AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomorrow Never Dies [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Tomorrow Never Dies [PV] Vide
Message(#) Sujet: Tomorrow Never Dies [PV] Tomorrow Never Dies [PV] EmptySam 9 Mai 2009 - 14:33

On dirait bien que j'ai gagné Hin

Être étudiante empêchait-il Sheherazade de jouer à la touriste solitaire ? « Vois New York, et tu connaîtras les Etats-Unis ». Les mots d’Amy résonnaient dans sa mémoire depuis son arrivée, qu’importe si le caractère et le visage de la jeune fille n’étaient que des souvenirs brumeux pour Sheh et qu’elle n’était pas tout à fait sûre que cette américaine en vacances près de Bedford s’appelait Amy. Elle aurait au moins eu le mérite, cette après-midi ensoleillée, dans le jardin de sa tante, de marquer les souvenirs de Sheh et de stimuler son envie de voyager. Vivre aux Etats-Unis n’était pas une de ses ambitions, non. Elle y était déjà établie, aujourd’hui. Elle était même sur le point de quitter son studio et d’intégrer cette banlieue chic qui lui évoquait tant Desperate Housewives. Rachel Menken, cette femme qu’elle avait rencontrée dès les premiers jours de son arrivée, s’était révélée intéressée par une des annonces que Sheh avait laissée, la proposant comme jeune fille au pair. Les détails restaient à régler mais Sheh appréciait l’idée. New York était bien loin, et elle ne connaissait pas encore les Etats-Unis. Les hauts bâtiments et le Central Park, elle ne pouvait que les imaginer. Le Times Square et sa démesure, les taxis jaunes et le Brooklyn Bridge. La folie de la ville, ses lumières, son bouillonnement et sa surabondance, tout cela, elle ne le connaissait pas. Ce n’est pas l’excès de la ville qui l’attirait, loin de là. Il s’agissait d’une curiosité aux fondements mal établis, fragiles, une sorte de projet de vie qu’elle avait établi et dont elle ne voulait pas changer. C’était comme ça. Un jour, elle s’était dit : « Sheh, tu verras New York et tu connaîtras l’Amérique ». Et si New York était encore loin, elle pouvait patienter en fréquentant les américains.
Il y avait les Menken, bien sûr. Les références de Sheh quant au caractère atypique de la banlieue d’Ocean Grove étaient télévisuelles. C’était stupide, elle se l’était répété : tu sais énormément de choses, sur l’Amérique. Elle avait repéré pas mal de musées d’art contemporain et savait que Ste Augustine n’était pas loin ! A moins d’une heure de route. Cette ville en disait long sur l’histoire de la Floride et des Etats-Unis. Pourtant, Sheh suivait la ligne de conduite de Bree et d’autres Serena Van der Woodsen et déambulait dans la banlieue d’Ocean Grove comme si elle allait découvrir Gabrielle en train de faire du charme à son jardinier d’adolescent. Il y avait déjà eu un mort, en plus. Aujourd’hui, néanmoins, son étude culturelle se concentrerait sur les séries pour adolescentes. Elle avait toujours été fascinée par la manière enthousiaste avec laquelle ces blondes meneuses de claques disaient : « Papa, tu me passes ta carte de crédit, je vais rejoindre Veronica et Blair au centre commercial ! » En UK, ils avaient des centres commerciaux Huhu. Et des cartes de crédit ! Mais jamais Sheh n’aurait réclamé à son père sa carte de crédit, et jamais elle n’aurait rejoint Veronica et Blair nulle part. Bref, le centre commercial semblait être le lieu idéal où aller effectuer la seconde partie de son étude communautaire. Elle avait pris le bus sur Lemon Street et, au centre-ville, avait rejoint le centre commercial à pied. Derrière les baies vitrées, il y avait des messages publicitaires qui se voulaient subliminaux quand leurs couleurs rouge, jaune et verte des affiches attaquaient violemment l’œil. Des groupes d’adolescents isolés zonaient à l’entrée, et jetaient des coups d’œil mornes aux vigiles, qui portaient des lunettes de soleil. « Alors où sont Veronica et Blair ? »
Il y avait bien des lycéennes, le nombril à l’air, mais Sheh attendait un peu d’action ; Que leur petit ami qui leur avait refilé une MST pour les avoir trompées avec leur ignoble rivale débarque, que leur dealer leur réclame l’argent qu’elles lui devaient, que leur meilleure amie et elles se disputent. Quelque chose. Rien. Sheh arriva à leur hauteur, leur lança un regard déçu et pénétra à l’intérieur du centre commercial. Le choix qui s’offrait au client était impressionnant. Il y avait toutes ces boutiques de vêtements. Pour femmes, hommes, enfants, bébé. Et ces boutiques de souvenir ou de meubles. Il y avait même un coiffeur visagiste et une salle de cinéma, sans compter les innombrables fast-foods et autres restaurants. La garde robe de Sheh n’avait jamais été bien remplie mais la contentait et elle n’avait pas faim. Le cinéma semblait donc être l’endroit tout indiqué. C’était parfait –parfait ! Le cinéma américain n’était-il pas emblématique du pays ? Il y aurait un soviétique, un nazi, un maoïste ou un terroriste musulman –parfois les quatre, qui partirait en guerre contre les valeurs saines de l’Amérique bien pensante dans le but de gouverner le monde. Le héros, aux muscles impressionnants et au répondant et à la vivacité d’esprit scénaristiques serait impliqué contre son gré dans tout ce bordel, parce que sa petite fille ou la femme de ses rêves, travaillant souvent pour l’ennemi, avait été enlevée (leur sang contenait les particules adéquates à la création d’un poison ayant le pouvoir d’anéantir tout opposant). Sheh paya sa place pour le nouveau James Bond, donc, et se laissa guider dans la salle d’attente, après être passé devant une nouvelle pub’ subliminale, proposant au spectateur d’acheter un paquet de pop-corn ou une glace qui fondrait avant le début de la séance. Le film avait été passionnant. Sheh aurait sans doute pu l’écrire, tant elle avait prévu les principaux rebondissements et l’agent 007 n’avait pas failli à sa mission. L’air un peu endormi, elle quittait la salle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Tomorrow Never Dies [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: CocoWalk-