AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyJeu 29 Juil 2010 - 23:25

    « Hein ? Quoi ? Mais là j’t’ai pas manqué de respect ».

    Nathan était dans sa chambre, sur le sol plus exactement, assis contre son lit. Il avait le téléphone collé à son oreille et parlait d’un ton plutôt sec. A l’autre bout du fil le père du jeune garçon se leva de son fauteuil et alla jusqu’à la cuisine avant de lancer.

    « Je te conseille de faire attention à la manière dont tu me parles, Nathan. Je n’étais pas en train de te disputer mais de t’expliquer les choses. J’aimerais que tu me parles autrement ».

    Nate souffla ce qui agaça son père qui le lui dit. Le reste de la conversation ne fut pas bien agréable pour Nathan qui, une fois qu’il eut raccroché, quitta sa chambre en claquant la porte. Il demanda l’accord à sa mère pour aller faire un tour de vélo. Lily accepta et essaya de questionner son fils. Cependant elle remarqua bien qu’il n’était pas enclin à parler et le laissa aller faire un peu de sport. Elle savait que cela lui faisait du bien et que c’était sa manière à lui de se défouler. Nate mis donc ses converses à une grande vitesse et quitta la maison en prenant son vélo. Pendant quelques minutes il pesta contre son père, tout seul, puis après avoir roulé quelques minutes il garda le silence. Il passa devant le parc de la ville puis tourna à gauche. C’est comme cela qu’il pris le chemin de son école. De loin il aperçu un gamin de sa classe, un nouvel élève, Andy Beckerson. Nathan ne savait pas grand chose de lui, il savait simplement qu’il venait de Los Angeles, qu’il avait une sœur jumelle, mise dans une autre classe et qui d’ailleurs été belle comme tout et qu’il se passionnait pour le base-ball. Il s’arrêta une fois qu’il fut à sa hauteur et ce fut Andy qui pris la parole le premier.

    « Hey Nate. Tu fais quoi dehors ? ».

    « Ben comme tu vois, j’fais un tour de vélo », répondit Nathan. Penchant la tête il la secoua de la droite vers la gauche. Andy était en train de taguer le muret de l’école. En voyant le visage de Nathan, Andy ajouta.

    « Oh t’en fais une tête, c’est juste un dessin, comme ça, ça passe le temps ».

    En discutant Andy réussit à convaincre Nathan de se joindre à lui. Nate n’était pas un gamin bien terrible. Bon il était vrai que ces derniers temps il était casse-pieds avec sa mère et avec Anton, le copain de sa maman, mais le jeune garçon avait promis de faire des efforts et il en faisait. Bien qu’il n’ait jamais tagué un mur de toute sa vie et qu’il était loin de ce genre de bêtises, il se laissa influencer et pris une bombe que Andy lui tendit. Il eut un léger pincement au cœur mais dès qu’il repensa à son père il ne s’en voulu plus et pris exemple sur son copain. Bien vite il tenta de se détendre, il le fallait de toutes façons, faire des bêtises l’aiderait peut-être à aller un peu mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyVen 30 Juil 2010 - 12:24

Ça n'allait pas bien fort ces temps-ci pour Mary. Elle avait besoin de se détendre, de se changer les idées. Ce n'était pas facile de concevoir tous les jours le fait de perdre son neveu, il était trop jeune pour quitter ce monde. Ce fût avec une bonne humeur exemplaire qu'elle se mit en tête de faire une petite promenade dans les rues de Miami, qu'elle connaissait par cœur en parlant de cela. Elle aimait cette ville comme pas d'autre. A l'âge qu'elle avait à présent, il était impossible d'envisager un déménagement quelconque. Pour réveiller ses souvenirs, pour se rappeler de son temps d'institutrice, elle décida de faire un grand détour par l'école élémentaire. Elle avait toujours adoré observer les enfants s'amuser, c'était presque le bonheur pur. Ils ne se posaient pas les questions existentielles de la vie, tout cela viendrait seulement par la suite. Pour les parents, il fallait profiter des derniers instants d'innocence de leurs petits. Bien qu'il y a ait déjà des petits diables à cet âge-là. Mary n'avait pas eu la chance d'avoir des enfants, c'était bien là son plus grand regret. Et c'était pour cela également qu'elle était devenue enseignante. Elle considérait tous ses élèves comme ses propres gamins, cela faisait d'elle une excellente maitresse. Elle en était fière. Lorsqu'on lui avait annoncé sa retraite, elle aurait bien riposté, mais c'était impossible. Beaucoup de gens aimeraient arrêter de travailler, elle, c'était le contraire. C'était comme si on lui enlevait une partie de sa vie. Un vrai coup de couteau. Elle l'avait mal vécu et s'était réfugiée dans sa cuisine, a essayé des plats à longueur de journée, au bonheur de son mari. Voilà pourquoi elle était bonne cuisinière. Ce n'était pas ainsi qu'elle voyait la vie, même à soixante ans. Elle était encore très active et avait le besoin de bouger, elle ne pouvait vraiment pas rester en place, tranquillement, à lire un livre dans le salon comme la plupart de ses amis de son âge. Inconcevable !

Elle arriva en vue de l'école, ce n'était celle où elle avait enseigné, certes, mais cela avait la même signification pour elle. Elle sentit soudain la colère monter en elle. Ce n'était pas le moment de la contrarier, ses soucis de famille lui suffisait. Un petit garçon était en train de taguer le petit muret de l'établissement. Incroyable comment les enfants évoluaient au fur et à mesure des années. Cela se dégradait sans cesse. Elle s'approcha lentement de lui, sans faire de bruit, et toussota pour informer l'enfant qu'elle était là. « Ce n'est pas quelque chose de bien à faire, mon petit. Tu sais qui va payer la rénovation du mur ? Tes parents, ils vont être contents quand ils vont l'apprendre. Crois-moi. » Elle était loin d'être méchante quand elle disait cela, elle avait même une voix qui mettait en confiance, un peu sur les nerfs mais pas agressive. Elle continua sans laisser à l'enfant le temps de répondre. « Où ils sont tes parents ? Ils te laissent faire n'importe quoi, comme ça ? » Elle regretta de mettre le rôle de ses parents en doute, ce n'était pas quelque chose à faire. Ce n'était pas de leur faute après tout si leur gosse faisait des bêtises. Mary en avait vu durant toute sa carrière, des petits enfants en difficulté scolaire qui passait leur temps à se faire remarquer pour attirer un peu l'attention sur eux. Si ce n'était pas en ayant de bons résultats, c'était en jouant au gros lourd. Pourtant celui-là ne paraissait pas débile, loin de là. Il avait un regard pétillant, il avait l'air malin. « Comment t'appelles-tu mon bonhomme ? » Mary était plutôt douée pour engager la conversation, elle allait de l'avant. Elle était extravertie, aimait les nouvelles rencontres. Et puis surtout, elle ne pouvait pas s'empêcher de se mêler de ce qui ne la regardait pas. Comme pour son neveu. Elle l'empêchait de faire les pires conneries irréparables, tentait de le remettre sur le droit chemin sans cesse. Bientôt, cela serait fini. Il ne pourrait plus faire de bêtises.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyVen 30 Juil 2010 - 15:05

    Nathan avait quitté la maison avec son vélo. Il devait prendre l’air, c’était vital pour lui. Quand il n’allait pas bien, qu’il était énervé, en colère ou qu’il s’était disputé avec quelqu’un il devait faire du sport. C’était sa façon à lui d’aller mieux, de se défouler. Et ce jour là il en avait grandement besoin. Il fit un tour en ville et roula jusqu’à son école. C’est là qu’il rencontra un de ses camarades de classe et influencé par son discours et son comportement il le suivit dans ses bêtises, se mettant alors à taguer un muret de l’établissement scolaire. Il fit cela quelques minutes avant d’entendre des pas courir. Nate releva alors la tête et vit au loin Andy qui prenait la fuite puis il entendit quelqu’un derrière lui tousser. C’est là qu’il compris que quelqu’un était là. Nathan se redressa à une grande vitesse et se remis debout. Fixant la dame il cacha d’un geste vif la petite bombe qu’il avait dans sa main droite et la mis derrière son dos. Il l’écouta. Il savait qu’elle avait raison. Nate savait ce qu’il avait ou non le droit de faire et ce qu’il avait commis était une sacré bêtise, il en avait conscience. Il ouvrit la bouche pour rétorquer quelque chose mais il n’en eut pas le temps. L’inconnue lui parla alors de ses parents et là Nathan lui lança un regard noir. Lily et Thomas n’y étaient pour rien, ils l’élevaient bien et ce, depuis toujours. Faisant un pas en avant, comme pour lui montrer qu’il n’avait pas peur d’elle il rétorqua, quand elle lui demanda son prénom.

    « J’suis pas votre bonhomme ».

    Il ne voulait pas se montrer insolent, quoique…elle avait inclus ses parents et cela avait fait du mal à Nathan. Jetant un coup d’œil à son vélo qui était tout près, tenant grâce à la béquille, le jeune garçon resserra sa main sur la bombe. Il se dit à cet instant que cela n’avait aucun sens, la femme avait bien vu ce qu’il faisait, cacher ce qu’il avait derrière lui ne servirait à rien. Pourtant il ne bougea pas et laissa la bombe cachée dans son dos.

    « Et pour votre information mes parents sont des gens biens. Ma mère est psychologue et mon père est architecte. Et non, ils ne me laissent pas faire des bêtises sauf que…sauf que ça me gonfle tout ça ».

    Il avait dit la fin de sa phrase en haussant le ton, en se mettant en colère. Il dû souffler pour se calmer et décida de déposer la petite bombe sur le sol Remontant sur son vélo il repensa à Andy qui avait pris la fuite. Il devait avoir l’habitude de faire l’andouille et il avait donc dû être plus vigilent que lui. Après avoir soufflé il regarda les dégâts sur le mur et enchaîna.

    « Nathan Damon. Et vous, vous êtes flic, c’est ça ? ».

    Cette femme n’avait rien d’un flic mais Nate était curieux. Il n’y avait pas de raison qu’elle sache qui il était et que lui ne connaisse rien d’elle. Et puis il voulait savoir si elle avait un quelconque pouvoir dans cette ville et si toute cette histoire pouvait ou non remonter aux oreilles de ses parents.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyVen 30 Juil 2010 - 17:39

Ce petit avait un fort caractère, Mary l'avait tout de suite senti. Pas besoin d'être devin pour deviner ce genre de choses. Pas n'importe qui serait capable de taguer un mur, seul. Et puis surtout, il avait de la répartie ! Il ne devait certainement pas se laisser marcher sur les pieds à l'école. Elle leva les sourcils, bien sûr qu'elle n'était pas dupe, et qu'elle voyait bien qu'il cachait la bombe verte derrière son dos. Cet objet ne pouvait pas avoir disparu depuis le moment où elle l'avait surprise en train d'en maculer le muret. « Je n'en doute pas, tes parents doivent être des gens bien. Il ne me semble pas que je les ai déjà croisés par contre, ils m'auraient parlé de toi sinon. Et tu sais, tu peux enlever ton bras de derrière ton dos, c'est bon, je vais pas te la voler, ta bombe de peinture. » Elle lui sourit en secouant machinalement la tête, de droite à gauche, puis de gauche à droite. Il était attachant ce gamin. Quel âge pouvait-il avoir ?

Mary remarqua qu'à quelques mètres de là, un vélo était tenu debout grâce à sa béquille. Elle supposa qu'il appartenait à ce gamin. Il pourrait très bien s'enfuir pendant un petit moment de faiblesse. Mary était, certes, en pleine forme pour son âge, mais le médecin lui avait déconseillé une activité sportive trop intensive. C'était dommage d'ailleurs, elle aimerait bien faire un sport pour s'occuper, mais c'était trop dangereux paraissait-il. Les crises cardiaques, tout ça, c'était si vite arrivé. « Non, ne t'inquiète pas pour ça, je ne suis pas flic, comme tu dis. Pas un mot très orthodoxe ça. Et puis je suis trop vieille pour travailler encore, je suis à la retraite maintenant. Ce qui ne m'empêche pas de connaitre bien du monde dans la ville depuis le temps que je vis ici. » Elle ne comptait même plus les années vécues à Ocean Grove, cela faisait si longtemps. Et elle n'avait plus du tout envie de déménager, peu importe où. Elle était habituée à l'atmosphère de la ville.

Mary connaissait bien le directeur de cette école, c'était un bon ami. Ils parlaient boulot, enfants, ensemble, ils s'entendaient vraiment bien. Mais elle n'irait pas lui raconter cette histoire, ce n'était pas à elle de le faire. Nathan le devait. « Écoute, Nathan. Je ne vais pas prévenir la police, cela ne sert à rien que tes parents soit au courant de cette... bêtise. » Ce n'était pas forcément une solution. Elle ajouta. « Tu iras voir le directeur de l'école. Je le connais très bien. Tu te proposeras de nettoyer le muret de l'école, tu inventeras n'importe quelle raison. Mais je veux que tu participes à la tâche et personne n'en saura rien. C'est compris ? » Il y avait toujours une façon ou une autre de s'arranger avec Mary. Elle ne voulait pas que le petit ait des ennuis chez lui, ni être mal vu par son directeur. Mais il méritait bien de repeindre d'un beau blanc ce mur. Et elle vérifierait, gare à lui s'il ne le faisait pas. Elle se chargerait alors de prévenir ses parents, et c'était déconseillé pour le gosse. « Tu promets que tu ne recommenceras pas ? C'est vraiment pas sympa ce que tu as fait. Surtout tout seul, d'où as-tu eu l'idée ? » Mary n'était pas certaine, mais elle pensait avoir vu un autre enfant s'enfuir avant qu'elle n'arrive. Elle voulait en avoir le cœur net. Il était injuste de punir seulement Nathan s'il n'était pas le seul responsable. C'était d'ailleurs peut-être un petit dont elle connaissait les parents. Et s'il était parti, laissant Nathan seul, c'était vraiment immoral de faire accuser les autres à sa place. Si c'était le cas, Mary voulait le retrouver, ce petit garnement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyVen 30 Juil 2010 - 19:46

    Il s’était sentit attaqué quand la femme avait parlé de ses parents. Nathan ne voulait pas qu’ils soient mêlés à ses bêtises, ni Lily, ni Thomas ne l’élevait en le laissant faire ce dont il avait envie. Ils n’étaient pas des parents spécialement sévères mais ils ne se laissaient pas marcher sur les pieds et il arrivait à Nathan d’être puni, comme un certain nombre d’enfants de son âge. Et puis, même si ses parents étaient séparés aujourd’hui, ils étaient encore d’accord sur la façon de l’élever et ça, ça comptait beaucoup pour le gosse. Continuant de regarder la dame il se rendit compte qu’avoir caché la petite bombe de peinture n’avait servit à rien, la femme l’avait bien remarqué dès son arrivée. Ne répondant rien il fut surpris en croyant apercevoir un sourire sur son visage. Peut-être était-elle gentille dans le fond. Peut-être. Regagnant ensuite son vélo il pencha la tête et enchaîna.

    « Flic , vous aimez pas ? Vous préférez peut-être poulet alors, non ? Oh, non, avec vous faut bien parler j’suis certain. Il faut utiliser le mot ‘policier’ ou encore ‘agent de police’ ».

    Nate savait qu’il n’avait pas à lui parler de la sorte. D’ailleurs il était bien rare qu’il parle comme cela aux gens, encore moins à des adultes. Bon, il était vrai que de temps à autre avec ses copains il ne faisait pas bien attention à sa façon de parler mais il était très rarement grossier. Il savait que ses parents n’aimaient pas l’entendre dire de gros mot ou se montrer mal poli. Mais là il était encore en colère contre son père et comme son père n’était pas face à lui c’était Mary qui prenait. Oui, c’était idiot. Il enregistra dans un coin de sa tête qu’elle avait dit qu’elle était à la retraite. Alors qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire comme métier ? Il y réfléchit quelques secondes, pariant sur le métier d’avocate et se risqua à demander.

    « A la retraite depuis longtemps ? C’était quoi votre métier ? ».

    Oui il était curieux. Il n’avait pas peur de cette femme. Si elle avait voulu lui chercher des ennuis elle l’aurait fait depuis bien longtemps, Nathan le savait. Elle n’aurait pas cherché à établir un contact avec lui. Au lieu de ça elle aurait peut-être même hausser le ton, montrer son indignation aussi. Mais non, rien de tout ça. Tout en posant un pieds au sol et en gardant l’autre sur la pédale il détourna le regard un instant et le reposa sur Mary quand elle continua. Il avait eu raison, elle ne lui chercherait pas d’ennuis puisqu’elle venait de lui faire comprendre qu’elle ne préviendrait pas la police et que ses parents ne seraient donc pas au courant. Cependant ce qu’elle dit par la suite ne lui plu pas. Nate souffla alors tout en levant les yeux au ciel. Il n’avait aucune envie de se retrouver face au directeur. Il y avait déjà été confronté une fois et ça lui avait largement suffit. Bien qu’il n’ait pas eu d’ennuis ce jour là il avait eu légèrement peur. Il la laissa continuer sans rien dire et continua ensuite.

    « Je sais que c’est pas sympa. J’sais…mais je peux peut-être faire autrement, j’suis pas obligé d’aller le voir quand même. Il est pas cool comme type, lui. Et… ».

    Il s’arrêta un moment. Sa dernière question le déstabilisa un peu mais pas question de parler de Andy. Ce n’était pas son meilleur copain mais tout de même, Nathan n’avait pas envie de dire à Mary qu’il était lui aussi dans le coup. Il pouvait assumer seul cette bêtise, surtout que Andy n’était pas un enfant de cœur et que Nathan n’aurait pas de trop gros soucis avec l’école. Enfin, d’après lui.

    « J’en sais trop rien. Je regarde peut-être trop la télé. Et puis ça m’amuse de faire des bêtises, je m’ennuie sinon ».

    Il marqua de nouveau une pause avant de dire.

    « Vous n’avez jamais taguer un mur ? C’était la première fois pour moi et c’était pas mal. J’vous passe la bombe si vous voulez et vous pourrez essayer ».

    Nathan se leva de son vélo, prêt à lui donner la petite bombe de peinture. Il souriait à présent, se moquant légèrement de cette femme alors que dans le fond elle lui faisait certainement une faveur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyLun 2 Aoû 2010 - 14:21

Non seulement ce petit était insolent mais il était aussi curieux ! Comme si la vie de Mary l'intéressait. D'ailleurs, ce n'était pas ses affaires, il n'avait pas à savoir. Qui sait, après, il demanderait ceci, cela, et ainsi de suite, et il finirait pas l'embêter à longueur de journée, partout, dans la rue, au supermarché, voire même chez elle. Il fallait stopper ce gamin, avant qu'il ne connaisse tout de la vieille dame. Mais Mary, qui n'aimait pas paraitre méchante, ou repousser les gens, s'obligea intérieurement à répondre à la question de l'enfant, montrant le bâtiment que Nathan avait tagué d'un geste du menton.

« J'étais institutrice dans une école, un peu comme celle-ci. J'aurais bien continué, mais paraissait-il, j'étais trop âgée. »

Elle rit sur ses dernières paroles, car parfois, elle était bien plus en forme que des personnes plus jeunes qu'elle. Elle était très active pour son âge. Toute la journée, elle courait dans tous les sens, elle faisait son ménage quotidien, les courses de la semaine, les repas, invitait des amis à dîner, préparait encore à manger, s'occupait des associations pour les gens en difficulté, elle n'avait pas le temps de souffler. C'était toujours la même chose, depuis presque deux ans. Et le médecin lui avait bien dit de ralentir la course, et comme d'habitude, elle ne l'avait pas écouté. Mary n'entendait que ce qu'elle voulait, elle savait bien que s'il lui arrivait malheur, ce ne serait pas que l'œuvre de la malchance et du hasard.

Elle sentit un sentiment étrange chez le garçon, comme s'il était déstabilisé par sa dernière question. Une chose était certaine, ce n'était pas son idée. Mary n'était pas dupe. Pourtant, une petite voix dans sa tête lui dit que Nathan ne dénoncerait pas son ami. C'était un bon petit gars, bien qu'un peu complice. Elle fit alors comme si elle ne se doutait de rien.

« Il faudrait peut-être changer d'émissions télévisées. Celles que tu regardes n'ont pas l'air de donner un bon exemple... » plaisanta-t-elle, bien que son humour laissait à désirer. Les personnes âgées n'ont pas le même que les enfants.

Elle resta un moment sans rien dire, observant Nathan avec un petit sourire amical. Elle ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, je n'ai pas envie de taguer quoique ce soit. » Elle prit la bombe des mains de l'enfant, et la jeta dans la poubelle non loin de là. « Hop ! Si je te surprends à nouveau avec une bombe, ça va mal aller, Nathan. » Le ton de sa voix était assez ferme, elle ne rigolait pas avec ça. Elle n'avait pas été très dure avec le gamin, elle pensait que tout le monde avait le droit à une seconde chance, et bien évidemment, avec Mary, c'était une, et pas deux.

« Hé, dans deux jours, je repasserai devant l'école, ça a intérêt à être propre. Je te tiens à l'œil. »

Au final, peu importe si le gosse prévenait le directeur ou non, tant qu'il réparait sa faute. Car le directeur, lui, ne s'empêcherait pas de prévenir les parents de Nathan, et ça, Mary ne le voulait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi elle tentait de protéger ce petit, au fond, elle ne le connaissait pas, il avait fait quelque chose de mal, et elle cherchait à lui éviter les ennuis.

« Je veux que tu me promettes de ne plus jamais recommencer. La prochaine fois, je te laisserai pas filer, tu entends ? »

S'il y avait une fois prochaine, Mary ne lui ferait pas de cadeau. Mais elle espérait bien qu'il ne le referait pas. Étrangement, elle en était presque persuadée. Ce gamin n'avait pas l'air mauvais. Comme si cette bêtise lui permettait extérioriser ses problèmes. D'accord, il n'était pas un ange, mais pas non plus un vrai diablotin. Il avait sûrement un bon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). EmptyMar 3 Aoû 2010 - 8:59

    Nathan avait voulu jouer au malin et avait donc demander à la femme qui se trouvait face à lui ce qu’elle avait fait comme métier. Sur ce coup là il aurait dû se taire mais il ne s’en rendit compte qu’après que Mary lui ait donné la réponse. En entendant qu’elle avait été institutrice le gamin lâcha un petit ‘oups’ et se sentit mal à l’aise. Il avait l’air de quoi lui, à taguer les murs d’une école, de son école même, devant une ancienne institutrice ? Pour le coup il aurait préféré qu’elle soit flic, c’était certain. N’ajoutant rien à cela il préféra continuer en disant un mensonge. Nate n’avait pas eu l’idée tout seul de faire des graffitis sur ce petit muret, non, s’il l’avait fait c’est parce qu’il avait été influencé par Andy, un garçon de sa classe. Bien entendu, cela ne changeait rie au fait que Andy n’ait pas obligé Nathan et Nathan était donc responsable de ses bêtises. Il ne préférait cependant pas mentionner le nom de l’autre garçon, c’était sa façon de voir les choses. La remarque de Mary sur les émissions télévisées ne le fit pas sourire, il garda le silence, ne trouvant rien à redire mais repris bien vite la parole en lui proposant d’essayer de taguer le mur. Ne s’attendant pas à ce qu’elle lui prenne la bombe des mains il ajouta, un peu déboussolé.

    « Hey, elle est pas à vous ».

    Mais il ne fit rien pour reprendre la petite bombe de peinture. Après tout elle était certainement mieux là où elle était, dans cette petite poubelle. Il ne quitta pas la femme des yeux sauf quand il compris, au ton de sa voix, qu’elle ne plaisantait pas. Déglutissant avec un peu de mal, Nate fixa un instant le sol. Il se dit qu’elle avait certainement dû être ce genre d’institutrice qui se font respecter assez facilement et qui ont une grande facilité à gérer une classe. Peut-être avait-il tord mais il en doutait. Ecoutant attentivement ce qu’elle lui expliquait, il fini par faire un signe positif de la tête et répondit, d’un ton bien plus posé et calme que précédemment, comme s’il savait à présent que le temps de la provocation été terminé.

    « Oui Madame. Il n’y aura pas de prochaine fois. Je vais nettoyer tout à l’heure, je vous le promets ».


    Le jeune garçon savait très bien que son geste n’était pas très intelligent. Ni son père, ni sa mère ne l’avait élevé de la sorte. Et Nate n’était pas un mauvais gosse. Il était vrai qu’avec le divorce de ses parents, la mise en couple de sa mère avec un autre homme, il y avait des moments où il n’était pas en grande forme mais ça ne lui donnait pas non plus le droit de faire tout et n’importe quoi. Ses parents avaient été claires sur ce sujet et Nathan était d’accord sur ce point ci. Le petit bonhomme remonta correctement sur son vélo avant de regarder une fois encore les dégâts sur le mur. C’était son école qu’il avait abîmé, c’était n’importe quoi, il le reconnaissait.

    « En plus je l’aime bien mon école, vous savez », lança t-il d’une petite voix, montrant qu’il n’était pas bien fier. « J’y suis pas depuis longtemps parce qu’avant j’habitais à New York et l’école de New York était un peu différente. Quand j’suis arrivé ici j’avais peur de ne pas aimer cette école mais au fond elle est bien. J’me suis même fait rapidement des copains ».

    L’histoire des copains avait beaucoup effrayé Nathan. Dans son ancienne école, beaucoup d’enfants de l’établissement scolaire où avait été inscrit Nate, savait que le petit garçon avait des facilités et qu’il pouvait passer une classe sans souci. Et ça Nathan ne pouvait pas le supporter. Ca l’agaçait qu’on lui rappelle sans cesse qu’il était très intelligent. D’ailleurs il avait supplié sa mère, une fois à Ocean Grove, pour ne rien dire. Et Lily avait accepté. C’était plus simple, d’après lui, de cacher tout cela. Il le vivait mieux. Après avoir mis son pieds gauche sur la pédale, il regarda de nouveau Mary et lui demanda.

    « Elle se trouve dans quelle ville l’école où vous avez travaillé ? ».

    De la curiosité, oui. Nathan avait envie d’en savoir un peu plus. Peut-être que la femme lui dirait que cela ne le regardait pas et il comprendrait. Cependant il avait envie de connaître la réponse. C’était une ancienne institutrice et elle l’avait vu en train de taguer un mur d’une école. Il la trouvait drôlement gentille de ne pas le dénoncer, ni à l’école, ni à ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Vide
Message(#) Sujet: Re: Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que parfois faire des bêtises c'est amusant (PV Mary).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-