AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Ven 13 Aoû 2010 - 3:34





NO REST FOR THE WICKED
w/ damon seaver & bianca vallini



Bianca pénétrait les portes du Gold Empire d’un pas lent et affirmé, ses yeux hésitaient de ci delà tandis qu’elle s’arrêtait l'instant d’une seconde pour prendre le temps d’admirer les lieux. Le moins qu’on aurait pu dire était qu’elle n’était nullement habituée à tant de luxure, l’architecture imposante des lieux s’éloignait très clairement du motel piteux qui lui avait servi de maison durant quelques semaines. Elle avait d’ailleurs du mal à s’y reconnaître, n’ayant jamais été très riche, n’ayant jamais réellement goûté à ce côté-ci de la vie, bien que très alléchant. La fortune l’avait toujours tenté, tant d’argent ne pouvait qu’être synonyme de plus de pouvoir, plus d’influence à ses yeux, et la chose ne lui semblait pas si mauvaise. Au milieu de ces entrepreneurs multimillionnaires, ces femmes aux bijoux de diamants et occasionnellement ces hommes dévorés par la misère mais régis par la maladie du jeu, Bianca ne se sentait pas spécialement mal à l’aise car aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle avait longtemps fréquenté l’un des leurs, une personne qui l’avait d’ailleurs conduite à cet endroit, une personne qu’elle n’avait pas revue depuis déjà un très long moment.

Cela faisait quelques semaines que Bianca était à Miami, quelques semaines qu’elle essayait de retrouver la trace de Damon, et maintenant qu’elle était si près du but, une impatience inexpliquée l’avait prise. Elle avait tant de questions à lui poser, des questions qu’elle n’allait sans doute pas se permettre de poser, pas si elles trahissaient la blessure qu’il lui avait causé, pas si elles confirmaient ses faiblesses. Car envers et contre tout, elle en avait, et elles se manifestaient pour elle sous forme d’une seule et unique personne : Damon. Elle n’avait jamais dépendu de personne, jamais avant lui, ce pour de très nombreuses raisons qu’elle ne pourrait pas toutes citer. Elle était toujours attachée à lui, malgré son départ, malgré sa trahison, par bien des manières, elle en niait d’ailleurs la grande moitié. Aujourd’hui, enfin, elle allait avoir l’occasion de certaines représailles et elle ne pouvait passer à côté. C’est ainsi qu’à à peine quelques heures d’avoir appris son lieu de résidence, elle se retrouvait au Casino. Tandis qu’elle avançait doucement vers la réception, les pensées se bousculaient dans sa tête, elle se demandait tout d’un coup ce qu’il était devenu, ce qu’il avait vécu depuis qu’il était à Miami, est ce qu’il avait retrouvé cette vie qui lui plaisait tant parmi ses anciens amis… Elle se demandait s’il vivait mieux qu’avant, mieux que quand ils étaient ensembles, s’il avait trouvé le bonheur avec une autre femme – sans doute –. Bianca n’était pas dupe, elle savait que leur relation n’était pas faite pour durer, elle savait que ce n’était pas comme ça qu’elle voulait passer le restant de sa vie, elle avait simplement espéré que ça ait fini autrement, peut être par un accord mutuel. Elle ne l’aurait pas retenu si jamais il lui avait avoué qu’il partait, pourtant il avait préféré partir sans prévenir, donnant l’impression qu’il voulait simplement la fuir… #La réceptionniste, de son sourire candide et faux avait salué Bianca, celle-ci lui sourit en retour tandis qu’elle s’apprêtait à mentionner sa requête « Je suis là pour voir Mr. Seaver, Damon Seaver. » Son interlocutrice avait instantanément répondu, elle n’eut pas besoin de consulter son ordinateur ni de prendre le temps de penser, Damon semblait être un client assez reconnu, sans doute parce qu’il habitait l’hôtel pour des raisons que Bianca ignorait toujours. « Mr. Seaver s’est rendu au bar de l’hôtel il y a environ une vingtaine de minutes, je peux le prévenir de votre arrivée si vous le souhaitez ». La jeune blonde jeta furtivement un coup d’œil à sa droite, puis à sa gauche avant de recentrer son attention sur la réceptionniste « Ça ira, merci ». Elle crut pouvoir s’y retrouver mais après quelques minutes à errer dans le hall elle se résolut à demander à un agent de sécurité. Quelques indications plus tard, elle fut à l’endroit voulu, examinant minutieusement chaque client dans le noir incommodant qu’il faisait. Elle crut reconnaître Damon dans la foule et s’avança vers lui d’un pas assuré tandis que sa vision s’éclairait et que sas spéculations se transformaient en certitudes. De l’angle duquel elle le regardait, Damon semblait abattu sur son vert à gin, les deux mains l’enveloppant. Perspicace, elle troqua sa grimace contre un grand sourire et alla se glisser discrètement aux côtés de son clandestin sans jamais le quitter des yeux, toujours la tête tourné vers lui. Elle appuya ses deux coudes contre le comptoir et pencha sa tête de sorte à ce qu’il la voit étant donné qu’il avait la tête baissé « Damon. » dit-elle dans un soupir. Sa voix se voulait neutre, dépourvu de tout sentiment et pressentiment. Elle laissa s’installer un léger blanc, le temps que le jeune homme remarque sa présence. Lorsque ses yeux se posèrent sur elle, Bianca prit le temps d’observer ses traits, il lui sembla inchangé, toujours aussi … Damon, sans doute un poil plus désorienté. « J’aurai cru que quelque temps débarrassé de moi t’aurait fait du bien. » son sourire se fit alors plus vicieux « Visiblement j’ai eu tord. » Bianca avait beau ne pas avoir reparlé ou revu son ex petit ami depuis un moment, ça ne l’empêchait de le connaître assez bien, elle savait quand il était heureux, comblé, ou au contraire quand il se sentait mal, tout à son sujet se lisait sur sa simple expression de visage. Et d’après elle, à cet instant il était non seulement mal mais aussi très légèrement bourré. La jeune fille avait tout d’un coup gagné en assurance, une assurance qui déjà ne lui manquait pas vraiment. La simple idée que Damon pouvait traverser une mauvaise passe et qu’elle soit là pour profiter du tableau la réjouissait, elle se délectait déjà de pouvoir rajouter à sa misère, ne serait-ce que pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Pourtant la vengeance n’avait pas été sa première intention, loin de là.



Dernière édition par Bianca Vallini le Ven 13 Aoû 2010 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Ven 13 Aoû 2010 - 14:48

Il n’avait pas dormi de la nuit, ou peu. Ce qui était certain, c’était qu’il avait une affreuse migraine et qu’il avait le sentiment que chacun de ses membres ne souhaitaient plus le mener jusqu’à la salle de bain. Sa chambre était en désordre, de quoi provoquer un infarctus à la chambre de ménage. Il ne se souvenait pas avoir énormément bu, à la différence de certains jours en tout cas. Il se rappelait seulement avoir passé un moment agité en compagnie de quelques amis. Une fois qu’il réussit à se bouger et retrouver l’entière faculté de ses membres, il prit une douche qui l’aide à avoir davantage les idées claires. C’était déjà beaucoup mieux lorsqu’il sortit de la salle de bain, déjà tout habillé. Une grimace déforma ses traits en prenant conscience des dégâts. Il y avait des cadavres de bouteilles un peu partout, des objets à la mauvaise place ou carrément gisant au sol. Il se pencha à plusieurs reprises pour arranger au mieux l’apparence de cette suite désordonnée. Ce n’était pas son genre d’agir ainsi, même s’il pouvait se reposer sur les femmes de ménage, il ne supportait pas la vue de ces restes lui rappelant encore une de ces nuits de débauche. Son quotidien l’agaçait sans qu’il ne trouve le courage de reprendre le dessus. Il se coupait du monde et au bout d’un moment, il allait devoir changer cela une bonne fois pour toute. Mais pas aujourd’hui, pas maintenant. Ni la volonté, ni la force n’étaient au rendez-vous. Il attrapa le strict nécessaire et quitta sa suite pour rejoindre le hall du Gold Empire. Ce n’était pas pour le Casino qu’il avait décidé de loger ici, Micaela était à la tête de cet empire, il pouvait se permettre de louer un bel espace dans cet endroit. Arrivé dans l’immense hall de l’hôtel Casino, il jeta un bref regard en direction de la sortie puis vers les quelques personnes qui passaient devant lui. Il opta finalement pour rejoindre ce qui semblait être devenu son endroit fétiche : le bar. Il avouait intérieurement se trouver pathétique et certains de ses amis ne prenaient pas des pincettes avec lui pour le lui faire comprendre. Ce qui – apparemment – ne semblait pas changer grand-chose à son comportement. Pourtant il n’estimait pas être un alcoolique, il pouvait parfaitement rester sobre s’il le désirait, mais justement la plupart du temps ce désir n’était pas suffisant. Le bar était déjà bien fréquenté lorsqu’il passa les grandes portes. Le service était actif et bienveillant, comme à son habitude. Damon s’avança sans s’arrêter en direction du comptoir et prit enfin place sur l’un des tabourets. Le serveur, à peine l’avait-il vu, lui lança le nom de la boisson que le militaire prenait toujours : whisky coca. Damon hocha de la tête pour lui confirmer sa commande et une poignée de secondes plus tard, le verre se retrouva face à lui. La migraine s’était éclipsé après sa douche, il pouvait alors supporter les bavardages, la douce musique en fond sonore. Ses yeux divaguaient légèrement sur le côté, observant un jeune couple de flambeurs, apparemment surexcités par l’ambiance qu’un Casino pouvait provoquer. Ses deux mains autour du verre, il prit une première gorgée, puis une seconde sans se presser pour le moins du monde. Il n’avait rien d’autre à faire de toute manière. Il sortit de sa poche son portable et regarda rapidement les anciens sms qu’ils avaient reçus la veille. Un de Jane, le suppliant de venir la voir le plus tôt possible, un autre de Micaela pour le rassurer qu’elle allait bien. Jane l’attendait donc pour maintenant ou un peu plus tard, Damon n’irait pas la voir pour le moment, pas dans l’état plutôt incertain dans lequel il se trouvait. Le contenu d’un second verre commandé descendit progressivement, il ne restait qu’un fond que Damon fixait de ses yeux verts. Il était avachi, comme s’il devait porter sur ses épaules tout le poids du monde. Ses pensées s’entremêlaient et il se perdait dans la contemplation de ce verre presque vide. Il aurait très bien pu s’en contenter, sa journée n’aurait pas été si différente des autres mais le Destin en avait décidé autrement. « Damon. » Il ne réagit pas tout de suite à l’appel de son prénom, bien trop absorbé par ses pensées mais cette voix, si douce…elle lui rappelait incontestablement une personne. Doucement, son visage se tourna et il vit alors cette chevelure blonde, puis ce visage de porcelaine et ces yeux clairs, ses yeux à elle. « Bianca ? » souffla-t-il à son tour, avec beaucoup plus d’étonnement. Etait-ce un effet secondaire de toutes ces journées à boire ? Une hallucination ? Non elle était bien là, son sourire vicieux aux lèvres. « J’aurai cru que quelque temps débarrassé de moi t’aurait fait du bien. (…) Visiblement j’ai eu tord. » Il dût se faire violence pour reprendre ses esprits. Heureusement, il était assez conscient pour se rendre compte rapidement de la situation. Il n’arrivait pas à le croire, Bianca était face à lui. Cela faisait un bon moment maintenant qu’il n’avait plus eut de ses nouvelles, et pour cause, il avait cherché à la fuir. Ses yeux écarquillés, il finit par reprendre une expression plus sérieuse, plus agacé cette fois. « J’allais très bien jusqu’à maintenant… » Répondit-il sèchement. D’un geste de la main, il repoussa légèrement le verre toujours pas terminé. « Qu’est-ce que tu fiches ici ? » Il pouvait parfaitement imaginer à quel point elle devait lui en vouloir, mais ce n’était pas suffisant pour l’adoucir un minimum. Néanmoins, sa curiosité était titillée. Pour quelles raisons se trouvait-elle en ces lieux ? La perspective qu'elle ait pu rencontrer un membre de son entourage l'inquiéta mais tenta de garder un visage impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Dim 15 Aoû 2010 - 1:18

Le timing était parfait. Bianca n’aurait pas pu rêver de meilleure opportunité pour réapparaître dans la vie de Damon que lorsqu’il allait au plus mal. Elle se doutait qu’il se mettrait corps et âme à essayer de lui prouver que tout allait bien dans le meilleur des mondes, ne serait-ce que par pure fierté, cette même fierté qui avait poussé la jeune fille à se lancer à la recherche de son petit ami, à monter dans cette avion en direction de Miami et à s’engager au mieux pour le revoir une fois au moins, simplement pour ne pas qu’il ait le dernier mot – façon de dire étant donné qu’en réalité il était parti sans prévenir – Elle n’avait nullement l’intention de le laisser tranquille, ou même de se montrer compatissante. S’il voulait d’une fille qu’il pourrait laisser derrière sans jamais se préoccuper de la voir réapparaître un jour, Damon avait choisi la mauvaise personne parce que Bianca n’était pas le genre à se laisser faire et encore moins à se laisser manipuler. Son rôle en général était de jouer la manipulatrice et non la manipulée, et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait commencer. C’était là l’une des nombreuses raisons qui avaient mené l’italienne aux côtés de son ex petit ami qui, à la simple vue du regard qu’il avait, semblait déjà très agacé d’avoir à mener cette conversation. Il devait croire que les choses allaient s’arrêter là où il les avait laissé à Washington, mais Washington été tout d’un coup venu jusqu’à lui, et ça n’envisageait rien de bon pour lui … Bianca s’était redressée sur son siège, les mains désormais posés sur ses cuisses, elle s’obstinait à fixer Damon avec grand plaisir. « J’allais très bien jusqu’à maintenant … » Tandis que la voix du jeune homme semblait s’endurcir et que son regard devenait noir, Bianca laissa échapper un petit rire bref et cristallin, elle était loin d’être offusquée par le ton avec lequel il l’avait accueilli, loin d’elle l’idée d’un scénario qui aurait pu se passer autrement d’ailleurs. Elle était au contraire presque réjouie de son entrée en matière, ça ne faisait que la pousser à conserver son petit visage irritant et son timbre de voix qui ne faisait que s’adoucir. « Inutile d’être si désagréable, je ne suis là qu’en simple visite. » Mensonge. En réalité elle s’était déjà trouvé un lieu de résidence à Ocean Grove, le quartier même où elle croyait que Damon vivait, malheureusement pour elle il avait déménagé. La jeune blonde avait pour intention de s’éterniser autant que possible, mais c’était le genre d’informations qu’elle avait toujours préféré garder pour la fin, ou garder tout simplement. Bianca avait même déjà fait la rencontre de certains ‘amis’ du jeune homme, en l’occurrence une certaine Presley avec qui elle avait vite sympathisé et à qui elle n’eut pas de mal à soutirer quelques informations au sujet de Damon. Bianca avait ses méthodes, des méthodes qui s’avéraient souvent rentables et qui avaient pour habitude de lui faciliter la tâche, peu importe laquelle. « Tu m’offres un verre ? » Ses paroles ressemblaient plus à une requête qu’à une simple proposition, d’autant plus qu’elle avait déjà pris l’initiative d’appeler le Barman de l’autre côté du comptoir d’un geste de la main. Tandis que ce dernier se dépêcher à servir ses autres clients pour venir prendre sa commande, Bianca détourna son attention de Damon pour observer les lieux une énième fois, son regard se perdit dans les lumières quelques secondes, elle examina le décor avec attention ainsi que les autres personnes, s’attardant à chaque fois sur l’une des tables pour essayer d’y reconnaître les différentes boissons qui y étaient posé. Elle sentait le regard de Damon la scruter sans relâche tout au long de son analyse du Bar, mais ça ne la gênait pas plus que ça, après tout elle l’avait bien observé de loin durant un moment il y avait que quelques minutes de là. Son regard se reposa enfin sur son compagnon, affichant un petit sourire en coin « Charmant cet endroit. Je ne savais pas que tu pouvais te permettre autant de luxe, ça doit valoir une petite fortune d’habiter ici. » En plus de vouloir sous-entendre qu’elle savait qu’il habitait dans une chambre d’hôtel, Bianca ne faisait pas que calomnier. L’appartement où ils avaient tous les deux vécu durant un moment était assez simple, et bien que le loyer était plutôt cher à Washington, celui-ci n’avait rien d’extravagant. Elle savait qu’il avait de l’argent mais n’avait jamais vraiment creusé jusqu’à savoir le montant exact de la petite fortune qu’il détenait. C’était d’ailleurs l’une des choses qu’elle aimait chez lui, mais c’était loin d’être pour cela qu’elle était sortie avec lui. La jeune fille avait beau être une croqueuse d’hommes elle ne s’intéressait que très peu à leur argent… Elle avait toujours cru que sa relation avec Damon était parfaite, du moins à ses yeux, et bien qu’à la fin les choses se soient plus ou moins envenimées, la raison pour laquelle il y avait renoncé lui échappait encore aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Lun 16 Aoû 2010 - 0:43

Comme un coup du sort, comme si sa vie actuelle n’était pas assez difficile à gérer, le passé devait venir s’en mêler d’une manière plutôt ironique. S’il n’était déjà pas en colère, il aurait très certainement eu un rire jaune face à la situation. Il avait cherché à fuir Bianca et il avait pu profiter de son absence tranquillement, dans sa ville natale mais le repos était à présent terminé, la belle blonde était bel et bien là. Il la connaissait parfaitement, il n’était pas tombé amoureux d’une inconnu si « amoureux » pouvait être le terme exact. Leur relation qu’il qualifiait sans mal de chaotique aujourd’hui n’allait sans doute pas s’améliorer. Damon n’avait aucune envie de se replonger dans ses anciens souvenirs, ni de faire face à ses démons. Elle avait clairement choisi le mauvais moment et il aurait préféré qu’elle reste à Washington. Sa manière de lui répondre, elle jubilait de le voir ainsi, faible et avec peu d’estime. Comme s’il allait être assez idiot pour croire qu’elle n’était là que pour une simple petite visite. Comment pouvait-elle se permettre de lui mentir alors que la raison était plutôt claire. Il aurait aimé l’entendre de sa bouche mais elle était trop fière. Elle n’allait pas dévoiler ses cartes si rapidement n’est-ce pas ? Il aurait d’ailleurs aimé lui demander comment elle avait fait pour le retrouver mais il savait pertinemment qu’elle ne lui répondrait pas, ou bien qu’elle ne ferait que tourner autour du pot, ce qui ne ferait que l’énerver davantage. C’était évident qu’elle n’avait pas atterri au Gold Empire par la force du Saint Esprit, quelqu’un avait dû vendre la mèche mais il n’avait aucun droit d’en vouloir à cette personne. Tout le monde ignorait ce qui pouvait le lier à Bianca, et c’était bien mieux ainsi. « Tu m’offres un verre ? » Il fronça les sourcils, agacé. Elle venait tout juste d’appeler le barman d’un signe de la main. « Ai-je le choix ? » siffla-t-il sa question purement rhétorique. Il soupira, imaginant déjà le moment où il quitterait ce tabouret pour rejoindre n’importe quel endroit où Bianca ne se trouverait pas. En posant son regard sur elle alors qu’elle observait les lieux, il se rendit compte qu’elle n’avait pas changé d’un poil. Il ne pouvait pas le nier, malgré que sa présence lui soit désagréable, elle restait toujours la magnifique jeune femme qu’il l’avait fait craqué à Washington. La belle hôtesse de l’air au caractère bien trempé et avec qui on ne s’ennuyait pas. Il ne pouvait pas mettre aux oubliettes les souvenirs qu’il avait des moments passés avec elle, les bons. Mais ce n’était malheureusement rien face à l’envie de lui demander de partir, de quitter les lieux sur le champ et de ne plus jamais remettre les pieds ici. Mais ce sentiment de rejet était beaucoup plus compliqué que cela. Dans le fond il craignait qu’elle ne puisse être une source d’ennuis pour lui et il n’avait pas besoin de ce genre de problèmes en ce moment, pas maintenant, jamais même. Mais à présent qu’elle était là, dans la même ville que lui, il allait devoir s’y faire car Bianca est loin d’être une femme facile à manipuler. Lorsqu’elle reposa son attention sur lui, il détourna les yeux comme si affronter son regard était impossible. Est-ce qu’il s’en voulait de l’avoir abandonné sans un au revoir ? Non, ou du moins il estimait avoir eu de bonnes raisons d’agir ainsi même s’il aurait préféré que les choses se déroulent autrement entre eux. Mais ce qui était fait était fait et il ne pouvait pas revenir en arrière, ni elle, ni lui. « Charmant cet endroit. Je ne savais pas que tu pouvais te permettre autant de luxe, ça doit valoir une petite fortune d’habiter ici. » Il toussa un instant avant de poser enfin ses yeux sur elle et lui accorda un de ces parfaits sourires hypocrites. Elle aurait souhaité qu’il lui expose sa richesse personnelle ? Désolé pour elle, mais il n’était pas si naïf et ne dépendait pas tant que cela de l’argent familiale à l’époque. Aujourd’hui était une autre paire de manche, même s’il gagnait bien sa vie grâce à son boulot, la fortune de ses parents ne se refusait pas non plus et elle était bien grande. Il entrouvrit la bouche pour lui répondre mais le barman avança vers eux, Damon se tût. « Mademoiselle, vous désirez ? » demanda poliment le serveur en regardant Bianca, qui aussitôt lui donna sa commande. Le barman s’exécuta, laissant un peu de répits au deux jeunes gens. « Il y a finalement beaucoup de choses que tu ignores sur moi Bianca. » dit-il sur un ton neutre, le regard noir puis se détourna de nouveau, le barman déposa le verre en face de la jeune femme. « Et ce n’est pas plus mal. » souffla-t-il pour lui-même, même s’il était conscient qu’elle pouvait bien l’entendre. « Je vous ressers Mr. Seaver ? » Surpris, il releva le visage puis jeta un coup d’œil sur son verre presque terminé. Il eut un moment d’hésitation. Il avait un grand besoin de boire à cet instant précis mais il ne voulait pas faire ce plaisir à Bianca ; il refusa d’un mouvement de la tête. « Bon, ce n’est pas pour simplement bavarder que tu es ici n’est-ce pas ? Alors vas-tu me dire pourquoi tu es réellement à Miami ? » Doucement, son visage crispé par l’appréhension et par la fatigue se tourna vers son ex, avec la ferme intention de découvrir la véritable raison de sa présence à des kilomètres de chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Mar 17 Aoû 2010 - 0:14

« Un gin tonic, merci » Bianca observa le barman s’apprêter à préparer sa commande avant que son attention ne revienne sur Damon qui s’était enfin décidé à lui répondre. Sa réflexion la fit sourire mais elle devait avouer qu’il n’avait pas entièrement tord. Ce qu’elle savait sur le jeune homme se résumait grandement à ce qu’ils avaient connu à Washington et à ce que parfois il jugeait inoffensif de lui raconter sur son passé. En retour elle ne lui avait pas non plus donné bien des informations sur elle, si ce n’est qu’elle habitait en Grèce avant de déménager en Amérique. Leur couple n’était pas spécialement des plus honnêtes ni des plus soudés, ils n’avaient jamais eu de grande discussion sur leurs familles respectives, leurs anciens petits et petites ami(e)s ni même un semblant d’indices sur ce qu’avait été leurs années de lycée. Ils se contentaient tout bonnement de vivre au moment, et à l’époque ça leur semblait parfait, en ce qui concernait Bianca elle pensait le toujours aujourd’hui. Contrairement à Damon, elle ne se rappelait pas que les mauvais moments de leur relation, à chaque fois que son nom était cité dans une conversation, ou qu’elle avait une petite pensée pour lui, elle avait tendance à se souvenir d’un homme qui l’avait longtemps séduit, jusqu’à se rappeler que ce même homme l’avait lâchement abandonné et maudire son nom. Le barman revint avec sa commande, et Bianca attrapa son verre de la main droite tout en restant dans cette position. Elle ne goûta pas à son cocktail mais y jeter un très bref coup d’œil tout de même ; un gin tonic des plus banals, boisson plutôt amer mais dont les composants se mariaient parfaitement. Tout cela n’avait pris que quelques fractions de secondes, avant qu’elle n’entreprenne de répondre à Damon, toujours avec son grand sourire niais, bien qu’un peu plus forcé cette fois-ci « Je n’ai pas besoin d’en savoir plus pour deviner que tu es un beau salaud. » Son ton n’était pas du tout agressif, c’était comme si elle avait simplement lancé une remarque inoffensive et pas le moins du monde offensante, mais elle savait qu’il méritait au moins ça. L’italienne n’avait pas vraiment l’intention de revenir sur les faits qui les avaient liés quelques années auparavant mais il allait deviner sans grand difficulté l’origine de sa petite muflerie. La blonde souleva son verre de la table et l’approcha légèrement de sa bouche sans y goûter, ses yeux toujours rivés sur Damon. « Mais je dois dire que tu caches bien ton jeu avec ton petit air innocent et ton sourire charmeur. C’est bien ce que j’aime chez toi. » Elle prit enfin une gorgée puis reposa sa boisson rapidement. Le jeune homme ne mit pas beaucoup de temps avant de rappliquer avec une autre question, il semblait impatient d’en finir avec elle, ce qui lui donnait encore plus de raison de s’attarder. « Bon, ce n’est pas pour simplement bavarder que tu es ici n’est-ce pas ? Alors vas-tu me dire pourquoi tu es réellement à Miami ? » Elle prit une expression amusée et légère « Pour le beau temps ? ». Le visage accusateur et austère de son interlocuteur la fit comprendre qu’elle avait assez prétendu comme ça elle ne prit donc pas longtemps à essayer de gagner plus en sévérité. Bianca n’eut cette fois-ci pas besoin d’une autre remarque désobligeante de sa part pour se redresser et poursuivre avant qu’il n’ait dans l’idée d’appeler la sécurité. « J’ai besoin de ta signature sur quelques papiers. » elle marqua à nouveau une légère pause « Malheureusement pour toi je n’ai pas jugé très intelligent de falsifier ta signature. » Elle bascula vers lui de sorte à ce que leurs visages soient si près qu’elle pouvait sentir le souffle de Damon sur son visage, l’odeur d’alcool y était d’ailleurs très forte, il semblait que ce n’était pas la première fois qu’il buvait à son désespoir. Elle murmura alors à voix basse en secouant très légèrement la tête de bas en haut en signe d’affirmation et en articulant chaque syllabe « Trop risqué. » Puis elle reprit sa place initiale sur son tabouret, continuant d’une voix plus élevée cette fois-ci « Je te les aurai bien envoyé par courrier mais comme tu n’as pas eu l’amabilité de me préciser où tu allais lors de ton départ, alors je me suis dit : Autant venir te chercher moi-même ! » Oui, elle ne faisait que tourner autour du pot, passant d’un sujet à un autre sans vraiment s’arrêter sur aucun d’eux. Elle essayait simplement de gagner du temps au prés de lui de sorte à ce qu’elle s’attarde au plus à ses côtés et elle avait l’impression de réussir son coup, du moins jusque là. Néanmoins elle avait réellement des papiers à lui faire signer, or elle se doutait pertinemment que si elle ne faisait que les lui donner tout de suite il se dépêcherait de les signer et la renverrait immédiatement chez elle, sans doute escortée par quelques hommes costauds qui s’assureraient de ne plus jamais la laisser franchir les portes de l’hôtel, et ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle ne souhaitait pas le harceler, alors autant trouver des excuses pour l’obliger à la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv Mar 24 Aoû 2010 - 13:19

S’attendre à des mots doux ou des jolis sourires sincères, c’était demander la lune avec Bianca. Et il ne pouvait le lui reprocher pour le coup, il avait sa part de responsabilité dans leur histoire, il ne l’avait jamais nié même s’il avait préféré la fuir plutôt que de l’affronter. Malgré tout conscient qu’il avait pu la blesser d’une quelconque manière, il avait choisi de penser qu’à lui et de s’échapper de cette relation qu’il avait elle, d’une relation qui l’étouffait et qu’il ne pouvait plus supporter. Leur quotidien en était devenu insoutenable à la longue, les disputes, les crises de jalousie – que cela vienne d’elle ou de lui – et tout le reste. Il avait donc décidé de claquer la porte une bonne fois pour toute et de faire de Bianca un élément de son passé. Mais le passé nous rattrape toujours n’est-ce pas ? Bianca n’était pas le genre de femme à se laisser faire et lorsqu’il sortait avec elle, c’était une facette d’elle qu’il aimait énormément, aujourd’hui la donne avait changé. Malgré tout et pour tout ce qu’ils avaient vécu ensemble, il ne pourrait pas entièrement l’ignorer comme s’il s’agissait là d’une simple connaissance, une conquête insignifiante. Ce n’était pas le cas puisque les sentiments avaient bien été là à l’époque. La provocante Bianca ne le surprenait pas, il la connaissait ainsi comme il pouvait aussi la connaître douce. Il était parfait prêt à supporter les piques de la blondinette et les reproches, bien qu’à l’instant présent, il n’avait clairement aucune envie de se prendre la tête. Les conflits le révulsaient mais il ne semblait pas avoir le choix, elle méritait sans doute aussi un peu de respect après tout ce qui s’était passé entre eux. « J’ai besoin de ta signature sur quelques papiers. » Il fronça les sourcils, devait-il s’inquiéter ? Elle lui fit remarquer qu’elle n’avait pas jugé intelligent de falsifier sa signature, et elle avait eu raison pour le coup. Maintenant son attention se portait sur ce qu’il devait marquer de son stylo, il voulait en savoir plus. Il ne bougea pas d’un poil, ou alors très légèrement lorsque Bianca rapprocha son visage du sien, soufflant d’une voix énigmatique deux mots. Elle reprit aussitôt sa place, Damon leva les yeux au ciel. « Je te les aurai bien envoyé par courrier mais comme tu n’as pas eu l’amabilité de me préciser où tu allais lors de ton départ, alors je me suis dit : Autant venir te chercher moi-même ! » Encore une pique bien placée. Damon esquissa un sourire faiblement amusé, la situation de s’y prêtait pas tellement mais Bianca était bien rancunière et ne manquerait pas un instant pour lui rappeler ce qu’il avait fait. Ce n’était pas un problème en soi, Damon assumait parfaitement ses actes et égoïstement il ne préférait pas penser à l’éventualité que Bianca ait pu être blessée. Peut-être pour éviter de culpabiliser alors qu’au moment venu où il avait décidé de la quitter, il n’avait eu aucun remords. Mais avec tout ceci, rien ne lui indiquait clairement de quoi ces papiers parlaient. Bianca tournait encore autour du pot, poussant l’instant crucial où elle lui balancerait ce qu’elle lui réservait comme surprise. Il s’attendait à tout venant d’elle. « Tu n’aurais pas dû te donner autant de mal. » dit-il sur un air faussement amical alors que tout n’était qu’ironie. « De quoi s’agit-il au juste ? » demanda-t-il enfin, agacé par le petit jeu de son ex et poussé par le désir de la voir partir le plus rapidement. Car oui, derrière l’apparence angélique de Bianca, se cachait certainement le pire cauchemar de Damon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv

Revenir en haut Aller en bas
 

ϟ NO REST FOR THE WICKED -pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Gold Empire-