras. Il la serra aussi fort qu'il le pouvait tout en prenant soin de ne pas la blesser. Il posa une de ses mains dans son dos alors que son autre passa dans la chevelure blonde de Sinaya. « Je suis désolé Sinnie. Sincèrement. » dit-il, simplement. Il n'avait aucunes idées de ce qu'il pouvait dire d'autre. Après tout, cela n'allait pas ramener sa soeur à la vie. Brody ne pouvait être que présent. Et il le serait pour Sinaya. Il tenait beaucoup à elle et avec ce qu'elle allait traverser, elle allait avoir besoin de lui. Sinaya continuait de pleurer et Brody resta pendant plusieurs minutes silencieux, tout en la serrant dans ses bras. « Je te ramène dans ta chambre. » dit-il. En plein milieu du couloir, et bien qu'elle n'était pas la seule à pleurer la perte d'un proche, la jeune femme souhaitait sûrement un peu d'intimité. Brody poussa le fauteuil assez rapidement de façon à rejoindre la chambre le plus vite possible. Il ferma la porte derrière lui, puis, attrapa Sinaya dans ses bras pour la coucher sur son lit. Il reposa la couverture sur elle, et passa une main sur son visage, qu'il caressa tendrement une nouvelle fois. L'australien se pencha et l'embrassa sur la joue, avant de s'installer à son tour sur le lit. Il prit Sinaya dans ses bras, la serrant délicatement contre lui, n'ayant aucune envie de la laisser seule dans un moment pareil. « Je suis là, ne t'inquiète pas. » finit-il par dire. Une fois encore, il ne savait pas si ce qu'il venait de dire était approprié à la situation. Il déposa un nouveau baiser sur le front de Sinaya puis continua de la serrer dans ses bras, le plus tendrement et réconfortant possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: calm after the storm (sinaya)

Revenir en haut Aller en bas
 

calm after the storm (sinaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-