AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Race between friends (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Race between friends (pv) Vide
Message(#) Sujet: Race between friends (pv) Race between friends (pv) EmptyLun 26 Juil 2010 - 14:01

Race between friends (pv) F15 Race between friends (pv) 002cbk25
Race between friends (pv) 002cxb01 Race between friends (pv) F20

    Neal Rowlands allait mieux, on pouvait le dire. Il avait finis de se lamenter sur son sort, et se sentait d’attaque pour de nouvelles aventures. Il recommençait peu à peu une vie normale et… Saine. Il gardait tout de même une bouteille chez lui, au cas où. Durant ses dernières semaines, si il avait perdu un ami très cher, il avait reprit contact avec un autre. Ce qui compensait largement, puisqu’à deux, ils arrivaient à retrouver cette ancienne intimité, cette ancienne amitié. Surtout que Duncan Thomas a toujours été important à ses yeux, même si Neal n’est pas du genre à l’avouer. Et puis, on devait bien faire la part des choses, il allait surtout mieux parce qu’il avait repris contact avec son ex petite amie : Victoria Blythe. Elle est atteinte d'une maladie, mais Neal est le seul à être au courant, par le simple destin, ou hasard. Ou encore le fait que Victoria a laissé la lettre tombée sur le sol, et que sa curiosité légendaire attira son regard vers cette fameuse lettre. Lettre provenant du Baptist hopital. Il se sentait en forme, et avait repris sa vie normale : entre mécanique, sport, et travail. Il ne sortait pas tellement hors de son travail, et gardait systématiquement son portable rechargé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Peut-être avait-il peur de rater sa proie si il l’éteignait. Peu importe. Côté sociabilité, il faisait un grand effort, et pour l’instant, y arrivait aisément. Pire, il aidait Panamee - sa colocataire, à récupérer la force nécessaire pour affronter le monde extérieur. Dans sa voiture de taxi, il paraissait d’un calme inné et attachant. Comme d’habitude, il allait au travail, au point d’attache de son métier : l’aéroport de la ville. Souvent, c’était la bas, qu’il rencontrait les plus gros clients. Ramenant alors un jeune couple vers l’hôtel, le jeune homme était attentif à chaque personne l’entourant dans le hall de l‘hôtel. Il croyait peut-être y apercevoir au loin Victoria. Il le pensait oui. Se garant sur l’une des places attribués aux taxis, il sorti de sa voiture, pour y récupérer les nombreuses valises, son corps s’accélérant à chaque pas vers la porte d’entrée. Il pensait au pire, que Victoria pourrait être derrière ses vitres de la porte coulissantes. Oui, il le pensait. Généralement, il ne rentre pas tellement les valises jusqu’à l’intérieur, ce fût la raison pour laquelle les regards étaient tous vers lui. Mais aujourd’hui était un jour différent. Et cet endroit l’enchantait plus qu’on ne pourrait le croire. Il jeta un regard de part et d’autre, sans bouger. Pas de Victoria à gauche. Pas de Victoria à droite. Victoria nulle part. Baissant la tête, dans un soupire lasse, enfournant ses mains dans ses poches, il repartit après que l’homme lui donne un pourboire. C’était idiot et bête, mais il avait espérer une nouvelle fois pour pas grand-chose. Continuant alors sa journée, à raccompagné, à emmener les habitants, les touristes, hors ou dans la ville. C’était à chaque fois, dans un sourire sympathique, mais silencieux qu’il le faisait. Un instant suffisait pour que Neal rentre chez lui. Mais au lieu de passer dans sa rue, il fît un détour dans son ancien quartier - celui qui l’avait vu naître, et grandir. Apple road. Cherchant peut-être une personne qu’il connaissait, ou avec qui il pourrait rester une heure ou deux, il fronça les sourcils en voyant une de ses amies, Lauren sur sa pelouse verte. Se garant dans l’allée, il sortie de la bagnole tranquillement Ayant terminé son poste de taxi - de toute façon, Neal ne travaille qu’à son compte. « Besoin d‘un coup de main ? » Dit-il en rigolant envers son amie. L’embrassant furtivement sur la joue. Il connaissait suffisamment son amie pour savoir qu’il était l’heure d’aller faire quelques courses. Généralement, il la déposait juste devant, et revenait la chercher une fois finis. Pas aujourd’hui. Il avait besoin peut-être de lui parler, ou simplement de rester un peu avec elle. Ainsi, elle n’avait pas sa fille, puisqu‘ils devaient allé la récupérer après avoir fais quelques commissions. C’était devenue une habitude, auquel le jeune homme appréciait. Tout comme, Lauren savait que si elle a un souci avec son électroménager, elle savait sur qui demander, ne serais-ce que pour voir si il ne pouvait pas la dépanner. Le trajet jusqu’à la grande surface fût assez rapide, la musique comblait le silence. Pourtant, Neal n’était pas malheureux, ni triste. Juste peut-être pensif, et pas très bavard. Comme à son habitude, en sommes. Rien de quoi l‘affoler. Garant sa voiture, le jeune homme descendit de voiture, alors qu‘elle faisait la même chose. Lui emboîtant le pas, ils rentrèrent tout deux dans le magasin. « Aujourd‘hui, je ne fais pas que t‘accompagner, tu vois. » Ajouta-t-il, en souriant, poussant le chariot, plutôt assez fière de lui.


Dernière édition par Neal Rowlands le Lun 30 Aoû 2010 - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Race between friends (pv) Vide
Message(#) Sujet: Re: Race between friends (pv) Race between friends (pv) EmptyMar 17 Aoû 2010 - 19:55



Race between friends (pv) 2mcvs40



Ces derniers jours n'ont pas été très réjouissants. Entre les retrouvailles d'un ex et les moments passés avec un jeune homme bagarreur : ce n'était pas le top. Ou ses heures de travail qui sont importants et qui lui demandent énormément de temps. Le temps qu'elle n'a plus pour s'occuper convenablement de sa fille. En conclusion, il lui arrive de l'emmener, avec elle, au travail pour qu'elle ne sente pas que sa mère l'abandonne. Son travail lui tenait à coeur mais, pour le bien de son enfant, elle serait capable de l'abandonner pour avoir un maximum de temps et de loisirs pour elle.
L'abandon de son premier enfant lui était insupportable, elle en faisait des cauchemars... A chaque fois, elle revoyait le visage de sa mère lui ordonnant presque de l'abandonner quand elle accouchera d'elle. Lauren avait été faible à cet époque. Elle savait qu'elle aurait du lui tenir tête, que c'était son enfant et qu'elle voulait le garder mais comme toutes filles, elle pensait que sa mère faisait cela pour son bien mais ce n'était guère le cas. Ayant renoué le contact avec le père de Jenny, il s'était proposé pour garder leur enfant. Cependant, Lauren lui avait informé qu'elle irait la chercher en fin de journée. Depuis qu'il avait refait sa vie, elle n'allait pas laisser sa fille entre les mains d'une inconnue qui la remplacerait. Dina, la gardienne de maison, avait insisté pour aller avec Jenny. Ne pouvant qu'accepter et le père n'ayant pas le choix, elle priait intérieurement pour que la petite Dina fasse des siennes chez lui.

Aujourd'hui, ce fut une journée jardinage. Ayant mit des vêtements qu'elle se fichait qu'ils soient tâchés ou non, elle mit un tablier vert ainsi que des gants de jardinage pour se hâter à la tâche. De ce fait, elle prit la tondeuse à gazon et fit une nouvelle coupe à son jardin. Puis, rangeant la tondeuse et retirant son tablier, elle partit s'occuper de ses petites poussées. Elle avait planté une rangée de fruits ainsi de légumes. Elle les arrossait tous les jours, dès que ses petites plantes en avaient besoin. Le jardinage était un passe temps en soi. Elle se redressa, posant sa main sur son front. « Le temps est drolement long. » Elle soupira puis entendit quelqu'un lui proposer son aide. La jeune femme regardait en direction de la voix masculine qu'elle avait entendu et ne pouvait se douter que c'était Neal. « Tu aurais du venir quelques heures plus tôt. Tu te serais hâté à la tâche. » Lançait-elle en souriant avec amusant. Elle répondit à son bisou sur la joue. Il tombait bien, elle allait justement se changer pour faire quelques petites courses. « Tu tombes à pique : comme toujours. Tu bouges pas. »

Elle revient vers le jeune Rowlands avec une tenue qui serait adéquate pour faire des courses en ville. Elle savait qu'elle pourrait toujours compter sur lui tout comme lui pouvait compter sur elle. L'amitié servait bien à ça. Ils étaient actuellement en route vers le supermarché. Etant donné que la route jusqu'à la grande surface était rapide, autant ne pas gaspiller sa salive. Malgré tout, elle avait la sensation que plusieurs choses lui tourmentaient. Chercher après : elle ne le ferait pas. Il savait qu'il pouvait se confier à elle si besoin. Il était toujours ainsi mais cela restait inquiétant. Il avait garé sa voiture. Ils descendirent du véhicule et allèrent en direction de l'entrée du magasin. La jeune femme se tenait à ses cotés, souriante. Elle avait de la compagnie et était assez contente qu'il soit là. « Et j'en suis satisfaite. Tu as quelque chose à te faire pardonner ? » Lançait-elle, le chariant gentiment. Parcourant les rayons où étaient entreposés les produits laitiers ainsi que les légumes, elle prit ce dont elle avait besoin. « N'hésite pas à prendre diverses choses pour toi. » Elle se tenait devant un assortiment de fromage frais, elle hésitait. Pas de matière grasse ou avec, c'était dur tout de même. « Dit moi, comment ça se passe dans ta vie ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Race between friends (pv) Vide
Message(#) Sujet: Re: Race between friends (pv) Race between friends (pv) EmptyDim 29 Aoû 2010 - 12:08

    Lauren était vraiment une femme exceptionnelle à ses yeux. Elle avait tout pour réussir, et bien qu‘elle soit nettement plus âgée que lui, Neal n‘en tenait pas rigueur. Il appréciait passer du temps avec elle, parce qu‘elle ne se prenait pas la tête, qu‘elle rigolait et qu‘elle aimait lui renvoyer ses pics en pleine tronche. Pour sûr, qu‘elle était différente des autres femmes, et le jeune Rowlands n‘a pas l‘habitude de se lier d‘amitié avec une mère de famille, plus âgée que lui. Il y avait Panamee, bien sur, mais elle était plus jeune que Lauren tout de même, et le jour où il l‘avait rencontré, elle n‘était pas enceinte. Lauren était la réincarnation parfaite d‘une mère de famille s‘occupant de sa fille sans avoir besoin de mari. Triste sort, il ne comprenait pas tellement ce point de vu. Bien sur, Neal n‘est pas un adepte de Nolan, mais la raison simple reste évidente : il n‘en ai pas le père. Son refus d‘admettre la vérité que Cudy laisse témoigner est flagrante et sans détour. Quelle preuve as-t‘il que Nolan soit son fils ? Physiquement, il ne lui ressemble pas. Et il n‘y a aucun feeling entre eux. Est-ce possible de passer outre ? En contrepartie, même si il n‘y songe pas vraiment, il est persuadé qu’il sera un bon père pour les enfants avec Victoria. Il a suffisamment la tête sur les épaules, et est suffisamment investie dans sa vie familiale pour penser à cela. Quand il regardait Lauren, il ne refuserait pas une vie familiale saine et équilibrer avec la femme qu‘il aimait, il en était certain. Le jeune homme rigolait face à la jeune femme qui lui disait clairement, qu‘il était en retard pour venir l‘aider. Dans un sourire grandissant, il ne pu s‘empêcher de lui rétorquer, sur le même ton enjoué. « C‘est justement pour ça que je n‘arrive que maintenant, qu‘est-ce que tu crois ? » Qui le disait pas gamin ?! Après que la jeune femme revînt vers lui habillée pour aller en ville, le jeune homme lui emboîta le pas. Retrouver son amie lui ferait le plus grand bien, surtout après l‘enfermement qu‘il s‘était imposé, sans en être totalement conscient. En réalité ce n‘était qu‘aujourd‘hui qu‘il s‘en rendait peu à peu compte. Et il avait fallu qu‘il retrouve Victoria pour s‘en rendre compte. Il avait juste fallu qu‘il s‘ouvre à elle. Et qu‘elle l‘écoute. Pensant à autre chose, il s‘interdisait de penser à son ancienne meilleure amie, ex petite copine. Pas aujourd‘hui, pas maintenant du moins. En arrivant devant le supermarché, on pouvait constaté un Neal plus brillant, moins triste. Était-il redevenu cet homme prêt à tout pour embêter les autres ? Pas certain, mais il faisait des efforts pour retrouver le moral. Il avait réellement décidé de résister à la tentation de l‘alcool par exemple. Et puis il reporta son attention sur elle. Avait-il un truc à se faire pardonner ? Huum. La jeune mère partait de part et d‘autre dans le magasin, tandis que Neal la suivait, sans forcément trop de difficulté, poussant lui-même le chariot. Il avait le droit de se servir ? Qu‘elle est aimable, hachant la tête, il la remercia d‘un signe avant de poursuivre son chemin. Quand elle s‘arrêta devant les produits laitiers, le jeune homme s‘arrêta lui aussi, portant son attention vers les différents fromages. Avant de rétorquer, face à l‘hésitation flagrante de la jeune mère. « Tu sais, tu n‘as pas besoin de perdre quelque kilos… Et puis quelle est la différence entre l‘un et l‘autre si ce n‘est le prix ?! » Neal ne se compliquait pas la vie. Le moins cher était le meilleur à ses yeux. Pas qu‘il soit radin, absolument pas. Mais disons qu‘il part du principe que tous ses produits sortent du même endroit, seule la marque change, le prix avec. Le fait de rajouter le mot ‘allégé’ ne permet que de faire croire à des choses futiles. La fabrication reste la même, les ingrédients avec. Et puis les matières grasses des fromage n’excellaient pas ceux des bonbons, ou des gâteaux. Aucune inquiétude à avoir selon lui, elle ne deviendrait pas grosse en prenant avec la matière grasse. D’un geste précis, il prit le fromage contenant de la matière grasse et reporta son regard vers Lauren comme pour lui demander si elle prenait bien celui-ci. Ne sait-on jamais, les femmes sont difficiles par moment ! Parler de lui, ne le dérangeait pas plus que cela, à condition qu‘il est des choses à dire. Ne voulant pas vanter ses mérites d‘alcoolo, le jeune homme fît la moue devant la question de Lauren. Voulant en finir avec cette question aussi vite, il répondit d‘un ton lassé, et assez rapidement. « Des hauts et des bas… En ce moment, je touche le sommet. Je vis au jour le jour… » Ce n‘était pas faux. Et n‘importe quel habitant pourrait le voir. Il n‘était pas allé bien ses derniers temps, mais la roue tourne comme on dit. Aujourd‘hui, c‘était certain qu‘il reprenait du poil de la bête. Et de toute manière il aimait trop rire et vivre pour être démoralisé à vie. Il est jeune comme on dit, il a encore le temps de vivre des déception et en était conscient. Mais l‘homme positif qui dormait en lui voulait lui faire croire aux merveilles. « Enfin c‘est la vie comme on dit… Et toi, entre le boulot et Jenny ? » Demanda-t-il, dans un sourire franc et lisible. Il ne connaissait pas tellement cette gamine, mais le peu de fois qu‘il l‘avait vu, elle semblait être calme et douce. Une vrai gamine comme on les aime. Même si Neal n‘a jamais eu un approche très simple avec les gosses, il n‘empêche que parfois il s‘amusait au ballon avec eux, ou dessinait - ayant un talent de dessinateur. Sa question restait anodine et simple. Et ils reprenaient enfin le chemin pour aller dans un nouveau rayon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Race between friends (pv) Vide
Message(#) Sujet: Re: Race between friends (pv) Race between friends (pv) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Race between friends (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-