AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEPART IMMINENT (Paniam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyVen 20 Aoû 2010 - 16:54

Il y avait deux semaines de cela...

Flashback


    « - Si tu veux, tu peux venir dormir à la maison avec le petit, pendant un moment. Leah serait heureuse d'avoir un poupon de qui s'occuper et... peut-être que ça te ferait du bien ? »


Flashback Ended


Et précédemment, Panamee venait de s'acquitter de la demeure Rowlands pour tenter de se reconstruire à quelques maisons de celle de son meilleur voisin.

Flashback


    « - Il faut que je parte d'ici Neal. »
    « - Tu... ? » bafouillait son ami.
    « - Pas très loin, à deux pas ne t'en fais pas. »
    « - Tu t'moques, tu peux pas partir maintenant. »
    « - Je suis désolée... Ma décision est prise. »

    (...)


Flashback Ended


L'horloge avait annoncé les vingt heures dans le salon, et Panamee s'était munie de sa dernière valise en cuir avant de dire un adieu à son meilleur ami de quartier – légèrement attristé de partir de cette maison de Lemon Street, ils avaient toujours eu cet attachement mutuel qui n'était autre que de l'amitié. Après une longue accolade de plusieurs minutes où ce dernier lui répétait qu'elle n'avait pas besoin de s'en aller ; elle eut presque un sourire aux lèvres en se demandant si ce n'était pas lui l'homme parfait, et partit. Personne d'autre n'était au courant, ni même le concerné. La jeune mère qui tenait par la main son fils Oliver qui se mettait à présent sur ses deux pattes, suivit de près par son dogue français qui trainait les pieds – elle arriva dix minutes plus tard devant une demeure aux allures américaines. Logique, nous étions aux Etats Unis.

Devant l'habitation Stanfield où une énorme balançoire montrait le bout de son nez, elle s'étira un instant avant d'enjamber les dalles du jardin de devant et de se tenir droite comme une statue devant la porte. Hésitante comme toujours, la neurologue prolongea son soupir de plusieurs secondes – appuyant sur la sonnette au moment où elle lâchait ses bagages sur le perron. Elle regardait l'écriture du nom sur un panonceau et entendant tout d'un coup les pas du gentleman – raidie – elle fit demi-tour vers le portail avec son bambin dans les bras. A ce même instant, il ouvrit la porte : rasé, peigné, lavé, soigné. Il attendait certainement quelqu'un se disait elle intérieurement alors que ses yeux montèrent jusqu'au regard pénétrant de Liam, où elle ne put retenir un petit sourire en biais ravageur.

    « -Bonsoir. », puis mal à l'aise devant la carrure parfaite qui venait de se laver, Panamee se mit tout d'un coup à se justifier sur sa présence. « De toute évidence, tu attends quelqu'un... Je ne vais pas te déranger plus longtemps – on parlera une autre fois. » marquait elle dans un soupir avant de lever les yeux en l'air dans un autre sourire timide et de dévaler les marches du perron. Oops.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyDim 22 Aoû 2010 - 4:34

« Depuis quand tu ne me fais pas un bisou avant d'aller jouer, princesse? » demanda Liam alors que sa fille s'éloignait déjà de table et faisait demi-tour, un sourire aux lèvres.
« Parce qu'elle attend pour prendre le thé, ma poupée Aurélie! »
« Elle attendra encore un moment parce que... Je veux mon câlin! » Liam s'était relevé, lui aussi, et s'était dirigé à grands pas vers sa fille pour la prendre dans ses bras et la chatouiller, sous les rires de la fillette.
« Papa, arrête! » hurla Leah en riant et en se débattant jusqu'à ce que son père daigne la laisser un peu tranquille. Elle se jeta dans ses bras pour un câlin et posa un baiser sur sa joue avant de faire la grimace en s'exclamant. « Tu piques! Y'a personne qui voudra t'embrasser comme ça! »
« Tu trouvais pas ça dégoutant, toi? »
« Oui! J'ai pas changé d'avis! »
« Je te promets que je vais la raser, ce soir, ma puce! Allez...! Va jouer un peu. »
Il eut un sourire avant de la pousser doucement vers sa chambre, la fillette revenant poser un nouveau baiser sur sa joue en grimaçant avant de disparaître dans les escaliers.

Le médecin revint à la cuisine afin de débarrasser la table et mettre les assiettes dans le lave-vaisselle. Lorsque tout fut nettoyé, il grimpa à la chambre de sa fille, histoire de lui préciser qu'il allait prendre une douche. L'eau chaude lui fit beaucoup de bien et ses muscles se détendirent rapidement, Liam fermant les yeux sous le jet d'eau bienfaisant. Lorsqu'il enserra une serviette autour de sa taille, il garnit son visage de crème à raser et ne sortit qu'après avoir enfilé un jeans.

La sonnette de la porte d'entrée retentit et le neurologue fronça les sourcils; il n'attendait personne. Pourtant, la surprise tinta son regard lorsqu'il découvrit Panamee devant sa porte, ses bagages à ses côtés, son chien en laisse et son petit garçon par la main. Il avait cru qu'elle ne répondrait jamais à sa proposition et il s'était fait à l'idée. D'ailleurs, elle sembla paniquer sur le coup, préférant fuir devant le torse nu - il imaginait que c'était ça - qui lui précisait qu'il ne pensait pas avoir de la visite ce soir-là. Elle n'eut pas le temps de se retourner, quasiment, qu'il s'était approché et qu'il avait saisit son bras délicatement, à défaut de saisir sa main.
« J'attendais quelqu'un, c'est vrai. » Il avait doucement posé un doigt sous son menton, un petit sourire au coin des lèvres. « Mais elle vient juste d'arriver. »
Il serra doucement son bras avant de porter son attention sur le bambin qui réclamait qu'on s'occupe un peu de lui. Le médecin le prit dans ses bras et le tint un moment au-dessus de sa tête, souriant sous ses rires.

Lorsqu'il le reposa au sol, le gamin bailla un moment et Liam lui prit la main pour l'entraîner dans la maison, jetant un petit regard à Panamee.
« Tu m'as tout l'air d'un petit bonhomme bien fatigué! Je vais aider ta maman à rentrer les bagages à l'intérieur et je te concocterai un joli petit lit juste pour toi! »
Il fit asseoir l'enfant sur le sofa et revint dans l'entrée pour récupérer les bagages de la jeune mère. Ses yeux se posèrent néanmoins sur le chien et il fronça les sourcils, tentant de trouver une solution au gros problème. Liam n'avait jamais vraiment aimé les animaux, encore moins les chiens, et malgré les demandes incessantes de Leah, il n'y avait jamais acquiescé. C'était bien la seule, d'ailleurs!
« Ça te dérangerait beaucoup s'il dormait dans le jardin? C'est clôturé, la piscine l'est également... Il y serait comme un roi! »
Il referma la porte lorsque les valises de la jeune femme furent toutes à l'intérieur, le chien étant sur le tapis, Liam le disputant dès qu'il faisait un pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptySam 28 Aoû 2010 - 17:26

Déjà prête à s'excuser auprès de Neal – le torse nu et l'esprit soigné de son collègue de travail l'avait bouleversé. Faisant de grands pas vers la sortie du jardin, elle se sentit rapidement rattraper par une main masculine et humide ; se retournant alors, elle vit Liam se tenir devant elle avec son aimable sourire rempli de dents blanches. Qu'est ce qu'il pouvait être sexy lorsqu'il était rasé, car malgré son air baroudeur avec sa barbe de trois jours, Panamee n'avait vraisemblablement jamais remarqué l'allure charismatique de ce dernier. Ses yeux se perdirent sur les doigts qui la retenaient, avant de regarder son interlocuteur avec un air mal à l'aise – persuadée d'avoir mal choisi son jour.

    « - J'attendais quelqu'un, c'est vrai. » Elle en était convaincue en le voyant, et le fait qu'il l'affirme de sa bouche ne fit qu'augmenter son stress. Cette jeune mère déboussolée tentait de fixer le regard noirâtre de l'homme qui profitait de la situation : si bien qu'il en déposa l'un de ses doigts sur le dessous du menton de la demoiselle. Avant de rétorquer de plus belle : « Mais elle vient juste d'arriver. »


Trop protectrice envers son bambin malgré ses déboires, elle avait eu dû mal à le voir approcher de Oliver ; et le voyant dans les bras de l'adulte qui le levait dans les airs, elle n'eut qu'un faible sourire à l'entente des rires de l'enfant. Après plusieurs regards échangeaient, elle se laissait guider par les pas de son collègue – le voyant lui même prendre la parole non pas à elle mais à son fils, elle jetait un oeil à la demeure, n'étant jamais rentré auparavant dans l'antre du loup. Son mal être la poussait à rester sur le seuil de la porte, voyant son fils s'éloigner jusqu'au salon, elle entendit rapidement Liam revenir à ses côtés ; attrapant au passage les bagages avant de reluquer le molosse bavant qui s'apprêtait à pénétrer dans la maison.

    « - Ça te dérangerait beaucoup s'il dormait dans le jardin ? C'est clôturé, la piscine l'est également... Il y serait comme un roi ! »


Un petit hochement de tête se fit voir sur son visage, et tandis qu'elle voyait le regard persistant de Stanfield sur son chien – elle se précipita de rouvrir la porte d'entrée et de glisser l'énorme bête dehors : chose qu'elle n'avait jamais faite depuis plusieurs mois déjà. Depuis sa rupture avec Duncan. S'avançant dans le salon sans prêter attention au torse nu de Liam, elle se faufila jusqu'au sofa où elle s'y installa en lâchant un profond soupir ; zieutant alors le garçon qui apportant les valises.

    « - Tu es joli... » marquait elle en tentant une discussion avec son supérieur ; tentant d'oublier ses petits tracas quotidiens que Liam connaissait déjà. « Pardon, je voulai dire c'est joli – enfin la décoration de la maison. » Ses yeux tournèrent vers le ciel, se sentant tout d'un coup pitoyable devant le sourire fracassant de ce dernier qui la regardait. Elle détournait le regard jusqu'au portrait d'une jeune femme blonde tricotant, accroché au dessus de la cheminée et encadré. Son ex-femme, il y avait de quoi refroidir. Et tout d'un coup, se sentant pas dans la bonne demeure, elle se leva du sofa en se grattant la masse de cheveux qu'elle avait, et se mit à sourire faiblement en le regardant. « Hum... Je ne dérange pas, tu en es sûr ? » Et voyant l'incompréhension de Liam qui fronçait les sourcils elle reprit la parole, désolée. « Parce que ton ex-femme m'espionne à travers son tricot et c'est désagréable. Je suis désolée, c'est maladroit. » annonçait elle, se rendant compte des propos déplacés qu'elle entretenait. « J'ai dû être désocialisée durant ma dépression, je m'en veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyLun 30 Aoû 2010 - 5:57

Liam observa avec un sourire la jeune mère ouvrir la porte pour laisser son chien sortir. Elle tenait sans doute beaucoup à son animal, et Liam aurait fait l'effort de le garder sur un tapis, dans l'entrée, si seulement Panamee le lui avait demandé. Il la suivit des yeux alors qu'elle allait s'installer sur le sofa, apparemment épuisée. Il amena les valises au pied de l'escalier et bifurqua pour la rejoindre, amusé. Il n'eut qu'un léger sourire à son égard, ne voulant en aucun cas renforcer son malaise . Il suivit son regard jusqu'à la cheminée et se mordit la lèvre alors qu'il tombait pile sur le portrait d'Alannah qu'il avait gardé. Elle avait tenté de tricoter, avant la naissance de Leah, des petites pantoufles pour le bébé et l'image était tellement belle et saisissante qu'il avait dû en faire un cliché. Leah n'en savait rien, bien sûr; pour elle, la séduisante jeune fille n'était autre qu'une cousine éloignée de Liam. Elle n'avait jamais posé de question sur le pourquoi du comment elle avait atterri sur le dessus de sa cheminée malgré le fait que la gamine ne l'ait jamais vue. Tant mieux.

Il allait répondre que ça ne le dérangeait pas du tout qu'elle soit là lorsqu'elle expliqua la raison de sa question. Oh... Le médecin garda les yeux rivés sur le portrait et se mordit la lèvre avec un petit sourire alors que Panamee tentait de reprendre la connerie qu'elle venait de faire.
« C'est pas grave. Elle n'y a plus sa place de toute façon. »
Liam se dirigea vers la cheminée pour décrocher la photo et la poser à plat sur le dessus du foyer. C'était le temps de passer à autre chose. Vraiment le temps. Il revint vers le petit garçon qui somnolait et dormirait bientôt et le contourna pour passer derrière le sofa, sa main se posant naturellement sur l'épaule de la jeune femme pour la serrer délicatement, espérant qu'elle lui donnerait son soutien; il en avait besoin, là! Il glissa ses lèvres à son oreille avec l'intention première d'y murmurer quelques mots, mais ne laissa que quelques secondes son souffle glisser sur sa peau. Il se mordit la lèvre et se redressa, penaud.
« Je pense que ton fils ne va pas tarder à s'endormir. Viens, je vais l'installer dans la chambre de Leah. »
Liam grimpa les valises à l'étage et les laissa sur le côté pour rejoindre sa fille dans sa chambre, jetant un coup d'oeil derrière lui afin de s'assurer que Panamee le suivait. Il expliqua à l'enfant qu'elle aurait un petit compagnon pour la nuit et sortit du dessous de son lit de princesse un matelas qu'il gardait là lorsque les amies de sa fille venaient dormir. Il n'eut qu'à poser des draps et une couverture pour que le tout soit bien confortable et se tourna vers Panamee avec un petit sourire, l'incitant à y coucher son fils. Il se dirigea lui-même vers le lit de sa fille et déposa un baiser sur son front en la serrant dans ses bras lorsque la petite lui demanda un câlin. Elle s'était déjà mise en robe de nuit et se glissa sous les couvertures sans faire d'histoire, à croire que la présence de Panamee aidait beaucoup! Il déposa un dernier baiser sur sa joue et quitta la pièce avant de redescendre au salon. Panamee saurait retrouver toute seule le chemin des escaliers, il en était sûr. Ce fut d'ailleurs peu de temps après qu'il entendit les marches grincer et, se retournant, il dévisagea longuement la jeune femme avant qu'un sourire ne daigne pointer le bout de son nez sur son visage.

Il se rapprocha d'elle, un peu.
« Alors...? Ton bambin dormait déjà à poings fermés? »
Lorsqu'il avait quitté la chambre, Oliver avait les deux yeux fermés et semblait presque dormir. Décidément, l'innocence des enfants leur permettait de s'endormir très rapidement, à défaut d'avoir des soucis desquels s'inquiéter. Pourtant, malgré son air amusé, il redevint sérieux alors qu'il posait délicatement sa main sur son bras, la faisant glisser jusqu'à serrer doucement sa main dans la sienne.
« Je suis content que tu sois là. Tu veux quelque chose à boire? Tu as faim? »
Il s'était dirigé vers la cuisine afin d'ouvrir une bière pour lui, en proposant une à Panamee d'un léger signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyMer 8 Sep 2010 - 20:32

    « C'est pas grave. Elle n'y a plus sa place de toute façon. »


(...)

    « Je pense que ton fils ne va pas tarder à s'endormir. Viens, je vais l'installer dans la chambre de Leah. » Ses yeux rivés sur le beau brun qui lui parlait, Panamee en aurait presque oublié que ce dernier était son supérieur au Baptist Hospital. Hochant positivement la tête avant de le suivre, elle grimpa les marches à pas lents pour ne pas réveiller cette dite « Leah » qu'elle pensait voir dormir à poings fermés. Se hissant jusqu'à la dernière marche de l'escalier, elle marchait sur les pas de Liam qui pénétra dans la chambre de sa fille, à demie dans la pénombre. Gênée d'être dans l'intimité de la famille Stanfield, elle contemplait le geste insistant de l'adulte qui l'obligeait à coucher son fils sur le matelas installé à terre. Portant son petit bout jusqu'au lit avant de le faire glisser dans les draps, la jeune mère jeta un oeil à Liam – légèrement apeurée. A en croire son regard, elle avait eu le temps d'oublier son rôle de mère vis à vis de Oliver ; et zieutant alors le jeune garçon, elle tentait de le reprendre avec un peu plus de vigueur – embrassant son fils sur le visage. Quelques minutes de silence où son voisin de quartier l'avait laissé en tête à tête avec son fiston, elle lâcha un faible sourire à l'attention de son petit bonhomme qui se jetait dans la couverture en tournant dans tous les sens. Et au moment où il contemplait sa mère, elle se permit alors de chuchoter à voix basse quelques mots : « Promis, maman s'occupera de toi désormais... » Attendant quelques secondes avant de le voir clôturer ses deux pupilles, l'une après l'autre, et se levant sur ses deux jambes, elle partit rejoindre les escaliers de la maison à pas de loup. Du moins, jusqu'à ce qu'elle entende les marches grincer sous ses pieds et qu'elle effectue une petite grimace de désolation. Oops. Panamee retrouva rapidement le chemin du salon où Liam se tenait droit comme un piquet, un fin petit sourire entre les lèvres qu'elle le lui rendit réciproquement. « Alors... ? Ton bambin dormait déjà à poings fermés ? » Ce doux rapprochement avait tendance à la rendre mal à l'aise. Malaise. Elle regardait timidement le jeune homme, se contentant d'acquiescer d'un signe de tête et d'avancer à son tour dans la cuisine qu'elle découvrait pour la première fois.


Passant par delà la cheminée, elle se rendit compte que l'ex femme de ce dernier venait d'être abattu sans raison particulière – tout du moins, elle comprenait toujours l'attachement de Liam envers cette demoiselle, après tout, ils avaient eu un enfant ensemble pensait elle. La jeune mère arriva tranquillement dans la cuisinette et sans avoir eu le temps de jeter un coup d'oeil au décor, elle vit son collègue lui tendre une bouteille de bière entre les doigts.

    « Je suis content que tu sois là. Tu veux quelque chose à boire ? Tu as faim ? » entendait elle de la bouche de son supérieur, tandis qu'elle avait les yeux écarquillés, limite moqueur par ce qu'il venait de dire.



    « Depuis quand un chirurgien, et qui plus est – un chirurgien masculin, fait il la cuisine ? » marquait elle en accentuant un petit sourire, attrapant au passage la bière qu'il lui tendait suivi d'un merci. Elle l'ouvrit de son ongle et en but une gorgée avant de tchiner avec Liam – à quoi, tout était flou pour le moment. « Je... Je dors où ? » Elle se mit à meugler, se grattant le haut du crâne – tellement intimidée par sa propre question, se rapprochant doucement du médecin pour mieux comprendre son explication. Pourquoi était elle ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyMer 8 Sep 2010 - 22:57

Liam observa la jeune mère descendre et il ne put s'empêcher de l'admirer. Elle était toujours belle et il avait complètement oublié qu'elle travaillait avec lui et qu'ils étaient censés se détester. Elle était dans son salon, elle était venue dormir chez lui en y amenant ses affaires et surtout, son fils; elle ne devait pas l'haïr tant que ça. « Depuis quand un chirurgien, et qui plus est – un chirurgien masculin, fait il la cuisine ? » Elle s'était approchée et il rompit la distance qui les séparait pour lui donner une bière, laissant sa main glisser sur sa joue pour poser derrière son oreille une mèche de cheveu volage.
« Neurologue, Pan. Seulement neurologue. J'ai rien de plus que toi... »
Esquissant un sourire en coin, il laissa pendant un moment son souffle se joindre au sien alors que son coeur battait la chamade. Il n'avait plus ressentit un tel engouement depuis longtemps et il baissa les yeux, un peu perplexe.
« Mais j'ai appris à cuisiner il y a neuf ans, c'était une question de survie. »
Son regard se portait de nouveau sur elle alors qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. Elle pourrait être surprise de ses talents de cuisinier! Il avait réussit à se débrouiller au début et avait acquis l'expérience d'un vrai chef, même si encore aujourd'hui, il lui arrivait de cuisiner des repas rapides lorsqu'il n'avait pas le temps de préparer quelque chose de convenable. Leah ne semblait pas s'en plaindre, elle adorait ça. Il reporta son attention sur la jeune femme alors qu'elle semblait soudainement mal-à-l'aise. « Je... Je dors où? »Il but une gorgée de sa bière avant de la poser sur le plan de travail au milieu de la pièce, sa main glissant délicatement sur la taille de Panamee pour la rapprocher de lui. Il pencha légèrement la tête vers elle, ses prunelles recherchant un quelconque acquiescement ou une flamme soudaine dans ses yeux qui lui prouverait qu'il ne se trompait pas.
« J'ai un lit dans la chambre d'ami. Si tu veux. Mais... Mon matelas est bien plus confortable...! »
D'un ton grave, son sourire se faisait légèrement charmeur alors qu'il aurait bien profité de son intrusion entre ses bras cette nuit. Elle faisait naître en lui des sentiments qu'il avait cru perdus et ce, malgré lui. Il ne l'avait jamais vraiment vue comme sa rivale et ça n'avait rien à voir avec le fait qu'il la croyait moins douée ou une autre connerie dans ce genre-là. Au contraire, il la savait excellente et si elle venait à prendre sa place, peu en importe la raison, Liam l'accepterait sans broncher parce qu'il saurait qu'ils n'avaient rien perdu au change. Il posa néanmoins sa main sur la joue de Panamee et son regard devint soucieux. Elle débarquait ici, comme ça, sans prévenir. Ça ne lui déplaisait pas, au contraire, mais il était tout de même en droit de se poser des questions.
« Il s'est passé quelque chose? Écoute, si tu veux en parler... »
Je suis là. Ces mots moururent néanmoins sur ses lèvres sans qu'il ne les prononce, son pouce caressant toujours sa joue dans l'espoir de la rassurer. Il voulait qu'elle reste avec lui, il voulait qu'elle dorme avec lui cette nuit. Mais si elle préférait la chambre d'ami, il la préparerait pour elle et attendrait encore. L'espérerait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyLun 20 Sep 2010 - 10:27

    « - Neurologue, Pan. Seulement neurologue. J'ai rien de plus que toi... » dit il en souriant alors qu'elle se plongeait dans ses souvenirs.


Flashback


    « - Scalpel. »
    « - Bistouri. »
    « - J'ai dit scalpel. »
    « - J'ai dit bistouri. » accentuait Liam sur un ton nonchalant.
    « - Que se passe t il ? Vous voulez en parler dehors ? »
    « - Vous êtes sous mes ordres. Et j'estime que dire bistouri est plus scientifique, voilà tout. »
    « - Connard » s'était elle mise à meugle à voix basse.
    « - McCawley, sortez de mon bloc. » dit il les nerfs à vif.
    « - Pardon ? »
    « - Vous avez très bien compris. »


Flashback


    « Mais j'ai appris à cuisiner il y a neuf ans, c'était une question de survie. »


Ses yeux se rabattaient sur le portrait de l'ex femme de Liam - elle se sentait mal à l'aise à chaque contact qui la rapprochait de cette femme blonde, qu'elle ne connaissait que très peu finalement. Un moment de silence passa entre les deux voisins ; durant lequel elle se permettait de scruter le regard noirâtre et presque touchant du neurologue qui plaisantait galamment avec Panamee. Se tordant les doigts comme par timidité, elle eut un petit sourire en coin avant de hôcher la tête et de faire la moue.

Et puis, la question existencielle se posa : Où dormirait Panamee McCawley cette nuit ? Elle avait presque honte de poser une question pareille au jeune homme qui ressentait le mal être de cette dernière - après tout il fallait qu'elle se lance. « Je... Je dors où ? » annonçait la belle brune sur un ton muet. Et elle le vit, ses prunelles foncées étincelantes d'une lumière blanchâtre - presque flamboyant et ensorcelant trouvait elle. La jeune mère qui se tournait les pouces depuis cinq minutes, but une énième gorgée, comme pour tenter de faire passer la demande plus rapidement. Sans attendre réellement de réponse.

    « J'ai un lit dans la chambre d'ami. Si tu veux. Mais... Mon matelas est bien plus confortable... ! »


Elle crut boire de travers au moment où elle entendit les dernières paroles de cet homme. Toussant fortement à travers le verre qu'elle buvait - elle jeta un oeil à Liam sans vraiment comprendre sa proposition : il ne plaisantait pas ? Prenant tout ceci comme une énorme plaisanterie, elle vit immédiatement le regard interrogateur de son ami qui en prouvait la sincérité. Panamee baissa instinctivement le regard vers le sol - gênée par la proposition, et malgré la petite envie qui lui titillait les pensées, elle fut contrainte de refuser sa demande aguicheuse.

    « Je pense que la chambre d'ami fera l'affaire. » répondit elle timidement, les yeux n'osant le contempler.


Son regard s'assombrissait : quiconque aurait entendu ceci de la bouche de Liam Stanfield, aurait sauté au plafond. Pour elle, c'était toujours son supérieur. Cette insaisisable barrière de métiers qui faisait qu'il avait le pouvoir sur elle ; elle ne pouvait se permettre de dormir aux côtés de son collègue, que dire, de son patron. En d'autres termes, si Liam avait été boulanger - tout aurait été différent. Et dans cette tête imaginative, elle s'imaginait construire des baguettes comme on fabrique de la poterie, en sa compagnie.

Flashback



Elle rêvait, les yeux ouverts. Telle une petite fille, elle affichait un immense au creux des lèvres - imaginant un monde à la 'Ghost' où elle jouerait tour à tour à la poterie avec son supérieur. Mais un bruit de fond, une voix, la fit revenir immédiatement à la réalité : Liam était là. Ce sourire débile sur la bouche, elle se secoua la tête en se frottant le cuir chevelu ; désolée par son attitude bétâ.

Flashback Ended


    « - Il s'est passé quelque chose ? Écoute, si tu veux en parler... »
    « - Non ça ira... Je veux dire, on aura tout le temps de discuter un autre jour. » articulait elle remplie de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyJeu 30 Sep 2010 - 6:22

« Je pense que la chambre d'ami fera l'affaire. » Déçu, le médecin hocha doucement la tête en s'éloignant de quelques pas, soudain mal-à-l'aise. Il avait réellement cru qu'il y avait une possibilité pour qu'elle dorme avec lui ce soir-là et il s'en voulait de s'être montré autant audacieux. Ce n'était pas vraiment son genre, de se jeter à ce point-là sur une femme, mais il avait été poussé par un instinct qu'il ne comprenait plus depuis longtemps. Elle n'était pas comme les autres; elle savait lui tenir tête et elle était pourtant tellement fragile. C'était différent depuis leur altercation dans son bureau; Liam l'avait embrassée, elle ne l'avait pas nécessairement repoussé et là était toute la différence. Il lui avait proposé son aide et elle venait de l'accepter. Il posa son regard sur elle alors qu'elle semblait perdue dans ses pensées et Dieu seul sait à quel point il avait envie de la prendre dans ses bras en ce moment, Dieu seul sait à quel point il avait envie de l'embrasser. Mais c'était trop tôt.

« Non ça ira... Je veux dire, on aura tout le temps de discuter un autre jour. » Il hocha la tête alors qu'il plantait néanmoins son regard dans le sien. Il n'aurait pas su dire pourquoi, mais il avait l'agréable impression qu'elle le dévisageait, qu'elle attendait de lui quelque chose qu'il pouvait lui offrir.
« Un autre jour, ça me va. Viens... Je vais aller te montrer où tu vas dormir. »
Il l'entraîna à sa suite dans les escaliers en glissant sa main dans la sienne, prenant à gauche dès qu'ils furent à l'étage. Leah dormait au fond du couloir de droite et Liam en conçut que Panamee y serait tout même assez tranquille. Il posa son regard sur elle alors qu'il n'avait pas lâché sa main, s'arrêtant quelques secondes pour l'observer, un léger sourire aux lèvres. Elle était tellement belle, naturelle, radieuse, parfaite. Peu importait qu'elle soit sa collègue de travail, peu importait qu'elle soit sous ses ordres. Elle ne l'était plus, ici. Il la fit entrer dans la pièce réservée habituellement aux invités et lâcha sa main à regret pour se diriger vers l'armoire d'où il tira une couverture et deux oreillers. Les draps étaient propres puisque le médecin avait pris la peine de les changer, la semaine d'avant, après la visite de sa tante.

Il mit l'oreiller dans une taie et la lança en riant légèrement à la jeune femme.
« Attrape! »
Il eut un sourire ravi, amusé, alors qu'il glissait le second oreiller dans sa taie et qu'il le lançait également à Panamee avec douceur, ses yeux s'éclairant soudainement d'une lueur rieuse. Il déplia la couverture et la laissa au pied du lit, si jamais elle avait froid. Il se retourna finalement vers la jeune femme, un petit sourire en coin éclairant son visage. Il était là, avec elle, alors qu'il y a quelques mois, et même quelques semaines, tout semblait les séparer. L'esprit confus du médecin le fit se diriger vers elle et il saisit l'un des oreillers qu'elle tenait toujours contre elle pour le mettre sur le lit, à sa place.
« Il y a un bon film ce soir... Si tu veux, je peux faire du popcorn, on peut l'écouter ici. Ou... Si tu es fatiguée, je peux te laisser dormir et on reparle de tout ça demain. Ça vaut mieux... »
Ce fut à la commissure de ses lèvres qu'il déposa un baiser pour lui souhaiter bonne nuit, mais il ne put en rester là. Sa main rejoignit sa nuque alors que ses lèvres cueillaient les siennes pour l'embrasser pleinement. Des frissons lui parcoururent l'échine alors qu'il laissait l'une de ses mains se poser sur sa hanche pour la rapprocher de lui, son coeur battant la chamade, une sensation qu'il ne connaissait plus depuis un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyMar 12 Oct 2010 - 20:19

    « Un autre jour, ça me va. Viens... Je vais aller te montrer où tu vas dormir. »


Main dans la main ils se dirigèrent vers l'étage supérieure de la maison Stanfield, à pas de loup pour ne réveiller ni Leah ni Oliver, elle scrutait d'un oeil intéressé son fils au passage – s'assurant ainsi du sommeil lourd de son fils. Ses yeux se reportèrent alors sur son collègue : élégant, charmant, presque même attirant pensait elle en se mordant la lèvre, se laissant mener à la baguette par le jeune homme. Elle se trouva au fond du couloir à ses côtés où elle y découvrit l'espace dans lequel elle dormirait à présent. Evidemment, il n'avait pas prévu la venue de la demoiselle. Panamee se contenta de poser son regard sur les prunelles de Liam et à ce moment précis – une étincelle se distinguait dans chacune de ses pupilles. Intimidée, elle en baissa la tête et le laissa s'occuper de la décoration de son lit sans dire un mot. Il dégagea une couverture de son meuble et deux oreilles. Deux oreillers ? Elle arquait un sourire, étonnée de voir qu'apparemment elle ne dormirait pas toute seule. Mais sa réflexion fut vite coupée par la lancée d'un coussin en pleine figure, qu'elle eut à peine le temps de réquisitionner.

    « Attrape ! »


Ouvrant de grands yeux – pas persuadée de le rattraper, elle le placarda contre sa poitrine, là où son coeur battait la chamade à un point inimaginable. Elle eut un petit rire anodin entre sa bouche, et le serrant fort comme ci ce dernier n'était autre que Liam, fermant un moment les yeux pour savourer ce moment de douceur.

Il ne prit pas une seconde de plus pour rattraper son bien, profitant de la situation pour lui effleurer une énième fois la main ; elle se sentait toute chose sans vraiment savoir pourquoi.

    « Il y a un bon film ce soir... Si tu veux, je peux faire du popcorn, on peut l'écouter ici. Ou... Si tu es fatiguée, je peux te laisser dormir et on reparle de tout ça demain. Ça vaut mieux... »


Et il lui déposa un baiser bien plus que magique, qui la projeta au fin fond d'un rêve à l'eau de rose – à des années de la leur.

Flashback


    « Tu as donné le biberon à Stephen ? » demandait Liam, âgé de cinq à dix ans de plus – sa barbe de trois jours, toujours aussi bien taillé qu'auparavant.
    « C'est fait, il y a déjà dix minutes. », elle scrutait sa montre en angoissant. « Elle devrait déjà être là. On va être en retard pour l'avion. »
    « Ne t'en fais pas, c'est notre voyage, personne ne pourra nous empêcher de partir. Je vais appeler ma mère, elle va garder les enfants. »
    « Alors c'est parti ! Adios Ocean Grove, les Maldives, nous voilà ! » annonçait la mariée, fière de sa destination de voyage de noces.


Flashback Ended


    « - Oh la vache ! » meuglait Panamee, ahurie. Alors qu'elle s'attendait à un simple baiser de bonne nuit, elle sentit les lèvres de Liam rejoindre les siennes ; tel un aimant, elle s'était laissée aller en un petit sourire. Et puis, se rendant compte de l'erreur qu'elle venait de commettre en répondant à son embrassade – elle se frotta machinalement le haut du crâne, une petite moue d'incompréhension sur son visage tandis qu'elle se dégageait du jeune homme avec gêne. « Je... je suis désolée. J'aurai pas dû répondre, enfin. Bonne nuit. », elle eut un petit air de désolation sur sa tête ; attristée de renoncer aux propositions de Liam, elle le laissa partir par l'encadrement de la porte – un énorme regret se lisait sur sa figure. Dos contre la porte de la chambre d'ami, elle lâcha un profond soupir, sa main toujours sur la poignée de la pièce, Panamee eut un moment d'hésitation avant d'ouvrir la porte à la volée et de regarder son collègue.

    « LIAM ! » hurla t elle dans le couloirs avec un petit sourire – le genre de sourire ravissant qu'il voulait tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyMer 13 Oct 2010 - 2:06

« Je... je suis désolée. J'aurais pas dû répondre, enfin. Bonne nuit. » Le médecin se mordit la lèvre avec un léger sourire en coin alors qu'il effleurait délicatement son bras en la laissant s'éloigner. Il n'insisterait plus. Les lèvres vermeille de Panamee laissaient toutefois sur les siennes un arrière-goût amère d'inachevé alors qu'il faisait un pas vers la sortie de la pièce.
« Bonne nuit... »
Il disparut dans l'embrasure non sans lui jeter un dernier regard, refermant la porte derrière lui. Il fit quelques pas en passant une main dans ses cheveux pour reprendre ses esprits, troublé. Ce fut néanmoins la voix de la jeune femme, qui l'appelait alors qu'il avait bien cru fermer la porte, qui le fit se retourner, surpris. Il eut une légère moue incertaine, alors que le sourire de Panamee secouait ses doutes et qu'il s'avançait vers elle, l'attrapant par la taille en fermant la porte de son pied, la plaquant avec fougue sur le mur. Ses lèvres cherchèrent les siennes avec avidité alors que ses mains entouraient son visage, cherchant à prolonger le baiser tout en glissant ses doigts dans ses cheveux. Son corps se serrait contre le sien, le torse dénudé du médecin étant parcouru de frissons qu'il avait peine à contrôler.

Ses mains glissèrent sur ses épaules, ses doigts l'effleurant délicatement, son souffle la chatouillant légèrement alors qu'il déposait une armée de baisers dans son cou. Le médecin se rendait compte que malgré tout ce qui avait bien pu se passer dans leurs vies, malgré les différends qui s'étaient immiscés dans leur relation, il avait attendu ce moment depuis longtemps. Il y avait toujours eu quelque chose de différent entre eux, quelque chose qui le poussait à être sur son dos afin de la voir plus souvent, à la surveiller afin de s'assurer qu'elle n'était jamais surmenée. Ces temps-ci, il avait mal joué son rôle et il s'en voulait.

Il captura de nouveau ses lèvres, alors que ses mains glissaient sous le haut de la jeune femme, parcourant avec douceur et fougue à la fois la peau offerte. Il remontait le tissu avec langueur, sans cesser de l'embrasser alors qu'une pensée pour sa fille lui traversait l'esprit. « Personne ne voudra t'embrasser comme ça, tu piques! » Heureusement qu'il s'était rasé avant sa venue, dans ce cas! Un sourire naquit sur ses lèvres et il l'attira à lui, l'entraînant naturellement jusqu'au lit en mordillant délicatement sa lèvre inférieure.
« Tu me laisses combler ta solitude, cette nuit? »
Pas que cette nuit. Mais le médecin n'avait pas pu formuler ses pensées autrement et c'est dans un murmure glissé à son oreille, entre deux baisers, qu'il osa lui demander s'il pouvait rester. Partir maintenant ne serait pas chose facile, mais ce serait encore moins vertigineux que de devoir partir quelques instants plus tard.

Sa main glissait sur la courbe de sa hanche alors qu'il fermait les yeux pour tenter de retrouver un semblant de contenance. C'était peine perdue; elle exerçait sur lui cet attrait du coeur et de l'esprit et il serait bien malheureux de devoir quitter la pièce et de retrouver la froideur de ses draps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptyVen 15 Oct 2010 - 22:12

    « Bonne nuit... » chuchotait Liam à mi mots avant de disparaître dans le couloir.


Dans la pénombre, Panamee le contemplait s'éloigner petit à petit & son désir disparaissait à son tour. Elle eut un petit sourire au creux des lèvres - comme sachant pertinnement ce qu'elle allait faire par la suite. Et dans un élan de joie mêlée à la peur, elle le rattrapa par le son de sa douce voix : Liam ! C'était sorti tout seul et malgré elle.

Le voyant emettre ce même écartement de la mâchoire, elle en conclut que c'était réciproque ; et penchée contre la porte, elle le vit s'avancer à grands pas pour la soulever contre son corps en claquant la porte. On aurait pu dire : censuré. Mais plaquée de dos à la porte, elle sentit pour la première fois une lueur d'espoir - quoiqu'elle en eut déjà une avec Duncan Thomas. Une qui n'avait pas duré, ou que peu de temps. Elle posséda les lèvres de Liam avec fureur tandis qu'il la trimbalait contre le mur de la chambre, et poussant un peu plus sa tête contre la sienne, elle emplifiait un peu plus l'embrassade. Ce différent dont parlait Mr.Stanfield, elle l'avait éprouvé dès la première seconde où leurs regards se sont croisés : un différent physique et morale qui apparemment n'avait plus lieu d'être. Elle se sentait frisonner sous les combles de baisers qui tombaient sous elle - elle se sentait épanouie.

Se laissant transporter par les mains fines et travailleuses de Liam, elle soupirait de plaisir sous les baisers qui dévalaient la pente de son cou - en redemandant toujours un peu plus. Elle se mordillait la lèvre en même temps qu'elle titillait celle de son ami, de son ami : la définition de leur statut social n'était pas encore décidé à ce moment précis. Elle croquait la vie comme elle croquait la peau brûlante de son collègue qui la trainait jusqu'au lit. Peut être avait elle trouvé le bon - celui qui la ferait sourire tout au long de sa vie. Oui, je le veux. Sous l'emprise de son alcool nommé Stanfield, Panamee eut le hoquet. Elle agrippa le haut du pantalon de ce dernier, tandis qu'elle sentait cette main baladeuse ; frôlant et touchant sa culotte en dentelle qu'elle avait prise au hasard dans son ex-placard.

    « Tu me laisses combler ta solitude, cette nuit ? »


Elle ne l'aurait presque pas entendu à travers la fougue des deux êtres qu'ils étaient. Un petit rire coquin glissa cependant de sa bouche alors qu'elle levait les yeux vers le dit jeune homme, détachant au même instant le bouton de son jean en un coup de main.

    « OOops. » marquait cette dernière alors qu'elle affichait une moue en zieutant tour à tour, pantalon et visage. « Je crois que tu as trop mangé ce soir... », elle reprenait cette dernière phrase d'une vois légère - tandis que son coeur battait la chamade contre la poitrine de Liam. « Mets juste le réveil pour demain... J'aurai peur de devoir récupérer ta place de chef, parce que le Dr Stanfield a trop joué et peu dormi de la nuit. »


Et marquant d'un sourire ses dernières paroles, elle jeta un dernier coup d'oeil à la porte avant de se jeter une nouvelle fois sur lui - sous la couette, à l'ombre de tous les regards d'Ocean Grove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) EmptySam 16 Oct 2010 - 21:18

ENDED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





DEPART IMMINENT (Paniam) Vide
Message(#) Sujet: Re: DEPART IMMINENT (Paniam) DEPART IMMINENT (Paniam) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

DEPART IMMINENT (Paniam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-