AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL EmptyJeu 1 Juil 2010 - 22:03




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL 2ezmpoi
OH GOSH! I THINK I'M FLOATING!
Gabriel & Andrew McAllister

« Putain, t'entends ça? Andy, je te cause! ANDREW! » Il avait saisit brusquement le bras d'Andrew pour le tirer et le forcer à se lever. « Ça va, ça va! Je suis pas sourd! » L'autre poussa un soupir en relâchant sa prise. « Non, t'es défoncé, c'pas pareil! Bordel, y'a les flics! » Fronçant les sourcils, Andy tendit l'oreille et marcha jusqu'au trottoir pour les attendre. Ce n'était pas comme s'il pouvait se planquer dans une ruelle, non plus! De toute façon, il n'avait pas envie de se cacher. Lorsqu'il tourna la tête, il comprit que son ami avait pris ses jambes à son cou sans tenter de le retenir et de l'emmener avec lui. Andy n'eut pas le bon sens de faire pareil et il dut plisser les yeux lorsque le faisceau de la lampe de poche s'abattit sur lui. Les deux policiers semblèrent surpris qu'il soit seul, mais l'un des deux poussa Andrew à l'arrière du véhicule. Ils n'avaient pas besoin d'en savoir plus pour savoir qu'il n'était pas dans son état normal et de toute façon, les plaintes qu'ils avaient eues des voisins concernant le bruit que les deux amis faisaient suffisaient à le faire embarquer.

« On t'emmène au poste. T'as quelqu'un pour venir te chercher? » Andrew fronça les sourcils en pensant à tous ceux et celles qui pourraient venir le chercher. Il eut toutefois une illumination soudaine et une exclamation franchit ses lèvres. « Attendez! Vous pouvez pas m'emmener! Je suis Andrew McAllister! » Le flic assis sur le siège du passager se retourna avec un sourire amusé. « Enchanté, Andrew! Qu'est-ce que tu veux que ça nous fasse? » Outré, Andrew se redressa sur son siège avant de bifurquer un peu vers la gauche, ayant du mal à conserver son équilibre . « Je suis le frère du sénateur! C'est moins long de venir me porter directement! Après vous pourrez aller bouffer des beignets! » Le rire des policiers surprit Andrew et il préféra ne pas tenter de comprendre comment ils avaient pris la chose. Après tout, il n'était pas en état de se poser des questions existentielles d'une profondeur trop inouïe et il préféra poser la tête contre le siège en regardant dehors. Son premier tour de voiture de police!

Apparemment, sa demande porta fruits puisque quelques minutes plus tard, l'un des policiers appuyait sur la sonnette de l'entrée de la maison des McAllister. Il devait bien être deux heures du matin et Andrew en profita pour observer la position de la lune. Toutefois, il ne put pas discerner les constellations qu'il connaissait puisque les étoiles semblaient danser devant ses yeux. Andrew vint appuyer de nouveau sur la sonnette sous les regards amusés des policiers et il leur lança un regard noir. Lorsque la porte s'ouvrit enfin, Andy mit un pied à l'intérieur, sourire aux lèvres et gestes un peu trop exagérés pour être vrais. Gabriel venait d'apparaitre, vêtu seulement d'un jeans. Apparemment, il devait dormir. « Hey, Gaby! Je suis heureux de te voir! Y'a les deux... heu... eux, qui m'ont ramené, c'est sympa, hein? » Andy s'appuya contre le mur et fit un sourire aux policiers avant de faire un signe de la main. « C'est beau, les mecs! Je suis rentré sain et sauf! Gaby? Tu leur donnerais pas une autographe? Ils aiment bien les sénateurs! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: Re: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL EmptyMar 20 Juil 2010 - 5:09

Et BAM. Trente secondes après avoir été tiré du lit par la sonnette à 2h27 du matin, le voilà qui butait dans un coin de commode. Gabriel étouffa dans sa gorge le « MAIS PUTAIN ! » qui lui chatouillait les lèvres. Ça lui apprendrait à se balader dans le noir parce que l'interrupteur du couloir n'était pas à portée immédiate de son bras.

Il atteignit finalement le vaste hall d'entrée, en se dirigeant tant bien que mal dans l'obscurité avant de se jeter sur l'interrupteur et d'éclairer les lieux, cette fois. Il ouvrit la porte d'entrée dans son élan, persuadé de se retrouver nez à nez avec son petit frère rentré en plein milieu de la nuit parce que son ami Charlie..Teddy...ou Henry peut-être (comment ce gamin pouvait-il avoir autant d'amis ? A moins que ce soit le même et que Gabriel n'ai jamais retenu son nom...) préférait finir la soirée en compagnie d'une donzelle. Son regard tomba effectivement sur Andy. Normal. La présence des deux policiers qui se tenaient à ses côtés en revanche, le fit cligner des yeux comme une chouette

Gabriel allait articuler quelques chose comme « Bonsoir », lorsque son cadet s'approcha de lui tout sourire et manifestement pas dans son état normal. « Hey, Gaby! Je suis heureux de te voir! Y'a les deux... heu... eux, qui m'ont ramené, c'est sympa, hein? » Le brun lui lança un regard suspicieux puis les deux frères reportèrent en même temps leur attention sur les deux agents qui semblaient prendre la chose plutôt bien. Mieux que Gabriel en tout cas. « C'est beau, les mecs! Je suis rentré sain et sauf! Gaby? Tu leur donnerais pas une autographe? Ils aiment bien les sénateurs! »

Atterré par l'insondable connerie de son frère, l'aîné McAllister se pinça l'arrête du nez entre le pouce et l'index « Andy fais nous une faveur à tout les deux, tais toi. » soupira t-il en s'effaçant pour le laisser passer à l'intérieur de la maison. « Et vas m'attendre dans la cuisine. » ordonna t-il, non sans jeter tout de même un coup d'œil rapide par dessus son épaule, juste pour s'assurer qu'il tenait correctement sur ses jambes. « On l'a ramassé au bord de la route après avoir reçu une plainte pour tapage nocturne. » expliqua l'un des agents, suivit par son collègue « Et si vous voulez mon avis, il a pas fumé que des cigarettes. »

Gabriel grinça des dents et referma la porte quelques minutes plus tard, après les avoir remercier de lui avoir ramené son frère directement plutôt que de l'avoir emmené au poste. C'était au moins l'un des avantages – si on peut dire – du statut de sénateur.

Une fois dans la cuisine, il jeta un regard dépité sur son cadet, accoudé au plan de travail de la cuisine avec la grâce d'un pilier de bar.

« Assieds toi. » Il avait ordonné plus que demandé, tandis qu'il attrapait la bouilloire afin de lui préparer une tisane au tilleul qui, selon Jody une réceptionniste au bureau, avait des vertus apaisantes.

Il déposa de nouveau son regard sur Andy, tout en s'affairant à sortir une tasse du placard. Un sourire niais lui mangeait la moitié du visage et Gabriel sentit qu'à la prochaine énormité qu'il allait sortir, il serait atrocement tenté de faire une étude comparative entre la résistance du crâne de son frère et celle de la tasse qu'il avait en main. Par chance, il était un être civilisé.

« Sérieusement Andy ? C'est tout ce que t'as trouvé ? » Avec tout ce qui s'était passé ces derniers mois, il s'était persuadé qu'Andrew lui en voulait, et lui faisait payer par tout les moyens d'avoir passé quasiment tout son temps au travail pour rattraper le coup porté à sa carrière par trois semaines de prison. Un sujet qu'il éludait d'ailleurs chaque fois que son frère demandait une explication. Sans attendre de réponse à sa question, il mima une voix aiguë et désagréable se voulant similaire à celle du plus jeune « Hmm, comment je pourrais emmerder Gabriel aujourd'hui ? Ah tiens ! Je vais fumer un peu d'herbe et me faire ramasser par les flics ! On va bien voir à combien de décibels il peut monter passé minuit... » Le sénateur était fatigué, ses traits tirés mais ses yeux luisaient comme ceux d'un aigle, sans chercher à dissimuler sa mauvaise humeur. « Je peux savoir à quoi tu joues ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: Re: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL EmptyJeu 22 Juil 2010 - 4:28

Ce fut sans rechigner, mais un peu trop joyeusement qu'il se rendit à la cuisine, passant tout près de s'affaler par terre en se prenant les pieds dans l'une des lignes du plancher. Il se rattrapa au dernier moment, levant les bras afin de signaler qu'il n'avait rien. Il entendit Gabriel discuter avec les policiers, mais n'essaya même pas de comprendre ce qui se disait dans le salon. Absorbé par la contemplation des dessins imaginaires qu'il voyait sur le plan de travail, il sursauta lorsque son frère lui demanda de s'asseoir. Il fit le tour de la pièce des yeux avant de poser son regard sur le tabouret, à quelques centimètres de lui. Il grimpa dessus, non sans mal, et posa les deux mains sur le comptoir en attendant que son frère se prenne pour son père et lui récite en un bloc de texte tout ce qu'il devait savoir sur la drogue, ses effets et les conséquences que ça impliquait.

« Sérieusement Andy ? C'est tout ce que t'as trouvé ? » Autant vous dire qu'il fut un peu déçu de la question plutôt chaste de Gabriel et ses yeux brillèrent légèrement comme lorsqu'il préparait un mauvais coup, enfant. « Hmm, comment je pourrais emmerder Gabriel aujourd'hui ? Ah tiens ! Je vais fumer un peu d'herbe et me faire ramasser par les flics ! On va bien voir à combien de décibels il peut monter passé minuit... » Andrew pouffa de rire en fronçant les sourcils alors que son frère se prenait sans doute la honte de sa vie. Dommage qu'il soit le seul à s'en rendre compte! « Non! J'hésitais entre ramener mes potes ici pour jouer à 2h du mat', vandaliser le magasin de musique pour avoir le nouvel ampli qui vient de sortir ou me promener et faire du tapage nocturne! Je te jure, le choix a été vite fait! » Ses prunelles rougies par la drogue se posèrent sur la tasse que tenait Gabriel et il fronça le nez; il n'avait jamais vraiment aimé les tisanes.

« Je peux savoir à quoi tu joues? » Andrew fronça les sourcils et ramena sa tête en arrière comme pour se souvenir. Ce n'était décidément pas chose facile et il prit quelques secondes de réflexion avant de répondre. « Je sais pas trop. C'est un mélange de soccer et de bowling. Parce que la balle, ben c'était la chaussure de Kev', mais j'ai jamais compris où ils étaient les buts. On foutait les bouteilles de bières comme ça - Il mima le geste de ses mains, concentré sur ses explications - et on balançait un coup de pied pour... Bref, t'as compris le principe? C'pas dur! Même toi, tu serais capable avec ton coeur en compote! » Il hocha la tête, les yeux grand ouverts, afin de tenter de démontrer par son élégant sourire qu'il s'était bien amusé.

Pourtant, il poussa un soupir en dardant son regard sur la bouilloire qui chauffait encore. « Elle est pas prête, là? J'aime déjà pas les tisanes, si en plus je me brûle...! C'pas ta vengeance, hein? J'ai fumé de l'herbe donc tu m'ébouillantes avec un truc à base d'herbe? Ce serait vraiment pas cool! » Il avait tenté de conserver son sérieux afin de prouver à son frère qu'il ne méritait pas une telle chose, mais apparemment, ce n'était pas facile. Il se releva de son tabouret et fit le tour du plan de travail au lieu de rejoindre tout de suite Gabriel de l'autre côté. Au moins, il voyait du paysage en même temps!

Il lui retira la tasse des mains et en choisit une autre qu'il préférait. Il replaça la première dans l'armoire et revint s'installer sur son tabouret après avoir redonné la tasse qu'il voulait à son frère. Ce n'était pas vraiment important, mais le goût risquait d'être meilleur dans une plus belle tasse. C'était la loi de la nature, il ne pouvait rien y faire.

« Au fait... Je peux savoir comment tu les as trouvé, les heu... Comment on dit déjà? Ah oui! Les agents de la paix? Ils étaient à ton goût? Je parie que le brun te faisait de l'oeil! » L'appellation qu'il utilisa pour décrire les policiers le fit rire puisque dans sa tête, ils étaient loin de faire régner la paix. C'était même le contraire puisqu'ils n'hésitaient pas une seule seconde avant de ramasser les pauvres étudiants sur les bords des routes pour les ramener dans leurs familles. « Ce serait bien d'avoir un pote dans la police, n'empêche... » Pensif, Andrew finit par hausser les épaules, se laissant glisser sur les deux pattes de derrière de son tabouret. Il poussa un cri de surprise lorsqu'il fut à deux doigts de tomber par derrière et fit comme si de rien n'était en se redressant sur ses quatre pattes. « Faudrait changer les tabourets... Sont pas solides. » Très sérieux, il avait glissé son regard dans celui de Gabriel sans se rendre compte de toutes les conneries qu'il débitait à la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: Re: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL EmptyMar 30 Nov 2010 - 19:30

    « Elle est pas prête, là? J'aime déjà pas les tisanes, si en plus je me brûle...! C'pas ta vengeance, hein? J'ai fumé de l'herbe donc tu m'ébouillantes avec un truc à base d'herbe? Ce serait vraiment pas cool! »

    Gabriel s'efforça de ne pas lever les yeux au ciel pour la quinzième fois depuis le début du monologue de son frère. Des fois il se demandait s'il était réellement lié génétiquement à cet être dont l'esprit embrumé raisonnait quand même d'une manière gravement biscornue. Après un coup d'œil à la bouilloire, il s'en empara pour remplir la tasse d'Andrew. Celui-ci se leva au même moment, jugeant de toute évidence important de boire sa tisane dans une autre tasse. Gabriel préféra ne pas chercher à comprendre le pourquoi du comment et le laissa faire. Tout en observant le sachet de tilleul répandre une teinte opaque dans l'eau fumante tandis qu'il remplissait la nouvelle tasse sélectionnée par son frère, il prit la parole d'un air distrait, un petit sourire malicieux jouant sur ses traits.

    « Crois moi, quand je me vengerais, tu le sauras. »
    « Au fait... Je peux savoir comment tu les as trouvé, les heu... Comment on dit déjà? Ah oui! Les agents de la paix? Ils étaient à ton goût? Je parie que le brun te faisait de l'oeil! » demanda Andrew en riant de sa propre blague. Non Gabriel ne lèverait pas les yeux au ciel, il tiendrait ce défi personnel contre son frère même si ce dernier n'était pas au courant.
    Il poussa la tisane fumante vers Andrew sans relever immédiatement. Même si son humour demeurait radicalement au ras des pâquerettes, le voir plaisanter sur sa sexualité dévoilée il y a peine quelques mois - par la presse qui plus est - allégeait considérablement le fardeau qui pesait sur les épaules du sénateur. Ils n'avaient pas tellement évoqué le sujet ensemble et il n'avait aucune certitude sur la manière dont son petit frère avait prit la nouvelle en elle-même.
    Quand Andy était petit c'était facile de lui faire croire que le bichon à sa mémère du voisin était maléfique et d'entretenir son image de super héros en le réexpédiant chez Monsieur et Madame Porte-à-Coté en lui balançant des bombes à eau dans la gueule par dessus la haie. Maintenant, entre leurs caractère respectifs et la toile de mensonges tissée autour de Gabriel tout était devenu beaucoup plus compliqué et parfois, le brun remerciait ses années d'expériences grâce auxquelles il jonglait encore instinctivement entre les casquette de frère, de père, de confident et d'ami.

    C'est avec une superbe moquerie dans la voix et sans rien montrer de son soulagement intérieur qu'il rétorqua tout naturellement : « Ouais c'est ça le bon vieux cliché du flic gay. Et les autres Village People tu comptes me les ramener aussi ? » tout en posant ses yeux sur son frère en plein numéro d'équilibriste sur le tabouret. « Andy, je te jure que si tu pètes ce tabouret... » Toujours tatillon quand il était question de la sauvegarde de son mobilier, Gabriel n'eut toutefois pas le temps de terminer sa phrase que son cadet perdit la subtile balance qui le maintenait en équilibre et rua dangereusement en avant, manquant de renverser la tasse brûlante sur le comptoir et plus dramatique encore, sur Gabriel. Dans un réflexe salvateur qu'Andrew ne perçut sans doute pas, Gabriel avait rapidement fait glisser la tasse à un bon mètre des grands bras maladroit de son frère.
    « Faudrait changer les tabourets... Sont pas solides. »

    C'est peut-être le sérieux absolu de son regard, ou son air « non j'ai rien fait » qui fut de trop pour les nerfs à vif du sénateur réveillé un pleine nuit. A moins que ce ne soit les gouttes de thé qui venaient de gicler sur sa main dans son opération de sauvetage. Sans doute les trois. Toujours est-il que Gabriel s'élança soudainement de l'autre côté du plan du travail et chopa son frère par le bras. « Je vais te dire ce qu'il faudrait faire pour qu'on passe tout les deux une bonne nuit. » Sur ces mots il le traina derrière lui à travers la maison. Tout en le soutenant à moitié étant donné que mettre un pied devant l'autre semblait être un exercice trop compliqué pour les neurones fragilisés du cadet McAllister, Gabriel l'emmena ainsi dans la salle de bain et plongea un regard plein de promesses de souffrances dans celui d'Andy. « On va te rafraichir les idées ! »

    Joignant immédiatement le geste à la parole, l'aîné poussa littéralement son frère dans la vaste cabine de douche, s'empara du pommeau qu'il dressa, menaçant, vers le visage d'un Andrew qui se débattait aussi mollement que son corps le lui permettait, et actionna sans pitié l'eau froide.

    « Je t'avais bien dit que tu le saurais quand je me vengerais ! » claironna t-il joyeusement en arborant le sourire de la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: Re: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL EmptyMar 30 Nov 2010 - 20:56

« Ouais c'est ça le bon vieux cliché du flic gay. Et les autres Village People tu comptes me les ramener aussi ? » « Y-M-C-A! It's fun to stay at the Y-M ..... Oulah. » Impossible de dire si c'était les gestes qu'il avait tenté de faire en levant les bras en Y qui lui avaient fait perdre l'équilibre précaire qui était le sien, mais il n'eut qu'un soupir de frayeur et de soulagement à pousser lorsqu'il retrouva enfin sa stabilité.

Il prit conscience que Gabriel s'était levé de son siège seulement lorsque ce dernier l'empoigna par le bras en le forçant à se lever. « Je vais te dire ce qu'il faudrait faire pour qu'on passe tous les deux une bonne nuit. » « Faudrait savoir! Tu veux que je m’assoies ou tu veux que je me lè... » Se frottant les yeux, il finit néanmoins par le suivre, manquant de s'affaler au sol à quelques reprises alors que son frère voulait apparemment lui donner un élan pour qu'il décolle. Redressant un bras pour tenter de mimer avec grand peine les ailes d'un oiseau, son autre bras étant malheureusement emprisonné sous la poigne de son frère, il cessa tout mouvement lorsqu'au lieu de lui redonner l'équilibre qu'il n'avait plus, sa tête sembla vouloir exploser sous les milliers d'étoiles qui scintillaient devant ses yeux. « Tu marches trop vite! » Il arqua néanmoins les sourcils, une grimace déformant ses traits, lorsque son frère le poussa dans la salle de bain, puis sous la douche. « Non... Noooooon. NON! Gaby, t'as pas le droit! » Se débattant - d'une force de lion dans sa tête alors qu'il arrivait à peine à bouger le petit doigt dans la réalité - comme une mouche prise dans les filets d'une araignée, il tenta de s'éloigner le plus possible de son frère; l'ennui étant principalement que la douche avait beau être grande, elle ne faisait pas non plus 40 mètres carré, ce qui lui donnait une marge de manoeuvres plutôt restreinte.

Fermant les yeux en appréhendant le jet d'eau glacé, il ne put s'empêcher de pousser une exclamation alors que Gabriel lui envoyait le jet d'eau en plein visage, sans compassion aucune. Néanmoins, la douche forcée eut le mérite de lui faire retrouver en partie ses esprits, alors qu'il attrapait non sans mal le pommeau de douche pour tenter d'éclabousser son frère également. Il préféra arrêter l'eau, simplement, manquant de s'ébouillanter en tournant le mauvais robinet. « Tu vas le payer, ça! Merde... » Agrippant le rebord de son tee-shirt, il le retira difficilement avant de le regarder pendant deux bonnes minutes, tentant de trouver une solution pour le sécher. Il finit par le pousser contre le thorax de son frère en grimaçant. « C'est TA faute, donc TU le sèches. » Il fit de même avec son jeans, mais garda néanmoins ses chaussettes et son boxer après un instant d'hésitation.

Sortant de la douche en laissant des traces de pas mouillés sur le carrelage, il se rattrapa vivement à son frère alors qu'il allait s'étendre de tout son long, se redressant avec fierté d'avoir réussi à se retenir. Les yeux à moitié fermés alors qu'il éprouvait soudainement une grande envie de dormir, il passa l'encadrement de la porte en glissant une main dans ses cheveux mouillés.« Bonne nuit Gaby-le-rabat-joie-qui-plait-aux-flics-gays! »

Il eut moins de mal qu'il ne l'aurait d'abord cru à monter les escaliers et trouva aisément la porte de sa chambre, qu'il poussa avant de s'affaler sur son lit sans prendre la peine de défaire les draps. Sa tête tournait et il ne fut pas long à s'endormir, sommeil qui ne fut néanmoins pas assez long à son goût.

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Vide
Message(#) Sujet: Re: OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

OH GOSH! I THINK I'M FLOATING! | GABRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-